Le péché d’hypocrisie

 

Il n’y a qu’un reproche à faire à Monsieur Cahuzac, celui d’avoir été membre d’un gouvernement qui incite de toutes les façons à se conduire comme il s’est conduit. Monsieur Cahuzac est un hypocrite voilà tout, le reste est de la blague : peut-on reprocher aux riches de voter avec leurs pieds ? Peut-on leur reprocher de se prémunir devant les prélèvements confiscatoires qui ruinent notre pays ? Monsieur Cahuzac est riche et on ne peut pas le lui reprocher, au contraire, nous devrions encourager les gens à devenir riches. Ce qu’il y a d’insupportable est que cet homme était ministre d’un gouvernement dont le chef accusait Gérard Depardieu d’être un minable. Le Président de la République dit ne pas savoir, allons donc ! Qui peut croire cette fable, lui dont les compagnes jonglent avec la loi et les règlements pour s’enrichir : société civile immobilière pour lui et Ségolène Royale, retraite à cinquante-deux pour Anne Hidalgo par décret spécial publié au journal officiel. Les combines pour ruser avec le fisc, voire plus si affinité, sont pratiquées par beaucoup de belles personnes de gauche qui n’hésitent pas à en mettre du côté où ils votent. Madame Sinclair aurait-elle toute sa fortune en France par exemple ? On peut en douter, on peut la comprendre aussi : qui voudrait donner plus de la moitié de son argent pour engraisser des bureaucrates qui ont peu à peu acculé notre pays à la ruine, mais de grâce qu’elle cesse de se commettre avec ceux-là mêmes qui poussent dans le mauvais sens.

Ce qui est encore plus navrant est de voir la droite taper à côté de la plaque comme d’habitude : la seule chose qui vaille la peine d’être dénoncée dans cette affaire est l’hypocrisie. Qui peut croire que des gens riches et puissants puissent se laisser tondre comme des moutons ? Qui peut croire que la grande majorité d’entre eux n’ont pas mis leur fortune à l’abri ? Quel Français de la plèbe ne songerait-il pas à en faire autant ? Il y a deux sortes de riches en France : ceux de la nomenklatura comme Anne Hidalgo ou Philippe Torreton ou tant d’autres amuseurs publics officiels de Canal Plus ou d’ailleurs, et les héritiers. Les deux mondes se mélangent d’ailleurs souvent, ceux-là ne risquent rien ou presque : les relations, les avocats, les bonnes manières, les amis journalistes les prémunissent. Des créateurs d’entreprise français riches ce n’est pas en France qu’il faut les chercher, mais en Californie ou à Hong-Kong. Le péché de Monsieur Cahuzac est de s’être laissé prendre, de s’être attiré l’inimitié d’un fonctionnaire des impôts hargneux, d’avoir été enregistré, mais sinon il est bien à l’image de ceux qui le conspuent aujourd’hui. Monsieur Cahuzac est un ‘has been’, un compte en Suisse ! C’est à mourir de rire. C’est un ‘has been’ et un arrogant : se faire enregistrer en train de parler de ses petites affaires ; seule l’arrogance peut induire une telle sottise.

Nous avons vu tout à l’heure le petit homme ridicule qui nous sert de président agiter ses petites mains pour donner l’impression de la fermeté : quelle rigolade ! Il y a pourtant quelque chose d’inquiétant au spectacle stupéfiant de cette pantalonnade : c’est le décalage total avec la situation gravissime dans laquelle se trouve notre pays affichant une dette dépassant les 90% de son PIB. Sa normalité a-t-elle conscience du danger ? Il ne fait pas bon être un chef impopulaire, ridicule, méprisant et menteur en temps de crise.

 

67 Commentaires

  1. Expat

    entièrement d’accord avec Skarda !

  2. Lisa

    Belle réactivité, et bel article.
    Ca sent la révolution sur Antidoxe ces temps ci…

    Un truc rigolo à écouter, ce sont les journaleux de la radio, 80% d’entre eux sont à gauche, ils arrivent encore à culpabiliser l’audieur qui serait de droite et oserait ne pas penser que à droite c’est pire.

  3. Florence

    Oui, ça sent la fin de règne au bout de seulement 10 mois !
    Il y a effectivement quelque chose de totalement grotesque dans cette histoire. Quelque chose d’insupportablement grotesque. Ils sont grotesques. De Hollande à n’importe quel de ses ministres.

  4. … « qui voudrait donner plus de la moitié de son argent pour engraisser des bureaucrates qui ont peu à peu acculé notre pays à la ruine »…
    Une précision me semble utile : ce mot « bureaucrate » doit englober non seulement les fonctionnaires en fort surnombre, mais aussi et surtout les politiques qui depuis quelque 40 ans n’ont eu de cesse que de les embaucher encore et encore, et de se glorifier en faisant des largesses payées par des emprunts inconsidérés qu’il faut bien maintenant rembourser.

  5. Guenièvre

    Très bien vu Skarda ! J’ajoute que je n’en peux plus de toutes ces indignations , de toutes ces mines outragées qui sentent aussi l’hypocrisie
    . » Regardez comme il est indigne » cela veut dire en creux :  » Regardez comme je suis vertueux ! « 

  6. Expat

    Tout à fait d’accord avec tout le monde ! Si j’avais une fortune je le mettrais TOUTE DE SUITE en Suisse. Déjà quand je vois des CENTAINES DE MILLIERS d’euros que j’ai payé (et que je continue à payer) en charges je m’enrage. Et tout ça pourquoi ? Pour payer ces imbéciles qui ne paient même pas d’impôt ? Ils ne peuvent même pas réduire leurs dépenses par 5 % ?

  7. Impat, cela va sans dire ! Le sénat est passé à gauche quand on a voulu réduire les conseillers régionaux et généraux, nous sommes accablés par une pléthore d’inutiles qui non contents de ne servir à rien empêchent la modernisation de nos institutions.

  8. roturier

    C l’occasion de citer un sage (autrement dit mon poste du fil précédent):

    Tout comme une religion est une secte qui a réussi.
    Un Etat est une mafia qui a réussi.
    Je n’a pas dit gouvernement; j’ai dit ETAT.

  9. hathorique

    Merci à Skarda pour sa réactivité.

    Par un étrange paradoxe nous avons un ministre du budget chargé de la répression de la fraude fiscale qui est aussi un exilé fiscal, je suppose qu’il n’y a pas d’autre raison à cela qu’une éthique synthétique une probité morale et une confiance absolue en la totale inefficacité de ses services et surtout je le crains le sentiment de totale impunité de celui qui comme Icare croyant tutoyer le soleil s’y est brulé les ailes.

    @expat je vous salue aussi
    je ne suis pas sure que cela « délugera », les amortisseurs sociaux des finances publIques sont en place pour prévenir les désordres qui pourraient surgir et on ne va dans la rue pour obtenir plus d’allocations familiales ou de R.S.A. on les attend chez soi en regardant le programme des socialistes « plus belle la vie ».

    Il y a une volonté politique à la fois du gouvernement et des régions presque toutes socialistes, grosses pourvoyeuses d’emplois avec comme corolaire l’augmentation des dépense publiques, à se concentrer sur l’aide aux secteurs en difficulté et aux naufragés de l’emploi pour réduire les coûts humains, c’est pour cette raison que ne sera pas endiguée la dépense sociale.
    S’il y a des économies à faire il faut les chercher dans ces doublons, triplons quadruplons et même quintuplons régionaux, ce sont des « fiefs » intouchables des réservoirs pourvoyeurs d’électeurs et on n’assèche pas de telles réserves électorales, on les alimente.
    Voir à ce sujet le rapport du député Dozière ou encore celui du député Perruchot sur les syndicats prédateurs d’argent public, courageusement enterré par le gouvernement Fillon.
    la France court avec des semelles de plomb : dernier exemple la S.N.C.M. est encore en grève les ports français sont des déserts maritimes alors que nous sommes bordés de mers (j’ai bien dit de mers)
    Le Conseil général de l’Isère compte 58 conseillers généraux, dont 38 composent la majorité départementale. André Vallini (PS), est sénateur de l’Isère et Président du Conseil général depuis 2001. lui qui en fin connaisseur a dit que le sénat lui faisait penser à une « bordel des années 30 ». et qu’il s’y ennuyait
    car il n’y avait pas de journalistes.
    Grenoble-Alpes Métropole, communauté d’agglomération plus communément appelée « la Métro » a 75 Conseillers communautaires dont 19 Vice-Présidents, pour la vertu je n’ai pas les chiffres.

    Mais je serais moins sure pour les désordres sociétaux touchant aux fondamentaux (je n’ose les fondements) de notre vivre ensemble qui sont balayés d’un revers de double menton, et des échos que j’en ai il y a curieusement comme une nostalgie des temps anciens que pourtant beaucoup de ces jeunes gens n’ont pas connus
    J’en veux pour preuve le nombre de jeunes et moins jeunes qui ne veulent plus voter, non par désintérêt citoyen mais par mépris de la « gent politique  » et l’affaire Cahuzac en est la désastreuse illustration avec peut être un effet boomerang explosif, ils se désintéressent de la chose publique et politique la considérant comme totalement déconnectée des réalités économiques, comme les cultures hors sol,
    pour nombre d’entre eux, le chômage fait aussi partie de leurs perspectives de carrière
    Nos enfants sont dans l’Europe et la mondialisation et la France ils en sont conscients est réduite à une puissance économique secondaire en déclin, leurs regards se portent ailleurs.

  10. « Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. L’homme, Messieurs, ne s’improvise pas. La nation, comme l’individu, est l’aboutissant d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime ; les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes. »
    Ernest Renan. Qu’est-ce qu’une nation ?
    Quelle différence entre un état et une nation ? Existe-t-il des nations sans états ? On peut être pour un état veilleur de nuit, c’est mon cas, mais on peut aussi se sentir français, c’est aussi mon cas à ceci près que le désir de vivre avec des gens qui veulent me spolier sans même assurer ma sécurité première des libertés s’estompe.

  11. La réactivité aura eu pour corollaire pléthore de fautes et de répétitions mais je sais que vous me pardonnerez. Nous avons là tous les ingrédients d’une affaire Stavisky et l’antiparlementarisme qui a suivi. J’en connais une qui doit se frotter les mains : elle n’aura peut-être pas quatre ans à attendre. C’est en ce sens je trouve que la droite adopte une stratégie imbécile, la moralité de Cahuzac est bien sûr approximative mais surtout le système de nomenklatura à la française est intenable sauf à vérouiller les frontières et à dénoncer nos accords internationaux. Or c’est là que le bât blesse, la droite profite elle aussi de ce système, l’a en tout cas promu et n’a pas le courage de remettre tout à plat.

  12. Guenièvre

    @ hathorique,
    « et surtout je le crains le sentiment de totale impunité de celui qui comme Icare croyant tutoyer le soleil s’y est brulé les ailes. »
    Le sentiment d’impunité et le sentiment de toute puissance telle que pouvait l’avoir Icare , je crois que vous avez raison hathorique.
    Ce matin un psychiatre dont j’ai oublié le nom faisait remarquer que dans sa confession, J.Cahuzac écrivait : « Penser que je pourrais éviter d’affronter un passé que je voulais considérer comme révolu était une faute inqualifiable »

    « …un passé que je voulais considérer comme révolu… » Il pensait donc pouvoir effacer son passé et sa mauvaise action comme le petit garçon que l’on prend sur le fait et qui nie effrontément parce qu’il ne VEUT pas être celui qui a commis la faute ! Fantasme d’enfant qui croit qu’il a le pouvoir de faire que ce qui a eu lieu n’ait pas eu lieu…

  13. Guenièvre (18h29), sans tomber dans les généralisations abusives, il est troublant de lire votre avis sur ce qui s’est passé dans la tête de Cahusac : … « qui croit qu’il a le pouvoir de faire que ce qui a eu lieu n’ait pas eu lieu… ». À rapprocher de la tendance socialiste à professer que ce qui est, n’est pas.
    Par exemple, nier les différences de goût et de capacités entre les gens. Et même nier les différences de sexe !

  14. desavy

    Bonsoir jeunes gens.
    C’est bien de réagir si vite, je n’y arrive pas. Beaucoup de jugements à l’emporte pièce aussi et quelques contresens mais c’est la loi du genre. J’en aurais fait aussi.
    Rien de construit mais quelques réflexions.
    Si j’étais M.Valls, je m’inquièterais : DSK et J.Cahuzac, il n’est pas bon de faire partie des hommes politiques de gauche préférés par la droite.
    J’essaie de comprendre comment F.Hollande aurait pu être au courant. Si c’est par sa fonction (services secrets, officines), que sais-je encore, son prédécesseur aurait aussi du le savoir.
    Mediapart a eu raison et c’est l’une des choses les plus horripilantes pour moi.
    Je suis assez d’accord avec ce qu’a dit Elisabeth Lévy sur cette affaire. Mais bon, je fais partie de son fans club.
    Les donneurs de leçons de gauche continuent à en donner, rejoints par les donneurs de leçons de droite qui disent que ce n’est pas bien de donner des leçons.
    J.Cahuzac pourrait être un personnage de roman très fort. Le mensonge développé à ce point a quelque-chose de fascinant.
    Enfin, j’espère qu’il a conservé quelques amis, que ses soirées ne se passent pas trop seul. Les réseaux sociaux et les médias manquent d’humanité.

  15. Florence

    Et le petit manuel, n’aurait-il rien à se reprocher ?

    http://illwieckz.net/journal/Avis_de_recherche

  16. desavy

    Si j’en crois ma phrase, sans doute 🙂

  17. Florence

    Oui, il semblerait que ce soit le prochain sur la liste ;-D

  18. Florence

    Le nouveau slogan de Hollande : « le mensonge pour tous  » !

  19. grandgil

    Ce que m’a rappelé cet article remarquable ! :-))

  20. Le trésorier de campagne de Hollande faisait des affaires avec ses amis chinois dans les iles Caïmans, les socialistes sont schizophréniques ils font du business le matin et s’en offusquent le soir. Ils étouffent l’économie de notre pays par des prélèvements confiscatoires mais jonglent avec les lois ou les bafouent pour mettre leur fortune à l’abri. L’héritage de Mitterrand est lourd tout le monde n’est pas capable de vivre dans l’ambiguité comme un poisson dans l’eau.

  21. Florence

    Tibor
    et ce fameux trésorier, de la promotion Voltaire de l’ENA, a acheté le magazine Têtu à Bergé, lui-même très riche, copropriétaire du journal « Le Monde » et ami de Hollande.
    On se demande vraiment pourquoi Hollande tient à son « mariage pour tous ». Serait-ce pour remercier ses riches amis ?

  22. On voit bien à quel point l’idéologie imbécile qui nous ronge est bien implantée dans les esprits. Sortir l’avare pour dénoncer les riches qui fuient notre pays, car finalement c’est ce dont il retourne, relève du réflexe pavlovien : riche est équivalent à avare. On s’étonne que des gens qui ont tout de même été obligés de faire un peu de logique, cela doit bien s’enseigner en philosophie, aient l’esprit à ce point embrumé qu’ils sont incapables de comprendre ce qu’on leur dit.
    La redistribution des richesses par l’état abouti invariablement à la faillite et au recul des libertés pourtant cette folie plait encore à gauche comme à droite. Les pires échecs ne découragent pas les thuriféraires de la spoliation légale par l’impôt, comprenne qui pourra : peut-être est-ce le dernier péché du décalogue qui les habite, les riches peuvent être avares, ceux qui ne le sont pas sont souvent rongés par l’envie.

  23. Florence

    Concernant le trésorier de la campagne électorale de Hollande, l’article du Monde est passionnant.
    Notons au passage que cette enquête du Monde s’inscrit dans une enquête journalistique d’ampleur mondiale.

  24. Desavy, il semble bien, aux dernières nouvelles, que sa normalité a été mise au courant par les services de renseignement de l’État, quant à comparer cette affaire avec ce qui a pu se passer sous Nicolas Sarkozy c’est un peu osé je trouve : la différence essentielle est que Cahuzac voulait faire cracher les classes moyennes au bassinet pendant que lui-même avait un magot planqué en Suisse, la différence est que Ayraut traitait Depardieu de minable pendant qu’un proche de Hollande investit dans des sociétés offshore.
    Je ne suis ni contre les sociétés offshore, ni contre la fuite des plus riches devant les excès de la fiscalité je trouve exempalire que ceux-là même qui se proposent d’augmenter la pression fiscale sont les premiers à violer les lois qu’ils mettent en place.
    Enfin on peut se poser la question de savoir si ce que pouvait Mediapart était hors de portée du gouvernement.

  25. desavy

    Tibor : « quant à comparer cette affaire avec ce qui a pu se passer sous Nicolas Sarkozy c’est un peu osé je trouve »

    Pourquoi vous adressez-vous à moi en évoquant cette comparaison ? Vous sous-entendez ainsi que je l’ai faite. Or, je ne l’ai jamais faite. Je pense d’ailleurs ne l’avoir faite dans aucun de mes écrits.

  26. Désolé Desavy, c’est ainsi que j’ai interprété : « Si c’est par sa fonction (services secrets, officines), que sais-je encore, son prédécesseur aurait aussi du le savoir. »

  27. … « son prédécesseur aurait aussi du le savoir »…

    Et même s’il avait su, où était le problème ? Cahuzac n’était pas son ministre.

  28. Marie

    Merci Florence pour ce lien éclairant , je l’ai posté sur FB et sur Causeur à l’attention de certains:)

  29. Concernant l’éventuelle connaissance par Hollande du mensonge de Cahuzac avant que ce dernier n’avoue, la question immédiate mais encore prématurée à cette heure, est :
    Le président devrait-il lui-même démissionner ? Et en aurait-il le courage ?

  30. Marie

    @impat il est scotché à son siège comme une moule à son rocher.

  31. Plus fine et plus noble qu’une démission serait une décision de référendum d’approbation de sa politique, avec « menace » de démission en cas de désapprobation. Mais n’est pas De Gaulle qui veut…

  32. desavy

    Moi :

    « Si c’est par sa fonction (services secrets, officines), que sais-je encore, son prédécesseur aurait aussi du le savoir. »

    Je pense que si F.Hollande devait savoir quelque-chose, ça aurait été par sa fonction. Je ne vois pas d’autres possibilités.

    Impat :

    « Et même s’il avait su, où était le problème ? Cahuzac n’était pas son ministre. »

    Aucun problème pour moi. J’ai juste remarqué que la fonction existait avant l’homme et qu’elle existera après. Dans l’imaginaire collectif, un Président est quelqu’un d’omniscient. C’est assez amusant.

    La fonction existera après : vous voyez, je suis optimiste.

  33. desavy

    Ce n’est pas très grave. J’ai toujours mis un point d’honneur à dénoncer l’hystérie anti-Sarko dès que je le pouvais, donc je ne vais pas m’y mettre maintenant. Je dois avouer que l’hystérie anti-Hollande ne me plait pas davantage. Mais je comprends que l’on se dise « c’est maintenant notre tour, profitons ! ».

  34. desavy

    Une petite pensée pour nos amis Pieds-noirs…

    Je suis désolé, ça m’a échappé 🙂

  35. Desavy,
    Oui, la fonction existera après, on peut et on doit l’espérer. Néanmoins elle aura été flétrie, un peu, et amoindrie par le passage du titulaire actuel. Votre optimisme, que je partage, ne peut reposer que sur l’éventualité d’un successeur à la personnalité plus forte, plus digne de la fonction.

  36. desavy

    Impat,

    Peut-être aussi avons nous les Présidents qui correspondent à notre époque. Peut-être avons-nous les Présidents que nous méritons…

  37. Souris donc

    Cahuzac, c’est juste le socialiste archétypal, sans vergogne mais moralisateur. Qui vient pleurnicher sur la spirale du mensonge, parce que les autres veulent sauver leur image et sentent que ça chauffe.
    On aurait dû le garder, il sait faire du fric, Cahuzac, il a fait ses preuves, il est désintéressé car les émoluments de ministre sont infiniment moindres que ceux d’un chirurgien esthétique à la tête de sa propre clinique.
    Monsieur Sarkozy, après la démission des socialistes sous les huées, parmi vos ministres d’ouverture : Cahuzac !

  38. · Certes, Desavy (14h24). L’ayant élu, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes.

  39. Bonjour Souris donc,… « parmi vos ministres d’ouverture : Cahuzac ! »…
    Ce serait très rationnel… très immoral, et très maladroit !

  40. Je tire un peu de satisfaction au spectacle de cette déroute après l’injuste campagne de diffamation de Nicolas Sarkozy des années durant par une presse majoritairement de gauche, et après les ahurissantes promesses de campagne de François Hollande. J’éprouve de la satisfaction peut-être mais je ne me réjouis certainement pas de voir notre pays sombrer.
    Penser que notre déchéance est le résultat des attaques de la finance internationale mais pas de notre incapacité de présenter un budget à l’équilibre depuis quarante ans, parler d’hyper libéralisme dans un pays dont l’étatisme rappelle l’Union Soviétique, voici le mal profond de la France, l’incapacité à s’adapter à un monde en mutation. Il faut maintenant attendre stoïquement que nous soyons en cessation de paiement car au train où vont les choses cela ne dvrait pas tarder à arriver.

  41. SPQR

    Bonjour tous,
    Je suis content de retrouver des plumes familières et appréciées ici. J’aime votre point de Skardanelli et je sens le désir de provoc du post de souris donc mais, tout de même, un scandale sur la fraude fiscale a éclaté en Allemagne qu’on site en exemple, des mesures de représailles du gouvernement Obama se font jour. Ni l’un ni l’autre de ces pays ne correspondent à l’enfer fiscal et à l’enfer pour la création de richesse que constitue la France. Manifestement, il y a plus qu’un problème d’avarice ou non. Il faudrait peut-être demander: quel niveau d’impôts daignez-vous souffrir, le suisse le luxembourgeois, le caymanais??

  42. SPQR

    Parfois aux tenants de l’immigration chance pour la France, je leur demande aussi: si tel est le cas, quel devrait être le bon taux d’arrivées sur le territoire? Soumettez le au vote.
    Evidemment, c’est pas tout à fait pareil et l’électeur n’a jamais de mal à faire payer un autre. Quand on vote avec ses pieds on fait payer un autre!

  43. Skarda,
    d’autant plus que la signature des hommes qui ont le carnet de chèque menace d’être dégradée: la note blanche reçue par Hollande à propos de Cahuzac est avérée. Il savait.
    De la république irréprochable il ne reste plus que le premier mot.
    Pourvou qué ça doure pas! 🙂

  44. Florence

    Par les temps qui courent, Tibor, les satisfactions, les petits plaisirs doivent être dégustés comme du caviar. On ne sait pas ce que sera demain. Tout ce qui est pris n’est plus à prendre.
    Réjouissons-nous !

  45. Rackam, « avérée », vraiment ? Si oui il s’agit d’une info très lourde, un président normal aurait du mal à s’en remettre…

  46. Florence,… « Tout ce qui est pris n’est plus à prendre. »…
    Je crois que c’est Bergeron qui disait cela. Un sage.

  47. Le Point est très clair là-dessus (je ne retrouve pas le lien).
    Et le Monde affirme que le non-lieu contre Sarkozy est demandé par le parquet.
    Tout cela sent mauvais, très mauvais…

  48. Florence

    Je ne reçois pas du tout les odeurs comme vous, Rackam, je dirais que ça sent bon ! L’atmosphère devient tellement légère que certains sénateurs socialistes seraient sensibles enfin à l’Inspiration et pourraient rejeter la loi infâme !

  49. Florence

    Merci Impat de me reppeler que la sagesse est le privilège de l’âge 🙂

  50. Florence

    rappeler

  51. Cahuzac aurait demandé à reprendre sa place de député à l’Assemblée. Est-ce la fréquentation du PS qui lui a enlevé toute pudeur ?

  52. Florence

    Impat
    A mon avis, il fait ça pour les emmerder. Il s’en est tellement pris dans la figure de la part ses copains qu’il a envie de les enferrer

  53. Guenièvre

     » Il s’en est tellement pris dans la figure de la part ses copains »

    Oui, Florence je trouve qu’ils y vont très fort . J’entendais hier un député PS parler de :  » cet individu « , ce « traître « . Pas de mots assez durs pour le condamner …

  54. … « il fait ça pour les emmerder »…
    Possible. Si c’est le cas il est le contraire d’un faible. Mais je ne suis pas sûr que son retour emmerderait vraiment les copains, qui trouveraient là l’occasion de proclamer urbi et orbi leur propre vertu supposée face à ce « traître ».
    En tout cas le Cahuzac bashing va être amusant.

  55. Florence

    Impat et Guenièvre

    oui, ils se font entre eux tout un psychodrame et ne se rendent pas comte de ce que nous, peuple insignifiant, pouvons en penser. Ils sont tellement dans leur bulle, ils nous prennent tellement pour des crétins qu’ils ne se gênent même plus pour nous. Nous comptons pour du beurre. Je pensais être lucide mais je ne me doutais tout de même pas de l’ampleur du foutage de gueule ( désolée, je ne trouve pas d’autres mots). C’est tellement énorme qu’il ne reste que les débiles mentaux pour ne pas voir.
    Nous assistons à un spectacle historique. Comme vous le dites Impat, ils ont perdu tout pudeur. J’ajouterai toute prudence,

  56. QuadPater

    Bonsoir à tou-TE-s (c’est comme ça qu’on dit ?) !

    Le Figaro indique qu’un « proche de Harlem Désir » a dit de Cahuzac « Nous sommes contre son retour. S’il revient à l’Assemblée nationale, il sera au ban de la famille socialiste et au ban de la République. »
    Je comprends que les socialos le bannissent, mais je ne saisis pas le sens d’être au ban de la République, ni comment un élu peut être mis au b.d.l.r et par qui.
    Un-e intelligent-e pourrait-il/elle m’éclairer ? Merci !

    En attendant, s’il récupère son siège de député la question qui va coincer est de savoir si les lot-et-garonnais seront heureux de se savoir représentés par le bonhomme. Mais bon, on n’y est pas.

  57. Florence

    Grâce à Hollande et ses copains, nous connaissons des événements inédits. Jusqu’où iront-ils ? Ils paraissent capables de tout,
    Nous vivons une époque « formidable »

  58. Florence

    Ils osent tout et c’est à ça qu’on les reconnaît : Harlem Désir veut un référendum sur la moralisation de la vie politique. Un repris de justice qui nous impose la morale !

    Ils arrivent encore à nous surprendre dans l’ignominie. Ils sont très forts !

  59. Guenièvre

     » Harlem Désir veut un référendum sur la moralisation de la vie politique. » ???
    La question posée aux français serait donc :  » Etes-vous pour une moralisation de la vie politique  » ?
    En cas de réponse négative le gouvernement et les députés démissionneront ….. 🙂

  60. Florence

    😀 😀

  61. Guenièvre, … »En cas de réponse négative le gouvernement et les députés démissionneront »…
    En cas de réponse positive aussi…

  62. Florence

    😀 😀

  63. desavy

    Florence,

    « C’est tellement énorme qu’il ne reste que les débiles mentaux pour ne pas voir. »

    Ah la nostalgie de l’URSS…

  64. SPQR

    Je rajouterais bien ce lien-ci pour enfoncer le clou de mon post précédent! Je ne voudrais laisser croire que je cautionne la surenchère fiscale de la France mais, quand-même, à quel niveau de taxation faut-il aller? Autant j’étais en désaccord avec Zemmour dans cet entretien avec Brunet, autant je suis d’accord avec lui quand il dit qu’il y a quelque-chose de plus profond dans cette mondialisation qui est incompatible avec la survie d’un écosystème démocratique national.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :