Calvi, Sapir

Un jour où je zappais tranquillement les chaînes de la TV, je mis par inadvertance « C dans l’air ». Autour de la table, les habituels invités du banquet hebdomadaire: Dessertine & consorts (1). Pas de soucis, me disais-je, les moutons sont bien gardés, la maison n’a pas changé, je peux passer, rasséréné, la chaîne pour me préoccuper de choses plus utiles, comme le catch américain…

Et puis, brusque mouvement de caméra, une tête apparaît à l’écran dans un espèce de rayonnement lumineux indicible… La réalité semble avoir chuté dans un abime profond, inexplicable! Le Créateur aurait-il décidé dans un implacable Jugement de bousculer l’Ordre cosmique, diviser la réalité par zéro, inverser la polarité du flux de neutron? Serais-je tombé dans la quatrième dimension par on ne sait quelle bizarrerie postmoderne?

Oui, bordel, oui!

Un économiste critique chez Calvi! Et, comble du comble, nul autre que Jacques Sapir, ce gredin, loup solitaire dépravé de l’économie!

En un instant, la conversion fut soudaine et brutale, et je me retrouvai, le regard vide, à égrener instinctivement les perles de mon rosaire, marmonnant quelques prières au Bon Dieu en effectuant des mouvements de tête de bas en haut à la manière d’un oiseau buveur, espérant différer ainsi une fin du monde dont cet évènement ne pouvait être qu’un funeste présage.

Dieu seul sait ce qui aurait pu suivre une telle monstruosité!… Des critiques de l’euro? De la zone euro? De l’Union Européenne?! Fi! D’un mouvement de bras large et chevaleresque, je tentai de repousser tant bien que mal le démon comme repousserait le chaste prêtre une quelconque vision tentatrice, avec l’idée d’effectuer un douloureux mais noble labeur. Las! Les provocations furent trop fortes, et je ne pus détourner mon regard d’un tel spectacle hallucinant… Un économiste critique! Antilibéral! Dans ma lucarne! Chez Calvi! L’émotion, indescriptible au demeurant, fut gorgée de secrétions d’hormones dont je ne soupçonnais pas jusqu’alors l’existence…

Encore aujourd’hui, je rédige avec difficulté, la main tremblante et le visage baveux, ce modeste compte-rendu. Le choc n’est pas encore passé, et la résilience n’a point encore opéré… J’en reste probablement à tout jamais défiguré.

Faites qu’une telle catastrophe cataclysmique ne se reproduise point, ô Doux Seigneur! L’ordre des choses médiatiques s’en verrait troublé à jamais! Il ne suffisait pas que notre bon et gras seigneur des débats publics se contentasse de réunir les éternels invités du rendez-vous télévisuel, encore eût-il fallu que nous ne doutassions point de leur représentativité totale et unique de l’Univers économiste!

 

https://www.youtube.com/watch?v=lxJBHFqjT7E&feature=player_embedded

 

(1) http://www.acrimed.org/article3666.html

39 Commentaires

  1. sausage

    dans « une espèce »

  2. Galaad Wilgos

    En effet !

  3. Le billet est plaisant à lire, et bien tourné…
    Mais:
    Ce Sapir débite tous les poncifs des opposants à la construction européenne, sans rien apporter de nouveau.
    Il laisse paraître, en particulier, un raisonnement un peu « tordu ». Ayant mis l’accent sur le fait que dans l’Histoire il n’y a jamais eu de fédération ou de confédération européenne, il en conclut tout béatement que cette nouvelle organisation est impossible. Dit en résumé, ça donnerait « puisque l’Union n’a jamais existé, il ne faut pas la construire »! Bel effet d’une certaine incapacité à penser « changement », ou d’une allergie au changement…
    Par ailleurs le montage vidéo pratiqué, je ne sais par qui, sur Calvi-Sapir est un excellent exemple du réflexe de censure à la soviétique. Cette vidéo montre un débat, avec un animateur, et 4 débatteurs dont Sapir. Mais toutes les interventions des contradicteurs de Sapir sont purement et simplement coupées, en d’autres termes c’est un débat truqué. De l’art de transformer un débat en propagande…

  4. Aventin

    @Galaad,

    Ca me rappelle le bon temps du TCE où le moindre individu ayant eu l’idée audacieuse d’imaginer pouvoir envisager d’accueillir dans son esprit le début d’une éventuel velléité de questionnement critique sur le bout de papier soumis au vote, était immédiatement déféré, par lettre de cachet médiatique, devant la congrégation de la doctrine de la foi européiste.

    Allez savoir pourquoi, depuis, j’ai la 9 ème de Beethoven en horreur…

  5. Galaad Wilgos

    Je n’ai entendu nulle part Sapir dire qu’il pensait qu’il ne fallait pas construire l’Union Européenne, mais il est clair qu’il est opposé, comme moi, à la constitution d’une Union Européenne fédérale, a fortiori CETTE Union Européenne-là, dominée par des néolibéraux enragés et des techniciens éberlués par l’incroyable pouvoir que leur ont confié la bande de bons à rien larbinisés qui nous dirigent. Sur le montage, certes, mais l’on peut toujours trouver la version complète sur le net.

    Merci pour les compliments néanmoins.

  6. plantigrade69

    En tous cas c’est vrai, agréable lecture!

  7. Galaad Wilgos

    Je suis sûr que vous avez « kiffé » mon double emploi de l’imparfait du subjonctif.

  8. Aventin

    Calvi ? A ben perso y m’éblouit d’objectivité. C’est la doublette mythique et magistrale avec le copain Reynié. Ouais, Reynié, avec un R, entre Pascal et Spinoza. Quand je pense que si j’avais fait Sciences-po j’aurais pu causer à Dominique…

    – Et toi Maurice, t’as suivi les cours de sciences politique de Dominique ?
    – Oh t’as du bol toi
    – t’as dû en entendre des trucs incroyables non ?
    – Ben tu vois Maurice, moi, dans la life, j’ai trois boussoles intellectuelles – je sais, ça fait beaucoup -, Martine on the beach, Dodo la culture et Socrate !

    C’est marre non ?

  9. isa

    Etes-vous le Galaad du resto et d’@SI?

  10. Galaad Wilgos

    D’@SI oui, de resto je ne pense pas (car je ne vois pas ce que vous voulez désigner par « resto »).

  11. isa

    Merci, Galaad.

  12. isa

    Merci, Galaad.

    Vous pouvez leur demander pourquoi, même dans les vite-dit jamais un mot n’est prononçé contre les attentats antisémites?

    Pourriez-vous aussi leur demander pourquoi ils se jettent sur le moindre os à ronger anti-israélien mais qu’on n’y dit pas un mot sur la Syrie?

    Surtout demandez-le bien aux islamo-gauchistes qui pullulent sur le site de l’idiot utile , tout particulièrement à pow-wow et Gavroche, les deux plus grands antisémites qu’ils m’ait été donné de rencontrer sur le web;

  13. Galaad Wilgos

    Et pourquoi ne le faites pas vous-même ?

  14. isa

    Parce que je me refuse à payer même un euro à Schneidermann.

    D’autre part, vous savez fort bien qu’à la moindre intervention dans ce sens, c’est une meute que vous avez à la gorge.

    Vous remarquerez d’ailleurs que les gens de droite sont nettement plus polis et tolérants, dans leur ensemble.
    Il serait évidemment impossible d’écrire un article n’allant pas dans la doxa mélenchonienne sur ce site.

    Au fait, machin est parti en vacances avec sa nouvelle: Chloé delaume, là il en est où il voulait, il va enfin se marier avec la fille d’un terroriste palestinien!

    Sachez que son ex était Anne-Sophie, que ses deux ex, il les avait travailler à Arte et qu’il se fiche sans arrêt de ceux qui usent de « népotisme »!!!

    c’était son fils Schetlock , par exemple.

  15. Galaad Wilgos

    « Vous remarquerez d’ailleurs que les gens de droite sont nettement plus polis et tolérants, dans leur ensemble.
    Il serait évidemment impossible d’écrire un article n’allant pas dans la doxa mélenchonienne sur ce site. »
    Pour m’être fait traiter de nazi par des gens dits de droite, de « nationaliste », de bien pensant, de naïf, de gauchiste, j’en passe et des meilleures, je pense pouvoir dire que, non, ce n’est pas exactement vrai ce que vous dites.

    Maintenant je sais bien qu’une frange de la gauche est particulièrement réactive lorsque cela touche certains sujets, je le déplore. Je me sens plus socialiste que « de gauche » de toute façon – tout en revendiquant mon appartenance à ce camp politique.

  16. isa

    Galaad, hormis « nazi » qui, je vous l’accorde est ce que l’on fait de pire, le reste n’est âs bien grave.

    J’hésiterais moi entre gauchiste (ce n’est pas une insulte) et communiste.
    De ce que j’ai lu de vous, vous me semblez plutôt communiste.
    je suis toutefois navrée que votre idée de la France et votre haine du libéralisme (je crois que tout le monde met ce qu’il y veut voir dans ce mot) vous fasse être très proche d’Aventin.

    non pas que j’ai quelque chose contre sa délicieuse personne ‘qu’heureusement je ne connais pas IRL), mais parce que c’est un électeur frontiste.

    il a plein de talent, il est cultivé, ce que vous voulez, mais il se situe à l’extrême-droite sur l’échiquier politique, est-ce que ça ne vous pose pas question ?

  17. Galaad Wilgos

    Cher isa, j’entretiens de relativement bonnes relations avec Aventin car je n’ai pas encore lu sous sa plume de propos qui me fassent penser qu’il est au-delà de l’acceptable (xénophobie, racisme, complotisme,…), et je ne le connais pas plus que vous : nous ne nous parlons que via antidoxe. Sur de nombreux sujets nous partageons à la fois des constats et des solutions. Hélas, comme vous, je déplore grandement qu’un être si cultivé et si, me semble-t-il, humaniste, se retrouve à voter pour le FN, quand il est évident qu’un tel parti ne le représente pas. Je vois cela comme une sorte d’anomalie : il me semble qu’il s’aveugle à tout ce qui touche le parti pour focaliser son attention sur les nouvelles idées professées par Marine Le Pen, en particulier en terme de républicanisme et de critique sociale. Parlez lui des propos rapportés dans les coulisses du Front, des éloges de la fille à son père, des relations internationales du parti ou de la présence de la peste brune (ou blanche pour les monarchistes et noire pour les cathos) au sein des militants et des cadres, il vous répondra qu’il s’en tamponne et se suffit du programme des présidentielles… Je ne trouve pas d’explication à un pareil aveuglement, hormis la haine de tous les autres partis politiques.

    Mais, pour répondre à votre question, évidemment que je me pose des questions. De la même manière que je me sens mal quand je lis des propos sous la plume de gens comme Alain De Benoist ou Alain Soral avec lesquels je suis en accord. Néanmoins, devrais-je me convertir au libéralisme parce que des intellectuels de la droite et de l’extrême-droite viennent puiser dans le vivier fourni de la gauche anti-utilitariste et antilibérale ? D’autant qu’à l’opposé de ces deux bonhommes (incomparables par ailleurs, De Benoist est un authentique intellectuel, Soral une brute cultivée mais psychotique, paranoïaque, antisémite et misogyne comme pas deux) je n’ai lu pour l’instant rien d’infâme venant d’Aventin mis à part son soutien à Le Pen. Nos désaccords pour l’instant se résument à de menus détails, et ses sources politiques semblent se résumer principalement à des auteurs de la gauche (Renouvier, Michéa, Caillé, le M.A.U.S.S.,…).

    Enfin, je ne suis ni communiste, ni « gauchiste » si l’on entend par là ces mouvements loufoques type NPA que je honnis à peu près autant que la droite libérale. Je suis un socialiste républicain dans tout ce que cela a de noble et de populaire. J’ai beaucoup de sympathies pour certains théoriciens anarchistes, républicains et marxistes hétérodoxes, et mon écrivain préféré est un catho anar de droite (Bernanos). Mes références politiques sont et restent des Castoriadis, Jaurès, Leroux, Péguy, Fournière, Michéa, Lasch, Orwell, Généreux, etc… Cela ne fait qu’un peu moins de deux ans que je me politise (3 que je me cultive) donc j’ai une pile de livres entamés ou à lire longue comme une piste de course. Croyez-le ou non, j’étais libéral il y a deux ans (par manque de culture politique).

    Cordialement

  18. Galaad,
    … »Je suis un socialiste …Cela ne fait qu’un peu moins de deux ans que je me politise (3 que je me cultive) donc j’ai une pile de livres entamés ou à lire »….
    Ce n’est pas grave, vous savez. Cela vous passera, quand vous lèverez lez yeux de vos livres pour regarder la vie…-:)

  19. Vous voulez dire quand je lèverai mes yeux vers le ciel et apercevrai, dans cette lueur incandescente qui caractérise la Révélation, la main invisible de Dieu ? 😉

  20. Voyez, vous êtes déjà conquis, vous voyez le marché comme un être divin…

  21. Aventin

    @Isa

    1. Sur Galaad,
    Il n’est ni communiste ni gauchiste. Renseignez-vous un peu avant de classer tel individu ou tel autre dans des catégories pourtant assez précisément définies. J’ai pour lui un respect sincère naturellement induit par ces références que nous partageons et ses exigences en termes d’argumentation – sur lesquelles d’ailleurs vous devriez prendre exemple. Nous divergeons sur la stratégie politique, bref, sur l’action – ce qui n’est pas rien, je vous l’accorde.

    2. Sur une certaine idée de la France
    J’ai donné ma position, elle est pleinement républicaine, s’appuyant notamment sur une définition de la nation par Renan, Fustel de Coulanges, Madame Tillion, C. Nicolet, R. Debray, Seguin, Guaino. Je ne fréquente pas ces définitions à la mode du romantisme allemand.

    3. Sur la haine du libéralisme
    Je n’ai pas de haine ; qu’il s’agisse du libéralisme ou de qui ou de quoi que ce soit d’autre. J’ai longtemps cru – lecteur attentif de P. Manent – que ce libéralisme politique, celui des fondateurs, non obsédés par l’économie e àt dix mille lieux du libéralisme sociétal, pouvait être tempéré quant à son évolution problématique contemporaine, tordant ainsi le coup à l’anacyclosis (vous chercherez dans le dictionnaire). J’avoue que la lecture de Michéa a ébranlé mes convictions sur ce point – idem Galaad.

    4. Sur l’électeur frontiste
    Vous rétablissez la pénalisation des idées ? Dire non une fois à la sainte inquisition vous condamne à jamais ? On milite, avec raison, pour le droit des condamnés de ne pas porter leur condamnation jusqu’à la fin des temps sur le front quand ils ont effectué leur peine, mais on milite en même pour la marque au fer rouge pour qui a fauté par l’esprit, ce une minute, et par l’acte criminel consistant à prolonger la pensée en glissant un bulletin dans une urne. Réfléchissez un peu à vos tropismes, et soyez effrayez… Mariniste je veux bien, frontiste cela ne veut plus dire grand chose en 2012, mais républicain d’abord.

    5. Sur l’extrême droite de l’échiquier politique
    En parlant d’échiquier politique vous faite l’heureuse impasse, qui vous arrange bien, sur les définitions des mots que vous employez. Figurez-vous que les radicaux de gauche sont à l’extrême droite des Lambertistes, sur l’échiquier. Mais a-ton dit cela que l’on a rien dit.

    6. Sur l’extrême droite
    J’apprends donc que je suis d’extrême droite. Permettez que je pouffe de rire. Dites-moi donc précisément ce que vous appelez l’extrême droite, soyez précise. Faites ensuite état de mes écrits indiquant un tel positionnement idéologique.

    S’agissant de MLP, j’ai lu un programme, entendu ses déclarations dans le cadre de la campagne, et je ne vois pas à quel moment cette femme relève de l’extrême droite. Vous voudrez bien là encore, définitions et déclarations à l’appui, argumenter.

    7. Sur la forme qui, bien souvent n’est que le fond qui remonte à la surface
    « ça ne vous pose pas question ? »
    Voilà une phrase dont la tournure m’en pose…

    8. Sur l’esprit qui préside à vos mises en cause gratuite
    Ne pouvant avilir l’esprit, on se venge en le maltraitant (Beaumarchais)

  22. Hérissons !

    Vous pouvez considérer C dans l’Air comme un repaire de droite animé par un réac, l’autre jour, dans une salle d’attente, je tombe sur un numéro spécial du FigaroMagazine, Enquête sur l’Etat PS. On y voit les réseaux du PS dans le monde de la finance, chez les communicants, dans les médias, les intellectuels et les patrons.
    _________________________________

    La quasi-totalité des invités de Calvi se trouvent dans les réseaux du PS.
    Brice Teinturier, Elie Cohen, Philippe Aghion, Gilbert Cette (et, rares sur le plateau, une bonne moitié des patrons du CAC 40, dont Christophe de Margerie, la totalité des intellos, l’encombrant Noah, et les francs-macs, bien entendu).
    Ce matin, sur France-Inter, en direct, le retournement de veste de Jean-Paul Delevoye. Un grand moment de radio. A grands coups de « J’ai toujours dit, j’ai toujours pensé ».
    _________________________________

    Calvi sait jouer les naïfs et reformuler comme personne les explications confuses ou trop techniques, et gérer les prises de paroles. Très pro.

  23. Je considère l’émission de Calvi comme un repère de moutons conformistes où les invités, du moins en matière d’économie (je ne me prononce pas pour les autres), sont scrupuleusement choisis dans les viviers de la pensée unique, c’est-à-dire la pensée libérale, eurolibérale a fortiori. Que les invités soient proches du PS ne change rien, d’ailleurs cela ne fait que renforcer mon opinion, puisque le PS et l’UMP communient dans le saint dogme européiste et libéral, mis à part quelques exceptions pour le PS, que Calvi n’invitera de toute façon jamais (le courant Montebourg).

    Je ne crois pas d’ailleurs qu’il invite d’authentiques réactionnaires sur son émission, juste les libéraux des deux rives. Fakir et Acrimed l’ont déjà assez bien démontré. Y a-t-il d’ailleurs encore d’authentiques réactionnaires dans ce bas monde? A part Zemmour qui est un antilibéral de droite, les soit-disant réacs sont en fait généralement des libéraux conservateurs sur le plan des moeurs, sionistes à outrance ou antimusulmans… (Brunet, Rioufol, Lévy, la droite populaire,…).

  24. Hérissons !

    Le Sapir Camembert ?

    http://laresilience.hautetfort.com/archive/2012/06/20/charles-gave-la-theorie-du-sapeur-camembert.html

    (Regardez bien les images illustrant le keynésianisme, la croissance par la relance, des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous….le grand trou)

  25. Galaad Wilgos

    Voilà un site qui sent mauvais ! Avec des arguments troués dans lesquels le bon sens et la raison, tel l’air, passent à travers. De la victuailles pour rats affamés, voilà ce que c’est… On peine à trouver de la cohérence dans ce site, l’auriez-vous trouvé dans les vieilles caves humides des années 80, où vieillissent lentement les mauvais fromages aux côtés de tonneaux de piquette ?

  26. Galaad Wilgos

    @Aventin

    (1) Mais au-delà de la personne de Marine Le Pen que vous appréciez beaucoup me semble-t-il, que pensez-vous du parti dont elle fait partie ? Après tout, Dupont-Aignan, qui n’a apporté son soutien à personne, pas même l’UMP, et a déclaré qu’il ferait bien entrer Marine dans son gouvernement, a aussi dit qu’il ne s’allierait jamais à cette même Marine tant qu’elle fera partie de ce parti.

    (2) Et quel est votre opinion sur les déclarations de Marine Le Pen à propos de « l’islamisation de la France » qu’elle dénonce sans cesse, et sa volonté de « rechristianiser la France » (Présent, 22 décembre 2010) ? Rechristianiser la France, n’est-ce pas là une proclamation foncièrement anti-républicaine car opposée à une vision laïque, politique de la nation ?

    (3) Croyez-vous vraiment que la France subit une « invasion musulmane » (une « islamisation ») ?

    (4) Quid de ce qu’elle dit à propos des immigrés venant en bateaux où peuvent se « trouver on ne sait combien de Merah » ?

    (5) Quid de sa volonté de rétablir la peine de mort ?

    J’adore discuter avec vous, et j’ai un profond respect aussi pour votre culture, vos références et le style de vos commentaires. Le débat avec vous est très plaisant. Mais voter pour Marine Le Pen, càd le Front National, me révolte…

    Cordialement

  27. Galaad Wilgos

    (D’autant plus que de ce que j’ai lu de vous ne fait pas de vous une personne idéologiquement d’extrême-droite)

  28. Aventin

    @Galaad,

    1. Je ne l’apprécie pas. Je ne la connais pas. Je ne connais que la femme politique, et seulement par l’intermédiaire des médias.

    Force est de constater en tout premier lieu qu’elle est traitée d’une manière assez particulière par tout un ensemble d’individus, à propos desquels je ne donnerai pas d’appréciation, et qui ont avant tout le ridicule de s’imaginer – du fait du traitement visé – être de grande conscience face à l’innommable. Ainsi, le simple fait que la sphère médiatico-mondaine la prenne de très haut avec un tel ridicule dans les prétentions, suffit à la rendre sympathique ; et à tout le moins le temps de cette superbe entrée en résistance moutonnière sous les projecteurs.

    Si NDA avait son audience et son talent politique, sa force de conviction et d’engagement, j’irai vers celui-ci, sans difficulté. Mais je ne sais trop ce qui me retient avec ce dernier candidat, lequel est pourtant à mon sens un homme de qualité. NDA ne manque pas de vertus… mais de virtù ?

    Elle est le choix le plus rationnel à ce jour pour un souverainiste conséquent. A tout prendre, je me situe peut-être plus du côté du SIEL de P-M Couteau que de Marine, s’il s’agit d’élire un parti.

    Il reste surtout que manier de beaux concepts ne peut suffire ; que la politique commande d’agir. Agir en politique, c’est faire triompher son camp, et à tous le moins ce camp qui cumule la défense des valeurs que l’on croit être les plus essentiels – quand bien mêmes quelques réticences peuvent se comprendre – avec l’efficacité politique et électorale la plus concrète.

    Le Chevènementisme est plus que respectable – ce fut mon camp -, mais quel est son bilan politique face au libéralisme décomplexé du PS ? De qui parlait Max Gallo quand il disait : « il parle comme de Gaulle et agit comme Guy Mollet »…

    S’agissant de son parti, enfin celui de son père tout d’abord, il est clair que c’est un assemblage hétéroclite allant de l’ancien résistant au passé sans tâche, à de jeunes identitaires un peu perdus, en passant par les nostalgique de l’Algérie française. Qu’il y ait eu des courants d’extrême droite au sein de ce parti, je peux aisément le croire, mais que l’on soit-là, depuis 50 ans, au coeur d’une machine idéologique promouvant la haine de l’autre parce qu’il est l’autre, je ne l’ai jamais cru.

    Passé 16 ans, prendre au sérieux les analyses politiques du PS et de ses associations affidées, relève pour moi de l’aveuglement savamment entretenu pour soi-même.

    Sur le FN de cette candidate -2012 -, s’il reste quelques scories de quelques courants du vieux front, la jeune garde semble filer un républicanisme conservateur respectable en accord avec nos principes fondamentaux.

    Mon soutien est plus le fait des circonstances politiques et d’un choix de repli pontuel, que le fait d’un d’enthousiasme débordant et quasi-béat pouvant me pousser à militer.

    Et puis, j’ai un gros défaut, quand on me vend une idée, une position politique, j’entends qu’on vienne me la démontrer.

    Jusqu’ici, rien dans son programme ou ses déclarations – à ma connaissance – ne permet de disqualifier le républicanisme de MLP. Rien ne permet de disqualifier non plus, toujours à mon sens, le républicanisme du bureau politique et stratégique de cette candidate. A défaut, qu’on me présente des preuves. Ayons le courage de nous servir de nos propres entendements.

    2. Islamisation
    Qui saurait nier que l’arrivée d’une immigration se déplaçant manifestement avec ses croyances – la France ne serait plus la fille aînée de l’église ? on nous aurait menti pendant quinze siècles ? Lutèce était à Damas ? – n’est pas susceptible de poser des problèmes d’intégration, ce au surplus quand le corpus théologique de ladite croyance ne laisse manifestement pas de place pour la laïcité ou même pour une stricte séparation de la sphère privée et de la sphère publique ? En parlant d’islamisation, et si ce sont ses mots – je voudrait voir la totalité des déclarations, leur contexte – ne vise t-elle pas d’abord une remise en cause de la laïcité ? N’hésitez pas, Galaad, vous aussi, à être précis. Il ne me semble pas qu’MLP veut dire autre chose que cela dans sa déclaration. Elle combat l’islam politique il me semble. Faut-il l’en blâmer ? N’a-t-elle pas dit aussi qu’elle n’avait rien contre les musulmans ? Pourquoi faut-il qu’avec cette femme, on ne voit tout à coup que d’un oeil – ça, c’est fait – ?

    3. Re-christianisation de la France
    Si c’est sa déclaration, c’est plus que maladroit. Il reste que la laïcité débute avec l’évangile de Mathieu – laisser à César…- et que ce pays est pétri de culture chrétienne. Il reste que les droits de l’Homme sont le fruit de la parole du christ et de l’humanisme chrétien. Au-delà de cette position, je ne vais pas, certes. Je m’oppose à tout prosélytisme. Mérite t-elle, pour cette seule déclaration, d’être blâmer en place publique, avec surcroît d’appels à la honte ?
    Pourquoi chaque mots de cette femme sont passés à la loupe ? Son discours traqué sans relâche ? Allant chercher la virgule ou la demi-virgule, et sous celle-ci la pensée mauvaise, le fascisme militant ? Ces méthodes m’indisposent. Les apôtres de la tolérance n’ont et n’auront pas une once de tolérance pour cette femme. On instruit à charge, 24 sur 24. Elle est néanmoins debout ! Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, cette manière de tenir droit face à l’adversité est une leçon de chose pour bon nombre de nos girouettes subventionnées. Il reste enfin qu’il faudra comprendre un jour qu’entre l’ancien et le nouveau régime, il n’y a pas eu, contrairement à la propagande de la IIIème République – que j’apprécie par ailleurs – de rupture brutale : il y a continuité !

    4. Sur l’invasion supposée
    Il ne me semble pas qu’MLP ait jamais parlé d’invasion musulmane. En revanche, il semble que le communautarisme, les communautarismes, se développent en France. C’est ce que j’appelle un recul de la République. Parler d’invasion n’a pas de sens, et est au surplus faux. mais ne masquons pas les difficultés que peuvent produire un recul du message républicain au même moment où d’importantes vagues migratoires d’individus à la culture assez différente – et disons ici non-chrétienne – entre en Europe et en France. Le visage de ce pays à changé, c’est un fait.

    5. En quoi ses déclarations sur l’individu Merah relèveraient du racisme ou de la xénophobie ? La traque à la Marine continue ?

    6. Je suis contre la peine de mort. C’est-là un point de vue politique. Si vous attendez d’une structure politique qu’elle représente 100% de vos convictions vous resterez dans la discussion politique et philosophique, pleinement respectable bien sûr, mais ferez vous vraiment votre devoir de citoyen ?

    Vous aimez Péguy, l’auteur de « le kantisme a les mains pures mais il n’a pas de mains », non ?

    7. Je suis sensible aux revendications ouvrières, ce parce que je l’ai mis le « bleu », avec cette perspective-là pour les 40 années qui se profilaient. Marine parle aux ouvriers. Pour un nombre important ils se sentent représenter par le discours de cette femme. Ce seul point est pour moi d’importance. Les croyez-vous mineurs Galaad ? Bêtes, mal-comprenants ? Manquant de culture ? A quoi sert la culture si elle ne mène pas à la conscience ? La leur ne vaut pas la vôtre, la mienne ? La seule chose dont il ne manque pas, « ces gens-là » c’est de décence commune (Orwell). Pour moi, cela ne ment pas. Mon choix passe aussi par certaine fidélité de classe. Mon choix passe aussi par l’irrépressible plaisir de voir qui sont ceux qui la désigne du doigt pour dire avec Courteline : « Se faire traiter d’idiot par un imbécile est une volupté de fin gourmet » (il est évident que je ne parle pas pour vous, j’ai déjà donné mon humble avis, éminemment positif, à votre sujet).

    8. Elle est aussi, que vous le vouliez ou non, le choix des révoltés, mais des révoltés de tout en bas.

    Cordialement.

  29. Je répondrai plus longuement plus tard, mais deux précisions

    1) Si l’on scrute les moindres mots de Marine Le Pen c’est pour une bonne raison : elle n’a pas renié le legs de son père et de son parti. Elle ne cesse de le dire, elle le répète partout : le FN n’avait rien de mauvais ou infréquentable, ce ne serait que l’oeuvre des médias et de leur « diabolisation ». Les nombreuses enquêtes et analyses des membres du FN de l’époque seraient donc du bidon, à la trappe les Camus, les Venner, les Taguieff, les Winock, j’en passe… Diabolisation des médias, les frasques négationnistes et antisémites du père Le Pen ? Diabolisation du PS les courants nostalgiques de Vichy, de l’Algérie française, la droite catholique intégriste, les païens enragés, les racialistes, le « Club de l’Horloge » ? Et dans tout cela, papa avait quand même « raison avant tout le monde » (sic) ?

    Le changement n’est pas niable, mais vous qui semblez penser qu’il y a une continuité française, pensez qu’il y a une rupture frontiste ! Comme si le FN était un tout nouveau parti, comme s’il n’existait toujours pas des courants d’extrême-droite, nombreux en son sein ! Comme si Marine Le Pen n’avait pas été proche d’un certain Alain Soral ! Comme si l’on ne remarquait pas un nouveau courant férocement anti-MUSULMAN en son sein, notamment soutenu par Riposte Laïque !

    « L’autre passage pour lequel Jean-Claude Martinez et les auteures sont poursuivis concerne Louis Aliot et révèle un tic de langage loin des apparitions policées de ce numéro deux du FN… « Un jour, il a piqué une colère terrible parce qu’on voyait Jacques Bompard au milieu des « melons » . Il ne sait pas dire une phrase sans « melons » . C’est rupestre chez lui. Pariétal ! ».
    Caroline Fourest précise « c’est un passage où nous voulions montrer l’animosité qui peut déchirer le FN entre ceux qui sont en priorité obsédés par la question juive et ceux qui sont obsédés en priorité par la question arabe ». Jean-Claude Martinez s’agace : « Caroline, par cliché, n’a voulu retenir que l’expression « melon » mais moi, ce qui me choque, c’est que Louis Aliot envoie des photographes pour faire suivre Jacques Bompard et le photographier au milieu des « melons » comme il dit ! — et le dénonce en bureau exécutif… Vous l’imaginez ministre de l’intérieur ! ».
    L’avocat des deux auteures, MaîtreMalka, en profite tout de même pour enfoncer le clou : « mes clientes n’ont donc pas trahi vos propos. Vous avez bien dit qu’il ne savait pas dire une phrase sans « melons » … « Mais bien sûr ! peste Jean-Claude Martinez qui précise qu’il n’est pas guidé par l’« amertume », comme l’écrivent les auteures, mais « qu’il est indigné » par l’équipe actuelle du FN. Une amertume indignation qui ne l’empêche pas de rapporter des faits dignes d’intérêt… Son récit est d’ailleurs confirmé par une lettre de Martine Le Hideux, ancien cadre historique du Front, qui atteste de la scène et du fait que Louis Aliot emploie régulièrement l’expression « melon ».  » (lire : http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2012/07/06/2355-le-proces-du-livre-de-caroline-fourest-et-fiammetta-venner-devient-celui-de-marine-le-pen) Voir aussi le compte-rendu de Pinsolle sur le livre de Caroline Fourest : http://www.marianne2.fr/Caroline-Fourest-decrypte-Marine-Le-Pen-1-2_a210068.html

    Avez-vous lu des livres et des enquêtes sur le front actuel ?

    2) La laïcité n’est pas d’origine chrétienne, c’est faux de dire ça : le passage de la Bible ne parle pas de laïcité, mais de distinction entre le glaive temporel et le glaive spirituel. Une séparation par ailleurs qui découle non pas du christianisme mais de la romanité. La laïcité, ce n’est pas César et Jésus, c’est Marianne. La laïcité est avant tout issue de la philosophie gréco-latine qui sera récupérée à plusieurs reprises par les philosophes plus tard, et en particulier le courant des Lumières. Rendre à Jésus et à César, c’est déléguer le temporel au pouvoir, quel qu’il soit (d’où l’emploi du christianisme pour imposer la soumission aux peuples, justifié par cette citation notamment : qu’importe le pouvoir, il faut s’y plier), et le spirituel à l’église. La laïcité est le fruit de l’idéal d’autonomie radicale qui est apparu pour la première fois sous l’Athènes antique et démocratique. C’est le laos : le peuple. Le christianisme n’est qu’une donnée contingente dans l’apparition de la laïcité, car celle-ci ne peut être en aucun cas religieuse : c’est par la conscience que les affaires publiques sont les affaires de l’Homme et non d’une quelconque transcendance (Dieu, Jésus, la main invisible, le Marché,…) que la laïcité s’est affirmée progressivement, apparaissant à chaque proclamation de la république (1e, 2e, 3e, la Commune, 4e et 5e). C’est par cette capacité de distance par rapport à la religion que la laïcité a été formée – avez-vous lu Peña-Ruiz ? C’est tellement vrai que la laïcité est aussi apparue en « terres musulmanes », principalement la Turquie qui ne s’est pas « christianisée » pour se laïciser.

  30. Je répondrai plus longuement plus tard, mais deux précisions

    1) Si l’on scrute les moindres mots de Marine Le Pen c’est pour une bonne raison : elle n’a pas renié le legs de son père et de son parti. Elle ne cesse de le dire, elle le répète partout : le FN n’avait rien de mauvais ou infréquentable, ce ne serait que l’oeuvre des médias et de leur “diabolisation”. Les nombreuses enquêtes et analyses des membres du FN de l’époque seraient donc du bidon, à la trappe les Camus, les Venner, les Taguieff, les Winock, j’en passe… Diabolisation des médias, les frasques négationnistes et antisémites du père Le Pen ? Diabolisation du PS les courants nostalgiques de Vichy, de l’Algérie française, la droite catholique intégriste, les païens enragés, les racialistes, le “Club de l’Horloge” ? Et dans tout cela, papa avait quand même “raison avant tout le monde” (sic) ?

    Le changement n’est pas niable, mais vous qui semblez penser qu’il y a une continuité française, pensez qu’il y a une rupture frontiste ! Comme si le FN était un tout nouveau parti, comme s’il n’existait toujours pas des courants d’extrême-droite, nombreux en son sein ! Comme si Marine Le Pen n’avait pas été proche d’un certain Alain Soral ! Comme si l’on ne remarquait pas un nouveau courant férocement anti-MUSULMAN en son sein, notamment soutenu par Riposte Laïque !

    “L’autre passage pour lequel Jean-Claude Martinez et les auteures sont poursuivis concerne Louis Aliot et révèle un tic de langage loin des apparitions policées de ce numéro deux du FN… « Un jour, il a piqué une colère terrible parce qu’on voyait Jacques Bompard au milieu des « melons » . Il ne sait pas dire une phrase sans « melons » . C’est rupestre chez lui. Pariétal ! ».
    Caroline Fourest précise « c’est un passage où nous voulions montrer l’animosité qui peut déchirer le FN entre ceux qui sont en priorité obsédés par la question juive et ceux qui sont obsédés en priorité par la question arabe ». Jean-Claude Martinez s’agace : « Caroline, par cliché, n’a voulu retenir que l’expression “melon” mais moi, ce qui me choque, c’est que Louis Aliot envoie des photographes pour faire suivre Jacques Bompard et le photographier au milieu des « melons » comme il dit ! — et le dénonce en bureau exécutif… Vous l’imaginez ministre de l’intérieur ! ».
    L’avocat des deux auteures, MaîtreMalka, en profite tout de même pour enfoncer le clou : « mes clientes n’ont donc pas trahi vos propos. Vous avez bien dit qu’il ne savait pas dire une phrase sans « melons » … « Mais bien sûr ! peste Jean-Claude Martinez qui précise qu’il n’est pas guidé par l’« amertume », comme l’écrivent les auteures, mais « qu’il est indigné » par l’équipe actuelle du FN. Une amertume indignation qui ne l’empêche pas de rapporter des faits dignes d’intérêt… Son récit est d’ailleurs confirmé par une lettre de Martine Le Hideux, ancien cadre historique du Front, qui atteste de la scène et du fait que Louis Aliot emploie régulièrement l’expression « melon ». ” (lire : http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2012/07/06/2355-le-proces-du-livre-de-caroline-fourest-et-fiammetta-venner-devient-celui-de-marine-le-pen) Voir aussi le compte-rendu de Pinsolle sur le livre de Caroline Fourest : http://www.marianne2.fr/Caroline-Fourest-decrypte-Marine-Le-Pen-1-2_a210068.html

    Avez-vous lu des livres et des enquêtes sur le front actuel ?

    2) La laïcité n’est pas d’origine chrétienne, c’est faux de dire ça : le passage de la Bible ne parle pas de laïcité, mais de distinction entre le glaive temporel et le glaive spirituel. Une séparation par ailleurs qui découle non pas du christianisme mais de la romanité. La laïcité, ce n’est pas César et Jésus, c’est Marianne. La laïcité est avant tout issue de la philosophie gréco-latine qui sera récupérée à plusieurs reprises par les philosophes plus tard, et en particulier le courant des Lumières. Rendre à Jésus et à César, c’est déléguer le temporel au pouvoir, quel qu’il soit (d’où l’emploi du christianisme pour imposer la soumission aux peuples, justifié par cette citation notamment : qu’importe le pouvoir, il faut s’y plier), et le spirituel à l’église. La laïcité est le fruit de l’idéal d’autonomie radicale qui est apparu pour la première fois sous l’Athènes antique et démocratique. C’est le laos : le peuple. Le christianisme n’est qu’une donnée contingente dans l’apparition de la laïcité, car celle-ci ne peut être en aucun cas religieuse : c’est par la conscience que les affaires publiques sont les affaires de l’Homme et non d’une quelconque transcendance (Dieu, Jésus, la main invisible, le Marché,…) que la laïcité s’est affirmée progressivement, apparaissant à chaque proclamation de la république (1e, 2e, 3e, la Commune, 4e et 5e). C’est par cette capacité de distance par rapport à la religion que la laïcité a été formée – avez-vous lu Peña-Ruiz ? C’est tellement vrai que la laïcité est aussi apparue en “terres musulmanes”, principalement la Turquie qui ne s’est pas “christianisée” pour se laïciser.

  31. aventin

    @Galaad,

    Je crois bien que dans votre post du 11 juillet 2012 à 12:12 vous parlez d’hier ! Non ?
    La ligne Philippot me convient. La ligne PM-Couteau me convient. Je prends le réel politique et politicien tel qu’il est. Peut-on faire autrement à brève échéance ?
    Non !

    Sur ce que l’on appelle aujourd’hui la gauche :

    « Qui a trahi perd et soi-même et autrui » (288)

    😉

  32. isa

    Voilà que je voulais répondre point par point, mais après un réveil tardif, voici que je me dirige vers un resto libéral, hors de prix et que je vais être un peu ivre ensuite.

    Et comment pourrais-je dire un mot de mal de cette merveile de libéralisme qui va me permettre de goûter un merveilleux Bordeaux et goûter aux mets les plus fins?

    il me semble, de plus, que c’est bien mérité, je n’arrête pas de bosser;

    voilà en gros ma conclusion. J’aime bien travailler pour pouvoir me payer de temps à autre des choses qui me font très plaisir: quel autre système me le permettrait ?

  33. La smicarde qui cumule les emplois et arrive à peine à joindre les deux bouts, elle fait quoi, elle dort? Et l’éboueur il glande? L’ouvrier à la chaîne? Pourtant dans votre merveilleux système, le seul vin qu’ils verront c’est la piquette du super.

  34. isa

    Pas du tout, faut se faire inviter.

  35. isa

    Je réponds à une de vos interventions sur @SI concernant « strip-tease », l’émission;

    vous la condamnez au nom de vos fameux princi ipes(Guy Béart, le père de Emmanuelle);

    tout d’abord, il faut que vous sachiez que cette émission est historiquement l ‘une des meilleures que n’ai jamais réalisé la télé, que, sociologiquement, elle est même utilisé comme élément d’études et que je vous conse ille fortement de remonter sur dix ans et de voir la vraie vie et les vrais gens, en sortant la tête de vos livres.

    bon, il est tard, je rentre si tardivement de soirée que je n’ai plus sommeil.

  36. C’est vrai que montrer, les rares fois où la classe populaire apparaît à l’écran (elle compose moins de 5% de ce que l’on voit à l’écran), des gens qui cherchent des ovnis ou ont des habitudes un peu loufoques, c’est participer de cet immense mouvement émancipateur du peuple porté par la T.V. C’est une belle image renvoyée du peuple au peuple en effet.

  37. isa

    Galaad, je sens que je devrais vous envoyer mes coffrets entiers de Strip-tease, c’est véritablement la meilleure émisssion , tournée par la rTBF, que l’on ait eu à voir sur les vrégens.

    Les vrégens, ce sont des riches, des pauvres, des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, il y a de tout.
    Certains de ces documents sont des chef-d’oeuvre.

    c’était juste pour vous expliquer qu’il y avait une vie avant même votre naissance, et énormément d’exprit critique de la part de vieilles comme moi.

    inutile de vous dire que je ne connais aucune émission de télé-réalité, mais, là encore, vous avez parlé sans savoir, empli que vous êtes de votre certitude d’être dans le camp du Bien;

  38. isa

    Ah vous en avez vu trois?

    C’est bien.

    Il y a une multitude de strip-tease reposant sur des faits de la vie quotidienne , ordinaire de gens ordinaires.

    Il y a eu une émission qui reposait sur la lutte d’ouvrières contre leur patron totalement cinglé (trois épisodes), un bijou.

    Parlez un peu avec les vieux, Galaad, je vous assure qu’ils peuvent quelque chose pour vous, entre autres vous deciller vos yeux emplis de certitudes.

  39. Lisa

    Je suis passée de la gauche à la droite et j’ai vu (mais ce n’est que mon cas c’est vrai) que les gens de droite étaient plus tolérants que ceux de gauche.
    Les gens de gauche ont toujours des questions agressives surtout quand on s’affiche catho…ils prêche la tolérance mais ne la pratiquent pas trop, enfin j’enfonce des portes ouvertes que l’on ne voit pas que si on le veut bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :