American rigolo ?

Antidoxe me demande sans rire de rédiger un article sur les élections présidentielles aux États-Unis. J’ai essayé, j’ai cherché, mais rien ne venait. Il faut dire que depuis que Herman Cain a quitté les lieux, je ne m’y intéresse plus beaucoup. Ce n’est pas que la gouvernance de mon pays n’est pas primordiale pour moi c’est plutôt que je n’ai pas beaucoup d’espoir. Mon pays est en train de changer, pour le pire ! Un sentiment de peur me ronge quand j’y pense. Et c’est de cela que je voudrais vous parler. Pour ce qui est des élections, le paysage franco-français en parle largement – qu’il s’agisse des déboires de Rick Perry ou des positions « extrêmes » de Ron Paul.

C’est du règne du POTUS [1] actuel que j’aimerais vous parler, en particulier à travers ses institutions : le Département de la Justice (DOJ) et l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA).

Comme vous le savez tous, le Congrès est composé de deux Chambres, le Sénat et la House of Représentatives [2]. Aujourd’hui le Sénat est majoritairement Démocrate, tandis que le Congrès a été gagné par les Républicains en 2010 lors des midterm élections. La grande différence entre les deux chambres est que le Sénat doit approuver les nominations du Président, mais c’est la House qui définit les lois de finances, d’où la grande difficulté du Congrès à faire passer des budgets, vu que les deux chambres doivent voter les lois.

Or le DOJ est présidé par Eric Holder, nommé par le Président et validé par le Sénat, c’est-à-dire la branche tenue par le parti démocrate. Il en va de même avec l’EPA présidé par Lisa P. Jackson ou avec Big Sis [3] qui est à la tête de Homeland Security.

Et quand un Président décide qu’il ne veut pas entériner certaines lois, quand un Président décide qu’il veut que l’environnement devienne un prétexte pour créer de plus en plus de réglementations, et surtout quand le Président décide qu’il est au-delà de la Constitution, notre système américain de checks and balance [4] commence à tanguer.

Quelques exemples :

En 2008, lors des élections présidentielles en Philadelphie, un groupe de Black Panthers s’est placé devant les urnes, armé de bâtons et ont menacé des électeurs. L’incident a été filmé. Les intimidateurs furent écroués et condamnés par l’administration Bush. Selon Bartle Bull qui est une légende dans la lutte pour les droits civils et un Démocrate à vie, « l’incident peut être qualifié comme la forme la plus flagrante d’intimidation des électeurs. C’est même pire que ce que j’ai vu au Mississipi en 1960 ».

L’administration d’Obama est arrivée peu après et a annulé la décision.

En 2009, l’EPA a déclaré que le CO2 était un danger pour l’environnement et la santé humaine. La Chambre des Représentants ayant décidé de différer le fait de légiférer sur la question, notre Président a décidé d’utiliser d’autres voies ! En effet, cette annonce est une façon de préparer le terrain pour que l’EPA ait le pouvoir de réguler les émissions de dioxyde de carbone des entreprises, des usines, des centrales, des véhicules…

Ou comment contourner le processus de législation de nos élus.

Seul espoir, des entreprises, quelques Etats et des centrales syndicales ont contesté l’autorité de l’EPA auprès des tribunaux et leurs verdicts tomberont fin février, en plein milieu de la campagne électorale. Soit un très mauvais calendrier pour l’administration actuelle si les décisions sont vues comme étant anti-business.

Je ne vous raconterai pas Big Sis à la tête de Homeland Security, sinon je vais déprimer pour de bon.

Disons que je suis contente que mes parents ne prennent plus l’avion.

Pour savoir plus : Andrew C. McCarthy ; sur l’EPA et le CO2 voir Jonathan S. Tobin et Amy Harder.



[1] President Of The United States.

[2] Chambre des Représentants.

[3] Janet Napolitano.

[4] Littéralement : poids et contrepoids, doctrine de la séparation des pouvoirs.

Image: vichie81 / FreeDigitalPhotos.net

54 Commentaires

  1. Georges Kaplan

    Si le « paysage franco-français » parle largement de Ron Paul, je veux bien être pendu 🙂
    Et puis les positions de Paul ne sont pas « extrêmes », elles sont juste vraiment libérales. « Truth is treason in the empire of lies. »

  2. N’y a-t-il aucun candidat intéressant du côté des Républicains ?

  3. impat1

    … »je suis contente que mes parents ne prennent plus l’avion »…
    Pourrait-on en savoir plus concernant la menace qui pèse sur la sécurité des embarquements ?

  4. Kacyj

    Même question que Rotil. Je tourne dans tous les sens et je ne vois personne émerger pour être en position de battre le potus actuel.

  5. Non, Georges, Paul est un libertarien, ce qui n’a que peu à voir avec le libéralisme tel qu’entendu ici.
    Mais surtout c’est un fieffé anti-israélien.

  6. Romney sera sans doute le candidat républicain, avec peu de chance de battra Obama

  7. J’ai plutôt confiance en la capacité des américains à s’adapter, on ne peut pas leur en vouloir de voter démocrate après les calamiteuses années Bush. Je ne sais d’ailleurs pas si nos traditionnelles distinctions entre droite et gauche vont perdurer.

  8. Expat

    @ GK : on parle de lui quand même. et si le mot extreme est en italics, c’est parce que j’en partage pas mal.
    Aujourd’hui je ne vois pas un candidat Républicain capable de battre notre POTUS actuel. Surtout qu’il commence à changer de position sur certains sujets (naturel shale gas par exemple). Notre espoir réside dans la génération future : Paul Rand, Chris Christie, Bobby Jindal, …mais peut être il sera trop tard.
    Voir cet article sanglant sur l’économie américaine : http://www.newcriterion.com/articles.cfm/Future-tense–V–Everybody-gets-rich-7247

  9. Souris donc

    Expat, vous parlez de ces deux lobbys, DOJ et EPA. Ce qui m’intrigue chez les Américains : la facilité avec laquelle le politiquement correct a pris et a été exporté partout,ailleurs. Avec son cortège infini d’interdictions, sa mentalité de balance, sa complaisance pour le communautarisme. Ils n’ont pas fait un cadeau à l’humanité. Je ne comprends pas.

  10. Le politiquement correct vient peut-être des États-Unis mais la liberté de parole n’y est pas un vain mot. Le communautarisme y est florissant mais le patriotisme s’y porte remarquablement bien. Il ne me semble pas que la honteuse condamnation de Zemmour puisse se concevoir là-bas. Je continue de croire que les États-Unis sont en meilleure forme que la vieille Europe sur le plan des libertés et de la volonté d’entreprendre.

  11. Expat

    Souris, le EPA et le DOJ ne sont pas des lobbys, ce sont des Ministères, qui reportent bien à notre POTUS. Et je suis bien d’accord avec toi sur le ‘Politically correct’ de mon pays. On a tellement honte nous ! Qu’on s’est efforcé d’exporter cette honte à tous les pays occidentaux. Et malheureusement ça a marché.

  12. Expat

    Tidor, vous avez raison. Pour moi il y a une chose qui n’a pas (encore) changé chez moi, c’est le « TOUT est possible ». D’ailleurs si notre Redac Chef veut bien. je propose de faire un papier sur le sujet.

  13. belem

    Je n’ai pas tout compris, sinon que ce n’est pas simple et que la structure engendre des blocages.
    Comme quoi, une bonne dictature, c’est non seulement plus simple…

  14. Expat

    Si vous n’avez pas tout compris Belen, c’est que je l’ai mal écrit. J’essayerai de faire mieux la prochaine fois.

  15. belem

    Du tout. Je n’ai pas compris parce que c’est vachement compliqué pour moi. Un mauvaise tournure d’esprit peut-être. Mais tant que je n’ai pas compris les tenants et aboutissants d’un cosme, je pense que je n’ai pas compris.
    Il y a de nombreux jeux d’influences et d’équilibre entre plusieurs intervenants dans ce que vous décrivez. Ca ne s’organise pas si vite dans ma petite tête.

  16. Expat

    petite tête je n’y crois pas. Si je peux vous éclaircir des choses, n’hesitez pas.

  17. Souris donc

    Excellente idée, car je craignais que le « tout est possible » ait été flingué définitivement par tous ces cinglés des campus.

  18. Expat

    @ Belem : Chez nous vous avez trois pouvoirs. le President, le congres, et la cour suprême.
    Dans le congres vous avez deux chambres, la House et le Sénat. Si la House est en opposition avec le President, le ‘leader’ est forcément de l’opposition (John Boehner aujourd’hui). La seule institution au delà (soi-disant) et c’est assez vrai, c’est le Cour Suprême. Ce que j’essaie de montrer est que Obama sort de l’ordinaire en utilisant les ‘ministeres’ pour changer les lois (via les reglemenatations) au lieu de la législature. Which really pisses me off. Ce n’est pas fair play du tout du tout.

  19. Bibi

    Le « La » donné par cette puissance qu’est les États-Unis d’Amérique au reste du monde est que , depuis la dernière élection présidentielle: puissance Occidentale=honte (contrairement à une puissance non-Occidentale), voix/voie minoritaire=justice universelle; l’identité ethnique-religieuse-sociale est déterminante pour légitimer, ou pas, des revendications.
    Autrement dit, le relativisme poussé qui, d’une part, brouille les lignes des valeurs et des normes séparant le bien du mal (ou du légitime et de l’illégitime) et, d’autre part, instaurant d’autres lignes séparant le permis de l’interdit pour seuls ceux qui apartiennet ou sont apparantés volens nolens dans la catégorie « Mâles, Blancs, chrétiens ou juifs, à l’exception des défenseurs des Droits des Autres à ne pas voir de pertinence des Droits de l’Homme pour leur cas ».
    Cette politique « identitaire » permet d’exiger davantage aux présumés puissants (puisque blancs, juifs ou chrétiens), au prétexte de rendre justice (souvent post hoc) aux présumés faibles (d’esprit?), a priori considérés exploités et/ou spoliés. Et peu importent les faits historiques. Le récit – quel que soit son fondement factuel – est à respecter et, surtout, à constituer une base de réclamations et de récriminations qu’il faut compenser pour garder une conscience à peu près conciliée mais à jamais coupable.

    Voilà comment la responsabilité associée à la puissance « bénéficie » de l’abolition des frontières pour se voir placée dans la catégorie « coupable » et d’être tenue, de par ses propres critères moraux par ailleurs dénigrés et ridiculisés, à en faire les frais.

  20. Expat

    oh, oh puissance occidental = honte. tout est dit.

  21. Expat

    C’est plutôt la crainte de ‘body searches’ ou d’autres indignités.

  22. Sophie

    Avec grand plaisir!

  23. Sophie

    La plus grande gloire de l’Occident, c’est sa honte revendiquée, dont elle se drape avec une arrogance outrancière.

  24. il est curieux votre président actuel, il se propose de légiférer à fond sur le CO², mais suite à la catastrophe BP, il les autorise à creuser encore plus profondément. Dans un même discours il dénonce le patriot act et autre entailles au contrat social américain de l’administration Bush, mais propose d’autoriser des prolongations de peine de prison, sans date limite, et surtout sans jugement aucun, si la personne est soupsçonné d’être suseptible de mettre en danger la sécurité des USA… sans jugement ? Ah bah oui…

  25. Expat

    Je pense que notre POTUS s’est rendu compte que exercer le pouvoir n’est pas aussi facile que d’y accéder. Mais il est très malin sur son programme. Regardez le Chevy Volt !

  26. belem

    Il faut vraiment que je change de lunettes, je ne le vois pas.
    Où doit-on voir un Chevy Volt ? Que doit-on voir du Chevy Volt ?
    Accessoirement, qu’est-ce qu’un Chevy Volt, est-ce que je peux en installer un sur ma Vespa, combien ça coûte et surtout, surtout, est-ce qu’il n’y a pas d’interaction médicamenteuse avec le rouge du Golan ?

  27. Expat

    Mais le Chevy Volt, voiture électrique qui a couté des millions aux contribuables pour vendre moins de 10000 depuis leurs commercialisation (2010 si je ne me trompe pas) C’est une voiture dont la fabrication a été commanditée par mon POTUS, c’est une voiture qui est cabable de faire 30 ‘miles’ en électrique et qui bascule ensuite en essence. Je cherche des chiffres pour savoir ce qu’il faut comme énergie pour charger ce fameux batterie pour pouvoir faire – woah – 30 ‘miles’.
    Comme quoi, faire des choix industriels par les politiques, ce n’est pas une bonne idée (connaissez vous Solyndra ?)
    Politique, politique, quand vous me tenez. Grave.

  28. impat1

    … »une voiture qui est cabable de faire 30 ‘miles’ en électrique et qui bascule ensuite en essence. »…
    Mais je trouve ça très bien, moi, si les performances en moteur thermique sont bonnes. Ce cahier des charges est celui de la Toyota Prius que j’ai essayée et qui m’a séduit. En ville on est électrique, hors ville on est thermique. Si c’est bien réalisé c’est une bonne idée. Mais Chevrolet m’inspire moins confiance que Toyota…

  29. Expat

    oui mais cette voiture coute 250000 dollars par voiture pour les contribuables. C’est un petit problème pour moi ça. Franchement je préfère que ce soit l’industrie qui dirige les développements et par le POTUS. http://thenewamerican.com/economy/sectors-mainmenu-46/10295-each-chevy-volt-costs-taxpayers-250000

  30. Patrick

    Sophie, mais je rêve ! vous avez utilisé le bouton !
    😉

  31. Sophie

    Les USA demeurent peut-être LE pays où tout est possible et où la liberté d’expression est respectée, mais ils ont à mes yeux un vice rédhibitoire : on ne peut pas y draguer sans se prendre un procès aux…fesses!

    Reconnaissez que c’est navrant!

  32. Expat

    tout à fait d’accord Sophie. C’est une névrose nationale, imposée par les féministes.

  33. impat1

    Expat,… » je préfère que ce soit l’industrie qui dirige les développements « …
    Bien sûr, moi aussi. Il faut cependant reconnaître que les chiffres indiqués par New American ne sont pas très objectifs. Car ce « 250.000 $ » donné par le contribuable pour chaque voiture n’est vrai que si GM ne vend que 12.000 Chevy Volts. Si elle en vend 1.200.000 ça devient 25.000 $, dont une partie, d’ailleurs, est « refundable ».
    New American fait du harcèlement…-:)

  34. impat1

    Pardon:…ça devient 2.500 $…(et non 25.000).

  35. akry06

    Vous voulez de la voiture électrique ? Partenariat Renault/Better Place, une entreprise israélienne de Tel Aviv qui essaime dans le monde entier. en fait cheval de Troie d’Israel Corp.

  36. belem

    Toutes les extrêmes sont d’issue perverses.

    Ces deux ci :
    Avec le Mayflower, des intégristes moralistes et moralisateurs sont considérés comme des pères de la nation.
    L’extrémisme du libéralisme économique refuse le principe de toute répartition des richesses.

    Or, il y a des moins riches qui ne sont pas d’accord, et des avocats qui ont compris le système (opportunisme ?).
    Donc, ils s’appuient sur le fondement moraliste, duquel le nombre dérives augmente d’autant plus régulièrement qu’il se durcit et s’éloigne de la réalité humaine.
    Et partant, ils estent pour opérer la répartition, selon un principe restant individualiste, du plus gonflé, du plus agressif, voire du plus menteur.

    Disons qu’au lieu que l’état répartisse une partie de la fortune sur des critères qui pourraient être admis en commun, la régulation s’appuie sur l’action individuelle avec des critères mal définis.
    Mais les deux extrémismes de base sont respectés et tant pis pour ceux qui sont à la fois pauvres, humbles et non agressifs. De toutes façons, le royaume des cieux leur est ouvert. Aux horaires habituels, bien sur.

  37. Expat

    @ Belem : autant j’entends votre discours, car s’est évident que vous reflichissez, et donc ca m’interesse, autant je remarque un certain vocabulaire tres teinté par la pensée ‘française’. Dont les termes ‘moralistes’ et ‘distribution des richesses’. Ce sont deux termes que je déteste après 25 ans de la France. car ce sont deux termes qui sont systématiquement sortis contres les américains. Ce n’est pas contre vous bien sur, mais sachez que pour moi, ce sont des termes pré-formatés, donc sans intérêt. J’ai l’impression que je m’exprime mal, J’espere que vous me comprenez.

  38. Expat

    ‘compreniez’ ack encore !

  39. Sophie

    « C’est une névrose nationale, imposée par les féministes. »

    Et les coincés revanchards!

  40. belem

    Vous vous exprimez fort bien et je vous entends parfaitement.
    Vous exprimez et revendiquez une névrose due au fait ques moraliste et distribution des richesses seraient systématiquement oppsés aux Américains, et seulement à eux.
    En tant qu’Amaricaine, je comprends que vous soyez sensible. Peut-être même de façon excessive. L’oreille a quelques filtres.
    Je vais vous rassurez, je ne réduit pas les Américains à ces deux travers, ni ne leur réserve cette analyse.

    Dans la non répartition des richesses, l’Inde par exemple, est certainement « mieux » placée. Quant à l’interventionniste moraliste, il s’épanouit sans aucun doute plus avec l’islamisme.

    De l’autre bout de la lorgnette, South Park est un pendant très opposable à FBI Portés Disparus.
    Et il est possible que les oeuvres de charité basés sur l’action individuelle soient très efficace.

    Rien de tout cela ne remet en cause mon analyse. Je ne fais ici, à votre justifiée demande, que rendre à Cesar ce qui est à Cesar.
    Le problème est que les USA se veulent le guide spirituel du monde et que les Europens ont tendance à l’accepter de la sorte.

  41. belem

    M’enfin ! J’avais corrigé un nombre incalculable des fautes semées sur mon intervention. Et le site n’a pas enregistré. Passe encore que je sois couvert de honte, mais il faut tout de même aider Expat à apprendre notre orthographe et la remercier de la sorte de l’honneur qu’elle nous fait en causant l’français !

  42. Expat

    @ Belem : ne vous inquiétez pas pour les fautes, ce n’est pas moi qui vais vous les reprochez ! Ma pensée de base en fait, en réfléchissant, je suis POUR la distribution de la richesse. Simplement je ne crois pas que l’Etat soit le mieux placé pour le faire. Plutôt le marché.

  43. Cadet

    Le marché, malgré toute les vertus qu’il a, ne répond qu’à une seule loi, celle de la jungle, celle de la raison du plus fort, le seul qui peut et même qui doit survivre. Ne se référer qu’à lui et ne s’en remettre qu’à lui en toutes choses, est aussi extrémiste que le communisme.
    Certes, le principe US de charité individuelle et volontaire est en cohérence avec la pensée chrétienne revendiquée. C’est l’engagement positif de chacun qui nous met en résonnance harmonique du grand tout. Mais force est de constater que, même en supposant que le marché soit aussi sur le chemin de l’harmonie, il est loin de l’arrivée et prend beaucoup de chemins de traverse, voire de retour.
    Le couple qu’il constitue avec la charité n’est pas équilibré. Ce n’est pas l’aboutissement d’une réflexion, c’est la lecture du monde qui nous le dit. Le marché ne se contente pas de se foutre de la misère, des amputations et des morts de pensée, il les provoque et s’en nourrit.
    Seuls l’éducation et un brin d’utopie pourront valider le marché comme compagnon de route de la charité. Regardez les débats sur le fil des marines pisseurs, particulièrement la direction prise par Pirate. Remettez-vous en cause que le marché est menteur ? Croyez-vous que la fraternité, sans aller jusqu’à être dans ses objectifs, soit seulement dans son cahiers des charges ,
    Si vous allez jusqu’au bout de la logique des pionniers, il faut totalement supprimer l’impôt. Même les routes seront construites sur la bonne volonté de chacun. Chiche ! Ce qui fonctionne avec quelques centaines de pionniers face à un monde à construire, ou pour une communauté fermée de Jésuites en Amérique du sud d’il y a quelques siècles (cf. le film Mission), ne fonctionne pas forcément de la même manière dans un groupe de millions d’individus se mouvant dans un ensemble déjà constitué, face à d’autres groupes de millions d’individus.
    La relation avec la loi de la nature, et la nécessité de coopération pour s’y aménager son espace ne sont plus notre quotidien.

    Ps : excusez, je ne suis pas chez moi, je n’ai pas mes codes, donc je change de pseudo

  44. Expat

    Cadet : je ne suis pas non plus pour des marchés complément Free-for-all. Mais il y des choses qui changent dramatiquement chez moi. Un incident que j’ai lu récemment je vous traduis un extrait : la ville de Topeka, dans le Kansas, a récemment décidé de changer ses lois locales pour que le fait de battre votre femme ne soit plus une crime. Pourquoi cette décision étrange ? Plus de sous pour écrouer et juger les suspects. Néanmoins, Topeka, une ville de 120 000 habitants dépense 222 million $ par an (sans compter les ecoles publics). Un employée dans la municipalité pour 10 personnes. Le Gestionnaire de le ville (‘City Manager’) reçoit plus que 200 000 $ par an. L’assistante du maire touche plus que 100 000 $ par an. Les neuf employées du bureau du City Manager coutent en moyen presque 100 000 $ per an chacun. Pendant la rédaction de l’article, (Le Criterion, janvier 2012) la ville avait une annonce pour des spécialistes des relations de travail (read : unions) à 90 000$ chacun. C’est CA dont je parle.
    Il y a 25 ans ce n’était pas comme ça. Les fonctionnaires avaient des salaires modestes mais ils acceptaient car ils avaient la sécurité. Maintenant ils gagnent PLUS que le privé pour un travail équivalant ET ils ont de la sécurité. What’s wrong with this picture ? Si les USA set au borde de la faillite, on peut peut être penser que l’état dépense trop ?

  45. Expat

    pour dire ça plus clairement, en fait la ville de Topeka a ‘annulé la loi contre la violence domestique’ pour des raisons budgétaires.

  46. belem

    Expat,

    Vous ne pouviez choisir meilleur exemple pour apporter de l’eau à mon moulin. Pour autant qu’il soit mien.

    Dans cet exemple vous dénoncez,
    la dérégulation extrême
    le côté pervers de la loi d marché, c’est à dire « moi d’abord », lorsqu’elle pousse jusqu’à s’inviter dans la gestion de l’intérêt public

    Encore un effort et vous ferez des appels d’offres de fonctionnaires. Je soumissionne au poste de maire pour 1350 euros mensuels.

  47. Sophie

    Dans le cas de Topeka, il ne s’agit pas réellement d’annulation d’une loi mais d’un transfert de compétences de la ville vers l’état, pour des motifs budgétaires.

  48. rackam

    Je rentre des États-Unis, en avion, aucun problème perçu.
    J’y ai découvert une collection d’ouvrages amusants, bien faits, et rebrousse-poilants à souhait:
    les PIG (Politically Incorrect Guides). Celui qui porte sur la guerre de Sécession est excellent.
    Je projette un papier pour ce site du type « Pourquoi le Sud aurait dû gagner ». Je vais me faire plein de nouveaux amis.
    expat, merci et bravo, non seulement ton article est éclairant, mais la discussion qu’il ouvre promet.
    J’ai bien fait de rentrer…

  49. Expat

    hello Rackam, welcome back.
    Belem, embauché de suite! on va peut-être pouvoir re-établir la loi interdisant la violence domestique.
    @Sophie : c’est ce qu’on appelle un ‘pisssing contest’ : c’est à deux hommes qui sont au pub et qui boivent de la bière et qui sortent ensemble pour pisser dans la neige pour voir qui pisse le plus loin. (Frank Zappa : ‘Yellow snow’ – je digress) entre le County (qui ne veut plus juger ces affaires) et la ville. Donc voila, vaut mieux payer l’assistante du maire et tous les autres que de gèrer ce que l’état doit gérer. Merci aux syndicats et aux politiciens.

  50. Expat

    Et Sophie non, les compétences n’ont pas été transfèrés, mais annulés !

  51. Sophie

    « Je projette un papier pour ce site du type “Pourquoi le Sud aurait dû gagner”. Je vais me faire plein de nouveaux amis. »

    Excellente idée! Au turbin!

  52. D’autant que je suis un inconditionnel de Lincoln mon héros tué par un immonde cabotin fanatique.

  53. Belem

    Lincoln ? combien de chevaux ?

  54. Belem

    Faut pas rêver, à ce prix là je suis pour les violences domestiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :