Ne semons pas le mépris ou nous récolterons la haine

« La masse n’est sans doute ni pure, ni irréprochable; mais enfin, si vous voulez la caractériser par l’idée qui la domine dans son immense majorité, vous la verrez occupée tout au contraire de fonder par le travail, l’économie, les moyens les plus respectables, l’œuvre immense qui fait la force de ce pays, la participation de tous à la propriété. »

Jules Michelet, le Peuple

Ô diableries des élections, ô désespoir ! Je suis dépité. Dépité parce que le mouvement que je soutenais aux élections présidentielles françaises n’a pas réussi à se hisser en troisième place. Dépité parce qu’il a fait un score inférieur à ce que l’on pouvait espérer. Dépité enfin parce que la troisième place a été ravie par un mouvement d’extrême-droite, qui a réussi à atteindre son score le plus haut de tous les temps (bien qu’avec du recul, il ne fit pas autant que la combinaison de 2002 Le Pen + Mégret). Que cette gueule de bois fasse mal, on s’y attendait ! Mais ne nous emportons pas trop vite. Si j’ai écrit cet article c’est pour donner un avis sur certaines réactions possibles venant de mon camp, la gauche, par rapport à un tel phénomène et un tel résultat, réactions qui à chaud sont compréhensibles, mais qui à froid sont condamnables. Déjà rappelons avant toute chose que notre mouvement, le Front de Gauche, n’a d’existence concrète que depuis très peu de temps, et, jeune jouvencelle, elle fait encore ses premiers pas dans la société. On désespère quand même de voir si peu d’aide venant des caciques et des prétendus alliés, ainsi que de si nombreuses attaques dans le dos, mais elle s’y attendait aussi : on ne s’oppose pas à un environnement hostile sans en récolter les conséquences. En bref, 11,11%, c’est peu, mais c’est déjà beaucoup. De 3% à 11, il y a un écart positif dont on ne peut que se féliciter ! Mais voilà, le FN est à 17,9% et l’UMP à plus de 25, et cela peut poser de sérieuses questions.

Non je ne suis ni sociologue ni universitaire. Cet avis n’a donc qu’une valeur purement subjective et ne prétend pas plus. Un tel vote est assez agaçant : quoi ? L’UMP? Après les saloperies commises par Sarkozy? Après l’OTAN? Lisbonne? Les retraites? Vraiment? Les Français sont-ils des veaux comme dirait l’autre? Le peuple est-il con? A cela, je réponds non. Et je réponds ceci : camarades, gardez-vous de tels commentaires, de telles observations, et ravalez votre morgue, car elle ne vous conduira pas loin auprès de l’électorat populaire. En effet, pour aller droit au but, un des grands travers historiques d’une certaine gauche a été de se muer en nouveau parti bourgeois, méprisant envers les gens simples et leurs prétendus défauts – on se souvient encore du commentaire d’Emmanuel Todd sur l’incroyable suffisance de militants PS envers les « petites mains », ces mains qui ont durant si longtemps alimenté ce parti mais qui désormais n’y sont plus autant acceptés, car incultes, incapables de formuler des idées complexes et d’en débattre. Je m’explique : la gauche et l’extrême-gauche ont, hélas, pour une bonne partie d’entre elles, depuis les années 70, convergé vers une sorte d’anti-populisme primaire. Au lieu d’essayer de comprendre les inquiétudes et les préoccupations populaires, choses qu’ont toujours faites les socialistes depuis leur naissance [1], une bonne partie de la gauche a décidé de renier tout cela en les groupant dans un tout qualifié ici de populiste, là de réactionnaire, et autres invectives servant à calomnier ces préoccupations et ces gens.

En outre, cette gauche-là s’est muée en « mouvement des intellos », des bourgeois, des bobos, qui « savent », qui sont « cultivés » et « antiracistes », et qui, avec l’aide des médias, ont progressivement créé une image du peuple méprisante et péjorative : un ramassis de beaufs, de « deschiens » et de demeurés sexistes et racistes auquel on ne devrait plus s’intéresser. La « crasse populaire » comme un conférencier l’avait énoncé dans un lapsus amusant, dont les bonnes gens convenables et propres sur eux ne pouvaient absolument plus s’occuper, car en effet, « c’est sale ça monsieur! ». Résultat: c’est la servante de la gôche qui s’est patiemment occupée de ladite crasse. La servante de la classe bourgeoise, qui n’est autre que l’extrême-droite, a désormais un peu partout en Europe et en Occident pris paradoxalement le rôle de la protestation, en particulier aux USA (voir « pourquoi les pauvres votent à droite? » de T.Frank), et la gauche proprette, dans son délire libéral, a préféré continuer à la fustiger de « populisme », ce mot fourre-tout qui permet aux bourgeois de cracher leur haine du peuple. Le tout culminant en France dans le rapport désormais célèbre de la fondation Terra Nova appelant à lâcher cette meute de « conservateurs », cette populace pas très clean-clean pour nos savants sociologues, résumant ainsi admirablement la doctrine de la gauche postmoderne.

Comme le dit très bien Julien Landfried : « La représentation du Français, depuis les années 1970, a pris la figure du « beauf » de Cabu, un travailleur blanc, macho, raciste, un plouc inculte. C’est l’image du Français devenue dominante dans les élites culturelles de gauche. Un film marquant, lui aussi des années 1970, Dupont Lajoie, montre un travailleur « blanc » qui est ontologiquement raciste. Il y a un phénomène de substitution qui est apparu dans les années 1980 : on préfère au travailleur français, qui était une figure du peuple, la figure de l’immigré. C’est ce que j’appellerai la xénophilie de substitution. Aujourd’hui on est toujours dans cette configuration idéologique, qui a évolué en « sans-papiérisme », qui n’est rien d’autre qu’une variante de ce déplacement politique, idéologique et affectif. A force de rechercher la fraternité ailleurs, cela me semble surtout signifier que l’on n’a pas tellement envie de la rencontrer dans son pays, avec ses voisins les plus proches : les classes populaires. Il ne s’agit pas de haine de soi, les élites sont très contentes d’elles. Elles sont animées non pas d’une haine du peuple, mais en tous cas d’un profond mépris pour lui, ce qui a créé un phénomène de distanciation qui me semble en cours d’aggravation. »

Couplez donc à cela une soudaine conversion aux thèmes chers au libéralisme économique ou culturel – multiculturalisme, européisme, libre-échangisme et culte du marché et de la consommation – et vous obtiendrez l’explosion de l’électorat ancré à gauche, dont une majorité s’abstient et une minorité se tourne vers l’extrême-droite. Ah, les grandes déclarations et déclamations ! La gauche aux mains blanches et aux grands principes a fait tant de tort à la gauche en général ! C’est donc elle qui doit faire avant tout son auto-critique afin de récupérer le peuple qu’elle a perdu de vue. On ne crée pas une politique populaire avec les droits de l’homme et l’antiracisme. Cela ne suffit pas, car il faut que les conditions matérielles permettent aux gens de vivre décemment si l’on veut qu’ils les adoptent. C’est bien beau de prétendre défendre la laïcité quand à côté l’on promeut la concurrence « libre et non faussée » entre nos pays et les pays qui exploitent férocement leur population! C’est joli de parler de démocratie quand l’on saborde celle-ci en lui substituant la technocratie opaque d’une Union Européenne autoritaire et oligarchique !

Gardons-nous dès lors de ces propos sur « ce con de peuple », cette « France moisie » chère aux Philippe Sollers et autres BHL, grands bourgeois dont l’arrogance et la fatuité permettent de donner des leçons morales à la France entière et en particulier aux classes les plus défavorisées, quand eux vivent dans l’oisiveté complète. Le vote FN est un signal d’alarme inquiétant mais décisif : c’est aussi un message envoyé par les invisibles, ces sans-grades, ces laissés-pour-compte de la mondialisation libérale qui dans une détresse finale préfèrent voter pour la candidate qui semble le mieux exprimer leur désespoir, ou du moins mieux les représenter. En effet, selon Patrick Lehingue, auteur d’un livre sur le vote [1] : « (…) auparavant, pour marquer son mécontentement, on votait communiste. C’est un terreau « naturel »que la gauche de gauche a perdu.

Il y a cet entretien, avec une travailleuse, en Bretagne, dans les années 60, que je reproduis dans mon livre et qui, il me semble, dit beaucoup, simplement beaucoup. Je te le lis : « On est neutre et on pense quand même… Je sais pas, moi, on est ouvrier alors on cherche le parti, là où l’ouvrier est défendu le plus… Je ne peux pas, je ne peux pas vous expliquer, on est pour celui qui est pour l’ouvrier, voilà… On est communiste, enfin, on a une tendance, peut-être, mais sans vraiment, sans politique, sans faire de la politique… »

C’est très joli, ce que dit cette ouvrière. Ça résume, en quatre phrases, le drame du rapport de la gauche critique aux milieux populaires : naturel dans les années 60, ce raisonnement semble complètement saugrenu aujourd’hui. Ce côté inné : « On ne fait pas de politique, mais on est communiste »…

En même temps, le vote FN, reste beaucoup moins ancré. Jamais dans mes entretiens je n’ai entendu : « Je vote pour l’ouvrier, donc je vote Le Pen. »

Il y a plutôt comme une homologie : « J’occupe une position marginale dans l’espace social et je me reconnais dans une personne qui occupe une position marginale dans l’espace politique. » Je me sens méprisé, je vote pour l’homme – ou la femme – politique qu’on présente comme le plus méprisable. » [3]

Tachons donc plutôt de comprendre les inquiétudes de ces gens, demandons-nous comment récupérer dans notre giron cet électorat détourné, abordons les questions de Nation, République, Union Européenne, mondialisation, libéralisme, protectionnisme, etc… avec rigueur intellectuelle et sans tabous, car ce sont des sujets qui préoccupent au premier degré le peuple. Pour citer Laurent Bouvet de la gauche populaire, « beaucoup de victimes des délocalisations sont sensibles au discours de Le Pen », et ce n’est pas de manière désintéressée que Marine Le Pen a soudainement adopté un discours protectionniste, anti-mondialisation, anti-Union Européenne et pseudo-républicain. J’ai pour principe de dire que le socialisme a réponse à tout : identité nationale, souveraineté populaire, justice sociale, laïcité, travail, sécurité, etc… Aucun sujet ne doit être tabou à gauche, sous peine de laisser à l’autre camp le champ libre à ses réponses détestables, tournant généralement autour d’obsessions ethniques et xénophobes. Le tout étant de convertir le peuple en général, en ce compris l’électorat frontiste dont les motivations sont bien plus complexes que la simple question du racisme, afin de former un mouvement de grande ampleur. Le socialisme sans peuple, c’est comme une émission de Calvi sans Dominique Reynié : absurde et inconcevable. Mais l’on ne l’attrape pas d’un coup, comme ça, sur un effet d’annonce médiatique. Pour conquérir le peuple, il faut s’y enraciner, il faut donc un mouvement à long terme, et tout faire pour lui redonner sa dignité et offrir de lui une image qui se distingue de l’éternel mépris bourgeois des gens simples. Mon espoir est que le Front de Gauche continuera sur cette longue route, parsemée d’embûches certes, mais nécessaire, car au final, « la route est bordée de tombeaux, mais elle mène à la justice » (Jean Jaurès).

[1] Orwell disait que les gens simples votant fascistes devaient être récupérés par les socialistes, qui au lieu de les écarter feraient mieux de tenter de comprendre les ressorts d’un tel vote aliénant, afin d’ensuite convaincre et convertir ces personnes au socialisme, en leur montrant bien que ce qu’ils recherchent dans le fascisme (anticapitalisme, communauté soudée, etc.) se retrouve tout autant dans le socialisme, sans les cochonneries antisémites ou xénophobes qui en réalité servent d’alibis anticapitalistes cachant les intérêts des dominants.

[2] Le Vote, de Patrick Lehingue, éditions La Découverte

[3] Fakirpresse.info

[4] Liération.fr

97 Commentaires

  1. isa

    Vous nous faites un parfait résumé d’@si , site qui n’a de comparable dans sa haine anti-sarkozienne que Médiapart.

    c’est dire votre degré d’objectivité!

  2. Yaakov Rotil

    Même avec Dominique Reynié, une émission de Calvi est absurde !

  3. QuadPater

    Bonjour !

    Une étrange évolution de la langue parlée / écrite fait de certains noms (souvent des sentiments) des substantifs absolus, le lecteur étant sensé compléter.
    Moi je ne veux rien compléter du tout.
    « Le mépris, la haine » d’accord, mais éprouvés par qui ? et envers qui ou quoi ?

  4. isa

    « les gens simples votant fasciste devraient être récupérés par les socialistes »

    C’est grave Galaad, ça, ça a juste été déjà fait votre affreuse proposition qui s’est effectivement avérée être un national-socialisme, càd le nazisme.

    Avant de faire toutes ces ignobles comparaisons entre Sarko et l’UMP avec la France de Vichy, et dans la mesure où vous êtes très jeune, je voudrais juste vous rappeler que le seul président pétainiste que nous ayons eu en France s’appelait F.Mitterrand, détenteur de la francisque et ayant travaillé à Vichy. Période qu’il a tant aimé qu’il n’a pu se résoudre à rompre avec ses amis comme un certain Bousquet responsable de la rafle du Vel D’Hiv et des massacres qui s’en sont suivis.

    Je meurs de trouille de l’élection de Hollande et de sa préférence pour l’islam, enfin surtout de celle de ses compagnons d’armes comme une Aubry ou votre affreux héros, défenseur de l’islamo-gauchisme, quelle déception, moi qui l’avait toujours cru irréprochable en matière de laïcité!

  5. Yaakov Rotil

    Quant à moi, je crois que je suis irrécupérable. Chaque fois qu’à un substantif on accole l’adjectif « populaire », cela me donne envie de fuir, ou bien m’occasionne une sévère dépression.
    Qu’il s’agisse de la musique populaire, des tribunaux populaires, de la littérature populaire, de la mentalité populaire, de la sagesse populaire, ou de la soupe populaire, le résultat est toujours le même.

    Sauf peut-être ici, où je suis maintenant et où le peuple, justement, réagit moins en tant que peuple, c’est-à-dire en tant que masse. L’effet peut-être d’une culture plus diffusée, alliée à un certain esprit de contradiction.

    Sinon, mon choix est presque fait, j’espère que Netanyahu sera reconduit haut la main.

  6. Saul

    « ça a juste été déjà fait votre affreuse proposition »

    pas vraiment, c’est un parti fasciste, n’ayant rien de socialiste malgré son nom, qui a récupéré les voix des gens simples

  7. plantigrade69

    Pas inintéressant, mais il y manque la conclusion.
    Autrefois l’ouvrier pensait à son salaire, ses conditions de travail et il se sentait défendu par le PC. Aujourd’hui, même s’il a toujours ces problèmes avec la crise, qu’est-ce qui le rend amer dans sa vie quotidienne, dans sa rue, sa cité?
    Il se sens certes abandonné, mais pas seulement, il se sent abandonné « au profit de… ».
    Et le PC et la gauche en général s’est choisi une un nouveau peuple, une victime désignée, l’islam ici, le palestinisme là-bas!
    Hors justement, c’est ce que ne supporte plus ce sale prolo de « Dupont Lajoie »!
    Le PCF pourrait se dire: « pourtant, l’ouvrier a les mêmes problèmes économiques qu’avant, il est même dans une situation bien plus précaire, alors pourquoi ne vote-t-il pas pour nous? Il est pourtant évident, même pour un prolo, que Marine Le Pen n’a pas une vraie revendication à la sauce syndicaliste. »
    Oui, mais ce n’est pas pour cela qu’ils votent FN, et ils ne peuvent pas compter sur vous pour mettre les mettre dans le cambouis!

  8. Sophie

    Bien d’accord avec Nounours, et aussi avec Galaad, ce sont effectivement les partis « populistes » qui ont été les seuls et les derniers à se soucier du vécu quotidien des couches sociales les plus précarisées. Et parmi ces soucis, il y a l’islam et le racisme anti-français. Il est stupide de le nier.

  9. Galaad Wilgos

    Nous sommes bien d’accord.

  10. Galaad Wilgos

    Je m’adressais à la base principalement à mes camarades de gauche. Le mépris envers les classes populaires et les électeurs du FN plus particulièrement, qui ne sont pas tous, loin s’en faut ,des fascistes, des racistes ou des xénophobes.

  11. Galaad Wilgos

    Non, vous m’avez mal lu : je parle bien du socialisme récupérant les gens simples votant fasciste, non pas en adoptant les idées du fascisme mais en faisant en sorte de comprendre les inquiétudes et les envies desdites personnes afin de les convaincre que le socialisme leur donne ce qu’ils espèrent et que le fascisme n’est en fait qu’une idéologie des dominants.

    Je ne vois pas avec quoi vous venez avec le reste de votre commentaire, ni comment vous voyez en Mélenchon un « islamo-gauchiste »…

  12. J’ai lu ceci en titre d’un article des Dernières Nouvelles d’Alsace :
    « Aubry la plus citée pour Matignon si Hollande gagne, Juppé si Sarkozy réélu (sondage) »
    Au secours ! !
    La première – islamo-gauchiste – consolidera l’islam en France, le second a facilité le boulot des islamistes en Lybie.
    Et les Français « de souche » (oh que je n’aime pas cette expression, mais je n’ai pas trouvé mieux pour le moment) seront de plus en plus dans la m….

  13. Galaad Wilgos

    Au passage, l’illustration n’est pas de mon fait… Cela devait être à la base « le chant de l’alouette » de Jules Breton. Je ne suis même pas marxiste! Et encore moins communiste. Enfin espérons que cela changera.

  14. grandgil

    A Galaad,
    Vous faites erreur sur un point, ils ne méprisent pas le peuple à gauche, ils sont même sincèrement persuadés de ne vouloir que son bonheur et de l’amener à la sagesse, ils se mettent en colère et moralisent le peuple en levant le petit doigt en l’air; tout comme le candidat que vous souteniez, Bayrou donc, car tous sont persuadés « d’avoir un destin », que ce « destin » les autorise à diriger les peuples, pour faire leur bonheur même contre le gré de ces peuples en se basant sur des grands principes qui ne sont que des abstractions fumeuses qui ne tiennent jamais compte de la nature humaine….
    Et Bayrou encore maintenant.
    Comme ils sont intimement convaincus de leur destin, ils ont du charisme et des disciples.
    Une chose que je n’arrive pas à comprendre, qui m’est étrangère, c’est d’ailleurs cette adulation aveugle envers des hommes et des femmes qui ne sont aussi que des opportunistes.
    Sur l’expression démocratique, croyez vous vraiment d’ailleurs que le peuple choisisse réellement en son âme et conscience et en réfléchissant : des personnes qui ont un raisonnement construit, en dehors des cadres formatés, il y en a une poignée. Est-ce à dire pour autant que je méprise le peuple si j’écris ça ? Pas du tout, ce n’est que de la lucidité, que voulez-vous que les électeurs retiennent des valeurs prônées par tel ou tel candidat alors que la seule vraie « valeur » de notre société c’est objectivement l’argent, et comment le consommer.
    Ne confondez pas ceux qui prennent la pose, d’ailleurs souvent sincèrement, sur tel ou tel idéal, et ce qu’ils en font de concret, c’est beaucoup plus rare, comme risquer de perdre quelques avantages quant à ces possibilités de consommation que leur offre le système. Ils ne sont pas si fous non plus.
    J’irais plus loin, parfois le peuple est bel et bien versatile et con, rappelez vous de la joie malsaine des français au moment de Munich, rappelez vous de ces résistants de la dernière heure devenus garçons coiffeurs improvisés en 44…

  15. grandgil

    à Sophie,
    « ce sont effectivement les partis “populistes” qui ont été les seuls et les derniers à se soucier du vécu quotidien des couches sociales les plus précarisées. Et parmi ces soucis, il y a l’islam et le racisme anti-français. Il est stupide de le nier. »
    Totalement exact
    Seulement populistes sinon ? C’est le retour de bâton des mouvements de droite dure, après des décennies de bien pensance utopique et abstraite, et de renoncements et de compromis de la droite en général aussi, y compris la droite kipense

  16. Galaad Wilgos

    Je n’ai pas parlé de « la gauche », mais « d’une certaine gauche ».

  17. QuadPater

    Moi aussi je veux bien être d’accord avec tout le monde mais cette histoire de haine sans objet me perturbe.
    Voyons, que peut bien haïr un en-bas-d’en-bas, à part sa fin de mois régulièrement imbouclable qui le fait se mépriser lui-même ?
    Le FN propose d’appliquer une « règle » naturelle et légitime : un pays en difficulté doit prioriser ses ressortissants dans l’attribution des aides et des prestations.
    Cette règle simple, même un un en-bas-d’en-bas bête et méchant peut la comprendre, l’approuver, l’intégrer.
    C’est cela le vote prolo pour le FN. Pas de haine, de racisme, de xénophobie, d’allahphobie. Le voteur FN trouve indécent de voir en France des Français faire la manche tandis que des étrangers hantent la CAF. Il sent confusément que ce n’est pas juste.

  18. grandgil

    C’est qui cette « certaine » gauche (être rigoureux c’est aussi être précis) ? Vous ne pensez tout de même pas que le FDG ou Mélenchon sont hors système ? Vous mettez BHL à gauche vous ? Vous pensez que Hollande est de gauche, et non social démocrate bon teint ?
    « Tachons donc plutôt de comprendre les inquiétudes de ces gens, demandons-nous comment récupérer dans notre giron cet électorat détourné » dans cette phrase vous avez rigoureusement le même discours que les commentateurs officiels, les électeurs du FN seraient en somme des brebis égarées irresponsables qui n’auraient pas compris à quel point l’un ou l’autre des simili messies seraient apte à les sauver…

  19. grandgil

    Vous trouvez que Hollande est encore socialiste ? En quoi ? A part sociétalement. Car sur le reste il est tout aussi libéral libertaire que Sarkozy…
    Mélenchon n’est pas un islamo-gauchiste, appellation qui en plus apporte de l’eau à son moulin, il a été un rabatteur des voix des mécontents de gauche pour qu’ils votent Hollande au second et ne s’abstiennent pas.

  20. grandgil

    Pas tous ? Mais alors que sont-ils ?

  21. grandgil

    C’est quoi un « gensimple » ? un « gen » simplet ? (l’article parle de « mépris » non ?)
    T’as raison Saul, le FN c’est rien que des fââchîîstes, en jouant ce refrain on ne fait que les précipiter un peu plus vers le FN les « gensimples » ?
    Respectez les un peu les « gensimples »

  22. grandgil

    Confusément ? Quad ? Non, ce genre « d’injustices » ils ne le ressentent pas du tout confusément.
    Et c’est quoi un « prolo » ? C’est comme un « gensimple » ?

  23. Galaad Wilgos

    Pour l’instant, le FDG ou Mélenchon sont bel et bien dans les idées hors du système, si l’on considère le système comme étant le système ordo-libéral promu par l’Union Européenne et la mondialisation. BHL et Hollande sont de gauche libérale, c’est-à-dire pas vraiment de gauche mais bon. Ils ne sont clairement pas socialiste par contre. Quand je dis une certaine gauche, je vise la gauche que je décris dans mon article, qui va de l’extrême-gauche à la gauche. Pour faire vite : c’est la gauche BHL et Pierre Tévanian quoi.

  24. Galaad Wilgos

    Non je ne trouve pas que Hollande est encore socialiste. Mélenchon a appelé à voter contre Sarko pas pour Hollande. Les gens simples sont les gens modestes, les gens qui n’ont pas grand chose et qui ne demandent pas grand chose. Ceux dont faisait l’éloge Orwell à une époque. Saul ne parlait pas du FN pour votre information. Je vous invite à lire l’article de fakir pour arrêter deux secondes de déblatérer des sornettes, ce ne sont pas des gens simplets mais des gens simples qui n’ont pas grand chose à faire de la politique politicienne (à tord ou à raison).

  25. QuadPater

    grandgil,

    Et c’est quoi un “prolo” ? C’est comme un “gensimple” ?

    J’emploie prolo au sens le plus classique du terme : réécrire le dico est la marotte de la gauche que j’ai le plus en horreur.

  26. Sophie

    « Le FN propose d’appliquer une “règle” naturelle et légitime : un pays en difficulté doit prioriser ses ressortissants dans l’attribution des aides et des prestations.
    Cette règle simple, même un un en-bas-d’en-bas bête et méchant peut la comprendre, l’approuver, l’intégrer.
    C’est cela le vote prolo pour le FN. Pas de haine, de racisme, de xénophobie, d’allahphobie. Le voteur FN trouve indécent de voir en France des Français faire la manche tandis que des étrangers hantent la CAF. Il sent confusément que ce n’est pas juste. »

    Pas mieux!

  27. Souris donc

    « C’est cela le vote prolo pour le FN. Pas de haine, de racisme, de xénophobie, d’allahphobie. Le voteur FN trouve indécent de voir en France des Français faire la manche tandis que des étrangers hantent la CAF. Il sent confusément que ce n’est pas juste. »

    Sauf que c’est, électoralement, plus payant de crier à l’allahphobie. On indique ainsi qu’on est dans le camp du Bien, du haut duquel on peut, très commodément, cracher sur les autres, sans avoir à développer une quelconque argumentation, ni même reconnaitre qu’on est incapable d’endiguer l’invasion de sauterelles, puisque cela supposerait un peu moins de laxisme, et donc de renoncer à sa confortable posture-imposture.

  28. Souris donc

    Les autochtones ?

  29. Souris donc

    Ouarwf, la définition à géométrie variable de la gauche hors système par Galaad !!!!
    Hollande et Mélenchon sont bourges de chez bourge, ils instrumentalisent les petits, bien d’accord avec Grangil !
    « Le même discours que les commentateurs officiels », je dirais même plus : Galaad a fait un duo avec Aventin qui restera dans les mémoires, car il montre qu’à populiste, populiste et demi. Front = Front.

  30. plantigrade69

    Non Quad Pater, je ne crois pas!
    Je ne crois pas que les gens votent FN pour une préférence nationale, même si, par conséquence, c’est ce qu’ils réclament. Cette thèse comme celle de l’immigration est un bottage en touche pour ne pas appeler un chat un chat.
    Je ne peux le prouver, mais si on demandait aux gens s’ils sont pour une immigration polonaise, letonne, suédoise, anglaise, chinoise, indienne, noire, mais dans tous les cas non musulmane, ils s’en foutraient beaucoup plus!

  31. Saul

    Grandgil,
    « ’as raison Saul, le FN c’est rien que des fââchîîstes »

    outre que je n’ai jamais qualifié le FN de « fasciste » (juste que son idéologie fondatrice est empreinte de xénophobie), ni même ses électeurs (au fait je t’ai répondu sur ça dans l’autre fil), je parlais bien effectivement du NSDAP, en réponse à Isa …

  32. grandgil

    Des sornettes, non je demande des précisions…
    Orwell ? Dans quel livre ?

  33. grandgil

    A Souris, Galaad confond la posture et la sincèrité réelle.
    A Galaad, oui pourquoi sont-ils de gauche libérale ? Sur quels crtières vous basez-vous pour affirmer tout cela ? Ce n’est pas très clair.

  34. grandgil

    Ouais, si tu veux

  35. Galaad Wilgos

    Non, Mélenchon avait un programme solide qui aurait pu rompre avec le système établi, en ce sens il est hors système. Faut-il être prolo pour être hors système maintenant? Allons allons, vous valez mieux que ça. Quant à Aventin, je ne renie pas les idées que nous partagions, nous n’étions pas d’accord sur tout mais oui en effet nous en partagions pas mal (qui par ailleurs ne sont pas exactement les mêmes que celles du FN, ou du FDG d’ailleurs), d’où ma surprise en apprenant qu’il était pour Marine Le Pen. Quant à populiste et autres sornettes bien pensantes, j’ai dit ce que j’avais à dire là-dessus : http://laicard-belge.blogspot.com/2012/04/populisme-quest-ce-que-cest-note-du.html

  36. grandgil

    Le problème de la gauche est qu’elle est persuadée de représenter le Bien, et qu’une certaine partie de la droite, centristes, quelques libéraux en est également persuadé.

  37. Galaad Wilgos

    Sur leur adhésion au libéralisme? Et leur prétention à être encore de gauche, notamment en adoptant les revendications du libéralisme culturel?

  38. grandgil

    un programme solide, vous trouvez que « demain on rase gratis » c’est solide ?

  39. Saul

    c’est à dire ?
    si je veux pour ma réponse sur le NSDAP ? (c’était pourtant clair « un parti fasciste, n’ayant rien de socialiste malgré son nom, » —> parti ouvrier national socialiste allemand..), non, aucune ambiguïté possible sur le parti auquel je faisais allusion, et surtout en réponse à Isa qui parlait du nazisme.
    ou si je veux pour l’idéologie empreinte de xénophobie ? auquel cas, effectivement, c’est juste mon opinion

  40. grandgil

    Je parle de Mélenchon, Mélencon a pris un créneau libre, celui du populiste de gauche, ce qui couronne une carrière d’apparatchik exemplaire du PS, de plus, prendre ce créneau a eu comme avanatage de rassembler les voix de ces mécontents pour Hollande.

  41. grandgil

    Sur les fondations xénophobes…

  42. grandgil

    Sur la gauche libérale, je crois que vous confondez avec les sociaux démocrates qui ont accepté l’économie de marché et ne la remettent plus en cause mais qui restent de gauche sur les aspects sociétaux dont leur conception de la morale personnelle.

  43. grandgil

    évidemment plantigrade c’est la question principalement de l’Islam le problème

  44. Saul

    pas faux. la question est de savoir si Melenchon est sincère ou pas.
    s’il s’agit juste de rassembler ceux de gauche anti PS derrière Hollande, c’est pas vraiment gagné.
    ou alors tactique à court terme juste pour l’élection, car si cela ne s’avère qu’une manoeuvre électorale, alors le FdG implosera par l’écœurement de ses électeurs.
    mais je ne pense pas, il y a bien une volonté de ne pas laisser le PS repartir dans ses dérives libérales

  45. Saul

    ça ne laisse pourtant guère de doutes. rappelle toi les campagnes du Fn à ses débuts. l’idée principale était que tout ces immigrés ne pourraient jamais devenir Français, à part sur le papier, que l’assimiliation était un leurre, car faisant fi d’un supposé determinisme culturel/cultuel/ethnique etc . (ça allait même plus loin, par exemple, il y avait à je ne sais plus quel meeting, avec Stirbois, une vidéo montrant des personnes nord africaines en France, ne faisant rien de particulier, sans aucun commentaire, suscitant les huées des militants présents. il était clair que le but était de jouer sur un rejet d’ordre physique, et non seulement idéologique ou politique)
    la prouesse de MLP est d’avoir radicalement changé l’idée même. je reprends souvent cet exemple de l’idée sur les prénoms qu’elle avait lançée, car me semblant très significatif : elle a émis l’idée que les enfants d’immigrés devaient prendre un prénom français pour s’assimiler encore plus (ce qui d’ailleurs était la loi jusque dans les années 80). En clair elle disait que les fils et filles de Mouloud et Rachida pouvaient devenir de parfaits Français. c’était dire qu’elle croyait en l’assimilation… sacré Révolution dans les fondements idéologiques.

  46. QuadPater

    plantigrade69,

    e ne peux le prouver, mais si on demandait aux gens s’ils sont pour une immigration polonaise, letonne, suédoise, anglaise, chinoise, indienne, noire, mais dans tous les cas non musulmane, ils s’en foutraient beaucoup plus!

    Pas en 2012, après l’Invasion.

    Et avant celle-ci, souvenez-vous, un Malien ou un Algérien installés en France étaient appelés des travailleurs immigrés, généralement considérés comme des curiosités exotiques isolée. Si on avait demandé à l’époque aux Français s’ils étaient d’accord pour en voir débarquer des millions ça aurait été niet. Un peu ça va, pas trop.

    L’intégration s’est toujours faite malgré les autochtones me semble-t-il, la xéno-méfiance étant une constante des primates que nous sommes.

    La caractéristique conquérante, envahissante, communautariste de l’islam, mal cachée par les injections de vaseline de la gauche, n’a été qu’un facteur aggravant.

  47. Eden

    Je ne suis même pas marxiste! Et encore moins communiste. qu’il a dit Galaad !
    Sans dec ? Mais la Méluche il se déclare communiste pourtant. Y avait un max de faucilles et de marteaux dans l’assistance.

    Et puis, sans vouloir revenir sur l’article flamboyant comme un Saint-Just sur la bascule à Charlot, les ouvriers ne sont pas cons du tout. Ils sont pragmatiques et c’est sans doute pour ça qu’ils ont majoritairement voté pour la blondasse.

    Lorsqu’ils voient des contingents de primo-arrivants arriver sur le marché, ils ont de quoi avoir les boules et encore…faudrait déjà que leurs patrons n’aillent pas s’installer ailleurs.

    Le FDG est un truc glauque où qu’c’est qu’il y a des cocos, des anars et des déçus d’ici et de là. « Viendez en France et nous vous accueillerons ». Comprenez : y a du boulot pour tous, surtout les derniers arrivés.
    Ils sont pas cons les gaulois, Mélenchon est Mister Global. Même si d’un autre côté…en douce…il est vachement pote avec Buisson…
    Qu’est ce qu’ils ont dit les camarades Galaad ? Le coup de Buisson…raconte nous les rumeurs et si tu pouvais en rajouter sur les FDG et le cul, histoire pour moi de parfaire mes connaissances sur la gauche extrême.

  48. grandgil

    Certes Saul…
    C’était au temps où le FN était un épouvantail utile, pour faire peur, avec en plus un leader qui avait la tête de l’emploi.
    Cela n’enlève pas le fait qu’il y a des questions cependant à se poser sur l’intégration de populations musulmanes, et de leurs traditions. Sur la laïcité, je pense qu’il y a eu un erreur majeure qui a été de laisser les saoudiens ou les marocains financer des lieux de culte où domine une pensée religieuse radicale, maintenant il est trop tard pour faire du rétropédalage.
    Le problème de la laïcité à la française étant qu’elle était surtout conçue contre le catholicisme. Qui est maintenant une religion très sécularisée, contrairement à l’Islam.

  49. Galaad Wilgos

    C’est qu’i’ s’croit drôle le poto Eden ! C’est qu’i’ se croit fort le frérot ! C’est vrai qu’aligner deux trois poncifs soutirés à Franzy ou à l’ami Apathie ça a du génie dans le comique, ça c’est sûr ! L’camarade Méluch’ coco? C’est la meilleure ! Venant du PS et ayant créé un Parti de Gauche qui se revendique du socialisme, mais communiste l’camarade ! Bien sûr fallait y penser !

    Plus sérieusement tout le monde ne partage pas les lubies xénophobo-délirantes des droitistes qu’on rencontre ici et là dans une partie du lectorat d’antidoxe, en ce compris chez les électeurs du FN. C’est pas les prendre pour des cons que d’observer que les gens simples se foutent en général pas mal de la politique politicienne et ne votent pas uniquement voire pas du tout pour des idées, c’est qu’i’ s’tapent le gigot en pensant aux âneries qu’on leur débite à longueur de journée sur la petite lucarne les Pierrot et Jeannot ! S’i votent pour la blondasse c’est bien souvent pour des raisons moins philosophiques que la torgnole politique aux bougn’ ou aux nègr’, n’en déplaise aux apprentis sociologues gauchistes ou leurs alter-égo frontistes.

    FDG truc glauque où c’est qu’il y a des cocos, des anars et des deçus? Bah ça tombe ben tien! Le FN est un truc sordide où qu’c’est qu’on se réunit entre vieux nostal’ d’la « bonne vieille Algérie de chez nous », ancien SS ou nouveau nazillons, et autres catholiques pieux de derrière les fagots. On concédera à la mère Le Pen que depuis son sacre l’on trouve aussi quelques ex-chevènementistes et d’anciens technocrates sauce Mégret tourbillonner autour de sa personne mais bon ça’n’fé pas le gros du staff les gogos !

    Les électeurs vont ici et là, et le FDG est une nouvelle force politique, attendez un peu qu’on s’y mette et vous verrez qu’èquc’est une vraie force du peuple, en attendant on marche tranquillement vers l’horizon du socialisme.

  50. grandgil

    Je pense que pour le rassemblement derrière Hollande, à moins que la gauche soit vraiment pessimiste, il se fera.
    Je crois que Mélenchon est sincère et ses avis raisonnés, mais je n’en suis pas si sûr pour ses afficionados.

  51. grandgil

    « les lubies xénophobo-délirantes des droitistes qu’on rencontre ici et là dans une partie du lectorat d’antidoxe »
    Des noms, soyez précis que diable !
    « Le FN est un truc sordide où qu’c’est qu’on se réunit entre vieux nostal’ d’la “bonne vieille Algérie de chez nous”, ancien SS ou nouveau nazillons, et autres catholiques pieux de derrière les fagots »
    Donc c’est bien ce que l’on pouvait penser, votre article n’est pas vraiment sincère.
    Mélenchon n’est pas communiste, mais il rassemble sur des idées qui prennent leur origine au PCF.

  52. Galaad Wilgos

    C’est y trop difficile de comprendre la différence entre 1) les électeurs 2) le parti et ses militants ? Mon avis sur les électeurs reste sur le même, mon avis sur le parti et ses militants i’tou! Objectif pour la gauche et le socialisme en particulier : pulvériser le parti et ses militants, ramener dans notre giron les électeurs perdus dans le leur!

  53. grandgil

    C’est donc bien ce que je dis, vous avez sur le sujet le même discours que la « certaine gauche » que vous évoquez dans un vos commentaires, le vote FN est un vote émotif de brebis perdues qui ne votent pas là où on leur dit de faire, un vote protestataire, ce qui témoigne d’une grave incompréhension de ce vote et d’un certain mépris pour les électeurs.
    Ce vote dure depuis 30 ans.
    J’évoquai déjà la question sur mon blog
    http://mesterressaintes.hautetfort.com/archive/2012/04/23/les-politiques-enfin-avec-les-francais-qui-souffrent.html#comments

  54. grandgil

    Vous énerver sinon ne solidifera pas plus vos arguments.

  55. Saul

    Grandgil,
    assez d’accord.
    la question sur l’integration des populations a été en réalité parasitée par de la mauvaise conscience, les paralysant : les cabris de la république ont juste oublié que pour toutes les communautés précédentes, qu’elles soient étrangères ou locales, religieuses ou ethnique et linguistique, leur integration à la nation s’est toujours faite à grands coups de mandales dans la tronche et de coups de pieds au cul.

  56. Souris donc

    Dans les années 60, des associations, issues de la FSU et animées par des Chrétiens de gauche (naturellement…) portaient des sigles en TI (Travailleurs immigrés), ce sont les ASTI, après avoir été brièvement en TE (Travailleurs étrangers).
    Le clientélisme éhonté du PS les a gavées de subventions si bien que ces associations prospèrent et s’appellent maintenant Travailleur-euse-s immigré-e-s. Comme il se doit.
    Lisez cette honte :
    Lutte pour la libre circulation etc…
    Tout ça avec vos impôts et réjouissant le Medef.
    http://www.fasti.org/index.php?option=com_content&view=article&id=101&Itemid=53

  57. grandgil

    En effet Saul, c’est la IIIème République qui a tiré sur les travailleurs italiens par exemple, comme à Nice, je crois vers 1883…
    Et je suis pleinement d’accord, la mauvaise conscience parasite tout cela

  58. grandgil

    A l’auteur, avec l’article au lien ci-dessous, je vous réponds de manière développée
    http://mesterressaintes.hautetfort.com/archive/2012/05/01/les-gens-simples-et-le-vote-fn.html#comments

  59. Souris donc

    Formidable Imam Chalgoumi, si seul, menacé de mort.
    Je souscris de A à Z à votre article, Grangil, auquel j’ajouterais : on met la sourdine sur le mot beauf que l’on remplace par gens simples, des fois qu’on arrive à capter le vote FN, où sont partis tous les cocos des banlieues. Quand le vote communiste pesait 20%. On peut rêver.

  60. plantigrade69

    Impec! grandgil!

  61. grandgil

    Oui, souris, ils parlent de gens simples et ils pensent beaufs très fort. sinon, merci

  62. grandgil

    merci l’ours

  63. À gaalad wilgosss

    Quelle est votre définition de la justice ?

  64. Sophie

    Galaad><Eden!

    Je m'installe!

  65. Lisa

    Les francais de souche seront de plus en plus dans la m…et de plus en plus remplacés, ce qui règlera le problème énoncé par Terranova !

  66. Lisa

    @Eden,
    C’est quoi l’histoire de Méluche et Buisson ?

  67. Yaakov Rotil

    Mais que c’est nul… Que de belles phrases… Et rien d’autre.

  68. Eden

    @Lisa

    Je pense à ça :

    Te fais pas chier, avance le curseur jusqu’à la 14ème mn.

    Buisson si tu ne connais pas : extrême droite, ancien de minute, « action française », bref ! un super pédigree.
    Actuellement toujours en poste avec Sarkozy (éminence grise) et Président de la chaîne Histoire.
    Bizarrement j’avais deux jours auparavant écrit un papier sur un documentaire passé sur Histoire que je trouvais éminemment antisémite. Je me renseigne et trouve le fameux Buisson que j’inclue dans mon article comme responsable de ce qui se diffuse sur sa chaîne.
    Vlà le Bourdin qui coince le Méluche aux entournures et lui envoie son « amitié » si sincère que l’autre coco s’est cru obligé d’aller tenir la main de son ami facho lorsque ce dernier fut décoré de la légion d’honneur.

    Rahh ! C’est du nanan et j’te parie que l’autre Galaad va nous trouver des excuses…mouahahaha

  69. Eden

    @Sophie :
    Tu veux que ça saigne ? Jusqu’où peut-on aller sur ton site ? A donf ! ou faut faire de l’auto-censure à la con.
    Y a un échappé de la bande à Liroille qui se radine et on a droit aux envolées lyriques du camarade.
    Il nous manquait MySaul mais merde…le vlà !!! Haro sur les cons stalos !

  70. QuadPater

    Eden,

    Jusqu’où peut-on aller sur [le présent] site [qui n’est pas qu’à Sophie, et puis quoi encore] ?

    Tout est dit dans la charte dans laquelle vous pourrez constater que l’auto-censure à la con ne fait pas partie des options.

    Nous restons à votre disposition pour toute précision.

  71. Saul

    me demandais d’où venait cette odeur…. bon sang mais c’est bien sur, « Je chie partout » est dans la place…

  72. Eden

    Oh ! My Saul !
    Grâce à toi une nouvelle dimension s’ouvre à moi. Je vois clair…Je ris…Je jouis…ouais ouais…Mais ça c’est à chaque fois que je fais une trouvaille ou bien que j’apprends quelque chose.

    Or, My Saul, te voilà accourant,
    voulant croiser le fer
    Pour défendre Galaad
    Et venger les cocos !

    C’est marrant mec comment tu as évolué. Timide, réservé sur causeur nouveau-né, te voilà engagé à vendre sans doute « L’humanité ». Le communisme tu sais c’est une secte : fais gaffe.

    Alors ? Ma trouvaille ?
    Sociologue-sexologue es Net, j’avais vu des -copieurs,imposteurs, menteurs, folles du cul, obsédé du goupil, véritables fientes mais j’avais jamais encore rencontré LE MIMÉTISME VIRTUEL !

    Rahh… MySaul…MySaul…Tu fais du Mandon ! Sans dec mec : on a l’odeur avec toi comme avec MLF ton maitre es scatologie.

    Le ptit minus qui chiait dans son froc si on le gaulait en train de wikipédier sa race veut en remontrer à la brave Eden…car dans le fond…j’suis une brave gonzesse putain de merde !

    Toi tu viens taper l’incruste pour me taper dessus…L’ombre de la dyplo-mytho plane sur toi MySaul !

    Mais fais gaffe MySaul ! Comme disait Baudelaire et je te propose de te le mettre en favori : « Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste ». (va wikipéder comme d’hab pour vérifier la citation). 🙂

  73. Saul

    pfffffffff
    tout ça pour moi ? waouh ch’uis flatté

    faut pas paranoïer comme ça Nina.
    brave ? peut être, peut être pas… t’es surtout barge
    et surtout complètement à la masse, toujours à te planter dans les grandes largeurs (te voilà sociologue maintenant ? ouarf 😀

  74. aventin

    Cher Galaad,

    Vous refusez d’aller au coeur. Prenez acte de la décence commune du peuple d’en-bas : « la nation est le seul bien de ceux qui n’ont rien ». L’internationalisme de Monsieur Mélenchon, ce sénateur installé, ralliant sans conditions l’homme de la City dès le 22 avril à 20h01, acte depuis toujours la validation de la concurrence de tous les travailleurs entre eux au profit du grand capital. Un peu de cynisme vous ferait grand bien, ou plutôt, un peu de réalisme sur le personnel politique du jour vous ferait le plus grand bien. Ubu cocu : la leçon est superbe. Après avoir roulé les « r » comme à l’usine, c’est main dans la main avec le grand capital. Allez donc voir ceux qui ont voté Marine, ce prolétariat qui ne comprend rien à ce que dit Mélenchon ; vous prendrez alors acte du réel politique et de ce que veut le peuple. Cocu, cocu intégral et superbe. Le peuple a choisi, et c’est Marine ! Le peuple, que vous ne connaissez pas, vous le fantasmez comme tout intellectuel perdu dans le réel. Relire « les mains sales », ce livre de cet écrivains moyens qu’à toujours été Sartre. Vous aussi, en homme de gauche de 2012, vous finirez par vouloir changer de peuple. Marine : le peuple !

  75. Sophie

    Merci Quad!

  76. MireilleD

    J’espère que Galaad me pardonnera cet hors sujet :

    Quelle ambiance ! L’explosive Eden est là !
    Maintenant il manque plus que Skardanelli; en vacances ?
    Et Rackham ?

    Je suis lectrice assidue d’Antidoxe -je regarde de moins en moins la Télé-
    Conséquences bénéfiques : après avoir découvert un site, qui depuis la désertion d’une « communauté » d’abonnés intervenants dont je n’étais pas, a tendance à l’essoufflement…
    J’ai recherché sur internet, les « pseudonymes disparus » et par chance, j’ai atterris sur Antidoxe où j’ai le plaisir de les lire à nouveau.

    Ces compliments ne sont pas flatteries : je n’ai rien à y gagner et je confirme passer de bons moments de lecture, tout en me cultivant. De plus, il m’est confortable, de lire la juste traduction de mes propres pensées, sans avoir le travail laborieux (très très très pour moi) de l’exprimer.
    Merci !

    MireilleD

  77. MireilleD

    Rectif SVP j’ai atterri

  78. Galaad Wilgos

    Non, mon avis est celui d’un militant qui pense qu’en effet voter FN est une erreur, mais que ce n’est pas juste en faisant de la « pédagogie » que l’on fera changer les choses. Je pense en effet que la gauche doit faire son autocritique et prendre en compte les raisons qu’expriment une partie des électeurs FN, en particulier les plus vulnérables : insécurité culturelle et insécurité sociale principalement. C’est là qu’une critique antilibérale et républicaine entre en jeu : critique de la mondialisation économique qui fait du libre-échangisme le moteur de la ruine des nations et des peuples, et de la mondialisation culturelle qui tend à broyer la diversité (fin des nations, multiculturalisme,…) au profit d’une culture consumériste globale et d’une ethnicisation des communautés humaines.

    Prendre en compte les inquiétudes et les soucis de l’électorat frontiste populaire ce n’est pas justifier ou accepter leur décision, sinon en effet ce serait les prendre pour des brebis stupides, c’est bien plutôt le seul moyen de faire avancer le socialisme, donc la justice sociale et la liberté.

  79. Galaad Wilgos

    Pas du tout, j’ai beaucoup de respect pour les gens qui travaillent dur et dont je ne connais ni la vie ni les souffrances. J’affirme juste une vérité qui est que ces gens-là n’ont généralement que faire de la politique politicienne des présidentielles.

  80. Galaad Wilgos

    J’avais oublié que les relations personnelles influençaient les opinions politiques, ça doit être pour ça que je suis libéral comme mon père.

  81. Galaad Wilgos

    Mais cher Aventin, je vous apprécie beaucoup nonobstant votre soutien à Marine Le Pen qui m’énerve plus qu’autre chose mais que je mets sur le compte de la bêtise passagère, mais vous poussez le bouchon un peu loin. Mélenchon sénateur installé? Mais que doit-on donc dire de Marine Le Pen l’héritière vivant dans un château très éloigné des préoccupations populaires? Marine Le Pen député européenne ayant voté pour le grand marché transatlantique? Marine Le Pen qui a son propre chauffeur quand Mélenchon prend les transports en commun pour se déplacer ?

    J’ai beaucoup de réalisme contrairement à ce que peut peut-être laisser transparaître mon lyrisme, je ne me fais pas d’illusion sur la politique telle qu’elle est ni même les hommes politiques, Mélenchon ou d’autres, et je ne remets pas mon cerveau entre les mains du leader du FDG, mais je compare, je lis et j’observe. Et je vois qui soutient les coopératives, qui a été faire de multiples voyages en Amérique Latine et qui la connait très bien, qui a un programme écologiste, qui est soutenu par le président d’Equateur, qui a pour modèle l’Argentine socialiste et qui défend la laïcité mordicus, contre TOUS les cléricalismes. Puis je note qu’à l’opposé, il y a une femme qui voyage à l’étranger pour rencontrer non pas Lula ou Morales, mais des hommes politiques israéliens de droite voire d’extrême-droite colonialistes jusqu’aux dents, des représentants ultra-ultra-ultra libéraux « republicans », en particulier du tea party en Amérique, qui ne dit rien sur les coopératives, qui refuse même l’idée d’internationalisme (alors que la phrase de Jaurès sur la patrie est un plaidoyer en sa faveur), qui se demander « combien de Merah dans les bateaux qui viennent en France remplis d’immigrés », j’en passe et des plus infectes sur les étrangers et les immigrés.

    Quant au soutien populaire de Marine, certes il a surpris, mais n’exagérons rien : 17,9%, c’est moins que toute l’extrême-droite en 2002, et ce n’est pas 17,9% du peuple, mais bien de ceux qui votent. Je ne fantasme pas le peuple, je le considère dans sa réalité, je ne le connais pas comme un prolo car je suis un petit-bourgeois et j’ai l’humilité de le constater, mais j’ai eu à fréquenter la pauvreté dans divers endroits à divers moments (ma mère étant issue d’une famille salvadorienne peu fortunée), et je donne mon avis dans toute sa subjectivité, subjectivité que je revendique. Si je n’étais pas un tant soit peu réaliste, je continuerais à vaticiner le racisme du peuple, et vous voyez que ce n’est clairement pas mon optique. Et puis vous non plus vous ne m’avez pas l’air d’être un ouvrier aux mains pleins de cornes.

    Pour conclure, sur Mélenchon, il n’a pas dit qu’il adhérait au programme de Hollande, loin de là, il a juste dit qu’il fallait voter contre Sarkozy, parce que ce dernier symbolise tout ce qu’il se fait de pire dans la droite : culte du fric, libéralisme échevelé, européisme, atlantisme, proximité avec les riches et les puissances de l’Argent, etc. Ses phrases anti-syndicalistes ne peuvent que susciter une envie de le faire dégager au plus vite, car s’il reprend le pouvoir, cela sera d’office au détriment des travailleurs. Et hélas, le seul candidat en face se trouve être le libéral mou du genou Hollande. On n’y peut rien, on fait avec. Bien à vous.

  82. aventin

    1. Vous faites erreur sur le marché transatlantique. Seuls, me semble t-il, des amendements ont été votés et non le texte lui-même. Le site du FN a d’ailleurs fait cette rectification. Vous manquez de précision, comme souvent.

    2. Vous serez aimable de faire état des revenus mensuels de l’Illustre. Vous m’indiquerez enfin si selon ceux-ci l’usage des transports en commun relève de la nécessité économique où de la posture habituelle de la fausse gauche authentiquement amie de l’abolition de toutes formes de frontières.

    3. En tant que dirigeant politique exposé, et élu à la tête de son parti, elle dispose, comme d’autres dirigeants politique, d’un chauffeur et d’une voiture. Quant aux possessions familiales, vous me permettrez de vous renvoyer à la longue liste des prolétaires élus et/ou membres – ou encore amis flamboyants – du premier cercle socialistes.

    4. Elles rencontres toutes les forces politiques qui veulent bien la recevoir et n’ont pas un esprit paresseux en vertu duquel il n’est pas examiné ses positions propres mais celles qu’exposent et déforment les médias-militants. Elle rencontre souvent des souverainistes. Doit-on ne rencontrer que ceux qui partages vos idées ? Allez donc tentez d’ailleurs de poster poliement sur le blog de La Méluche en faisant état de divergences politiques…

    5. Vous avez l’hônneté de reconnaître être un petit-bourgeois, bataillon électoral quasi exclusif de votre champion à mon sens ; pour ma part, ayant foutu le bleu – avant de me mettre aux études – avec cette perspective-là pour les 40 balais qui suivaient, je peux vous parler de mon milieu qui ne cesse d’être traîné dans la boue par cette « intelligensia parisienne » qui d’ailleurs, en 2012, n’a plus qu’un rapport très éloigné avec la Kultur – son champ d’action pourtant revendiqué.

    En bas donc, on vote Marine très majoritairement. On vote pour elle sans haine et sur le programme présenté. En ces lieux on est pour la fin de l’UE et pour l’indépendance nationale, laquelle induit des frontières. On vote pour le droit de maîtriser son destin et d’être délivré de la concurrence pure et parfaite qui appauvrie encore les plus pauvres pendant que le capital nomade trinque au champagne.

    Oui, dans ce milieu là on aimerait également que le grand mouvement de respect des singularités culturelles s’arrête un instant à la station France – enfin si c’est pas interdit par les voix de la Vérité révélée et officielle. L’insécurité identitaire ça cause à ceux qui n’ont d’autre bien que la nation.

    Pour ma part, je suis tout à fait amusé par ces brillants – Oh que oui…- journalistes totalisant une moyenne de 12 fautes de syntaxe au quart d’heure qui nous expliquent que les individus qui ont voté pour MLP ne comprennent pas ce qu’ils font.Personnellement, je pardonne aux médias-militants…

    Ceux qui ont voté par le passé communiste, votent souvent pour elle aujourd’hui. Et je pense à ces communistes new age enfarinés dès le 22 avril par ce beau Jean-Luc appelalnt à voter Banque et Union européenne, sans discussion, et à rallier au trot le beau pédalo du Leader Maximo.

    6. Trouvez-moi sérieusement de sérieuses différences de fond – non-sociétales -, strictement politiques, entre Pipo et Mario, qu’on rigole un peu…

    7. Le 22 avril à 20h01 les communistes ont mangé leur chapeau. Il aurait dû mieux écouter Onfray sur le bonhomme.

    8. Le père spirituel de Marine c’est le Ché ! L’esprit, plus que la biologie, voilà ce qui compte.

    9. En 2012, manifestement, on préfère la blague et le calembourg à l’esprit véritable de la République.

  83. Galaad Wilgos

    1. Non je ne fais pas erreur, nous n’avons pas les votes précis en faveur du traité lui-même mais oui en effet nous avons les votes pour les amendements, et ils sont formels : le FN, dont Marine Le Pen, se sont positionnés en faveur du marché transantlatique. Je vous invite à lire ceci pour en avoir la preuve formelle : http://www.xn--lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article597 et comme vous voyez ce n’est clairement pas un site web à la solde du Front de Gauche, il est plutôt chevènementiste.

    2. Contrairement à la propagande éhontée du Front National sur son soi-disant cumul de revenus (illégal), Mélenchon ne gagne pas des fortunes colossales, il a certes un bon revenu mais en-dessous des 10000 euros par mois. Il reçoit en effet le revenu d’un député européen comme Marine Le Pen. Dois-je vous rappeler que lui s’est fait à la main, venant d’un milieu extrêmement pauvre, pied noir qu’il était? Que Marine Le Pen elle est devenue juriste grâce à son héritage aristocratique de son père Le Pen?

    3. Oui en effet Marine Le Pen n’est pas proche du peuple mais plutôt une grande bourgeoise, bien plus friquée que Mélenchon d’ailleurs, qui a tous les atours de la candidate du système qu’elle est, en bonne chienne de garde du système, ce qu’a toujours été l’extrême-droite depuis le boulangisme.

    4. Et vous croyez que la réception d’idées critiques est mieux acceptée par le Front National? C’est que vous ne connaissez clairement pas ce parti… L’emprise autoritaire et tyrannique du père et maintenant de la fille sur ce que constitue son parti, et tout particulièrement ses militants, est de notoriété publique. Croyez-vous que l’on allie des intégristes catholiques et des païens frénétiques en usant de démocratie et de pluralisme? Ha! Un peu de réalisme ne vous ferait pas de mal non plus.

    Je ne dis pas qu’il ne faille pas discuter avec ceux qui ne sont pas de votre avis, je dis qu’il y a une très claire logique dans ces réunions à l’étranger, de la même manière que je vois une cohérence dans le soutien hollandiste à des Papaendréou et des Socrates, que vous dénonceriez aussi parce que votre esprit critique est en alerte face aux libéraux socialeux, mais pas à l’égard de Marine Le Pen. Qui soutient Marine Le Pen? Les soutiens aussi ont une importance capitale. Le parti de Bossi en Italie par exemple. Qui soutient Mélenchon? Le président équatorien Correa qui a redonné la souveraineté à son peuple et fait avancer les droits sociaux des travailleurs ainsi que la démocratie, ainsi qu’Oskar Lafontaine. Je crois que tout est dit. Marine Le Pen, elle, ne va rencontrer que des libéraux de chez libéraux, des dévots du marché, des géomètres de la main invisible et des colons israéliens, certainement pas les partisans de la révolution pacifique islandaise ou des antilibéraux d’Amérique Latine, où elle n’est jamais allé aux dernières nouvelles. Il est vrai que la famille Le Pen a plutôt tendance à soutenir les dictateurs comme ce très friedmanien Pinochet, que soutenait Le Pen père, le père qui « avait raison avant tout le monde » (sic) dixit la fille !

    5. Oui j’ai cette humilité, ce qui ne veut pas dire que je ne connais pas les milieux pauvres uniquement par les livres. Par ailleurs, j’en ai fait preuve, il serait de bon aloi que vous fassiez de même, car si je ne connais pas votre passé, je connais assez votre présent pour savoir que vous êtes certainement au minimum un petit bourgeois de condition sociale, et plus probablement un bon bourgeois bien installé.

    Concernant les votes populaires, n’exagérons rien, Marine Le Pen fait une partie de la classe ouvrière QUI VOTE c’est-à-dire en réalité moins de 20% puisqu’elle s’abstient majoritairement. Marine Le Pen touche surtout les perdants de la mondialisation et les paysans dans les classes populaires, ce qu’il faut prendre en compte certes, mais qu’il ne faut pas sublimer non plus.

    Enfin, ne faites pas le politicien, vous savez très bien que la majorité des électeurs du FN n’ont pas lu son programme, comme auparavant l’on votait bien souvent communiste par instinct (ouvrier) et non par conviction politique.

    6. Pas l’envie vous connaissez ma position. Mais il est vrai que Hollande n’a pas affirmé explicitement vouloir éradiquer le syndicalisme contrairement à Sarkozy. Ce qui n’est pas une position sociétale loin s’en faut.

    7. Rien du tout, les cocos sont d’ailleurs plus proches du PS que le PG de Mélenchon.

    8. Un père spirituel qui renie tout aussi spirituellement sa prétendue fille spirituelle, et quand on dit « mon père avait raison avant tout le monde », on affirme par loin la continuité spirituelle par rapport à l’héritage du paternel. Il y a donc bien biologique autant que spirituel.

  84. Galaad Wilgos

    Loin de là* (et pas mal d’erreurs que je viens de remarque mais que je ne sais hélas pas corriger)

  85. Galaad Wilgos

    On affirme par là* pardon (et non loin de là…)

  86. aventin

    @Galaad,

    On en revient toujours au même point : on est responsable des actes de ceux qui vous choisissent. C’est elle et son programme qu’il faut regarder. Vous ramenez – il ne vous reste plus que cela – la fille au père et au FN du passé, et vous mettez donc clairement à côté de la cible.

    Va-t-on juger de la ligne politique définie par la direction de 2012 eu égard aux individualités indélicates ayant revendiqué appartenir à ce parti il y a 20 ans ? Ce jour, les individualités en rupture idéologique avec cette direction finissent du côté d’un conseil de discipline débouchant directement sur une porte de sortie.

    Quant à l’idée selon laquelle je serais un bon bourgeois bien installé cela est tout simplement hilarant. Malgré mon parcours universitaires tardif je reste de plein pied dans la plus grande précarité professionnelle. Et puis vous, vous avez probablement 50 balais, moi non… (d’où vos catégories politiques inadaptées à l’époque)

    Je reste très intéressé par cette méthode par laquelle vous avez pu déterminer que ses électeurs n’avaient majoritairement pas lu son programme. En tout état de cause elle exposé ce programme dans chacune de ses interventions ; ils savent ainsi pertinemment pour quelle mesure ils ont votés. Ne semez pas le mépris.

    Sur le marché transatlantique le site du FN a clairement démenti – vous trouverez en googlisant.

    Interrogez-vous sur le fait que votre champion ne rallie pas ces perdants de la mondialisation – expression qui au surplus vous fait clairement tomber dans les travers que vous dénoncez tant il est ici sous-entendu que ce vote est déterminé plus par le positionnement socio-économique que la raison, vote de classe… – mais ceux qui en sont protégés, tels les fonctionnaires.

    Blum, Mitterrand, Fabius, DSK, Dray… proches du peuple ?

    Tout d’abord, les idées du Ché ne lui appartiennent pas. Les idées n’appartiennent à personne dans un régime démocratique.

    Marine s’inscrit dans le républicanisme civique, comme le Ché lui même a pu s’y inscrire ; la bénédiction ou l’absolution de ce dernier ne change rien à l’affaire.

    Le républicanisme civique français existait avant le Ché et il existera après lui, et grâce notamment à Marine ! Je n’ai que faire de brevets d’honorabilité dont la saveur est essentiellement politicienne.

    De Gaulle lui-même n’a pas toujours été en odeur de sainteté dans ses années d’engagement à la tête du pays.

    Quant aux cocos se trouvant être plus proches du PS que de la Méluche, vous avouerez que c’est une drôle de situation tout de même, et même un peu paradoxal… ils leur en aura fallu avaler des couleuvres libérales… je parlais d’ailleurs de cocos New Âge, bobo à souhait, pour qui la fraternité ouvrière – kro et sandwich merguez – est bien plus un problème qu’une solution de week-end…Ah ces fameux journalistes qui, de 5000 à 10000€ mensuels, votent pour la révolution de la permanente et les camarades trotskystes ou communistes très énervés sur les plateaux télé…

  87. Galaad Wilgos

    @Aventin : Perdu ! 50 balais hahaha… c’est bien la première fois que l’on me fait si vieux! Alors pour votre information, j’en ai 22! Et je suis un étudiant ! Donc vous imaginez bien que la précarité, ça me connaît, mais j’ai la chance d’avoir un père avec un revenu plus que décent, d’où le « petit bourgeois ». Je ne suis en effet pas un ouvrier ou un paysan, ou même un salarié exploité.

    Pour les imputations, je ne fais que citer votre chère amie Marine Le Pen. Est-ce que oui ou non elle a dit que « son père avait raison avant tout le monde »? Oui? Non? Oui bien évidemment, c’est un fait avéré. Maintenant, n’est-ce pas clairement faire preuve de continuité idéologique entre la père et la fille – continuité ne voulant pas dire identique – ?

    Enfin, pour le traité transatlantique, êtes vous lobotomisé par la propagande de votre parti ou gardez-vous encore assez d’esprit critique pour voir les bêtises qu’a faites votre candidate? Un peu d’honnêteté je vous en prie, moi-même je critique Mélenchon quand je ne suis pas d’accord avec lui, nous ne sommes plus au temps de Staline et de la discipline ultra-rigide du PC, je crois que vous êtes assez intelligent et visiblement assez cultivé pour dénoncer les turpitudes d’une Marine Le Pen bien moins antilibérale et antiaméricaine dans les faits que ce qu’elle affirme. Elle a en effet voté POUR cet amendement n°4 qui affirme texto, je cite : « estime que les deux administrations devraient établir d’ici au sommet 2009 entre l’UE et les USA une feuille de route détaillée exposant comment concrétiser, en exposant pour les différents secteurs un calendrier spécifique, l’engagement à long terme DE REALISER LE MARCHÉ TRANSATLANTIQUE ». C’est un fait parlementaire que vous ne pouvez hélas nier…

    Bien à vous.

  88. aventin

    @Galaad,

    1. Mais je n’ai jamais parlé de votre âge biologique, je maintiens les 50 balais (et le manque de pertinence des outils théoriques utilisés en découle).

    Je constate que vous ne saurez jamais ce qu’est la vie de prolo entre deux foyer de jeunes travailleurs ; vous y perdez beaucoup en terme d’horizon de réflexion sur la politique et la société. Je vous appellerai désormais « Merci papa » voir « papa m’a dit ».

    Vous voudrez bien – si vous le voulez – préciser quelle est votre parcours scolaire (études de quoi ?). Je sens qu’il va falloir que je vous fasse une liste de livre à lire quand même…

    2. S’agissant de mes capacités cognitives vous voudrez bien ne pas vous fâchez si je ne vous considère – je juge sur pièce – suffisamment qualifier pour en juger.

    3. Raison ? Mais raison sur quoi ? Sur le retour de la nation, assurément. Ce nationiste a d’ailleurs été systématiquement de nationaliste, bien bêtement.

    4. Le positionnement de cette femme est clair, et vous n’arrivez toujours pas a le remettre en cause sans références extérieures à celle-ci, la situation d’échec est donc clair. MLP est pleinement dans la République, elle l’incarne magnifiquement.

    5. Je ne suis ni militant ni adhérent FN.

    6. Sur le vote, cela ne me paraît pas si clair.

    Bien à vous.

  89. aventin

    Errata
    Foyers… fâcher… qualifié… traité… claire.

  90. Yaakov Rotil

    (…)Marine Le Pen, elle, ne va rencontrer que des libéraux de chez libéraux, des dévots du marché, des géomètres de la main invisible et des colons israéliens(…)

    Dites, Galaad, elle est bonne la moquette ?

    1. Marine Le Pen n’est pas venue en Israël. Il en a été un moment question, mais beaucoup d’entre nous trouvaient ça peu casher, et son projet est tombé à l’eau.

    2. Selon le droit international (ie les traités, les seuls qui aient force de loi), il n’y a pas de « colons israéliens ». Il y a des peuplements juifs dans des territoires qui étaient attribués au foyer national juifs et qui sont des territoires disputés.

    Et ceci, c’est la seule base de discussion possible.

    @ tous, pardon pour ce hors sujet, mais je ne pouvais pas ne pas réagir à deux énormités.

  91. Galaad Wilgos

    1. Je ne dis pas le contraire, je n’ai en effet pas la conscience concrète de ce qu’est la vie d’un ouvrier, mais partant de cette humilité, je n’en fais pas pour autant une tare. Devrais-je donc me taire de par mon passé? Raisonnement totalitaire s’il en est, je devrais donc me taire voire affirmer mon infériorité parce que je serais un petit bourgeois. C’est nier les nombreux petits bourgeois ayant fraternellement tendu la main (et vice versa) au petit peuple, je pense à un Jean Jaurès ou à un Marx. Par ailleurs, vous n’avez pas le monopole de la voix populaire, je connais par contre des gens qui en sont issue qui eux iraient totalement à l’encontre de vos présupposés sur le vote populaire comme irréductiblement frontiste. La sociologie hélas vient contredire cette affirmation en montrant clairement que le peuple n’est pas frontiste dans sa globalité, mais qu’il est plutôt abstentionniste.

    2. C’est bien compris, je devais donc en effet me tromper ce que je pensais être une grande culture et une grande intelligence, dont acte. Vous ne serez donc pas une condescendance près.

    3. Raison globalement bien évidemment, il suffit de voir comment Marine ne tarit pas d’éloges sur le patriarche du Front Nat’, tentant sans cesse de rejeter l’entière faute sur la « diabolisation médiatique » de son paternel, comme si son ultralibéralisme, son nationALISME (et non nationisme, puisque son père a été par ailleurs un fervent adversaire de la Révolution française dans la digne lignée de l’extrême-droite française), son antisémitisme ou son racisme anti-arabe étaient des chimères journalistiques.

    4. Je vois là un phénomène assez étrange de libéralisme intellectuel de votre part : ainsi il faudrait désormais considérer Marine Le Pen de manière purement individuelle, sans faire référence à autre chose qu’à sa propre personne, à son présent et à ce qu’elle fait présentément. Comme si la dame en question n’avait pas d’histoire, n’était pas inscrite dans un contexte donné ou n’avait jamais rien fait avant sa soudaine mutation pseudo-républicaine. Il s’agit donc de « faire table rase » de l’histoire du parti auquel appartient Marine Le Pen, des déclarations de Marine Le Pen, des actes de Marine Le Pen, des relations POLITIQUES de Marine Le Pen, des blanc-seing de Marine Le Pen en faveur d’x ou y personnalité (son père en premier lieu), etc etc. Soit. C’est votre paradigme, ce n’est clairement pas le mien. Je trouve d’une naïveté ou d’un aveuglement sans nom que de résumer la personne de Marine Le Pen à son programme de 2012, comme si elle n’était pas AUSSI l’émanation d’un parti, le FN. Je ne crois aux billevesées métaphysiques de la cinquième république.

  92. Galaad Wilgos

    Err… il semblerait que mon clavier ait quelques légers disfonctionnements puisque certains mots disparaissent, je reformule donc :

    2. C’est bien compris, je devais donc en effet me tromper sur ce que je pensais être une grande culture et une grande intelligence, dont acte. Vous ne serez donc pas à une condescendance près.

  93. Galaad Wilgos

    (J’écris en partie sur mon gsm donc vous excuserez les nombreuses fautes, dont « dysfonctionnement » et non disfonctionnement…)

  94. Galaad Wilgos

    Vraiment pas envie d’entamer un débat sur Israël et Palestine, je ne fais par ailleurs pas du droit international une vérité révélée – puisque le droit est assez vaste pour que plusieurs théories contradictoires soient juridiquement tenables, la vôtre comme celle du camp qui vous est opposé – , je pense que n’importe quelle personne de bon sens et sans parti pris extrémiste verrait qu’il y a en effet une colonisation brutale et manifestement illégitime de la Palestine par Israël de même que le Hamas est un parti de sauvages voués à la destruction d’Israël.

    Je n’ai jamais dit qu’elle avait été en Israël, j’ai dit qu’elle avait rencontré des colons israéliens, ce qui est un fait révélé notamment dans un documentaire dont je ne me souviens plus le nom. Elle avait été rencontrer un ambassadeur si mes souvenirs sont bons (qui niera ensuite avoir discuté avec elle, en contradiction avec les images et les témoignages…).

  95. Yaakov Rotil

    J’arrête là, non que je ne veuille discuter avec vous de ces sujets, mais pour ne pas encombrer ce fil qui traite d’autres choses.

    Nous reparlerons de cela sur un des fils consacrés à Israël, si cela vous dit.

    Bien à vous.

  96. aventin

    @Galaad,

    1. Oh mais il s’agissait juste de vous renvoyer à votre disqualification de Marine quant à son engagement aux côtés du peuple sur le motif que sa famille habite une belle bâtisse à Saint-Cloud. Il est bon de vous voir reconnaître qu’elle peut donc représenter les aspirations populaires malgré son lieu de naissance constaté – tout comme vous.

    Je comprends que le fait que le vote ouvrier se porte majoritairement sur cette candidate mette à mal votre romantisme idéologique. J’espère seulement que cette émergence du réel face à la construction d’un peuple mythologique, et dont rêve une certaine gauche à l’abri des contingences matérielles, ne se finira pas une fois de plus en une énième obligation au bonheur officiel et ce contre les choix de ce peuple. La dictature du prolétariat a bien peu sollicité le prolétariat quant il a s’agit de prendre des décisions qui ont pu l’engager.

    2. Mon bon ami, la condescendance, j’y ait eu droit pendant les années de chantier et d’usine, alors je vous assure que vous pourrez bien en supporter une, de circonstance, de posture même – je ne fais pas à autrui…- le temps de quelques lignes répondant à la vôtre.

    3. Si demain, de brillants journalistes – oh oui, si brillants…- vous demandent de récuser votre père face caméra vous obtempérez ? Rien que sur le principe, j’en rajouterais des tonnes dans la satisfaction filiale. A chaque fois qu’elle a été interrogée sur ses propres options, celles-ci se sont révélées être en rupture avec son père relativement à ces scories effectivement inacceptables délivrées par ce bon Jean-Marie. N’oublions pas tout de même que dans les années folles, de 39 à 45, quand la « gauche » – 40 – votait les pleins pouvoirs à Pétain, un jeune adolescents – 16 ans – se présentait aux responsables des FFI pour s’engager ; vous voyez de qui je parle ? Les choses ne sont donc pas si simples.

    4. J’aime à penser que la gauche pense l’individu comme un être apte à se déterminer par lui-même et responsable de ses propres actes et de ses propres déclarations.Le principe de la responsabilité idéologique, pénale, transgénérationnelle, me déplaît fortement. La notion « d’émanation d’un parti » est excessivement limitée quant à sa pertinence, étant entendu qu’un grand politique fait son mouvement – motu proprio la Marine – plus qu’il n’est fait par lui. Ce parti, elle le change, elle donne des gages de sa capacité politique, à terme de ses qualités d’Homme d’Etat.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :