Les Enfants de la Route

Un enfant court d’un point à un autre. Un adulte marche.

Quitte à bousculer gentiment une personne sur son passage, un enfant court. Automatiquement, par nature, par réflexe.

Les conducteurs français d’automobile seraient-ils restés des enfants? Qu’ils soient pressés par le temps ou non, qu’ils se sentent en retard sur l’horaire…ou non, ils courent. Ils ne savent pas « marcher », en l’occurrence rouler selon la règle, selon la loi, selon les codes de sécurité.

Parce que c’est plus agréable? Admettons que la (mauvaise) raison soit celle-là, pour les passionnés de vitesse qui s’ils le pouvaient afficheraient 180, voire 200 km/h. Mais beaucoup d’autres ne prennent aucun plaisir à rouler à 135 au lieu de 130, à 95 au lieu de 90…D’ailleurs l’impression ressentie au volant n’est pas différente. Ils le font simplement parce que c’est plus fort qu’eux. Ils n’osent pas aller au-delà, par crainte du gendarme ou du radar, mais ils dépassent, pas beaucoup, un peu, histoire de tricher un peu, d’ergoter avec la règle. Alors plaisir plus intense à 135 qu’à 130? Évidemment non. Besoin d’arriver plus tôt? Évidemment non, 5km/h de plus ne change quasiment rien à la vitesse moyenne sur la distance.

Donc pourquoi ? Pour rien. Par immaturité, car ils sont restés des enfants.

Et des enfants naïfs, écoutant d’une oreille bienveillante les pousse-au-crime qui leur déclarent que la vitesse ne change rien à la sécurité. Ne change rien, vraiment ?

Jusqu’en 1973, il n’y avait pas de limitation de vitesse et le taux de personnes tuées sur les routes françaises était de 3,6 pour 100 millions de kilomètres. Ce taux est descendu à 1,5 lorsque la limitation à 120 km/h a été introduite entre 1973 et 1974. Il est remonté à 2,1 pour une limitation de 140 km/h en 1974, pour retomber à 1,5 pour une limitation fixée à 130 km/h à partir de novembre 1974.

 Il va de soi que d’autres facteurs ont joué. Amélioration des voitures en sécurité « active » et « passive », état des routes, signalisation, développement des autoroutes…tout ce que vous voudrez. Il n’en reste pas moins que les courbes d’accidents présentent des cassures liées à l’introduction des limitations de vitesse. Quelques centaines de tués, quelques milliers de blessés, épargnés. Cela ne compte pas? Quelques dizaines de milliers de parents et d’enfants éplorés, en moins…non?

Pourquoi donc les femmes, qui en moyenne roulent moins vite, provoquent-elles en moyenne moins d’accidents graves? Par hasard?

Que de plaintes, pourtant, contre les radars qui « pourrissent la vie » parce qu’on a franchi la limite « de un ou deux km/h »! Qui n’a pas entendu de tels gémissements? Eh bien dites-leur, à ces protestataires, que non seulement ils se montrent un peu légers avec la sécurité, mais que de plus, en toute innocence (?), ils cachent la vérité. Car les tolérances de  mesure imposées entraînent le fait qu’à 131, ou 132, ou 133, ou …137 km/h mesurées vous n’êtes pas verbalisés si la limite est 130. Pas plus qu’à 91, 92, ou 95 km/h si la limite est 90. Cela signifie que celui qui se plaint d’un PV pour un dépassement « de 1 km/h » roulait en fait à 138 km/h.

Quant à ceux qui ont « perdu tous leurs points, et, les pauvres, ne peuvent même plus travailler », ceux-là, qu’ils songent à ceci:

Lorsque vous vous rendez coupables d’une infraction, ce n’est en moyenne qu’une fois sur dix, ou bien davantage,  que vous êtes « pris ». Par conséquent, si vous avez écopé de six « PV », vous avez triché au moins soixante fois. Donc ne nous faites pas pleurer.

Alors conducteurs mes frères, soyons adultes…

Et puis enfin, pourquoi ne pas s’habituer à placer son plaisir dans le maintien des règles? Comme au foot, comme au tennis, comme à cheval, comme en tous les sports?

En sport, même s’ils ne risquent pas de tuer, on n’aime pas les tricheurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

57 Commentaires

  1. roturier

    Et moi qui croyais que ce site s’appelait ‘antidoxe’. Car ce texte, lui, est bien orthodoxe…
    Bon, qui contesterait un appel à la sécurité routière. C’est pas ça qui ferait un débat
    Donc chauffons: bien orthodoxe, donner les femmes en exemple.
    Car, si on étudiait la stat au kilomètre parcouru…
    A vos plumes, mesdames.

  2. Guenièvre

    Le discours le plus courant, en France , c’est de se plaindre et de dire que « les radars ne servent qu’à rançonner les automobilistes », que les flics sont des salauds parce que tout de même  » ce n’est pas deux ou trois KM/h qui changent quelque chose ». J’en fait l’expérience presque tous les jours, j’entends cela régulièrement et je suis très souvent, dans un groupe, la seule à tenir les propos que vous tenez. D’ailleurs je vous remercie car vous venez de me donner des arguments face à ceux – des hommes le plus souvent- qui m’affirment de façon catégorique que  » c’est l’amélioration de la sécurité des voitures et des routes » qui a réduit les accidents, pas la limitation.

  3. QuadPater

    Bonjour !

    Les maths nous enseignent qu’il est vain d’essayer d’améliorer sa moyenne en augmentant sa vitesse (enfin, presque) !

    Faites le calcul suivant :
    Je pars en vacances à la mer. Je fais la première moitié du trajet à une moyenne de 50 km/h. À quelle vitesse dois-je faire la seconde moitié pour que ma moyenne finale soit de 100 km/h sur tout le trajet ?
    Si le résultat vous surprend, c’est que vous avez la bonne réponse.

    Solution dans le prochain n° d’Antidoxe. 🙂

  4. Excellente démonstration, QuadPater.
    Et si au lieu d’aller à la mer vous partez à la montagne, je vous dis pas le résultat! – 🙂

  5. Guenièvre (pour vos « arguments face à eux »), hormis la constatation globale du résultat par statistiques, les mathématiques ne peuvent prouver que rouler à 150 au lieu de 130 augmente le nombre d’accidents. Seul le bon sens le prouve.
    En revanche les mathématiques établissent sans conteste qu’un accident à 150 dégage 30 % d’énergie de plus qu’un accident à 130. Pour un nombre d’accidents donné le nombre de tués et de blessés graves est donc accru de 30 %.

  6. QuadPater

    –> la bonne réponse était : « une vitesse infinie », autrement dit on ne peut pas doubler sa moyenne quand on a fait la moitié du chemin (puisqu’il faudrait faire le reste du trajet en un temps nul)
    C’est logique mais pas évident de premier abord. Beaucoup de gens répondent 150 km/h.

    D’ac c’est hors sujet. 😉

  7. … « Beaucoup de gens répondent 150 km/h. »…
    Et apparemment encore plus de gens ne trouvent pas la réponse !…- 🙂

  8. QuadPater

    … N’empêche que la limitation à 90 km/h de la rocade bordelaise m’est restée en travers du gosier.

    À ce propos, je tiens à faire remarquer qu’abaisser la vitesse limite diminue le nombre d’accidents mais aussi augmente le nombre d’infractions constatées. Cela peut s’expliquer par le fait que chaque automobiliste a une estimation assez précise de la vitesse maxi à laquelle il peut parcourir une route donnée sans (trop) se mettre en danger. Plus l’écart est grand entre la limite officielle et son estimation personnelle, plus il aura tendance à, disons, « faire un compromis ».

    Exemple : une autoroute dégagée, portion à 4 voies en ligne droite. Mettons que j’estime qu’avec ma bagnole je pourrais sans danger pour personne rouler à 160 ou même plus à ce moment-là et cet endroit-là. Or c’est limité à 130. Alors je vais titiller le 140-145, partagé entre la peur du gendarme et ce que j’estime ‘raisonnable’.

    L’écart entre la vitesse maxi autorisée et la vitesse « perso » est une source de frustration*. D’autant plus qu’on a connu plus longtemps une contrainte moins forte et qu’on a plus confiance dans le véhicule.
    En 75 j’étais l’heureux propriétaire d’une Coccinelle qui tremblait de toutes ses tôles dès qu’elle atteignait le 110. La limitation de vitesse sur l’autoroute (y en avait-il une, au moins ?) ne me concernait pas ! Aujourd’hui je trouve que 130 c’est un peu bas, mais bon, je respecte. Les stats, tout ça. Mais je vois que mes deux aînés ne ressentent pas cette frustration. Il n’ont jamais connu autre chose ! Par contre imaginons pour rire que la limite passe demain à 60 sur les autoroutes ; ils vont certainement gueuler (et moi j’arrêterai carrément de prendre la bagnole).

    ——–
    * je ne dis pas que c’est mal, je constate.

  9. … « mes deux aînés ne ressentent pas cette frustration. Il n’ont jamais connu autre chose »…
    Voilà qui mettra du baume au cœur des « adultes » raisonnables!. Petit à petit, avec le renouvellement des générations, il deviendra « normal » (oh pardon, je voulais dire naturel) de respecter les vitesses limites. Et le nombre de tués va donc encore décroître.

  10. Guenièvre

    … « Beaucoup de gens répondent 150 km/h. »…
    Et apparemment encore plus de gens ne trouvent pas la réponse !

    Je n’ai pas vraiment l’esprit matheux mais voila ce que j’ai fait comme raisonnement :
    Si mon voyage est de 200 km, pour avoir un moyenne de 100 km/heure il faudra que je mette 2 heures. Or, pour faire la moitié du parcours , soit 100 km , à 50 km/heures je mettrai …2 heures. Donc mission impossible !
    Sans doute pas très orthodoxe pour le coup !

  11. Le choix qui s’offre à nous, parfois, se trouve entre orthodoxie sans résultat et résultat sans orthodoxie.
    Pas sûr que tout le monde choisisse le résultat…

  12. Le choix de s’équiper de détecteur de radar:
    est-il orthodoxe, antidoxe ou paradoxe?

  13. … « Le choix de s’équiper de détecteur de radar: est-il orthodoxe, antidoxe ou paradoxe? »…

    Bonne question!
    Je ne sais pas si cet appareil est encore légal, supposons qu’il le soit. Il est en ce cas « paradoxal » au regard de la raison d’être des radars, qui est d’entraîner des réductions de vitesse.
    Il est de plus stupide car les radars sont appelés à se multiplier, fixes ou mobiles, pour couvrir l’ensemble du réseau. Et on commence à introduire des mesureurs de vitesse moyenne entre deux points, qui joueront un rôle de radars continus.
    Nous sommes sur le point d’arriver en France à une surveillance systématique de la vitesse sur tous les tronçons du territoire. La bataille des accidents dus à la vitesse sera, ce jour là, presque gagnée.
    Et, comme pour les deux aînés de QuadPater, l’orthodoxie consistera à respecter les limites sans générer cette étonnante frustration ressentie par certains « Anciens » devant l’obligation de limiter leurs envies d’excès de vitesse.

  14. QuadPater

    Vous avez fait une très belle démonstration par l’absurde, mais hélas sur une seule valeur – et pas en général – ce qui vous ôte toute chance de recevoir la médaille Fields.
    C’est néanmoins remarquable pour une non matheuse ! 😉

  15. QuadPater

    Il me semble que les détecteurs de radars sont interdits depuis longtemps. Restent cependant légaux les systèmes de type Coyote, qui seront eux aussi inutiles lorsque tout le réseau routier sera surveillé.

    Je vais faire mon petit libéral mais je trouve les systèmes « poser des règles et sanctionner si elles sont contournées » intellectuellement insatisfaisants et surtout très coûteux en ressources humaines et techniques.

    Quand on veut interdire aux autos de se garer sur le trottoir, mettre des grands bacs à fleurs tout le long est largement plus efficace et moins cher que de planter plusieurs panneaux + payer des gens pour surveiller + gérer un système de PV et de fourrière, n’est-ce pas ?

    Mieux vaudrait donc s’orienter vers un limitateur de vitesse intégré au véhicule et actionné par des bornes sur les routes qui émettraient la vitesse à ne pas dépasser. Le limitateur se calerait dessus et ralentirait le véhicule si besoin.

    Principe quadique : transgression impossible vaut mieux que transgression (pas toujours) sanctionnée.

  16. QuadPater

    Reformulation concise du principe quadique : empêcher est mieux qu’interdire.

  17. Guenièvre

    Merci, J’attendrai donc demain pour connaître la démonstration, avec formule etc…:-)

  18. QuadPater

    Démonstration pour Guenièvre (le signe * c’est le multiplier)

    D = Distance totale
    On a mis T1 secondes pour parcourir D / 2.
    Moyenne = distance / temps = ( D / 2 ) / T1
    On veut parcourir D en T2 secondes de façon que moyenne totale = double de la moyenne ci-dessus
    et comme moyenne totale = D / (T1 + T2)
    D / (T1 + T2) = 2 * ( ( D / 2 ) / T1 )
    Ça se simplifie :
    D / (T1 + T2) = D /T1
    T1 + T2 = T1
    T2 = T1 – T1 = 0
    On doit parcourir la 2è moitié en un temps nul, donc à une vitesse infinie.

  19. Guenièvre

    Oui ! super ! J’avais bien essayé avec la formule V=D/T mais je calais avec les moyennes et les distances doubles. J’ai toujours préféré la géométrie aux maths pures…
    Merci Quad !

  20. QuadPater,
    … « empêcher est mieux qu’interdire. »…
    Je vais faire une sortie de route, et me placer hors sujet un instant. En règle générale de bonne vertu libérale, la meilleure solution quand elle est possible est de ne pas interdire ni empêcher, mais d’inciter.
    Inciter d’abord, puis interdire en second recours, enfin empêcher en dernier recours.

    Cela n’étant dit que pour me faire plaisir, car c’est un peu de la théorie théoricienne…

  21. QuadPater

    Sachez que lorsque je réfléchis tout haut et invente en direct des principes à deux balles qui ne tiennent pas longtemps la route c’est également pour me faire plaisir !

  22. On peut même faire un rétablissement, pour se faire plaisir:
    Le plaisir de conduire, c’est respecter les vitesses limites.

  23. QuadPater

    Je vous en prie. Ça me fait réviser.

    Si ça reste dans mes cordes matheuses je vais essayer de trouver une formule générale qui dirait de combien on doit augmenter la vitesse après avoir fait une partie du parcours D pour arriver X minutes plus tôt. À vue de nez ça doit être énorme pour en fait un tout petit résultat. Si c’est le cas, ça apportera de l’eau au moulin d’Impat (pas la peine de se mettre à rouler comme un dingue pour ne gagner que quelques mn).

  24. Je me permets de faire remarquer, avec certes courtoisie mais qd même pas mal d’agacement, que vous êtes gentils tout plein mais vous restez franco-français au point de l’ignorer.
    Quid des autres pays? S’agit-il d’une exception française?
    Eh ben, de toute évidence, oui.
    L’interdiction des avertisseurs de radar (par ex incorporés GPS) concerne uniquement la France (enfin, que je sache). Le texte date de janvier, entré en vigueur + récemment.
    N’EXISTE NULLE PART AILLEURS. Autrement dit, si on achète un GPS (Tomtom…) avec avertisseur radar en Allemagne, cartographie Europe occidentale, il fournirait les emplacements radar français. Les Allemands (et les Anglais, Italiens, Espagnols etc) qui sillonnent la France dans tous les sens toute l’année (amis et bienvenus) vu sa position centrale et son intérêt touristique, sont exonérés du respect de la législation française.
    Conclusion: achetez une BMW en Allemagne avec GPS & avertisseur radar incorporé, jamais une Renault en France.
    N’est-il pas beau le législateur populisto-franchouillard quand il s’y met?
    Ajoutez à ça le fait que les autoroutes allemandes sont (presque entièrement) gratuites et à vitesse ILLIMITEE.
    Diriez-vous que les Allemands sont arriérés? Stupides? Irresponsables? Accidentogènes?
    Donnez moi, vous avez une heure, les taux d’accidents comparés aux divers pays d’Europe.
    Y’a que la comparaison qui vaut, le reste est du blabla bien pensant et politiquement correcte.
    J’ai dit.

  25. Roturier, vous avez dit, mais avant de dire il est mieux de tourner 7 fois sa langue…- :).
    Car dans votre diatribe, justifiée quant au bien-fondé de comparer les différents pays, vous omettez de mentionner une chose:
    Dans les différences entre la France et les autres pays (pourquoi d’ailleurs vous limitez-vous à l’Europe?) il serait judicieux de prendre en compte comme vous le faites les législations, les options installées sur les voitures, les installations de radars…mais aussi un fait qui présente une certaine importance:
    Les Français sont français.
    Les allemands sont allemands.
    Les Anglais sont anglais.
    Les Espagnols sont espagnols.
    …je vous laisse deviner la suite de la liste, sans oublier les pires conducteurs: les Italiens.

    Là où les Français ont « besoin » de radars, les Allemands par exemple se contentent de bons conseils et de discipline. De plus dans les nombreux tronçons allemands où la vitesse est limitée, cette limitation est beaucoup mieux respectée qu’en France.

  26. Quant aux étrangers roulant en France « exonérés », c’était vrai au début des radars, mais je crois que cela ne l’est plus.

  27. Guenièvre

    @ roturier,
    « Ajoutez à ça le fait que les autoroutes allemandes sont (presque entièrement) gratuites et à vitesse ILLIMITEE.
    Diriez-vous que les Allemands sont arriérés? Stupides? Irresponsables? Accidentogènes? »

    Les autoroutes allemandes à vitesse illimitée ne représentent à peu près que la moitié du réseau autoroutier allemand.
    En 2006 (source : Deutsche Hochschule der Polizei), sur cette moitié du réseau, sans limitation de vitesse, il y a eu 441 morts (462 en 2005). Sur l’autre moitié du réseau autoroutier allemand, avec limitation de vitesse, il y a eu 204 morts (200 en 2005). La conclusion s’impose clairement : en Allemagne, on meurt deux fois plus sur des autoroutes sans limitation qu’avec limitation (2,0% en 2006 ; 2,1% en 2005).

  28. Guenièvre

    @ roturier,
    « Ajoutez à ça le fait que les autoroutes allemandes sont (presque entièrement) gratuites et à vitesse ILLIMITEE.
    Diriez-vous que les Allemands sont arriérés? Stupides? Irresponsables? Accidentogènes? »

    Les autoroutes à vitesse illimitée ne représentent qu’à peu près la moitié du réseau autoroutier allemand.
    En 2006 (source : Deutsche Hochschule der Polizei), sur cette moitié du réseau, sans limitation de vitesse, il y a eu 441 morts (462 en 2005). Sur l’autre moitié du réseau autoroutier allemand, avec limitation de vitesse, il y a eu 204 morts (200 en 2005). La conclusion s’impose clairement : en Allemagne, on meurt deux fois plus sur des autoroutes sans limitation qu’avec limitation (2,0% en 2006 ; 2,1% en 2005). Cela permet de recadrer les idées fausses.

    Et la comparaison entre autoroutes allemandes et françaises est aussi à recadrer : les autoroutes allemandes sont plus dangereuses que les autoroutes françaises. En 2006 (source : ETSC, Conseil européen de la sécurité routière, et IRTAD), la mortalité sur autoroute (nombre de tués à trente jours par milliard de kilomètres parcourus) est de 2,4 en France contre 3,0 en Allemagne, soit 25% plus élevée (en 2004, le taux est de 2,6 en France contre 3,2 en Allemagne, soit 20% plus élevé).

  29. Merci de ces infos, Guenièvre. Quand je retournerai en Allemagne je prendrai l’avion!

  30. QuadPater

    Les conducteurs allemands ne sont pas dangereux que chez eux, Impat.
    Souvenez-vous, la dernière fois qu’ils ont déboulé massivement en France il y a eu beaucoup, beaucoup de morts. Et pourtant leurs véhicules étaient bien protégés contre les chocs.

  31. Bien sûr, Quad, mais nous n’avions pas encore inventé les limitations de vitesse et les radars. Et nous manquions un peu de pare-chocs…

  32. QuadPater,
    … «la limitation à 90 km/h de la rocade bordelaise m’est restée en travers du gosier»…

    Consolez-vous. La rocade parisienne, que les parisiens appellent bizarrement périphérique dans leur langage exotique, est limitée à 80.

  33. QuadPater

    Impat nous dit :

    on commence à introduire des mesureurs de vitesse moyenne entre deux points, qui joueront un rôle de radars continus.

    Ça démarre demain soir à Besançon.

    J’avais entendu dire que le calcul de la vitesse moyenne entre deux points aurait déjà été fait… entre deux péages ! Les tickets étant horodatés, ce serait effectivement facile à calculer. J’ignore si c’est une légende urbaine ou non. Évidemment cela ne permettrait pas de déceler des franchissements, même importants, de la limite lorsque la moyenne globale serait inférieure à 130. Cela impliquerait aussi que la police soit constamment branchée sur les systèmes informatiques des autoroutes.

    Sinon (idée bien pute), dans chaque véhicule une boîte noire couplée au GPS et enregistrant la vitesse moyenne tous les deux km associée à la localisation. Chacun son petit mouchard embarqué, quoi.
    « Gendarmerie Nationale, contrôle du véhicule ! » et le maréchal des logis-chef Cruchot donne les enregistrements en pâture à son logiciel qui compare, tronçon par tronçon… Pas d’infrastructures coûteuses sur la route, un système de délation complet dans la bagnole !

    Un peu de techno supplémentaire, et la boîte noire n’enregistre rien, mais envoie des mails aux flics 🙂

    Au fond le couplage GPS + Internet permet tout ce qu’on veut.
    Impat emprunte un sens interdit ? le GPS le détecte, la webcam photographie le conducteur, et un e-mail horodaté, géolocalisé, avec la bouille du chauffeur en pièce jointe, part dans les bases de données du ministère de la Bonne Conduite qui décrémente le nombre de points sur le permis du criminel.
    Si on arrive à zéro, un signal coupe le moteur de la voiture et un appel automatique vers le commissariat le plus proche se déclenche. Un SMS prévient Mme Impat que son mari est en galère et qu’elle doit aller le chercher illico.
    Un autre mail automatique demande à la banque un virement du montant de l’amende sur le Trésor Public.
    Encore un mail pour ajouter son nom au mur de la honte sur Facebook.

    Tout est possible, tout est réalisable

  34. Quad, vous êtes pire que moi.

  35. Peut mieux faire.
    Des électrodes branchées sur le cerveau du conducteur permettant de déceler une intention de dépassement, même avant le fait. Provoquant une coupure neuronale immédiate du cerveau.
    D’ailleurs, à lire certaines interventions ici, je me demande si ce n’est pas déjà opérationnel.

  36. … « ajouter son nom au mur de la honte sur Facebook »…
    Super bonne idée, qui fait coup double : incitation à rouler moins vite, plus incitation à quitter facebook !

  37. QuadPater

    Ah mais je vous demande pardon ! Mon scénario est entièrement réalisable avec les technologies de 2012, tandis que les électrodes qui anticipent, il faudra encore, mettons… allez, les paris sont ouverts ! moi je dis encore 10 à 15 ans, pas plus, pour que ce soit envisageable.

  38. Dites donc les amis, le monde que vous nous mijotez est bien pire que « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley !

  39. Patrick

    Je déplore les vitesses limitées à 50 sur des tronçons à 2 x 2 voies (ça existe, je l’ai vu, notamment dans des zones commerciales). Ou encore les « 30 » avec dos d’ânes, coussins berlinois et alternats, les deux premiers étant particulièrement nocifs pour les amortisseurs et le dos du conducteur et des passagers, les trois étant générateurs de pollution et de surconsommation à cause du freinage, quasi-arrêt et reprise du véhicule.

    Que des radars soient installés à des endroits dangereux et notamment dans des agglomérations ne me dérange nullement, mais lorsqu’ils le sont sur certaines routes, il est difficile de ne pas penser que c’est pour remplir les caisses de l’Etat.

    Je pense qu’avec l’évolution des technologies et la propension à vouloir tout contrôler, la conduite automobile va devenir une vraie galère dans les temps à venir. Ajoutez à cela les multiples caméras qui vous filment où que vous soyez (en ville ou sur une rocade), la vie va devenir un enfer.

    Un détail : en Allemagne, la vitesse sur route est limitée à 100 Km/h, et la mortalité est moindre qu’en France.

    Dernière remarque : il est urgent de verbaliser fortement les cyclistes qui ne respectent pas les feux ou qui circulent la nuit sans lumière.

  40. Patrick,
    … « difficile de ne pas penser que c’est pour remplir les caisses de l’Etat. »…

    On peut être tenté de penser que c’est un impôt. D’autant que ces mesures ont un effet double: elles font rentrer de l’argent par les PV, elles en font sortir moins par les dépenses d’hôpitaux et les indemnités de non-activité.

    Mais alors c’est l’impôt idéal:l’impôt facilement évitable.

  41. Patrick,
    Il peut exister des tronçons à 2 x 2 voies à limitation à 50 km/h justifiée. Par exemple lorsqu’ils sont bordés d’entrées d’habitation d’où un enfant peut débouler brusquement.

  42. Patrick

    Les cas auxquels je pense, se situent dans des zones commerciales et non habitées, avec une voirie souvent parallèle pour justement éviter que des piétons se retrouvent sur ces 2 x 2 voies.

  43. QuadPater

    Impat,

    Mais alors c’est l’impôt idéal:l’impôt facilement évitable.

    Pour la même raison le SIDA (des adultes) serait la maladie idéale : une des rarissimes pathologies qu’on puisse faire en sorte de ne jamais attraper.
    Je veux bien, mais bon…

  44. Bon, Quad, je note que vous voulez bien…

  45. Je propose de faire baisser encore davantage le nombre de morts et de blessés sur les routes :
    – 70 km/h sur autoroute
    – 50 sur route
    – 30 en agglomération
    – 10 dans les actuelles zones « 30 »
    Là, le résultat est garanti.
    Et vive les radars pour traquer les contrevenants. Du coup, peut-être une solution pour résorber la dette.

  46. QuadPater

    Patrick, cela reste théorique. Ces limitations ne pourraient pas être appliquées du jour au lendemain sans déclencher une réaction extrême des automobilistes. Ils pourraient décider en masse, par exemple, de revendre (à qui ?), enfin de se débarrasser de leurs voitures et de se déplacer en cyclo sur de courtes distances, en train ou en avion sur des grandes. Quoi qu’il en soit, nous assisterions à la mort assez rapide de l’industrie automobile, suite à un boycott massif.
    Écologiquement et « bien-êtrement » parlant, ce serait un événement merveilleux, sans doute la meilleure chose qui puisse nous arriver : un quotidien sans bagnole.
    Sur le plan économique, ce serait moins bien évidemment. Avec entre autres l’arrivée sur le marché de l’emploi de plein de chômeurs n’ayant pour seule compétence que de savoir concevoir ou construire des trucs pratiquement invendables.

  47. Si le but de Patrick est de résorber la dette, sa solution de 70 km/h est la meilleure. Cette vitesse est en moyenne, dépendant assez peu de type de voiture, celle de plus basse consommation en carburant. Et la différence est énorme, de l’ordre de 80%, par rapport à 130 km/h.
    On sent que ça vous démange, Patrick, essayez!…-:)

  48. Dans cette histoire de vitesse, le fond du problème est que beaucoup de conducteurs, presque tous, sont habités par une sorte de besoin primitif de rouler à la plus grande vitesse possible. Autrefois c’était la vitesse max de leur voiture (pied au plancher, disait-on), maintenant c’est la vitesse limite autorisée…ou un peu plus.
    Besoin primitif, car la raison n’existe pas. Cela ne changera, ne continuera de changer, que petit à petit par une lente évolution de civilisation, de maturation des esprits. Ce qui rejoint le commentaire de QuadPater du 22 Août 2012 à 17:12 à propos des réactions de ses enfants.

    Car enfin, devoir rouler par exemple pendant 3 minutes à 50 km/h sur une 2 x 2 voies au lieu de 90 km/h, ou est le problème? En novlangue on appelle ça « être speedé » pour rien.

  49. QuadPater

    Dans cette histoire de vitesse, le fond du problème est que beaucoup de conducteurs, presque tous, sont habités par une sorte de besoin primitif de rouler à la plus grande vitesse possible. […] la raison n’existe pas

    M’enfin Impat ! la raison existe, elle est même toute bête, c’est passer le moins de temps possible en déplacement ! Vous vous y trouvez si bien, dans votre bagnole, que d’y passer des heures ne vous dérange pas ?
    Mes parents habitaient à Grasse il y a encore quelques mois, moi à Bordeaux. Quand j’allais passer quelques jours chez eux, le trajet lui-même (780 km) n’ayant aucun intérêt, il est légitime que je veuille le faire le plus vite possible non ? Donc à la vitesse maxi autorisée.
    Maintenant qu’ils résident près de Toulouse, le principe est le même. Un peu moins de 2h de porte à porte en respectant les limitations actuelles de vitesse. Et vous voudriez que j’envisage avec sérénité le jour où, la vitesse maxi diminuant encore, je mettrai 2h30 ? Non !!

  50. … « y passer des heures ne vous dérange pas ? »…
    La réponse est comme vous les aimez, toute bête. Y passer « des heures en plus » me dérangerait, y passer quelques minutes en plus ne me dérange en rien.
    Tenez, un exemple. J’ai récemment traversé l’Espagne en voiture. Mon GPS, qui a 5 ans d’âge, m’avait calculé l’heure d’arrivée en fonction de la limitation espagnole qu’il connaît, soit 120 km/h. Mais entre temps le gouvernement espagnol avait baissé cette vitesse à 110 (pour raisons d’économie), vitesse que j’ai respectée. Eh bien je n’ai constaté après plusieurs heures de route que 3 minutes d’écart entre mon arrivée réelle et l’arrivée calculée par le GPS dont je constate d’habitude la grande précision.

  51. Souris donc

    Halte à l’automobiliste-vache à lait,la TIPP, la TVA à l’achat et à tout contrôle technique et réparations. Les radars ne sont que des tirelires.

    Moi, Président, je prendrais le problème par l’autre bout. Causes d’accidents : vitesse, mais aussi : alcool, drogue, médicaments, téléphone, défaut de permis. Comme les hommes s’identifient à leur bagnole, yaka la con-fis-quer. Les bolides sont donnés à la police, surtout les BMW des dealers, juste retour des choses. Et les autres : passées au pilon devant les caméras. Comme les douanes avec les contrefaçons.

    Les mecs y regarderont à deux fois avant de transgresser.

    Les dames étant naturellement sages au volant, elles ne sont pas concernées par la mesure. Sauf téléphone portable, peut-être.

  52. Dans mon 28 Août 2012 à 22:59, j’ai fait de la caricature. Le pire, c’est qu’on m’a pris au sérieux ! Il y a donc des gens qui accepteraient de rouler à 70 sur autoroute ?
    Toujours concernant la voiture, avez-vous remarqué l’arnaque pratiquée par certains distributeurs de carburant ? Entendu à la radio ce matin : une enseigne a augmenté hier soir les prix de 3 centimes, et appliqué ce matin la baisse de 6 centimes. Résultat : la baisse réelle n’est que de 3 centimes. Si c’est pour un tel résultat, j’aurais préféré qu’on laisse les prix comme ils sont. Car le pigeon dans l’affaire, c’est le contribuable : le manque à gagner par la TIPP devra forcément être compensé par autre chose.

  53. Patrick,
    … « qu’on m’a pris au sérieux »…
    Je ne crois pas, certains se sont simplement amusés autour de votre hypothèse.
    Quant à l’arnaque de votre distributeur d’essence, qui est véritablement une arnaque, je crains qu’elle ne soit pas un cas exceptionnel. La seule circonstance atténuante à mettre à son crédit, est qu’il répond à une arnaque gouvernementale (que vous soulignez parfaitement) par une arnaque de son propre fait.

  54. Souris,… « Les dames étant naturellement sages au volant, elles ne sont pas concernées par la mesure. Sauf téléphone portable, peut-être. »…

    Même pas. Je me rappelle avoir lu quelque part que les femmes téléphonent beaucoup moins que les hommes en conduisant. Oui, elles se rattrapent avant et après mais ça ne tue personne. À moins qu’elles n’appellent des hommes qui conduisent… On n’en sort pas.

  55. QuadPater

    Sur l’autoroute, que préférez-vous ?
    Un véhicule à 140 dont le chauffeur est attentif à ce qu’il fait, ou un véhicule hésitant entre 100 et 120 dont le chauffeur a un portable sur l’oreille ?
    La vitesse n’est pas la seule source de danger.
    Les radars ne détectent pas les portables tenus en main
    … les flics non plus d’ailleurs. Ce n’est pas rare de voir en ville un chauffeur en pleine conversation passer devant un pandore sans être inquiété.

  56. QuadPater

    Dimanche dernier, en sortant de mon parking, j’ai failli renverser une cycliste et sa fille qui roulaient sur le trottoir en sens interdit. La maman n’a pas freiné, elle était distraite par sa conversation au téléphone. Évidemment elle n’avait qu’une main sur le guidon.

    Si moi aussi j’avais été distrait et n’avais pas eu le temps de freiner…

  57. QuadPater
    La question est probablement destinée à tout le monde, je réponds pour ce qui concerne mon avis.
    La vitesse n’est certes pas la seule source de danger, loin de là. Dans l’exemple que vous citez, ma préférence va au chauffeur attentif roulant à 140. (Mais il ferait mieux de rouler à 130, s’il rencontre une plaque d’huile et dérape il aura moins de chance de se tuer ou de tuer quelqu’un.)
    Les radars ne détectent pas les portables, non et c’est dommage car le téléphone à bord est extrêmement dangereux, y compris en mains libres car la perte d’attention est plus importante encore que la main occupée.
    Quant à votre cycliste téléphonant, c’est une criminelle potentielle.

    Puis-je ajouter une chose, sincèrement bien que destinée à faire un peu de provoc ? Je pense que des mesures gouvernementales permettant « d’économiser » 1000 morts par an sont mille fois plus importantes que des mesures d’augmentation du SMIC.

    Bon week-end, soyez prudent -:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :