Violence de classe

 

 Mercredi, c’était le jour des enfants. Bien des activités de ce jour-là relèvent du domaine de la farce et de la fête, du sport, de la création. Le Sénat, dont chacun sait qu’il est peuplé de grands enfants n’a pas failli à la règle en ce 27 février.

Il  a en effet, sous l’impulsion du groupe communiste, voté une proposition de loi visant à amnistier les « faits » commis à l’occasion de conflits du travail, d’activités syndicales de salariés et d’agents publics, y compris lors de manifestations. Sont également amnistiées les infractions commises lors de mouvements collectifs revendicatifs, associatifs ou syndicaux relatifs aux problèmes liés au logement.

Au moment de l’examen du projet, Jean-Luc Mélenchon et quelques agités manifestaient devant le Palais du Luxembourg. Pour réclamer que le texte soit étendu à toutes les dégradations et violences commises lors de mouvements d’autres natures (fauchage volontaire etc.).

Vous ne rêvez pas, il y a désormais impunité pour les violences d’un camp. Les cadres pris en otage, les  ordinateurs et autres matériels balancés par les fenêtres, les locaux saccagés, les outillages brisés, les véhicules incendiés sont, en quelque sorte, autorisés. A condition d’être commis par le camp du progrès.

Si vous allez balancer par la fenêtre ne serait-ce qu’un calicot de la CGT qui encombre votre bureau, la plus extrême sévérité vous sera applicable.

Comme le disait un sénateur lors de l’examen, en commission du projet de loi « mariage pour tous » : «  La loi est juste lorsqu’elle est votée par une majorité ». Et il ajoutait « C’est la conception marxiste de la loi. ».

Nous vivons les heures les plus rouges de notre histoire. Les belles paroles du président, soucieux de rassembler les français, ne valent rien lorsque se profilent les élections locales de l’an prochain. Les socialistes y auront besoin de l’apport des voix de leur gauche pour maintenir leurs positions. Et, à terme, conserver la majorité au Sénat.

D’où l’aggravation d’une justice de classe, bras armé de la lutte du même nom. Vous pensiez que Hollande était un social-démocrate à l’allemande, un centriste de gauche ? Erreur, le logiciel de la gauche n’a pas évolué depuis longtemps, il s’évertue toujours à protéger ses clients, à renverser la classe dominante.

Les conséquences de cette loi, si l’Assemblée la vote dans les mêmes termes, sont alarmantes : un syndicaliste a tous les droits, toutes les violences à sa disposition pour faire prévaloir ses idées. On attend une manifestation d’un syndicat de patrons (ces hooligans en costard) pour évaluer l’étendue des dégâts.

En attendant, apprêtons-nous à voir la violence monter d’un cran dans notre pays, avec la protection de la justice. Des esprits taquins pourraient appeler cela une dictature.

36 Commentaires

  1. Souris donc

    Tout ça pour amadouer Mélenchon et les cocos ? Monstrueux, absolument monstrueux. Ils ne se cachent même plus, le clientélisme le plus brutal, au grand jour maintenant, ils ne cherchent même plus à embellir l’appellation (amnistie sociale…) L’amnistie des saccages, du tabassage des non-grévistes.
    Ou alors ils sont extrêmement retors, on embrasse la CGT pour mieux l’étouffer, et faire passer la flexibilité ?

  2. Cette proposition du Sénat a tout d’un gag. On a du mal à y croire, on vérifie, et puis…c’est vrai ! Peut-être même qu’une majorité de Français est capable d’approuver…

  3. impat! J’ai une tête à mettre en ligne des gags? Et le maître des lieux à en publier?
    Prenez-vous en plutôt à Tibor qui tague des slogans factieux sur les murs du site.
    Sinon je me syndique et je saccage, que dis-je? je tsunamise antidoxe.

  4. Guenièvre

    L’amnistie, encore une spécificité française . Seuls l’Italie, le Portugal, la Suisse et l’Allemagne ont eu recours à ce droit, mais de manière très épisodique.
    Rackam, petite précision importante malgré tout : les atteintes aux personnes ne sont pas couvertes par cette amnistie . La séquestration des cadres de La Poste en 2010 par dix postiers dont Olivier Besancenot ne serait pas amnistiée, mais la mise à sac en 2009 de la préfecture de l’Oise par les Conti ou les dégradations à PSA en début d’année, si.

  5. Souris donc

    Mélenchon à propos du vote de le loi d’amnistie des exactions syndicales :
    « On va voir quel est le degré d’indépendance des parlementaires socialistes et d’Europe Ecologie-Les Verts. Ceux qui ne voteront pas avec nous, on ne les lâchera pas. On les pourchassera jusque dans le dernier village de France. »
    Elégant comme du Poutine.
    http://h16free.com/2013/02/25/21360-la-liberte-en-france-nest-plus-quune-chimere

  6. Lisa

    Et quand la pelouse du Champs de Mars est abîmée le 13 janvier 2013, c’est amnistié ?

  7. Lisa,
    nous allons saccager les Champs Élysées, grave, à donf le 24 mars.

  8. Marie

    Vivement le 24 mars!

  9. The Ides of March have come.
    Bon, je n’ai rien d’autre à dire: ça arrangera certains.

  10. Souris donc

    Ces socialistes sont complètement dépassés, ils sont le jouet de tous les groupes de pression, ils lancent des ballons d’essai, voient leur cote s’effondrer, rétropédalent.
    Exemple, le diesel.
    D’abord on annonce une taxe (= éradiquer le diesel, signature : les écolos).
    Les usagers (taxis, camions susceptibles de bloquer le pays) arguent que le diesel a fait l’objet d’une véritable promotion (solidité et durabilité des moteurs, filtres à particules).
    Rétropédalage, on annonce une prime à la casse.
    Bercy s’aperçoit que le coût d’une prime est trop élevé, les constructeurs font valoir la désorganisation des chaines de production.
    Rétropédalage, la conversion se fera sur la durée…( = projet enterré).
    Ils improvisent au jour le jour, n’ont aucune vision, le grand n’importe quoi.
    Hollande, capitaine du rétropédalo.

  11. Valls ce matin se dit sceptique sur ce projet. Il continue sa campagne de séduction, mais tant qu’il reste au PS il en est complice, donc il ne peut se rendre crédible

  12. Le socialisme est un protestantisme de tribune: tonique au micro, anémié aux manettes. Doué pour défaire, inapte à construire.

  13. Souris donc

    L’attelage Valls/Taubira tire à hue et à dia. Taubira est devenue l’icône depuis le pathétique Mariage pour Tous, elle est intouchable, en tant que femme, noire et handicapée de la cervelle.

  14. Le malheur a voulu que ce dernier qualificatif de Taubira soit faux. Hélas.

  15. roturier

    En face ils sont pas mal aussi.
    Joli, les éthylotests en bagnole. Coup de maître,heureusement déjoué.
    Et c’est Valls qui a rétropédalé; bien fait.
    Il se positionne sérieusement, le petit. Attention au Schroeder français.

  16. Pas mal vu, Rackam. On peut ajouter que les bizarreries socialistes sont si bizarres qu’elles en laissent couramment quelques uns « sceptiques » parmi eux. À preuve les Jouyet, Kouchner, Allègre, Védrine et autres qui appuyaient ouvertement Sarkozy. On ne voit pas ( ?) d’exemple inverse.

    .

  17. rackam

    Oh! impat, des exemples inverses il y en aura, et bien vite. Des alliances municipales de carpes et de lapins officiellement ligués pour contrer un péril frontiste. Imaginaire ou réel…

  18. Aux municipales, bien sûr, ou pour certaines personnalités. Mais les personnes alitées, quel intérêt ?
    Il n’existe pas, sauf rares exceptions, d’acteur de droite tenté par la gauche, tout simplement parce que les gens de droite sont plus convaincus de leurs propres idées…, lesquelles sont plus convaincantes.

  19. Guenièvre

    Pour revenir au sujet ne pas oublier que pour la gauche de la gauche, face à la violence capitaliste la défense ouvrière est légitime.
    Ils sont en train de nous rejouer Robespierre : « « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour toute portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

  20. Mais la définition des droits du peuple est très élastique et tend à se déformer selon les personnes et les lieux. Le droit de casser est quand même récent dans notre jurisprudence si tatillonne avec la légitime défense. Le fort n’est pas celui qui a le droit pour lui,mais celui qui exerce la violence… Quand j’évoque les prémisses d’une dictature je ne crois pas exagérer.

  21. Guenièvre

    Rackam , sous Jospin quand on se plaignait de la violence à l’école, certains n’hésitaient pas à nous servir que c’était  » une réponse à la violence symbolique de l’Institution ». Je retrouve la même atmosphère oppressante que dans ces années-là. Je crois que l’on n’a encore rien vu : en attendant que « la croissance revienne » ils n’ont pas fini de nous étonner…

  22. Je partage le pessimisme de Guenièvre: ils n’ont pas fini de…
    Quant à attendre que la croissance revienne, le problème est qu’elle ne reviendra pas toute seule.
    Mais bon, on a vu pire. On ne parle pas encore de promener des têtes au bout des piques.

  23. « Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ! »
    (La Bible, épitre de Paul aux Romains, chapitre 1, verset 22.)

  24. Mince alors, et moi qui pensais que antidoxe était devenu bolchévique en lisant le titre ! Mais non, mais non. La violence de classe est celle-là : celle d’ouvriers menacés de mort sociale et qui – mon Dieu ! – ont eu l’outrecuidance innommable de briser des objets et de garder quelques jours, dans leur propre entreprise, des cadres ou des patrons ! Nul châtiment n’est assez bon pour ces atteintes – ces blasphèmes – au saint Dieu Capital.

    « Nous vivons les heures les plus rouges de notre histoire. »

    Mais où diable sont les chars russes, je vous le demande !

  25. Lisa

    On aime pas les champs, on dirait !

  26. Souris donc

    Si le fait d’être victime de mort sociale justifie les exactions, allez au bout du raisonnement, Galaad, justifiez l’autodéfense, les milices privées, la possession d’armes. Je suis victime ? Je fais justice directement. Ça résoudra le problème de la surpopulation carcérale, c’est Taubira qui sera contente.

  27. Bonjour Galaad, votre « réaction réflexe » est compréhensible, mais à mon sens elle est excessive, au moins par les termes employés.
    Les salariés faisant l’objet de plans sociaux sont en général, outre une indemnisation, reclassés, ou mutés, ou formés à un autre emploi, ou se voient offrir une pré-retraite. « En général » voulant dire : sauf ceux qui refusent par principe.
    Se voir contraint de déménager et/ou de suivre une formation, même s’il arrive que le salaire suivant soit inférieur, c’est pour certains une épreuve difficile. Ce n’est pas une mort sociale.

  28. Galaad, moins sérieusement, vous évoquez cette histoire de chars russes. Cela rejoint l’article d’à côté sur les rumeurs. C’est « la droite » qui en 1981 aurait prétendu que l’élection de Mitterrand risquait d’amener les chars russes en France.
    « La droite »…mais qui ? En fait, personne. Aucun nom n’est jamais cité.
    À moins que quelqu’un sache sortir une citation de l’époque prouvant le contraire, il semble bien qu’on ait affaire à une rumeur, encore une, inventée pour discréditer les opposants au PS.

  29. QuadPater

    « C’est « la droite » qui en 1981 aurait prétendu que l’élection de Mitterrand risquait d’amener les chars russes en France. »
    Non, c’est la gauche, par dérision. Les plus à gauche (dont moi, eh oui), violemment anti-communistes et anti-soviétiques, rigolards, faisaient remarquer aux « fachos » que les chars ne pourraient pas entrer en France parce qu’ils n’avaient pas de fric pour les péages.
    Je me souviens aussi d’un dessin de Cabu… une vielle aristo pleine de bijoux, les yeux écarquillés, mi-scandalisée mi-excitée, s’écrie « les hordes rouges vont-elles me violer ? »…

  30. Mais voyons, impat, la violence c’est de faire travailler des ouvriers, au lieu d’essayer de vendre des pneus moins bons et qui coûtent plus cher (Continental Clairoix), au moment où le marché automobile s’effondre. Salauds de patrons qui ferment ce qui ne marche pas! Et si Goodyear Amiens-Nord ferme et non Amiens-Sud, ce n’est pas du tout parce que la CGT l’a transformé en happening permanent, impactant par son activisme quotidien les résultats financiers de la boîte. C’est une fermeture politique. Rien de comptable là-dessous. Pour l’ultra-gauche, les faits et les chiffres n’ont pas de poids. Seuls comptent les calculs dialectiques. Persuadée qu’elle est que le rêve d’un patron c’est de s’enrichir sans faire travailler quiconque.
    Les patrons rêvent-ils encore? Peut-être. Mais d’être débarrassés d’employés insensés qui scient la branche qui les soutient. Et le rêve d’une majorité de salariés est de continuer à l’être, non?

  31. Lisa

    C’est sûr qu’il y a là une graine de totalitarisme, comme dans les discours de M. Peillon sur la transformation des mentalités par l’école.

  32. Souris donc

    Goodyear manif ce jour : 19 policiers blessés.

  33. Comme diraient les tontons flingueurs à propos des armes des manifestants « y avait pas que de la gomme »…

  34. Dans une usine de pneus la gomme n’a pas la cote.

  35. Souris donc

    Cette amnistie dite sociale ne correspond à aucun besoin social, les syndicats sont tellement riches qu’ils planquent leur comptabilité, la rendent opaque, créent des filières pour échapper à la certification, dépensent des notes de frais somptuaires, possèdent des biens immobiliers dans les meilleurs quartiers. Pour eux, payer des amendes, c’est peanut, d’autant plus peanut que c’est notre argent via le subventionnement.
    Y a-t-il un pilote dans le pédalo ? Est-ce que chacun là-dedans fait ce qui lui plait ?
    Est-ce qu’ils nous testent à coup de mesures plus farfelues les unes que les autres, nous préparant à accepter peu à peu toutes les privations de liberté ?
    Des esprits taquins pourraient appeler cela une dictature…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :