Ils sont si Mignons

 

Du passé faisons table rase !

L’absence de références, la grande indifférenciation, la confusion des genres, la déculturation fait, littéralement, perdre la boussole. Ce qui arrange tous ceux qui veulent éclairer le monde et défendre la planète. Classification : l’ubu (règne), le progressiste totalitaire (ordre), le gauchiste (famille), l’écolo (genre), le décroissant (variété). En bas de l’échelle, nous autres mollusques et invertébrés crédules.

La cause animale

  1. Grâce à l’animal, il est facile d’émouvoir, pour annihiler tout raisonnement.

La maman de Bambi, le nounours sur 10 cm2 de banquise, le bébé phoque et ses doux yeux confiants. (Ils sont si mignons).

  1. La science sans peine pour briller à bon compte et scénariser le sensationnel. Suffit de grappiller 2 ou 3 concepts, de les vulgariser sans les avoir compris, de convoquer quelques people. La presse féminine est accueillante. Pour vendre. (Et ils sont si mignons).
  2. La phylogénétique prouve, avec l’ADN (donc c’est scientifique), que nous avons entre 90 et 99 % de gènes en commun avec la truie, le gorille, la méduse aurelia voire pélagia. Donc nous sommes très proches de l’animal. (Et ils sont si mignons).
  3. Quelques spectaculaires expériences prouvent (donc c’est scientifique) que l’animal, comme nous, souffre, stresse, communique, se sert d’outils. Comme nous, donc c’est notre semblable. Il faut libérer les animaux de laboratoire et anéantir des années de travail (Et ils sont si mignons).

En vertu de toutes ces preuves plus scientifiques les unes que les autres, on a construit un appareillage rhétorique permettant de persuader et de convaincre. Surtout d’intimider. Le souchien blanc, hétérosexuel, raciste, colonisateur et saccageur de planète. De contester sa supériorité. Car le souchien exotique, de préférence africain, a le droit de défendre sa culture, ses coutumes, ses croyances, ses superstitions, ses rites, sa structure familiale. Ils sont si mignons.

L’appareillage rhétorique comprend : le postulat (affirmation éhontée), l’insulte, l’insinuation, la menace et la réductio ad hitlerum. Ne surtout jamais réfuter les arguments du souchien blanc. On a la science pour soi, la science infuse en quelque sorte, donc on peut et on doit le traiter de beauf et de nazi. Pas de temps à perdre avec des beaufs et des nazis, il s’agit d’imposer, tyranniser, réglementer. Au nom du Savoir et de la Morale.

Application :

Les abeilles sont décimées par des virus et une bonne quinzaine d’autres agents pathogènes,

Quand elles en réchappent, elles sont attaquées par un frelon asiatique. Que font nos écolos ? Ils s’en prennent au Régent de Monsanto, plus symbolique, plus emblématique, plus susceptible d’être poursuivi devant les tribunaux.

Cromagnon a empiriquement inventé les OGM en domestiquant les animaux par sélection des traits favorables. Maintenant on sait que ces traits sont portés par des gènes et on arrive à produire en une génération animale ce que Cromagnon a mis des décennies à obtenir. Mais le « faucheur volontaire » José Bové qui n’arrive pas à aligner 3 phrases compréhensibles est proclamé maitre à penser.

L’Université de Grenoble a ouvert une section pour démonter les procédés rhétoriques :

http://cortecs.org/outillage

Je vous conseille : appel à l’ignorance, faux dilemme (excellent), l’effet puits (la vacuité), l’appel à la peur, la pente savonneuse, le répulsif anti-girafe et le succulent rasoir d’Occam :

Je mets un chat et une souris dans une boîte, je ferme, je secoue, et je rouvre, et il ne reste plus que le chat.

Hypothèse 1 : la souris s’est téléportée, le chat non, car un chat, ça ne peut pas.

Hypothèse 2 : des extraterrestres de la planète Mû ont voulu désintégrer la souris, mais elle s’est transformée en chat. Le chat, de frayeur, est passé dans une autre dimension par effet tunnel.

Hypothèse 3 : le chat a mangé la souris (sans dire bon appétit, ce qui est mal).

Hypothèse 4 : c’est un chat mort/vivant mis dans la boite par Stephen Hawking car il a avoué « Quand j’entends Chat de Schrödinger, je sors mon revolver ».

Hypothèse 5 : c’est la cocoe qui les a départagés.

Conclusion : les écolos sont des imposteurs. Juste bons à comprendre le paradoxe du chat beurré. Et encore.

http://www.youtube.com/watch?gl=FR&v=YxAagcbzodQ

 

 

 

 

 

 

 

 

38 Commentaires

  1. Ah, Souris vous me le sortez de la bouche !

  2. Cortex très bien, un peu positiviste mais très bien.

  3. Hypothèse 6 : la souris a reçu une noix de cocoe sur la tête ?
    Mais une chose est sure : la Souris a tout compris.

  4. Mouais….
    Ce site s’appelle « Antidoxe ».
    Mais on constate que comme chaque mouvance antidoxique il s’y développe quand même une doxa.
    La mouvance refondatrice s’appellera donc anti-antidoxe? Donc prodoxe, dirait l’ingénieur Impat.
    En abrégé mignon Dodoxe?

  5. Ben quoi Roturier on tombe dans le plus parfait relativisme et pâté d’alouette ?
    La doxa d’un groupe et la doxa dominante, c’est à dire le discours de l’idéologie dominante sont à mettre au même niveau ?

  6. Souris donc

    C’est le but : analyser et démasquer les procédés, comme on le fait avec les trucs des prestidigitateurs, dégonfler la baudruche des manipulateurs d’opinion qui utilisent le mignon attendrissant ou la blouse blanche comme un vulgaire Crozemarie, pour se procurer des avantages.

  7. Souris donc

    Les trucages, plutôt.
    Penseeunique.fr fait ça très bien aussi, contre le réchauffisme.

  8. Guenièvre

    Bravo et merci souris pour les deux liens , le premier très intéressant et très utile, le deuxième très drôle. Je suis d’accord avec vous…. mais quand même, je craque parce que vos chatons : « ils sont si mignons ! » 🙂
    Je reviendrai sur l’émotion …quand on pense que c’est un écolo ( Noël Mamère ) qui avait dénoncé « La tyrannie de l’émotion » !…

  9. Penseeunique est très bien, pour les anglophones WattsUpWithThat est vraiment la référence.

  10. Guenièvre

    Sur votre 1) Grâce à l’animal, il est facile d’émouvoir, pour annihiler tout raisonnement.

    C’est très juste . Les médias ont bien compris que lorsque l’affect triomphe sur la raison il est très facile d’imposer une grille de lecture obligée ( ici : les animaux sont nos semblables donc toutes les traditions et toutes les pratiques qui les utilisent sont à proscrire ! ) Ce n’est pas exactement un complot mais beaucoup plus subtilement un mélange de mimétisme et de paresse intellectuelle qui fait que la plupart se coule dans le moule du politiquement correct.
    Pour autant, ce n’est pas notre capacité d’empathie qu’il faut remettre en cause, ni nos sentiments en général. Mais il faut avoir conscience que ces sentiments sont d’une manière ou d’une autre en compétition avec notre capacité d’analyse.

  11. Souris donc

    J’ignorais que Mamère pouvait être sensé.
    L’animal est mignon, oui, mais ne pas se laisser enfermer dans le faux dilemme de la souffrance animale, car on se retrouve toujours avec le problème du curseur.
    Et si je clame : « Moi, mammifère omnivore, j’aime la viande. La viande d’un animal stressé est coriace, donc les abattoirs ont intérêt à ménager l’animal » ou « Moi, cromignonne, j’ai toujours eu des animaux de compagnie », je me fais aussitôt traiter de beauf et de nazi. Si j’ajoute : « C’est l’industrie de la croquette qui me les fait aimer au-delà du raisonnable, avec leurs spots publicitaires », j’aggrave mon cas.
    Le mot « industrie » éveille l’agressivité de l’écolo qui l’oppose à « nature ». Surtout l’industrie chimique.

  12. Et le brevetage du vivant malheureuse ! Qu’en faites-vous ?

  13. Guenièvre

    @ souris,
    Mamère est sensé quand il s’agit de dénoncer ce qui se passe chez les autres . Son livre était une attaque de la politique de Sarkozy. Je doute qu’il s’applique la même critique et qu’il soit d’accord avec votre billet…
    http://www.amazon.fr/La-tyrannie-l%C3%A9motion-No%C3%ABl-Mam%C3%A8re/dp/2350131246

  14. Souris donc

    Je ne comprends rien de rien à la brevetabilité du vivant et à la polémique qu’elle déchaine, il me semble que les homologations concernent des techniques et des processus SUR le vivant (variétés de plantes ou de bétail obtenues par tel ou tel processus, vaccins etc). Donc la protection d’un travail de recherche. Evidemment dès qu’ils entendent biotechnologie ou OGM ou clonage ou cellules-souches, ils crient au savant fou manipulé par Monsanto. On a ce qu’il faut de lois, de commissions, de comités d’éthique, de sages et de juristes. En quoi, parce que Trucmuche a utilisé une plante africaine pour créer un test de dépistage et le faire breveter, on « pillerait les pays du Sud » ?

  15. Souris donc

    Au départ, les écolos (comme Mamère peut-être ?) étaient plutôt réacs et conservateurs. Défendant un monde traditionnel, fait d’artisans et de petits producteurs, pratiquant le troc et l’entraide de voisinage, protégeant les espèces en voie de disparition. La LPO, je les ai vus donner de leur temps pour expliquer comment observer les oiseaux, reconnaitre leur chant, planter des haies pour qu’ils puissent nicher…
    Les mêmes en sont à favoriser la régularisation des sans-papiers, l’immigration sans contrôle, l’implantation d’HLM partout, le mariage gay…Tout ce qui déstructure et détruit les écosystèmes humains. Un renversement des valeurs incohérent. Je n’ai qu’une explication : l’arrivisme politique.
    Ce sont eux qui instrumentalisent la cause animale et jouent sur l’émotion.

  16. Parce que Monsanto est diabolique, voilà pourquoi. L’autre jour un illuminé m’a dit qu’en France la terre était morte à cause des produits se terminant par ‘cide’ que nous y déversons, heureusement que l’on était sur un forum, il me filait un peu les jetons : un discours apocalyptique bien appris et sacrément bien restitué, un vrai Khmer vert doublé de christianisme messianique, le jour où des gens comme ça arriveront au pouvoir on va passer un vraiment sale quart d’heure.

  17. Je pense qu’ils y croient aussi, ils détestent sincèrement cette société, tout est bon pour la mettre à bas.

  18. Guenièvre

    Au départ dans les années 70, Antoine Waechter disait que l’écologie n’était  » ni de droite, ni de gauche ». C’est vers les années 90 que pas mal d’anciens gauchistes ont rejoint le mouvement, qu’ils ont décrété que les écologistes ne pouvaient être qu’à gauche , qu’ils se sont mis à donner leur avis sur tout et qu’ils ont reconverti leur haine du capitalisme en peur du progrès technologique et scientifique.

  19. Il y a tout de même un fond malthusien chez tous les écolos qui leur fait regarder l’homme avec suspicion et considérer le développement économique comme un jeu à somme nulle : Malthus aurait eu raison si le monde s’était figé au XIXe.

  20. Guenièvre (20 novembre 2012 à 19:14 )
    Vous avez un don pour raconter 40 ans en 5 lignes, à me rendre jaloux.

  21. Souris donc

    Guenièvre, « ils ont décrété que les écologistes ne pouvaient être qu’à gauche, ils se sont mis à donner leur avis sur tout et ont reconverti leur haine du capitalisme en peur du progrès technologique et scientifique. »

    Absolument. D’ailleurs, on fait la différence entre écologie et écologisme. L’écologisme ce sont ces gauchistes infiltrés avec un savoir-faire d’agit-prop et de subversion.
    Leur islamotropisme : ils défendent la bio-diversité, on va dire.

  22. Guenièvre

    @ Impat,

    Oui, je n’étais pas mauvaise en « résumé de textes » 🙂 ! Je ne sais même pas si on apprends toujours à faire cet exercice au collège ou au Lycée…
    Plus sérieusement j’ai fréquenté le milieu ( nobody’s perfect !) et j’ai vu certaines choses se faire…bon, mais j’aimerais mieux raconter 20 ans en 10 lignes vous savez !

  23. Souris donc

    « C’est curieux cette tendance chez les progressistes de justifier tous leurs délires permissifs [modèle social, régulation sexuelle, modèle économique, définition du champ de la Culture, normes morales, enjeux raciaux, etc.] par d’incessantes argumentations commençant par « Chez les grands singes,… »
    http://fromageplus.wordpress.com/2009/11/12/la-planete-des-progressistes/

    avec, en vidéo, un superbe greenwashing de Samsung

  24. QuadPater

    Bonjour !

    J’ai parcouru le premier lien que je ne connaissais pas et été ravi d’y trouver des références aux travaux d’Henri Broch, du labo de zététique de la fac de Nice qu’il anime (animait ?) avec Gérard Majax. Effet puits, effet paillasson…
    J’ai aussi été sidéré d’apprendre que j’avais dénoncé les dangers de l’acide oxhydrique 10 ans avant que le scandale du DHMO n’éclate aux US…
    En effet à la fin des années 70 je papillonnais dans les milieux écolos et lors d’une conversation (un peu arrosée) avec quelques camarades militants je les avais informés qu’une molécule, l’acide oxhydrique, était extrêmement dangereuse.
    – elle est rejetée en masse dans l’atmosphère après utilisation par les centrales nucléaires,
    – l’inhalation prolongée de cette substance est mortelle,
    – sous forme gazeuse elle provoque des brûlures,
    – le contact avec sa forme solide peut entraîner des fractures graves,
    – on en trouve une énorme quantité en analysant des tissus malades,
    – …
    Hélas ne connaissant pas les pluies acides à l’époque je n’ai pu les mettre en garde (l’acide oxhydrique est le principal constituant de ces pluies acides !!)

    L’affaire du DHMO n’est qu’une resucée de mes travaux.

  25. QuadPater

    Lire ici pour une mise en garde complète.

  26. Quad, bravo, on ne fera jamais assez pour sauver l’humanité…

  27. …de sa désespérante crédulité.

  28. Souris donc

    Avez-vous bien mis en garde contre les dangers du DHMO dans l’anisette ?

    Cette image du bourrage de crâne, à archiver :

    Le matraquage publicitaire du marketing se charge d’appuyer pour que ça rentre…

    Je ne comprends pas pourquoi les écolos sont furibards après « l’écoblanchiment », au point d’éditer un guide à destination des pros. Ils ambitionnent d’apprendre aux vieux singes de la communication à faire la grimace ? Enfin, faut bien que les agences gouvernementales dispendieuses, inutiles et qui doublonnent justifient leur existence :
    http://ademe.typepad.fr/files/ademe_greenwashing_guide-2.pdf

  29. Guenièvre

    @ QuadPater,

    « En effet à la fin des années 70 je papillonnais dans les milieux écolos »

    On s’est peut-être croisés 🙂 !
    Je fréquentais une troupe d’agit-prop qui faisait dans l’anti-nucléaire et qui s’inspirait du « clown atomique » , Jean Kergrist , que nous avions rencontré plusieurs fois et qui d’ailleurs ne disait pas que des bêtises – il avait bien vu la désagrégation de la paysannerie qui se profilait – et aujourd’hui il fait une analyse tout à fait juste et bien amère de la « vie culturelle ».

    http://kergrist.pagesperso-orange.fr/vie.html

  30. Guenièvre

    @ souris,

    Sur l’islamotropisme des écolos vous avez certainement aussi un mélange de deux composantes :
    1- La composante des anciens babas cools,  » tout le monde il est gentil », « ouverture à l’autre » …
    2- La composante néo marxiste pour qui les musulmans sont les « nouveaux damnés de la terre »

  31. Souris donc

    Votre 2 concernerait surtout les socialistes, argument développé par Terra Nova.
    Quant à la mièvrerie, j’y vois encore une autre explication. La cause animale est instrumentalisée de façon quasiment subliminale, puisque l’animal reste ancré dans l’imaginaire collectif avec une puissance symbolique forte.
    Je me souviens de L’Ours de M. Pastoureau analysant comment l’ours passe de divinité des forces de la nature chez les tribus germaniques, à danseur de foire exhibé enchainé, puis à ours en peluche adulé. Il y avait une iconographie fabuleuse (forcément), dont les ossements d’un guerrier et d’un ours côte à côte dans la même tombe (un guerrier valeureux était réputé descendre d’un ours). Et deux nounours cabossés côte à côte dans une boite à chaussure censée être la clinique, présentés comme œuvre d’art. Si mignons.

  32. Souris, Terra Nova va, je crois, au-delà de la constatation que les musulmans sont les nouveaux damnés de la terre.
    Il prône le labourage de cette terre électorale pour en récolter les fruits dans les urnes. De la constatation il passe à l’exploitation.

  33. Souris donc

    Lepen père, lui-aussi, « prône le labourage de cette terre électorale pour en récolter les fruits dans les urnes », un grand moment (exploitation du gisement de mémés à chienchien).

  34. Travaillez, prenez du Le Pen
    C’est le c…qui manque le moins.

  35. Souris donc

    J’éteins la lumière et je ferme la porte.

    Si quelqu’un s’aventure par là : CorteX a rassemblé, sur une même page abondamment illustrée, l’ensemble des procédés rhétoriques d’intimidation et de menace utilisés par nos amis les gauchos. Le plus superbe étant de s’allier sans vergogne avec l’extrême gauche tout en surveillant le moindre rapprochement avec l’extrême droite. Ah mais padamalgam !!!

    http://cortecs.org/outillage/127-le-sophisme#La%20p%C3%A9tition%20de%20principe

  36. J’ai fait la remarquer récemment que le pacte républicain est un piège à con, on m’a répondu que le P.S. fait ce qu’il veut avec le FdG mais que nous nous abaisserons pas à des alliances avec le FN : la leçon a été bien apprise… Les gens sont tétanisés à l’idée que l’on puisse les montrer du doigt en disant : « voici la bête immonde ! »

  37. Souris donc

    On a démasqué l’indigence de leurs propos. La seule réponse qui vaille : « Oui ? Et alors ? ». Ne pas entrer dans leur jeu. Ne jamais discuter avec ces gens prêts à dégainer leurs automatiques pavloviens. Sans compter les petits sadiques qui se défoulent.

  38. Souris donc

    En baguenaudant chez h16, j’ai trouvé une merveille sur le « mignon » :

    « …L’être fragile et doux qui ronronne normalement en moi à chaque évocation de petit animal mignon à fourrure soyeuse se rebelle avec violence lorsqu’il découvre, stupéfait, que des populations d’otaries à fourrure s’implanteraient peu à peu sur l’île Kangourou, au sud de l’Australie, et croqueraient d’infortunés manchots pygmées, les plus petits manchots du monde (25 cm pour 1 kg de barbaque plumée).
    Bien évidemment, le supporter inconditionnel de la biodiversité que je suis ne peut alors s’empêcher d’enfiler son petit bonnet péruvien et de secouer ses dread-locks en criant « No Pasaran ! » aux méchants mammifères gobeurs de manchots.

    Et ici, on sent toute la nécessaire intervention des autorités pour que soit mis un terme à cette situation lamentable où des animaux mignons jouent à massacrer d’autres animaux mignons. »
    http://h16free.com/2012/09/06/16852-non-la-nature-ne-doit-pas-avoir-le-dernier-mot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :