La légende Osirienne et la quête d’ ISIS, 2/2

 

La première quête d’ISIS

Le coffre contenant le cadavre d’Osiris dérive jusqu’à Byblos où il est emprisonné dans le tronc d’un tamaris. Le souverain local fait couper l’arbre qui devient une colonne du palais royal. Ceci explique le lien très profond entre Osiris et les arbres qui agrémentent toujours ses cénotaphes.

Après de multiples péripéties, Isis archétype de l’épouse exemplaire, réussit à retrouver le cadavre de son frère et mari, et le ramena dans les marais du Delta où elle le pensait à l’abri de la malveillance de Seth. Malgré toutes ses précautions, ce dernier retrouva le cadavre, alors qu’Isis était absente.

Dans sa colère, et pour interdire à son frère une sépulture digne de ce nom, il découpa le cadavre en morceaux dont le nombre varie selon les textes : 14 (un demi-mois lunaire), 16 (16 coudées est la hauteur idéale de la crue) ou 42 (correspondant au nombre des nomes d’Égypte). Il dispersa ensuite les morceaux, pensant ainsi se débarrasser définitivement de sa victime. Excepté le précieux phallus qui avait été jeté dans le Nil et avalé par le poisson, oxyrhinque.

La deuxième quête d’ISIS

Isis ne s’avoua pas vaincue et entreprit de recueillir les morceaux épars de son époux disséminés dans toute l’Égypte.

La Grande Magicienne, avec l’aide de sa sœur Nephtys et d’Anubis son neveu réussit à reconstituer l’intégrité physique d’Osiris qui représente la première momie. Anubis en recomposant le corps décomposé de son défunt Tonton devint le dieu des embaumeurs. Isis par la magie de son verbe, réanime alors son époux et après s’être transformée en milan lui redonne le souffle en battant des ailes au dessus de son sexe dressé et déstressé, car elle a réussi à reconstituer magiquement le phallus, elle est fécondée afin de concevoir un fils, son héritier, Horus le jeune qui devint l’archétype du pharaon.

Osiris semble être à l’origine un Dieu en rapport avec la végétation renaissante, auquel on attribue les destins annuels du sol terrestre.

Quand vient l’inondation, Osiris est aussi l’eau nouvelle qui fait reverdir les champs. Lorsque les plantes flétrissent et meurent, on dit qu’Osiris est mort. Mais il n’est pas tout à fait mort puisque l’année suivante les herbes poussent de nouveau de la terre (son corps) prouvant ainsi qu’il est toujours vivant.

Les chairs du Dieu peuvent être représentées de ce fait en vert, couleur de la végétation renaissante, ou en noir couleur du limon fertile.

Isis, comme mère d’Horus, était par extension considérée comme mère et protectrice des pharaons. Le lien entre Isis et Horus a aussi influencé la conception chrétienne du rapport entre Marie et l’enfant en bas âge Jésus Christ.

La description de la tenue assise ou l’allaitement de l’enfant Horus est peut-être à l’origine de l’iconographie de Marie et Jésus. C’est une représentation universelle de la maternité allaitante parfois haletante.

Sous diverses appellations son culte a été célébré dans tout le proche et moyen Orient ancien y compris en Grèce ou elle est assimilée à la déesse Minerve, plus tardivement ce culte est peut être à l’origine de la colonie des Parisis (en référence à la déesse Isis) donnant naissance au peuple des Germanopratins parfois les Germanobaratins, ou encore Germanobarsàvin dont la devise devint « Fluctuat nec mergitur » on en retrouve quelques descendants très imbibés au café de Flore.

La déesse Flore est aussi Hathor la déesse au sycomore dans le panthéon égyptien.

Isis est la grande prêtresse des insondables mystères, ceux qui ne peuvent être dévoilés à de simples mortels :

«Je suis tout ce qui a été, tout ce qui est et tout ce qui sera, et mon voile aucun mortel ne l’a encore soulevé».

« En montant sur le trône, Osiris fit renoncer aussitôt les Égyptiens à leur existence de privations et de bêtes sauvages. Il leur montra comment on se procure les fruits ; il leur donna des lois et leur apprit à honorer des dieux. Plus tard il parcourut l’univers entier y portant les bienfaits de la civilisation. Il n’eut que très rarement besoin de recourir aux armes : ce fut par la persuasion, le plus souvent, et par la raison, en y joignant l’attrait des chants et de toute sorte d’harmonie, qu’il attirait les hommes. C’est pour cela que les Grecs croient qu’il est le même que Bacchus. Typhon, en l’absence d’Osiris, n’avait rien innové, parce qu’Isis exerçait une active surveillance et maintenait vigoureusement toutes choses en leur état ».

[Plutarque « Traité d’Isis et Osiris »]

Dans l’iconographie tant égyptienne que chrétienne médiévale jusqu’à la Renaissance, le visage de l’enfant Horus comme celui de l’enfant Jésus, a une représentation adulte et non pas de nouveau né, car Il ne peut venir au jour qu’accompli en tant qu’Homme et fils de Dieu.

Merci au site Osiris, à François Tonic de Pharaon et à Plutarque dont je me suis inspirée.

* Image en tête de l’article : statue de la vierge à l’enfant 13° siècle (Musée de Cluny)

 

 

11 Commentaires

  1. …« Fluctuat nec mergitur »…
    Tout s’explique, Osiris ne pouvait pas sombrer.

  2. Guenièvre

    Saluons la constance de cette Isis envers son époux ! Savez-vous pourquoi elle est assimilée à Minerve déesse de la guerre et de l’intelligence qui sortit toute armée et casquée du crâne de Jupiter après que Vulcain le lui ait fendu ?

  3. Minerve sort du crâne de Jupiter, Eve sort d’une côte d’Adam…il faudrait un jour leur apprendre comment on accouche, à ces hommes.

  4. Guenièvre

    Pas besoin, nous aurons bientôt des utérus artificiels avec interdiction pour les femmes d’accoucher. Comme cela nous serons enfin « égaux » ! 🙂

  5. hathorique

    Minerve la romaine est l’image matérielle de l’entendement et de la sagesse divine, elle accompagne le maitre des DIeux que l’on considérait comme le principe conservateur (sans colorant) de l’Univers, elle est la seule déesse à qui Jupiter a accordé le privilège d’être en tout comme lui et de jouir des mêmes avantages.
    Isis est aussi associée à la déesse grecque Demeter la terre mère qui comme Isis est l’âme du Monde  » Je suis déesse d’une grande beauté dit elle en se présentant aux mortels  » le lait le sang coulent de mes mamelles »
    Les Grecs alors maitres du monde méditerranéen antique, coté bassin oriental ont adoré la terre nourricière Isis-Déméter divinité agraire comme présidant à l’agriculture. Elle porte la corne d’abondance remplie de fruits.
    C’est elle qui détournant les hommes de la barbarie leur a enseigné l’art de cultiver le blé, elle a fondé le culte des mystères appelé « mystères d’Eleusis » qui peut-être sous l’influence de l’orphisme, deviendront une religion de salut. Le mystère central, dans chacune de ces deux sectes, était celui de la mort et de la résurrection, symbolisées par la décomposition de la graine dans la terre et sa réapparition sous la forme d’un être vivant qui s’élève vers la lumière. Le même thème sera repris dans l’Évangile (si le grain ne meurt ?)
    vous savez les mythes sont de grands voyageurs errant de contrées en contrées pour s’y acclimater et ils sont réappropriés et « redistribués » en fonction des divinités locales auxquelles ils sont parfois assimilées,
    et il n’est pas facile de les identifier car ils voyagent sans passeport
    mais je connais moins bien les mythes grecs mais comme chez les Egyptiens, les Dieux sont nés du Chaos originel .

    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1896_num_40_1_70709

  6. hathorique

    peut être autour d’un côte du Rhône.

  7. Hathorique,… « peut être autour d’un côte du Rhône. »….
    Ou d’une côte du rein.

  8. Guenièvre,… »nous serons enfin égaux « …
    Oui, je vois le genre.

  9. hathorique

    bonne chute pour un tour de rein

  10. Guenièvre

    Merci Hathor ! 🙂

  11. Hathorique,
    j’ ai manqué à mon plus élémentaire devoir en ne vous remerciant pas pour ces articles. Plaisir d’apprendre, plaisir de réfléchir, plaisir de sourire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :