Retours d’Histoire

 

Il est dans notre monde deux grands pays qui possédaient une culture spécifique forte, tant sociétale que religieuse. Deux grands pays qui brutalement ont vu disparaître cette culture. Soudainement pour l’un en 1917, plus lentement mais aussi profondément pour l’autre à la fin du 18e siècle.

Les Russes, tant villageois que citadins, tant moujiks qu’aristocrates, tant riches que pauvres, avaient pendant des siècles vécu selon les rites religieux et selon une organisation verticale immuable de la société. Nul village, nulle ville, nul quartier, sans une église orthodoxe richement décorée munie de son dôme peint ou doré. Nulle communauté sans un seigneur de droit divin capable de régenter, pour le meilleur comme pour le pire, la vie quotidienne de ses serfs ou même des quelques paysans et tâcherons libres moins soumis à sa dépendance directe. La religion imprégnait les esprits, toute réflexion passait par elle.

La société française avant 1789 était plus libre, même si le peuple ne disposait pas des droits formels de l’aristocratie. Nombre de « bourgeois » l’emportaient en richesse, en influence, parfois en connaissances, sur les nobles. Néanmoins pour les uns comme pour les autres la religion, puis les religions, imposaient leurs lois sans conteste  avec l’assentiment, ou la complicité selon les convictions, de tous. Assentiment et complicité jamais discutés…jusqu’au siècle des lumières qui réussit à semer le doute et faire pousser le scepticisme.

Et puis les grandes révolutions, celle de 1789 en France, celle de 1917 en Russie, bousculèrent totalement ces mœurs. L’État a voulu remplacer l’Église, en la copiant sur bien des points comme la célébration du mariage civil, et aussi en éliminant, au besoin physiquement, les ecclésiastiques refusant de le servir au lieu de servir leur Dieu.

En France on a brûlé des châteaux et des églises, la Russie connut plus tard les mêmes méfaits. Staline fit abattre à Moscou la superbe cathédrale de marbre blanc « Cathédrale du Christ-Sauveur » pour édifier… une piscine.

Le tsar Nicolas II fut assassiné avec toute sa famille, comme l’avaient été Louis XVI, sa femme, et son fils. Et bien d’autres…

Oui, les révolutions peuvent être la marque d’un progrès, mais elles ne passent nulle part sans laisser leurs traces de crimes et de sang. Nulle part.

Et maintenant ? Au seuil de notre 21e siècle apparaît entre France et Russie une différence troublante.

Pourquoi en France, plus de deux siècles après ce bouleversement, ni l’opinion ni la presse ni aucun président n’ont-ils eu le souci de retrouver notre longue histoire, de ressouder ancien et nouveau régime, de renouer passé et présent afin de reconstruire une France unique ? Pourquoi, à cet effet, un hommage national n’est-il pas rendu aux guillotinés de tout bord, aux prêtres exécutés, aux noyés de Nantes, aux paysans massacrés ?

En Russie du 21e siècle, après trois générations de religion interdite, d’églises détruites ou transformées en entrepôts, ces églises aujourd’hui sont en permanence emplies de femmes et d’hommes venus multiplier leurs signes de croix orthodoxes devant les icônes. Et la foule, aux heures des offices, se presse, nombreuse et recueillie. Le peuple russe avait en cachette conservé sa culture religieuse, et avec elle sa culture tout court.

La Cathédrale du Christ-Sauveur a été reconstruite à l’identique en l’an 2000, tant pis pour la piscine de Staline. Elle est aujourd’hui l’église-Cathédrale de Moscou et le siège du patriarcat orthodoxe. En 1998, le Président russe Eltsine assistait à Saint-Petersbourg, dans l’église de la forteresse Pierre-et-Paul au bord de la Neva, à l’inhumation des corps de la famille  du dernier Tsar. Il y appela à « la réconciliation de la nation avec son histoire ». En 2000 les membres de cette famille étaient inscrits sur une plaque des martyrs en cette même forteresse, au cours d’une cérémonie organisée en présence de Vladimir Poutine.

Quand verra-t-on le Président de la République Française présider une cérémonie pour appeler à « la réconciliation de la nation avec son histoire » ?

 

 

28 Commentaires

  1. Merci de retirer ce post incomplet
    J’ai tire plus vite que mon ombre.

  2. Les Russes ont la profondeur stratégique…

  3. La Russie a fait son aggiornamento, exercé son droit d’inventaire sur sa « Révolution », jugée sévèrement comme ayant été une calamité nationale et davantage.

    Pas la France qui se gargarise encore du mythe révolutionnaire; incapable donc de se mettre à jour.
    Mythe qui la conduit toujours à des comportements puérils, parfois dangereux.

    Globalement j’avais déjà dit ça ici:
    http://antidoxe.eu/2012/08/16/indignation-revolution-et-fete-nationale/

  4. « Quand verra-t-on le Président de la République Française présider une cérémonie pour appeler à « la réconciliation de la nation avec son histoire » ? »
    Cher Impat, je veux bien : dès lors qu’on parle de réconciliation, je suis partant. Mais, car il y a un mais…
    La royauté en France ne s’est pas illustrée par un quelconque souci de paix et de concorde au sein de la population. S’il faut réconcilier, il faut aussi remonter à un certain 24 août 1572, voire plus loin encore dans l’Histoire de France. Vous l’avez compris : je parle des massacres de la Saint-Barthélemy. L’intolérance religieuse était telle que beaucoup furent massacrés à Paris comme en Province, d’autres embarqués sur les galères, des femmes enfermées dans la Tour de Constance, d’autres encore ont du s’exiler à l’étranger où ils étaient bien mieux considérés. Ces événements, ainsi que d’autres (Templiers, Cathares etc.) ne me donnent aucune envie de voir une ou des religions reprendre un quelconque pouvoir. Je suis pour la liberté de pensée et de conscience. Je suis croyant, protestant (mais cela vous le savez depuis longtemps) et tout ce que je demande, c’est que ma liberté soit respectée, tout comme je respecte celle des autres, croyants ou non, athées, agnostiques et tout ce que vous voudrez.
    Une Russie, certes débarrassée de son communisme (enfin, je le pense), mais qui a comme religion officielle, l’orthodoxe et où les autres croyants sont méprisés ou tout du moins déconsidérés, ne fait pas du tout envie. De même, je ne voudrais pas qu’en France, l’Eglise catholique – qui a exercé longtemps son hégémonie – redevienne « Eglise officielle« .
    Et quand vous évoquez « ces églises aujourd’hui sont en permanence emplies de femmes et d’hommes venus multiplier leurs signes de croix orthodoxes devant les icônes« , je pense au commandement biblique qui dit : « Tu n’auras point d’autre Dieu devant ma face » et « Tu ne te feras pas d’image taillée (…) Tu ne te prosterneras point devant elles » (Exode 20:3-5).

  5. Patrick, l’ensemble de votre commentaire ne saurait susciter de ma part que de l’approbation.
    Si dans cet « appel à la réconciliation de la nation avec son histoire » je n’ai fait allusion qu’à la Révolution, et non à tous les massacres qui l’avaient précédée au cours des siècles, c’est parce que je pense que pour les guerres de religion, et en particulier pour les massacres de la St-Barthélémy de 1572, la réconciliation est aujourd’hui acquise. Heureusement.

  6. Impat, sauf que, tous les 24 août, je ne sais pas pourquoi, il vaut mieux que je ne passe pas devant un temple protestant. Surtout à l’heure de la sortie du culte! Ces iconoclastes provoquent ma fureur. C’est irrépressible, je plaide le coup de chaud.

  7. Aïe ! je n’osais pas le dire, mais je suis sûr qu’il existe encore des anti-parpaillots à l’insu de leur plein gré !

  8. Le califat de Paris devrait mettre tout le monde d’accord !

  9. Exact, Tibor. NON MAIS!

    A lire ces querelles intestines paléolithiques on dirait que qq1 a réussi à cloner des dinosaures.

    Cela dit, extérieur à la querelle, j’avoue apprécier les citations de Patrick du Testament (dit le premier, ou l’ancien) interdisant « les statues et les masques ».
    Rappelons qu’il s’agit, dans les interprétations plus récentes, surtout d’interdiction d’effigies humaines, notamment toujours vivants.
    L’interdiction du culte de la personnalité et l’appel à l’humilité devant l’insondable ne sont pas loin.

    Autant que je suis en admiration inconditionnelle, chaque fois, devant Saint Pierre de Rome. (Et d’autres édifices du même acabit). Schizophrénie ? Assumée.

    Sans oublier la musique des anges de JS Bach et d’autres, à inspiration religieuse évidente.

  10. Rackam,… « je plaide le coup de chaud. »…
    C’est une erreur de l’Histoire. La Medici et son fils auraient dû déclencher la St-Barthélémy en février.

  11. Patrick
    Dans les dix Commandements de l’Eglise Catholique le 2° commandement à disparu.
    Tout remonte d’un cran
    Par contre on trouve 2 commandements relatifs a la sexualité
    LES DIX COMMANDEMENTS
    selon le Catéchisme de l’Église catholique)
    (texte de l’édition Mame/Plon de 1992)

    C’est à partir du quatrième commandement
    que commencent les prescriptions servant de fondement au droit criminel.

    Premier commandement

    Il est écrit : C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras, et à Lui seul tu rendras un culte (Matthieu 4,10).

    Le premier des préceptes embrasse la foi, l’espérance et la charité … Le premier commandement proscrit la superstition et l’irréligion… l’idolâtrie, la divination et la magie, la sorcellerie, le satanisme…

    En bref :

    2137 – L’homme doit pouvoir professer librement la religion en privé et en public.

    2138 – La superstition est une déviation du culte que nous rendons au vrai Dieu. Elle éclate dans l’idolâtrie, ainsi que dans les diverses formes de divination et de magie…

    Deuxième commandement

    Tu ne prononceras le nom du Seigneur ton Dieu à faux (Exode 20,7)

    Il a été dit aux anciens : « Tu ne parjureras pas » Eh bien ! moi je vous dis de ne pas jurer du tout (Matthieu, 5, 33-34)

    Le deuxième commandement prescrit de respecter le nom du Seigneur. Il relève, comme le premier commandement de la vertu de la religion et règle plus particulièrement notre usage de la parole dans les choses saintes… Il proscrit le faux serment … Est parjure celui qui, sous serment, fait une promesse qu’il n’a pas l’intention de tenir…

    En bref :

    2163 – Le faux serment appelle Dieu à témoigner d’un mensonge. Le parjure est un manquement grave envers le Seigneur, toujours fidèle à ses promesses…

    Troisième commandement

    Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier (Exode 20, 8-10)

    L’Écriture fait à ce propos mémoire de la création… Le sabbat été fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat … « Le jour du sabbat, le Christ s’autorise de faire du bien plutôt que du mal, de sauver une vie plutôt que de la tuer » (Marc, 3,4).

    En bref :

    2194 – L’institution du dimanche contribue à ce que « tous jouissent du temps de repos et de loisir suffisant qui leur permette de cultiver leur vie familiale, culturelle, sociale et religieuse » …

    Quatrième commandement

    Honore ton père et ta mère afin d’avoir longue vie sur la terre que le Seigneur ton Dieu te donne (Exode, 20,12).

    Le quatrième commandement ouvre la seconde table. Il indique l’ordre de la charité. Dieu a voulu qu’après Lui, nous honorions nos parents à qui nous devons la vie … il concerne également les rapports de parenté avec les membres du groupe familial … il s’étend aux devoirs des élèves à l’égard du maître, des employés à l’égard des employeurs, des subordonnés à l’égard de leurs chefs, des citoyens à l’égard de leur patrie, de ceux qui l’administrent ou la gouvernent.

    Ce commandement implique et sous-entend les devoirs des parents, tuteurs, maîtres, chefs, magistrats, gouvernants, et tous ceux qui exercent une autorité sur autrui ou sur une communauté de personnes…
    Etc…

  12. @ loaseaubleu
    Fort bien votre citation, mais je préfère l’original à une copie déformée. Tout comme je préfère m’adresser à Dieu plutôt qu’à ses saints.
    L’Eglise catholique a escamoté le deuxième commandement, l’Eglise luthérienne aussi ! Les Réformés et les Evangéliques l’ont gardé.

  13. Et la version originelle n’a jamais rien perdue.
    Souvent imitée, jamais égalée.

  14. roturier

    Pourquoi faut-il que ceci figure uniquement sur un site « communautariste »?

    http://www.tribunejuive.info/france/laffaire-clement-meric-autopsie

  15. Alors personne n’écrit à Hollande afin de réclamer une cérémonie pour appeler à « la réconciliation de la nation avec son histoire » ?

  16. Connaît-il seulement ces notions de  » reconciliation, nation , histoires » ?

  17. S’il les connaît, il les méconnaît.

  18. Je dirai il les méprise

  19. A mon avis, Hollande ne connaît pas le sens du mot « réconciliation », pas même celui de « rassemblement ». Il voulait une France unie, il l’a profondément divisée et il persévère avec les questions sociétales et ses choix économiques, ce qui aggrave son cas.
    Errare humanum est, perseverare diabolicum.

  20. … « Il voulait une France unie »,…

    Il avait dit ça ?
    Trois hypothèses :
    C’était de l’humour. Peu probable.
    C’était du mensonge délibéré. Je ne crois pas.
    C’était de l’inconscience, de l’ignorance concernant le sentiment des Français. C’est le plus probable. Cet homme devait s’imaginer que tout le monde ou presque est sympathisant de gauche, donc unir la France c’est unir la gauche.

  21. Cela va encore durer longtemps, les impitréries?

    Sarko, lui, a bien uni la France. Surtout vers la fin. (Rajouter autant de lol qu’il vous plaira).

    Rien ne permet de supposer qu’une réélection de Sarko en 2012 aurait renforcé l' »Union ».
    Plutôt le contraire.
    Ni aurait amélioré la situation en quoi que ce soit.

    Pour palier à une gouvernance électoraliste pendant 35 ans il faut;
    -Soit 35 ans (au termes desquels le cycle économique s’achève par la voie naturelle, laissant une ou deux générations sur le carreau).
    -Soit des remèdes de cheval impossibles à faire gober en démocratie; donc chaos, émeutes, Grèce.

    Les deux alternatives passent à un moment ou un autre par un pouvoir Front National.

  22. Guenièvre

    Ce qui est cocasse, roturier, c’est que le candidat Hollande voulait « rassembler les français » . Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il les a, à mon sens, encore plus divisés que Sarkozy. Ce dernier clivait sur sa personne, sa manière d’agir, beaucoup haïssait sa  » personne ». Pour ce qui est de son programme on ne peut que constater par exemple que tous ceux qui hurlaient contre sa réforme des retraites emploient les mêmes arguments aujourd’hui pour en justifier une autre…La loi sur le MTP a, par contre, divisé en profondeur parce que ce n’est plus seulement un clivage sur une question économique ou sociale, c’est un clivage sur une question anthropologique.

  23. Souris donc

    Je suis sûre que ça va péter, Hollande (président-par-défaut-au-pied-levé-merci-Nafissatou-merci-Dodo-la-Saumure) est perché. Complètement déconnecté de l’opinion publique. Cf Les posts sur ActuOrange ou Yahoo!Actualités. L’expression sans détours des milieux populaires sur Internet. Voir, par exemple, les commentaires suite à la video de la Ratp, Clément Méric, l’antispéciste pas le petit saint que la gauche a voulu nous vendre.
    http://fr.news.yahoo.com/clément-méric-aurait-donné-un-coup-en-premier-125424095.html
    L’affolement des antiphobiques fait plaisir à voir. On sent qu’ils ont peur de se faire tondre à la Libération.

    Les ministraillons* tournent autour du pot pour ne pas aborder Le Problème. Nième plan banlieue, interpellation de djihadistes présumés, dissolution de groupes nationalistes, prison dans le collimateur de la Chancellerie. Diversions. Tournage autour du pot pour ne pas aborder Le Problème de l’immigration et de la moitié de l’Afrique déboulée chez nous, sans qualification, vouée aux aides sociales, nous jetant la dette coloniale à la figure, nous paupérisant quand les caisses sont vides. Ils réussissent le prodige de parler du logement sans évoquer Le Problème.

    *Nous en avons 38. De très discrets :Frédéric Cuvillier, Anne-Marie Escoffier, Hélène Conway-Mouret, Geneviève Fioraso, Valérie Fourneyron, Guillaume Garot, François Lamy, Marie-Arlette Carlotti, Alain Vidalies. Ils font quoi tous ces prébendiers ?

  24. Souris donc

    @ Patrick
    Sociétal.
    C’est un néologisme issu des facs de sociologie et récupéré par la gauche. Qui a servi de fin de non recevoir aux demandes de référendum sur le mariage gay. « Le référendum est prévu pour les questions sociales et non sociétales » argumentait Taubira. Or quand le texte de loi sur le référendum a été voté en 1958 (?), le mot « sociétal » n’existait pas. J’ai vérifié dans un Larousse de 1985, « sociétal » n’y est pas non plus
    @ Impat
    C’est le plus parfait cynisme. Quatrième hypothèse.
    Ne pas oublier la com’, cinquième hypothèse.

  25. Laissez tomber la loupe, La Dame.
    Prenez du recul, ayez de la perspective.
    Bonnet blanc et blanc bonnet.

  26. Moi, non plus, je ne suis pas sûr, nous n’avons pas encore été suffisamment au fond et puis les Français ont perdu le goût du combat, on leur a inculqué la honte de ce qu’ils sont, et la peur des croquemitaines. Difficile de se révolter vraiment dans de telles conditions.

  27. … « La loi sur le MTP a, par contre, divisé en profondeur parce que ce n’est plus seulement un clivage sur une question économique ou sociale, c’est un clivage sur une question anthropologique. »…
    C’est exactement cela, Guenièvre. Non seulement cette question est d’une toute autre importance que 5 % de salaire en plus ou 2 ans de travail en moins, mais par ailleurs une telle coupure entre Français est sans précédent et ne recoupe pas le fossé classique entre droite et gauche. Il s’agit donc d’une blessure nouvelle infligée au pays. Comme une blessure verticale sur un corps déjà souffrant de blessures horizontales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :