Les silences d’Enderlin

Certains se désintéressent de l’affaire Al Dura, sous prétexte que l’armée israélienne aurait tué « des centaines d’enfants palestiniens ». Mais pourquoi négliger ce cas particulier ? L’armée israélienne a-t-elle tué Mohamed Al Dura ? Si oui, l’a-t-elle fait intentionnellement ?

L’affaire a pris une ampleur particulière, car elle a servi à illustrer la « politique sanguinaire d’Israël » à l’égard des Palestiniens. Elle précède une vague d’attentats-suicides qui, à partir d’octobre 2000, ont coûté la vie à des centaines de civils. Les images de Mohamed Al Dura, largement diffusées dans le monde, ont contribué à légitimer ces attentats.

Plutôt que de confronter des positions figées, je voudrais partir du point de vue commun et décrire les divergences qui ont surgi. Comme des centaines de millions de téléspectateurs, j’ai vu ces 56 secondes d’images ponctuées par la voix grave d’Enderlin : « Jamal et son fils Mohammed sont la cible de tirs venus de la position israélienne… une nouvelle rafale : Mohammed est mort. »

Un débat a immédiatement débuté: d’où provenaient les balles ? Les Israéliens ont-ils abattu cet enfant ? L’ont-ils fait consciemment ? Une deuxième controverse plus fondamentale, mais plus occulte – car peu relayée par les médias – s’est ouverte : « Mohamed Al Dura a-t-il réellement été tué ? »

Qui a tué Mohamed Al Dura ?

L’affaire Al Dura aurait pu être oubliée si Enderlin n’avait décidé lui-même d’y revenir dans un ouvrage publié en 2010 : « Un enfant est mort ». Pour tenter de faire le point je vais partir des faits connus et vérifiables.

D’abord, Enderlin se trouvait à 100 km de Gaza. Il n’est pas témoin des faits. Il s’est contenté de commenter les images envoyées par son cameraman palestinien. Ce dernier affirmait que les israéliens ont abattu Mohamed Al Dura. Il l’a même déclaré sous serment : « Je, soussigné Talal Hassan Abu Rahma, déclare ce qui suit sous serment, concernant le meurtre de Mohammed Jamal A-Dura et les blessures infligées à son père Jamal A-Dura, tous deux touchés par des tirs des Forces israéliennes d’occupation… » [1]

Ce serment ne l’a pas empêché de déclarer le contraire à la télévision israélienne en 2008 : « Vous dites que vous êtes sûr que les soldats israéliens ont tué l’enfant ? » Talal : « Je ne dis pas que les soldats israéliens ont tué l’enfant ! » Que penser de la fiabilité de ce témoin, sur lequel Enderlin fonde la véracité de son reportage ?

A-t-il été tué ?

En l’absence de témoin fiable il n’est pas inutile de chercher les éléments prouvant que Mohamed Al Dura a été tué. Le Dr Tawil de l’hôpital de Gaza déclare qu’on lui a amené le corps d’un enfant décédé, aux environs de 10 heures [2]. Enderlin écrit que le médecin a déclaré que l’enfant est arrivé « vers 13 heures ».

Ce glissement temporel est surprenant, mais insuffisant. Enderlin se dit « persuadé que son admission est intervenue plus tard ». On le comprend, car son reportage disait : « Il est 15h… Les Palestiniens ont tiré à balles réelles, les Israéliens ripostent… » Difficile de décéder le matin des suites d’une fusillade qui a eu lieu l’après-midi.

Qu’en est-il de l’identité de l’enfant ? Le docteur Tawil parle d’un certain « Rami Jamal Al-Dura » et non de Mohammed Al-Dura. Enderlin lui-même écrit que « les enfants de moins de quinze ans n’ont pas de carte d’identité ». Il existe donc une relation incertaine entre l’enfant mort et les tirs.

Ce qui précède pourrait n’être qu’ergotage indécent, puisqu’Enderlin a déclaré à de nombreuses reprises qu’il possédait les rushes de l’agonie de l’enfant, coupés au montage car insupportables. Insupportables au point que – malgré la controverse – France 2 a cachés ces rushes jusqu’à ce que le tribunal les réclame, lors de son procès en appel contre Karsenty. À la suite du visionnage des « 18 minutes de rushes de Talal Abu Rahma communiquées par France 2 », la cour estime que leur examen « ne permet pas d’écarter les déclarations faites par plusieurs journalistes ayant visionné les rushes ».

Rappelons ces déclarations publiées par deux journalistes réputés, Denis Jeambar (L’Express) et Daniel Leconte (Arte) : « Le visionnage des rushes ne nous apprend rien de plus sur «l’agonie de l’enfant». Ou plutôt, si ! Cette fameuse «agonie», qu’Enderlin affirme avoir coupée au montage, n’existe pas » (Figaro, 25/01/05). Enderlin a commis au moins un gros mensonge.

Mise en scène

Lors d’une conférence donnée par Philippe Karsenty le 8/12/2010 à l’Université de Bruxelles, j’ai pu voir ces rushes et constater l’exactitude du commentaire suivant de Jeambar et Leconte : « Le visionnage permet de relever que, dans les minutes qui précèdent la fusillade, les Palestiniens semblent avoir organisé une mise en scène. Ils «jouent» à la guerre avec les Israéliens et simulent, dans la plupart des cas, des blessures imaginaires » (Figaro 25/01/05). La mise en scène est flagrante : un curieux fume tranquillement une cigarette à quelques mètres du père et du fils censés subir des tirs ; un cycliste traverse innocemment la scène, tel un personnage de Tati ; aucune trace de sang n’existe après l’évacuation des lieux…

Il semble même que les soldats israéliens, enfermés dans une casemate à 150 m des lieux, auraient pu ne pas se rendre compte de ce qui se passait au carrefour. Ceci reste pourtant un point à éclaircir : les soldats qui étaient de faction le 30 septembre 2000 au carrefour de Netzarim ont-ils été interrogés ? Il est possible que l’état-major israélien se préoccupe plus de la guerre réelle que de la guerre des images et des querelles d’intellectuels européens.

Une autre affaire Dreyfus ?

Enderlin a-t-il raison parce que la majorité le croit [3] ? Rappelons qu’au départ, seules quelques personnes croyaient à l’innocence de Dreyfus. Le rapprochement n’a rien d’abusif, car si le reportage d’Enderlin est un bidouillage, il aura peut-être fait autant de tort aux Juifs que le faux de l’affaire Dreyfus. Mais comment oser une telle comparaison, alors qu’Enderlin est juif, israélien et soutenu par une partie de l’opinion juive ? Etrange, mais n’oublions pas qu’il y eut des Juifs anti-dreyfusards, (« Un juif antidreyfusard est deux fois français » soulignait Deroulède). Certains étaient même journalistes, comme Arthur Meyer.

[1] Voir ici.

[2] Vidéo sur Youtube.

[3] Alain Finkielkraut dit avoir révisé son jugement au fil des années sur cette affaire : « Je me disais : Ce fait est terrible. Il est inconfortable pour tous les amis d’Israël et la tendance naturelle de l’être [humain] face à un fait inconfortable, c’est de l’occulter. […] Je me disais : voilà ce qui est en jeu dans ce reportage. Et puis, peu à peu, j’ai ouvert les yeux, j’ai ouvert les oreilles et j’ai fait donc le même cheminement que les magistrats de la Cour d’appel […] Le jugement – qui est très intéressant – aurait dû alerter les journalistes, puisque, dans le jugement, il est dit que l’examen des rushes ne permet plus d’écarter les avis des professionnels entendus au cours de la procédure et qui avaient mis en doute l’authenticité du reportage… […] Pour le coup, je me dis que l’idéologie est du côté de ceux qui, au départ, ne voulaient pas tomber dans l’idéologie. Ce sont eux qui pensent, en effet, que les sionistes veulent tout faire pour masquer les crimes d’Israël, et qui, sûrs de leur fait – c’est-à-dire de leurs préjugés – se ferment délibérément au débat, refusent de rendre compte de la décision de justice, ce qui est quand même de la part des journalistes une attitude tout à fait singulière. Et c’est révélateur à la fois du préjugé et du corporatisme… » Voir Interview complète sur radio RCJ et un extrait écrit sur upjf.org. ]

56 Commentaires

  1. Yaakov Rotil

    Ceci me surprend:

    Certains se désintéressent de l’affaire Al Dura, sous prétexte que l’armée israélienne aurait tué « des centaines d’enfants palestiniens ».

    L’armée israélienne ne tue pas d’enfants, palestiniens ou pas. Quand, dans le cadre d’un épisode guerrier comme l’opération à Gaza, le hamas tire des missiles contre Israël en se glissant parmi la population civile, je pense que c’est le hamas qui est le meurtrier. Et non pas l’armée israélienne qui multiplie ses efforts pour qu’il y ait le moins de dommages collatéraux possibles.

  2. Yaakov Rotil

    Ce lien  » Interview complète sur radio RCJ  » ne fonctionne pas, il aboutit à du « rien-du-tout »… Merci de le vérifier…

  3. Bibi

    Coquille au 2nd paragraphe: Elle précède une vague d’attentats-suicides qui, à partir d’octobre 2010.
    Sinon, « notre » Charlot bi-national n’est pas du tout silencieux mais bien bavard et sentencieux.

  4. kravi

    Merci de parler à nouveau de cette affaire. Si les partisans de la vérité à ce sujet se tiennent informés, il n’en va pas de même pour la majorité des Français qui ont bien d’autres chats à fouetter.
    Je ne reviendrai pas sur les détails de cette invraisemblable falsification, d’autres bien mieux outillés sur le plan juridique et journalistique l’ont fait avant moi. À titre d’information, voici un lien récent sur cette affaire..
    J’aimerais pouvoir dire qu’il s’agit de la nouvelle affaire Dreyfus : cela permettrait d’aller au fond des choses et de mettre enfin en lumière les ahurissantes manoeuvres de permanente désinformation de la presse française dans son ensemble, tout en rétablissant la vérité sur les falsifications et mises en scène des Arabes de Palestine. Car Pallywood ne se contente pas d’être grotesque, ce qui assurerait son succès auprès d’adolescents immatures. Elle est surtout crue par une masse d’individus que cela arrange bien qu’Israël soit présentée comme une puissance meurtrière d’enfants, alors même que Tsahal à une charte déontologique dont les armées du monde entier feraient bien de s’inspirer.
    Malheureusement, et pour les raisons ci-dessus énoncées, la nouvelle affaire Dreyfus n’aura pas lieu.

  5. Il suffit d’écouter les candidats à l’élection présidentielle pour se rendre compte que nous sommes en pleine Eurabia.
    Game over

  6. marcma2

    Merci, j’ai demandé une correction.

  7. marcma2

    Merci. Je suis conscient du fait que l’armée israélienne ne tuerait jamais volontairement un enfant. J’ai mis cet argument en première place car il sert souvent, lorsque vous avez démontré que l’armée n’a pas tué Mohamed Al Dura, à balayer le tout en disant: « Qu’importe. Ce n’est qu’un cas parmi des centaines d’enfants… ». Comme si tous les cas imaginaires avaient le pouvoir de rendre celui-ci réel. Je prends donc les chose par l’absurde: « Supposons que l’armée israélienne ait tué des centaines d’enfants, pourquoi négliger celui-ci ?

  8. Bibi

    D’ailleurs, ce n’est pas « une vague… » mais une guerre pas vague du tout, denommee « Intifada » par ses initiateurs et « guerre d’Oslo » (d’apres les accords – sic! – de paix) par d’autres, qui a dure 4-5 ans et a fait pres d’un millier de morts israeliens et blesse/invalide plus de 17 000 civils israeliens. Notamment mais pas exclusivement par des « operations Shahid » ou attentats-homicides.
    Plusieurs terroristes impliques dans ces attentats ont ete relaches des prisons israeliennes pour liberer Gilad Schalit.

  9. Bibi

    desole, lire civils israeliens etc. (balise mal fermee)

  10. Bibi

    Le film-enquete d’Esther Schapira de l’ARD (s/t francais) – « curieusement » jamais diffuse par une chaine francaise.
    http://video.google.com/videoplay?docid=-6816147079262871882

  11. Lisa

    @Loiseaubleu, je crois de plus en plus que la théorie d’Eurabia est réelle.

  12. marcma2

    C’est-à-dire ?

  13. Bibi

    Une lecon de conduite « appropriee » par le « Ministre de la Rage Incontrolee » (a partir de 6:07)

  14. Lisa
    J’ai eu la chance de rencontrer Bat Yeor ( en hebreu  » fille du Nil  » ) c’est plus qu’une theorie. L’evolution politique de l’Europe le prouve tous les jours.
    Avec Tariq Ramadan veritablement maitre de la situation devant des journalistes ignares craintifs ou ayant des clients a contenter

  15. Averell

    Tout le monde connaît la vidéo de Richard Landes, Pallywood. Je la mets en lien, à tout hasard (durée environ 14 mn) :

    Je ne vais pas expliquer ici pourquoi je tiens la version présentée par France 2, le 30 septembre 2000, pour une imposture et pourquoi je soutiens l’action de Philippe Karsenty qui a accusé ladite chaîne télévisée ‟d’imposture médiatique”. Je précise simplement que lorsque je me suis avisé de remettre en question la version de l’affaire al-Durah très complaisamment véhiculée par les médias, en signalant notamment mon soutien à Philippe Karsenty, j’ai été censuré par diverses modérations. Motif : diffamation. Je le signale non dans le but de faire passer mon intéressante personne pour une victime, mais pour rendre sensible un certain état d’esprit qui sévit dans les médias français, pour ne citer qu’eux.

    Tout le monde connaît le témoignage du Dr Yéhuda David, chirurgien israélien d’origine française, plus particulièrement l’interview qu’il a accordée à Clément Weill-Raynal pour ‟Actualité Juive”. Ce chirurgien avait opéré le père de Mohamed al-Durah, Jamal, plusieurs années avant le reportage diffusé par France 2. Il y a déclaré que les traces de blessures que portait le père étaient antérieures à la fusillade de Netsarim. Yéhouda David (comme Clément Weill-Raynal) a été condamné en 2011 par le Tribunal correctionnel de Paris, suite à une plainte en diffamation déposée par Jamal al-Durah, avant d’être relaxé par la Cour d’appel de Paris. Le Dr Yéhouda David a déclaré que la blessure à la main droite de Jamal al-Durah lui avait été infligée par des membres du Hamas et que c’est lui qui l’avait soigné, à l’hôpital Tel-Hashomer, en 1994. C’est cette blessure que Jamal al-Durah a exhibée devant les caméras du monde entier, en 2004, en prétendant qu’elle lui avait été infligée par des tirs israéliens, à Netsarim, en 2000. Le Dr Yéhuda David a déclaré : ‟Jamal al-Durah dit avoir été blessé par douze balles. Avez-vous vu une seule petite tache de sang sur sa chemise blanche ? Je suis chirurgien militaire et j’exerce ma profession dans le plus grand hôpital d’Israël. J’ai opéré un grand nombre de blessés et je peux affirmer qu’un homme qui reçoit dans l’aine une balle qui lui déchire la veine et l’artère fémorales se vide de son sang en une minute ! (…) Mes confrères experts en la matière ont approuvé mon analyse. Le professeur Stéphane Romano a rédigé une expertise en notre faveur après avoir vu le dossier.” Ci-joint, un lien à écouter attentivement (durée environ 5 mn), un exposé très précis du professeur Stéphane Romano :

    J’ai particulièrement apprécié la conclusion de l’article de Marc Reisinger : ‟Les silences d’Enderlin” : ‟Charles Enderlin a-t-il raison parce que la majorité le croit ? Rappelons qu’au départ, seules quelques personnes croyaient à l’innocence de Dreyfus. Le rapprochement n’a rien d’abusif, car si le reportage d’Enderlin est un bidouillage, il aura peut-être fait autant de tort aux Juifs que le faux de l’affaire Dreyfus. Mais comment oser une telle comparaison, alors qu’Enderlin est juif, israélien et soutenu par une partie de l’opinion juive ? Étrange, mais n’oublions pas qu’il y eut des Juifs anti-dreyfusards. Certains étaient même journalistes, comme Arthur Meyer.” En lisant ces lignes, j’ai pensé à une autre affaire, moins dramatique mais lamentable, avec Sara Daniel comme actrice principale, une Juive, fille de Jean Daniel, qui a mis en cause l’armée et le peuple d’Israël en les accusant de vouloir faire assassiner les femmes palestiniennes en les violant ? Vous vous souvenez ? Vous vous souvenez des arguments lamentables du père ? A pleurer. Ci-joint, un lien de Jean Tsadik de Metula News Agency : 
http://harissa.com/D_forum/Judaisme/affairesaradaniel.htm
    J’ai pu constater tant chez les Juifs de la diaspora que d’Israël le désarroi suscité par l’affaire al-Durah, un désarroi qui se décline de bien des façons. Et je vais ajouter une remarque à l’attention de ceux pour qui l’affaire est entendue : Israël est coupable de la mort de cet enfant. J’espère que dans leur aveuglement ils entrevoient à l’occasion combien cette affaire fait souffrir les Juifs et Israël, non parce que leur image de marque souffre (ils savent qu’ils ne sont a priori guère aimés, et je fais usage de la litote) mais parce que la mort d’un enfant ne peut réjouir un Juif. Côté palestinien et, plus généralement arabe, la mort d’un enfant juif — et plus précisément d’un enfant juif d’Israël — sera considérée comme une petite victoire, un coup porté à l’État d’Israël. Une telle affirmation est massive, je le sais : des Arabes souffrent de voir un enfant juif tué ou blessé, et je pense tout particulièrement à la grande Wafa Sultan, mais ils sont trop peu nombreux et ils ne bénéficient pas, chez nous, d’un soutien résolu.
    Un mot encore. J’apprécie la diversité juive, son sens aigu de la critique, de l’auto-critique, et la rigueur de sa morale. Mais les Juifs, tant d’Israël que de la diaspora (et je ne leur apprends rien) doivent garder à l’esprit que la dénonciation plus ou moins sournoise de l’État d’Israël telle que la pratiquent les Nouveaux Historiens israéliens sont du crack pour des foules non juives. Il est vrai que Benny Morris s’est repris et on peut lui en savoir gré. Un dénonciateur radical juif de l’État d’Israël fait plus de mal au pays que le Hamas et le Hezbollah réunis, je n’exagère rien.

  16. Explique, complète , justifie , dévoile , et j’espère va réveiller
    http://www.sourceisrael.com/read.php?id=241

  17. Averell

    Loaseaubleu,
    Je suis heureux que vous fassiez connaître les articles de Léon Rozenbaum, un ami de Léon Ashkénazi.

  18. isa

    Merci pour l’article, les commentaires, les liens.

    Tout cela est extrêmement bien appréhendé, je fais suivre.

    merci et merci.

  19. isa

    Le Ashkénazi de Roth, averell, dans « opération Shylnock »?

  20. Bibi

    C’est une plaisanterie?
    Manitou, Isa!

  21. Bibi

    En complément à Averell,

    Qu’on ne touche surtout pas à leur symbole ! Ben-Dror Yemini

    Richard Landes cite Esther Schapira, en juin 2008:
    It has been said several times that I didn’t find any hints supporting the accusation that the famous scene at the Netzarim junction was a hoax and this was why I didn’t include it in my film. This is wrong. Indeed even in 2001 I already came across a number of interesting hints indicating that the so called „killing of Mohammed Al Durah“ might be a Palestinian propaganda fabrication. However, back then when I did my film, I focussed on the question who could have killed Mohammed Al Durah. This already came as a surprise to me, because initially I was sure that there was not doubt that it was the clear case of a Palestinian child getting killed by israeli soldiers. I wanted to do a film about the tragedy of a child getting killed in the conflict and about the unusal situation for soldiers to be confronted with children. I wanted to know how the soldiers cope with the feeling of having killed an innocent child.

    My findings, that it is most unlikely that he was killed by the Israeli soldiers for a number of reasons came as a surprise to me and already caused an outcry and I got life threats and needed police protections when I appeared in public. As I was aware of the emotional impact of that scene I stuck strictly to facts and findings and left out everything that seemed like speculation. Now, in retrospect with the knowledge of today, I know that it is very justified to question if he did get killed at all.

  22. kravi

    Voici ce dont sont capables les défenseurs d’Israël aux États-Unis face aux mensonges et à la désinformation permanente : CAMERA.
    Pouvons-nous rêver d’avoir un jour en Europe de tels instruments de lutte contre la propagande ?

  23. Averell
    Il faut savoir pourquoi nous combattons, et le diffuser

  24. Par le Manitou notre tres grand sachem
    Pour toujours tu aimeras Hachem

  25. Ashkenasi pour Ashkenazi je préfère ceux des  » Freres Ashkenasi  » d’Israel Joshua SINGER le frère – pour moi beaucoup talentueux – de Isaac Bashevi SINGER, et mort prématurément.

  26. Yaakov Rotil

    Je verrai Philippe Karsenty jeudi soir à Ashdod, s’il y a des messages à lui transmettre, envoyez !

  27. Yaakov Rotil

    Je verrai Philippe Karsenty jeudi à Ashdod… S’il y a des message à lui transmettre, envoyez…

  28. Averell

    @Isa,
    Si un jour vous avez le vague à l’âme lisez Léon Ashkénazi, les deux volumes de «La Parole et l’Écrit», une suite de discours qui peuvent se lire indépendamment. Léon Ashkénazi avait pour nom-totem «Manitou», voir les Eclaireurs Israélites de France (EIF), Edmond Fleg, la Maison des Enfants de Moissac, etc. Connaissez-vous Marianne Cohn et Mila Racine ?

    @loiseaubleu,
    Le sionisme est un aristocratisme. C’est ainsi. Nous sommes au coeur de la bataille de Gaugamèles et d’un formidable renversement. Vive Israël !

    @Cher Rotil,
    Si vous voyez Philippe Karsenty, transmettez lui mes plus chaleureuses pensées. Par son combat il répond à cette belle devise : SI OMNES EGO NON.

  29. Guenièvre

    Bon courage à tous ceux qui luttent pour établir la vérité et merci à vous de nous donner toutes ces informations.

  30. Averell
    Le sionisme est donc un aristocratisme avec ses quatre quarts de noblesse , puisqu’il débute dès la destruction du Second Temple – bien avant l’apparition des premiers nobles en Europe – et que l’on a commencé à répéter  » L’an prochain à Jérusalem  »

    A noter pour l’anecdote je poste le premier chant sioniste de la littérature française:
    le choeur des jeunes juives dans  » ESTHER  » acte I scène II de Jean Racine

    Déplorable Sion, qu’as-tu fait de ta gloire ?
    Tout l univers admirait ta splendeur
    Tu n es plus que poussière, et de cette grandeur
    Il ne nous reste plus que la triste mémoire.
    Sion jusques aux cieux élevée autrefois,
    Jusque aux enfers maintenant abaissée,
    puisse-je demeurer sans voix
    Si dans mes chants ta douleur retracée
    Jusqu’au dernier soupir n’occupe ma pensée

    TOUT LE CHOEUR

    O rives du Jourdain, O champs aimes des cieux
    Sacres monts, fertiles vallées
    Par cent miracles signales
    Du doux pays de nos aïeux
    Serons toujours exilées

    Quand reverrai-je O Sion relever tes remparts
    Et de tes tours les magnifiques faites ?
    Quand verrai-je de toutes parts
    Tes peuples en chantant accourir a tes fêtes ?

    TOUT LE CHOEUR

    O rives du Jourdain O champs aimes des cieux

    Sacres monts, fertiles vallées
    Par cent miracles signales
    Du doux pays de nos aïeux
    serons toujours exilées

  31. Yaakov Rotil

    Le sionisme est un aristocratisme.

    Je n’avais jamais eu cette idée-là. Une perle, je prends !

  32. Souris donc

    @ Lisa et L’Oiseau Bleu à propos d’Eurabia

    http://www.malikasorel.fr/
    Malika Sorel propose cette vidéo et s’indigne des propos de la bouse socialiste :
    « François Hollande : « Les quartiers, les cités, sont une chance pour la République. Ne sous-estimez pas la force de votre décision. Avec le suffrage universel une voix en vaut une autre, et si certains sont plus riches que vous, vous, vous être plus nombreux qu’eux. » Ce qui est grave, c’est le clivage qu’il met en scène de façon subliminale : votez pour moi contre le vote des Français de souche européenne. Car nous savons très bien ce que signifient désormais dans la bouche des politiques « cités », « quartiers », « banlieues »…
    Étrange conception de la démocratie que celle de François Hollande : la démocratie par le ventre ! »

  33. Averell
    Cet aristocratisme a donc ses quatre quartiers de noblesse remontant a Yavne apres la destruction du Second Temple.
    Petit cadeau
    Lisez Esther de Jean Racine Acte I scene II

  34. Coucou Souris welcome back
    C’est plutot une danse du ventre frenetique face aux chances pour la France.
    Hollande se souvient des drapeaux algeriens agites devant Chirac en 2002 a la Bastille
    Lecon retenue

  35. On ne perd pas la mainhttp://victor-perez.blogspot.fr/2012/04/examen-dune-video-anti-israelienne.html?m=1

  36. Yaakov Rotil

    Sur le même sujet (un officier qui donne un coup de crosse à un fauteur de trouble), vous avez aussi ça: http://jssnews.com/2012/04/16/qui-est-et-comment-fonctionne-linternational-solidarity-movement-ism/
    qui est très intéressant…

  37. À qui de droit :

    Qu’est-ce qu’ils ont mes quartiers de noblesse ?

  38. Bibi

    Pour ceux qui ne sont pas encore au courant,
    Une croix gammée dessinée a été découverte hier sur le mur d’un centre de rétention pour étrangers en situation irrégulière de l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, en Israël, où étaient détenus plusieurs militants de la flotille aérienne « Bienvenue en Palestine ».
    http://www.europe-israel.org/2012/04/photo-pro-palestiniensflytille-croix-gammees-retrouvees-a-l’aeroport-ben-gourion/

  39. kravi

    Voyons, Bibi, tu sais bien que la propagandastaffel de l’AFP nous expliquera qu’il ne s’agissait évidemment pas d’une ode au nazisme, mais bien plutôt d’une stigmatisation d’Israël, nouvel État nazi comme chacun sait.
    En outre, aucun lien ne sera fait avec les poétiques vomissures de Günter GraSS sur Israël-fauteur-de-guerre, ni les stupéfiantes déclarations de Stefan HeSSel expliquant sans rire au Frankfurter Allgemeine Zeitung qu’à côté de « l’occupation » Israélienne, l’occupation nazie en France avait été bon enfant.

  40. Bibi

    Et de toute façon, étant donné que la Swastika est à l’envers, ceci démontre qu’il n’y a aucun lien entre l’anti-judaïsme et l’anti-sionisme/critique de la politique du gouvernement d’Israël! C’est plutôt la paix que la Swastika inversée représente, n’est-ce pas?

  41. kravi

    oui, c’est la roue de la vie des bouddhistes

  42. Souris donc

    La démocratie par le ventre (Malika Sorel) ou la danse du ventre ?
    Bluebird, contente de vous lire, ainsi que tous les experts.
    J’avais, sur un autre fil (mais lequel ?) mis la vidéo de ce jeune journaliste italien qui démontait l’arnaque aux images et la façon de les falsifier en donnant 3 sous aux « acteurs » du « scoop » monté de toutes pièces.

  43. Bibi

    Lettre ouverte de Pierre Rehov à Enderlin:

    http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=30870

    Il y a beaucoup à apprendre de cette lecture.

  44. Je sais, ce n’est pas bien ce que je vais dire et je ne suis pas adepte de la violence. J’essaie de maîtriser mes instincts primaires lorsqu’ils cherchent à remonter à la surface, voire à maîtriser un éventuel excité lorsqu’il cherche à s’en prendre à moi. Et puis, parfois, en regardant un film mettant en scène des salopards, je me lâche et ne boude pas mon plaisir de voir les dits salopards s’en prendre plein la gueule.
    Eh, bien cela me fait un peu le même effet sur cette video si complaisamment mise à notre disposition par les pacifistes ISM. Voir la tête du blondinet danois plein de morgue (pas sur la video mais sur d’autres photos) se prendre une petite branlée m’a procuré le même sentiment.
    C’est mal, je sais, ce n’est pas de la fiction mais des braves pacifistes (on se demande toujours pourquoi ils n’ont pas quelque chose de plus intéressant à faire dans leur pays, ou dans des pays voisins comme la Syrie) qui veulent dire le droit aux affreux soldats occupant la route.

  45. kravi

    kacyj,
    vaste et importante question que celle de la violence interne qui est notre lot à tous, son acceptation ou son refoulement. Bien entendu, ne confondons pas la violence fantasmée et la violence agie. C’est bien le passage à l’acte qui pose problème, alors que psychiquement nous avons tous les droits.
    Alors, pour prolonger le plaisir, il est bon de savoir que nos amis Hessel et Grass viennent tous les deux d’être admis à l’hôpital.
    I can’t wait, et c’est très mal. Mais j’assume.

  46. Ah l’autre aussi ! quelle coïncidence ! Je n’ai aucun souhait mais n’aurai aucune compassion ou nostalgie.
    Je me pose parfois la question. Pensez vous que l’aigreur, la frustration, la méchanceté contribuent à la longévité?
    Toujours eu l’impression que les bonnes âmes partaient trop vite et nous laissaient nous débattre avec les mauvaises.

  47. Tiens ! vous avez abandonné le chat

  48. kravi

    Je ne crois pas qu’il y ait corrélation entre le tempérament et la longévité dans un sens ou dans un autre, ce qui ne laisserait aucune place au suspense.
    Peut-être d’autres éléments sont-ils à prendre en compte, comme la bonification avec le temps à l’instar des vins de garde ; ou à l’inverse la rancisation dans l’aigreur : tout le monde ne peut pas tirer profit du vinaigre comme les cornichons.
    La perte de nos amis nous laisse plus désemparés, et pour plus longtemps, que ne nous réjouit la déconfiture de nos ennemis. Ce qui finalement est plutôt sain.

    Le chat ? J’y reviendrai peut-être, mais par les temps qui courent, j’aime à rester moins neutre.

  49. Souris donc

    y a des cornichons aigres-doux.

  50. Bibi

    Pourvu qu’aucun d’entre eux ne casse sa pipe demain!

  51. Eden

    Pourtant aucun commentaires sur ça :

    La police Danoise est autrement plus violente que le pauvre Lieutenant-Colonel Eisner il me semble.
    C’est même du délire chez les vikings. Ils frappent tout le monde et s’acharnent même sur les gonzesses.
    Que n’aurions nous pas lu ou entendu si un soldat de Tsahal avait fait le centième de ce que les flics Danois ont fait.

  52. Averell

    @Bibi
    Magnifique la réponse de Pierre Rehov à Charles Enderlin.

  53. Yaakov Rotil

    Surtout Hessel… Encore, Grass, c’est outre-Rhin, mais si Hessel calenche, il sera encensé, et ce juste avant les élections…

  54. Bibi

    Non, c’est parce que demain (ce soir) c’est la commémoration de la Shoah.

  55. Bibi

    Oui, c’est émouvant par la sincérité, trop rare de nos jours.
    Mais je crains que le Charlot est atteint par la rhinocerite et qu’il est persuadé d’être la victime de l’affaire. Cette lettre ne va que le conformer dans ses certitudes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :