Gorilles et peau d’orange

Les professionnels de santé sont insatiables. Non contents de nous guérir de notre acné et de nos tumeurs, ils ont décidé de contrôler l’ensemble de nos vies, depuis la clinique dans laquelle nous naissons…

« Chéri je suis enceinte !

– C’est bien. Tu as pris rendez-vous pour l’écho ? »

… jusqu’à l’hôpital où nous mourons.

« Pépé ne reconnaît plus Mémé !

Qu’en dit le géronto-psychiatre ? »

Entre ces deux moments forts, il faut bien bouffer. Mais on nous dit que nous ne savons plus faire. Des nutritionnistes et des diététiciennes se chargent de nous instruire. Des spécialistes nous détaillent ce que nous devons mettre dans le biberon de nos hoirs et composent à notre place nos menus quotidiens.

Pour mieux nous faire adhérer à cette médicalisation abusive, il a fallu compliquer ce qui était fort simple au départ, car naturel.

Naturel ? C’est à dire ?

Un coup d’œil chez nos proches voisins est indispensable. L’espèce humaine est une des centaines de milliers – millions ? – d’espèces vivant sur terre. Notons bien que dans le tas les « trop gros » ne se recrutent que chez les animaux domestiques ou dans les zoos, ce qui inclut nos obèses car Desmond Morris nous a appris que l’homme est un animal qui s’est lui-même domestiqué [1].

Nous sommes des mammifères. Cela se voit plus chez certaines que chez d’autres, soit, mais ne pinaillons pas. Espèce humaine. Ordre des primates. Quels sont les animaux les plus proches de nous?

Les grands singes. Chimpanzés, gorilles, etc.… Tiens, prenons les gorilles, ces costauds capables de tordre des pneus en se marrant. Comment mange Koko pour rester en aussi belle forme ?

C’est simple. Koko, à l’instar de votre ado svelte, mange quand il a faim et arrête quand il n’a plus faim. Ce n’est pas régulier – l’ado peut très bien avaler 5 cheeseburgers le lundi et ne strictement rien ingurgiter le mardi. La régulation se fait sur, disons, une semaine. Il suffit par conséquent d’attendre d’avoir faim pour manger et de s’arrêter dès que la faim a disparu pour maigrir, ce qui implique d’être à l’écoute de son ventre et être capable de ne pas terminer une assiette. C’est loin d’être facile, mais il faut se mettre dans la tête qu’il n’y a pas d’autre moyen ! Quand on remplit une baignoire plus vite qu’on ne la vide, elle finit par déborder ! C’est évident non ?

Maintenant voyons ce qu’en dit la Diététicienne Lambda. On lui a appris à l’école que le mot équilibre était associé non pas à une quantité de calories par semaine et à une régulation naturelle, mais à des « menus » qu’elle confectionne doctement, le Guide à 4 sous de Dunkan dans la main gauche, le tube à essais dans la droite et de la culpabilisation plein le discours !

Comment ça vous n’aimez pas les haricots verts à l’eau tiède ?

Gorille dans la prune

Une Française va nous interdire la sauce à l’échalote et les frites, une Chinoise nous recommandera des nems 5 % de matière grasse, une Malienne nous déconseillera le foutou de Mahamoudi-le-Jovial. Balivernes ! Conneries ! Une seule espèce : l’espèce humaine, et on voudrait nous faire croire que ce qui est bon pour un humain ne l’est pas pour tous ?

Pour rire un bon coup demandez donc aux diététiciennes le secret de la santé pétante de Koko !

Elles répondront d’une seule voix : « Hé ben, d’abord, sans doute qu’il fait du sport, et puis il ingère sûrement plein de viande pour les protéines des muscles, des produits laitiers pour faire de grosses canines, des suppléments de vitamines pour éviter les carences, des sucres lents le soir pour faciliter le transit, et il fait gaffe à ne pas mélanger des sucres lents avec les viandes grillées sauf les bas morceaux du bœuf et si on broie ensemble à 14° du poulet élevé sous la mère, du maïs du Japon et de la banane confite… Mais attention aux lentilles qui contiennent du fer incompatible avec les féculents triglycérolés de la famille des… »

Stop !

Foutaise, Mesdames! [2] Le gorille ne visite les diététiciennes que dans les chansons de Brassens ! Le gorille s’en fout des diététiciennes ! Il ne fait rien de ce qu’elles lui disent de faire ! Le gorille ne boit jamais de lait et se gave de fruits ! Des fruits ! Voilà ! Et avez-vous jamais vu un gorille faire de l’escrime, de l’équitation, du parapente ou du vélo ? Le gorille NE FAIT PAS DE SPORT, Mesdames les diététiciennes ! Et pourtant le gorille est grand et fort, il ne souffre pas d’ostéoporose, et il n’a pas de petit bedon.

Sachez en outre que Koko et nous avons 99 % du patrimoine génétique en commun. Alors ? C’est pas convaincant ?

Soyons beaux et heureux comme Kiki et Koko ! Messieurs cessez le sport, Mesdames croquez la pomme !



[1] Desmond Morris, Le Singe nu, Le Livre de poche, 1971. Desmond Morris, Le zoo humain, Le Livre de poche, 1971

[2] Gérard Apfeldorfer (psychiatre), Maigrir, c’est dans la tête, Odile Jacob, 2004. Jean-Philippe Zermati (médecin nutritionniste), Maigrir sans régime, Odile Jacob, réédition, 2011.

Image: M – Pics / FreeDigitalPhotos.net

37 Commentaires

  1. belem

    Suis bien d’accord, mais j’ai une question.
    Quelle pourcentage de patrimoine génétique je partage avec le Japonais ?
    Parce que le régime banane, ça me va, mais la pâte à modeler verte au goût étrange venu d’ailleurs, ça ne va pas à l’ensemble de mon tube digestif, du début à la fin.
    Et puis aussi parce que s’il m’a piqué 95% de mon matos génétique, j’aimerais bien qu’il me le rende !

  2. Kacyj

    Le Gorille c’est sympa et il existe certes quelques ressemblance avec notre espèce, ou quelques spécimens de l’espèce. Mais qu’en est-il de notre cousin cochon, dont la morphologie interne est parait-il la plus proche de l’homme ?
    Sinon, je suis bien d’accord pour dénoncer ce totalitarisme de l’assiette qui ne vient pas seulement des professionnels de santé.

  3. QuadPater

    Ce qu’il faut retenir c’est que la minceur ou l’embonpoint d’une personne ne dépend en rien de la régularité ou de l’équilibre (au sens qu’on trouve couramment dans la presse féminine) de ses repas.

  4. Sophie

    Bon, et pour l’épilation échancrée, elle fait quoi, Madame Gorille?

  5. Souris donc

    La diététique est un juteux et fructueux business qui engraisse l’auteur.
    La preuve ?
    Le diététicien meurt à la fleur de l’âge. Vous connaissez de vieux diététiciens ?
    Ils meurent
    a) soit parce qu’ils se sont appliqué leur méthode, ce qui est tout à leur honneur, mais infirme leurs hypothèses.
    b) soit parce qu’ils ont trop profité de leurs plantureuses royalties en buvant du Bourbon tout en bouffant des chips.

  6. QuadPater

    Koko a d’autres critères pour choisir sa Chérie. La grosse différence (ça doit être dans le 1%) avec nous c’est qu’ils ne sont pas culturels. 😉

  7. L'Ours

    J’ai bien ri!

  8. Sophie

    Les gorilles font poiler les ours! Ca promet!

  9. Souris donc

    Proximité génétique du cochon et de l’homme : je crois que c’est vrai ! (il sommeille)
    Je pense que certains sont proches du cochon d’inde, côté neurones surtout. A vous plonger dans des abîmes de perplexité : les innombrables sites dédiés aux cochons d’inde, c’est là qu’on voit qu’on est décadents. Quand une société fait la diététique du cochon d’inde, c’est qu’elle marche sur la tête.

    http://www.rongeursetnac.com/cobaye-nourriture.html#extrudescobaye

    Non seulement la diététique du cochon d’inde, mais des dispositifs pour qu’ils fassent du sport.
    Si c’est pas de l’identification, ca y ressemble.

  10. Si la comparaison entre notre embonpoint et celui des gorilles est aussi pertinent que le rapport en la langue et les prouesses de cirque des bonobos que quelques cinglés nous présentent comme se rapprochant des performances humaines, je ne suis pas près de maigrir.

  11. QuadPater

    Cela fait des lustres que l’on constate que les régimes n’ont pas d’action pérenne mais qu’ils font gagner du fric à ceux qui les inventent.
    Cela fait très longtemps également qu’il est prouvé qu’en culpabilisant adroitement les gens on peut leur faire « avaler » (!!) n’importe quoi, y compris ces notions d’équilibre en vitamines, oligotrucs et céréales qui seraient le secret de la minceur. On est tellement aveuglé par cela qu’on ne remarque même plus que les personnes qui restent minces sans rien faire de spécial ne pèsent jamais leurs aliments… Koko ne compte pas ses calories…

    L’organisme de Koko, tout comme le nôtre, reconstitue ses éléments internes et consomme de l’énergie en permanence (même pendant la sieste non-crapuleuse). Il a donc besoin d’absorber des substances qu’il va démonter en petits morceaux pour les envoyer, soit aux maçons qui fabriquent les os, les muscles, la peau… soit à la chaudière qui le maintient à 37.
    Il dispose de capteurs pour détecter que les stocks sont bas. Quand ces capteurs sont activés, le seul moyen dont il dispose pour amener Koko à manger est de lui faire ressentir d’abord de l’appétit, puis un « petit creux ». Si les stocks baissent encore et que Koko ne s’alimente pas, la sensation devient de la faim.
    Koko se met à table. Au fur et à mesure que son repas avance, les capteurs de tout à l’heure se taisent, et d’autres se déclenchent pour indiquer par une sensation de satiété à Koko que les réserves sont suffisantes maintenant. Koko s’arrête de manger.
    L’ado au ventre plat fonctionne exactement pareil que Koko.
    Ce qui provoque l’obésité c’est une mauvaise interprétation du signal « petit creux » qui est vécu comme une tragédie. Le gros confond le petit creux, la faim, l’appétit… et fait tout pour éviter de ressentir cela. Il mange sans appétit, sans avoir faim.
    Et il est urgent de ne pas éprouver d’angoisse ! alors il mange vite. La satiété n’a pas le temps de se manifester, c’est la distension trop forte de l’estomac qui l’oblige à s’arrêter.
    Résultat : il a fait trop de provisions pour les besoins réels de son organisme. Ça arrive à l’ado et à Koko, ce n’est pas cela qui est grave. C’est qu’il va recommencer quelques heures plus tard, puis demain, et après-demain…
    Pour résumer, soigner un patient obèse c’est l’amener à retrouver ces sensations d’appétit et de satiété. Les capteurs (les mécanismes de régulation) feront le reste.

  12. Expat

    j’ai bien rit aussi ! tout est une question de métabolisme. Certains mange tout et n’importe quoi, d’autres prennent un kilo en mangeant une banane. Si on es comme ça, et si on veut rester mince tout en mangeant tout, faut pratiquer un sport.
    Moi je me prive de sucreries (sauf lors de fêtes ou pendant les fêtes) je mangerais bien une galette de roi tous les jours, mais je n’ai pas envie de courir 8 kilomètres pas jour pour compenser. Voila, question de choix.

  13. Souris donc

    Oui, Expat, le métabolisme…Nous sommes inégaux devant le métabolisme !
    Je trouve aussi que Quad fait un peu trop confiance à la bonne mère nature et que le nutritionniste a son utilité dans un cadre médical.
    Pour le grand obèse. Et les malades.
    Quand l’obésité vient de facteurs génétiques (absence de l’hormone de la satiété)
    Maladies qui font grossir : diabète, hypothyroïdie…
    Maladies exigeant des médicaments qui font grossir : cortisone, anxiolytiques…

    Tous ces problème relèvent d’abord du spécialiste, y compris du psy, par exemple, les mères qui gavent leurs enfants et installent une obésité.
    Sans parler des pathologies interdisant certains aliments : fruits à pépins pour certaines pathologies intestinales, le brocoli en cas de thrombose…)
    Le mangibougisme et les régimes fantaisistes sont criminels dans ces cas.

    Pilule contraceptive, ménopause : lié à l’âge !
    Et puis, la malbouffe, ça existe. Concerne plutôt les classes sociales démunies. Les aliments les moins chers sont aussi ceux qui font grossir.

  14. QuadPater

    Souris ce n’est pas du tout de la confiance en Mère Nature qui, lorsque ça lui prend, peut être une vraie salope.
    Ne la vénérons pas mais considérons les mécanismes en action dans un être vivant avec humilité. C’est bougrement compliqué ce qui s’y passe, en particulier en haut, entre les lunettes et le chignon.
    Chez les adultes mettons de côté les dérèglements hormonaux diagnostiqués en tant que tels, qui font l’objet de traitements spécifiques. Qu’est-ce qui reste ? un paquet de gens (de plus en plus hélas) dont on dit qu’ils sont trop gros
    – parce qu’ils mangent trop. C’est vrai. Enfermez-les dans des cages en ne leur donnant que de la salade verte (méthode régime) et ils perdront forcément du poids. Ouvrez la cage et ils recommenceront à se gaver.
    – parce qu’ils ne mangent pas équilibré. C’est une connerie. On parle même de multi-carences, c’est ahurissant ! la carence en fer, c’est l’anémie. Celle en vitamine C c’est le scorbut. Qu’on m’amène un mec de 125 kg anémié et/ou atteint du scorbut ! Ce dont certains beaucoup de migrants ou certains pauvres souffrent, c’est de malnutrition, pas de malbouffe.
    Je suis persuadé qu’on trouvera un jour une molécule intervenant sur le mécanisme de régulation dont je parlais.
    En attendant, ce dont ont besoin les gros c’est d’apprendre à ré-entendre les signaux envoyés par leurs tripes, et la plupart du temps d’un accompagnement psychologique pour les aider à résoudre les problèmes devant lesquels, faute de mieux, ils plongent le nez dans leur assiette.

  15. Sophie

    Contrairement à vous, QuadPater, je ne souhaite pas spécialement qu’on m’amène un mec de 125 kg anémié et/ou atteint du scorbut !

    Qu’en ferais-je?

    Mais je pense comme vous qu’il faut vraiment le vouloir pour être carencié en quoi que ce soit sous nos climats.

    Admettez toutefois qu’il faut être gorille pour ne pas replonger dans l’assiette de foie gras aux truffes quels que soient les signaux de satiété envoyés par nos tripes ou notre cerveau! C’est si bon!

  16. l’apport vitaminique est une bêtise de plus, vous n’avez pas de fromage qui est plein de lipide ? Mangez du persil, il y a autant de vitamine D… et de toute façon on en a pas besoin plus que ce que les aliments nous en offre, d’ailleurs, encore faut-il savoir les traiter. Les épinards par exemple, perdent très facilement leur vitamine au passage de l’eau (comme tous les légumes, mais c’est pire avec ceux là) et ce qu’on ne trouve pas chez l’un on le trouve chez l’autre, par exemple si on ne mange pas de porc, on peut se rabattre sur les poids chiches et autre légume sec… etc. L’apport en vitamine, obsession actuel provoque une maladie invconnu des pays pauvres : la survitaminose. La question de l’équilibre alimentaire est un vaste sujet. N »importe quel diététicien un peu sérieux fera pour commencer un calcul de votre masse corporel, et vous posera des questions sur vos habitudes avant de vous conseiller un régime ou un autre. Une femme a en principe besoin de 8500 calories par jour, mais si c’est une hyperactives, ça sera plus, un homme de 11200, mais s’il ne fait rien de sa journée à part être assi sur son cul, ça sera moins… etc…

  17. Pirate

    et d’ailleurs, on ne peut pas comparer un gorille et un être humain (98% du patrimoine) qui n’ont ni la même masse musculaire, ni la même densité osseuse, ni les mêmes rites sociaux, qui sont par principe omnivore mais par habitude végétarien…

  18. Souris donc

    « …Et avez-vous jamais vu un gorille faire de l’escrime, de l’équitation, du parapente ou du vélo ? Le gorille NE FAIT PAS DE SPORT, Mesdames les diététiciennes !!! »

    Et le sumo ? En voilà un qui est gros ET qui fait du sport. Adulé par les foules.

  19. Expat

    Pirate, j’ai une recette justement pour les pouces d’épinard qui est excellente et qui n’enlève pas les vitamines : Grand sachet de pouces d’épinard versé dans un grand saladier. Huile d’olive dans une poêle, un oignon ou deux (en fonction de vos goûts et quantité de personnes), quand c’est bien doré, rajoutez des lardons (un pacquet). Faite cuire jusqu’à ils sont un peu croquants. Entre temps mettre un casserole d’eau a bouillir, faites cuire 4 oeufs (2 par personne) en oeuf mollet (6 min de cuisson). Versez les lardons (rajoute un peu d’huile d’olive si tu veux) sur les épinards, déglacer la poêle avec du vinaigre de balsamic. Rajoutez les oeufs toujours chaud (sans les coquilles bien sur), mélanger le tout.
    Les épinards cuisent un peu mais pas totalement, et donc ils gardent leurs vitamines. C’est super bon.

  20. Souris donc

    Georges Vigarello s’est fait une spécialité du « corps contraint ». Sociologue, ancien prof de gym, il s’interroge sur les représentations sociales du corps idéal et les moyens que se donne une société pour y parvenir : le corset qui étrangle la taille et fait ressortir les attributs de la maternité (seins et fesses) au 19e siècle, de nos jours, anorexie induite pour ressembler aux tops. Chasse au gros qui fait mou et velléitaire, pour les hommes. Les régimes miracles et le mangibougisme prospèrent sur ce diktat de la minceur qui est loin d’être universel.

  21. Souris donc

    Les pouces d’épinard ? Expat a les pouces verts.

  22. Kacyj

    Pirate,
    J’ai l’impression que vous faites plutôt référence à des joules (vos chiffres sont un peu élevés pour des calories)
    Expat,
    Votre recette, surtout à ce moment de la journée, me met l’eau à la bouche mais pourquoi tout y est-il spécifié en « paquet » ?

  23. Expat

    Ah zut, j’ai hésité entre puces et pouces et c’est POUSSES ! ack !

  24. Expat

    @ Kacyy; ben, disons que vous voulez la quantité de POUSSES qui sont dans un gros packet au supermarché. Ou style un petit sac marron comme on donne au marché plein à craquer.

  25. Pirate

    en effet Kacyj je parle de kilojoules 11300 kj pour un homme, 8400 pour une femme, ce qui donne en terme de kilocalorique : 2700 et 2000. Pour indication le calcul se fait en fonction du nombre de lipide, protide, glucide, sachant qu’on multipliera le nombre de lipide par 38 kj et de protide et glucide par 17 kj. Les apports journaliers de chacun, 30 à 33% de lipide (graisse animale et végétale) 50 à 55% de glucide (les diverses formes du sucre pour résumer gros) 12% de protide. Pour les vitamines par exemple, les fumeurs auront besoin de plus de vitamine C que les autres. Et les personnes âgés comme les jeunes enfants, capitaliseront sur la D. Mais bien entendu c’est un principe de base. dans le film Supersize Me, il y a un cas d’école, un monsieur fan de mac do, qui en mange tous les jours, matin midi et soir, et qui est non seulement en parfaite santé mais mince comme un fil. Alors que l’auteur du film lui, en suivant le même régime, a non seulement prit 10 kilos en un mois, mais a commencé à avoir des troubles de la santé. Souris cites les sumo, leur régime est à base de viandes et de légumes, dans des quantités pantagruéliques, mais leur entrainement est extrêmement rigoureux. le régime Ducan, qui est une ineptie alimentaire par exemple, autorise d’énorme quantité (que des légumes par exemple, ou que du poisson) mais sitôt qu’on l’arrête, hop on prend 20 kilos….
    Pour les vitamines Expat, en fait ce n’est pas la recette qui change quoique ce soit, c’est le traitement avant la recette. exposés à l’eau les épinards perdent déjà leur vitamine, or il faut bien les laver, mais la lumière également et la température expose les aliments à des pertes de vitamines. Le meilleur moyen de conserver les apports minéraux et vitaminique des légumes : faire blanchir. Blanchir un légume consiste à le plonger dans l’eau bouillante, environs une à deux minutes selon les légumes. exception faites des pomme de terre, où il faut faire un départ à froid. L’ajout de sel dans l’eau permet de concentrer le goût et également de conserver les apports (cuisson par concentration). Enfin, pour que vos légumes gardent une belle couleurs, et donc leur chlorophyle, la cuisson à l’anglaise. A savoir qu’une fois ferme mais pas trop, vous les plongez dans la glace, ou les mettez sous l’eau froide. ca arrête la cuisson, et donc ça saisi la couleurs et conserve la chlorophyle.

  26. Souris donc

    Après les 5 fruits et légumes, la souffrance animale et la guerre à la vache péteuse qui troue la couche d’ozone avec le méthane qu’elle émet, l’écolo-bobo-socialo en rajoute une couche pour culpabiliser le mangeur de viande et l’amener sournoisement au collectivisme du tout-tofu.

    Nouvelle stratégie :
    Nous culpabiliser avec l’empreinte carbone phénoménale de l’élevage.
    C’est un raisonnement qui amène à considérer le bétail non plus comme la victime de la cruauté humaine, mais comme le pire ennemi du genre humain.

    Le bétail bouffe plus qu’il ne rapporte en ressources de la planète (pas encore en ressources de l’éleveur, mais c’est le but)
    Donc le bétail menace la planète.
    CQFD.

    Les mêmes qui pleurnichent sur la souffrance animale, chargent maintenant l’animal de tous les maux.

  27. Pirate

    souris arrêtez un peu de faire la sale gosse et mine de ne rien comprendre pour être systématiquement contre, et du coup dire absolument n’importe quoi. Le fait est que actuellement il y a un excès de ruminant pour fournir les tonnes de viande que consomme l’occident, et notament les producteurs de burger, comme Mc Do. c’est exactement la même question avec les bio carburant ou l’huile de palme, ou le coton. On créer des parcs de millions d’hectares de mono culture avec des rapports coûts/bénéfices très court. Les millions de boeufs qui finissent dans les burgers n’ont strictement rien de dangereux en eux même, excepté que pour qu’ils aient de la place on ravage des kilomètres d’hectares de forêt amazonienne. La production en masse de bio carburant, a non seulement des conséquences sur la biosphère, au même titre que les millions de boeufs, mais directement sur le prix des matières premières. Comme des conséquences sur le sédiment. La production de coton qui a détroné celle du chanvre dans les années 20 aux Etats Unis, promet certes un meilleur rapport coût bénéfice, mais pompe énormément plus d’eau que le dit chanvre qui pousse d’ailleurs à peu près n’importe où. Et du chanvre on obtiendra de meilleur produit, et de multiples dérivés, alimentaire également. Ne considérer les choses que du seul point de vue : je suis contre parce que, et c’est tous des nuls ne fais pas avancer, ça fait rétrograder. a force vous allez inventer la machine à remonter le temps, rien que pour vous. L’excès en toute chose détruit. Et en matière agricole plus que tout. Ce n’est pas le bétail qui menace la planète, c’est les entreprises qui en bénéficie, et les consommateurs.

  28. Expat

    on m’a parlé de l’ozone et les pets des bœufs ? (it’s a joke – pour moi au moins)

  29. Patrick

    Le gorille ne fait pas de sport ? Tiens c’est nouveau. Les singes se déplacent souvent de branche en branche et ils m’ont l’air bien sportif.
    Quand on dit qu’il ne faut pas faire de sport, je suis surpris. Quand on a un métier sédentaire, peu physique, il vaut mieux faire du sport, au moins de la gym, pour faire fondre un peu de graisse et muscler les abdos, non ?

  30. Patrick

    … ils m’ont l’air bien sportifs

  31. Il faut bien sûr essayer de vivre sainement mais franchement c’est assez terrifiant d’en faire un but dans la vie, je préfère être un Winston Churchill maniacodépressif génial portée sur la bouteille qu’une Jane Fonda pétante de santé et se vantant de ses prouesses sexuelles à 74 ans. Bon, c’est normal je suis un garçon avec des tendances maniacodépressives, je suis gros et j’aime picoler. J’ai arrêté de fumer, mais c’est surtout parce que mon médecin me faisait flipper et que ça réveillait mon ulcère. Les singes ont-ils du psoriasis ? En tout cas moi si, c’est dégoutant, surtout que j’en ai jusque dans les cheveux et que ça me donne un air de gros dégueulasse négligé, mais finalement je préfère ma condition à celle du singe. Mon chien avec qui je passe le plus clair de mon temps à une vie merveilleuse, nous nous aimons profondément, mais il est le chien et je suis l’homme, il ne me viendrait pas à l’idée de l’imiter. Je sais que je vais mourir, Dieu m’inspire, je suis sensible à la beauté du monde et sa laideur m’accable, cela explique peut-être que je me nourrisse plus mal que le singe, mais comme dit Sophie ce que je mange est drolement meilleur.

  32. QuadPater

    Les mots ont un sens. Le sport est une dépense de calories gratuite – i.e. non-obligatoire – réservée quasi-exclusivement aux animaux domestiques (l’Homme, le hamster, le chien…) et aux petits des animaux sauvages. Tout comme le jeu.

    Un écureuil qui grimpe à l’arbre pour retrouver sa douce, Jane Fonda qui court après le bus, ne font pas de sport.

  33. Souris donc

    Jane Fonda fait partie de ces personnes qui édictent. Insupportable. Elle entretient sa forme, mais surtout elle entretient toute une PME autour d’elle, de kinés, médecins et chirurgiens esthétiques, nutritionnistes…Comme Skarda, je préfère lui Churchill.
    Le gorille, je l’aime quand il trousse le juge et que celui-ci crie maman.

  34. Souris donc

    Le gorille est une masse de bien 150 kg qu’il aurait du mal à déplacer de branche en branche, il est plutôt sédentaire. Si vous en avez l’occasion, allez les voir à la Vallée des Singes, un parc animalier qui leur est dédié dans le respect de leurs besoins : le singe ayant peur de l’eau comme les chats, on leur a aménagé d’immenses « îles », par espèce, en reconstituant sur chaque île leur environnement naturel.
    Le promeneur les voit surtout au moment du nourrissage. Le gorille arrive, de mauvaise grâce, les gens sur la plateforme, lui de l’autre côté de l’eau. Très troublant, cet être assis avec son regard si « humain », infiniment désolé de nos grimaces.

  35. rrackam

    Heureusement que kacyj précise la ressemblance de la morphologie interne.
    Parce qu’extérieurement…

  36. rrackam

    J’ai bien saisi le sens de l’article, mais pourquoi une photo de Charles Pasqua pour l’illustrer?

  37. QuadPater

    Ce n’est pas Pasqua…
    Kaplan exigeait que les auteurs sortent de l’anonymat.
    J’ai envoyé ma photo.
    Y’a un problème ?.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :