L’École des chartes

ecch3

Monsieur Dalil Boubakeur, président du Conseil français du Culte Musulman, est inquiet. Il craint que le sentiment de stigmatisation ne se renforce dans la communauté musulmane.

Mon Dieu, qu’a encore vomi Marine le Pen ?

Eh bien non, pour une fois, ce n’est pas elle. C’est M. Peillon, notre ministre de l’école normale, qui a vilainement dérapé en ce 9 septembre 2013. Il a concocté une charte de la laïcité et a ordonné qu’on la punaise dans tous les établissements scolaires ! L’événement du quinquennat, au moins.

M. Boubakeur, Français de longue date mais dont le vocabulaire ne comporte que trois mots (« stigmatiser », « victime », « déplorer »), ainsi qu’une phrase complète (« 99 % des musulmans veulent vivre paisiblement en paix ») a déploré que l’islam était trop présent dans ce document.

Dites-moi, Boubakeur, d’où sortez-vous ? Où étiez-vous les 30 dernières années ? À qui croyiez-vous que ce memento républicain était destiné ? Aux juifs, aux chrétiens, aux mormons ? Ça va pas ? Qui c’est qui fait des histoires ? Vous savez bien qu’il a été écrit spécifiquement pour les mêmes pénibles que d’habitude, ceux que vous représentez, ceux qui voilent leurs nanas, ceux qui exigent de la nourriture spéciale à la cantine, ceux qui font des crises de nerfs quand on parle des juifs ou du darwinisme à leurs enfants : en un mot vos coreligionnaires, M. Boubakeur !

« Il y a ce rappel à l’égalité fille-garçon… suivez mon regard… » avez-vous coassé entre deux sanglots. Je sais que ça vous fait mal mais, et vous le savez, nous – vos compatriotes d’origine européenne – sommes comme ça. Pour nous, une fille vaut un garçon. Haha ! une Marine vaut un Dalil ! Désolé ! Vous auriez dû vous y habituer depuis 56 ans que vous vivez en métropole tel un missionnaire au milieu des indigènes. Nos croyances vous répugnent, mais c’est notre culture et nous y tenons, M. Boubakeur.

Toujours le même Boubakeur, décidément très troublé, a regretté que les responsables religieux n’aient pas été consultés. D’accord, tout non-musulman sait qu’un texte sur la laïcité n’a nul besoin d’être validé par les mollahs, mais évitons les moqueries faciles : les regrets de M. Boubakeur prouvent au moins que les musulmans n’ont toujours pas compris ce qu’ils ont le droit de faire ou pas, en tant que croyants, dans notre état laïque.

Le leur rappeler dans de petites affichettes multicolores écrites dans une langue fraîche et simple est une très, très bonne idée. Pour cela, remercions M. Peillon.

La Charte.

15 sourates, dont 9 vantent les avantages de la laïcité. Florilège :

La laïcité garantit la liberté de conscience.

La laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience (variante Peillon du verset précédent)

La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté.

La laïcité offre aux jeunes les conditions pour forger leur personnalité.

La laïcité assure l’accès à une culture commune et partagée.

La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression.

La laïcité garantit l’égalité entre les filles et les garçons […]

Bref, la laïcité guérit les écrouelles.

Mis à part l’intérêt pédagogique pour nos amis musulmans, la publication de cette charte dans les écoles est une démarche extrêmement inquiétante par les carences qu’elle dévoile. La laïcité n’est pas une simple curiosité de notre loi, mais un principe majeur de notre Constitution. Quand on ressent le besoin de rappeler quels sont les principaux piliers de la République, c’est qu’ils sont quelque peu branlants. Et l’absence de respect de ces principes fondamentaux est un sacré problème qui ne sera certainement pas résolu par une simple campagne d’affichage.

Plus on laisse une tumeur s’installer et prendre racine, plus c’est difficile ensuite de l’extirper sans causer des dommages collatéraux.

Il y a quarante ans, nous avions parfois quelques soucis isolés d’accoutrements exotiques dans des collèges et lycées. Ils étaient réglés vite fait en s’appuyant sur le règlement qui stipulait que l’élève devait circuler nu-tête et correctement habillé. Plus récemment – et pour le même type d’événement – il fallut une loi, avec tout son cortège de coûts et de lourdeurs. Et en prime un débat national long et douloureux. Puis, la loi n’étant pas vraiment efficace, on fit sortir la Laïcité de son article premier, et on l’agita devant les musulmans. Certains n’ayant toujours pas compris, on taggue aujourd’hui une « charte » sur les murs des préaux.

La prochaine étape sera sans doute l’extraction des points contraignants de cette charte et leur recopie dans les règlements intérieurs des établissements scolaires.

Il aura ainsi fallu quarante ans, des lois contestées, des polémiques ardentes, des débats déchirants, des chartes et des rappels constitutionnels, pour revenir, fin de révolution, à la méthode la plus simple permettant de faire comprendre aux immigrés d’Afrique que la France n’est pas une annexe du Moyen-Âge mahométan : les contraindre à respecter nos règles.

J’ai honte de cette faiblesse, de cette impuissance. En France il suffit qu’un Boubakeur se mette à couiner et se tordre les mains pour que de toute part on maudisse cette culture, ma culture, qui le fait tant souffrir. J’envie mélancoliquement les peuples qui évoquent la leur avec fierté et émotion, qui la défendent avec vigueur, et qui désirent ardemment la voir croître et briller parmi les autres merveilles humaines.

 

 

 

115 Commentaires

  1. « Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme » (article 12) Enfin!
    Dans les années 80, Lionel Jospin, alors ministre de l’Education Nationale, avait eu l’idée de mettre au programme l’enseignement culturel des religions. J’avais été chargée de conseiller un groupe de profs d’histoire-geo qui voulait élaborer une brochure sur le judaïsme. Tous butaient devant la même difficulté: comment parler des Hébreux en 6 ème, de la Shoah en 3 ème et en 1 ère? En fait ils ne se posaient même plus la question. Devant l’opposition musclée des élèves (y compris des élèves de 6 ème), ils n’enseignaient plus ces sujets. J’avais appris que les profs de bio, de philo et même de français marchaient parfois sur des œufs. C’était il y a 30 ans. Mieux vaut tard que jamais, mais qui va aider les profs? Le Snes gauchiste et islamophile?

  2. Lisa

    Essayons de faire comme les peuples qui évoquent leur culture avec émotion, évoquons la notre, mais sans avoir la religion de la république, comme Peillon.

  3. Florence

    La laïcité garantit l’égalité entre les filles et les garçons

    c’est vraiment dans la charte ?

    Parce franchement je ne vois pas comment la laïcité peut garantir l’égalité entre filles et garçons.

  4. Vous n’aimez pas Dalil, Quad.
    Vous aurez Tariq.

  5. Faites du bien à vilain il vous chie dans la main doivent penser certains !
    Je n’ai pasentendu lesmêmes lamentations ni vu les mêmes pinces à linge que lors du débat sur la citoyenneté, que se passe-t-il ? C’est comme pour les Roms, ce que fait la gauche est interdit à ladroite, nous sommes hémiplégiques.

  6. Florence

    Quad, je suis d’accord avec votre texte.
    Prenons juste l’égalité homme femme.
    Garçons et filles dans la charte, on aurait pu aller jusqu’au bout et dire homme et femme. Que je sache il y a du personnel adulte féminin et masculin à l’école.
    Cette égalité homme femme n’existe pas dans l’islam ( juste un exemple concernant l’héritage : la femme reçoit la moitié d’un homme ).
    On en vient à une double contrainte : défendre cette valeur d’égalité homme/femme et faire venir une grande quantité de musulmans sur notre territoire. C’est incompatible. On fait le grand écart et ça commence à craquer. Et ce sont les femmes qui se feront avoir.

  7. Florence

    Autrement dit, une charte dans les écoles, c’est bien gentil mais ça ne servira pas à grand chose dans la réalité des choses. C’est de la communication.

  8. Loaseaubleu

    Fallait bien ( re ) commencer et rappeler les règles régissant la République a ceux qui feignent de les ignorer, et les refusent obstinément.
    Si le Dr Dalil Boubaker parle de stigmatisation c’est qu’ayant reçu le message 5 sur 5 il commence son travail de sape. Soyez sûrs que les relais ont commencé a relayer. Déjà Dominique Baudis  » alerte par des associations  » demande des éclaircissements.

    Dalil Boubaker a de la chance. Il n’a pas eu a répondre au questionnaire soumis en 1806 par Napoleon Premier aux juifs de France.
    http://www.akadem.org/medias/documents/questions_Assemblee_4.pdf

    Pour le coup Vincent Peillon se serait vu accusé d’Islamophobie

  9. PS @ Roturier
    D’accord avec vous pour Tariq.
    Je crois même que Tariq est DÉJÀ le patron en Europe et même aux USA : l’administration démocrate lui ayant délivre le visa d’entrée refuse par les républicains.

  10. roturier

    Je conseille deux film:
    • « La journée de la jupe » de Jean-Paul Lilienfeld avec, entre autres, Adjani & Podalydès.
    • « Entre les murs » de Laurent Cantet (acteurs peu connus ; majoritairement apparemment non-professionnels).
    Vous m’en direz des nouvelles.

    Non que je sois copain avec l’EdNat ; j’en ai bien glosé sur ces colonnes.

    MAIS il faut trouver le moyen d’apporter soutien et réconfort à une communauté enseignante aux abois.
    Au moins Peillon tente d’y faire face.

    Méfiance à l’égard de celui qui prétend à des solutions faciles ou définitives.

  11. Nonette

    Roturier ,l’oiseau bleu ,nous aurons hélas et Dalil et Tariq…

  12. roturier

    Certes puisque nous les avons déjà.
    Le tout consiste à tenter de régler le dosage.

  13. Bravo pour votre texte, QuadPater.
    Le maire islamophile de Strasbourg persévère dans sa discrimination pro-musulmane et anti-chrétienne. Le pire, c’est que beaucoup de gens ne le comprennent pas : Halal tous les jours, mais pas de poisson le vendredi, sauf exception.
    On me rétorque que l’Eglise catholique n’impose plus le poisson le vendredi. Mais c’est simplement « répondre à côté ».
    Je cite un extrait de la page du site :
    Quatre types de repas sont proposés au choix des familles et des enfants :
    standard
    standard sans porc les jours où de la viande de porc figure au menu standard
    halal
    végétarien

    Pour information, cette page de menu mensuel des cantines scolaires de Strasbourg.
    Dans cet exemple, seul le menu du vendredi 6 septembre comporte du poisson. Sinon, il y a du poisson les autres jours, mais pas le vendredi !

  14. Loaseaubleu

    Et un livre a lire absolument  » les Territoires perdus de la République  » ouvrage collectif sous la direction d’Emmanuel Brenner aux Éditions  » Mille et une nuit « 

  15. “Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect pour la laïcité.” La phrase est prêtée à Roland Ries, sénateur-maire (PS) de Strasbourg, qui aurait répondu ainsi à des parents d’élèves lui demandant pourquoi les restaurants scolaires de sa ville servent de la viande halal, mais ne font pas maigre le vendredi. En moins d’une journée, la saillie du maire de Strasbourg a fait le tour de la cathosphère, suscitant des réactions allant de 1 à 7 sur l’échelle de Hessel. »

    Extrait de  » Le catholique, voilà l’ennemi !
    Il ne veut pas de viande halal le vendredi  » publie dans le Causeur du 12 avril 2011

  16. Lisa

    En plus, ce n’est pas vrai, il est recommandé de manger du poisson le vendredi.
    A Paris dans le 11e nous avons eu aussi ce genre de modification dans les menus.

  17. kravi

    Quad, votre texte est bienvenu. Si Boubakeur commence à geindre, une bonne claque justification de la charte sur le museau lui remettra les idées en place. L’oiseau bleu a raison : s’il commence à se lamenter, c’est que cet affichage est une bonne chose.
    Ce n’est certes pas l’événement du quinquennat, mais c’est un signe important adressé aux ennemis de cette laïcité que le monde entier pourrait nous envier. Les tergiversations et réflexions quant aux accommodements raisonnables doivent cesser. Espérons que cette charte ne soit qu’un début, et foin des associations.

  18. Lisa

    La diversité est la valeur hirarchiquement la plus haute, on le savait déjà.

  19. Guenièvre

    Quad, en 2004 il y avait eu un rapport officiel de l’Education Nationale qui faisait l’état des lieux, c’est assez long mais c’est à lire :
    ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/syst/igen/rapports/rapport_obin.pdf

    Je pense que ça ne s’est pas arrangé depuis. Je souhaite que Peillon réussisse …

  20. Lector

    « la publication de cette charte dans les écoles est une démarche extrêmement inquiétante par les carences qu’elle dévoile »
    Et la création du CFCM aussi.
    Les deux dévoilent l’échec de l’intégration par l’abandon de l’assimilation.
    C’est Boubakeur qui stigmatise « sa » communauté. Un ami, né français, portant nom magrébin, a émigré au Portugal, parce qu’il en avait ras la casquette qu’on le victimise du fait de son nom ; alors que nous étions de passage tous deux à Paris il me tint à peu près ce propos : « Lector, me dit-il, tu sais bien que je n’ai jamais eu à souffrir du racisme lorsque nous avions 20 ans. Aujourd’hui je ne suis plus ici, en France, qu’un fils d’immigré. »
    Que dit cette anecdote ? Que Farid, c’est son prénom, a été rendu à sa francité par sa migration ; car au Portugal, il l’est français, de par sa nationalité et sa langue, étrangement plus qu’en France. Farid n’a pas émigré, quitté la France, parce qu’il ne l’aimait pas mais bien parce qu’elle ne le reconnaissait plus. Et si elle ne le reconnait plus comme l’un de ses fils c’est parce qu’elle l’avait communautarisé.
    Ceux qui partent, contrairement au vœu de Nicolas Sarkozy, c’est parce qu’ils l’aiment, la France. C’est le curieux moyen que l’époque leur donne pour rester français.

  21. Lector

    tatata Roturier, si l’on peu recommander le premier, le second avec l’imbécile Bégaudeau est à vilipender. Le premier va contre la doxa, le second est l’exemple type du politiquement correct coupable et culpabilisant, en plus d’être mauvais, il est chiant.

  22. Lector votre remarque est trop rarement formulée, elle n’en est pas moins pertinente. Malheureusement, entre « Ceux qui partent, …… c’est parce qu’ils l’aiment, la France » et ceux qui partent parce que la France les « stigmatise » (tels les chefs d’entreprise, ou les hauts revenus) on assiste une fois de plus à un exode des meilleurs.

  23. Lector

    Impat, j’en connais aussi qui cumulent ces deux raisons du départ (stigmate et chômage ou manque de culture d’entreprise de la France actuelle). Et d’autres aucune mais qui se sont aussi expatriés pour ne pas voir leur pays décrépir sous leurs yeux.

  24. Florence

    Exactement, on est là aussi dans la double contrainte comme pour l’égalité Homme femme.
    Quand les « valeurs » suivantes, diversité, égalité H/F, laïcité sont en contradiction, la diversité l’emporte sur tout le reste.

  25. Florence

    Peut-être mais la charte est loin d’être suffisante et comme Boubaker a gémi, on en restera là et on oubliera tout ça très bientôt. La charte resurgira comme argumentaire quand certains se plaindront de la perte de la laïcité et on l’agitera haut et fort. Un gros : un cache-sexe

  26. Souris donc

    Dieu sait si tout ce qui vient de la socialoperie totalitaire m’est suspect a priori.
    Mais là, je pense que cette charte a son utilité.
    Je crois lire deci delà que les profs se font menacer, par les boulets racailleurs in situ, par les parents qui viennent les gifler et leur cracher à la figure, par les grands frères qui les attendent à la sortie, dès qu’ils enseignent ou font quelque chose qui offense.
    Qu’est-ce qui offense ? A peu près tout ce qui distingue une école d’une medersa. Et emmener les filles à la piscine. Donc cette charte peut être une référence écrite destinée à faire comprendre aux boulets-parents-grands frères que ça ne sert à rien de tabasser l’enseignant, que ce ne sont pas des manières, que ce n’est pas lui, mais nos programmes et notre système scolaire qui le veulent.

    Si cette charte peut sauver la mise à quelques profs en mauvaise posture, pourquoi pas ?

    Quant au Docteur Boubakeur, je pense qu’il se débat surtout avec des luttes d’influence internes. Qu’il s’agit de rassurer, promouvoir ou neutraliser. Avec les sésames habituels, « victime, discriminer, faute à la société, racisme, islamophobie ».
    Enfin tout l’arsenal rhétorique.

  27. kravi

    Florence, il est encore trop tôt pour dire cela. Ne partons pas battus d’avance. Ce n’est pas parce que le gouvernement socialiste a proposé cette mesure qu’il faut la rejeter.

  28. kravi

    Nous postâmes avec le même argument à la même minute. Les grands esprits…

  29. Patrick

    Loaseaubleu, cette fameuse phrase, je l’ai déjà citée moi aussi, ici et ailleurs. Que ce maire l’ai dite est bien plausible. Malheureusement je n’ai pas encore réussi à en avoir confirmation certaine.
    Mais dans les faits, c’est tout à fait cela.

  30. Souris, et tous.
    … « je pense que cette charte a son utilité. »…
    Moi aussi, et je crois que l’article ne dit pas le contraire. Le thème de l’article est moins la charte que la réaction de Boubakeur, laquelle est assez significative d’un état d’esprit régnant de ci de là.

  31. Florence

    Kravi et Souris
    j’espère que vous avez raison et que cette charte servira à quelque chose.
    Si j’émets des doutes, ce n’est pas ( seulement 😉 )parce que cela vient d’un gouvernement honni . C’est aussi que l’expérience venant, je n’ai plus confiance : combien de fois nous a-t-on jeté de la poudre aux yeux?

    Et puis, même en admettant que ce soit davantage que de la poudre aux yeux, que Peillon soit sincère, est-ce bien raisonnable de penser qu’une charte suffira pour raffermir la laïcité si par ailleurs on continue de faire venir chaque année dans les 150 000 musulmans, pour lesquelles la laïcité ressemble étrangement au chinois, et qu’on continue de chanter la gloire de la diversité et de renier notre civilisation ?
    Si ce n’est pas de la poudre aux yeux, cela ressemble donc à de l’aveuglement.

    Voilà donc en gros les raisons de mon scepticisme.

  32. J’ignorais tout de Bégaudeau. Pour moi, le film n’étant pas signé de lui, il était acteur peu connu, c tout.

    Ce qui m’intéresse, dans les deux films, n’est pas le « message »; je me le fabrique moi-même. Majeur (très…) et vacciné, nul besoin et contre-productif (et trop tard…) de me dire ce qu’il faut penser.

    Les deux ont une qualité documentaire dans la description d’une ambiance d’école, de cours de récré et de classe, apparemment fidèle à la réalité qui est le pain quotidien de nombreux enseignants. Et souvent leur cauchemar.

    Ayant plusieurs enseignant(e)s dans mes parages (actuellement en fin de carrière ou retraité(e)s récent(e)s) j’ai eu droit à de nombreux témoignages sur des difficultés de ce type. Assortis souvent d’une critique acerbe de l’institution qui fuit les problèmes et laisse le prof livré à lui-même, chargé de maîtriser, à mains nues, une insurrection latente.

    Au risque de me répéter: au moins Peillon tente d’y faire face.

  33. Guenièvre

    Vous n’êtes pas la seule à être sceptique, Florence. J.P.Brighelli partage vos inquiétudes :
    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-laicite-le-dessous-des-chartes-10-09-2013-1722860_1886.php

     » elle a tous les défauts des chartes : elle égrène des généralités, sans nommer vraiment son objet – et, du coup, sans prévoir de sanctions contre ceux qui écorneraient les grands principes. »

    « Il en est des chartes comme des lois : il faudrait des décrets d’application. »

    « j’ai peur que les décrets d’application manquent à tout jamais – et ce sera à nous de trouver un modus vivendi. Nous, enseignants confrontés aux superstitions anti-scientifiques ; nous, infirmiers et médecins agressés parce qu’ils sont des hommes qui veulent sauver des femmes ; nous, gamines sommées de suivre des prescriptions médiévales… »

  34. Florence

    Merci Guenièvre
    J’ai l’impression que cette charte passera comme une lettre à la poste dans les écoles françaises sans problème et qu’elle ne servira à rien dans les zones à problèmes. Espérons que dans certaines écoles sur le fil du rasoir, elle servira à empêcher ou retarder le basculement. Mais cela ne pourra qu’être un retardement compte tenu de l’évolution de la démographie

  35. QuadPater

    Bonsoir à tous…
    Mon opinion sur quelque points – si on peut parler d’opinion, car en fait c’est plutôt un angle de vue :

    Concernant l’intention derrière la charte, citons simplement Peillon

    La vocation de la charte que vous tenez entre les mains […] est non seulement de rappeler les règles qui nous permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire, mais surtout d’aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter.

    C’est donc une redite des règles, sans le « sinon ». Comme dans les services des urgences où souvent une affiche indique qu’il ne faut pas faire de mal au personnel soignant.

    Comme l’a remarqué Boubakeur, et contrairement à ce que pense le Brighelli de [Guenièvre 19:33], la charte Peillon est très clairement destinée aux fauteurs de troubles dans les écoles, qui sont toujours des musulmans. Incidemment il est bon de noter la méthode des socialos lorsqu’on leur reproche de stigmatiser de pauvres victimes, le sublime aplomb avec lequel ils nient l’évidence.

    Les établissements scolaires auraient pu être les derniers bastions de la laïcité à tomber sous les coups du boutoir* islamique. Ils ont été les premiers, le communautarisme s’étant imposé sans difficulté aux chefs d’établissements déjà acquis à la cause musulmane. Il est impossible de deviner si cette charte sera utile ; on ne peut que le souhaiter.
    À mon avis son principal intérêt sera de conforter l’autorité et la légitimité des enseignants, surveillants, chefs d’établissements… confrontés à des mahométans rétifs. Cela promet quelques tempêtes sous des crânes… je ne pense pas vraiment aux enseignants qui, sauf exception, n’apprécient sûrement pas de devoir enseigner l’histoire avec un gilet pare-balles. Non, je songe aux nombreux directeurs qui devront choisir entre leur islamophilie et la Charte.

    —————–
    * oui je sais que le boutoir est le groin du cochon sauvage, c’est dit exprès.:)

  36. QuadPater

    Roturier :

    Vous n’aimez pas Dalil, Quad.
    Vous aurez Tariq.

    Je refuse de choisir entre les deux. Boubakeur ne sert à rien de bon, et n’est certainement pas un bouclier anti-Ramadan.
    Qu’ils aillent au diable ensemble, le chouineur et le serpent.

  37. Florence

    Quelque chose me dit que les seules fois où on agitera la charte, ce sera sous le nez des parents chrétiens pour leur refuser un sapin de Noël, une crèche de Noël ou quelque chose de ce genre.

  38. QuadPater

    Florence ça me ferait vraiment plaisir que vous ayez tort !

  39. Florence

    Figurez-vous Quad que cela me ferait rudement plaisir que vous ayez raison !

  40. Guenièvre

    J’ai entendu une représentante de parents d’élèves- je ne sais plus de quelle association – dire qu’ainsi on pourrait davantage s’opposer aux absences pour cause de retraite de communion ou de ramadan…
    Et oui Florence , on risque aussi de jouer le jeu à fond , sans discernement, c’est-à-dire de s’opposer à des traditions comme celles du sapin de Noël…

  41. Florence

    Oui pour bien montrer que l’on applique la laïcité à la lettre, on pourrait faire des exemples. Quels types d’exemples ? Je vous le donne en mille. Cela ferait la joie de nos anticléricaux purs et durs qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

  42. Florence

    Sommes-nous pessimistes ou prévoyants ?

  43. Florence

    Toujours est-il que l’article sur l’égalité fille/garçon me titille.
    L’égalité homme/femme n’a rien à voir avec la laïcité. Cela vient de notre culture chrétienne. Nos voisins européens, nos amis américains n’ont pas la laïcité française et l’égalité Homme /femme fait partie de leurs valeurs.
    Du reste, si les femmes françaises n’ont obtenu le droit de vote que récemment, c’est parce que les laïcards voulaient les éloigner des urnes car elles étaient supposées trop proches de l’Eglise. La laïcité a été longtemps en France un frein à l’égalité H/F.

    Certains diront que je pinaille mais en ces périodes de mensonges en flot continu, il me semble indispensable de se tenir au plus près de la vérité.

    Et l’article sur la laïcité qui garantit l’égalité Fille garçon est un mensonge. Un de plus.

  44. Florence

    Là dessus, je vous souhaite une bonne nuit.

  45. QuadPater

    Florence :

    Et l’article sur la laïcité qui garantit l’égalité Fille garçon est un mensonge. Un de plus.

    Oui le rédacteur s’est emballé et a décrit la laïcité comme un Chuck Norris le plus fort du monde qui en plus ferait des miracles.
    Mais Boubakeur n’a pas été dupe de l’allusion à l’islam :

    « Il y a ce rappel à l’égalité fille-garçon… suivez mon regard… »

    (sic)
    Il trouve ça choquant alors que moi ça me fait rire, mais nous sommes d’accord sur le fait que c’est sa religion qui est visée.

  46. Je suis d’accord avec vous, Florence. Pour ceux qui ne seraient pas convaincus, il faut lire 1 Corinthiens 7.

  47. Si tant est qu’on puisse appeler ça une religion !

  48. QuadPater

    Patrick, j’ai commencé ma phrase en disant que Boubakeur et moi étions d’accord, je ne pouvais pas être désagréable ! 🙂

  49. desavy

    @ Patrick,

    J’ai été surpris, vous voulez dire que l’islam n’est pas une religion ?

  50. Surprenant en effet, je suis impatient de lire ce que veut signifier Patrick. Peu-être faut-il comprendre que l’islam n’est pas seulement une religion ?

  51. J’ai déjà eu l’occasion de dire que ISLAM est un acronyme signifiant Idéologie Subversive Liberticide Avilissante et Mortifère.
    Vous pouvez vérifier : tous les termes sont appropriés. Maintenant, si on veut rester politiquement correct, il faut appeler cela « religion« .

  52. desavy

    Oui, chacun peut aussi avoir sa définition du politiquement correct.

  53. L’Islam est une civilisation.

    Comme était le catholicisme il y’a qq siècles, lorsque la papauté exerçait un pouvoir politique et avant l’avènement des notions de séparation Eglise-Etat.

    Et pour un musulman croyant c’est bien plus: la communauté des croyants en Islam s’appelle « Oumma » ; terme Arabe qui se traduit aussi par « nation ».

    Parler aux Frères Musulmans, par exemple, de laïcité engage automatiquement un dialogue de sourds. L’idée d’Etat-nation leur est acceptable, mais uniquement sous tutelle religieuse ; loin de l’acception occidentale.

    La séparation entre l’Eglise et l’Etat leur est naturelle, vu que l’Etat (« Daoula ») est une notion profane, passagère, du fait des hommes, et donc de peu d’importance.
    MAIS si séparation il y’a c’est pour mieux assoir la transcendance de l’Islam et de la Oumma. La Daoula ne peut qu’être au service de la Oumma, l’Etat au service de Dieu et de la Foi.

    Même des musulmans peu pratiquants sont imprégnés de ces notions.
    Ils seraient nombreux à respecter davantage un occident chrétien qu’un occident laïc, à considérer que les idées « laïques » sont les symptômes d’une dégénérescence.

  54. Habib Bourguiba m’a expliqué que le terme  » laïcité  » etait intraduisible en arabe. Au mieux on pourrait le traduire par  » bladine  » signifiant sans religion ou athée. Et dans ce cas se proclamer athée en pays musulman peut coûter la vie.

  55. L’islam, une civilisation ?
    Un totalitarisme qui prévoit la lapidation en cas de transgression, et l’égorgement ou la décapitation pour les « traîtres » à l’islam, les athées ou les « polythéistes » dont font partie à leurs yeux les chrétiens.
    Dire que l’islam accepterait la religion chrétienne est parfaitement faux. Pour Mahomet et ses sbires, l’islam est la révélation ultime qui remplace le judaïsme et le christianisme.

  56. Guenièvre

    Une interview de Philippe d’Iribarne : » L’islam devant la démocratie »
    Le désir de justice, d’égalité et de gouvernement du peuple existe bien dans les pays musulmans mais à condition que ce peuple soit uni. Par contre, les mécanismes démocratiques de la pensée pluraliste ne sont pas accepté ( sauf par quelques personnes qui passent souvent pour des apostats ). Parce que l’Islam n’apprend pas le doute mais la certitude et que cette position est très confortable.
    Dans certains pays comme l’Iran le désir de démocratie de la jeunesse conduit à un rejet de l’Islam. Les religieux seront appelés à lâcher du lest s’ils veulent éviter une désaffection plus grande. Ce sont des luttes internes qui risquent d’être longues et coûteuses…

    http://www.france24.com/fr/20130702-lentretien-philippe-d-iribarne-islam-democratie-liberte-expression-critique-dictature

  57. @ Patrick 09 :35. L’Islam est une civilisation. Ne jamais sous-estimer ceux d’en face.

    Elle n’est pas la vôtre mais c’en est une. Que vous préfériez la vôtre ne change rien à l’affaire.
    C’est autant une civilisation que la chrétienneté des croisés et des conquistadores, au moins aussi totalitaire (j’abrège…), l’était.

    Votre « Pour Mahomet et ses sbires l’islam est la révélation ultime qui remplace le judaïsme et le christianisme »:
    Ne peut qu’être accueilli par mon « Pour X & Y (et leurs sbires…) la chrétienneté est la révélation ultime qui remplace le judaïsme ». J’abrège toujours.

    @ L’Oiseau 00 :22: Bourguiba disait évidemment vrai.

    Un athée aux yeux des croyants musulmans est, au sens premier, hors la Loi ; inexistant, protégé par rien.

    Il vaut mieux pour eux, de loin, être croyant non-musulman qu’athée; le premier pouvant être protégé par la Loi à condition d’accepter sa situation d’infériorité (dhimmitude). Le second, jamais.

    D’ailleurs, le problème se pose, que l’on se le dise, peut-être à un degré moindre, en Hébreu.
    « Laïcité » s’y traduit par un mot proche de « profanité ».

    Guenièvre 10 :46. Iribarne a raison évidemment. Mais comment ne pas voir le parallélisme avec la Chrétienneté à l’issue du moyen âge ?

  58. « C’est autant une civilisation que la chrétienneté des croisés et des conquistadores, au moins aussi totalitaire (j’abrège…), l’était. »
    Sauf que, vu l’enseignement du Christ, quand des « chrétiens » commettent des exactions ils sont hors des clous, quand des musulmans en commettent, il sont dans les clous !
    « la chrétienneté est la révélation ultime qui remplace le judaïsme »
    Elle ne remplace pas, elle accomplit. Jésus a dit qu’il n’est pas venu abolir la loi, mais l’accomplir. Nuance.
    Par ce fait même, l’islam démontre qu’il est une idéologie totalitaire : au mieux il met les non-musulmans en servitude, au pire il les élimine.
    Les droitdelhommistes devraient donc tout mettre en oeuvre pour lutter contre cette idéologie, de la même manière qu’ils le font contre le nazisme.

  59. roturier

    Que de certitudes, Patrick.
    Sancta simplicitas.

  60. Non, des convictions !

  61. Synonymes, n’est-ce pas, conviction et certitude.

  62. Pas du tout. Les mots ont un sens, ne l’oublions pas !
    Mais il est courant de nos jours de dévoyer le sens des mots, n’est-il pas ? (i.e. « mariage »).

  63. Guenièvre

    @ roturier,

     » Iribarne a raison évidemment. Mais comment ne pas voir le parallélisme avec la Chrétienneté à l’issue du moyen âge ? »

    Il en parle . Oui, la religion chrétienne a eu des périodes de crispations. Sauf que , dès le départ, avec la rédaction des différents évangiles, la notion d’interprétation et de doute est envisagée…

  64. Guenièvre

    les notions d’interprétation et de doute sont envisagées … c’est mieux !

  65. Conviction et certitude, Patrick 16:12, sont synonymes MAIS il n’existe pas des synonymes à 100%.
    De deux mots 100% identiques, donc interchangeables dans tous les domaines d’utilisation, l’un est superflu. Comme un clone : condamné à disparaître, la nature ayant horreur de doublons.

    Il y va de même pour les deux en question. Il existe des cas où ils sont interchangeables, d’autres pas.

    En l’occurrence, par exemple, on peut très bien parler de « convictions religieuses » ; alors que « certitudes religieuse » serait moins à sa place. « Morales » ou « éthiques » ferait aussi l’affaire.

    Autrement dit et brièvement: la conviction est plutôt du domaine de la Foi, la certitude du cérébral.

    Vos dires sur l’Islam sont, dites-vous, des convictions et non des certitudes.
    Ils relèvent donc de la Foi et non de l’analyse basée sur une connaissance.
    Et cela se sent ; effectivement ils ne résistent pas à l’analyse.

    Un détail : les musulmans acceptent les (deux) « testaments » comme livres fondateurs. Idem pour Moise (Moussa) et Jésus (Issa) qui y sont des prophètes précurseurs.

    En faisant, certes, leur propre lecture. Exactement comme fait la Chrétienneté du Premier (« l’ancien ») Testament.

    J’en arrête là car les équivalences avec la Chrétienneté, notamment à certaines époques, sont innombrables.

  66. Dans vos affirmations (je ne peux pas rentrer dans les détails, faute de temps), tout dépend à quelle partie des écrits de Mahomet vous vous référez. Au début, n’ayant que peu de pouvoir, il est assez conciliant. Vers la fin, il en est tout autrement, il devient beaucoup plus intransigeant. A ceux qu’il avait promis « protection » moyennant finances (dhimmitude), il promet par la suite du sang ! L’égorgement, la lapidation et la décapitation sont ses sports favoris.
    Et les musulmans accusent les chrétiens et les juifs d’avoir délibérément falsifié les deux Testaments. Ils ne leur accordent donc aucun crédit.

  67. Et j’ai une connaissance suffisante du coran pour affirmer cela.

  68. roturier

    Les paroles des chrétiens du début (Jésus en premier) sont TRES conciliantes.
    C’est ensuite que cela devient, pour vous citer, « beaucoup plus intransigeant ». Euphémisme.

    Ne nous leurrons pas, il n’y a pas de différence fondamentale entre les deux civilisations qui nous intéressent.
    J’aurais bien voulu pouvoir croire à un humanisme chrétien intrinsèque. Hélas non.

    C’est l’importance du pouvoir et de la puissance (politique, économique, militaire) exercés qui transforme la conciliance (ça vient de sortir) des débuts en intransigeance.

  69. Florence

    Et l’idéologie du genre, ce n’est pas pire que la religion ?

    Chers amis,

    En ces jours de rentrée, nous tenons à porter à votre connaissance la création de notre association « Enseignants pour l’enfance ». Composée de membres de l’Education nationale venus de l’enseignement public et privé, qui exercent leur profession du Primaire au Supérieur, celle-ci a pour principal objectif de lutter contre l’intrusion de l’idéologie du genre à l’Ecole. Bien entendu, nous ne méconnaissons pas l’intérêt des gender studies dans le domaine des sciences humaines. Nous dénonçons toutefois la promotion systématique et sans examen qui est actuellement faite, au sein de notre institution, des hypothèses les plus radicales de celles-ci.

    Contraire aux principes de neutralité de la République, l’imposition de cette doctrine est en effet contradictoire avec l’enseignement de nos disciplines, autant qu’intrusive dans l’éducation que reçoivent les enfants en famille. Si elle venait à s’établir en milieu scolaire, celle-ci constituerait alors un obstacle à l’exercice de notre profession, une entrave à notre liberté d’enseignant, et consacrerait la perte de notre légitimité aux yeux des parents mêmes. Enfin, il est évident que nos élèves, actuellement traversés de fragilités multiples, attendent mieux de notre part qu’un discours spécieux qui viendrait les remettre en question jusque dans leur identité profonde.
    Aussi est-ce pour cette raison qu’ « Enseignants pour l’enfance » entend dès cette année s’adresser à vous pour vous faire part de l’engagement de ses membres dans le combat mené à l’encontre de cette idéologie. De la même manière, nous souhaitons, dans les temps à venir, nous tourner vers vous pour vous signaler les événements que nous organiserons autant que les revendications que nous aurons à formuler sur le sujet.

    Comptant sur votre diligence pour relayer ces informations auprès de vos adhérents, restant à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire, nous vous prions de bien vouloir agréer, chers amis, l’expression de nos respects.

    Olivier Gosset,
    Président de l’association « Enseignants pour l’enfance ».

  70. Les religions étant des idéologies, et souvent vice versa, c’est kif-kif.
    Quel qu’en soit le genre y compris celle du genre.

  71. … « pas de différence fondamentale entre les deux civilisations »…
    En effet ça saute aux yeux.

  72. A mes yeux, sans doute.
    Mais faut dire que je ne suis pas trop impliqué dans aucune; en principe un peu de regard extérieur apporte une dose d’objectivité.
    Sans vouloir plonger dans le syndrome de Godwin; le regard extérieur m’incite à dire que la pire jusqu’ici, historiquement, n’était peut-être pas celle que l’on vilipende volontiers sur ces colonnes.

    J’avance l’hypothèse qu’il y’a 6 siècles de différence d’âge entre les deux; en conséquence la plus « jeune » est dans l’état d’évolution (maturité?…) de l’aînée il y’a 6 siècles.

  73. Votre hypothèse est fausse, roturier.

    Même dans le cas où les domaines de 2 courants d’idées A et B sont comparables, le fait que B soit né X temps après A ne permet pas de dire que B aujourd’hui, c’est A il y a X temps. Parce que B a toujours connu A et pu s’en inspirer, le combattre… bref interférer. Au contraire, A a évolué et vécu sans B pendant X temps. Leurs évolutions ne sont pas comparables, les environnements sont différents.

    De la même façon, on ne peut pas dire que telle peuplade découverte dans une jungle a 5000 ans de retard sur nous : le chiffre ne signifie rien. Certes nous avons mis 5000 ans pour arriver où nous en sommes, mais eux, dans même pas 10 ans – s’ils n’ont pas disparu d’ici là – auront tous la télé et des portables.

  74. Merci Quad, vous m’avez devancé dans le type de commentaire que je pensais faire. Ce commentaires répond parfaitement à l’argument classique sur les 6 siècles de distance, argument aussi fallacieux que répandu.

  75. Guenièvre

    Cette argument de la « jeunesse » de la civilisation islamique ne me convainc pas non plus roturier. En effet, comment expliquer que cette civilisation ait connu son apogée au Moyen- Age et que, depuis cette époque, le monde musulman ait perdu la première place parmi les grandes civilisations, laissant la révolution scientifique se dérouler en Europe occidentale au XVIIe siècle et la révolution industrielle aux XVIIIe-XIXe ?
    D’après une étude parue en 2002 sur le monde arabe ( qui ne recouvre pas entièrement le monde musulman) il y aurait trois causes pour expliquer les retards économiques et sociaux : le manque de liberté politique , les lacunes du savoir ( absence de scolarisation de nombreux enfants, illettrisme… ) et le statut des femmes qui reste inférieur.
    Il y a bien des sommets, des régressions et des déclins dans les civilisations indépendamment de leur date de naissance et de leur durée.

  76. Dites-donc. Quel succès.
    Quelle prise au sérieux d’une hypothèse farfelue (fin de mon 12:27) lancée dans l’arène vaille que vaille…
    Fallait bien ça, puisque l’on s’endorme ici depuis qq temps.

    MAIS mon 12:27 ne contient pas que ça.
    Et le reste? Qui ne dit rien consent….

  77. QuadPater

    2011 : la droite prévoit de lancer le 5 avril un débat intitulé « La laïcité pour mieux vivre ensemble ».
    Le 25 mars, un quarteron de bobos s’en offusquent dans le Nouvel Obs
    Je suis un peu déçu que Peillon ne figure pas dans la liste des soutiens. Malgré cette absence remarquée, je ferais bien de cette liste le parpaing fondateur de mon mur des cons.
    N’empêche qu’aucun de ces entruffés n’a trouvé à redire à la charte de Peillon.

  78. kravi

    Il manque des briques à votre mur. J’ai noté avec indignation l’absence du grand résistant, humaniste et ambassadeur Hessel.
    Sinon, les autres habitués habituels. Mention spéciale à Boniface pour l’ensemble de son oeuvre.

  79. Guenièvre

    Ah! je suis déçue que dans cette liste se trouvent des penseurs musulmans progressistes comme Abdennour Bidar et Malek Chebel …

  80. QuadPater

    M’enfin kravi !? il est pas beau mon premier parpaing ? ajoutez Hessel, ça me convient. Mais quoi, Bergé Boniface Diallo Lozès Taubira Ramadan Bové Scylla Thuram Tchicaya… c’est pas de la briquouillette de pédé quand même !

    Guenièvre, indiquez-moi vos protégés, je les ôterai du mur.

  81. Renseigner vous un peu sur l’ascendance généalogique de Peillon. Impressionnant. Des deux côtés.
    Ce type me semble sincère dans son engagement et motivé par les inquiétudes exprimées ici par tous.
    MAIS faut faire avec la politique et l’art est difficile… alors que la critique…

  82. roturier

    RenseigneZ… Circonstances atténuantes….

  83. @ Guenievre
    Musulmans progressistes ? Oxymore ma chère ( vous permettez ? ) Guenievre, oxymore
    Quant a Delil Boubaker j’ai l’impression qu’il reprend à son compte ce que disait- en gros- le chef de village dans « La Fôret d’Ėmeraude  »  » : si je veux être leur chef, je dois penser comme eux « 

  84. Plus précisément  » je dois les suivre « 

  85. Guenièvre

    Tiens je m’aperçois que Abdennour Bidar est l’un des rédacteurs de la Charte de la laïcité de Peillon ??
    Après avoir signé une pétition contre un projet similaire en 2011 c’est curieux . Enfin non c’est politique…

    Cela ne fait rien, on ne va pas cracher sur quelqu’un qui plaide pour une réforme de l’Islam.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdennour_Bidar

    Et puis vous enlevez aussi Malek Chebel :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Malek_Chebel

    Ce sont des gens qui sont dans la tradition de Mohamed Arkoun et qui sont fortement critiqués par les musulmans intégristes parce qu’on les accuse de trahison. C’est eux qu’il faut soutenir . A la fin des années 80, M. Arkoun avait donné à Mitterrand un rapport sur la situation dans les banlieues en signalant qu’il fallait agir d’urgence si on ne voulait pas tomber dans un communautarisme mortifère. Le document est resté lettre morte. On connait la suite…

  86. Guenièvre

    Cher loaseaubleu 😉

    Je sais que vous considérez qu’un musulman ne peut être progressiste mais comment appelez-vous tous ceux qui veulent une relecture du Coran et qui s’y attèlent ?

  87. Très chère Guenièvre -:) -:)
    Des gens très courageux et devant être soutenus.
    Mais j’ai, gravé dans un repli du cerveau, le souvenir de plusieurs siècles de dhimmitude, et je n’en ai réchappé que par la fuite,
    Internet, permettant l’exposition et la diffusion de toutes les dérives, les isole complètement et les soumet à la vindicte de leurs coreligionnaires. Pour ne citer que les plus emblématiques pensez que Salman Rushdi est toujours sous la menace d’une condamnation à mort, l’Imam de Drancy est sous protection policière et pour mémoire Redecker se terre encore.
    Et malheureusement entre les musulmans que j’ai connu au cours de mes études et ceux que je fréquente actuellement se dresse un mur invisible.
    Reste l’espoir

  88. Guenièvre

    Je comprends cher loaseaubleu, j’essaie d’être lucide et je ne pense pas avoir cédé à l’angélisme mais il y a des musulmans qui ont payé de leur vie, d’autres qui la risquent encore, vous en avez cité, pour avoir dit leur désaccord et plaidé la cause de la modernisation. Leurs adversaires disent qu’ils ne sont plus musulmans… Je ne sais comment il faut les nommer mais si on les confond avec les autres il n’y a plus d’espoir…

  89. Guenièvre

    Merci kravi, pour cet article. Et puisque l’auteur fait allusion à Ayaan Hirsi Ali je voudrais dire que beaucoup de femmes comme elle, je pense notamment à la syrienne Wafa Sultan, à Taslima Nasreen , ne croient pas que l’Islam puisse être réformé. Je dois dire qu’à chaque fois que je lis leurs témoignages je suis assez ébranlée dans mes convictions. Elles savent de quoi elles parlent …
    Pourtant on ne peut que constater avec Daniel Pipes que l’Islam a déjà connu des évolutions et que « si l’islamisme peut croître, il peut aussi décliner » . Cela me semble le bon sens. Reste à savoir combien de temps cela prendra et ce que cela coûtera au monde…

  90. Guenievre
    Vous êtes plus optimiste que je ne le suis. La faute à mon âge? Mais vous avez raison ne jamais désespérer

  91. Il ne faut jamais désespérer. La preuve ? Il s’est passé un jour quelque chose d’encore plus improbable que la réforme de l’Islam :
    Renault Billancourt (Billancourt, vous vous rendez compte ?) a été privatisée.
    Pardon pour la comparaison fort peu religieuse, mais…

  92. OK je retiens la leçon :
     » jusqu’à présent nous vivions dans l’angoisse, désormais nous vivrons dans l’espérance  »
    Tristan Bernard à son épouse le jour de son arrestation par les nazis
    Au Canada également ça conteste :
    http://www.dreuz.info/2013/09/les-musulmans-quebecois-rejettent-la-charte-des-valeurs-du-quebec/

  93. Florence

    L’égalité homme femme et l’islam ne sont incompatibles. On le savait déjà depuis longtemps. Il faut être naïf ou fourbe pour dire le contraire.

  94. Florence

    sont incompatibles. Pas de « ne »

  95. Guenièvre

    @ Florence,
    « L’égalité homme femme et l’islam sont incompatibles »
    Personne ne dit le contraire Florence : actuellement l’Islam ne conçoit pas cette égalité. Mais il y a des musulmans qui luttent pour changer cela, c’est même le titre d’un livre de Malek Chebel  » Changer l’Islam ». Le fait qu’ils n’aient pas beaucoup d’audience ne doit pas nous empêcher de les soutenir, bien au contraire.
    Voir la fin de l’article de kravi :
    « les non-musulmans devraient soutenir les anti-islamistes modérés tournés vers l’Occident. Actuellement, ces personnes sont faibles, éparpillées et font face à une tâche impressionnante. Cependant elles existent bel et bien et représentent le seul espoir de vaincre le péril que sont le djihad planétaire et la suprématie islamiste, et de lui substituer un islam qui ne constitue pas une menace pour la civilisation. »

  96. Florence

    Oui Guenièvre, nous pouvons et nous devons les soutenir mais ne pas oublier qui tient les rennes de l’islam : l’Arabie saoudite, le Qatar et autres Koweit du côté sunnite, l’Iran du côté chiite. Beaucoup de pétrodollars et peu de féminisme là-bas. C’est pas gagné 😉

  97. Guenièvre

    Non, Florence je ne l’oublie pas . Je n’oublie pas que le Conseil européen de la fatwa qui siège en Irlande est composé d’un tiers d’ étrangers venant d’Arabie Saoudite, du Soudan, de Mauritanie, que son dirigeant est Qatariote. Je me bats – sur d’autres sites 🙂 – contre les ceux qui répètent que les problèmes d’intégration des musulmans sont les mêmes que ceux des Italiens ou des Polonais au début du siècle dernier et que  » ça finira par s’arranger! » comme si ça coulait de source. Comme vous le dites  » c’est pas gagné » , c’est même loin d’être gagné !
    @ loaseaubleu,
    Optimiste ? Je ne sais pas . En fait je n’aurais pas dû parler de  » conviction » sur ce problème . Parce que je n’en ai aucune . Je ne sais pas s’il est possible de réformer l’islam d’autant plus que je ne connais pas les textes. Je balance d’un côté ou de l’autre suivant que je trouve certains arguments pertinents ou pas. Ce dont je suis sûre par contre, c’est que, même si cela devait être inutile, il faut soutenir les  » musulmans modernistes  » ce que nos pouvoirs publiques et nos médias ne font pas, préférant mettre la lumière sur les partisans d’un Islam littéral comme si on avait encore une fois honte  » d’imposer nos valeurs ».
    Et ce, alors même que certains penseurs musulmans voient dans l’espace européen une chance pour l’évolution de l’islam: « C’est là que nous jouissons des précieuses libertés de penser, d’exprimer, de contredire et d’être contredits – tout cela sans crainte de représailles d’Etat » ( Irshad Manji, historienne Canadienne)
    Et Abdennour Bidar qui a demandé avec quelques autres l’abandon des versets du Coran « incompatibles avec les droits de l’homme » et qui veut un « islam complètement refondé selon les valeurs de notre terre d’Europe: la liberté de conscience, l’égalité des sexes, la tolérance » est beaucoup moins invité sur les plateaux qu’un Tariq Ramadan…
    Mais je pense que nous sommes d’accord !

  98. kravi

    Un article intéressant au croisement de l’inégalité hommes/femmes dans le monde musulman et des événements de Syrie.

  99. Moins invite car il est probable que les producteurs subissent des pressions

  100. Florence

    Guenièvre
    « charité bien ordonnée commence par soi-même » Dit-on souvent avec sagesse.
    Avant de soutenir les musulmans modérés, soutenons-nous nous-mêmes. Défendons nos valeurs sans mollir . Le soutien aux musulmans modérés viendra naturellement avec.

  101. Guenièvre

    On est d’accord ! Cela va ensemble. C’est d’ailleurs ce que ces musulman(e)s – souvent des femmes et pour cause- nous reprochent : ne pas défendre nos valeurs.

  102. Si j’osais m’immiscer je me joindrais bien à vous deux sur cet accord!

  103. J’adore vous lire les uns,les unes et les autres…un véritable moment de bonheur ..c’est vrai ,c’est vrai … pour copier (bêtement) Impat ,je partage totalement ce qu’écrivent Florence et Guenievre-que j’imagine bien coiffée d’un hennin et filant sa quenouille au coin du feu …..

  104. Florence

    ça, c’est sympa Nonette ! Je n’ai pas les mêmes références que vous.
    Je ne vois donc pas Guenièvre filant sa quenouille au coin du feu mais, je vois ce que vous voulez dire. Pour l’avoir rencontrée, je confirme que Guenièvre respire la sagesse, l’intelligence la bienveillance et la dextérité.

  105. Au Musee Jacquemart André où est présentée une très belle exposition « Desirs et Voluptés  » consacrée à la représentation de La Femme dans l’Angleterre victorienne, on peut admirer entre autres peintures un tableau représentant Guenievre avec le Roi Arthur, avant de rencontrer Lancelot.
    Pour vous donner envie d’aller voir ces tableaux que nous ne reverrons plus a Paris, car provenant d’une collection privée
    http://www.musee-jacquemart-andre.com/sites/default/files/editeur/Pdf/dossier_pedagogique_desirs_et_volupte.pdf

  106. Guenièvre

    Merci à toutes les deux mais vous êtes trop gentilles ! Vous savez bien que Guenièvre n’est pas si sage que cela ! 🙂

  107. Guenièvre

    Ah! Cela donne bien envie d’y aller : merci loaseaubleu !

  108. Merci loaseaubleu, magnifique. Guenièvre, on vous a reconnue.

  109. Florence

    Ma fille et mon mari l’ont vu dimanche dernier et confirment que ça vaut le coup. Il y a effectivement un tableau pour Guenièvre et son Lancelot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :