Obsession souverainiste et communautarisme islamique

« Fils de France », dernier avatar d’un islam politique maçonnant ses fondations en France, revendique sa proximité avec le MRC de Jean-Pierre Chevènement, et Debout la République, de Nicolas Dupont-Aignan.

Une filiation proclamée et quelques vagues déclarations de principe suffiront-elles à aveugler quelques républicains en mal de fraternité ? Si tel est le risque, il est urgent de les déciller.

Une conférence inaugurale éclairante

« Fils de France », ce nouveau « club de réflexion », entend rallier les républicains à sa cause sous la bannière d’un patriotisme musulman dont il ne faudrait pas penser que la République le nie, qui rend hommage à ses soldats de confession musulmane morts pour la France et nourrit de plats hallal ceux qui servent sous ses drapeaux.

« Fils de France », autrement dit et de deux choses l’une, soit met un coup d’épée dans l’eau et fait beaucoup de bruit pour rien, soit a des ambitions qui ne sont pas celles qu’il affiche.

Preuve en est, si l’on en croit le compte rendu de saphirnews, que « M. Bechikh concède cependant des « points de divergence » avec ces mêmes partis : oui à « l’idée d’une France forte qui résiste à la mondialisation », mais non à « l’application trop radicale » de la laïcité de M. Chevènement, à « la radicalité vis-à-vis de l’Europe » de M. Dupont-Aignan ou encore à « la xénophobie et l’islamophobie » de Marine Le Pen ».

Voilà qui a le mérite d’être clair. C’est moins une reconnaissance de facto du fait – de qui se moque-t-on – que l’on peut être musulman et patriote, voire Français et musulman qui préoccupe M. Bechikh, président de ce think tank, qu’une laïcité radicale (sic), une xénophobie et une islamophobie supposées.

On ne discutera pas ici des reproches faits à Monsieur Chevènement et Madame Le Pen. Cette dernière serait-elle xénophobe que les citoyens patriotes français dont il est question n’auraient rien à en craindre.

Ce qui est intéressant ici, c’est la lumière portée sur la laïcité et l’islamophobie.

Toujours selon saphirnews, M. Chevènement était convié à la soirée inaugurale. Et M. Dupont-Aignan se serait exprimé en ces termes devant l’auditoire, saluant l’initiative « extrêmement positive » de « Fils de France » : « Le rassemblement des Français passe par le fait de surmonter nos différences. Cela ne signifie pas les nier, mais comprendre ce qui nous rassemble (…) et dans ce cadre républicain, il faut traiter la question de l’islam de France. (…) Les Français musulmans comme les autres citoyens participent à l’œuvre collective », affirme-t-il.

M. Dupont-Aignan est-il né hier ? Bien sûr que les Français musulmans, comme les autres citoyens, participent à l’œuvre collective. Qui aurait jamais prétendu le contraire, et de quelle façon ?

« Et si les citoyens français de confession musulmane avaient envie de parler d’autre chose que de la viande halal ou de la construction de mosquées ? C’est tout le propos de « Fils de France » », affirme saphirnews.

On aimerait en ce cas comprendre pourquoi c’est la laïcité que l’on y critique, et, avec elle l’islamophobie que l’on dénonce.

« Pour M. Bechikh, qui veut faire « resurgir un amour enfoui » pour la France mais qu’il est souvent « interdit de déclarer », les musulmans sont aussi capables de parler de patriotisme, de protectionnisme ou encore d’immigration sans tabous, tout en restant fidèles à leurs valeurs religieuses », apprend-on, surpris. Qui a jamais interdit aux musulmans de déclarer leur amour pour la France si telle est la préoccupation première de ce porte-parole à qui nul mandat n’a été confié ? Pour preuve de sa bonne foi, la charte de Fils de France énumère consciencieusement les « deux mille ans d’histoire, quarante rois, deux empires et cinq républiques » qui ont façonné la culture de cette « France de confession musulmane ».

Une culture dont on aimerait connaître de quoi elle relève, lorsque sont rejetés les concepts d’assimilation et d’intégration au profit de celui, dont les contours sont flous pour qui ne connaît pas certains discours, d’« acculturation » devant conduire non à l’islam de France appelé de ses vœux précisément par la République, mais à un « islam français ».

Explication lors du meeting inaugural de la bouche du recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou, toujours selon saphirnews : « Il faut séparer le fait cultuel du fait culturel. La religion ne peut pas être prisonnière d’une identité, par exemple maghrébine ou subsaharienne, puisque l’islam est universel. Nous avons été façonnés par une langue, un environnement, une société qui est française et c’est cela que nous voulons promouvoir », explique-t-il.

La nuance est fine, et le diable se cache dans les détails. Un islam de France, c’est un ensemble de traditions, croyances et pratiques empruntes des origines variées de nos concitoyens. Un islam français, c’est une partie du tout de « l’islam universel », unique, pur et authentique, qui balaie les spécificités culturelles honnies, les traditions diverses considérées comme source du péché de fitna, un islam mondial prôné par les fondamentalistes.

Revenons à cette conférence.

Saphirnews indique que « Camel Bechikh refuse encore qu’on lui colle l’étiquette de « porte-parole » d’un courant politique destiné aux musulmans mais appelle ceux qui sont désireux de connaître son association à assister aux rendez-vous mensuels nommés « Les brasseries Fils de France », où seront invités des têtes d’affiche pour discuter d’un thème adjacent aux idées du club ». Soit. Admettons qu’un président de club ne préside en rien ni ne s’exprime au nom de personne.

Il est plus facile, en effet, de s’exprimer au nom de rien quand, sur le plateau de la soirée, sont réunis Tareq Oubrou, Robert Ménard, Khaled Bencheikh et le Père Michel Lelong. Que du beau monde ! Voilà donc une association jeunette et modeste qui ne manque pas d’entregent.

« Egalité & Réconciliation » s’en réjouit sur son site. Décidément, le souverainisme mène à tout. Ce n’est pas l’extrême-droite altermondialiste [1] qui s’en plaindra. Il ne manque à la panoplie aucun des accents maurrassiens qui ont fait le lit de « l’amour charnel » de la patrie et, surtout, de l’extrême-droite traditionnelle. Aucune surprise pour qui connaît Alain Soral.

Qui est Camel Bechikh ?

Ce jeune homme à la barbe bien taillée est manifestement un excellent communicant. Le président de « Fils de France » est également le responsable des relations publiques du CBSP, (Centre de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens), « la vitrine du Hamas en France » selon une source policière. Et comme rien ne vaut qui ne soit mené à son terme, il s’est également installé dans les habits de responsable régional des Scouts musulmans de France, dans l’ombre de Tareq Oubrou.

Et le Père Michel Lelong ?

C’est Fiammetta Venner qui, dans Charlie Hebdo en 2005, éclairait ses lecteurs sur la personnalité de ce bon père, promoteur ardent du dialogue islamo-chrétien : ce généreux Père-Blanc à l’origine de la réconciliation de la mouvance lefebvriste avec le Vatican et qui a été ordonné à Carthage, selon ses vœux, a écrit une lettre de soutien publique à Roger Garaudy, pour qui la Shoah est un mythe juif, en 1996, arguant que son protégé n’est en rien antisémite et demandant « qu’il participe au nécessaire débat sur les grandes questions spirituelles et internationales de notre temps ». Logique, selon les termes de Mme Venner, « Michel Lelong trouve que la télévision du Hezbollah, Al Manar, comporte « des programme de valeur » et est un grand admirateur de Tariq Ramadan, qu’il défend envers et contre tous ».

« En 1995, dans les colonnes du Monde, il considère que les islamistes algériens sont des interlocuteurs dignes de confiance. Il salue comme « un signe de vitalité de la religion musulmane (?) l’existence de l’organisation de la Conférence Islamique », une coalition regroupant les pays islamiques », ajoute Fiammetta Venner.

Et il « n’hésite pas à cracher sur les milliers de victimes du Darfour, les esclaves comme les chrétiens massacrés : « Contrairement à ce que certains disent et écrivent, le Soudan est un pays accueillant. Les relations humaines y sont sincères et confiantes ; les relations interreligieuses y sont fraternelles ; la liberté de culte y existe pour tous ». »

On est prévenu.

[1] Hanan Ben Rhouma, Fils de France lève le tabou sur le patriotisme des musulmans français sur voxnr.com le 15 mars 2012.

Illustration : Fils de France.

13 Commentaires

  1. Marie

    Merci de remettre les choses en perpective! cela va fâcher les supporters de NDA tant pis ou tant mieux
    J’adore cette citation »deux mille ans d’histoire, quarante rois, deux empires et cinq républiques » qui ont façonné la culture de cette « France de confession musulmane ».Le monsieur a sans aucun doute occulté ou ignore la date qui fonde la religion musulmane soit 622 que dans le calendrier musulman nous sommes en l’an 1433 de l’hégire.De plus il y a deux mille ans la France n’existait pas on était en Gaule….

  2. Yaakov Rotil

    C’est la taquia… On a déjà eu un bon exemple de cela avec l’imam Chalgoumi, que peu de gens ont compris quand son livre est paru.

  3. Sophie

    Etrange… Il n’a pas cité Charles Martel!

  4. Marie

    C’est qu’il est fâché avec l’histoire de France!

  5. Ces gens sont vraiment inquiétants !

  6. Sophie

    D’autant plus qu’ils se servent de nos valeurs pour les retourner contre nous!

  7. Il suffit de lire Tariq Ramadan

  8. Marie

    Il n’est pas sûr qu’ aujourd hui ils pavoisent!

  9. alidovitch

    LA citation est tronquée, rendez vous sur le site http://www.filsdefrance.fr

  10. Sophie

    Oh! Pas dit! Il y a peu de choses qui les empêchent d’avoir le verbe haut! Ils sont les victimes universelles, quoiqu’il arrive.

  11. Lisa

    Juste un détail, les Lefevristes ne sont pas réconciliés.
    Sinon cela va bien avec ce qui se passe depuis quelques jours, nous serons de bons petits dhimmis.

  12. Galaad Wilgos

    Je préfère ce Georges à l’autre George Kaplan en tout cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :