Les civilisations peuvent-elles survivre après leur disparition? 5/5

A field of yellow-flowered colza plants is installed on the Champs Elysees near the Arc de Triomphe monument in Paris

Les flâneurs des Champs-Élysées savent-ils qu’ils sont semblables aux arpenteurs du royaume des morts grecs, car c’était le lieu de résidence secondaire des ombres des morts, et que Séphora est dérivé de l’hébreu Tsippora, signifiant l’oiselle ? Dans la Bible, au Livre de l’Exode, c’est le nom de l’épouse de Moïse. Elle est la fille d’un prêtre de Madian, Jétro, et donnera deux fils à son époux  qui, au moment de s’engager dans sa mission de retour vers la Terre promise, la renverra chez son père : ce qui déjà en ces temps bibliques provoqua les pleurs et les lamentations déchirantes d’un chœur de femmen pleureuses éplorées et dépoitraillées prêtes à s’immoler sur le sable du désert pour protester contre cette irréparable atteinte aux droit des femmes reporté aux calendes hollandaises.

Les promeneurs du Champ de Mars savent-ils que ce nom fait référence à la dispersions des cendres de César, ce Jules qui fut gaulé par Brutus “Tu quoque fili mi”, ce que « bis repetita placent » bien plus tard l’imperator Jacques C. à Nicolas S. dans une traduction plus littérale « va te faire voir chez les Grecs mon fils » ce qui provoqua l’ire de Nicolas S. qui partit prendre l’air, pour échapper à ce revers pervers ? Ne pouvant se résoudre à adopter ces étranges mœurs étrangères, il épousa une belle romaine rencontrée dans un parc gaulois et ainsi « gaulé » à son tour devint le Jules de Carla B. dite la  Belle.

Surtout amis lecteurs ne croyez pas que j’ai oublié la Grèce qui nous ayant apporté la démocratie, la philosophie et hélas la prospère démagogie, n’est donc pas à classer dans les civilisations disparues, surtout au vu du nombre de philosophes universalistes qui encombrent les décombres de notre monde médiatique et littéraire friand de logorrhées dyslexiques, et au nombre encore plus conséquent de démocrates philanthropes œuvrant pour l’amour de leurs semblables avec leur inséparable compagne la démagogie galopante.

Ces enflammants battent la campagne en dénonçant avec véhémence l’influence perverse du Chaos qui s’infiltre dans la société actuelle, ce qui nous ramène aux grandes peurs de nos antiques et à Alfred de Musset disséquant sur ces philosophes de basse cour :- « ces sycophantes modernes qu’on appelle des pamphlétaires, et à qui on devrait défendre, par simple mesure de salubrité publique, de dépecer et de philosophailler ».

Peut-être peut-on penser avec Hegel, encore lui, « que dans le cours de l’Histoire, les civilisations ne sont que des moments, des étapes d’une avancée progressive et positive vers une civilisation complètement accomplie, chacune empruntant à l’autre pour les porter plus haut, inventions, innovations, arts, sciences, politique, droit ? »

Comme j’ai commencé par Lucien Febvre je vais terminer par cette magnifique citation qui vous donnera envie de butiner…« l’histoire ce pollen millénaire »:

http://classiques.uqac.ca/classiques/febvre_lucien/Combats_pour_lhistoire/febvre_combats_pour_histoire.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

33 Commentaires

  1. Dispersion des cendres de César au Champs de Mars.
    C’est dans ce même Champs de Mars que Parmentier obtint l’autorisation de planter des pommes de terre et grace a un subterfuge ( soldats chargés de surveiller les plantations, avec l’ordre de ne pas intervenir contre les éventuelles tentatives de vol ) réussit a inciter les parisiens decouvrir ce tubercule veritablevarle contre la famine.
    Pommes de terre cultivees dans ou sous la cendre : la boucle est bouclée

  2. De Tonton le Florentin au Jules de Carla, vingt cinq ans de nos vies, nous sommes peu de choses. Quant à Hollande j’ai appris que pour la première fois ce n’est pas un président de la république qui a déposé une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, cette année ce fut François Hollande.

  3. hathorique

    Merci à Impat.

    Bonjour aux combatifs.
    Si j’ose : vous avez la « patate ».

    Une vidéo sur François Hollande le « mou chantant » dans la « taxe danse  » 🙂

    http://www.atlantico.fr/pepitesvideo/taxe-video-parodique-qui-se-moque-francois-hollande-896688.html

  4. On s’fait du mou rond avec ces taxes.

  5. Mou non, Skarda, puisqu’il y a eu une pause fiscale !

  6. rackam

    Jo le taxeur…

  7. rackam

    Je mijote un pastiche d’hathorique sur le thème: « Les civils à Sion, peuvent-ils survivre au couvre-feu? »
    Si demandes, je passe à l’acte. De la Vache Sacrée elle-même, en particulier… Eh oui, on a ses caprices!
    Si censure, je rentre sous ma tente.
    Vannes sur cette dernière ligne: inutiles.
    Bonsoir à tous le couvre-feu nantais est proclamé.

  8. hathorique

    je sens comme un abattement .

    Signé : « Joé le taxé « 

  9. Rackam,… « Si demandes… »
    Je vois qu’une seule ne suffirait pas, donc j’en ajoute une à la Vache Sacrée.
    Et puis que voulez-vous dire avec ce « Vannes sur cette dernière ligne »…? On vous croyait à Nantes. C’est pour rejoindre un département à bonnets rouges ?

  10. Je vote pour Rackam, Hathorique ne soyez pas vache, votez oui !

  11. hathorique

    Je serais très honorée d’être par vous pastichée à l’eau :

     » le pastiche oui, l’eau ferrugineuse non Bercy bien »

    Je pratique avec assiduité l’humour et surtout l’auto-dérision qui est pour moi, une forme de « nettoyage éthique ».

    Signé « Caprice de vache « 

  12. hathorique

    Oh ! grand Rackam je suis votre implorante ; surtout ne vous retirez pas sous votre tente à poil laineux.

    le grand Rackam est un héros de l’Iliade ; à ne pas confondre avec l’os iliaque qui est un os coxal avec un arc postérieur sacré qui comprend le sacrum et les articulations sacro-iliaques, bénies soient elles.

    cette expression nous vient d’Homère :

    Furieux contre Agamemnon qui lui avait enlevé sa jeune captive Briséis, l’invincible Achille préféra se retirer sous sa tente toujours à poil laineux et abandonner pour dix ans la guerre contre Troie.

    La colère d’Achille qui faillit coûter la défaite aux Grecs est l’épisode central de l’Iliade.

  13. Les Civils à Sion après le couvre-feu.

    Les racailles des Champs Elysées savent-elles qu’ils sont semblables aux huns auxquels on a mis une pile aux Champs Catalauniques ? Et que Mac Donald est le nom du doudou qu’Attila portait autour du cou de son cheval, qui, lui s’appelait Roundup ?

    Les vendeurs à la sauvette du Champ de Mars savent-ils qu’on aurait beau retourner ledit avec une motobineuse, on ne trouverait pas un seul bâtonnet chocolaté ? Et que c’est là que douze mille opposants aux turpitudes inverties estampillables en mairie, frustrés d’avoir mal été comptés, ont niqué grave la fétuque et le ray-grass, ce qui leur valut d’être comparés à Attila. Dont le doudou s’appelait Burger King.

    Surtout, amis lecteurs qui suivez encore, ne croyez pas que j’oublie la Grèce. A qui nous devons la moussaka, les soldats juppés, et la syphilis. Dans le désordre évidemment, mais on est dans le sud alors… Les grecs ont édifié de belles ruines, ils sont doués pour le ruineux. Ils sont surdoués pour les dettes et nonobstant, joyeux. Ô dettes, joyeux !

    Injustement soupçonnés de mœurs inverses par de phobiques scarificateurs de pelouses municipales, les hellènes (ah ! ces prénoms féminins pour des hommes !) ne sont pas plus mal lunés que cela. Et, si l’on compte parmi eux quelques sodomites errants, il n’y a pas là de quoi fouetter un doudou, celui d’Attali se nommant Mazarine. Du nom d’une bibliothèque célèbre, point cardinal de la lecture optique.

    Au métro Pyramides, en hommage aux cocktails de l’ambassadeur, bouchers, mes chéris, on pensera aux quarante CRS qui nous contemplent ; face à l’obélisque, allégorie de Bertrand Delanoé au réveil, on ôtera son bonnet rouge.

    Et si l’on veut conter fleurette à de frêles pensionnaires en jupe volantée, on ira, sous les fenêtres à barreaux de Notre-Dame de Sion, après le couvre-feu, pousser la chansonnette et le bouchon un peu plus loin. Dans l’espoir un peu vain, de promener Attila sur des gazons doux, doux.
    On terminera cette ballade par une cystite à Sion de Julien Mièvre, le grand penseur de chevaux : « le pastiche, cet abyme cosmique, qui vous rend le cœur en quart-de-môme, et l’anus étoilé ».

  14. Rackam sait y faire : louer Aetius plutôt que de se mettre martel en tête, voilà qui peut dérouter durablement nos muttawas que la paix soit sur eux. Il est peut-être plus dangereux d’aller chercher noise au nouveau bataillon sacré, n’est pas Alexandre qui veut; L’obélisque n’est pas qu’un symbole solaire et il ne faudrait pas que quelque juge en mal de célébrité se mette en tête de le lui carrer là où il laisserait plus qu’une marque étoilée. Ah, que la liberté d’expression est douce et comme notre belle France la respecte ! Il faut que des torchons comme Minute la mette en danger en ne laissant d’autres choix à nos muttawas que de mettre bon ordre à des désordres que la vertu réprouve.

  15. hathorique

    Merci Rackam;
    sous les pavés le pastiche, si vous me le permettez une réponse à la manière des combattants du champ de Mars non pas ceux réprimés par le marquis de Lafayette mais les vrais zhéros, ceux du P.S.G

    Salutatoi mon refrè  » pax romana sur toi et testiens »

    Toi aussi refré de moi même, tu slam les chants cataloniques de mamère l’ail, çà c’est du rap dur du rap fort plus fort que le rock fort mais faut pas en faire tout un fromage de tête… teuf teuf.
    T’as vu mon refré tamoi comme mes vannes sont trop reloues… teuf teuf.

    Mon refrè c’est trop top ton flashpiche il est vraiment trop top ton trip ; çà m’a renoué mes intestins grêles jusqu’à ma gorge pigeonnante; t’est trop fort mec … teuf teuf.

    C’est l’histoire de la défaite des Huns sous les autres, la victoire des valeureux pananomiens et panananomiennes qui virent éclore en ce mois de juin victorieux , les belles fleurs de cystites de la famille des « Molluscum pendulum. »
    Ils ont su résister à l’attaque de la moussaka géante et on peut revoir leur glorieuse odyssée dans les archives de l’I.N.E.R.T.E :
    Institut National pour l’Emergence du Remembrement Traditionnel Ecologique.
    C’est en souvenir de cette glorieuse victoire que chaque printemps nous accrochons aux cous , ‘j’ai bien écrit aux cous » des pédaleurs des colliers des grappes de cystites de la famille des « Molluscum pendulum » pour escalader le col du Glandon en chantant des odes aux « valkiris »

    Comme le disait Caton le Djeun quand il était à jeun.

    « Pschitt and loft Va tampax  » -:)

    moi je préfère Alphonse.

    « Terre, élève ta voix; cieux, répondez; abymes, noirs séjours où la mort entasse ses victimes, Ne formez qu’un soupir.
    A. de Lamartine, Méditations poétiques,

    Bien à vous

  16. hathorique

    « T’ES trop fort mec  »
    c’est qu’une impardonnable déviance grammaticale 🙂

  17. Wesh wesh, tatie Rock, c’est qui la Martine que tu as cité (des 4000). Pas la Aubry, des fois, l’amer Picon de Lille? Fais gaffe où tu mets les ieps, on s’en bat les urnes de la Martine-y-Bianco. Passe ta route, face de bovin, ou j’ lâche les ienchs. Sur le Quorum, que j’le fais! N’chadidda! Circule, corne de gazelle! Ton raki rit sur mon pastiche.

  18. hathorique

    eh ! comme ke tu me koses pas toi mec .. teuf teuf
    « Corne de gazelle » mé comment tu me causes à mamère toi ; tu veux briser la pâte à mamère ?

    Fais gaffe à la « mano allah mano, »de mon pote passeque lui il a le gaffiot bien en mains, il a fait latin ou lapin p’t’être même lapon première langue je sais plus trop.
    Il est trop fort… teuf teuf ; il va te faire comme Rambo chez les vikongs entre tes deux quat’z’yeux , il va te mettre ta tête au carré comme une pastèque.. teuf teuf .
    Il a une tatane amovible passeque LUI il est ceinture noire première dam du karathé au jasmin et c’est pas pour sucrer les fraises des boites… teuf teuf.

    et moi j’suis sa meuf meuf

  19. Méf’ meuf-meuf, j’suis ceinture noire et col blanc au Katé!
    Numérote tes abattages. Va compter tes osselets avant que j’équarrisse… Vache comme te pousse!

  20. Ne pas oublier Capoue-Lade ou on pouvait entendre le grand Lop affirmer Lop c’est Sion

  21. Souris donc

    Mac Donald est le nom du doudou qu’Attila portait autour du cou

    Nan ! Les archéologues s’accordent à penser que le doudou d’Attila n’est ni le MacDo ni le Burger King, qui furent, en réalité, des doudous d’Ostrogoths. C’est un Flunch qu’Attila avait. La flunch touch. Nous avons été conquis, à tel point que certains de nos chefs de hordes, à l’instar d’Attila, n’ont plus toute leur connaissance quand elle s’enfuit par l’escalier dérobé. Ou est raccompagnée manu militari par Manuel Valls. Le doudou Flunch le plus récent s’appelle Leonarda. Le chef de nos hordes psalmodie les paroles magiques :
    Mais qu’est-ce que t’as Doudou, dis donc ? Dédé au dodo (la saumure), c’est bidon, Moi doudou, j’ai tous les dons.

  22. lisa

    On est multi cultu sur Antidoxe….

  23. hathorique

    Je sens qu’entre nous il y a un conflit créé par la dualité pulsionnelle à l’intérieur de mon cortex associatif qui obstrue une partie de mon opercule pariétal et trace un sillage intramuros par voie humide passant par la fermentation lactique anaérobie, en s’insinuant au travers de porc d’un sillon pariéto-occipital (ancienne scissure perpendiculaire interne) et décapsule mon gyrus supramarginal en avant, mon gyrus angulaire en arrière et mon gyrus postcentral nombrilique au milieu et surtout obstrue mon cortex pariétal postérieur 🙂
    Merci au docteur Wikiki qui m’a aidé dans mes recherches synthétiques .

    Merci à vous pour les osselets qui nous ramènent aux antiques, la pythie les utilisaient à Delphes ; ils sont mentionnés dans « L’Iliade » d’Homère. Ils étaient réservés aux femmes mais les jeunes grecs s’y divertissent, les égyptiens y jouaient aussi avec des os de moutons.
    Je crois qu’on en a retrouvé une belle paire dans le trou des halles peut être issue d’un ancien troupeau gardé par un Bergé qui n’était pas de pierre.

    Si j’avais le choix, je préfèrerais les caresses pas sages à l’équarrissage.

    http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/joueuse-dosselets

  24. rackam

    Souris, hathorique, Wazoble, ce fil restera un régal! Merci.

  25. hathorique

    Merci à vous Rackam qui avez entamé les hostilicités.

    Bonne journée à tous

  26. Guenièvre

    Sur ce qui contribue à la « solidité » des civilisations , une conférence qui risque d’être intéressante samedi 23 novembre :
    « Quel rapport l’islam entretient-il avec la démocratie »
    Avec Philippe d’Iribarne . Il faut s’inscrire …
    http://www.politique-autrement.org/

    http://www.marianne.net/L-islam-des-Lumieres-est-il-un-mythe%C2%A0_a229270.html

  27. Guenièvre, la conférence de Philippe d’Iribarne semble doublement séduisante: par le sujet, et par la qualité du conférencier. Mais, je me demande bien pourquoi, elle a lieu à Paris et non à Bordeaux. Si une Andidoxienne ou à la rigueur un Antidoxien, pouvait y assister et nous la raconter, nombreux seraient celles et ceux qui en seraient reconnaissants…

  28. Guenièvre

    Une Antidoxienne pourrait bien y aller Impat …

  29. Et ça tombe bien que ce soit une Antidoxienne qui écrive si bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :