Relativisme

Mais quel est donc cet étrange virus qui s’empare peu à peu de nos têtes, pensantes, chercheuses, bien faites ou bien pleines ?

Un virus insidieux, indolore mais dangereux, que l’on voit s’introduire dans les textes, les articles, les livres. Et de qui, ces textes ? Le plus souvent, de gens sincères, de bonne foi, tenants de la réflexion. Et même quelquefois, tenez-vous bien, des gens qui écrivent et commentent sur Antidoxe.

Que disent-ils, ces patients plus ou moins atteints ?

Ils disent que ce que fait Hollande est désastreux…mais aussitôt, ajoutent-ils, ce que faisait Sarkozy…bof, bof. Qu’il faut bien se garder de reprocher tout ce qui va mal au président en fonction, que le précédent était plein de défauts, que lui non plus n’a pas réussi, qu’il était ceci, qu’il était cela, que ça se vaut, que finalement c’est pareil etc.

Non, mais vous entendez ?

Diminuer le nombre des fonctionnaires, ou l’augmenter, c’est pareil ?

Promouvoir le travail, alléger les contraintes d’horaire, ou vilipender les chefs d’entreprise, c’est pareil ?

Préserver le pouvoir d’achat moyen pendant la grande crise, ou le diminuer comme aujourd’hui à coups de taxes, c’est pareil ?

Coopérer étroitement avec l’Allemagne, au point de se voir reprocher un alignement, ou s’opposer ouvertement à Madame Merkel, c’est pareil ?

Ne pas céder à des revendications très minoritaires concernant la filiation  et la famille, ou satisfaire ces minorités sans accepter le moindre compromis au risque de diviser profondément, c’est pareil ?

Libérer les contraintes de la carte scolaire, ou les rétablir, c’est pareil ?

Instaurer une présidence pour des universités autonomes, ou projeter un contre-pouvoir pour neutraliser cette présidence, c’est pareil ?

Diviser par deux le nombre de nos élus territoriaux, mesure décidée et votée en 2010 pour les élections de 2014, ou revenir à la situation actuelle, c’est pareil ?

On peut imaginer que certains volets de ces alternatives plaisent aux uns, déplaisent aux autres. Mais comment peut-on se laisser aller à prétendre qu’ils se ressemblent ? Comment ?

Par aveuglement, peut-être, mais tous ne sont pas aveugles ou aveuglés. Il y a lieu d’y voir aussi une forme de timidité, de réserve qui conduit à occulter ses propres convictions pour tenter de ne pas heurter. Ou encore un sentiment inconscient de souhaiter se sentir « un peu à gauche, quand même, car j’ai du cœur, n’est ce pas… » en oubliant une fois de plus que la gauche n’a pas le monopole du cœur, et même que bien souvent elle ignore le cœur, le remplaçant par l’idéologie. Pour ceux-là il ne s’agit de rien d’autre que d’un complexe fort mal justifié. Ou encore l’envie d’être ou de paraître objectif ?

Que tous ces gentils, relativistes sans le savoir, méditent la phrase écrite par Charles Consigny dans Le Point du 22 mai dernier :

… « les journalistes s’embarrassent de mille circonlocutions, comme s’ils craignaient le jugement de Pascale Clark. »…

L’application de ce jugement pourrait bien ne pas se limiter aux cercles de la presse !

Alors de grâce, si même après réflexion vous êtes séduits par la gauche, dites-le et votez à gauche. Mais si vous pensez, si vous sentez, que la droite, libérale ou bonapartiste, est plus efficace et plus utile au pays, ne faites pas semblant d’être tentés par la gauche.

 

 

 

 

 

161 Commentaires

  1. Loaseaubleu

    Je suis après quelques décennies en tain de relire 1984.
    La réponse est la.
    Les socialistes sont en train de serrer les derniers écrous.

  2. kravi

    Mais qui dit que c’est pareil ? Les deux Fronts inverses – et renversants –, avec des arguments opposés mais le même espoir de récolter un maximum de voix.
    Du slogan bas de gamme.

  3. Kravi, en somme un Front ou l’autre, c’est pareil…:-)

  4. Rotil

    Impat,

    Bien évidemment que Hollande et Sarkosy ne sont pas pareils. Peut-être même qu’Hollande est bien pire, encore qu’il ait cet avantage d’être tellement le pire qu’on peut espérer une réaction – dût-elle être violente – du peuple de France.

    Sarkosy a sans doute fait quelques petites choses à son crédit, mais je les trouve si minimes, si insignifiantes par rapport à ce qu’il aurait dû faire.

    Il n’a rien fait de très conséquent par rapport à la montée de l’insécurité et aux exigences islamistes.
    Il a gardé la France dans l’Union Européenne et imposé un traité (Lisbonne) après le Non au référendum.

    Je lui garde une rancoeur tenace par rapport à sa politique proche-orientale: je veux bien que Kouchner soit à l’origine de la légion de déshonneur d’enderlin, j’ai du mal à admettre que Sarkosy ne pouvait s’opposer à cette mesure-là.

    Pour finir, il a perdu les élections.

    Je suis très triste d’assister, de loin, à ce que la France est en train de subir. Je ne crois pas qu’on puisse exonérer Monsieur Sarkosy de toute responsabilité à ce sujet.

    Avec mon cordial Shalom d’Ashkelon!

  5. desavy

    A mon avis il ne s’agit pas de relativisme.

    « Ils disent que ce que fait Hollande est désastreux…mais aussitôt, ajoutent-ils, ce que faisait Sarkozy…bof, bof. Qu’il faut bien se garder de reprocher tout ce qui va mal au président en fonction, que le précédent était plein de défauts, que lui non plus n’a pas réussi, qu’il était ceci, qu’il était cela, que ça se vaut, que finalement c’est pareil etc. »

    Nous savons que tout ne se vaut pas, nous savons que les politiques sont différentes.

    Mais s’il est compréhensible qu’un président de gauche fasse une politique de gauche (et encore, mène-t-il une politique de gauche ?), il aurait été logique qu’un président de droite menât une politique de droite.

    Je sais qu’en écrivant cela, je heurte à la fois la gauche pour laquelle Sarko est un ultra-libéral quasiment d’extrême droite et une partie de la droite.

    Si vous le souhaitez, je peux retrouver ce que Renaud Camus a écrit à propos d’un éventuel retour de N.Sarkozy à la politique.

  6. Marie

    ce sont les mêmes qui reprochent à Sarkozy sa politique et l’ouverture qui revendiquent d’être gaullistes!

  7. Desavy,… « Si vous le souhaitez, je peux retrouver ce que Renaud Camus a écrit « …
    Bien sûr, cela ne peut pas manquer d’intérêt.

  8. Oui Marie, nombre de Gaullistes ont manifestement oublié ce qu’était le Gaullisme…

  9. desavy

    La vision de Renaud Camus :

    « Le parti de l’In-nocence prend note avec la plus vive inquiétude des croissantes rumeurs selon lesquelles M. Nicolas Sarkozy, ancien président de la République, préparerait son retour en politique et envisagerait d’être de nouveau candidat à l’élection présidentielle en 2017, si ce n’est plus tôt. Il observe même avec stupéfaction qu’une assez large partie de l’électorat de droite semblerait n’être pas hostile à pareille évolution de la situation. Il y est pour sa part totalement et farouchement opposé. Il rappelle que M. Nicolas Sarkozy, par sa vulgarité, son mauvais goût, son invraisemblable suffisance, a profondément déconsidéré la fonction présidentielle ; et que surtout, par son opportunisme, son manque de convictions profondes, son défaut d’attachement au peuple et à la patrie, il a fait perdre cinq précieuses années au seul combat qui compte vraiment au regard de l’histoire, le combat anticolonialiste contre le changement de peuple et l’islamisation du pays. »

    http://www.in-nocence.org/public_forum/read.php?3,131609

  10. … « La vision de Renaud Camus »…
    Passionnant en effet. Bel exemple du raisonnement tordu consistant à dire que comme X n’est pas parfait il vaut mieux se contenter de quelque Y… moins bon que lui.

  11. desavy

    « parfait » n’est pas le terme qui me serait le premier venu à l’esprit.

  12. Voilà qu’on parle de gaullisme et de gaullistes! En 2013!
    Un peu comme si l’on détectait des Armagnacs et des Bourguignons, des Ligueurs, des Compagnons de Jehu et des Arvernes, des Carnutes, des restes de Huns, une ou deux wisigothes, un couple d’Aurignaciens…
    Impat, sérieusement, qu’est-ce qu’être gaulliste aujourd’hui?
    Pas l’histoire, le chêne abattu de Faizant, le « Je vous ai compris » etc.
    Mais là, maintenant?

  13. … « qu’est-ce qu’être gaulliste aujourd’hui? »…
    Une définition partielle, comme ça, au débotté. Être gaulliste aujourd’hui, c’est savoir faire abstraction…justement d’aujourd’hui, viser l’avenir probable, agir en fonction de son jugement propre sans se préoccuper de l’opinion. C’est être audacieux en oubliant tous les froids calculs des gens raisonnables aveuglés par la réalité du moment.

  14. Rotil

    Mais l’avenir probable, Impat, c’est le remplacement des populations… Entre autres joyeusetés.

  15. Lector

    Presque pareil. Immobilier de 15 ans passés 30 sous NS réduit à 22 avec FH (augmentation de 7 ans donc)… en pleine période de crise du logement, les deux sont presque également fortiches ! Ce qui est pareil c’est le ratage total.
    D’abord pourquoi vous posez-vous ici la question de savoir si la gauche est encore socialiste ? Jospin l’avait déclaré durant sa campagne : « je ne ferai pas une politique socialiste » ! Aveu trotsko-libéral, un comble.
    Ce qui est semblable c’est la soumission à l’économie dite de marché. (tout en prétendant dans chaque camp « remettre de l’humain au cœur de la politique ».
    Ce qui est semblable c’était et c’est le camp des ouiouistes de gôche comme de drouâte !
    Ce qui ce ressemble c’est le communautarisme islamo-compatible avec les deux… et qui a laissé mettre en place l’UOIF hein ?!

    @Marie, ce sont les mêmes qui critiquent (à juste titre) le multicul de gôche qui révèrent Niquota Sarkozy…

    Le vieil électorat de gauche (ceux qui ne sont pas passé à droite), de plus en plus déçu, va pour part s’abstenir de voter et comme le jeune électorat de droite décomplexée n’a pas voulu de Juppé, ni de Fillon, qu’il réclame à cœur (ah ça la gôche n’a pas le monopole de l’émotion c’est sûr, d’ailleurs c’est bien Giscard qui pleurnichait devant Ockrent son « pardonnez je suis trop ému » ) et à cri le premier candidat qui s’est fait évincé au bout d’un seul mandat (sans compter les casseroles)… enfin bref, devinez la terrible suite…
    Et là les pleureuses solferinistes de 2002 seront rejointes par celle de Vaugirard aux prochaines… pareil !

    Croyez-vous vraiment que la pensée unique, le politiquement correct ou ce que voudrez du genre, pardon du style, soit essentiellement de gauche ? Croyez-vous que le discours doxique ait une obédience politique quelconque ?
    Croyez-vous que nos élites ce préoccupent du « grand remplacement » ? Non, elles s’en occupent.

  16. Qu’Impat soit encarté à l’UMP est son droit.
    Mais manifestement il ne peut prendre la plume sans faire de la récupération politicienne ouverte et déclarée ; sur un site prétendument dédié à des gens pensants à l’esprit critique.

    Il ne nous prend pas vraiment pour des pensants.

    Moi qui ai voté Sarko aux deux tours en 2007 & 2012 je ne suis nullement dupe du personnage. Je rappellerai seulement l’affaire de l’Epad qui était à la fois scandaleuse et stupide de sa part. Son recul final dans cette affaire était dû à une seule et unique chose : sa crainte de retombées électorales catastrophiques en 2012 (et d’ailleurs il y’a avait).

    Je me demande comment un type comme ça se comporterait élu au second mandat sachant qu’il n’y a plus rien à craindre. Nommerait-il son labrador au ministère des finances ? Son cheval comme consul ?

    La tentative d’Impat de nous fourguer « bonapartiste » comme la définition d’une certaine droite est ridicule d’anachronisme. Cela se traduit par quoi ? C’est aussi vide de contenu que « Gaulliste » de nos jours.

    Je ne risque pas de voter à gauche ; c’est contraire à mes convictions mais aussi, je l’avoue sans ambages, à mes intérêts.

    MAIS voyons ceci:
    Lors de cette dernière réunion UMP avec lui (le vrai-faux « retour »…) ces chiens de Pawloff se sont mis sur les pattes arrières pour applaudir des pattes de devant. Alors qu’ils lui doivent une défaite électorale et une amende de 11 millions d’Euros pour gestion approximative de campagne et mensonges comptables.
    Si ce n’est pas un monument à la bêtise humaine ça y ressemble.

    Et ne voilà-t-il pas qu’Impat nous appelle à applaudir.
    Relativiste ? Sachant que le contraire est « absolutiste », je prends.

  17. Lisa

    Bonne idée pour le Renaud Camus

  18. Les deux précédents commentaires font de longues et belles phrases, mais ne parlent pas de la vraie question: qui est actuellement le meilleur pour diriger laFrance?
    Le reste n’est que…rien.

  19. Isa

    Hé bien, je trouve ce Renaud Camus infect!
    On dirait du Adeux!
    Ce type en appelle bien au vote FN, non?
    Me sens très loin de ces gens la et j’en ai assez des histoires de vulgarite de Sarko.
    Je trouve les réflexions et les discours de Hollande faisant preuve d’une extrême vulgarite de l’âme.
    Mentir sur Bretihny me semble d’une gravité absolue.

  20. Guenièvre

    C’est presque pareil dit-on ici avec quelques raisons. Mais le problème est qu’il faut choisir et que nous devrons, le moment venu, choisir entre ceux qui se présenteront … pas celui qui est bien, celui qui nous semblera « le moins mal »…
    Rappelons G.Orwell :
    « La plupart d’entre nous persistent à croire que tous les choix, et même les choix politiques, se font entre le bien et le mal, et que du moment qu’une chose est nécessaire, elle doit aussi être bonne. Il nous faudrait, je pense, dépouiller cette croyance qui relève du jardin d’enfants. En politique, on ne peut jamais opter que pour un moindre mal. »

    Je n’ai pas le temps de faire de longs commentaires mais je voudrais souhaiter la bienvenue à Lector ! Comme je suis sur Avignon, j’ai l’occasion de méditer sur ce que vous disiez de l’Art Contemporain….
    Bonne journée à tous !

  21. Bonjour Guenièvre, bonjour à tous,
    Guenièvre, vous êtes « sur » Avignon, et non « en » ?
    Profitez bien du festival.
    Quant aux choix dont vous parlez, même un pasteur, il y a bien longtemps, m’a dit qu’il faut souvent choisir entre deux maux, alors on choisit le moindre. Du moins il faudrait !

  22. Les présidentielles de 2017 pourraient bien voir au 2ème tour s’opposer Marine le Pen et un candidat UMP.
    Le second gagnerait si les votants de « gauche » du 1er tour se rallient massivement à lui histoire de « faire barrage ».
    Si ils s’abstiennent massivement une victoire UMP n’est pas certaine; auquel cas Marine LP pourrait devenir la première Présidente de la République.
    A la question: « quel candidat plausible de l’UMP serait le mieux susceptible de rallier des voix de gauche dans ces conditions? » ma réponse perso est: PAS SARKOZY.

  23. Lisa

    On verrait si les gens de gauche tiennent vraiment à leur front « républicain » !

  24. Rotil

    Veuillez m’excuser si je mets mon grain de sel… Vous savez tous que je ne suis plus français que par papier, si je puis dire… Mais comment pourrais-je être indifférent à la France, où je suis né, où j’ai grandi, où il me reste de la famille et dont la mienne a des racines qui remontent à l’époque de Louis IX?

    Je ne puis vous cacher qu’à cette France à laquelle je suis redevable de beaucoup, et qui est, à ma famille, redevable de beaucoup, je ne puis vous cacher que je lui en veux. Je suis parfois à son endroit très colère, pour parler familièrement. Et derrière la colère, il y a, bien sûr, un amour déçu. Je voulais écrire cela en préambule, afin d’éviter des mécompréhensions.

    Vu d’ici, d’Ashkelon, la France est en train de sombrer. Ce naufrage n’est pas un spectacle réjouissant du tout.

    Je ne suis pas du tout certain que Normal 1er finira son quinquennat. Mais quoiqu’il en soit, je ne vois personne qui ait la carrure – ni la volonté d’ailleurs, d’orienter la France vers un redressement.

    Contrairement à Impat, que je salue amicalement au passage, je suis convaincu que la première chose à faire serait de quitter l’UE.

    La seconde (ou la première), serait de regarder la réalité en face: dans 10 ou 20 ans, à continuer comme cela, la France sera une république islamique.

    Pour une simple question démographique: la France, pas plus que les autres pays européen, ne renouvelle sa génération et, si les statistiques en ce domaine lui sont plus favorable que pour ses voisins, c’est uniquement dû au fait que la publication de certaines statistiques y sont interdites. Ainsi, sont considérés comme nés de parents français les enfants nés de parents ayant la nationalité française. Point, nékouda!
    Mais si un distingo était fait tenant en considération les naissances issus de français récents – naturalisés récemment – on comprendrait vite les choses.

    Je déteste le FN, j’abhorre la Marine, et je ne suis pas de ceux qui pensent qu’elle pourrait changer quoi que ce soit…

    Je pense très sincèrement et très honnêtement que seul, un mouvement populaire de révolte nationale pourrait changer la donne.

    Pour le pire? Pour un meilleur? -Cela je n’en sais vraiment rien.

    Shabbat Shalom!

  25. Un « printemps français », quoi !
    Shabbat Shalom, à vous et aux autres antidoxiens juifs.
    Bon week-end à tous.

  26. roturier

    à Rotil :

    Votre problème amour-haine avec la France est plutôt de la spécialité de Kravi qui serait d’ailleurs bien placé pour le comprendre.

    Mouvement populaire de révolte nationale ? Printemps français ? Ce que je pense de(s) la Révolution(s) est ici-même : http://antidoxe.eu/2012/08/16/indignation-revolution-et-fete-nationale/

    Sinon, évitez de vous baigner à אשקלון: la mer est trop forte ; il y a des méduses et des courants.

    שבת שלום. נקודה.

  27. desavy

    Un autre homme de lettres (Maurice Druon) : « En France, il y a deux grands partis de gauche ; l’un d’eux s’appelle, par convenance, la droite ».

    Phrase pleine d’humour 🙂

  28. kravi

    Sans vouloir parler à sa place, il ne me semble pas que Rotil éprouve de la haine. Il est peiné de voir la France se diriger vers sa perte : que d’atouts gâchés, de gabegie, de démagogie, de renoncements à ce qui nous définissait (un PPDC ?). Je partage sa déception.
    La mienne s’étend à l’institution européenne depuis la dernière forfaiture. Je suis pourtant un partisan de l’idée européenne, seule capable de lutter contre les autres géants économiques, politiques, militaires. Et deux ou trois génération en paix, qui dit mieux ?
    J’arrête ici le hors sujet.

  29. Pour garder quelque espoir, il arrive aussi ceci : Je croyais en Issa, j’ai rencontré Jésus

  30. Je suis assez mal à l’aise avec ces histoires de conversion.
    Un malaise semblable à celui que je ressens avec les histoires d’un(e) « trans ».
    Et surtout en leur présence.

    Comme si j’étais face à une personne atteinte d’un mal existentiel qu’elle cherche à éradiquer.
    Par définition en vain: on a beau aller se chercher ailleurs, à l’arrivée on est toujours soi-même.
    Et en chemin on est souvent rien ; et le chemin dure parfois une vie.

    On est mal à l’aise en présence d’un rien ; on ne le comprend pas, on n’est pas faits pour dévisager le néant, ça nous fout la trouille et une vague nausée semblable au vertige.

    Peut-être est-ce une influence juive; le judaïsme se méfie du prosélytisme et de la conversion ; il n’y croit pas vraiment.
    A moins que ça soi en moi, Docteur.

    Bref, vos histoires de musulmans s’amourachant du Jésus-Issa (celui des catholiques ou des protestants, qu’importe de là où je suis), très peu pour moi. C’est du gibier de psy, ça.

    Et combien y’a-t-il en sens inverse ? Pour aller où ? Pour sublimer quel penchant suicidaire ?

  31. Rotil

    Kravi n’a pas tort. Ce n’est pas de la haine que j’éprouve à l’endroit de la France…

    D’abord, une stupéfaction: dès 4 ans les gamins circulent seuls, leurs téléphones portables dans leur poche « revolver », et personne ne leur cherche noise…

    C’est un fait, c’est une « ambiance » ici…

  32. Lisa

    Il y a des conversions en orient, chez les musulmans, j’ai entendu Marc Fromager en conférence, racontant que Jésus apparaît en rêve à des gens qui ne le connaissait pas, ce n’est donc pas leur psychisme.
    On est jaloux !

  33. Pour ceux qui auraient du mal à suivre, Marc Fromager est le directeur de l’AED « Aide à l’Église en Détresse », association qui vient en aide à toutes les églises catholiques dans les pays difficiles (musulmans, communistes etc.). Bientôt en France?

  34. Rotil, salut amical itou, et vive l’Union Européenne, notre soutien et notre avenir. D’elle et d’elle seule viendra l’existence future de la France.

  35. Dans le même registre, il y a « Portes Ouvertes« , association protestante évangélique qui, comme AED vient en aide aux chrétiens persécutés. Il y a là aussi des témoignages où des musulmans cherchant Dieu ont vu des apparitions de Jésus. Les témoignages convergent. Dans l’un de ces témoignages, le musulman à qui Jésus s’est révélé, le raconte à sa famille et ses amis. Dès lors, les difficultés commencent : on lui demande de dire que c’est Mahomet qui lui est apparu, mais lui, insiste en disant que c’est Jésus. Et là commence la persécution : passage à tabac par ses oncles et cousins, rejet par la famille, le père qui lui reproche de lire la Bible, livre « falsifié par les chrétiens et les juifs ». Mais lui tient ferme…
    De tels chrétiens, anciens musulmans deviennent alors de vrais disciples du Christ, fidèles et solides.

  36. Mais Roturier, je ne vois pas où est le penchant suicidaire. En tout cas pas dans ces « cas » de conversions. Quand un djihadiste, prêt à tuer pour « Allah » a une révélation du Christ et voit ainsi sa vie transformée, au point de devenir aimant pour son prochain, tout le contraire de ce qu’il était avant, on ne peut que se réjouir.
    Maintenant imaginez, si 150 millions de musulmans découvraient le Christ, cela ferait un sacré changement ! Et dans les pays musulmans comme dans nos banlieues !

  37. Vous avez l’air tellement convaincu Impat, qu’on n’ose pas vous contredire !
    😉
    L’Union européenne telle qu’elle était envisagée par De Gaulle, Adenauer et Schumann, oui, mais celle d’aujourd’hui, j’en doute. De plus, avec le « changement de population » en cours, l’UE risque de devenir l’Eurabie, pour certains, elle l’est déjà.

  38. Lector

    Bonjour Impat.
    Salutations à tous.

    Merci Guenièvre, c’est bien aimable à vous ; d’autant que lorsque l’on débarque dans un club sans y être invité… je me demandais si quelque parrainage était nécessaire ; je ne voudrais pas passer de suite pour plus grossier que je ne puis le faire ou l’ai déjà fait.
    Sinon, oui, « sur le pont d’Avignon » vous serez gâté en la matière, si j’ose dire et si je crois aussi ce qu’en relatait Régis Debray dans un essai du même titre.

    Pour vous répondre ainsi qu’à Impat : je ne crois pas que la question se pose dans les termes que vous énoncez ; il ne s’agit pas d’emblée de choisir le meilleur ou le moindre mal, ce qui est souvent le réflexe de l’électeur bien sûr, mais d’examiner autant que faire se peut le programme que porte un candidat ; dans un premier temps (l’électeur n’est d’ailleurs pas obligé de lire tous les programmes, à moins de vouloir se faire politologue) ; les positions que vous tenez chacun sont à mon sens interrogations ou réflexions de second tour.

    En l’occurrence, N.S. était sans doute possible le moins mauvais choix contre Royale ou contre la gôche ; je n’ai pas non plus voté pour Hollande.
    Le ton de NS, de sa campagne, était gaullien. Il tranchait sur tous les autres. Répondait aux attentes des français. J’ai tout de suite compris qu’il serait élu.
    Le coup d’après c’était au Hollande qui avait le ton. Pareil.
    Mélenchon voudrait bien, il se fait tribun, se repasse les discours de Jaurès et de Gaulle en boucle, comme, parait-il, les deux autres. Peau d’balle ! Ceux-là s’inspirent aussi des stratégies mitterrandiennes.
    MLP est en ligne. Ce n’est pas seulement que le ton gronde. Je vous fiche mon billet que le son produit sera ou cherchera dans cette voie. Si le clip de campagne du FN y parvient à l’instar les deux autres, gare !

    Au passage, dans la ligne roturière des récriminations, outre la vulgarité du jogger, j’abhorre pour ma part l’opportunisme et me souviens de la prise d’otage de l’école maternelle, « donnez-moi le p’tit noir », pire l’exécution quasi en direct sous le regard ému des médias. L’hypocrisie des français, voilà encore une chose qui me débecte.

    @Kravi, Desavy…
    Européiste utopiste déçu j’ai, entre deux votes souverainistes, encore flirté avec le centre ; encarté pour le coup.
    Bref parcours de militant si je puis dire : un jour un gauche pas plus, trainé par la colocation de l’époque ; j’y avais découvert l’imbécile Hamon, hargneux ; il s’en fallut aussi de peu que je ne gifle Hollande en le croisant ce jour là ; je regrette bien de ne pas l’avoir fait –un regard m’avait suffit à lui faire détourner le sien– cela ferait aujourd’hui une belle coche à la crosse de ma vantardise.
    Un an à droite, encarté actif, sur projet, après vote sur programme.
    Bon. Emboitant le pas de Roturier, je dirai qu’à l’anachronisme s’ajoute une inconséquence : la gauche, la droite ? J’ai voté jeune homme pour la gauche, donné mon suffrage à un homme de droite, Mitterrand ; plus tard j’ai voté pour un homme de gauche, Chirac. Et même pour puis contre un trotskard libéral. Je suis resté de conviction… disons de suffrage centriste, aussi contre mon propre extrémisme.* Et l’on peut dire qu’il y a de quoi le nourrir depuis plus d’une bonne décennie. *(pas trop sale tout de même, un vote blanc de second tour, raturé, censément comptabilisé mais caduc… un côté jardin peut-être pas si enfantin… rester sur son quant-à-soi ne me parait pas de cette nature ; on a le droit voire le devoir, ou bien est-ce le nécessaire qui l’oblige ?, contre Orwell et le cynisme, de garder par devers soi la part d’utopie politique sans laquelle on imagine… pardon, je constate, que, par exemple, l’Europe telle qu’on nous l’a pondu n’a pas d’avenir, n’est à tout le moins tangible que dans le pire de ses effets.)

    @Lisa
    J’entends des électeurs de gauche tendance Merluchon qui juraient sur l’absence de leur Saints que jamais ô grand jamais ils ne voteraient FN…(c’était même une marque de fabrique à la fois qu’une présentation…) mais c’était du temps de JMLP, disent-ils aujourd’hui…

    En l’état des lieux, c’est MLP qui arriverait au second tour. Comme Roturier, j’emploie le conditionnel. Or les conditions requises sont présentes : gôche totalitaire méprisable, absence à droite pour l’instant, chômage, insécurité fiduciaire et pécuniaire, déliquescence morale, corruption, manipulation médiatique, antisémitisme et islamophilie, voire vice-versa et cætera.

    @Rotil, Kravi… qui voudra…
    Pour un retour à l’ECU, une abrogation de la loi de 73, une sortie de cette Europe administrative (puisque la sortie européiste par le haut ne semble possible, non projetée, le souverainisme devient le remède, ce n’est effectivement ni bien ni mal, c’est une voie), de l’Europe donc et de l’euro ; un retour des/aux nations, puisque une identité transnationale, européenne, n’a pas plus été construite pacifiquement de nos jours que de façon militaire dans les temps historiques.
    Je situe bien un candidat dont le programme me séduit. Les français ne lui ont pas accordé beaucoup de crédit, ni de facto de suffrages ; il n’a pas l’audience que les médias accorde à MLP, candidate à qui le bipartisme fait non seulement cadeau du réel mais aussi de quelques idées ad hoc ; idées que l’électeur de drouâte devenu quasi tout autant olfactif que celui de gôche, trouve trop odoriférantes pour ses petites narines qu’il ne dilatent qu’avec parcimonie.

    En 2002, c’était prévisible, observable plus qu’observé, la conjoncture, pour le dire en résumé, allait porter JMLP au second tour. Sa fille qui pourrait bénéficier à nouveau d’un théâtre plus catastrophique encore, fait, en plus d’opérations, preuve de volonté ; ce que nous savons que n’avait pas le père en l’espèce. Bref, elle en veut. Plus. Eh bien ce ne sera pas pour le meilleur ; le pire surgirait, dirais-je, sans doute avant même que nous la subissions.

    (((P.S. @Kravi. Je répondrais bien un jour à la question que vous me posiez tantôt sur Causeur si c’en était une, à propos d’un goût du sang virtuelle, selon votre expression, si n’était que cela pourrait m’en prendre deux. Je vous dirai succinctement sans ambages ni rimes qu’il m’apparait que cela est bien pire que néo-médiéval.)))

  39. kravi

    Bonjour Lector,
    Je serais curieux d’entendre votre opinion sur l’arène du net. J’ai quelques idées moi aussi, il me faut juste un peu de temps pour proposer un texte à Antidoxe.
    J’ai voté à tous les râteliers, mais, à ma grande – et souvent désagréable, on peine à quitter les idéaux juvéniles – surprise, de plus en plus à droite à mesure que le temps passait. Cependant, sauf bouleversement tellurique, je ne voterai jamais FN, à l’instar du mélanchoniste de base, que pourtant je ne porte pas dans mon coeur. Des causes différentes peuvent produire les mêmes effets.
    Guenièvre a forcément raison : le moins pire possible… mais nous ne sommes jamais à l’abri des surprises.

  40. Rotil

    Pour ce qui est des présidentielles françaises, je suis maintenant hors du coup, j’ai toujours pensé qu’un israélien qui a la double nationalité n’a pas à y participer…

    Aussi ma question est-elle innocente – au sens étymologique du terme.

    A supposer qu’il y ait des élections présidentielles avant le printemps français qu’évoquait Patrick, et qu’au deuxième tour il y ait Hollande VS Marine, quelles seraient vos tentations?

    Question subsidiaire: pourquoi?

  41. Etymologiquement INNOCENT veut dire non-nocif, sans nuisance.
    Et non synonyme de naïf.
    Mais ces finesses du Français ne sont pas forcément à la portée d’un étranger. (Hôpital, charité…).

  42. Yaakov Rotil

    Vous ne m’apprenez rien, roturier… Je n’ai pas employé ce terme dans le sens de « naïf ». Et si je suis étranger maintenant depuis 2 ans et demi, le Français reste ma langue maternelle depuis environ 8 siècles…
    Je crois la parler encore assez correctement.

    Mais merci quand même!

  43. roturier

    S’exprime pas mal du tout, le nouveau Lector (6H31); Lecter étant déjà pris (pour Hannibal); aurait pu aussi s’appeler Ecritor.

    Surtout qu’il me cite parfois et pas forcément pour me vilipender ; c’est assez rare ici pour être remarqué ; comment pourrais-je faire autrement que lui souhaiter la bienvenue ?

    D’accord avec lui d’ailleurs souvent ; aussi que l’approche de MLP du pouvoir dévierait (si ce n’est déjà fait) la France de sa trajectoire même si dans l’immédiat elle n’est pas élue (« le pire surgirait …avant même que nous la subissions »).

    Remarque qd même : l’échange croisé Antidoxe-Causeur ne facilite pas la compréhension de votre discussion, les gars (dont Kravi). On n’est pas censés suivre deux matches de tennis simultanément.

    Et un peu d’attention SVP à ma comprenette défectueuse lorsqu’on écrit vite ; exemples : « un gauche pas plus »……« l’Europe…. n’est à tout le moins tangible que dans le pire de ses effets » .

  44. Patrick, 0h13.
    Concernant l’Europe, oui après réflexion je suis convaincu. Je voudrais faire part à tous de la remarque suivante à la suite des nombreuses critiques lues ici et surtout ailleurs.
    On se plaint, souvent a juste titre, de beaucoup de choses: bureaucratie, risque de « remplacement de population », dette, chômage…et il semble aller de soi qu’on en accuse « l’Europe ».
    Or ces « choses » trouvent à l’évidence leur origine dans la France davantage que dans l’Union et d’ailleurs touchent plus la France que le reste de l’Union. Il serait donc plus cohérent de se dire franco sceptique qu’eurosceptique….

  45. Certes, il ne faut pas mettre tout sur le dos de l’Europe.
    Et peut-être rien.

    L’Europe fut une excellente idée, hélas devenue une de ces bonnes intentions dont est pavé etc…
    Faute au diable qui se niche dans les détails et aux faiblesses humaines.

    Un pays bien géré s’en sort le mieux avec une monnaie forte; et vice-versa.

    Une France qui, faute de pouvoir s’imposer un minimum de discipline budgétaire et effort industriel se repose depuis des décennies sur la facilité d’emprunter (notamment depuis l’introduction de l’Euro) ne peut à terme qu’avoir une monnaie de singe dévaluable à souhait.

    Et il était tellement plus facile de pratiquer la gonflette que de se serrer la ceinture, d’élargir le périmètre que de « harmoniser » la gouvernance (en clair, s’aligner avec la rigueur germanique).

    Le vrai terme, Impat a raison, devrait être « franco-scepticisme ».

    Reste à négocier la sortie (de l’Euro, sinon de l’Europe) avec le moins de casse possible.

    Cela s’apparenterait à un dépôt de bilan avec tentative de continuation ; donc réduction de la voilure, serrage de la ceinture et impayés partiels des dettes.

  46. desavy

    Isa

    « Hé bien, je trouve ce Renaud Camus infect!
    On dirait du Adeux!
    Ce type en appelle bien au vote FN, non? »

    Renaud Camus est à la fois un esthète et un écrivain, qui subit depuis des années les foudres de la bien-pensance. L’emploi de « type » me semble inapproprié.

    Je sais à peine qui est Adeux. Vous leur trouvez vraiment des points communs ?

  47. desavy

    « Un pays bien géré s’en sort le mieux avec une monnaie forte; et vice-versa. »

    La première partie de la phrase me semble claire, mais le « vice-versa » m’étonne. Vous voulez dire qu’un pays qui a une monnaie forte s’en sort mieux ?

  48. Un pays disposant d’une monnaie forte s’en sort mieux…?
    Oui probablement, bien que cela ne soit sans doute pas démontrable, en tout cas par moi.
    Probablement, parce que le meilleur facteur pour qu’un pays s’en sorte bien est la confiance qu’il inspire, tant à l’exterieur qu’a ses propres citoyens. Cette confiance compte beaucoup plus que, par exemple, le prix de ses exportations.

  49. Effectivement il y a trop de doubles négations pour que ça soit clair.

    Je veux dire qu’un pays mal géré n’a pas d’autre choix que d’avoir une monnaie de singe dévaluable à souhait, permettant de transférer sur sa population, par l’appauvrissement généralisé inhérent aux dévaluations, la conséquence de ses contre-performances.

    Et naturellement de renchérir ses importations et de rendre ses exportations + compétitives; ce qui, à terme, devrait rééquilibrer les comptes. .

  50. roturier

    @ Impat: il ne faut peut-être pas tronquer ma phrase qui disait: « Un pays bien géré s’en sort le mieux avec une monnaie forte; et vice-versa. »
    Bien géré, dis-je; pas n’importe quel pays.
    A 19H10 sur question de desavy je m’explique + clairement.

  51. Lector

    Corrigenda : …gâtée. Le coup d’après c’était Hollande. Ses narines qu’il ne dilate ; etc.

    pour la comprenette de Roturier :
    « Un jour à gauche pas plus. » addendum : au mjs (bref avant les 30 piges)

    Quant à l’Europe, nous en reparlerons. « Pas la faute de l’Europe » = blabla doxique. Je vous ferai un papier retour sur le TCE, première page ; à part ça abrogation de la dette, point.

    Pour info : mon pseudo sur Causeur était Lector laetaberis. Et sinon les parenthèses multipliées pour faire aparté (Cf. tennis).
    Et puis merci à vous pour le « bienvenue ». Nous aurons sans doute l’occasion de quelques passes d’armes.

    @Kravi, j’attends donc votre papier, y répondrai (sous quelle forme nous verrons bien).

    @Rotil; vos questions étaient-elles faites à l’adresse de Kravi ?

  52. Rotil

    @Rotil; vos questions étaient-elles faites à l’adresse de Kravi ?

    Non, Lector, un peu à tout le monde…

  53. Lector, bienvenue, j’attends votre papier, cochon qui s’en dédit !

  54. Pas de haine pour moi non plus mais l’impression d’un immense gâchis. Habitant Jerusalem, je ne suis plus vraiment concernée et pour cette raison, je ne vote pas non plus pour les élections présidentielles. mais ça me rend triste que dans ce pays qui a permis à mes parents de me donner une bonne éducation, le talent et le travail ne soient plus considérés, qu’il aille à sa perte pour au moins une génération et que sa population soit aussi soumise, sans réflexion personnelle, sans sursaut intelligent, sauf pour quelques uns très isolés…
    Parlez fort autour de vous, vous serez peut-être surpris du nombre d’amis que vous vous ferez. Cordialement et bonne semaine

  55. Merci, BTY, en souvenir de posts amicaux ici-même.

  56. Guenièvre

    Bonsoir Tibor !

    Et moi j’en attends un de vous, depuis longtemps déjà ! 🙂

  57. Ah, Guenièvre si vous saviez ! L’épisode IKEA à peine achevé me voici à l’attaque de la friche qui envahit notre terrain, à la faux, par la chaleur qu’il fait, je suis épuisé, mais je n’oublie pas 🙂

  58. Lector

    @Kravi,
    Comment dirais-je… filiation m’oblige… (entre autres choses) : le respect d’un aïeul honorable et honoré dont l’acuité éthique et l’engagement politique me semble en tout point admirable (bref par raison) et qui m’a en partie éduqué (l’affect), m’en empêche* ; je ne me trouve de fait, symétriquement, pas d’obligation à l’énoncé (au demeurant Demorandesque), autrement dit aucune à l’annoncer. Précision et annonce donc faites par sympathie naissante. (*je parle du vote FN bien sûr)

    Guenièvre a si fréquemment raison que je ne donnai pas non plus tort à Orwell.

    ((((« Gout du sang virtuel » arrfff!))))

  59. Lector

    @Rotil, pour ma part, je dirais tentative plutôt que tentation; l’autre Nicolas donc (c’était aux dernières mon premier choix et ce le sera aux prochaines, sauf imprévu). Pourquoi ? Comme déjà évoquées, les idées que je me suis fait rencontrent pour bonne part son programme.

  60. Lector

    @Tibor, merci ; et puis, ça marche, me suis avancé, ne saurais me dédire, nan mais ! –bon, puisque vous faites patienter Guenièvre, je suppose que vous m’accorderez un peu de temps voire un bon délai (because jardinage et défrichage de mon côté aussi, sans passer par la case Ikea, ouf) ; et puis un sentiment de répétition (sur internet) à ce propos (Europe)… bref à l’épuisement s’ajoute un peu de lassitude. Mais je retiens l’invitation, vous en remercie et vous souhaite bon courage au faucher… balancier coordonné hein, le mouvement ; pousser tirer et d’un pied l’autre balancer… des siècles d’Histoire… un geste méditatif… aussi parce que tellurique, presque un haka, plus paisible ou pacifié, moins démonstratif, humble en somme, et sous le cagnard qui confirme cette étrange démarche de bagnard sans chaînes aux chevilles, l’exotisme même s’invite : d’un chapeau de paille nous voilà péon, un linge passé sur le front remonte le temps, nous voilà chouan.

    @Comprenette et Roturier… « Gout du sang virtuel » ; « pondue » keske j’déconne avec les accords !!! Désolé. Pas d’accord. Mille excuses devrais-je dire, vu la quantité de fautes et de coquilles. Ecritor ? Plutôt Ecritort pour le coup, mon orthographe manque sacrément d’équité, j’ai bien mal accordé mon clavier… hummm j’ai bien fait de gommer le laetaberis en débarquant chez vous –je soigne aussi ma petite vanité.

  61. kravi

    A ce propos, j’ai cherché dans mes très anciens souvenirs et n’ai trouvé que « qui apporte de la joie ». Me trompé–je ?

  62. kravi

    Par ailleurs, Demorand porte des chaussures pour se protéger les pieds. Ce n’est pas une raison pour m’abstenir de faire de même.

  63. Lector

    Pas faux. Une adresse de félicité.
    De longue mémoire je dirais, 2ème personne du singulier futur que l’on pourrait traduire par  » tu vas te réjouir « .

  64. Lector

    Certes. Vous marquez le point. 😉 Mais…
    Lui, des chaussures ? Je le voyais plutôt en bottes d’un arrogant rouge-brun.

  65. kravi

    C’est Talons rouges, l’esthète précieux mais, à mon sens, odieux, qui va être jaloux !

  66. La modération sur ce site devrait interdire l’échange strictement privé, incompréhensible aux autres.
    Comme par ex ceci: הבנת, קרבי ?

  67. QuadPater

    QUI s’est permis de dessiner des graffitis sur Antidoxe ??? 😦

  68. roturier

    C’est moi, Maître….

    Mais ce n’est pas pire que la l’échange de clins d’œil privés entre deux intervenants, certes en Français mais inaccessibles aux autres.

    Imaginez si on formait des pairs enfermées dans des bulles… Adios Antidoxe…

  69. QuadPater

    « Pairs dans des bulles » > Amis-bulles > Annie-Bulle > Hannibul Lector !!!??
    Roturier, si vous voulez qu’on vire Lector, demandez-le plus simplement.

    Sinon vous avez raison, les clins d’œils c’est gênant. Néanmoins vous pouvez toujours demander de quoi il est question aux clindeuillistes, qui sont tenus de répondre dans l’heure.

  70. desavy

    roturier

    « Imaginez si on formait des pairs enfermées dans des bulles… »

    On peut choisir son partenaire ?

  71. kravi

    Puisque cette censure draconienne nous impose ne pas dessiner, je répondrai en bon français : ken, ivanti, ve ani maskim : ata tsodek.
    Il n’y a aucun 😉 privé. Juste une référence à ce abject fil que Rackam vient de parcourir.

  72. QuadPater

    Oui, oui, j’ai écrit clins d’œils 😦

  73. QuadPater

    kravi, voici ma réponse à vos insolences : « ken hébarbi vonta laplaj »

  74. QuadPater

    J’aimerais savoir si l’Europe est une protection contre le Grand Remplacement, un catalyseur, ou une structure neutre.

  75. Rotil

    Que voilà une intéressante question! Si je m’en tiens aux trois options proposées, j’opterai pour « catalyseur ».
    L’Europe s’est construite sur les ruines de la seconde guerre mondiale qui n’était que le prolongement de la première, en un sens.
    Ruines matérielles et ruines morales, perte de confiance des Nations en elles-mêmes, culpabilité d’après la Shoah, perte de puissance avec la décolonisation…
    On nous a vendu le projet européen au nom d’une ère de paix à venir…
    Mais à quel prix! La perte de l’identité, des identités…
    L’Europe est une tentative d’empire romain mais, sans aucune puissance, sans aucune assise, elle se trouve envahie quelques décennies après sa mise en route. Rome avait duré plus longtemps, mais les modes de disparition ne manquent pas de parallèles.
    Brétigny, Trappes, Malmö, Bruxelles, Londres sont autant de Munich, et je ne cite que quelques exemples.

  76. Yaakov Rotil

    P.S.: Et dans ces conditions il n’est pas étonnant que l’Europe trépigne de rage parce que nous voulons garder Jérusalem… Nous lui sommes un miroir qui la gêne aux entournures.

  77. kravi

    Quad, c’est en effet une excellente question. Comme vous le savez, il n’y a aucune Europe politique. Juste des réactions nationales diverses, fonctions elles-mêmes des positions de partis en recherche d’électeurs.
    À ce sujet, juste un mot. Il est scandaleux de laisser ce problème de refus d’intégration au seul front national. Les tartarinades de Sarkozy (kascher, etc.) étaient nettement insuffisantes. Ne comptons évidemment pas sur Hollande qui compte sur les 93 % de musulmans ayant voté pour lui. Et qui, par surcroît, a été porté à la présidence par les seuls Bons et Justes.

  78. Et moi, je vous répondrai en latin :
    Cesarem legato alacrem eorum.

  79. Guenièvre

    Des précisions dans cet interview de Michèle Tribalat en laquelle j’ai toute confiance. On y apprend plusieurs choses :
    – L’Europe compte bien sur l’immigration pour combler son déficit démographique. Une autre solution – une politique familiale par exemple- ne semble pas l’effleurer.
    – Statistiquement il n’est pas possible que les musulmans deviennent plus nombreux que les non musulmans en Europe.
    – la minorité musulmane étant très combative il faudra « se battre » pour conserver les valeurs auxquelles nous tenons.

    « On peut entendre l’islamisation de deux manières. Une manière très littérale revient à dire que les musulmans seront bientôt majoritaires en nombre dans la population française, ce qui n’est pas réaliste du tout. S’il y a fantasme, il est là. Une autre manière consiste à penser que l’apparition d’une minorité musulmane importante, de plus en plus sûre d’elle et exprimant des exigences va changer notre cadre de vie, nos modes de vie et limiter nos libertés. Mais c’est déjà le cas. Pas la peine d’insister sur ce que l’islam a grignoté, d’ores et déjà, sur notre liberté d’expression. Christopher Caldwell a consacré un livre précisément à ce sujet, sans grand écho en France, malheureusement. Quand une culture tolérante accueille une culture intransigeante, c’est généralement la première qui cède. D’une certaine manière, la présence d’une population musulmane de plus en plus importante va nous obliger à décider ce sur quoi nous ne cèderons pas. Et, comme l’écrit Salman Rushdie, nous ne garderons que les libertés pour lesquelles nous serons prêts à nous battre. J’emploie le terme « battre » au sens figuré et non au sens d’un conflit armé. Je me sens obligée de le préciser, ce que je n’aurais sans doute pas fait 30 ans plus tôt. »
    http://www.atlantico.fr/decryptage/islam-et-immigration-face-au-declin-demographique-europeen-derriere-fantasmes-verite-chiffres-michele-tribalat-514982.html?page=0,2

  80. « Statistiquement il n’est pas possible que les musulmans deviennent plus nombreux que les non musulmans en Europe »
    Cela, j’aimerais qu’on me le prouve, car :
    – chaque année, plusieurs centaines de milliers d’étrangers sont accueillis en France, certes pas tous musulmans, mais ils sont nombreux,
    – la reproduction à raison d’un ou deux enfants pour une famille « de souche » ne fait pas le poids face à la reproduction des immigrés, qui de surcroit n’avortent pas et utilisent peu la contraception.
    Mais nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes : 7 millions d’enfants tués avant leur naissance depuis la loi Veil, cela n’a pas l’air de choquer grand monde. Et ceux qui le sont ne s’expriment pas, de peur de passer encore pour des réacs et des phallocrates.
    Et la parole de Michèle Tribalat (personne que je respecte par ailleurs) n’est pas parole d’évangile. Elle peut se tromper comme tout le monde.

  81. Rotil

    « En 2030, la population musulmane attendue en France métropolitaine serait légèrement inférieure à 7 millions, soit 10,3 % de la population totale. »

    Voilà une affirmation qui me semble bien optimiste!

    Mais d’une façon plus générale, c’est l’attitude française de complaisance qui me semble la précipiter dans le mur…

    Moi, ça fait 2 ans et demi que je suis en Israël, et je me faisais récemment cette réflexion que nous avons moins de problème avec « nos » arabes que vous avec les vôtres. Comment cela se fait-il?

  82. Guenièvre

    Lisez le texte Patrick, M.Tibalat n’est pas parole d’évangile mais elle est démographe et elle n’a pas du tout la langue de bois sur l’immigration – j’ai lu « Les yeux grands fermés »- c’est pourquoi je dis que je lui fais confiance.

  83. Merci Guenièvre, pour ce lien. On peut tout à fait imaginer à moyen terme trente pour cent de musulmans, une puissance considérable si l’on considère que c’est un groupe très soudé et intransigeant. La question est effectivement de savoir si nous sommes capables d’imposer le débat critique à cette communauté, si nous sommes capables faire autre chose que du politiquement correct et dire clairement que ce n’est pas opprimer un groupe religieux et politique de se plier à la common decency, d’accepter les valeurs de ceux chez qui ils s’installent, de ne pas demander sans cesse aux autres de s’adapter à leurs moeurs mais bien eux de faire l’effort d’accepter les autres.

  84. Tibor, ils estiment qu’ils sont « chez eux » ici et ne voient pas pourquoi ils accepteraient « nos » valeurs.

  85. Quad 19h58…
    Un catalyseur, difficile de voir pourquoi l’Europe le serait.
    Une structure neutre, éventuellement…mais ce n’est pas son genre d’être neutre.
    Une protection, c’est vraisemblable. On « remplace » moins facilement 350 millions de personnes que 65 millions.

  86. QuadPater

    Il n’y a pas d’Europe politique, peut-être, mais est-ce que la France pourrait décider demain de n’accepter l’immigration que de personnes disposant de ressources (un contrat de travail ou un conjoint qui travaille) sans se faire engueuler ?

  87. QuadPater

    Nous sommes dans Schengen, hein ?

  88. Alorslà, je ne vois pas pourquoi ! C’est la détermination, la cohésion qui comptent, pas le nombre. L’Europe est aux mains de technocrates sans âme et sans courageencourageant activement l’immigration, j’ai personnellement de plus en plus de doutes sur sa capacité à s’opposer à l’islamisme, et d’ailleurs à faire quoi que ce soit.

  89. À part pondre des directives imbéciles sur les équipements routiers ou à prendre ouvertement parti pour les palestiniens contre Israël.

  90. Tartarinades de Sarko: Karcher, pas Kascher…
    Que dit le psy de son propre lapsus?

  91. roturier

    L’affirmation de Michelle Tribalat est simplement scientifique. La démographie est une science assez exacte à l’horizon de qq décennies, aucun optimisme la-dedans.
    En l’occurrence c’est basé sur le fait indéniable que la natalité des arabes baisse considérablement; ils s’occidentalisent, c’est ça la vérité. Elle approche celle des « souchiens » et devrait l’égaler dans une génération ou deux.
    L’avalanche démographique arabo-musulmane est une chimère; mais leur influence sur la France sera, est déjà, celle d’une minorité importante.

  92. roturier

    D’accord avec la Dame 21H29; et avec moi 23H38.
    Le pourcentage d’arabo-musulmans se stabilisera dans une génération ou deux et ne dépassera probablement jamais 11-12%. Déjà énorme certes; D’après Tribalat il est d’environs 7% maintenant.

  93. Voyez le comm de La Dame d’hier 21H07 citant Michelle Tribalat et échanges suivants.
    Le pourcentage d’arabo-musulmans en France ne dépassera probablement jamais 11-12%.

    Autrement dit, des zones fortement voire majoritairement arabo-musulmanes, il y’en a et il y’en aura. Mais la France, malgré cette forte et influente minorité, restera essentiellement « blanche » et occidentale.

    L’évolution est inéluctable et indépendante des gesticulations de tel ou tel politicard(e).

    Ne nous laissons pas conter et mettons nous bien dans le crâne qu’il faudra vivre avec, plaise ou non.

  94. Je ne vois pas pourquoi vous pouvez affirmer de telles choses si l’immigration continue au rythme actuel !

  95. Il nous faudra vivre avec peut-être mais rien nous oblige à accepter les exigences toujours plus nombreuses des musulmans.

  96. kravi

    Je dirais plutôt : ILS devront vivre avec les valeurs démocratiques et laïques.

  97. Il faudrait peut-être redéfinir les mots « démocratique » et « laïque« . La confusion est telle que chacun a plus ou moins sa propre compréhension des mots.

  98. Guenièvre

    Regardons les statistiques : nous avons ici le nombre d’entrées des immigrés par année et par continents, en gros autour de 200000 entrées dont 95000 en moyenne par an pour les immigrés venant d’Afrique.
    http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/france/flux_immigration/tri/
    En admettant que les 95000 soient tous musulmans ce qui n’est pas dit, au bout de dix ans on a 950000 musulmans de plus auxquels il faut rajouter les naissances mais le taux de fécondité n’est pas non plus si important qu’on le croit et se stabilise rapidement ( 2,6 contre 1,9 pour les femmes nées en France chiffres parus dans l’Express)
    Je ne suis pas matheuse aussi je demande à ceux qui le sont : dans combien de temps la population musulmane rattrapera-t-elle la population non musulmane ?
    Il me semble que ce n’est pas « le nombre » qui est inquiétant mais les exigences de la communauté et l’incapacité de nos politiques à exiger le respect de nos valeurs. Quand je vois que certains au PS commencent à dire que les « incidents » de Trappes sont dus à la loi sur la burqa ça me fait bouillir !

  99. Chère Guenièvre, nous ne savons rien du flux réel, et du nombre réel de musulmans en France, ce sont des valeurs basses je crois bien, nous ne sommes pas foutus d’aller faire respecter l’ordre dans le ghettos mais nous saurions combien de gens y vivent réellement.
    Toujours est-il que comme le dit Roturier il est des lieux où la concentration est vraiment très forte, ces sortes de Bantoustan posent un réel problème et montrent qu’il y a un grave problème d’intégration.
    Enfin, comme vous le dites la question n’est pas tant celle du nombre vraiment conséquent de toute façon, mais celle du refus des valeurs de l’Occident et par dessus tout la lâcheté de ce même Occident paralysé par la peur d’une guerre de civilisation.

  100. kravi

    Il me semble que les mots sont suffisamment précis.
    Par laïque j’entends séparation des Eglises et de l’État, liberté de culte pour chacun y compris choix de ne pas croire, et respect de toutes les religions pour autant qu’elles s’expriment dans la sphère privée.

  101. roturier

    LA solution, on y va tout droit:
    La France devenant un pays du tiers-monde vu l’évolution de sa situation économique et sociale (due surtout à autre chose que l’immigration).
    Ils n’auront bientôt plus de raison de se faufiler ici.

  102. Dans ce domaine du maintien de notre type de population, il serait aussi efficace de favoriser l’entrée des autres Européens en France et le non départ des Français vers l’ailleurs. C.est à dire l’inverse de ce qui se pratique actuellement.

  103. roturier

    Personne n’a jamais réussi à empêcher que des vases communicants communiquent.

    Les tentatives sérieuses passent toutes par des barbelés et des miradors; dont l’étanchéité est douteuse et la longévité davantage. Elles sont condamnées à terme.

    Comme dit ma tante: il n’est pas un problème en ce monde qu’une absence de solution ne saurait résoudre.

  104. Rotil

    Guenièvre,

    « 1,9 pour les femmes nées en France chiffres parus dans l’Express ». Je crois savoir qu’il s’agit des femmes de nationalité française, ce qui n’est pas tout-à-fait la même chose. D’après certaines sources (désolé, je ne les ai pas en tête) la fécondité des femmes « souchiennes » est de 1.3. Or, il faut une fécondité de 2.1 pour simplement le renouvellement des générations…

    Impat,

    La plupart des autres pays européens ont le même problème démographique… L’Allemagne, c’est une catastrophe, l’Espagne aussi, en fait il n’y a que dans les pays de l’est que la situation est un peu moins mauvaise (en excluant la Russie pour laquelle c’est aussi la cata…)

    Par ailleurs, pour que les français restent, il faudrait peut-être que la France redevienne attractive…

    C’est un autre aspect du problème, très réel aussi.

  105. Ce n’est pas une question de vases communicants, je n’aurais rien à redire à une immigration forte si elle ne s’accompagnait pas de l’abdication de nos valeurs au profit de celles des nouveaux venus !

  106. pour autant qu’elles s’expriment dans la sphère privée
    Alors pas de JMJ ? pas de culte en plein air ?
    Sur la laïcité.
    Et les protestants savent de quoi ils parlent :
    – ils ont assez souffert dans le passé du poids de la religion dominante,
    – ils ont combattu aux côtés d’autres organismes pour obtenir la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

  107. QuadPater

    « Les tentatives sérieuses passent toutes par des barbelés et des miradors »
    Houla.
    Cessez de dramatiser comme ça. Nous parlons juste de frontières !

  108. kravi

    Patrick, j’ai lu votre texte, et je ne suis pas « malintentionné ». Ce n’est pas parce qu’un croyant réserve sa foi à un espace privé ou cultuel qu’il est « exclu de l’espace public ».
    Ou alors, vous cautionnez les prières de rue musulmanes ?

  109. Isa

    Effectivement Desavy, je ne peux m’arrêter qu’au style.
    Je vous laisse donc les références a Brasillach et a Camus, j’espère que vous ne ferez grâce de Soral:))

    Autrement, 100% d’accord avec Impat et toujours étonnée que des gens intelligents puissent voter NDA qui, je le rappelle n’a pas hésite a dire qu’il pourrait nommer MLP premier ministre.

  110. Kravi, je ne pense pas que vous soyez mal intentionné. Je lis depuis longtemps vos commentaires, j’ai une idée bien plus positive à votre sujet. Je ne suis pas non plus pour les prières de rues, vous vous en doutez bien si vous lisez mes commentaires par ailleurs.
    Mais je n’aime pas cette mentalité franco-française qui veut que parce qu’on est croyant, surtout chrétien, on n’a pas le droit de s’exprimer publiquement. Toute philosophie, tout courant de pensée aussi aberrants soient-ils, ont droit de cité, mais les chrétiens devraient se taire.

  111. kravi

    Patrick, je ne vois pas où les chrétiens sont sommés de se taire.

  112. kravi

    Merci, Tibor. Je cherchais justement un moteur de recherche ouvert. Comme dit l’un des commentateurs : «The Muslim Way (The Only Way)».

  113. Kravi, je me suis dit la même chose, et je suis heureux que des esprits ouverts puissent bénéficier de cette remarquable avancée du Web !

  114. Ils ne sont pas sommés de se taire. Ils sont souvent maltraités par les médias et les politiques. Ils peuvent être force de proposition à condition de ne pas dire qu’ils sont chrétiens. Quand ils citent Dieu ou Jésus en politique, on les critiques au motif de la « séparation de l’Eglise et de l’Etat« . Mais on peut citer Marx, Nietsche, Sartre, Beaudelaire ou Platon (pour n’en citer que quelques uns), personne n’y voit de problème.

  115. Lector

    « – Voilà ! – l’Europe, hélas ! Écrase du talon
    Ce pays qui fut pourpre et n’est plus que haillon. »

  116. Lector

    @QuidPotter
    « « Pairs dans des bulles » > Amis-bulles > Annie-Bulle > Hannibul Lector !!!??
    Roturier, si vous voulez qu’on vire Lector, demandez-le plus simplement. »

    Sympa votre proposition. L’indispensable bienveillance antidoxique j’imagine, la « courtoisie de rigueur »…
    Je dois être « trop hideux, chauve, obèse et presbyte »…?!… du moins la politesse est mienne je ne fais pas l’hypocrite, et, tandis que vous irez calmes et amènes, bravant de vos délicatesses le subtil, cartulaire brandi devant mon spécimen, tenant le registre gracile de ces talents d’énergumènes qui vous font un abcès, je chérirai l’excès.

    En bref, merci ; tu me l’diras pas deux fois mon gars ; ça m’fait gagner du temps ; ciao.

  117. Isa

    Restez Lector!
    Il y a incompréhension totale!
    Roturier râle tout le temps, c’est très pénible!
    Quad s’y est mal pris, mais il se fichait de lui!
    Restez, vous dites très bien ce que vous avez a dire, il est vrai que nous aurions du intervenir avant, mais faisait chaud hier!
    Allez, vous êtes invite a nous écrire un article, ça serait formidable!

  118. Lisa

    Là aussi relativisme, remplacer le mot chrétien par le mot musulman et….
    C’est à 3m15 que cela se passe

  119. kravi

    Lector,
    Isa a raison : c’est un malentendu, du énième degré, de l’humour glacé et sophistiqué à la Gotlib.
    J’ai la tête près du bonnet, mais vous êtes le champion.
    Donc, veuillez rester. S’il vous plaît. Cela suffit-il ?

  120. QuadPater

    Lector, je n’ai pas compris tout votre 6h07 mais vous semblez en colère.
    Mes propos en sont la cause.
    Mon message était de l’humour. Sachez que lorsque j’en ai après les gens je m’adresse à eux.
    Je suis ravi que vous ayez rejoint ce site ; ne nous privez pas de vos interventions, voire de vos articles.
    Je vous remercie de bien vouloir accepter mes excuses.

  121. kravi

    Rontudju ! Ces commentaires vont se coller vraiment n’importe où. Alors je réitère :
    Lector,
    Isa a raison : c’est un malentendu, du énième degré, de l’humour glacé et sophistiqué à la Gotlib.
    J’ai la tête près du bonnet, mais vous êtes le champion.
    Donc, veuillez rester. S’il vous plaît. Cela suffit-il ?

  122. C’est bon, ça y est, on a trouvé l’unique défaut de Lector: Susceptible à l’excès.

    Pour ma part cela fait longtemps que j’ai rétrogradé Quad en Tripater avec perspective négative. Le Bimater lui pend au nez.

    En plus, il se réfère à moi alors que ni j’ai dit ni pensé pareil chose. Au contraire.

    Moi aussi, je ne l’dirais pas deux fois.

  123. Guenièvre

    J’y vais aussi de ma supplique : restez Lector s’il vous plaît, nous avons ici deux garnements et vous vous êtes simplement retrouvé au milieu de leurs jeux bruyants…:-)

  124. rackam

    Lector sont partagés.

  125. desavy

    Isa,

    « Effectivement Desavy, je ne peux m’arrêter qu’au style.
    Je vous laisse donc les références a Brasillach et a Camus, j’espère que vous ne ferez grâce de Soral:)) »

    J’ai eu la faiblesse de penser qu’Antidoxe allait contre la doxa. Je remarque aussi avec amusement que vous reprenez l’antienne du lampiste de Causeur au sujet de Brasillach.

    Vous faire grâce de Soral ? Êtes-vous la seule lectrice de ce lieu ?

  126. Lisa

    Alors, elle vous plaît pas ma video ?

  127. Yaakov Rotil

    Si, si, Lisa, je l’avais déjà vue sur FB…

  128. Isa

    Desavy,
    Vous pouvez aimer qui vous voulez!
    J’ai le droit, je pense, de dire mon désaccord.
    Les propos de ces gens me font mal, cela n’a rien a voir avec la doxa!
    Bien sur que si voir pêchez un propos ça ou la, vous trouverez toujours un passage intéressant, mais le sens de leur  » œuvre » me dégoute.

  129. desavy

    Bien entendu Isa, votre liberté d’expression est sacrée. Mais ai-je écrit que j’aimais Brasillach ? Non, j’ai juste retrouvé à quoi faisait référence un titre de fil. Puis le lampiste s’en est emparé croyant faire du mal à Antidoxe. Je n’ai pas non plus écrit aimer Camus et n’ai pas abordé Soral.

    En écrivant « vous pouvez aimez qui vous voulez ! », vous déformez mes propos.

  130. Rotil

    Sans prendre parti entre Isa et Desavy, car je n’ai pas les échanges complets, je dois dire que sur mon blog musical vous ne trouverez jamais du Karl Orff, ni du Wagner, ni un concert dirigé par Barenboim…

    Il est des choses qui me révulsent.

  131. Yaakov Rotil

    En revanche, j’ai cette petite histoire concernant Schubert qui, dans la Vienne de son époque, était antisémite. Un rabbin vint lui demander une partition pour un psaume. Version hébraïque. Schubert se mit au travail, et un visiteur lui demanda pourquoi le mettre en musique en version hébraïque.
    Il paraît que Schubert lui répondit alors: « Mais quand même! Ce sont eux qui l’ont créé! Pourquoi n’auraient-ils pas le droit de le chanter en leur langue? »

    Je ne sais si cette histoire est véridique. Je la tiens de mon frère, décédé il y a 3 ans, qui était littéralement amoureux de Schubert…

    J’aimerais qu’elle soit vraie.

    Parce qu’elle est belle.

  132. Lisa

    Nous avons les mêmes sources délictueuses…..il fait beau à Ashkelon ?

  133. Lisa

    Très belle en effet. Du coup j’ecoute le quatuor en lisant le nouvel article.

  134. Ouh là, sept lignes pour une image, alors que ceci aurait suffi !

  135. kravi

    Merci Patrick, c’est en effet plus direct. Quel est le site ?

  136. kravi

    Je suggère aux concepteurs, forcément géniaux, du site Antidoxe d’insérer un lien permettant à l’auteur d’un commentaire inutile, redondant ou calamiteux, de jeter à la poubelle l’objet de son irritation.
    Bien entendu, ce privilège ne serait octroyé qu’au seul malheureux auteur.

  137. Rotil

    De fin avril à octobre et parfois novembre, ciel bleu invariant…

  138. Sans oublier les garnementes.

  139. roturier

    Méduses invariantes aussi.

  140. Lector

    Ah, c’est stupide, maintenant j’ai l’impression d’avoir voulu me faire désirer… chuis gêné !
    Alors, tout d’abord, je présente mes excuses à Impat (j’ai fait réagir à mon propos, à propos de ma présence sur ce site, sur votre fil, celui de votre article ; bref un squat… et… enfin… je continue… du coup).

    Quad ensuite ; j’accepte les vôtres ; prestes, explicites et amicales ; merci donc de les avoir présentées, et ce malgré l’innocence de votre intervention passée… c’est… classieux !

    Je vous explique tout de même et cela va dans le sens de ce que dit Roturier : étant donné que rien ne laissait supposer qu’il souhaitât mon départ à peine étais-je arrivé, le lui proposer, et d’un terme peu civil, pouvait assurément me faire penser, ne vous connaissant pas encore Quad, que c’est vous qui en ressentiez l’envie. Car c’est vous, par ce post, qui faisiez paire, comme cherchant la connivence d’un compère… sans vous adressez directement à moi –vous m’avez répondu/renseigné sur ce point. Sur la forme donc : s’adresser à une personne au sujet d’un tiers présent, est soit infantilisant (les parents le font en présence de l’enfant), soit, entre adultes, une impolitesse.
    Ma susceptibilité peut être excessive en la matière, il est vrai, provenant d’une blessure passagère, d’une inquiétude, identifiée par le communautaire (qq qu’il soit ou puisse être et avoir été) et heureusement dissipée par là même. Je suis de plus très soupe-au-lait de filiation, souvent prêt à prendre les armes, ne serait-ce que donner du poing sur la table. Heureusement, un peu de culture et de savoir-vivre, une bonne éducation, l’âge aidant aussi, font de votre serviteur un bon camarade.
    Merci donc à Isa, Guenièvre, Kravi, Roturier, Rackam (les avis,?)… Patrick…

    Bon, quelle cérémonie !
    @Isa : merci pour les explications… heu… vous n’aviez pas le devoir d’intervenir, et, oui, il faisait très chaud, aussi sur C.
    Je remercie sincèrement l’enthousiasme de votre invitation et son bon allant.
    @Kravi : merci, d’avoir soutenu la démarche d’Isa, et puis j’adore Marcel. (ds ma boite mail c’est au hasard votre message que j’ai affiché en premier et qui m’a fait repasser par « chez vous »)
    @Roturier : c’est tout de même un peu agaçant (bien que sympathique) que vous m’ayez cerné avec autant de célérité l’ami.
    @Guenièvre : je ne peux vous répondre mieux que ce que j’ai déjà écrit sur votre fil roses. Je bisse.
    Aux autres : un merci de ne pas trop m’en vouloir.
    Ouf ! (non, ce n’est pas du verlan)

    P.S. Une question technique : comment faire pour poster une image ou une vidéo ? J’ai en réserve une photo de Valérie Rottweiler (pour le fil Barbarie).

  141. QuadPater

    s’adresser à une personne au sujet d’un tiers présent, est soit infantilisant (les parents le font en présence de l’enfant), soit, entre adultes, une impolitesse.

    Vous avez raison, c’est tout à fait insupportable, et c’est pour cela que je vous ai immédiatement fait savoir que « ce n’était pas mon genre ». Selon le contexte, cela peut même être une attitude de négation complice de l’existence d’un tiers, ce qui est le comble de l’agressivité dans la communication écrite.
    J’ai flirté avec ce type de signal dans mon message à Roturier. Mon tort a été de ne pas contrebalancer le message hyper-agressif avec un signe (smiley ou autre) qui montrait que mon propos était à interpréter au deuxième degré, qu’il était en réalité d’autant plus amical qu’il était en apparence fort brutal.

  142. kravi

    Lector, content que vous restiez. Et bravo pour votre récent texte traitant des pieds-noirs (sur causeur).
    Pour votre question technique : quel est votre navigateur ?

  143. Je prédis à ce fil un bel avenir : il restera un modèle du comportement de gens intelligents devant un litige. Cette conversation pourrait à elle seule remplacer la charte du site, et d’autres sites ! 🙂

  144. kravi

    À propos de charte du site, que penser de « antidoxe est un site d’élite » ?

  145. Kravi, …que c’est vrai, nous l’avons montré ces dernières heures. Re 🙂

  146. Guenièvre

    Lector je viens de lire ce que vous avez écrit sur le fil  » roses ». Je vous remercie, j’en suis toute rose…de confusion.

  147. Lector (et Guenièvre, 25 juillet 17h32), merci de faire ainsi revivre ce superbe texte sur les roses. On ne s’en lasse pas.

  148. Guenièvre

    Impat à ce propos vous savez pourquoi le lien sur les photos ne s’ouvre pas ( sur les photos) au premier clic mais au deuxième ? C’est une colle que je vous pose sans doute ? 🙂

  149. Une colle…dont je suis incapable de me décoller car je viens de faire l’essai: un seul clic a suffi. Question de bouillie bordelaise peut-être ?

  150. Lector

    « Selon le contexte, cela peut même être une attitude de négation complice de l’existence d’un tiers, ce qui est le comble de l’agressivité dans la communication écrite. »… ou orale… comme dans la tchatche…
    (négation, oui, je n’osais l’écrire)
    Bien à vous,
    Lector

  151. kravi

    Dans ce cas, c’est très simple. Dans le menu de Firefox, cliquez outils puis modules complémentaires. Dans le catalogue, allez chercher BBCodeXtra et téléchargez-le. Quittez Firefox et revenez-y.
    Un nouveau menu s’est installé sous le clic droit de la souris. Vous pouvez à présent surligner une portion de texte et en faire ce que vous voulez : italique, gras, etc. Vous pouvez aussi remplacer cette portion de texte par une URL (adresse d’un lien, d’une image par exemple).
    Ne me remerciez pas, c’est Quad le professeur.

  152. QuadPater

    Oui, négation. De « nier ». Deux (ou plus) personnes qui parlent d’une troisième en sa présence tout en ignorant ses propos, c’est monstrueusement agressif ; kravi pourrait peut-être nous expliquer pourquoi de façon claire. On n’existe plus…
    Oralement c’est similaire, sauf que l’exclu peut manifester son existence autrement (s’interposer entre les 2 complices, hurler, devenir violent…). Mais quand la com est écrite, il ne peut strictement rien faire.
    C’est notamment dans ces cas de figure qu’est nécessaire l’intervention d’un 4è larron, appelé administrateur, médiateur, modérateur ou autre, qui dispose de suffisamment de droits pour pouvoir obliger les deux zozos à arrêter leur jeu.

    Je parlerais volontiers des heures des particularités de la communication écrite sur Internet.
    Le risque, c’est de se faire engueuler si le HS dure trop… 😉

  153. @Kravi 25/7 11H08:
    Pourquoi pas « NUL HOAX CHEZ ANTIDOXE » ?

  154. kravi

    Certes, mais de quel hoax parlez-vous ?

  155. QuadPater

    Fatigué des rixes ?
    Des discours de sphinx ?
    Pas assez de sexe ?
    Votre vie : le Bronx ?
    Faites comme Tom Hanks
    Retrouvez un axe,
    Lisez Antidoxe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :