Un Homme Averti

 

J’ai déjà dit ici tout le mal-bien que je pensais de la presse. Ah! Le plaisir d’aller acheter « les journaux », un matin d’été, quand le port est encore aux mouettes. Déplier Sud-Ouest, picorer les nouvelles qu’on ne lirait pas ailleurs: la mouclade géante, l’accident de jet-ski, le petit train des touristes, la température de l’eau, l’horaire de pleine mer…

Je récidive en prenant la défense de l’indéfendable: la publicité. Tout le monde la déteste, peu parviennent à s’en passer.

Les autocollants « pas de pub » fleurissent aux boîtes aux lettres, les distributeurs d’Adrexo se heurtent aux faciès de bouledogue. Et pourtant elle est là, partout, envahissante, agressive, utile, amusante…

La promotion du maraîcher sur le chasselas, qui vous l’a fait connaître? La remise de 30% sur les serviettes dans lesquelles se sèchent vos invités? La suspension de la ligne de bus 21 pendant un mois pour cause de travaux?

Bien sûr il y a aussi tout ce dont vous ne vous servez pas, les produits dont vous n’avez ni envie ni besoin. Les prospectus qui encombrent la boîte et finissent par signaler à qui observe que vous êtes absents. Les « flyers » glissés sous votre essuie-glace, les maîtres marabouts-guérisseurs qui vous promettent le retour d’une affection jamais partie… les ventes de tapis persans à l’hôtel des Bains et tout le tintamarre qui, si l’on s’y laisse prendre, vous fait courir d’opportunité en ristourne, de foire à tout en vide-grenier. Comme tout cela est assommant!

Sans compter les spots horripilants qui enlaidissent un beau film devant lequel on pleurait en famille. Les matches interrompus, les débats saucissonnés…

Or, quand nous voyons les flancs des bus et trams vierges de toute couleur, les tableaux destinés à recevoir les annonces vides et sales, n’éprouvons-nous pas comme un regret? Le commerce ne marche pas fort, les budgets pub sont en régression. C’est mauvais signe….

Malgré tout, quand vous aurez envie de vendre votre Laguna, votre aspire-feuilles, le manteau de castor d’une défunte belle-mère, comment ferez-vous? Et, si vous cherchez un studio pour la nièce qui vient poursuivre ses études dans votre ville et que vous ne souhaitez pas héberger trop longtemps?

Trop de pub? C’est certain.

Supprimer la pub? C’est à la fois impossible et pas souhaitable.

Comme en tout, et cette conclusion manque d’originalité, c’est une diététique de la pub qu’il faut espérer, pratiquer. Non seulement aux abords des sites et des habitations, mais partout. Et réfréner en soi l’anti-pub dévorant qui finirait par jeter le marmot avec l’eau du bain. À la manière d’une personne au régime qui irait jusqu’à incendier les pâtisseries.

 

 

 

76 Commentaires

  1. Patrick

    Oui, d’une certaine façon la publicité est nécessaire. Mais…
    J’ai horreur de la publicité surtout
    – lorsqu’elle fait appel aux plus bas instincts de l’homme,
    – lorsqu’elle est de mauvais goût ou perverse,
    – lorsqu’elle nous prends pour des niais, des benêts ou des imbéciles,
    – lorsqu’elle ment, notamment par omission,
    – lorsqu’elle pastiche des discours historiques,
    – lorsqu’elle se donne des allures philanthropiques,
    – lorsqu’elle se présente sous forme d’interviews scientifiques, historiques ou autres,
    – lorsqu’elle cherche à répandre ou à affirmer une idéologie,
    – lorsqu’à la radio ou TV, le son est plus fort (trop fort) par rapport à celui de l’émission que la pub est en train de saucissonner,
    Etc.
    Abonné à un quotidien, et du fait que beaucoup de boites à lettres mentionnent « pas de publicité », j’en trouve de plus en plus encartée dans le journal. La boite à papiers à recycler se remplit moins vite, mais se remplit quand-même. De nombreuses publicités y vont directement, sans avoir été ouvertes. Quel gâchis. Et on n’entend pas beaucoup les écologistes râler à ce sujet !

    Je pense qu’en matière de publicité, il y aurait des règles à revoir.

  2. J’ajoute que je trouve la publicité agaçante dans 95 % des cas.

  3. Patrick, ayant lu votre 11h08 je trouve étonnant qu’il reste quand même 5 % des pubs qui vous agréent ! Aucune pub n’échappe à la totalité de vos réprobations, que pour ma part je partage.
    La pub est hélas nécessaire à l’enrichissement collectif, car elle concourt puissamment à l’activité . Mais elle est quasiment toujours détestable.
    Le paradoxe est qu’il existe beaucoup de gens qui l’aiment.

  4. Impat, 95 % est une estimation. C’est pour dire qu’à de très rares occasions, il y tout de même des publicités plus acceptables, sans pour autant répondre à tous mes souhaits.

  5. Tony

    Patrick, impat, votre vieux rêve de ne recevoir que ce qui vous intéresse, peut-être de ne payer d’impôts que pour les services dont vous profitez… cet individualisme qui ressemble, pardonnez-moi, à un égoïsme. Vous ^tes sûrement comblés par internet qui vous cible, vous étiquette, ne vous envoie que ce dont vous êtes friands… ce que je veux, quand je le veux, sous la forme qui me convient, ce n’est pas cela la vie en collectivité. Songez aux bonnes affaires faites grâce à une publicité, une petite annonce (emploi, logement,…) Qu’il y ait trop de pub soit, mais 95% on est dans l’excès.

  6. Vous n’avez pas tort, Tony, enfin…pas entièrement. Mais un au moins de vos arguments ne tient pas : une petite annonce ne se confond pas avec une pub. Ne serait-ce que parce personne ne vous oblige à consulter les petites annonces…

  7. @ Tony, en ce qui me concerne, vous avez tort. Je ne fais pas feu de tout bois et je ne supporte pas qu’on le fasse. Je veux bien payer des impôts pour des causes qui me semblent justes, même si je n’en suis pas bénéficiaire. Je suis engagé dans du bénévolat, exerce des responsabilités et soutiens des oeuvres. J’ai sûrement des défauts, mais l’individualisme et l’égoïsme ne sont pas ceux qui me caractérisent le plus.
    Puis j’ai dit que je trouve la publicité agaçante dans 95 % des cas. Cela ne signifie pas qu’il faut supprimer 95 % des publicités, mais plutôt qu’ils ne répondent pas aux critères mentionnés dans mon 11:08.

  8. tony

    Et pourtant, impact, une petite annonce est payante, faite pour attirer le regard, le coup de fil, la commande, au même titre qu’une pub. Que personne ne vous force à écouter ou voir. Si vous vous sentez contraint, consultez, c’est une addiction, l’insu de votre plein gré est en cause.

  9. Tony,… « une pub. Que personne ne vous force à écouter ou voir »…
    En fait, si.
    Effectivement sur la TV je ne la vois pas car je n’allume jamais mon poste TV. (que pourtant je garde, bêtement, au titre du « on ne sait jamais »).
    Mais mon écoute de la radio est moins parfaite, je ne peux le faire que machine à zapper à la main, ce qui n’est pas toujours pratique. Et il reste la seconde où j’allume l’appareil : une fois sur 3 ou 4 je tombe sur de la pub. Heureusement, si je puis dire, le ton employé montre immédiatement qu’il s’agit d’une pub et je peux zapper aussitôt. Néanmoins je dois donc l’entendre pendant une seconde, c’est insupportable !
    Quant aux pubs sur affiches, comment ne pas les voir, hélas ? Et malgré de bons logiciels anti-pub, il en reste aussi un peu aussi sur l’écran…

    Quand j’ai besoin d’un produit ou d’un service, il suffit de « moteur-de-rechercher », la pub ne sert à rien. Du moins si on n’achète que les produits dont on a besoin…

  10. Au risque de choquer violemment le sens collectiviste et si altruiste de Tony, je me risque à dire ce que je pense dans mon égoïsme aussi affreux qu’élitiste (pléonasme…) :
    Le fait que, semble-t-il, la pub telle que nous la subissons réussisse à faire vendre, donne une idée très triste du niveau moyen de la population.

  11. Guenièvre

    « Il y a trop de pub mais il ne serait pas bon de la supprimer. Chacun est libre de ne pas écouter ou de ne pas voir  » C’est votre conclusion et j’y adhère .
    La publicité m’indiffère, je ne regarde jamais les prospectus qui s’accumulent dans ma boîte aux lettres , ils passent directement dans le récupérateur papiers. Sauf que j’ai failli plusieurs fois y glisser aussi de la correspondance personnelle…
    Je mettrai quand même une nuance parce que cette publicité ne se contente pas de vanter les mérites d’un produit ou la réduction sur tel ou tel objet : elle véhicule aussi une  » idéologie » qui imprègne les personnes les plus fragiles en particulier les enfants. Les mécanismes utilisés ont été bien démontés. Quand on a été parents d’ados on comprend parfaitement ce que je veux dire… la publicité leur fait croire qu’ils ne seront pas  » comme tout le monde  » et pas heureux s’ils n’ont pas tel ou tel vêtement ou telle ou telle chaussure. La pression est énorme !

  12. Oui Guenièvre, sa nocivité sur les ados est la plus grave des conséquences de la pub. Mais, mauvais esprit, j’ajouterais bien que nombre d’adultes se conduisent en ados.

  13. Guenièvre

     » nombre d’adultes se conduisent en ados. » 🙂

  14. Guenièvre

    La photo de pub pour  » Persil  » n’est pas crédible . C’est  » Persil lave plus blan. Demandé votre paquet !  » qu’il faudrait écrire. Aujourd’hui les pubs ont un nombre incalculable de fautes…:-)

  15. Tony

    Bon c’est « doxe » qu’il fallait lire au fronton de ce site?Pourquoi prendre toujours l’exemple des pubs de boîtes aux lettres? Votre boucher aussi écrit sur sa vitrine, au blanc d’Espagne ce qu’il a aujourd’hui, et que ses paupiettes ont le trophée départemental! Et, encore une fois, votre location, votre vente, votre vide-grenier
    comment les porter à la connaissance de qui doit venir, acheter, louer? Un rejet en bloc de toute la pub me semble
    commode et excessif. (difficile de faire de la mise en page avec cet espace « commentaire », ça saute et refuse certains caractères, le site est bien anti-pub!)

  16. Guenièvre

    Justement, j’ai pris l’exemple des pubs de boîtes aux lettres pour aller dans votre sens et pour dire que celles-ci ne me dérangeaient pas …

  17. Guenièvre, moi ces pubs me dérangent. Parce qu’elles me font passer pour un gros producteur de déchets. Je suis donc tancé par les bien-pensants écologistes. Pour cela, et surtout pour éviter de trop remplir le « récupérateur de papier », j’ai mis sur la boite à lettres « Pas de publicité SVP ».

  18. C’est trop facile, ça, Tony. Vous généralisez l’emploi du mot « pub » à des utilisations qui n’entrent pas dans l’usage général du mot. L’affichage de ses produits par le boucher sur sa vitrine, les petites annonces, ne sont pas des pubs au sens commun. Sinon les petites annonces s’appelleraient pub et non petites annonces.
    Mon propos, (excessif oui , il faut caricaturer un peu pour se faire comprendre) concerne les pubs agressives et surtout celles que nous sommes contraints de subir quotidiennement sans le désirer. C’est le cas des longs « clips » ( ?) de TV pour ceux qui la regardent. Et c’est le cas des pubs de radio dites comme elles le sont toutes : sur un ton de maîtresse d’école maternelle s’adressant à ses bébés.
    Et oui, oui, oui, je suis allergique à l’abus de contraintes. Re oui.

  19. Patrick,… « j’ai mis sur la boite à lettres « Pas de publicité SVP « …
    Moi itou, et je dois dire que pour mon chemin c’est très efficace.

  20. Guenièvre,… « les pubs ont un nombre incalculable de fautes »…
    En effet, on me dit que les publicistes ont embauché des journalistes.

  21. Tony

    Eh bien supprimons la pub. De la télé publique pour commencer et: à vos impôts! Des bus et trams, et à vos impôts Et de plein d’autres lieux et supports qui ne vivent que grâce à cela. S’ils ne devaient compter que sur les ventes et abonnements, les journaux disparaîtraient. Subventionnons, mettons sous assistance respiratoire les canards boiteux… socialisons les media, confions-les à des énarques, des comités de lecteurs-contribuables. Antidoxe, reviens, ils sont devenus étatistes!

  22. Tony… « De la télé publique pour commencer et: à vos impôts! »…
    Mais pas du tout, il suffit de supprimer aussi la télé publique. Coup double en faveur d’une vie plus agréable…- 🙂

  23. QuadPater

    La suspension de la ligne de bus 21 pendant un mois pour cause de travaux?

    Ne confondons pas pub et information.
    Je ne veux pas parler de la-pub-en-général car mon approche de ses différents avatars (panneaux, papier, web, tracts…) est très différente.
    Autant régler son compte à celle qui m’horripile le plus : la pub sur les sites web. Vous savez, celle qui vous empêche de vous concentrer sur l’article à cause de toutes ces animations autour qui se tortillent en tous sens, quand il n’y a pas une fenêtre qui vient se superposer au texte… C’est la plus intrusive, la plus gênante, mais aussi la plus fragile : installez AdBlock sur votre navigateur et vous retrouverez la sérénité d’un lecteur de journal papier. Ou presque.
    La pub dans les magazines. Bof, elle ne me dérange pas tant que cela. Je l’ignore.
    La pub dans ma boîte aux lettres. Comme tout le monde, je la jette, sauf quand je veux changer de livreur de pizza.
    La pub à la radio. Infecte. Agressive, récitée à toute allure – bravo à certain(e)s pour leur diction – c’est insupportable et je n’écoute plus la radio pour cette raison.
    La pub à la télé.
    Au milieu d’un film c’est très dur. On ne peut plus regarder un film à la TV de la même manière qu’au cinéma. Je me suis fait à cette idée mais le déplore profondément. Contournement : je ne regarde plus les films en direct, mais les enregistre et saute les pubs à coups d’avance rapide, merde, trop loin, retour arrière…
    La pub autour du 20 h, c’est mon seizans qui la regarde. Enfin, quand je n’éteins pas la télé ou ne coupe pas le son. J’en apprécie certaines par leur qualité ou par les performances de certains acteurs inconnus. J’oublie systématiquement la marque qui est vantée. Le seizans, lui, est très perméable, il connaît les chansons par cœur… Mais c’est une autre histoire, là je parlais de moi. 😉

  24. Tony, vous avez l’air d’être un ardent défenseur de la publicité !
    Je pense que si on laissait au moins le son de la pub au niveau de celui de l’émission qu’elle saucissonne, ce serait déjà pas mal.
    Vous parlez d’impôts, mais la publicité, c’est nous qui la payons en achetant les produits concernés ! Et elle coûte cher, surtout aux heures de grande écoute.
    Encore une fois, j’ai l’impression que vous avez du mal à comprendre que je ne demande pas la suppression de la publicité, mais qu’elle respecte au moins les personnes à qui elle s’adresse. Au lieu de respect, je me sens plutôt agressé. Et elle engendre du stress, ce qui n’est pas bon pour le coeur !
    😉

  25. QuadPater,
    « installez AdBlock sur votre navigateur et vous retrouverez la sérénité d’un lecteur de journal papier. Ou presque. »
    Oui, tout à fait. Je l’ai découvert il y a quelques années déjà. Et il est terriblement efficace. C’est aussi pour cela (en partie) que j’utilise Firefox, car pour IE, il faut se lever de bonne heure : il n’y a rien !

  26. Tony

    Patrick, je suis globalement d’accord avec vous: il y a des excès. Comme au volant, mais on ne parle pas de supprimer la voiture. Comme dans la boisson, mais on ne ferme pas encore les bars. N’avez-vous jamais tracté, distribué des « flyers » pour une manifestation d’une association qui vous est chère? Mis une annonce pour une vieillerie qui plaîrait à d’autres mais qui vous encombre? Alors vous avez « agressé » aussi ceux qui n’en ont pas besoin. Quoiqu’en pense impat, d’ordinaire si doux, les petites annonces sont de la pub: espace payé, mise en forme du message, intention de tractation monnayée… On est envahi de pub, soit, comment la limiter à ce qui « m’intéresse » et continuer à vivre avec tous les autres, ceux qui s’intéressent à autre chose? comment supporter un peu de gêne pour pouvoir continuer à « gêner » les autres quand ça m’arrange? Robinson Crusoe ne recevait pas de pub, principalement parce qu’il n’avait pas de boîte à lettres. Vivons sur des îlots, loin les uns des autres et nos boîtes seront nickel-chrome. Seuls les spots publicitaires des mouettes troubleront le film du coucher de soleil quotidien…. Et quadpater aura de la pizza aux algues soir et midi. Wouah, quelle vie grisante!

  27. … « impat, d’ordinaire si doux »…
    Merci pour…la pub. Ah je t’aime, pub chérie !

  28. QuadPater

    Tony, vous pouvez sans difficulté imaginer ce que je vous propose de faire de vos pizzas aux algues !
    En dehors de sa place dans le système économico-marketingo-commercial, je vois la pub aujourd’hui comme une source d’information, mais de type non-fiable.
    Comme Libé, mais en pire, si vous voulez.
    Pour moi c’est plus un moyen de découvrir que quelque chose existe qu’une ‘aide à la comparaison’, celle-ci étant totalement illusoire.

  29. Guenièvre

    « les ventes de tapis persans à l’hôtel des Bains et tout le tintamarre qui, si l’on s’y laisse prendre, vous fait courir d’opportunité en ristourne, de foire à tout en vide-grenier »
    J’aime bien les « foires à tout » et « vide grenier »…
    J’ai une voisine qui court ainsi : ce qu’elle gagne en ristournes elle doit le dépenser en essence . Ce qui me fait dire que la constatation du  » doux Impat  » à 15 h08 est hélas vérifiée !

  30. … « la constatation du » doux Impat » à 15 h08 est hélas vérifiée ! »…

    En toute douceur, Guenièvre, je pense qu’elle a raison, votre voisine. Elle ne gagne certes pas un € à courir les foires et vide-greniers, mais elle gagne le plaisir de chercher, de fouiner, de chiner, de bavarder… Tout cela, c’est de l’or. Et…ça se passe très bien de pub agressive.

  31. Pour ceux que les pubs dans les boites aux lettre agacent, deux propositions:
    1) Les pubs qui contiennent une enveloppe de retour pré-timbrée: mettre dans cette enveloppe la paperasse reçu avec la pub, sans rien marquer, et la poster à l’adresse marquée dessus; qui est, en principe retour gratuit à l’envoyeur. Si tout le monde procédait de la sorte ça les emm… de recevoir une montagne de paperasse inutile de retour, payer pour ça, employer du monde pour ouvrir les enveloppes pour rien… Le système disparaitrait.
    2)Les pubs ‘simples’, sans enveloppe de retour: les remettre simplement, et discrètement, dans une boite des postes en escamotant toute trace de votre identité. Bourrer la boite avec. Si tout le monde procédait de la sorte ça obligerait la poste de rendre la pub par la poste impossible.

  32. QuadPater

    Beaucoup de papiers que je sors de ma boîte y sont glissés par des distributeurs à vélo ou moto qui n’ont rien à voir avec La Poste.

  33. Guenièvre

    Non, Impat elle ce n’est pas seulement de foires en vide- greniers qu’elle court ma voisine – ça je le fais aussi- c’est de Carrefour à Auchan, d’Auchan à Lidl, de Ldl à Aldi, pour trouver le beurre moins cher ici et le paquet de lessive plus avantageux là-bas …

  34. … « trouver le beurre moins cher ici et le paquet de lessive plus avantageux là-bas » …
    En effet Guenièvre, ça c’est moins futé…

  35. Quad,… « par des distributeurs à vélo ou moto qui n’ont rien à voir avec La Poste. »…
    Tout à fait exact. Mais par chance, dans mon chemin ces distributeurs respectent ma…pub (!), affichée sur la boîte aux lettres pour ne pas y introduire leurs prospectus.

  36. Guenièvre

    Chez moi c’est presque uniquement La Poste qui ne respecte pas mon affiche  » Pas de publicité . Merci » ( vous avez de la chance Impat !) et qui, parfois, insère mon courrier au milieu des prospectus…..donc les conseils de roturier m’intéressent !

  37. Guenièvre

    Même si, comme je l’ai dit j’ai fini par en prendre mon parti et jeter le paquet dans la benne à papiers sans le regarder…

  38. QuadPater

    Comment faites-vous pour changer de livreur de pizzas alors, si vous refusez l’information ?
    Et les promos de Carrefour Market, vous les loupez !
    Et si vous perdez le n° de tel de Maître Babounago, médium tarologue, sexe et succès garantis ?

  39. Quad, je vous dis tout.
    Pour changer de livreur de pizzas, je consulte l’annuaire et je fais périodiquement des essais. Mais quand un fournisseur est bon, je constate qu’il l’est pour longtemps.
    Pour les promos de Carrefour Market…je tape « Carrefour Market »…puis je commande un « Carrefour Drive » qui m’évite de faire la queue aux caisses (génial).
    Pour Me Babounago, votre commentaire arrive trop tard : son N° est déjà perdu.

  40. On s’en fout si c’est la Poste, son frère et son cousin. Foutez moi tout ça dans la boite de la Poste; si tout le monde fait ça, vous verrez, la Poste fera le nécessaire pour que ça cesse.

  41. roturier

    Voir ma réponse à Quad de 14H40. Si on veut combattre l’ennemi on ne se limite pas à la défensive; sinon, c’est perdu.
    Faut utiliser les boites de la Poste comme poubelle pour toute la torchonnerie de pub qui nous envahi.
    Et ne pas oubliez combien d’arbres on coupe en Amazonie pour fabriquer cette paperasse.
    A la guerre comme à la guerre.

  42. Tony

    Bon, les quelques cromagnons de ce site qui adorent râler chaque fois qu’ils vont chercher leur courrier(ils préfèrent les factures aux pubs) se sont encouragés mutuellement, ils ont moqué le nouvel auteur égaré sur ce site où on considère le minitel comme insurpassable. Et la lutte contre l’envahisseur publicitaire comme le summum de la civilisation. Mais mon petit doigt me dit qu’ils en ont consommé de la pub, et pas seulement involontairement comme impat, au bout de son chemin, quand il regarde Derrick. C’est comme ça: les postures intransigeantes avec les autres, elles autorisent des passe-droits pour leurs auteurs.
    J’étais content de passer vous dire bonjour, bonne continuation. Tony Riantz.

  43. Guenièvre

    Bonne continuation à vous et merci de ce texte très agréable à lire !

  44. Bonne continuation à vous. Et au plaisir de vous lire dans un autre article. Celui-ci a au moins permis le débat.

  45. QuadPater

    J’étais content de passer vous dire bonjour

    Puisque vous le prenez ainsi, moi je suis content que vous n’ayez fait que passer.
    Merci pour¹ vos textes, et bon vent M. Riantz.

    —————
    ¹ Guenièvre, allons… 😉

  46. Tony, tout le monde a consommé de la pub, évidemment. Il faut noter de plus que personne ici n’a souhaité la supprimer, et heureusement, entre autres raisons parce qu’elle est un moteur de l’activité. Il n’en reste pas moins qu’elle agace, qu’elle énerve, et qu’elle emprunte souvent des voies désagréables et trop agressives. Il n’est donc pas interdit de s’en plaindre.
    Pour ma part, voyez-vous, je suis à fond pour la pub à la seule condition d’être dispensé de la voir et de l’entendre – 🙂
    Surtout, faites-nous lire souvent d’aussi jolis textes.

  47. Guenièvre, Quad, répétez avec moi à l’intention et l’attention de Tony
    « Merci pour tout, et surtout d’être venu »

  48. Guenièvre

    Et pourquoi donc Impat ?

  49. Guenièvre,
    Pour pouvoir placer « de » et « pour » après merci…-:)

  50. tony

    Parce que Tony a cru comprendre que le modérateur du site, parfois très agressif, parfois drôle et pertinent, lui suggérait de ne pas revenir sur « son site », un genre « bon débarras » (« casse-toi pauv’ c… ») pas sympathique. Et très contraire à l’esprit de ce blog et à son développement. Bref, le modo ne fait pas la pub de son site. Normal: c’est un site où on n’aime pas la pub.
    Impat je ne regrette rien, même je pourrais vous envoyer un petit texte sur un sujet de consensus.
    Le poisson cru à la tahitienne. L’horaire des marées à Boulogne sur Mer. Un truc comme ça. Et si quadpater fait son bouledogue, j’aurai compris.

  51. Consensus, vous n’y pensez pas !
    Certaines personnes détestent le poisson cru, de plus vous risquez d’évoquer un certain « Sushi » dont les mânes pourraient se réveiller et nous apporter une pagaille bagarreuse !
    L’horaire des marées, en pleine semaine de changement d’horaire légal, malheureux, vous allez faire des morts…

  52. QuadPater

    Tony, je ne suis vraiment pas content du ton de mon 17:53 parce que si…
    « cromagnons » « ils préfèrent les factures aux pubs » « on considère le minitel comme insurpassable » « Derrick » « postures intransigeantes » « passe-droits » « bonne continuation »
    … c’était de l’humour, j’aurais dû le comprendre et répondre chaleureusement.
    Si en revanche c’était dit sérieusement, j’aurais dû vous envoyer chier beaucoup plus brutalement que je ne l’ai fait.
    🙂 (<— à tout hasard)

  53. Bon, Tony, je pense que vous aurez compris : personne ici ne souhaite que vous ne reveniez plus.
    Nous avons eu des échanges qui, malgré nos divergences, ont été fructueux, je pense. En tout les cas, j’étais heureux de pouvoir m’exprimer sur ce sujet, depuis le temps que j’attendais une telle occasion. Alors, je n’allais pas bouder ce plaisir !
    🙂

  54. QuadPater

    Pour revenir au (hors) sujet grammatical, merci de peut s’employer tout le temps, et merci pour doit être suivi d’un groupe nominal (« merci pour avoir accepté » c’est laid).
    Cependant il me semble que merci pour est préférable lorsqu’il est suivi d’un compliment : « merci pour ce superbe cadeau ».
    D’où mon « tsss… ! » à l’amie Guenièvre.

    CapeloPater.

  55. Finalement, la plus horripilante à mon avis est la pub à la radio. Elle est quasi permanente, touche toutes les chaînes (y compris France Inter bien qu’elle s’en défende), est dite sur un ton souvent débile comme si elle s’adressait à des débiles. Ou bien elle est débitée à vitesse telle qu’on ne peut la comprendre, ce qui est un moindre mal. Ce dernier cas couvre les « annonces » légales, l’obligation consistant à les dire, non pas à ce qu’elles soient compréhensibles.

  56. QuadPater

    J’ai trouvé très drôle le spot où une mère singe sa fille au moment de lui acheter un portable.
    Il ne passe plus ; il a fallu que je demande à mon fils quelle était la société qui pubait ainsi.
    (C’est SFR)
    De même, je visualise bien certaines pubs pour des bagnoles, mais suis incapable de vous dire si c’est des De Dion-Bouton ou des Panhard & Levassor. qui sont vantées.
    Quand on ne retient que l’humour, des images ou un slogan, quel est l’intérêt d’une pub dont on oublie le principal, le nom de la marque ?

  57. Guenièvre

    Cher Quad,
    Dans mon livre de grammaire qui date un peu c’est vrai, j’ai :
    « lorsque le mot  » merci  » est suivi d’un verbe à l’infinitif, vous devez utiliser la préposition  » de « . Par contre, lorsque le mot  » merci  » est suivi d’un substantif (désigné par l’idée de sa nature), on peut utiliser les prépositions  » de  » et  » pour « . Malgré tout, la majorité des grammairiens utilisent et préconisent la préposition  » de « .

    Il semble qu’aujourd’hui, de plus en plus, on utilise « merci pour » , je pense que l’usage avec  » de » finira par tomber en désuétude. Mais je tomberai avec… 🙂

    Je suis justement en train de lire la correspondance de Flaubert qui n’en finit jamais de remercier ceux qui lui écrivent, il emploie sans distinction l’un et l’autre …

    Jeudi [février 1879].
    Merci de votre bonne lettre : c’est une joie quand je reconnais votre écriture sur une adresse. Ne me ménagez pas ces plaisirs-là.
    G.Flaubert à la Princesse Mathilde

    Croisset, 3 janvier [1879].
    Merci pour la belle lettre, mon cher ami. Elle m’a ébloui, réjoui et attendri !
    J’ai passé depuis trois mois par des émotions abominables, des embêtements gigantesques, et ce n’est pas fini. Ma vie est lourde. Il faut que je sois fort comme un boeuf pour n’en être pas crevé cent fois.
    G.Flaubert à A.Daudet

  58. tony

    Il y a un adage célèbre dans les métiers de la pub, où j’ai quelques connaissances,
    qui dit:  » Tout patron sait que la moitié des sommes qu’il investit dans la pub ne sert à rien. Mais il ignore quelle moitié. »

  59. Guenièvre

    Finalement je m’aperçois que je ne vois que très peu de pub et que, donc, j’en connais très peu. Il y en a une qui me faisait bouillir, pendant un temps, c’était la pub Auchan :  » Auchan, la vie, la vraie ! » Comme pour moi c’est un pensum de faire les courses, je trouvais que c’était vraiment très mal choisi. C’est vrai qu’il y en a d’autres qui sont plutôt belles ou humoristiques et qui sont la preuve d’esprits créatifs. Cela peut être un métier intéressant.
    Maintenant il y a des penseurs qui ont démonté la façon dont cette publicité influençait nos choix et « formatait les désirs » ou créait « une frustration perpétuelle. » Je pense qu’on ne peut pas nier cette analyse quand on regarde le public adolescent .

  60. QuadPater

    Il est exact que « de » est plus soutenu et beaucoup plus ancien. Flaubert l’employait avec les meufs pour faire son intéressant.
    Je ne vous ai pas fait la remarque parce que vous vous exprimiez mal (qui je suis pour expliquer les autres comment de parler la France ?), mais parce que j’ai trébuché sur votre « de ». 😉
    Une question : Arthur vous offre des fleurs. Vous lui dites « merci de ce merveilleux bouquet » ou « merci pour… »¹ ?

    —-
    ¹ ou bien « p’tain ! encore des orchidées ? », mais là on tombe dans le hors-sujet du hors-sujet.

  61. QuadPater

    le public adolescent

    La chance des parents est que ce cœur de cible n’a PAS le pouvoir de décider d’une dépense.
    Certes ils compensent par un pouvoir de nuisance maximum, mais tant qu’ils n’ont pas le code de la carte bleue rien n’est perdu.

  62. Souris donc

    La pub est une nuisance quand elle s’accumule en 3X4 à l’entrée des villes ou en musiquette euphorisante dans les supermarchés. Pas de pub, c’est Cuba et la Russie soviétique : que des fresques à la gloire du régime et du cher lider. Magasins vides étant le corollaire. Endoctrinement pour endoctrinement, je préfère le nôtre, à tout prendre. D’ailleurs, j’ai installé la poubelle jaune près de la boîte aux lettres. Et puis, si ça peut aider le quotidien des retraités qui font la distribution…

  63. Guenièvre

    Je dirais « Merci pour vos fleurs !  » 🙂 C’est vrai qu’instinctivement – à l’oral surtout- j’utiliserais « pour » lorsque c’est un cadeau ou un compliment comme vous le disiez plus haut …
    Mais Quad, je ne l’ai pas mal pris du tout , j’ai seulement eu une hésitation quand vous avez fait la remarque, il m’arrive assez souvent de faire des fautes … et puis c’est bien de réfléchir à la façon dont on s’exprime, c’est vrai qu’en général j’ai tendance à utiliser des formules un peu anciennes ou surannées même …
    « Crotte ! encore des orchidées  » :-))

  64. Guenièvre

    Bonjour Souris !
    Vous savez parfaitement bien résumer les situations je trouve !

  65. Des Bugatti peut-être ?

  66. Aucune pitié pour la pub papier!!! (Pas fais exprès).
    Non seulement on massacre la forêt pour produire du papier; on démoli l’environnement à essayer de s’en débarrasser. Et en général ce n’est même pas du papier recyclé; c’est du papier blanc épais de la meilleure qualité.
    Et les encres d’impression? C’est bon pour les Bonobo? Et pour nous?
    Nous sommes en guerre et vous finassez. Condamnés que vous êtes.

  67. QuadPater

    L’encre tache et n’est pas potable, c’est connu. Elle pose d’autres problèmes ?

  68. Quad,… « L’encre tache et n’est pas potable »…
    Quoique…celle des piquillos, les taches sur la langue sont plutôt supportables, non?
    (Tony, c’est de la pub)

  69. tony

    roturier, si vous saviez comment on obtient du papier recyclé, les quantités de produits chimiques hautement nocifs , et l’empreinte carbone (!) qu’il faut pour sortir une ramette de ce triste papier grisâtre… Et, pendant ce temps, les propriétaires forestiers français, petits et gros, n’arrivent pas à écouler leur bois. À chaque tempête les chablis font chuter les prix, et on continue à importer d’Europe de l’Est. L’industrie papetière française a le droit de vivre. Même si votre boîte aux lettres….
    Quant à l’encre, les criées fournissent à peine assez de seiches. DDDD

  70. … « Quant à l’encre, les criées fournissent à peine assez de seiches »…

    Bon, l’encre séchée ne tache pas, mais les seiches à la criée ne sont pas sèches, et ça tache.

  71. Effectivement, Tony, ancien d’une industrie para-chimique, je sais que les produits dits ‘recyclés’ peuvent être au moins aussi nuisibles à l’environnement que les produits ‘nature’. Exemple: le coton, que l’on vante comme fibre ‘naturelle’; En vérité (je vous le dis…) il consomme énormément d’eau et de surface dans des pays où règne la pénurie; et génère une forte consommation d’engrais et pesticides.
    Bref: papier recyclé ou pas, sus à la pub (c’est en Français).
    MAIS si vous déviez le débat sur les seiches je vous parlerais de nucléaire iranien. On sera bien avancés.

  72. Oui, Roturier, néanmoins on lui doit beaucoup, au coton. Il a fait la première richesse de la Louisiane, sans pesticides mais avec des esclaves (naturels), et a généré le jazz. -:)

  73. rackam

    roturier, le para-chimique c’est celui qui lâche des bombes exfoliantes?

  74. Pas mal, rackam. Fallait oser le raccourci.

  75. @ Souris,
    j’ai installé la poubelle jaune près de la boîte aux lettres
    Je vous suggère d’y mettre une fente et un rabat, comme sur une boite à lettre. Ainsi le distributeur de pub fera le tri et mettra la pub directement dans la bonne « boite » !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :