On sonne le tocsin

Les médias s’agitent pour ou contre Gégé. Et en quels termes !

Contre : déchéance, ivrognerie, menacé par la cirrhose et le cancer du pancréas réunis, au mieux un accident de scooter fatal. Au plus haut sommet, on le traite de minable.

Pour : grand artiste qui a beaucoup donné et, à l’instar des Roms, fait ce qu’il veut dans l’espace Schengen[1]. D’ailleurs tous les sportifs sont à Monaco, les comédiens en Californie ou à Gstaad, le CAC en Belgique et les sièges sociaux au Luxembourg. Les retraités sont au Maroc et les jeunes diplômés à Londres. Les investisseurs reculent devant les menaces de nationalisation. Les tableaux et les villas à Mougins sont sortis de l’ISF, et quand les comptes sont en Suisse, c’est à l’insu de leur plein gré.

Bref, un sauve-qui-peut devant lequel l’impayable Ayrault en appelle au patriotisme, c’est dire si la situation est grave, car le patriotisme est une marque déposée FN. Normalement, si vous parlez le souchien basique, l’appareil répressif est mobilisé pour vous faire passer vos phobies et vous apprendre le politiquement correct.

Personne ne se demande ce qui est à la racine de la fuite.

Jadis, les émigrés partaient pour éviter la guillotine, le même phénomène se répète. Nous sommes derniers dans tous les classements, mais champions toutes catégories pour le vol coercitif par les impôts. Le Figaro a sorti un spécial gabegie de nos élus locaux, en résumé, ils piquent dans la caisse pour leurs menus plaisirs, location de jets privés pour faire 200 km, plus de voitures de  fonction avec chauffeur que d’élus, restaurants étoilés, ambassades du bien-vivre à la française dans les pays à palaces et putes. Message : tant qu’il est encore temps, remplissons-nous la panse.

Mais tout va très bien, Madame la Marquise, la preuve, le problème de la France est le mariage pour tous et la lutte contre les stéréotypes du genre dès la crèche.

Le goût français du baratin enfumeur forme avec le politiquement correct un cocktail létal. Ce pays est foutu. Les fortunes sont parties depuis longtemps, les jeunes diplômés sont partis. Tous les moutons à tondre partent. Mais on laisse rentrer des masses d’Africains sans qualification voués aux aides sociales, l’Afrique voit sa population augmenter de 2 millions tous les ans, vous êtes trop nombreux ? Qu’à cela ne tienne, venez chez nous, pays des droits de l’homme sauf du souchien. Une extrapolation montre qu’un jour il ne restera plus que les fonctionnaires, les immigrés et les parcs d’attraction.

Si vous voulez, j’organise notre évasion du totalitarisme socialiste. Les Autrichiens sont très sensibles à la détresse du souchien, même moyen. Ils ont de beaux paysages, de la bonne musique, une cuisine roborative. Les entendre yodler, c’est une épreuve, tant pis.

Un jour, je vous raconterai comment leurs banques sont peu regardantes, un vrai paradis.

Mon ami Muammar, qui n’avait pas démérité et a pourtant été lynché, a laissé une nombreuse famille. Dans les 25 enfants. Un jour, je vous raconterai dans quelles circonstances les Kadhafi ont obtenu la nationalité autrichienne.

Si eux l’ont fait, pourquoi pas nous ?

Pour finir, moi, Gégé me fait penser à Coluche président avec sa plume bleu-blanc-rouge dans le cul : une allégorie.


[1] « Tu es Gabonais, Bengladais, Tchétchène, tu es le bienvenu en France avec ta richesse culturelle millénaire et ton bon sourire. Citoyen d’un monde sans frontières, tu es libre de t’implanter où le vent te dépose, où te pousse la guerre, la dictature, la famine ; chez nous, tu es chez toi. Tu es Français, gras du bide et du porte-monnaie, tu n’as pas le droit moralement de t’installer en Belgique. La France douterait-elle que la Belgique puisse être elle aussi accueillante ? Ça suffit, le monopole du cœur ! Nous n’allons pas vous le torturer, votre Gégé. Viens-t-en, Gégé : tu vas bien rigoler chez nous… »

Blog belge :

http://adenaline1431.blogspot.be/2012/12/cest-toudi-les-gros-quon-spotche.html

44 Commentaires

  1. Guenièvre

    J’ai lu que 300 fonctionnaires de la ville de Roubaix habitent à Estaimpuis, près de Néchin …
    Et ça ne pose pas de problème ?
    L’incohérence ne fait jamais peur aux politiques. Comment peut-on parler de construire l’Europe et hurler dès qu’un homme exerce sa liberté de circuler et de s’installer où il veut en Europe ?

  2. Souris donc

    Le Ministre des Affaires Etrangères belge : l’évasion fiscale serait inutile s’il y avait une harmonisation fiscale en Europe.
    Monsieur le Ministre, vous parlez d’or.
    Et vive le nivellement par le bas !

  3. Souris donc

    Ah mais padamalgam !

  4. Pour ceux qui n’ont pas encore vu ou entendu : ce matin, un Eric Zemmour jubilant et jubilatoire : Gérard Depardieu, pas patriote. Excellent !

  5. QuadPater

    C’est suite à des commentaires sur un article de Causeur que je pense avoir enfin compris ce que l’on reproche à Depardieu : les anti considèrent qu’il a des dettes – dont je n’ai pas encore saisi si elles étaient morales, financières ou autre – vis à vis de la France, et qu’aller s’installer à Machin ce serait partir en laissant une ardoise.
    La gogoche morale dans tout son crétinisme, quoi. Tu ne fais rien d’illégal, mais ça fait rien t’es un salaud quand même.

  6. Quad,… « les anti considèrent qu’il a des dettes »…
    Ce reproche, à ce que j’ai lu, se réfère au fait que plusieurs films où Depardieu a tourné ont été réalisés avec aide financière du fond public consacré au cinéma, et furent déficitaires à cause d’un succès limité.
    Mais j’ai lu aussi une réponse imparable à cet argument : le fond en question est alimenté par prélèvements sur les bénéfices des films à succès, lesquels doivent beaucoup à…Depardieu.

    Ces discussions sont à mon sens « minables ».
    L’important est que Depardieu est un citoyen libre, et comme vous et moi, il a le droit absolu de s’installer où il veut.
    Sa lettre au 1er ministre est fort bien tournée, et la réponse de Ayrault…hum, ce dernier aurait beaucoup gagné à s’abstenir de répondre.

  7. Guenièvre

    @ impat,

    « L’important est que Depardieu est un citoyen libre, et comme vous et moi, il a le droit absolu de s’installer où il veut. »

    C’est pour moi la première des libertés. Cela fait de moi une libérale ? 🙂

    Oui, j’ai trouvé la lettre de Depardieu très bien. Je m’en vais lire la réponse de Ayrault …

  8. Guenièvre

    Sur ce je vous laisse , je vais passer quelques jours dans le Nord, tiens… pas très loin de la frontière belge… 🙂
    Je vous souhaite à tous un très joyeux Noël !

  9. … « Cela fait de moi une libérale ? »…

    Oui, absolument, mais…il faut être consentante !

  10. Souris donc

    Très deuxième degré…

  11. QuadPater

    Merci, joyeux Noël pour vous également !

  12. Souris donc

    Une dette envers la France ! Ses films ont connu un succès international, de Gaulle disait de Brigitte Bardot qu’elle rapportait autant de devises à la France que Renault. Gégé en a sans doute apporté un bon paquet lui aussi.

  13. Souris donc

    Lisez aussi la déclaration sans panache de Torreton qui convoque Cyrano sans craindre le grotesque.

    http://www.leparisien.fr/actualite-people-medias/exil-fiscal-torreton-torpille-depardieu-en-citant-cyrano-18-12-2012-2417519.php

    N’allez pas en Belgique, on se fait traiter de tous les noms par la gauche devenue patriotique quand ça l’arrange. La gauche patriotique, hu hu hu, allons enfants de la patrie. La gauche et Le Pen.

  14. Souris donc

    Gégé est allé à Cuba fêter les 80 ans de Fidel Castro. Il a dit : « Fidel Castro, c’est cinquante ans d’intelligence politique ».
    Quand Danielle Mitterrand allait fêter à Cuba en disant la même chose, la gauche morale et patriotique applaudissait.
    Padamalgam.

  15. Souris donc

    Le problème n’est pas le bras d’honneur de Gégé, le problème est la tendance à l’exil de ceux qui ont du talent, quel que soit leur domaine d’excellence.
    Gégé n’est que le symptôme.
    Il n’y a aucune stat sur les qualifications de ceux qui entrent et ceux qui sortent, au nom des critères de «donnée sensible », « acceptabilité publique », au nom desquels la CNIL exerce sa censure.

  16. Impensable de sauter en permanence comme un cabri en criant « Europe, Europe, Europe » et tenter, en même temps, d’y entraver la libre circulation de personnes et de biens.
    Le ridicule ne tue pas; mais parfois il devrait.

  17. roturier

    Cela dit, attention, surtout Torreton, au statut d’intermittent du spectacle.
    C’est surtout à cela que certains se réfèrent en disant que Gégé « doit » quelque chose.
    Le fonctionnement de ce régime est un scandale national. Mais vu la collusion entre saltimbanques et politiciens, on n’y touche pas.
    Inavouable, mais les noms les plus célèbres du show-biz français en croquent. Parfois entre deux « performances » aux juteux cachets.
    Pour d’autres, moins connus, la poche percée du contribuable-cotiseur, autrement dit la dette qui pèsera sur nos arrières-petits enfants, finance séances de répétition de machinistes, musiciens et seconds rôles.
    J’aimerais bien que Torreton détaille tout ce qu’il a touché à ce titre.

  18. Souris donc

    Torreton doit sa notoriété à sa pipolisation avec Claire Chazal. Cette grande conscience exerce sa vigilance citoyenne, nouvelle appellation de la délation.
    Autre grande conscience, Emmanuelle Béart est en Belgique. Padamalgam, elle, c’est par amour.

  19. Souris donc

    Chez les gens du spectacle, la délation s’appelle maccarthysme.

  20. Souris donc

    Joyeux Noël, Guenièvre ! Et à l’année prochaine !
    Si vous croisez gros Gégé, claquez-lui la bise de ma part.

  21. Souris donc

    Grandiloquence patriotique

    « Pour l’exemple, je pense que nous devrions confisquer les biens de ce monsieur, lui qui mord la main de la patrie qui l’a nourri et fait prospérer. Ce ne serait que justice après un tel comportement honteux. »
    (Un député PS gagné par la panique)

    La main de la patrie qui l’a nourri !

    C’est la lepénisation des esprits au PS, ou je me trompe ?

  22. Faut bien avouer que l’irruption de Gégé, avec tambour et fracas, dans le débat public, ainsi que la réaction de Torreton, s’insèrent dans une tradition française particulièrement nuisible.
    Des vedettes du show-biz prennent fait et cause pour ou contre des questions d’intérêt général, aux connotations politiques, au sujet desquelles elles n’on aucune compétence supérieure au citoyen lambda. Et parfois inférieure vu leur condition particulière, souvent privilégiée.
    Il s’agit d’un mélange de genres mensonger: on profite abusivement de sa notoriété de rigolo public pour injecter des messages idéologiques, à peine subliminaux, mettant les rieurs de son côté.
    And the Oscar goes à la dynastie Bedos, Guy & fils, dont c’est le fonds de commerce.

  23. grandgil

    Derrière le clouage au pilori de Depardieu, qui est la partie émergée de l’iceberg de l’évasion fiscale, il y a les critiques habituelles contre les artistes soupçonnés de ne pas mériter l’argent qu’il gagne.

  24. Florence

    Ach, quand les socialistes deviennent nationalistes …

  25. Bonjour Florence, deux défauts majeurs à la fois, ça fait beaucoup en effet…

  26. Souris donc

    Florence ! Vous n’allez quand même pas jusqu’à national socialistes ?

  27. Souris donc

    Je pense aussi que les envieux de gauche se drapent maintenant dans un patriotisme de façade, qu’ils brandissent moins devant le bling-bling des footballeurs et autres exilés fiscaux du sport.
    Trop délicat, par rapport à l’électorat populaire.

  28. Florence

    Souris,
    pour ma part, je ne vais nulle part, mais reste à voir jusqu’où iront nos socialos nationalistes ! 🙂

    Impat, je crois que c’est la combinaison des deux qui est la plus dangereuse 🙂

  29. Florence

    socialos nationalistes oder nationalo-socialistes ?
    Das ist die Frage. 🙂

  30. Souris donc

    Fruchtbar ou furchtbar ?

  31. Souris donc

    Vlan dans ta gueule, Torreton :

    « Ceux qui jugent Depardieu, surtout s’ils sont acteurs, ils devraient juger aussi leur filmographie. Quand on attaque Depardieu, il faut avoir une filmographie solide ».
    (Fabrice Luchini à Sud-Ouest)

  32. Florence

    Furchtbar Souris, furchtbar

  33. QuadPater

    Protolibéralisme version Pater :

    Le problème de la « dette » ou pas de GD tient en une question : quel est le coût global de Depardieu pour la France (somme des subventions perçues contre somme des impôts payés)? Ensuite c’est simple : soit il a donné plus d’argent à l’État que l’État ne lui en a donné, et il a eu raison de partir chercher un deal plus favorable, soit c’est le contraire et IL FALLAIT qu’il parte car il nous a coûté du fric !

  34. Florence

    Effectivement, cette histoire de dette inexpiable envers la mère patrie commence à être lourde, je trouve. D’autant plus que Depardieu a largement donné à la France alors qu’une part de notre population, celle qui est passée par l’école puis par la prison, nous coûte très cher et ne rapporte que des emmerdes ! Mais pour cette population, bizarrement, on ne fait pas appel au patriotisme. Là, nos socialo-nationalistes s’écrasent comme des étrons. Comme c’est bizarre !

  35. Souris donc

    Absolument, Florence. Le patriotisme soudain et la lepénisation des esprits au PS montre leur affolement, le bras d’honneur de Gégé est emblématique de tous les bras d’honneur des spoliés qui en ont assez et qui partent. Malgré la censure de la CNIL, le gouvernement a les moyens (DCRI, Intérieur, services fiscaux, sociaux…) de connaitre le différentiel réel de talent, de qualification, de fortune et de capacité d’investissement entre ceux qui entrent et ceux qui partent.
    C’est ce qui les affole.

  36. Souris donc

    Les invectives patriotiques ne sont que des facilités qui dispensent d’une analyse courageuse du désastre économique et social, du stéréotype de la chance pour la France, alibi au laxisme, depuis Giscard. Faut pas tout mettre sur le dos des socialistes, mais le fait que l’immigration soit devenu le socle populaire de leur électorat justifie les espoirs d’eldorado à nos crochets de tous ceux qui hurlent jour et nuit « Visa ! Visa ! Visa ! » devant nos consulats. Et que Hollandouille va conforter sur place.

  37. Souris donc

    Torreton et l’intermittence :
    « Un usurpateur ayant cru intelligent de t’adresser une lettre publique en mon nom, je voulais au contraire te remercier d’avoir, en quarante années de carrière, consenti à financer par tes impôts les myriades de comédiens qui se produisent trois mois par an dans des collèges de banlieue, dans des spectacles de rue, des productions à la noix financées par le conseil général du Puy-de-Dôme, des travaux en tout genre, sur le Corps, sur l’Autre, sur la notion de vivre ensemble, sur la ville, l’acteur et son double, le rapport au lieu, le rapport au temps, le rapport au rapport, enfin toutes ces sottises que débitent les comédiens quand ils parlent de ce qu’ils voudraient faire, alors que toi, tu n’as jamais ennuyé personne en expliquant ce que tu faisais.
    http://didiergouxbis.blogspot.fr/2012/12/dans-la-tronche-du-torreton-facon.html

  38. Florence

    Pour en revenir à la dette éternelle envers la mère patrie qui à tout donné à Depardieu, je me dis que cette mère patrie ressemble étrangement à une mère abusive, une mama étouffante. Cela vous donne une de ces envies de fuir à toutes jambes avant d’être totalement dévoré

  39. Florence

    qui a tout donné , pardon !

  40. Souris donc

    Abusive à tous les coups, oui, Florence, elle étouffe les enfants de la grande nurserie de l’Etat-nounou.

    Un HS.Quoique :

    « Souvenez-vous : il fut un temps où l’on pouvait fumer une cigarette dans un bar en buvant un café crème ; où l’on pouvait rouler à 51 km/h en ville sans subir aussitôt la foudre d’un radar; un temps où Tintin au Congo n’était pas mis à l’isolement; où personne n’aurait osé effacer la pipe de M. Hulot sur l’affiche du célèbre film de Jacques Tati ; où aucune loi n’imposait un CV anonyme aux entreprises ; où aucun plan de vidéosurveillance ne prévoyait, comme aujourd’hui, de tripler le nombre de caméras en deux ans; où aucune mise en garde à l’intention des femmes enceintes ne figurait sur les bouteilles de vin… C’était hier. L’esprit de précaution et le vent de l’infantilisation n’ont, depuis, cessé de souffler. L’Etat nounou, qui nous borde et nous observe, est tout-puissant, doux et attentif à combler les aléas de la vie. En nous prenant pour des enfants, il construit chaque jour davantage la  » Grande Nurserie  » dont nous ne pourrons bientôt plus nous échapper. A moins de refaire, d’urgence, le pari de la responsabilité. Le destin de noter société est en jeu. »
    (Présentation Amazon de La Grande Nurserie, Mathieu Laine)

    Dont nous ne pourrons bientôt plus nous échapper…

  41. Souris donc

    Je regrette que Sophie nous snobe, nous aurions eu le point de vue belge sur l’exil fiscal. Car, admettons un instant que la Wallonie soit rattachée à la France comme les Wallons le souhaitent, gros Gégé redevient français, de facto !
    (Et Galaad ? il a jeté l’éponge)

  42. QuadPater

    Car, admettons un instant que la Wallonie soit rattachée à la France comme les Wallons le souhaitent, gros Gégé redevient français, de facto !

    L’image est belle et drôle, elle me rappelle Abraracourcix qui fait un demi-tour sur son bouclier pour montrer son mépris à son vis à vis. Problème, ses porteurs font aussi un demi-tour. Bilan, il se retrouve à nouveau face à celui à qui il voulait tourner le dos*.

    ———–
    * j’ai oublié les circonstances de ce gag et l’album où il se situe, désolé.

  43. Souris donc

    Dommage, Quad, Il nous l’aurait fallu, cette BD ! (je crois que les ayants-droit verrouillent).
    Y a aussi Obélix qui met KO les agents romains du fisc.

    Reuters a copié mon papier ?
    Exil fiscal-Des candidats plus nombreux et aux profils variés :
    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8NL1AL20121221?sp=true

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :