Les noirs desseins de la propagande.

 pts1

Il y a un mois, Antidoxe publiait l’article d’Impat « Racisme fabriqué ». Il y était démontré la confusion entretenue par une presse bien-pensante entre racisme et grossièreté, l’instrumentalisation victimaire qu’en avait fait Mme Taubira n’excusant en rien la vulgarité de pensée présidant aux attaques qu’elle avait subies. Un nouveau fait divers vient illustrer ce thème, avec cependant un tout autre arrière-plan politico-médiatique.

Mercredi dernier, la députée israélienne Pnina Tamano-Shata [1] se voit refuser un don de sang par le Maguen David Adom (Croix Rouge israélienne) après avoir répondu au questionnaire que chaque volontaire se doit de remplir.

Les médias s’emparent de l’affaire et trouvent ainsi une opportunité inespérée de dépeindre une fois de plus l’État d’Israël comme une société d’apartheid ou le racisme est roi. France-Inter présente les faits de façon insidieuse. Le journal le Monde — par le canal de l’AFP, tellement impartiale qu’on l’appelle à présent Agence France Palestine — fidèle à sa ligne habituelle de haine anti-israélienne déforme totalement les faits en titrant : « Israël : scandale après le refus d’accepter un don de sang d’une députée noire » et conclut en toute logique « Actuellement, plus de 120’000 Juifs éthiopiens, dont 80’000 nés en Afrique, vivent en Israël où ils sont victimes de discrimination ».

La réalité est toute autre. La députée ne répond pas aux critères fixés par le Ministère israélien de la Santé interdisant de prélever du sang à toute personne née ou ayant vécu plus d’une année dans certaines régions jugées à risque et notamment en Éthiopie. Les critères fixés par les pouvoirs publics ne sont absolument pas fondés sur la couleur de peau ou l’origine mais s’appliquent bien au contraire à tous les individus sans aucune distinction. Ce n’est pas la communauté juive éthiopienne et qui est visée mais seulement ses individus nés en Afrique. Un Juif d’origine éthiopienne née en Israël aura la possibilité de donner son sang comme tous ses autres concitoyens, tandis qu’un Israélien d’origine ashkénaze ayant vécu plus d’une année en Éthiopie verra son don refusé.

Les médias hexagonaux se gardent bien de rappeler que l’incident repose sur une réglementation visant à encadrer les dons de sang de personnes ayant séjourné dans des zones à risque. Un grand nombre de pays occidentaux — parmi lesquels États-Unis, France, Angleterre — appliquent de semblables directives sans pour autant éveiller la moindre polémique. Au reste, de nombreuses voix s’élèvent en Israël pour réclamer un assouplissement de ces consignes trop strictes et une réunion au plus haut sommet de l’État s’est tenue jeudi à cet égard. Binyamin Netanyahou lui-même a téléphoné à cette députée pour l’assurer de son soutien.

La désinformation concernant Israël est devenue le sport national de la presse française et européenne. Approximations, double standard, mensonges, falsifications, hors contexte, mises en scène de films ou photos, aucun procédé de propagande n’est oublié dans le but de salir la réputation d’Israël à seule fin de la délégitimer. Ces allégations sont ineptes et scandaleuses pour qui a connu le régime de réel apartheid en Afrique du Sud. Mais la réalité n’est d’aucune importance au regard des bénéfices que peut engranger la propagande de haine contre l’État hébreu.

Et voilà comment, à force d’intoxication systématique et d’exigences de double standard à l’égard <b>du seul</b> état israélien, 150 millions d’individus de l’espace européen, supposés avoir un cerveau, croient dur comme fer qu’Israël se conduit à l’égard des Arabes de Palestine comme l’hitlérisme à l’égard des Juifs.

Question : cela en fait-il des idiots dangereux ou des antisémites ?


[1] Pnina, 1ère femme israélienne-éthiopienne élue députée à la Knesset sur la liste de centre-gauche « yesh atid », est arrivée en Israël dans le cadre de l’opération Moïse (pont aérien entre l’Éthiopie et Israël organisé par Tsahal). « Nous sommes la génération qui va accomplir le rêve multimillénaire ». Signe particulier : ne connaissant pas sa date de naissance, elle a choisi elle-même le 1er novembre 1981.

 

234 Commentaires

  1. Ah, merci Kravi, j’ai vu passer cette info dans le prisme déformant de notre pravda. Je me demandais ce que cela cachait !

  2. Souris donc

    Un noir vous marche sur les pieds, vous dites aie ! il répond raciste. C’est un réflexe conditionné. Inculqué par la culture de l’excuse et l’idéologie de la victimisation.
    Un noir est refusé au don du sang par une des contre-indications, il répond raciste. Stimulus-réflexe.
    Et les autres chiens de Pavlov salivent. L’aubaine est trop belle pour légitimer son antisémitisme moralisé en antisionisme. Les mêmes chiens de Pavlov qui, à la plus futile occasion, dégainent le nauséabond et les heures les plus sombres.
    La Mitte n’avait pas totalement tort de traiter les journalistes de chiens.

  3. Pendant des années, les Israéliens nés en France n’ont pas eu le droit de donner leur sang à cause des problèmes liés à la maladie de la vache folle. Je ne sais pas ce qu’il en est maintenant, je n’ai pas vérifié ( je le ferai lorsque je pourrai sortir de mon igloo!) Nous ne nous sommes pourtant jamais sentis discriminés ou stigmatisés.
    De plus, Je suis persuadée que Madame Pnina Tamano-Shata était tout à fait au courant, ne serait ce que, parce lors de son service militaire, le Maguen David Adom a du venir dans sa base, comme cela se fait régulièrement, pour collecter le sang des soldats sauf…celui des soldats nés en Ethiopie ou en France (ou peut-être ailleurs?): De plus, elle sait très bien que les jeunes d’origine éthiopienne, mais nés en Israel, peuvent donner leur sang alors pourquoi avoir monté cette histoire? C’est, je crois, la bonne question!

  4. Mais Kravi, nous en avons l’habitude, de ces désinformations, ou intox des médias occidentaux.
    Les mêmes qui cherchent à « muticulturaliser » la France dénigrent Israël sans discontinuer !
    Il faut donc tout faire (mais il faut les moyens financier) pour soutenir et encourager les journalistes honnêtes et sérieux. Ils ne sont pas nombreux mais ils existent. Il faut encourager leurs publications.

  5. Les noirs desseins de l’UE :
    UE/Turquie: accord sur l’immigration signé.

  6. Et quand on apprend que Micharl Darmon ( par ailleurs journaliste sur…I.24 news ,) compare Barghouti à Mandela ..on se dit c est quoi ÇA de la haine ?un encéphalogramme plat ? Une élection municipale envisagée dans un des territoires perdus de la République ?
    Kravi,je vous aime !!

  7. roturier

    Certes, Kravi. Sans doute.

    Une phrase me fait tiquer quand même: « …un Israélien d’origine ashkénaze ayant vécu plus d’une année en Éthiopie… »
    Car, d’origine séfarade, ce ne serait pas le cas? Qu’y vient faire « ashkénaze », et même « Israélien »?

    C’eût été plus véridique de dire « …toute personne de toute origine ayant vécu plus d’une année en Éthiopie… ».

  8. Boker Tov Yerushalayim
    … « pourquoi avoir monté cette histoire? C’est, je crois, la bonne question! »…
    Question que je me suis posée aussi. Si quelqu’un voyait une réponse… ?

  9. Souris donc

    Paresse intellectuelle et panurgisme, les journalistes se copient les uns les autres, y a pas plus fainéant.
    Scoop facile et à bon compte.

  10. Mandela est mort ..alors pour parler d apartheid ,un état tout désigné :Israël .., je ne trouve pas d’autre réponse à votre question… Boker Or

  11. Guenièvre

    Il y a aussi une grande part d’idéologie : les Nations ce n’est PAS BIEN parce qu’on les rend responsables des grandes catastrophes du XXe siècle. Au moment où en Europe on s’attèle à les démanteler voilà bien que les Israéliens s’obstinent à défendre la leur et qu’ils en sont fiers. Selon un schéma mental bien établi ils ne peuvent être que des oppresseurs, des impérialistes et des salauds . Face a eux il ne peut y avoir que de nouveaux  » damnés de la terre » . La complexité historique du problème est gommée, on est dans du connu , paresse intellectuelle, vous avez raison souris …
    Merci kravi pour cette information !

  12. Guenièvre,… « en Europe on s’attèle à les démanteler »…
    En Europe on s’attèle à les faire survivre, en les renforçant par l’Union car seules face aux géants présents et futurs du monde elles seraient condamnées à terme.
    (vous vous doutiez bien que je n’allais pas laisser passer ça… 🙂 )

  13. Guenièvre

    Je parlais du fameux rapport sur l’intégration Impat, vous n’allez pas me dire que ça va dans le sens d’un renforcement de la Nation et du sentiment national !

  14. Guenièvre,… « vous n’allez pas me dire »…
    Oh que non ! Mais ce rapport est franco-français, donc pour une fois épargnons l’Europe.
    Mais excusez-moi, je crois que vous parliez du Continent plutôt que de l’Union. Je retire mon « attaque ».

  15. Guenièvre

    Je parlais effectivement des pays européens et pas de l’UE . Vous savez que je suis pour l’Europe Impat. Néanmoins je me pose quand même beaucoup de questions sur la manière dont on est en train de la construire.
    Ceci était une parenthèse ….:-)

  16. … « je me pose quand même beaucoup de questions sur la manière dont on est en train de la construire. »…
    Cette excellente remarque, souvent entendue et pleine de sens, attire de ma part la réflexion suivante:
    Est-on satisfait de la manière dont la France fonctionne, de sa politique, de sa gestion ? Difficile de répondre oui. Se sent-on non français pour autant ? Difficile de répondre non.
    Il en est de même pour l’Union. Elle est pleine de défauts et il faut militer pour qu’elle s’améliore. Mais cela ne met pas en cause son existence et la nécessité de sa construction, ou reconstruction.

  17. Vous pouvez toujours voir mon lien du 16 décembre 2013 à 10:58…

  18. Souris donc

    Eh ben vous devriez être content, Impat, l’UE vient d’accorder libre circulation aux Turcs et aux clandestins qui se trouvent sur leur territoire. Moi je pense que cette Europe est le pire ratage de l’histoire. Parce qu’elle a coïncidé avec l’implosion de l’URSS, on a ouvert aux 4 vents. Et maintenant on a tous les problèmes. Tous, à tous les points de vue (délocalisations, « détachés » dispensés de cotisations et charges, délocalisations à l’envers, espace Schengen incontrôlable, fonctionnaires surpayés qui prouvent qu’ils sont indispensables en pondant normes et autres stupidités sur le vin rosé, le camembert, les poulaillers et les décibels de l’orchestre symphonique)
    L’UE est à l’image de la France, improvisation et navigation à vue.

  19. Souris donc

    Et ils veulent attirer l’Ukraine pour la soustraire à Poutine, le grand Satan.

  20. Impat, l’UE est peut-être une nécessité, c’est du moins ce qu’on nous assène depuis les années 1960. A l’origine, c’était une belle idée, mais elle est maintenant complètement dévoyée. Voir ce lien.
    Par ailleurs, il y a une bagarre au sujet de l’Ukraine. Les populations européennes n’ont jamais été consultées au sujet de tous les élargissements dont elle a fait l’objet depuis 30 ans. Où est la démocratie ?
    L’UE, avec tous ces pays qu’elle rattache sans demander l’avis des peuples ne contribue qu’à couler nos entreprises qui souffrent de « concurrence » à laquelle elles ne peuvent faire face ! Les frontières sont des passoires, les mafieux de tout poil se frottent les mains et font leur business sans empêchement véritable. Les moyens mis en face sont dérisoires. Par contre, l’UE dilapide nos sous pour soutenir la Turquie, d’autres pays qui veulent y entrer, et les Palestiniens. Elle n’est pas très regardante sur la manière dont cet argent est utilisé.
    Par contre, cela arrange bien les USA : Bush, Obama et leurs prédécesseurs, ne pouvant lutter efficacement contre l’UE font tout pour l’affaiblir. Au lieu de consolider ce qui s’y trouve, on l’affaiblit économiquement et idéologiquement. Toutes les absurdités (théorie du genre et autres) sont promues et encouragées par l’UE.

  21. lisa

    Vous cherchez la petite bête, qui vous fait tiquer, de bonne foi, vous êtes sûr ?
    Ne pouvez vous pas vous dire, il parle d’ashkénase car ceux çi sont souvent clairs de peau, les plus opposés donc aux noirs ?

  22. @ Lisa,
    « Vous cherchez la petite bête, qui vous fait tiquer »
    Il recherche la tique ?

  23. Lisa

    La Grèce en est à ce niveau de danger sanitaire ?

  24. Patrick,… « ’UE est peut-être une nécessité »…
    Ce mot, que j’ai employé, n’est pas le bon. On pourrait très bien imaginer une Europe coupée en des dizaines de morceaux comme autrefois, qui se tireraient dans les pattes. Mais heureusement nous ne sommes pas si bêtes.
    Un meilleur mot que nécessité serait « obligation morale », ou « optimisation de notre avenir ». Personne ici n’ose imaginer par exemple ce que serait devenue la France à l’issue de la crise de 2009/2011 avec une monnaie dévaluée de quelque 30 ou 40 %, donc un niveau de vie diminué d’autant ?
    Quant à oser parler de gabegie européenne, quand on est en France de 2013, c’est faire preuve d’un certain humour…

  25. Re Patrick,… « toutes les absurdités (théorie du genre et autres) sont promues et encouragées par l’UE. »…
    Vous faites bien de l’honneur (!) à Taubira. Sa loi est une loi européenne ? Belle promotion.

  26. Impat, cette Europe va à vau-l’eau, il devient impossible de la supporter, elle est anti-démocratique, technocratique et inefficace, je suis contre l’acharnement thérapeutique, tout doit être remis à plat. La différence entre l’Europe et la France ? Le fait que beaucoup de Français sont encore capable de ce sacrifier pour la France et certainement pas pour l’Europe.

  27. Souris donc

    Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d’euros environ pour lancer une armée de « trolls » sur Internet pour lutter contre l’euroscepticisme en vue des élections de 2014
    C’est le Daily Telegraph qui a révélé l’information le 3 Février 2013
    Taper dans Youtube UE trolls daily telegraph

    ET ils ont été pris à accepter des pots de vins pour modifier des textes de loi ou déposer des amendements. C’est France 2 qui dévoile le pot… aux roses.

    Bon, on est en train de débattre de la crédibilité des journalistes.

  28. Skarda,… « beaucoup de Français sont encore capable de ce sacrifier pour la France et certainement pas pour l’Europe. »..
    Affirmation très gratuite. Je pense que le contraire est vrai, sans davantage de preuve que vous. En fait je crois plutôt que personne n’est maintenant capable de se sacrifier en France pour son pays. Que l’on
    considère que « son pays » soit la France ou soit l’Europe.

  29. Quant à « cette Europe va à vau-l’eau », le moins qu’on puisse dire est qu’elle flotte mieux que sa seule partie française.

  30. Je crains fort qu’avec l’Ukraine et la Turquie la barque ne tienne pas longtemps, sans compter l’espace méditérannéen à venir : l’auberge espagnole. Mon principal souci est le mépris de la démocratie et les décisions bureaucratiques de quelques commissaires sans légitimité, je ne suis pas prêt à marchander ma liberté à ce point.
    Quant au sacrifice c’est un peu faire injure à nos soldats de ne pas reconnaître leur abnégation.

  31. Le refus de voir que les choses vont mal, que la démocratie Européenne n’existe pas, que les pays les plus clairvoyants impisent leur point de vue, ce refus de voir les choses en face est finalement le danger le plus mortel qui menace l’Europe.
    La seule chance aujourd’hui est d’imposer une très forte subsidiarité et de re’ettre tout le système à plat.

  32. À moi aussi ça me fait mal pour tout vous dire Impat, mais la course de l’Europe est folle, il faut tout de même le dire…

  33. Souris donc

    Oui, si seulement on était resté le Benelux, l’Allemagne et nous, on serait les rois du pétrole. Au lieu de se trainer toute la cour des miracles.
    (HS :
    Gouvernement Merkel III : 15 ministres
    Gouvernement Ayrault : 37)

  34. … »Gouvernement Merkel III : 15 ministres
    Gouvernement Ayrault : 37) »…
    Je ne vous le fais pas dire !

  35. Il existe beaucoup de reproches à faire à l’organisation de l’Union, à son élargissement trop rapide avant son approfondissement, à son état présent de construction inachevée, à bien d’autres choses qu’on retrouve plus ou moins dans tout État. L’Union n’est pas parfaite et ne le sera jamais.
    Toutefois il est un reproche, récurrent, répété quasi mécaniquement, utilisé par tous les opposants même de bonne foi, mais qui pour être répété inlassablement n’en est pas moins injustifié: celui de ne pas être démocratique.
    Car enfin le parlement est élu, le conseil des ministres est composé de chefs d’état ou de gouvernement élus, et la commission, organe d’exécution, est formée de commissaires nommés par les élus.
    Si on trouve cela non démocratique, alors la France sous Barre et sous Villepin, non élus, n’était pas démocratique.

  36. Kravi, veuillez me pardonner, l’importance de l’Union m’a fait sortir du sujet de votre fil. Excusez-moi.

  37. roturier

    Effectivement. Et les cas particuliers de Barre et de Villepin sont hors sujet: c’est général.

    Si les « commissaires » (nom ô combien mal choisi) européens ne sont pas élus, les ministres français non plus. Puisqu’ils sont nommés par le Premier Ministre, lui-même non élu puisque nommé par le Président.

    Ministres (et Premier Ministre) qui doivent, par la suite, obtenir l’aval du parlement (élu).
    Exactement le cas européen.

  38. roturier

    Un peu de recul ne fera pas de mal.
    La Suisse, l’éprouvette sur laquelle l’idée européenne est calquée, n’a atteint la stabilité et l’équilibre entre ses composantes ethniques et linguistiques qu’en plusieurs siècles.

    Comment peut-on espérer que l’Europe, bien plus vaste et complexe, arrive à maturité en qq décennies?

    Nonobstant le fait que l’élargissement à marche forcée se fait au détriment de l’Union. On a favorisé la quantité et non la qualité. Et hélas on semble vouloir continuer.

  39. Souris donc

    37 ministres, prébendes aux copains. Obsédé par la race, on nomme un bon tiers dont le seul mérite est leur couleur de peau. L’attelage tire dans tous les sens et se tire dans les pattes. Y a même plus de suspens, pas un jour sans son couac.
    Noirs desseins de la propagande.
    Cynisme sans scrupule, mensonges éhontés scandés avec aplomb.
    Dernier en date, le rapport sur l’intégration. Mais non, mais si. On l’a affiché sur le site du premier ministre qui loue « la grande qualité des travaux », puis le fait retirer, « C’est prématuré ».
    Fabius « Il ne faut pas prendre toutes les mouches qui volent pour des idées »,
    Hollande « Ce rapport ne reflète en rien la position du gouvernement ».
    Affolement permanent, improvisations, ballons d’essais, reculades, cacophonies.
    Avec 37 ministres nommés pour de mauvaises raisons, comment peut-il en être autrement ?
    En temps de crise nous aurions vraiment besoin d’autre chose que de ces pantalonnades.

  40. Guenièvre

    Pour en revenir au sujet il est bien évident que cette désinformation se situe dans le cadre général d’une diabolisation de l’état d’Israël. Il reste à déterminer si cette diabolisation est toujours consciente, quels en sont les motifs et les mobiles.

  41. kravi

    @Impat, nul besoin d’excuses. Les associations d’idées, c’est le matériau de base de mon métier.
    En outre, le sujet de mon papier — introduit par le cynique article du Monde — est bien celui dont parle Guenièvre : « Il reste à déterminer si cette diabolisation de l’état d’Israël est toujours consciente, quels en sont les motifs et les mobiles ».
    Par curiosité, tapez sur Google le nom de cette députée + sang : vous obtenez des articles tout aussi biaisés. Concernant les sites d’Euro-Palestine, d’Alain Soral et d’Oumma.com, cela ne nous étonnera guère, pas plus que ceux de Libération et du Nouvel Observateur. Même le Point n’échappe pas à cette désinformation. Il faut aller à la quatrième page, soit passer une quarantaine de références, pour trouver l’article d’Hugues Serraf sur Atlantico apportant une mise au point convenable.
    Comme des poupées russes, les sujets sont emboîtés : l’affaire du don de sang illustrant la scélératesse de la désinformation, cette dernière alimentant la haine d’Israël et l’antisémitisme nouveau.
    C’est pour cette raison que je termine sur le livre de Gerstenfeld avec cette question pour moi lancinante : ces 150 millions d’européens sont-ils des idiots dangereux ou des antisémites ?

  42. Souris donc

    Kravi, je fais de temps à autre ma petite revue de presse, cet antisémitisme nouveau me semble une particularité plus française qu’européenne, ce que je ne m’explique pas. On entendait parler des attentats des terroristes palestiniens, jusqu’au jour où Danièle Mitterrand, grande amie des dictateurs de tout poil, a créé France-Libertés. Qui fédère autour d’elle une bonne quarantaine d’associations, ONG, comités de jumelage, collectifs. Tout ce beau monde en quête de la grasse subvention française. Prospérant sur la propagande pro-palestinienne.
    http://www.plateforme-palestine.org/spip.php?rubrique140

  43. Souris, vous êtes bien optimiste. Hawking soutient le boycott académique d’Israël sous la pression du BRICUP British Committee fot Universities of Palestine. Le maire de Malmö blâme les Juifs pour la montée de l’antisémitisme en Suède ! Et j’en passe et des meilleures, l’antisémitisme musulman qui utilise le conflit Israélo-Arabe comme prétexte a percolé dans toute l’Europe.

  44. roturier

    @ Kravi 12 :42.

    A la question « ces 150 millions d’européens sont-ils des idiots dangereux ou des antisémites ? » j’exclue la seconde réponse pour une raison simple : tout le monde peut-il avoir tort ?
    La même chose dite autrement : si il y a tant d’antisémites (150 millions, dites-vous ?) il faudrait peut-être se demander pourquoi ?

    Idiots dangereux ? Peut-être. Le troupeau est fait de moutons qui bêlent de concert. Bien conditionnés, nous sommes capables de n’importe quoi. Y compris courir ensemble vers le précipice et (l’)au delà.

    Mark Twain : « Qu’est-ce un chameau, sinon un cheval dessiné par un comité ». Plus on est de fous, plus on est fous.
    J’en ai d’autres comme ça.

  45. kravi

    Roturier, les 150 millions viennent d’une extrapolation de la statistique de Gerstenfeld. Il y a 510 millions d’habitants dans l’UE, ce qui devrait nous laisser optimistes puisque un peu plus des deux-tiers n’adhèrent pas à cette ahurissante propagande.
    Cependant, je suis un juif d’origine russe. Tout est donc réuni pour que je me désole sur le verre à moitié vide.
    J’exclus votre première réponse :
    1- Ce n’est pas tout le monde mais un tiers, soit 150 millions, ce qui fait quand même beaucoup de monde.
    2- Oui, tout le monde — ou en tout cas beaucoup — peut se tromper, cf. la population allemande des années 30 en sa majorité, ou la population Hutu en un petit trimestre de 1994.
    La dernière question de votre premier paragraphe me laisse songeur. Énoncée par Soral, ma perplexité n’aurait même pas le temps d’apparaître.
    Merci de dissiper mes brumes.

  46. kravi

  47. Tout le monde pensait que le soleil tournait autour de la terre.

  48. Impat, s’il suffisait d’élire des gens pour faire une société démocratique l’URSS aurait du faire l’affaire.

  49. roturier

    Godwin! Sort de ce corps!

  50. Souris donc

    La France, la Hongrie, la Grèce et l’Ukraine sont les pays où la situation est la plus préoccupante. (Manfred Gerstenfeld).

    Pourquoi Israël ne fait-elle pas des campagnes de promotion dans les médias de ces pays, pour rectifier les assertions mensongères comme celles concernant cette élue d’origine éthiopienne. Il y a les Falachas, mais aussi une immigration de travail (j’ai eu l’occasion de discuter avec un noir des Iles Vierges qui avait un fils horloger en Israël, est-ce un cas particulier, je ne sais pas), Zubin Mehta est indien.

    Impat, dommage que Merkel ne lâche pas Wolfgang Schäuble, son ministre des finances, on aurait pu le récupérer comme conseiller auprès de Moscovici.

  51. Pas sûr, Souris, que Schäuble ne soit pas plus utile pour nous à Berlin qu’auprès de Moscovici. En tout cas je compte davantage, pour notre futur à moyen terme, sur Mario Draghi que sur Bercy.

  52. roturier

    Effectivement, Souris, pour Schäuble.
    Aber es ist zu spät, Liebling.

    Car c’est Gerhard Schröder qu’il aurait fallu récupérer, il y’a 15 ans.
    Et sa saillie immortelle: « les 35 heures en France sont une excellente nouvelle pour l’économié allemande ».

    Pourtant, un « social-démocrate ». Mais allemand….
    Le jour venu il aura mérité son mausolée.

  53. Vous avez vu la super bonne nouvelle?
    Le chômage est au plus bas depuis 2009….

    …En Grande Bretagne, et aux États-Unis.

  54. hathorique

    bonjour à tous

    Je fais un bref passage pour souhaiter à tous d’excellentes fêtes durant cette trève de Noel, qui hélas n’épargnera pas les dindes, en attendant janvier pour le pèlerinage élyséen des « forces vives de la Nation ».

    Impat, vous draguez Super Mario 🙂

  55. @ Souris donc
    Les Juifs d’origine éthiopienne n’aiment pas ce nom de Falacha qui leur était donné par les non-juifs en Ethiopie et qui veut dire étranger en amharique. Ils sont Juifs, c’est tout!
    Oui, ici, il y a un certain nombre de travailleurs étrangers, essentiellement des Philippins. Le célèbre Zubin Mehta est un indien de religion parsi.
    Cordialement

  56. Allons Hathorique, ne soyez pas jalouse 🙂

  57. Vous pouvez faire comme le président des US : grâcier une dinde !

  58. kravi

    Rackam, vous serez sans doute intéressé par l’échange entre Élisabeth Lévy et Alain Finkielkraut à propos de votre ami Heidy.
    Il est question dans la seconde partie de l’émission de l’hallucinant rapport sur l’intégration dont parle Malika Sorel dans le magazine Causeur de ce mois-ci.

  59. Souris donc

    J’ignorais que Falacha était péjoratif, Boker.
    Zubin Mehta est un maestro demandé par les plus grandes salles du monde pour diriger les meilleurs phalanges, s’il reste attaché à Israël, c’est qu’il y trouve des conditions de travail favorables. J’ai raconté ailleurs à quel point les chefs d’orchestre avaient la dénazification dans leur mémoire collective professionnelle, ils donc peu susceptibles de complaisance. Des gens comme lui et d’autres pourraient donner des interviews, ils ne sont pas juifs et sont moins impliqués. Enfin, facile de dire yaka.

  60. Je reviens à l’article de Kravi
    Pour quelle raison cette information a retenu l’attention de nos média ? – nos médiocres ? –
    Il fallait absolument transformer les victimes en bourreaux.
    Tout le monde s’y est mis. Palestiniens assimilant les soldats israéliens à des SS, gauchistes, verts, écrivain portugais dont – obéissant à l’injonction  » que son nom et son souvenir soient effacés – le nom m’échappe assimilant Gaza à Auschwitz. Et selon une expression de mon père : Israël est devenu le juif des Nations

    Illustration :
    Un représentant de commerce juif avait l’habitude d’assister à l’office religieux matinal dans la synagogue de la ville où il était de passage
    Au cours de la semaine précédant Noël il se retrouve dans une petite ville sans synagogue. Dieu étant partout, il décide d’aller prier a l’Eglise . Matines viennent de débuter
    Il ‘s’installe dans un coin reculé de l’église,, s’enveloppe de son châle de prière, attache ses tefilins ( phylactères ) et se met a prier a haute voix
    Le prêtre surpris demande  » : que les non chrétiens se taisent » »
    Puis, le juif tout à ‘ses supplications, continuant à prier à haute voix : je demande aux non catholique de se taire, et finalement excédé : les juifs sont priés de quitter ce lieu sacré
    A ce moment notre juif, retire ses tefilins son châle, range le tout dans son sac. Puis se dirigeant vers la crèche prend l’Enfant Jésus dans ses bras lui disant : » Viens Mon Cadet on ne veut pas de nous ici. « 

  61. Non pas illustration mais juste petite histoire

  62. Serait-il possible d’instaurer un système autorisant  » le repentir « 

  63. Guenièvre

    Intéressant, merci kravi !
    Impat , à entendre A.F., ce fameux rapport sur l’intégration ne serait pas franco-français comme vous le dites, mais irait bel et bien dans le sens des recommandations européennes …

  64. Kravi, je réponds pour Rackam, mais de toute façon j crois que c’est à moi que c’était destiné.
    Je réponds vite car évidemment le sujet est vaste.
    Heidegger était nazi et antisémite et les euphémisations des heideggeriens ne changent rien au malaise que ça ne manque de poser. Lévinas disait à peu près que le nihilisme est que le plus grand philosophe du XXe était nazi. Le rejet explicite de l’éthique dans son « Introduciton à la métaphysique » comme faisant parti du fatras chrétien, ses déclarations du genre une philosophe chrétien est une ronf carré, son profond mépris pour tout dire de nos racines judéochrétiennes sont plus que problématiques.
    Finkielkraut se trompe lourdement, il est entrainé par ses prises de position. Ce n’est pas le refus de la technique et un bucolisme charmant qui caractérise Heiddeger, c’est le refus de l’ouverture à l’autre, le refus de l’éthique, le refus de l’humanisme en dépit de la perche tendue par Baufret ses contorsions de vant l’humanisme (Lettre sur l’humanisme).
    Il est navrant je trouve que ce que l’on oppose à la technique et aux changements dramatiques du monde soit un pitoyable recroquevillement basé sur la décroissance et l’écologie. Renaud Camus et Finkie se retrouvent sur ces idées qui sont vouées à l’échec, le passé est mort comme disent les Arabes.
    La véritable question est celle de l’éthique et de la spiritualité, l’affrontement des systèmes moraux, je reste attaché pour ma part à notre héritage judéochrétien comme à notre héritage Grec. La question de l’Être cache celle de l’amour et de la compassion chez Heidegger, comme le rappelle René Girard il prône implicitement, comme Nietzsche avant lui, un retour au sacrifice humain, un retour à Dionysos, un retour au bouc émissaire.
    Qu’au nom d’une lutte contre des nains et le conformisme de notre temps, l’on passe sur cet aspect essentiel est un peu navrant. On est pas pour Edwy Plenel et contre Heidy le nazi, on est dans son temps, on se détermine en homme libre et on ne peut faire l’imapsse sur l’ignoble. Annah Arendt était ce qu’elle était je me reconnais plus en Lévinas. La question du nouvel antisémitisme, de l’islamisme, du conformisme intellectuel et moral mortifère de l’Occident, n’ont rien à voir avec la technique et tout avec l’éthique, tout avec le sens de la vie, tout avec la totalité de la raison que dénonçait Rosenzweig et qui sur la nécéssité d’une pensée nouvelle admirait le Heiddeger de la conférence de Davos, celui dont on ne savait pas ce qu’il allait devenir.
    Heidegger était un esprit puissant personne n’en doute, mais il était nazi et haissait le judéochristianisme on ne glisse pas sa sous le paillasson en invoquant Libération, Le monde ou Mediapart, c’est consternant.

  65. kravi

    Bien sûr, cela vous était adressé. Je vais m’interroger sur ce lapsus clavieri.
    Mais pas trop longtemps.

  66. Et puis cette façon de dire qu’il était un peu nazi, qu’il a vite change n’est pas très honnête, on trouve dans la dernière page de l' »Introdution à la métaphysique » (cours donné en 1935) ce petit passage :
    « Voilà ce qu’on nomme philosophie. Et en particulier ce qui est mis aujourd’hui sur le marché comme philosophie du national-socialisme et qui n’a rien à voir avec la vérité interne et la grandeur de ce mouvement. »
    Trois ans plus tard débutait la Nuit de Cristal.
    Sieg Heil !

  67. roturier

    Rarement vu qqc de plus hypocrite que cette manie de gracier une dinde et en bouffer des millions d’autres.

  68. kravi

    La dinde émissaire.

  69. Souris donc

    A la fin, Finkie parle bien des « nouvelles normes européennes », issues des vieilles lunes de l’immigration solution aux problèmes économiques et démographiques. D’un « combat contre la civilisation européenne, la culture d’accueil devant céder devant les cultures d’origine ».

    Les langues africaines vont leur permettre d’embaucher des interprètes pour les milliers de langues, idiomes, dialectes.
    D’ailleurs, le rapport de la désintégration est lui-même un charabia insensé, du grand n’importe quoi. Ils veulent une Cour de Comptes de l’Egalité…
    http://www.gouvernement.fr/presse/refondation-de-la-politique-d-integration-releve-de-conclusions

    Bonnes vacances, Hathorique ! Et vive le foie gras.

  70. Guenièvre,… « à entendre A.F., ce fameux rapport sur l’intégration ne serait pas franco-français comme vous le dites, mais irait bel et bien dans le sens des recommandations européennes » …
    Le « fameux rapport » est strictement franco-français. Il a été commandé par le 1er ministre, établi par des personnalités choisies par ce 1er ministre, et débattu au sein de dix ministères du gouvernement français.
    Que A.F. dise ensuite que ce rapport irait « dans le sens des recommandations européennes » est une allégation beaucoup moins nette, moins claire et moins catégorique (« dans le sens de » est facile à dire: c’est étayé sur quoi ?)). A priori je n’en crois pas un mot et je pense qu’ Alain Finkielkraut s’avance à tort. Mais on ne sait jamais, il y a des nuisibles partout et je vais tenter de me renseigner.

  71. Guenièvre

    Voyez déjà dans ce document Impat : on recommande nettement l’enseignement de la langue d’origine des enfants immigrants :
    http://eacea.ec.europa.eu/education%20/Eurydice/documents/thematic_reports/101FR.pdf

    Quant au voile , il faut savoir que notre « laïcité » à la française est particulière et qu’elle n’est pas comprise dans les autres pays, pas comprise et pas forcément admise voire très critiquée. Je continue à chercher aussi.

  72. Guenièvre, premières constations lue dans ce rapport:
    La rédaction me semble sans ambiguïté:
    -1- ce rapport est un état des lieux de chaque pays de l’Union, ce qui n’a rien à voir avec une recommandation.
    -2- lorsqu’il mentionne l’enseignement de la langue d’origine, il n’indique jamais (sauf si c’est bien caché dans un coin que je n’ai pas eu le temps de lire) que c’est à égalité avec la langue du pays d’accueil. (ce que fait le rapport franco-français en plaçant toutes les langues sur un pied d’égalité)

    Pardonnez-moi mais ma journée fut très très dure, je m’arrête là pour ce soir.

  73. Tout à fait d’accord avec vous Guenièvre, la laïcité à la française est morte. parce qu’elle ne correspond pas à l’idéologie européenne, c’est une question de temps. C’est une des raisons qui me fait penser que d’unepart il faut que les États européens regagnent de l’indépendance, qu’il faut jouer du communautarisme à notre avantage et que d’autre part l’État providence doit être supprimé. On ne peut pas faire machine arrière, mais on peut encore défendre chez soi un certain mode de vie, c’est une question d’organisation, une question de reprise du pouvoir au niveau local. L’Europe est dominée par l’idéologie portée par Terra Nova en France, c’est une social tyrannie qui s’impose en douceur sous des faux airs de démocratie, il faut à tout prix rompre avec ce modèle, c’est une douloureuse remise en question pour moi, mais on ne peut se cacher plus longtemps derrière son petit doigt. On ne peut plus accepter que l’ouverture se fasse à sens unique, qu’elle doive passer par le reniement de ce que nous sommes.

  74. Impat bonne soirée reposez-vous bien.
    Noble Lionne bonnes fêtes à vous.
    Aux autres, exactement la même chose.

  75. Lector

    Je ferai aussi bref qu’Hatorique finalement, pour une fois.

    > »Israël est devenu le juif des Nations »… voilà.
    « L’antisémitisme nouveau » ? hummm, reconduit plutôt, non?, d’où qu’il provienne.

    Kravi, juste un bonsoir; en passant hier soir j’avais commencé par rédiger un commentaire et puis… trop long… au bout du compte je suis aller sur utioube revoir ce film du réalisateur roumain :

    Bonnes fêtes de fin d’année à tous, Hathorique, Guenièvre, Kravi etc.
    Souris 17 décembre 2013 à 10:21 vous l’avez attrapé le rubato et bravo pour l’arop !

    PS à tous par Toutatis, à propos de l’Europe et de ce rapport… vous croyez quoi ?!

  76. Quant à Beaufret, l’ami de Heidy, qui fut longtemps la source autorisée en France sur tout ce qui concernait Heiddeger, voici ce qu’il écrivait à son élève Faurisson : « J’ai fait pour ma part à peu près le même chemin que vous et je me suis rendu suspect pour avoir fait état des mêmes doutes. Heureusement pour moi, ce fut oralemen ».

  77. kravi

    Excellent, Tibor, j’ai fait suivre…

  78. kravi

    Merci pour le film, Lector. Oui, Israël est bien le Juif des nations. Comment comprendre ?
    Bonnes fêtes à tous.

  79. Souris donc

    Merci Skarda pour LE lolcat de l’année.

  80. Lector

    Comment comprendre ? ça ne s’explique pas. Une certaine endogamie parfois, peut-être… et puis surtout, nos chères victimes millénaires qui ont le culot de se militariser et de se défendre… ! Rendez-vus compte, cela n’est pas pardonné, ça bouleverse l’ordre que l’antisémitisme avait établi, c’était tellement mieux avant, le bouc émissaire c’est bien utile pour se rallier. « On » ne pardonne pas aux survivants de l’apocalypse d’y avoir survécu.

  81. Souris donc

    Merci, Lector. Par Toutatis, on croit que le ciel ne nous tombe pas vraiment sur la tête. Ce rapport ne fait que la synthèse de ce qui existe déjà en petites touches, il entérine les menus halal, les piscines, les mosquées et musées avec l’argent du contribuable, le muselage de l’opinion au profit de la glorification de la diversité, la polygamie déguisée en famille monoparentale, les 12000 chambres d’hôtels louées à l’année, les 670 millions d’euros du coût du droit d’asile en 2013, la distribution à guichets ouverts de l’AME et CMU. Monsieur Léonarda, l’expert qui a testé les différents pays européens a rendu ses conclusions : c’est en France qu’on sert les aides sociales les plus copieuses.

  82. Guenièvre

    Merci Lector d’avoir remis en mémoire ce film magnifique, fou, drôle, émouvant, terrible !

    Pour répondre à la question posée je trouve la formule de Daniel Sibony pertinente : « l’origine de la haine des juifs c’est la haine de l’origine « 

  83. kravi

    Roturier, je suis toujours dans le brouillard car vous n’avez pas éclairé ma lanterne. Comment comprendre votre phrase : « s’il y a tant d’antisémites, il faudrait peut-être se demander pourquoi ».
    Je n’ose croire que vous sous-entendez que les Juifs y seraient peut-être pour quelque chose.

  84. Lector

    Souris, sommes bien d’accord. Quelle gabegie !
    Guenièvre, très bien cette citation de D. Sibony ! Faudrait que je relise cet article de lui qui s’intitulait « l’affect ratial », recueilli par M-A Macciocchi… souvenir de jeunesse.

  85. Guenièvre

    L’analyse de Georges Bensoussan :
    http://antisemitisme.org/project/parole-dexpert-george-bensoussan/

    « La question de l’antisémitisme est comme le fil qui dépasse du tricot : quand vous tirez dessus, c’est tout le tricot qui se défait. Je veux dire par là qu’on ne peut pas traiter ce problème indépendamment des autres. La société française tout entière est malade du silence imposé par quelques élites médiatiques qui musèlent les paroles dissidentes. Géographes, sociologues, démographes, historiens connaissent la situation, mais s’ils ont le tort de ne pas penser comme la doxa, vous les entendrez rarement, sinon même jamais. Je m’interroge sur l’absence dans les médias de Michelle Tribalat, de Christophe Guilluy, d’Hugues Lagrange, de Malika Sorel et de quelques autres. A la une des médias, vous verrez les moralistes habituels qui ne veulent rien entendre à la souffrance de ce pays. Au lieu de prêter l’oreille à ceux qui « votent mal », on les stigmatise. Au lieu de leur répondre politiquement, on les disqualifie moralement en les traitant de « fascistes » ou de « racistes ».
    Il faut oser dire que l’intégration ne fonctionne plus. Que l’immigration de peuplement n’a pas toujours été une réussite, même si une partie s’est intégrée. Que l’horizon d’une société multiculturelle est une aberration dans un État-nation centralisé comme la France, où l’État a fait la nation. Où l’intégration était l’horizon de toute immigration, la nôtre comme celles qui nous ont précédé. Que l’amour de la langue, de l’histoire, du paysage français nous ont charpentés. Et que le niveau d’exigence que l’on avait vis à vis de nous venus d’ailleurs a fait de nous des Français heureux de recevoir cet héritage. Quitte à y prendre une part plus qu’une autre. Et quitte à le dépasser. Mais d’abord à l’acquérir……
    Le multiculturel, ce sera demain la juxtaposition de communautés et la multiplication des conflits. C’est déjà le cas avec les questions de mémoire. Beaucoup, aujourd’hui, sont conscients qu’il faudrait tenir un langage de vérité. In fine, c’est le courage qui fait défaut. Sur ce plan, il n’y a pas comme on le dit souvent une répétition de l’« esprit de Munich ». Les situations sont très différentes. Mais l’actuel climat de renoncement et de faiblesse y fait penser à coup sûr. »

  86. Guenièvre

    @ Impat,
    Pour en revenir à nos moutons 🙂 ( ça c’est pour ce qui vient…) comparer ce que dit ici Bensoussan sur le « niveau d’exigence que l’on attendait avant de l’immigrant » :
    « Que l’horizon d’une société multiculturelle est une aberration dans un État-nation centralisé comme la France, où l’État a fait la nation. Où l’intégration était l’horizon de toute immigration, la nôtre comme celles qui nous ont précédé. Que l’amour de la langue, de l’histoire, du paysage français nous ont charpentés. Et que le niveau d’exigence que l’on avait vis à vis de nous venus d’ailleurs a fait de nous des Français heureux de recevoir cet héritage. »

    …avec la conception européenne de ce qu’eux appellent l’intégration aujourd’hui :
    http://europa.eu/legislation_summaries/justice_freedom_security/free_movement_of_persons_asylum_immigration/l14502_fr.htm
    «L’intégration est un processus dynamique, à double sens, de compromis réciproque entre tous les immigrants et résidents des pays de l’UE»
    Il s’agira aussi :
    – de renforcer la capacité de la société d’accueil à s’adapter à la diversité

  87. Le social-démocratie européenne triomphante !
    Comment ont fait les autres immigrés ?
    Comment fait l’Amérique ?

  88. Souris donc

    Ne vous étonnez pas qu’on ne fasse pas appel à Tribalat, Guilluy, Lagrange, Sorel, on préfère faire appel aux idéologues subventionnés.
    A la fin de chaque partie du rapport de la désintégration, vous avez la liste des contributeurs et leur qualification.
    Exemple, la première partie, « Connaissance et reconnaissance », p. 57

    La présidente est directrice d’un théâtre du Pas-de-Calais, toute une flopée de théâtreux, professeurs des arts du théâtre, et autre bateleurs du monde subventionné. Des animateurs socio-culturels en pagaille, le Médiateur de Radio-France (vieux babacool archétypal), des directrices des guichets du Louvre, le maire de Volvic (cité sensible s’il en est). Le cabinet du Ministère des Anciens combattants fournit un contingent, trop content de trouver à les occuper, et les habituels stipendiés des associations.

  89. Souris donc

    (Je répondais à Guenièvre, sur sa citation de G. Bensoussan).

    Dominique Schnapper, qui a passé sa vie de sociologue à s’interroger sur l’intégration, a écrit des choses autrement intelligentes que le pitoyable charabia du rapport de la désintégration.
    « Qu’est-ce que l’intégration ? », Folio Actuels 2007.

    Sur FranceCul interviewée par Laure Adler (on entend fugitivement son père, R. Aron dans une archive). Un peu long, on se rend compte par contraste à quel point le rapport de la désintégration est de l’idéologie.
    http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=3927501

  90. Lector

    Comment fait l’Amérique ? Elle tire à vue à la frontière mexicaine depuis des lustres. Essayez donc d’obtenir une carte verte aussi facilement que la CMU et on en reparle.

    Je voudrais revenir sur le film : Train de vie a été oblitéré à sa sortie par le film de R. Benigni; l’acteur italien avait d’ailleurs de refuser le rôle attribué par la suite à Rufus, heureusement, quelle erreur de casting sinon. On a beaucoup écrit dans la presse pour ou contre « la vie est belle », et « Train de vie » est un peu passé à l’as… bref l’humour juif a fait moins recette que les pitreries italiennes; film romain contre film roumain ? Le grand public connait-il suffisamment la culture juive pour rire ? « Parler l’allemand c’est comme parler le yiddish avec l’humour en moins »… ne faut-il pas être quelque peu initié pour comprendre ? Je le crois. Et donc le partage de cette culture est-il en question ? Oui.

    Et l’affaire Murmelstein ? Je n’ai pas encore vu « le dernier des injustes » de C.L. mais contrairement à E. Hillesum, Murmelstein avait survécu. Israël ne lui a pas pardonné que je sache. Lanzmann pense ou dit contre Arendt en faisant ce film.
    L’antisémitisme n’est-il pas le fait d’une crise de la culture ? N’est-ce pas la culture qui est insupportable aux totalitarismes et la pensée ?

  91. Lector

    Vu ce que Tribalat et autres se sont pris dans la tronche début des années 2000… n’ont peut-être plus envie d’aller au charbon non plus. Et Pascal Bruckner ? Lui naguère si affable et joyeux sur les plateaux de télé… il n’a pas déprimé un peu beaucoup… je suis triste lorsque je vois à quel point l’époque lui pèse ou semble.

  92. Lector

    bordel qu’il est moche ce logo rouge qui me sert d’avatar ! Je préfère celui de Souris.

  93. kravi

    L’antisémitisme n’est-il pas le fait d’une crise de la culture ? De nombreuses cultures, alors, car il n’est pas récent.
    N’est-ce pas la culture qui est insupportable aux totalitarismes et la pensée ? Bien sûr, il n’est que de voir le sort fait aux intellectuels — ceux qui donnent dans la pensée libre, pas les idéologues inféodés –- dans tout régime totalitaire. Et le sort qui est fait à ceux qui luttent contre le dernier totalitarisme en date, l’islamisme, ne laisse pas d’inquiéter.
    Pour remplacer le logo rouge qui ne vous sied pas, essayez http://fr.gravatar.com/

  94. Non, les Américais ne tirent pas à vu, l’immigration mexicaine est la plus importante depuis 20 ans, mais ils ne tombent pas dans le laxisme, et surtout, surtout, ils sont pragmatiques : limitations des subventions à commencer par les citoyens eux-mêmes. Leur gauche se tord les mains comme la nôtre mais il existe en face autre chose que les mollusques que nous avons, enfin, et ce n’est pas la moindre des choses on ne rigole pas là-bas ni avec l’autorité, ni avec la patrie.

  95. Lector

    Ne sont-ce pas les cubains plutôt… qui tiennent la Floride aujourd’hui.
    « Leur gauche », Tibor ? Parce que les états unis ont une gauche maintenant ?! Et depuis quand ?

    Kravi, bien évidemment je parlais du récent; je ne peux pas non plus remonter le cours des âges jusqu’à la sortie d’Egypte. Si l’antisémitisme n’est pas nouveau, il a progressé, qui a dit (mémoire mémoire), qui a formulé cette évolution au cours des siècles : à telle époque pontificale on a dit aux juifs « vous ne pouvez pas vivre parmi nous en tant que juifs » puis « vous ne pouvez pas vivre parmi nous » puis « vous ne pouvez pas vivre » ? Hilberg ?
    Et la diaspora de Thessalonique ? J’y pense… Culture, j’entendais l’étude, la pensée, l’art. Le point d’interrogation n’exprime pas tjrs une question dont le locuteur n’aurait pas la réponse, n’est-ce pas… (sans « ? »)

  96. kravi

    Bien sûr, Lector, je sais que vous savez…
    Tiens juste pour rire, comme vous avez parlé de Thessalonique :
    http://zakhor-online.com/?p=6952
    Excellent site, à visiter. Une mine.

  97. roturier

    A Kravi 11 :32.
    J’ai répondu hier 10:21 mais étant bigleux c’est sorti décalé: « Godwin! Sort de ce corps! ».

    Plus de détails? Sus à l’hystérie fomentée par certains, dont des sites web que vous citez fréquemment. Il n y a pas 150 millions d’antisémites en Europe; il n y a pas 15 mille. SAUF à confondre l’hostilité des (certains) Arabes avec l’antisémitisme « classique » de « l’Homme Blanc », de nature et de racines très différentes et largement « passé de mode » pour faire court.

    Cette confusion des causes permet un diagnostique simpliste, trop facile. Et interdit, en conséquence, les solutions. L’hystérie, la panique ne servent à rien. Certains crient à l’antisémite comme on crie au loup; au risque d’être discrédités et de galvauder ce qui devrait rester très exceptionnel.

    Et naturellement, généraliser cette réaction épidermique larmoyante traitant, à qqc près, tout le monde d’antisémite au moins potentiel, provoque des anticorps chez certains ; voire génère des antisémites ; d’où la question que, avocat du diable, j’avais posé.

    Un dessin ?

  98. Oui c’est bien Hilberg dans sa préface de  » la destruction des juifs d’Europe « 

  99. Non, les Mexicains, vérifiez. Miami n’est pas uniquement peuplée de Cubains et les Etats-Unis s’étendent au-delà. Quant à la gauche américaine, c’est elle, ou son clone plutôt qui prend le pas en Europe, elle a muté depuis Steinbeck et Woody Guthrie, il peut exister une gauche non léniniste. Il parait que les dépêches de Steinbeck depuis le Vietnam viennent d’être rééditées j’aurais plus de temps que je les achèterais.

  100. Lector

    Une gauche littéraire ? Paria ?
    Mais quel parti représente cette « gauche américaine » Tibor ? Pas les républicains, ni les démocrates. Pas de communisme ni de socialisme apparenté aux usa. Tenez je me souviens que Revel disait peu ou prou la même chose.

  101. Lector

    merci pour le lien Kravi, ça a l’air bien effectivement.

  102. Lector

    il me semblait bien, merci l’oaseau pour confirmation et rappel

  103. Lector, tout juste, la gauche, la vraie, la mal à droite, celle des salons, des clubs et des campus est la gramsciste, c’est elle qui réussit depuis toujours. Gransci fut le véritable stratège de la gauche, Terra Nova c’est lui.

  104. Lector

    Un cadeau de fin d’année pour Tibor ;)))))

  105. Ceci dit j’aime beaucoup ces deux-là ! Steinbeck soutenant la guerre du Vietnam, c’est Roosevelt qui bouge encore.

  106. C’est dans ces dépèches du Vietnam qu’il disait quelque chose comme : « certains se font une opinion comme d’autres se refont une beauté ».

  107. Merci Lector ! J’étais au collège et j’adorais 🙂

  108. Lector

    mais il n’était pas américain le marxien, j’allais vous dire justement que le PCI au contraire du PCF… enfin voyez, la tutelle ou la liberté..

  109. Lector

    de rien 😀

  110. International Gramsci, international voyons !

  111. Lector

    Steinbeck c’est grand et Dos Passos aussi, sans compter Faulkner.
    Mais est-ce que ce ne serait pas confusion que de parler d’une gauche américaine, même à travers certains auteurs?
    Je me souviens de cette interview de Fritz Lang dans les cahiers du cinéma ancienne version ce me semble, qui disait que la différence entre sa période allemande et la suite américaine était celle-ci : en Allemagne le héros forcément était un aristocrate, un prince, et puis arrivé aux USA, à contrario un homme du peuple (genre S. Tracy dans Fury).
    Voyez où je veux en venir…

  112. Lector

    jamais lu Gramsci, j’en ai entendu plutôt dire du mal dans mon enfance, par des linguistes, des sémiologues, par des intellectuels de gauche, et des communistes etc. Du coup…

  113. roturier

    @Kravi 17:07.
    Vous me direz naturellement que c’est aux USA; et que l’Europe est tout le contraire… Mais pourquoi serait-elle contraire puisque les vents, depuis deux siècles en moins, nous viennent d’Ouest?

    http://www.tabletmag.com/jewish-news-and-politics/156146/yellen-at-the-fed?utm_source=tabletmagazinelist&utm_campaign=1bdae39cb7-12_16_2013&utm_medium=email&utm_term=0_c308bf8edb-1bdae39cb7-207043089

    Cela dit, naturellement, si vous préférez la panique hystérique et la culpabilisation de tout ce qui bouge, vous pratiquez le métier idéal pour vous auto-soigner.

  114. Il y a une gauche américaine mais ce qu’il y a de bien là-bas c’est qu’elle n’a effectivement pas le monoploe du coeur, c’est ce que j’aime par dessus tout chez eux : le héros est un homme du peuple et la liberté est le premier principe.

  115. Souris donc

    En tous cas on doit à leurs campus la diffusion du politiquement correct, du gender, le cirque autour des minorités, les quotas, la promotion du communautarisme, le féminisme hystérique. Dont la gauche de tous les pays occidentaux s’est emparée.

  116. Souris donc

    Dernier en date, Benjamin Millepied, le chorégraphe du film Black Swan est revenu touché par la grâce : il faudrait que le corps de ballet de l’Opéra de Paris compte 50% de blacks. Voilà.

  117. Tout à fait d’accord Souris, une de mes très bonnes amies est un fleuron du genre (MIT), j’ai cru qu’elle s’était peu à peu adaptée à la France et puis un jour je me suis rendu compte que s’était l’inverse !

  118. que c’était l’inverse pardon.

  119. kravi

    Oui, ceci vient aussi de l’ouest. Mais comme vous dites, nous parlions de l’Europe. Alors, au lieu d’utiliser des termes quasi injurieux ramenant les miens à la pathologie mentale, lisez donc le livre de Gerstenfeld sur l’antisémitisme européen. Étant donné que le CAPE vous est acceptable en matière d’information, je vous rappelle qu’il en fut longtemps le directeur.
    Et ne faites pas semblant de me faire dire que l’antisémitisme d’aujourd’hui est le même qu’entre les deux guerres mondiales.
    Je vous parle d’Israël et de l’antisionisme. Mais pour moi, l’antisionisme n’est qu’un antisémitisme honteux.
    Il est vrai qu’un lecteur d’Haaretz n’admet peut-être pas ces équivalences.

  120. roturier

    Moi aussi je sais copier-coller: סוֹף הַדֶּרֶךְ

  121. Lector

    « antisémitisme honteux », je dirais plutôt antisémitisme masqué… finalement comme pour certains porter le keffieh dans les années 80, avec la loi sur le dos en sus

  122. Loaseaubleu

    @ souris donc :
    L’équipe de football ne suffit pas ?

  123. Lector

    Souris, oui même la légende arthurienne télévisée est sommée de s’africaniser… une Guenièvre noire à ce qu’il parait… à quand un Shaka blond aux yeux bleu… ou corse… puisque nommé « napoléon noir » ce zulu qui fit trembler l’empire britannique

  124. rackam

    Lector, un demi hors-sujet: moi qui lis pas mal, je n’ai jamais osé affronter Faulkner. Par où commencer?
    Attention , je suis un inconditionnel du Sud (Dixie), les anciens du site vous le confirmeront, ne me faites pas détester ce que je regrette… 🙂

  125. Souris donc

    Chut, Zozio, le père Le Pen s’est exprimé sur le sujet.

  126. Lector

    Rackam je crois que chacun pourrait avancer « le bruit et la fureur  » (titre tiré de Hamlet) pour commencer, incontournable; et « tandis que j’agonise » en tout cas l’un des deux avant de prendre « Absalon.. » en main.

  127. kravi

    Bravo donc. Et ?

  128. kravi

    Bêtement je conseillerais de lire les Pléiades dans l’ordre chronologique. Faulkner dépeint un univers entier dans un comté du Sud, avec des familles et personnages qui se répondent d’un roman à l’autre.

  129. kravi

    Certes, masqué parce que honteux. Et lâche.

  130. kravi, lector,
    merci, je n’ai pas encore le courage de lire la Pléiade. Je trouve d’ailleurs que cette collection n’est pas confortable à lire, pages trop fines etc. Je me rue donc sur « le bruit et la fureur ». Avec des boules quies cela devrait aller… même si c’est le surnom dont Méluche s’est affublé…

  131. Lector

    kravi, si je puis me permettre… dans la série cadeaux de fin d’année, Rackam :

  132. Lector

    comment ?! Il a osé ce fourbe merluche ?!
    Oui, moi non plus, la Pléiade… tjrs peur de déchirer les pages en les tournant… oui, je sais le côté précieux… mais non.

  133. Rackam, ne vous dispersez pas :
    Miss Daisy et son chauffeur
    Des beignets de tomate verte
    La Loi du Seigneur
    Autant en emporte le vent
    Savannah
    Robert E. Lee, Stonewall Jackson, Jefferson Davis
    Le drapeau aux 13 étoiles
    Cela devrait suffire à votre bonheur. Le reste n’est – sans jeu de mots -que bruit et fureur.
    Je me trouve actuellement dans ce  » Gallant South  » et m’y sens bien.

  134. Lector

    Intermède tjrs… alors forcément, le « gallant south » appelle ça :

  135. Lector

    Et voici pour les copines Hathorique, Guenièvre, Lisa, Flo etc, avec dédicace Souris :

    bonsoir à tous et bonnes fêtes

  136. Souris donc

    Merci, en échange, et plus dans le contexte :

    Orchestre Philharmonique d’Israël, Evgeny Kissin au piano, Zubin Mehta à la baguette
    Chopin Concerto No. 1 Op.11

  137. roturier

    La pléiade? Mais tout le monde sait que ce n’est pas fait pour être lu mais pour être aligné sur des étagères.

    Libraire! Deux mètres de pléiade SVP !

  138. hathorique

    bonsoir à tous,

    Merci pour ces musique et à Lector Délicious pour L’INCOMPARABLE Lady Day à la voie déchirante.
    Ma contribution : cet andante de Mozart , l’un des plus tendres qu’il ait écrit, une caresse musicale presque maternelle à faire chavirer le coeur, c’est la quintessence de l’art mozartien ici réduit à l’essentiel dans la simplicité ; c’est un miracle d’équilibre et de perfection musicale

    Pour ce qui est de l’antisémitisme galopant dans les pays des révolutions jasminiques, il me parait bon de rappeler que :

    « Le protocole des sages de Sion » faux notoire est hélas avec « Mein kampf » parmi les livres les plus vendus en pays arabophones et en Turquie d’Erdogan dont le gouvernement a réussi l’exploit de ne pas arriver à protéger Omar Pamuk prix Nobel de littérature qui a du s’exiler pour ne pas subir le même sort que son ami Hrant Dink assassiné de trois balles dans la tête.
    En Egypte Naguib Mahfouz lui aussi prix Nobel de littérature a subi une tentative d’assassinat qui a heureusement échouée.
    Youssef Chahine persécuté empêché de filmer, lui ce magnifique cinéaste dont le film le « Destin » sur la vie du philosophe arabe Averroès lui valut la colère et la censure des intégristes égyptiens, ses démêlés avec le pouvoir et les frères islamiques , qui ne cesseront pas jusqu’à sa mort, se traduiront par une censure redoublée et un exil volontaire au Liban et en France.
    Ces deux ouvrages sont malgré leur interdiction vendus sous la djellaba dans certaines librairies islamiques en France
    La trame du film le « Destin » :
    Désirant amadouer les intégristes, le calife el-Mansour ordonne l’autodafé de toutes les oeuvres du philosophe andalou Averroes dont les concepts influenceront en partie l’âge des Lumières en Occident.
    Les disciples d’Averroes et ses proches décident d’en faire des copies et de les passer à travers les frontières.

    @ Souris
    Pour les intellectuels, qui, dans leur écrasante majorité, continuent à faire vivre l’utopie socialiste je vous dédie cette remarque de Jean-François Revel :
    « L’intelligentsia de gauche, c’est la bonne conscience plus la subvention. »

  139. Wazoble, le Gallant South… j’espère que vous êtes allé plus loin que Miami…Orlando… Cape Canaveral…
    Je rêve presqu’autant de faire un tour de ce Sud rebelle et paisible que de me rendre où vous savez, mais pour d’autres raisons…
    Saluez le Sud de ma part, please.

  140. kravi

    Lector, un de mes préférés : Robert Penn Warren, « Les Fous du Roi » et « Un endroit où aller ».
    Et bien sûr tout William Styron

  141. Strange Fruits ! La barbarie n’est jamais loin mais Dixie a bien changé depuis, Georgia est devenu l’hymne de la Georgie !

  142. roturier

    @ Hathorique 01:02 et les autres.
    Mozart et Chopin c’est fini. Nous avons désormais le rap.
    Billie Holiday et Ray Charles sont tolérés. Pour l’instant.

  143. Souris donc

    C’est pas fini du tout. L’industrie du CD est finie, ça oui. Formidable coup de pied dans la routine confortable de l’enregistrement live ou en studio. Du coup les concerts et festivals de musique classique se multiplient dans toute la France et connaissent un formidable succès. La guerre hilarante et sanglante entre La Fouine et Booba signe la fin du rap.

  144. Guenièvre

    Bonjour à tous et merci pour ces superbes intermèdes musicaux !
    Je vous offre ce  » petit rien  » de Beethoven que Michel Deville choisit pour son film  » Le voyage en douce  » avec Géraldine Chaplin et l’évanescente Dominique Sanda :

  145. plantigrade69

    Je vois que nous partageons les mêmes goûts.
    Entre autres Billy Holliday qui me bouleverse à chaque fois que je l’écoute dans « the man I love ».
    Le fabuleux Kissin, la prodigieuse Argerich, le Ray lumineux, et comme Hatho, voici par l’immense Horowitz, l’adagio du concerto 23 de Mozart, (mon adagio préféré avec le 21 de ses conertos), où les deux trop brèves montées orchestrales avec les violons et les bois d’un équilibre parfait touchent au subl^me.
    Bonnes fêtes à tous.

  146. Merci et bones fêtes à vous l’Ours, ravi de vous lire.

  147. bonnes les fêtes pas squelettiques même si les temps sont durs.

  148. kravi

    Tenez, Roturier, un p’tit dernier pour la route. L’institut Gatestone est connu pour ses hystéries paniquantes, larmoyantes et culpabilisantes.

  149. Rackam
    Pas Miami ce pseudopode de Cuba, mais Charleston, Savannah, Atlanta, Stone Mountain avec ses trois généraux. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e1/Stonemtn.jpg
    Le Sud quoi !

  150. rackam

    Fort Sumter, Stonewall Jackson, Robert E. Lee, Jefferson Davis (pas un général,lui)… je vous envie…

  151. Pas fait exprès. Je suis ma fille

  152. Souris donc

    Là, c’est quand ils distillent des doutes quant au QI les uns des autres.
    Comme les dominos en sucre, les rappeurs français ont reconnu, l’un dans le rap du suivant, des allusions à l’honneur de leur mère et de leur sœur. Le ton est monté, ils ont mis en ligne des vidéos hots, payé des hommes de main pour se tabasser ou s’égratigner les Porsche les uns des autres. Enfin, suprême insulte, ils ont fini par se traiter mutuellement… d’Emile Louis.

  153. Alors je vous envie doublement. Na!

  154. Souris donc

    Hello Nounours !
    Oui, toutes les musiques, superbes.
    (Awouah, Ray Charles, le 45 tours sur le Teppaz, What’d i say, les divines choristes).

  155. roturier

    Kravi 14:37.
    Effectivement, JSS (dont vous n’adhérez pas à l’esprit) n’est pas une spécificité française. Gatestone est un peu son équivalent américain (mieux en apparence). Connu pour ceci:
    « a spin-off of the Hudson Institute where right-wingers (along with Alan Dershowitz) champion hawkish, often « pro-Israel » policies and, not infrequently, rattle off Islamophobic blogposts. »
    J’en passe; pas le temps. Faut retenir que c’est un établissement avec un « agenda » idéologique clair.
    La présentation de l’Europe comme un repère de gauchistes échevelés va de paire avec sa présentation comme un piège antisémite.
    Ils devraient regarder un peu leurs rednecks; y a du boulot…

  156. plantigrade69

    Tibor Skardanelli,
    vous pouvez mettre un seul « n », je suis né à Bône.
    Bonjours Souris.

  157. kravi

    Ok, vous m’avez totalement convaincu. Je tire l’échelle. Sof hadereH, au sens premier.

  158. roturier

    Je rappelle seulement la nécessité de faire une lecture critique de la presse, quelle qu’elle soit.
    Sauf erreur nous sommes d’accord sur ce point.

  159. Lector

    Formidable Kravi ! Merci ! J’avais oublié, ce rappel va me permettre de remédier… les Fous du Roi, je me souviens d’avoir lu de très beaux passages dans un article et m’être promis de lire RPW et pfuiit un autre auteur a dû prendre sa place dans une pile d’achats… je me paye ça pour les fêtes ! Quel style ! Des images… et je ne l’ai pas encore lu ! 😀 Mais me revient en mémoire un portrait implacable comme une mastication.
    Styron, je ne risque pas d’oublier, c’est par le cinoche que je l’ai connu.

    PS Merci Tibor. Guenièvre etc.

    Meilleurs voeux à tous !

  160. Lector

    je ne sais pas… l’antisionisme est effectivement un nouvel antisémitisme, enfin sous une forme qui n’est nouvelle que parce que voilée par une loi. Sans la loi Gayssot les antisionistes de la toile se déclareraient-ils ouvertement antisémites ou pas ? J’ai l’impression que oui. Je parle de ceux bien connus parce qu’à visage découvert sur utioube. C’est plutôt ça qui est ,nouveau : ce n’est plus honteux Kravi, plus j’y pense… quelques anecdotes à l’appui, pas simplement avec de l’information journalistique ou de la propagande antisio du web…
    Non,ce n’est plus honteux, ça l’est moins, c’est dans le discours contemporain, n’y a pas que les Soral ou autres, (lui s’en défendrait ? Honteux à moitié seulement), notamment chez les gens de confession musulmane… pas seulement des jeunes de banlieue, j’ai entendu ici ou là, un plombier, une receveuse des postes… « trop de juifs dans la politique », comme E. Lévy entendit « un trop à la radio ou à la télé »… que parfois elle le guète alors qu’elle défendrait un Renaud Camus pour qu’il puisse le dire (si je ne me trompe pas)…
    Comment dire, j’essaie de me souvenir et de comparer le discours non médiatique par époques (heu juste celle que je vis là hein c’est pas une thèse) : « t’es pas un peu juif », j’ai dû me l’entendre dire (allez savoir pourquoi) dans les années 90 encore, soit révélant une sorte de terroir antisémite français de souche, mais basique, ni politique ni religieux, une méfiance à l’égard d’une différence supposée telle (mais peut-être supposée autre aussi, je me suis bien fait traiter de « raton » alors je me marre, c’était plus violent, non plus insidieux, la palme allant au « sale blanc! » tout un panel voyez hahaha) soit révélant simplement une curiosité banale au début des années 2000, mais depuis ce « trop de juifs danslapolitique » (en résumé) dans un taxi (témoignage rapporté), avec un employé d’EDF venu relever le compteur (témoignage personnel) et d’autres… de gens que vous ne connaissez pas vous prenne à témoin, voire cherche une audience en votre éventuelle complicité… hum, ça c’est nouveau, je ne connaissais pas.
    Quand j’avais 15 piges c’était tout le contraire, le premier discours afrovictimaire (un noir avait dit à une blanche qu’elle était raciste parce qu’il ne lui plaisait pas, quelle refusait de « sortir » avec lui) nous avait fait rire. Aujourd’hui il est si présent qu’il nous fait bondir.

  161. Lector

    je reprends ici ce que j’avais commencé plus haut en réponse à Kravi.
    Non, décidément, ce nouvel antisémitisme n’est pas honteux, lâche oui si l’on considère l’exemplaire Merah, c’est dire quand même qu’entre la parole antisémite libérée -sous la contrainte… (comprenez?) et le passage à l’acte… ah oui, c’est allé crescendo !
    Le qualifier ce n’est pas le définir. Lâche ? Vous ne voudriez tout de même pas qu’il soit vaillant ! Ai-je envie de répondre ; lâche il est surtout devenu meurtrier : Ilan Halimi et les enfants d’Ozar Hatorah.
    A-t-il honte le Fofana ? Pas le moins du monde.
    Si l’antisémitisme était encore honteux, beaucoup de juifs de France y seraient restés en France. Non, il est déclaré.
    J’ai le souvenir d’une alya manquée, de courte durée, des années 90, (l’oncle d’un ami) je n’ai qu’un exemple mais il me semble que sur ce point encore le contexte a changé.

  162. kravi

    Il est honteux et lâche parce qu’il n’ose dire son nom et assumer son ignominie. Ceux qui sortent du bois sont — encore — mal vus par un grosse partie de la population, celle qui a de la mémoire et de la réflexion.
    Considérons les seuls programmes d’Arte sur la Shoah et cette gracieuse époque. Les Juifs victimes sont encore dignes d’intérêt et de respect, si l’on excepte les ignorants et les salauds.
    Comme l’a résumé je ne sais plus qui, le Juif en pyjama rayé est une figure respectable, mais le Juif en uniforme de Tsahal est vomi par l’ensemble du monde. Israel est bien le Juif des nations.
    C’est un clivage psychique dont les causes sont multiples. Propagande arabe organisée par le KGB, idéologie tiers-mondistes ayant relayé la lutte des classes à la fin des luttes anti-coloniales, nostalgie pour les damnés de la terre à présent incarnés en l’Arabe spolié par le mouvement sioniste — et inventé de toute pièce pour les besoins de la Cause sacrée –, culpabilité européenne qui se déplace pour mieux oublier sa propre complicité aux crimes nazis…
    Mais au bout du compte, il s’agit bien de ce même trouble de la pensée : la haine du Juif, toujours brûlante bien qu’irrationnelle, s’est déplacée sur Israël. Dans des proportions plus qu’ inquiétantes.
    Que l’on ne s’en préoccupe pas me stupéfie.

  163. kravi

    Lector, j’ai enchainé avant de lire votre 5:21.
    Je crois que la loi Gayssot limite un peu les délires antisémites à la Drumont et un Darquier de Pellepoix n’aurait pas de ministère aujourd’hui. Cela étant, cette loi n’empêche pas les négationnistes de colporter leurs saloperies et l’audience que leur apporte internet est immense. Au reste, je considère ce déferlement de haine, anonyme mais virulente, comme un symptôme de la maladie humaine. Je ne sais qui disait qu’une science à l’âge de ses instruments de mesure ; une époque aussi, qui profite de sa technologie pour se révéler dans son pire, et son meilleur.
    J’ai aussi entendu ce genre de réflexions que vous rapportez, sans doute plus dues à l’ignorance, aux préjugés et à la bêtise commune qu’à la franche ignominie. Mais ces premières font, par entraînement puis soumission, le lit de la dernière pour autant que les conditions s’y prêtent.
    Quant aux antisiomites assumés, rien ne les arrête, et une loi leur permet de se victimiser au nom de la liberté d’expression. La confusion des valeurs est bien particulière à notre époque qui prétend que tout se vaut et utilise le relativisme absolu pour jeter bas ce qu’elle prennent pour des hiérarchies quand ce ne sont que repères structurants. Mais c’est un autre sujet.

  164. Souris donc

    Bonjour Kravi et Lector,

    Qu’il y ait en France un vieux fonds antisémite résiduel, marginal, qui songerait à le nier ? Qui donne lieu à des jalousies et à des plaisanteries douteuses.
    Quant à la pitoyable clique Dieudonné-Soral, elle s’est trouvé un regain de popularité avec sa « quenelle » qui provoque un concours de photos sur le web. Dont la plus embarrassante est assurément celle de ces deux militaires devant une synagogue. Hurlante de bêtise ignare.
    Donc vieux fonds antisémite, oui, mais surtout immense ignorance de l’histoire dans les milieux populaires. Et les nouveaux programmes ne feront qu’embrouiller les idées des jeunes.

    Autrement plus embêtant, des intellectuels comme Renaud Camus dont l’antisémitisme fait déconsidérer la pertinence de son analyse du grand remplacement.
    Et la propagande pro-palestinienne martelée par les médias et le politiquement correct, aubaine pour les bénéficiaires de l’idéologie Terra Nova mâtinée du slogan économico-démographique de la Chance pour la France. Dogme porté par une gauche qui se prétend humaniste et progressiste et se révèle fanatiquement totalitaire et intolérante. Et ouvertement antisémite. Le distinguo avec l’antisionisme n’abuse qu’eux-mêmes. Et encore. Et profite aux prêcheurs de djihad.

  165. hathorique

    Merci à tous pour ce fil passionnant, comme je me réabsente, mon cadeau pour vous et pour Ours, que je lis toujours avec un plaisir de gourmette, que l’année à venir vous soit wonderful

  166. Souris donc,
    Renaud Camus a des amis qui se précipiteraient pour réfuter votre phrase. Je suis plus qu’un ami, je suis aussi paresseux qu’orgueilleux, et j’ai passé l’âge.

  167. Souris donc

    Dommage, surmontez votre paresse, Pierre, moi, cette histoire me bloque, et aussi que son Parti de l’In-nocence soutienne le FN. Mais, en effet, je ne connais pas bien Renaud Camus, j’aimais juste aller musarder chez Didier Goux et sa rubrique « Ce qui se joue à Plieux ». Notez que, curieusement, Robert Ménard ne me bloque pas du tout, mais je l’ai vu, de près, se faire lyncher, et pas au sens figuré.

  168. QuadPater

    Bonjour à toutes et tous !
    Je suis complètement absent d’Antidoxe en ce moment, et ça ne va pas s’améliorer avant l’an prochain.
    Mais je pense bien à vous et envoie à chacun(e) mes meilleures pensées antidoxiques et décembrieuses.

    Au plaisir de vous retrouver,

    QP.

  169. pjolibert

    Le problème est que surmonter ma paresse signifierait fabriquer une réponse très autocentrée qui ne satisferait personne dans l’affaire. Réfuter votre phrase directement comme le feraient les zélés dont je parle, cela voudrait dire accepter tout ce que votre phrase impose comme principes et torsions de principes implicites. Il faudrait un énorme prologue sur ce que parler veut dire, l’être, le non-être, l’être du non-être, la signification, la valeur d’usage, la valeur d’échange, etc.
    D’ailleurs lui-même estime ne plus avoir à répondre sur ça. Mais si vous lisiez les kilomètres de prose qu’il a consacrés à l’histoire qui vous bloque (dont un livre intitulé Du Sens chez l’éditeur P. Otchakovsky-Laurens), vous ne seriez peut-être pas débloquée.
    De mon côté, j’estime qu’il est ridicule de multiplier les « explications » quand la posture ressemble peu ou prou à répondre à : _ Vous êtes méchant ! ; par : _ Mais non, je suis très gentil.
    Enfin, si ça peut débloquer autrement, je peux vous suggérer ceci : suspendez un moment les épithètes politiques précises, et contentez-vous d’épithètes sociales. De quoi qu’il parle, c’est en bourgeois s’assumant tel rétrospectivement. Je ne développe pas l’idée.
    A part ça, je ne crois en rien de ce que dit et fait son parti (mais « croire » ne convient pas, il faudrait tout un prologue sur ce que parler veut dire, etc.).

  170. Souris donc

    Rien compris. Trop allusif et jargonnant. Si vous-même auriez besoin de tant de prologues et que les mots pour le dire n’arrivent pas aisément, c’est que cela ne se conçoit pas clairement ?

  171. pjolibert

    Non, c’est parce que je suis très handicapé. J’essaie de reprendre. Pour pouvoir vous réfuter, je suis obligé de croire en un sens de « antisémitisme » commun à tous les locuteurs et à tous les moments du temps où on prononce le mot « antisémitisme ». C’est pas clair.
    Pour pouvoir vous dire : oh non, machintruc n’est pas antisémite, il faut faire semblant de croire que c’est aussi simple à dire que de dire que tel quadrilatère ABCD n’est pas un parallélogramme, étant donné un certain nombre de données.
    Ce que vous avez trouvé jargonnant était aussi censé être pourvu d’une légère autodérision. Donc c’était raté.
    Le paragraphe qui commence par « De mon côté j’estime que… » est parfaitement clair. C’est un sentiment, quelque chose à sentir pour pouvoir le comprendre.
    L’avant-dernier paragraphe veut dire : au lieu de lire les fameuses trois séquences de Journal accusées d' »antisémitisme » avec ce prisme-là, faites l’exercice (je ne préjuge même pas du résultat) avec un prisme uniquement social. Un bourgeois parle d’une émission radiophonique, et juge selon ses critères à lui. A vrai dire, il fait ça sans arrêt. A vrai dire, quand on regarde les choses comme ça, on a toute latitude à le trouver encore plus antipathique qu’on ne faisait.
    Le dernier paragraphe, en plus de ce qu’il dit très clairement aussi, veut dire que mon intérêt politique à moi consiste précisément en ce que vous ne soyez pas débloquée à ce sujet.

  172. kravi

    Pouvez-vous croire ceci ? « Meine Ehre heißt Treue » = « Mon honneur se nomme fidélité », devise national-socialiste de la Schutzstaffel (SS).
    Vu sur un uniforme du corps expéditionnaire hexagonal en Centrafrique.

  173. roturier

    On évoque ci-dessus le double standard fréquent : on se dédouane du soupçon d’antisémitisme en commémorant le juif en pyjama rayé porteur d’étoile jaune. Ce qui permet de mieux vilipender l’israélien : juif casqué aux poings d’acier. On glorifie le juif mort, on déteste le juif vivant.

    J’attire l’attention sur un spectacle théâtrale qui circule en France et qui présente la quintessence de cette stratégie.
    En première partie il y a une pièce semi-musicale dénommée « quand m’embrasseras-tu ». A base de textes du poéte palestinien Mahmoud Darwich (1941-2008).
    Membre de la Direction de l’OLP, Darwich demissionna en 1993 pour contester les accords (de paix…) israélo-palestiniens d’Oslo. Il passe pour le chantre de la « cause palestinienne ». Sa plume au vitriole, certes talentueuse, est ardemment anti-israélienne.

    Le spectacle est décrit par des témoins dans ces termes :
    « tonneaux de sang….martyres….chairs éclatées…… chars qui roulent sur des ombres…Gaza préférant lutter et mourir plutôt que d’accepter une paix qui ne l’est pas…..poèmes appellant au meurtre…..ambiance sanguinaire ».
    Naturellement nul argumentaire en sens inverse.

    En seconde partie, un concert de musique tzigane par la troupe « Les Yeux Noirs ». Une variante de ce genre ayant été adoptée par des juifs d’Europe Orientale sous l’appellation « Klezmer », on affuble le tout du titre « mélodies yiddish » histoire de prétendre à un équilibre…

    Or, la population en question est quasiment disparue et le yiddish n’en est pas loin. C’est donc un simulacre, s’agissant de pure musique sans aucune connotation idéologique.

    Un cas d’école de manœuvre de propagande : en première partie on crache sa haine du juif vivant, en seconde on porte le juif mort au pinacle.

    Question subsidiaire : la troupe « Les Yeux Noirs » ; se laisse-t-elle instrumentaliser à l’insu de son plein gré ou non ?

  174. Bibi

    Selon Kravi
    Et voilà comment, à force d’intoxication systématique et d’exigences de double standard à l’égard du seul état israélien, 150 millions d’individus de l’espace européen, supposés avoir un cerveau, croient dur comme fer qu’Israël se conduit à l’égard des Arabes de Palestine comme l’hitlérisme à l’égard des Juifs.

    Question : cela en fait-il des idiots dangereux ou des antisémites ?
    Réponse: ni l’un ni l’autre.
    La définition de travail de l’antisémitisme ayant été retirée des sites de l’agence UE des Droits Fondamentaux, dont se servaient également d’autres institutions et états de l’Union, il n’y a plus de sens communément admis de cette notion en Europe éclairée. Difficile donc de classer des incidents comme antisémites, les juifs qui en souffrent seraient que des victimes de leur propres peurs diffuses, ou d’agressions aléatoires. Quant aux idiots, ils sont avant tout des pigeons: le contribuable européen (et américain) paye les officines (et les consultants étrangers/occidentaux que celles-ci engagent) falastini en charge de la fabrication et de la diffusion des diverses calomnies anti-israéliennes, subventionne une pléthore d’ONG à but soi-disant humanitaire mais dont le seul objectif est de nazifier l’État Juif, et les relais médiatiques qui lui rapportent ce pour quoi il paye. Plutôt qu’un idiot, c’est un infidèle utile.
    Dangereux? Peut-être, pour lui-même d’abord. Car il ne fait qu’amplifier sa crédulité: plus il « avale » les bobards, moins il est enclin de questionner leur validité, et ceci vaut pour plusieurs sujets ou thèmes, pas seulement à propos d’Israël. Si, en plus, il est nourri par le culte « tuer le messager » – autrement dit, discréditer toute source qui est stigmatisée non-conforme p/r au récit correct, il se prive de lui même l’embarras de la confrontation des faits.

    Ceux qui ont un cerveau en état de fonctionnement, procèdent un peu à la manière de Skardanelli: incrédulité gênée.

    Kravi affirme aussi que la réalité n’est d’aucune importance au regard des bénéfices que peut engranger la propagande de haine contre l’État hébreu.

    Mais à qui bénéficient ces calomnies? Au contribuable européen? À des élus ou fonctionnaires européens? À une « industrie » médiatique qui se discrédite?

    L’histoire de Hamoudi et ses semblables a-t-elle des chances de paraître sur un médium français dit « de masse »?
    (le lecteur non anglophone en aura une assez bonne idée en procédant par le module de trad. auto. de goo-e, encore un service élaboré en coopération avec l’entité sioniste)
    C’est tellement complique, l’Orient, on ne peut et ne doit pas trop en parler, c’est disproportionné…

  175. Lector

    @Kravi « Comme l’a résumé je ne sais plus qui, le Juif en pyjama rayé est une figure respectable, mais le Juif en uniforme de Tsahal est vomi par l’ensemble du monde »
    Je ne sais pas qui non plus Kravi, mais c’est à peu près ce que je répondais plus haut à la question qu’un post de Roturier vous faisait poser.

    « idéologie tiers-mondiste » : arte précisément ; dont les débuts ne dérogeaient pas non plus à un antisémitisme en provenance (européenne ceci dit, germanique en l’occurrence).

    « culpabilité européenne qui se déplace pour mieux oublier sa propre complicité aux crimes nazis… » c’est possible, et même nul doute ; je vous dirai quand même une chose : d’une part coupable de rien je ne me sens vis-à-vis de l’Histoire et de là « notre » complicité, quand le discours contemporain utilise ce possessif, m’a tjrs heurté ; ce ne fut pas ici la première fois que j’ai lu/entendu cette antiphrase récurrente : « mais bien sûr ! c’est bien connu ! tous les français étaient résistants ! »… des arabes, des américains, des juifs et des souchiens, la répètent, eh bien tout ce petit monde victimaire et ce discours culpabilisant est une insulte à l’histoire et à celle de ma famille. Ce genre de parole ne me fait pas honte ; je la trouve débile, maladive.

    Breivik a-t-il honte ? Non ; ou alors précisément de ce discours culpabilisant. La boucle est bouclée.

    Rufus disait à la sortie d’une projection de « train de vie » qu’en jouant ce rôle il s’était pris à penser qu’il pouvait être inquiétant de jouer un rôle de nazi, est-ce qu’en interprétant un tel rôle l’identification serait possible ? Telle était sa question et sa frayeur ; à la fréquentation du mal perdons-nous un peu de notre âme ? Musset a répondu dans Lorenzaccio.

    @Souris,
    la quenelle c’est plus complexe : salut nazi inversé comme disent les médias, non, antisémitisme sans doute, les deux à la fois : c’est-à-dire oui pour certains et finalement plus grave, non pour d’autres ; plus grave parce que dans la brume brune se perdent des innocents qui finiront par avoir les mains pleines à défaut d’avoir un cerveau.
    Mais bon, pour recréer de la « bête immonde » et augmenter l’antisémitisme, les médias s’y sont très bien pris aussi dans cette affaire.

    Ce n’est pas uniquement son antisémitisme, avéré ou supposé, qui décrédibilise la théorie de RC, c’est aussi l’acuité de sa paranoïa ; parce que l’auteur dit l’essentiel, n’enrobe pas, c’est trop brutal pour le contemporain à la vérité est insupportable. Et de fait viser juste ne sert plus à rien.
    Pour un wasp de la suprématie blanche le grand remplacement (en vigueur aussi aux usa) enjoint à l’endogamie et au communautarisme ; et là RC se trouve coincé.
    C’est en France et aux USA que le phénomène est observable, la première est exogame de Constitution, les seconds multiculturels… du coup c’est dans ce deuxième modèle que le repli sur soi est le plus prégnant ; c’est ce modèle qui est imposé à l’Europe, contre le modèle français. Et dans cette brèche s’engouffrent tous les extrémismes.
    La gauche gouvernementale n’est que le pantin d’une idéologie extérieure. Le problème c’est que beaucoup d’intellectuels de gauche, voire d’élus, votent et pensent encore à gauche alors qu’ils déplorent ce qu’elle est devenue. Et ne montent pas ou plus au créneau pour le dire. A part Pascal Cherki peut-être, en privé comme en public.
    (Comme je ne suis pas de droite ni de gauche, plutôt anar, quand j’ai voté souverainiste, je savais pourquoi et peu importait que ce fut Chevènement ou NDA.)

    Bref le problème de fond n’est pas de gauche ou de droite et de quelle immigration il s’agit, le remplacement c’est celui du multiculturalisme versus l’universalisme ; et de cela de Gaulle nous avait prévenu ; c’est comme un testament sans héritiers en politique. La théorie du grand remplacement n’est possible qu’à cette condition ; dans le multicul hors de l’universalisme ; parce que sinon, l’ancienne assimilation et l’exogamie faisait la farce.
    Le choc des civilisations c’est d’abord l’hégémonie du modèle anglo-saxon, et c’est là que le fondamentalisme trouve une branche pour se percher.

  176. kravi

    Lector, vous pensez bien que ma phrase ne vise pas l’un ou l’autre. Je parle de courants d’idées, et je pense que, faute d’avoir suffisamment réfléchi sur l’antisémitisme en général et la Shoah en particulier, le refoulé ne manque pas de faire retour. Y compris dans des excès de repentance de mauvais aloi. Ce que nous appelons un contre-investissement, comme le désir se retournant parfois en dégoût…
    Mais surtout dans une incapacité à travailler sur cette idéologie malsaine qu’est l’anti-israélisme, rencontrant en cette occasion la propagande arabe et la haine anti-occidentale et bien sûr anticapitaliste, quoi que cela puisse vouloir dire.
    La nazification d’israël trouve sa source dans le procédé, pervers s’il en est, du retournement du bourreau en victime.

  177. Lector

    Kravi, bien évidemment, soyez rassuré. (mon « ici » ne concernait pas non plus ce fil)

    (…) Et de la réciproque : détournement de la victime en bourreau… (cf propagandes auxquelles vous faisiez allusions)

  178. kravi

    Roturier, en effet nous sommes d’accord sur ce point.
    http://nanojv.wordpress.com/2013/12/23/rt-mandela-haaretz/

  179. Lector

    Suite à ce que vous savez, je vais vous narrer ici une anecdote privée : il y environ 20 ans je me trouve en Belgique chez un ami qui me connait bien, qui connait en partie ma famille tout comme je fréquente la sienne (je l’ai connu par son père qui m’avait acheté un tableau) et alors que je le rejoins pour l’aider à mener à bien son projet artistique d’étudiant (nous avons le même âge mais il me fera remarquer que je suis moi, déjà, un professionnel puisque je vis de mon art) le voilà qui se lance, à peine suis-je arrivé chez lui dans un monologue de plus d’une demi heure dans lequel il n’a de cesse de me répéter cet énoncé : « nous les juifs » toutes les deux minutes… et comme il ne m’apprend rien, qu’il n’échange rien, qu’il soliloque son appartenance, je fatigue n’est-ce pas et finis par me sentir sinon rejeté du moins de plus en plus « en dehors », alors comme il est fils d’un psychanalyste (et pas des moindres) je lui dis : si tu continues encore à me dire pendant une heure « nous les juifs » je vais finir à prendre le vilain réflexe de te dire « vous les juifs » ! Parce que je ne suis pas son psy moi, mais son pote et que je ne suis pas là pour écouter ses problèmes à moins qu’il ne sache de quoi il parle et le dise, demande une oreille attentive.
    Eh bien, malgré qu’il connaisse non seulement l’historique familiale honorable, que nos parents soient collègues de travail notamment dans un groupe de réflexion sur la Shoah, qu’il connaisse mon travail (en l’occurrence une ou deux oeuvres engagés, alors que c’est pas mon truc ça l’engagement politique en peinture) eh bien que croyez-vous qu’il advint : regard étonné, suspicion… « keske j’étais en train de lui dire ?! »… ben tiens, il avait tout le bagage intellectuel nécessaire pour le comprendre… « rien de plus que j’ai dit » fut ma réponse.

    J’ajoute que la Shoah n’est pas une « spécificité » juive, d’abord ça c’est produit ici, sur ce putain de territoire qui semble maudit comme de bien entendu depuis; donc oui, quand bien même ce n’est pas à part égale, cette souffrance nous appartient tout autant hélas, comme la culpabilité d’ailleurs (je sais que vous entendez ce que je dis là) et j’en rajoute : heureusement que Dieudonné ne sait même pas qu’il y eu des noirs déportés dans les camps…

    Vous ne croyez pas en dieu Kravi, mais comprenez ce que l’élection (je ne précise pas laquelle on se comprends j’espère) peut avoir d’insupportable pour les « gentils » (je le dis comme ça); il me semble d’ailleurs que les analyses sémantiques de W. Reich, ou le travail de Dadoun sur l’emploi de superlatif ou de comparatif comme éléments de fascisme du langage… etc.
    Et quand tel ou tel rabbin sur la toile tient un discours exclusif ou un autre rabbin, plutôt brillant, enjoint les chrétiens de devenir ou re-devenir bat’ noah, enfants de Noah/Noé (si j’ai bien compris) tout en disant que seuls les juifs et les grands maîtres d’Israël détiennent ZE SECRET…
    Vous savez ce que je pense seuls les Justes sont dignes d’une élection dite divine, et personne d’autre.
    Toutes les conneries de notre malheureuse époque de terrible héritage font monter l’antisémitisme qui est un mal pour l’humanité pas seulement pur les juifs mais si vous en êtes la première cible… et le discours d’Attali aussi, lorsqu’il se fait communautaire. Pour ma part, je m’en fiche, je ne déteste pas ce type pour son appartenance à une communauté qu’il revendique mais pour son discours économique délétère et ses prédictions apocalyptiques qui n’ont même pas la bienséance de se faire talmudiques.

    Blancs dhimmis ou suprématistes, noirs victimaires ou musulmans autoritaires et juifs racistes ou ne serait-ce qu’endogames (oh oui j’ai vu à l’EUJS), aujourd’hui, je les mettrais dans le même panier à salades fatigées et fatigantes; ça ne mérite pas mieux. Et si je dois tolérer les uns, je ne vois pas en quoi je ne devrais pouvoir en tolérer d’autres.
    A bon entendeur comme on dit… salut

  180. Lector

    chacun pour soi et dieu pour tous… ça nous fait une belle jambe

  181. Bibi

    Il serait rafraichissant, légèrement innovant, de ne pas revenir à la Shoah. Il y a eu plusieurs millénaires de vie juive avant, et il y a vie juive après.
    Et si déjà on en revienne, de bien vouloir ne pas la banaliser, la nier, ou excuser ses négateurs.

    Ce n’est pas en nazifiant l’israélien que les problèmes français ou européens se résoudront.

  182. Lector

    « excuser ses négateurs » ?! ça s’adresse à qui ?
    Ce qui pose problème aujourd’hui à notre histoire ce ne sont pas les millénaires évoqués d’ailleurs sur ce fil.
    Et puis tiens, vous y étiez à Cetinje quand Samuel Fuller présentait ses rushs de jeune militaire américain caméra au poing à la sortie des camps ? Non ? Moi oui. Et j’ai pris la parole; je n’avais pas 25 ans à l’époque. Je n’ai pas de leçon de ce genre à recevoir. Merci.
    Et si votre message s’adresse à tous, merci encore, sommes au courant, confère la discussion une fois encore.
    « Légèrement innovant ?! » Ben innovez donc.
    Ce qu’il ne faut pas lire ! Ah vraiment bravo !
    Et pis désolé hein ne suis pas israélien, c’est en Europe que je vis, j’ai le droit de me préoccuper de cet avenir bouché, ou pas ?

  183. kravi

    Lector, vous l’avez compris : la goutte d’eau qui a mis le feu aux poudres quant à mon intervention sur Causeur est bien l’intervention de cet eetu qui ne rate jamais une occasion de se payer du juif. Mais l’important n’est pas là.
    L’étincelle qui a fait déborder le vase est une coïncidence de date. Au moment où les militaires de l’opération Sangaris en Centrafrique arborent fièrement des écussons portant la devise de la division Das Reich — oui, la même qui se distingua à Oradour —, au moment où Dieudonné enflamme des salles entières en se gaussant de la mort de millions de juifs, au moment où les bouffons de canal + vomissent sur le génocide tutsi, je ne peux plus supporter ce prétendu humour qui n’a rien à voir avec celui d’esprits libres mais tout avec la vulgarité des sentiments.
    Pour l’appartenance, rassurez-vous, je mène des actions dans mon coin sans ennuyer personne ni la clamer à la face du monde. Je suis suffisamment républicain pour détester le communautarisme, et comme vous je déteste les rabbins prosélytes. Ils sont cependant bien rares étant donné que le judaïsme refuse, contrairement aux autres religions, le prosélytisme, ce qui est à son honneur. Quant à l’élection, elle ne représente rien pour moi grâce à mon athéisme.

  184. roturier

    Cela m’en coûte mais je comprends Lector 5 sur 5.

    Ce satané réflexe de Godwin nous colle aux doigts comme un vieux chewing-gum. Pas moyen de toucher au clavier sans qu’il soit au milieux.

    Comme j’adore me citer:
    « ….panique hystérique….culpabilisation de tout ce qui bouge….généraliser cette réaction épidermique larmoyante traitant, à qqc près, tout le monde d’antisémite au moins potentiel, provoque des anticorps chez certains ; voire génère des antisémites ».

  185. roturier

    @Kravi.
    Vous citez qq part ceci: http://nanojv.wordpress.com/2013/12/23/rt-mandela-haaretz/ histoire de démontrer que Haaretz aussi est à lire de manière critique. MAIS vous enfoncez des portes ouvertes; qui aurait prétendu le contraire?
    Le principe s’applique donc aussi au site que vous citez qui semble s’appuyer lourdement sur RT (Russia Today). Or, RT est un chef d’oeuvre de Poutinisme primaire et archétype de propagande à peine voilée.
    En l’occurrence: dire que Mandela fut entraîné en 1962 par « les éthiopiens » (de Hailé Selassié) pourrait bien être synonyme (pour des raisons historiques que j’abrège) de « par des israéliens ».
    Et que vient y faire le fac-similé de la signature de Martin Buber (2 fois; bien gros)? Le ridicule ne tue pas.

  186. Bibi

    Mandela n’a pas été entrainé par des agents du Mossad?

  187. Bibi

    Vous n’arrivez pas à décoller?
    La bonne nouvelle est que vous n’aurez pas de problème d’atterrissage.

  188. Bibi

    Kravi, arrête d’importer le conflit du Moyen-Causient ici, STP.

  189. roturier

    J’ignore, bibi, si j’arriverais à décoller vu que je ne le tente même pas; je garde fermement au moins un pied par terre.
    Et vous, Icarus?

  190. roturier

    Ce post, Bibi, est adressé à Kravi. Pour éviter de réagir hors sujet vaut mieux avoir suivi l’enchaînement précédent.

  191. Kravi
    Sur quel fil de Causeur les délires de eetu ?
    Merci

  192. Lector

    Kravi, vous me dites détester comme je le fais (ou le ferais)… il faut que je précise une chose ou deux et vous me pardonnerez cette opposition : non nous détestons pas de même, et c’est tant mieux pour vous que vous ne détestiez pas à ma hauteur, car quand je déteste je ne me reconnais pas, je deviens célinien à en crever, ce sont tous les humains que je finis alors par détester… et j’ai de quoi, j’ai compris très tôt la lâcheté et le nihilisme des bonnes gens, à un âge où l’on ne sait pas encore mettre des mots sur ces choses. Je manque à moi-même dans ces moments comme lorsque un prosélyte me froisse. C’est idiot.
    Il est donc question ici, entre autres, de ce très brillant rabbin polémique à chapeau large : je me fiche de son prosélytisme, au contraire je le loue en ce qu’il le force à dévoiler sur la toile un secret (pour le dire dans son jargon) jalousement gardé par la communauté du Livre. Au contraire de Rufus je me nourris à toutes sources sans inquiétude parce que je sais qui je suis. Connais-toi toi-même me répétait sempiternel mon paternel; ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, et comme j’avais déjà l’œil aiguisé…
    Et pourquoi je loue le midrash dudit, ou d’un dominicain, parashiyot ou synopses bien qu’athée ou presque ? Parce que cela nourrit mon hémisphère socratique et que je ne vois pas de raison de ne pas diffuser un savoir, une connaissance, quelqu’il/elle soit. Et si le type prétend que « chut ! », les pauv’ goyim ne peuvent pas comprendre, je trouve cela navrant. D’autant que lui-même n’aura jamais compris les évangiles puisque n’ayant pas le soucis de les lire.

    Et ça, voyez, c’est comme l’élection et la rhétorique de Bibi-causant très civilisé qui prétend d’un mot, d’un slogan : « barbares », détenir l’antériorité en matière de civilisation.
    Vous n’êtes pas plus croyant que moi, mais peut-être autant : vous êtes psychanalyste (excusez, ni psy ni patient j’ai ma propre idée de cette chose qui ne tient pas de la partie clinique). Et bref vous savez bien qu’à force de dire à quelqu’un qu’il est un barbare ou autre il le devient, et peut dès lors céder à la barbarie. Ce n’est pas seulement le poids des mots dont il est question mais de la force créatrice (positive ou négative) de la parole.
    Le long commentaire que j’avais retenu, effacé, avant ma première intervention ici, cherchait à répondre à la question soulevée par un post de Roturier ; seul un fou pouvait s’y coller, un bon peintre contre un mauvais, l’Adolf. Oui, je suis un bon peintre, j’ai vendu mon premier tableau je n’étais pas majeur, je n’ai pas de frustration dans ce domaine, au contraire du dictateur.
    Qu’a-t-il fait l’Adolf sinon élire une race aryenne tout contre une élection biblique ? Paganisme mystique comme « contre Parole ». D’où d’ailleurs novlangue (Klemperer etc)
    Desproges c’est une chose mais tenez, Portier de nuit, le film de Cavani doit-il encore faire scandale ou bien la pensée psychanalytique (et là je m’adresse donc aux théoriciens plus qu’aux cliniciens) est-elle capable d’entendre (à défaut de l’inconscience contemporaine) l’idée ?* Ce n’est pas facile. Je tairai donc une fois encore, de peur d’effrayer, puisque les temps sont à glisser sur les mots comme sur des peaux de banane et que l’on balaye la pensée sous le tapis de la bonne conscience comme de la poussière. Le devoir de mémoire vient contre celui d’inventaire.
    *Le rabbin en question n’est pas grand cinéphile il me semble mais comprend très bien, en ses propres termes i.e. par d’autres moyens, de quoi il retourne. S’il bat pavillon quelle oreille !

  193. Merci Lector
    Il y a longtemps que je ne cherche plus à répondre à ces antisémites primaires. Il ne faut pas leur donner du grain à moudre, ni l’occasion de leur faire croire qu’ils ont fait mouche.
    Avez-vous remarqué ? Causeur à rogné les griffes et les canines d.Eugene lampiste
    Il n’est plus libre de se défouler sinon ce serra la porte. Son retour a un prix.
    Il ne lui reste plus que le bus des haredim. Et le rictus triste d’un clown au nez rouge ( gros rouge qui tâche ?)
    Et je pense qu’il ne vaut pas la rognure d’ongle de l’un d’eux.

  194. Bibi

    À propos de femmes d’origine éthiopienne, HaAretz s’était illustré dans le registre critique
    http://www.camera.org/index.asp?x_context=2&x_outlet=55&x_article=2395

  195. roturier

    Encore 5 sur 5, Lector 18:05 .
    Je crois avoir vu une séquence vidéo web du rabbin en question. Est-ce celui qui divise l’humanité en trois catégories?
    MAIS ce n’est peut-être pas le même vu que le « mien » n’était nullement prosélyte. Ils ne le sont d’ailleurs jamais à l’égard des goy; convertir un goy ne les intéresse pas, euphémisme, j’abrège.
    MAIS s’agissant des « brebis égarées » de « chez nous », ceux qui doutent voire davantage, il leur appartient de les ramener au « droit chemin ».

  196. roturier

    Pas autant que « Camera;org ».

  197. Bibi

    .ואידך זיל גמור

  198. Bibi

    .לפום צערא אגרא

  199. roturier

    Dites-doncצ Bibi. La modération vous dira de cesser de taguer le site.avec des hiéroglyphes.
    Cela s’est déjà vu.
    Accessoirement: ברוך הנותן לשכוי בינה.

  200. Bibi

    Noël est l’un des moments où je fais cadeau à mes amis de m’exprimer dans l’une ou l’autre langues de Jésus, l’hébreu et l’araméen. Est-ce bien le moment opportun pour vous de montrer ce séctarisme supplémentaire?

    Dénoncez-moi, si ce rôle vous attire.

    La Bina (intélligence) n’a pas l’air d’être votre forte et, sans la Daat (savoir) qui, de toute évidence vous fait cruellement défaut, a peu de chances de vous rendre service. Mais l’exemple de Rabbi Akiva nous apprend qu’il n’est jamais trop tard.

  201. roturier

    Vous vous trompez de site. Votre style est digne des commentaires insignifiants sur Causeur, pas ici.

  202. Bibi

    Ah bon, il y a une police sur ce site maintenant?

  203. Lector

    c’est lui-même Roturier, ce n’est pas tant qu’il soit prosélyte mais le site dédié l’a été, enfin… à sa manière, dans un épisode que j’ai évoqué : l’appel d’une bat noah qui enjoignait les chrétiens de la rejoindre dans sa « renaissance » ou reconversion etc.Et pourquoi pas, si n’était le pathétique de ce témoignage.
    J’ai suivi quelque temps les cours en ligne qui me furent le plus souvent un vrai régal. Son exégèse est brillante, passionnante dirai-je, et le personnage a du caractère, bref un homme selon mes goûts. Parfois ça tangue mais jamais ne chavire, c’est ce qui importe.

    PS navré pour les fautes d’accord, de frappe, élisions de lettres ou de mots etc. (Et cette manie que j’ai de toujours mettre « souci » au pluriel… sans doute parce qu’ils s’additionnent.)

  204. roturier

    @ Bibi 01:03 .
    En guise de « police » il y a Quad, médiateur à ses heures (et, nonobstant, participant-cofondateur me semble-t-il). Apparemment un peu en retrait (provisoire).
    J’ai eu qq fois maille à partir avec lui à ce sujet.
    Dont sur un point où il n’avait pas tort: posant la question « qui a tagué Antidoxe » il évoquait des mots en lettres hébraïques disséminés parfois par moi et par d’autres.
    Ceci est effectivement de nature à générer des apartés que d’aucuns pourraient juger, compréhensible, malvenus; genre « s’entendre dans le dos des autres ».
    Cela n’était jamais le cas mais ils ne peuvent pas le savoir.
    Donc à limiter.
    Tel est le sens de mon 23:15 qui vous fait monter sur des pas-si-grands chevaux.

  205. roturier

    @Lector 02:25 .
    Je troquerais volontiers mes fautes de Français contre les vôtres.

  206. Bibi

    Soldat au checkpoint, eh?
    On comprend mieux pourquoi vos commentaires sont à côté du sujet.

  207. roturier

    Soldat, je l’ai été. Et pas au figuré.
    Au checkpoint, parfois. Idem.
    Il m’est arrivé de troquer autre chose que des octets.
    Et vous?

  208. Bibi

    Pavaner H.S. n’est pas du meilleur goût, et puisque je ne suis pas captif en terrain ennemi, je n’ai pas à livrer nom-grade-matricule.

    Vous n’avez toujours rien à dire sur le sujet? Le traitement médiatique d’Israël vous semble équilibré, proportionné, précis et exact?

  209. roturier

    D’abord, Bibi, du hors-sujet.

    Vous n’avez donc aucun grade-matricule. C’est votre droit, inutile d’avancer des prétextes. Mais cela se sent : qu’avez-vous comme expérience/connaissance de « première main » de certains aspects, pourtant primordiaux du sujet ? Celle que vous avez est sans doute passée par le prisme déformant des mé(r)dias. Comment pouvez-vous parler de hors-sujet alors que vous en ignorez le périmètre ?

    Par ailleurs : si je ne suis pas de votre avis sur un sujet, suis-je pour autant hors-sujet ?

    Ce préambule étant dit, retour au sujet.

    Le traitement mé(r)diatique d’Israël est infect. J’abrège vu que vous êtes (nous sommes…) nombreux, et pas qu’ici, à le dire. צדיק זוכה ומלאכתו נעשית בידי אחרים (=le charitable est récompensé par le ciel au point que même sa geste charitable se fait par d’autres). Nul besoin donc de bêler davantage avec le troupeau ; c’est fait.

    MAIS je tiens à souligner qq points déjà suggérés ci-dessus.

    • L’attitude à l’égard d’Israël (et les juifs, voir suivant) n’est qu’une partie émergée d’un iceberg dont le cœur est la pulsion suicidaire de l’Occident.
    • Il y a une complémentarité tactique entre la commémoration de la Shoah et le haro sur Israël. On s’achète une virginité à bon compte en glorifiant le juif victime en pyjama rayé portant étoile jaune. Cela permet de diaboliser à plaisir le juif débout, casqué, aux poings d’acier. Vive le juif mort ! Mort au juif vivant !
    • Paniquer, crier au loup est contreproductif. Dans la jungle celui qui braille se fait bouffer. C’est un aveu de faiblesse et les prédateurs ne s’y trompent pas.
    • L’hystérie est inutile. Et injustifiée. A force de gémir on fini par y croire et se comporter de manière à la fois inefficace et condamnable.
    • CAR il est de fait que jamais Israël n’était aussi fort comparé à la partie en face. Entre les conséquences géopolitiques du « printemps arabe », la problématique sunnite-chi’ite et le gaz au large de Haifa (j’en passe) personne n’a envie de s’y frotter ; pas vraiment. A bien y regarder, il n y a plus grand-monde en face. J’abrège.

    Donc : calme, sérénité, détermination.

    Et vous ? Faites-vous qqc d’autre que bêler ? Affoler les octets ?

    Il se trouve que sous ma véritable casquette j’agis à visage découvert ; à ma petite échelle je contribue. L’air du temps en France n’est pas figé. On dirait que ça va bouger.

  210. Bibi

    Je vois certaines des raisons pour lesquelles son Immensité aurait été affectée au Magav, alors qu’Elle se croyait mériter 8200 au minimum.
    En revanche, je ne vois rien d’original, d’inédit, dans les « points soulignés » par le Grand Savant. Et avant que Sa Sagacité m’ordonne une visite chez l’ophtalmo, je signale qu’il y a bien un point de détail où l’approximation n’est que trop visible. La citation (devenue dicton) du traité talmudique « Berachot » (35) est:
    צדיקים מלאכתם נעשית בידי אחרים
    = L’œuvre des Tsaddiks (pieux, justes) est accomplie par d’autres.
    L’exégèse n’est pas exactement celle que le Grand Tsaddik auto-proclamé et néanmoins hyper modeste propose aux foules qu’Il considère ignares et crédules, mais comme un Grand Tsaddik est aussi un grand consciencieux, nul doute qu’Il fera le Tikkoun.

    Bienheureuse communauté antidoxienne d’avoir en son sein un valeureux de cette envergure.

  211. roturier

    Il est dit « points déjà suggérés ci-dessus ».
    Donc aucune prétention à l’original ni à l’inédit. Seulement au vrai.
    Et vous? De l’original? De l’inédit? Du présentant un quelconque intérêt?
    Rien. Que de l’hystérique..
    Retour à Causeur. Ouste.

  212. Bibi

    Son énormité tsaddikieuse au savoir sans fond, et dont la parole est vérité, a aussi la plaisanterie médiocre.
    Et ce n’est pas parce qu’un Eviathar transforme l’expression talmudique qu’il s’agit d’une expression correcte (« à l’insu de son plein gré » ne figure pas encore dans le Larousse).

    En dépit des supputations et des injonctions trop amènes du vertueux, l’incompréhension des effets de la propagande couplée avec l’attitude dénonçant ce qu’il nomme l’hystérie me fait poser (non pas à Sa Sagesse) la question de l’attitude à adopter vis à vis des campagnes d’agression menées contre Israël et les israéliens: passivité ou activité?

    La situation n’est pas analogue à celle du téléfilm Skokie, le village de la colère, mais il y a des similitudes.

  213. roturier

    Vous êtes lourd, Bibi. Votre style est fatiguant de superflu. Votre « sarcasme » sonne creux, votre « ironie » est feinte. Le tout est ennuyeux, dilué, forcé. Le ridicule vous revient au galop? Retournez donc sur Causeur where you belong.

    Si vous avez des questions/suggestions sur la manière de voir la situation ou celle d’agir (ou pas) argumentez dignement dans le respect d’Antidoxe. Sinon, ouste.

  214. Bibi

    a. Dans le judaïsme personne ne peut se qualifier de détenteur de la vérité.
    b. Un Tsaddik qui méconnait Leshon Sagui Nahor (en araméen: la langue des Grandes Lumières, c-à-d aveuglés) et donne dans Leshon HaRa (mauvaise langue, diffamation)?! Tsk-Tsk-Tsk.
    c. Merci beaucoup pour votre aimable invitation, pour le moment je la décline. Il va vous falloir encore montrer votre esprit de Tolérance et votre scrupuleux attachement aux Droits de l’Homme.

  215. roturier

    Au moins vous reconnaissez que pour vous supporter il faut avoir un esprit de tolérance et être attaché aux droits de l’Homme. Énormément.
    Merci de m’avoir rappelé le סגי נהור et surtout לשון הרע.
    Car il vous serait utile de relire vos qq posts ci-dessus histoire de voir si vous y êtes conforme.

  216. roturier

    Lien inaccessible, l’oiseau. Au moins sur mon système.

  217. Au Club des Barbus de la rue d?Clichy
    On chante, on rit, on fait du bruit
    Mais quand l?président remet ses fausses dents
    Les cris cessent comme par enchantement
    II grimpe sur son banc
    Et dit : « Les enfants !
    Pour l?hymne du Club… en avant ! »

    Tout est tranquille – Chut… chut…
    Que se passe-t-il ? – Chut… chut…
    On entendrait – Chut… chut…
    Une mouche voler – Bzzz? Bzzz?
    Mais hop ! Ça craque – Zim boum?
    Ca cogne et ça claque – Zim boum?
    Attaque sur attaque – Zim boum?
    Ça crache le feu ! – Sauve qui peut?
    Soudain, repos – Chut… chut…
    Piano… Piano – Chut… chut…
    Et ce p’tit jeu – Chut… chut…
    Recommence tant qu?on veut.
    Tantôt boum – Tantôt chut
    Tantôt boum – Tantôt chut
    Boum… Chut… Boum… Chut… Boum !

    Au bal du quartier pour un p’tit tango
    Le grand Julot invite Margot.
    Pendant qu?en cadence, il lui fait du plat,
    Un homme s?approche à grands pas :
    Deux mètres de haut, un cou de taureau
    C?est lui, le mari de Margot !

    Tout est tranquille – Chut… chut…
    Que se passe-t-il ? – Chut… chut…
    On entendrait – Chut… chut…
    Une mouche voler – Bzzz? Bzzz?
    Mais hop ! Ça craque – Zim boum?
    Ca cogne et ça claque – Zim boum?
    Attaque sur attaque – Zim boum?
    Ça crache le feu ! – Sauve qui peut?
    Soudain, repos – Chut… chut…
    Piano… Piano – Chut… chut…
    Et ce p’tit jeu – Chut… chut…
    Recommence tant qu?on veut.
    Tantôt boum – Tantôt chut
    Tantôt boum – Tantôt chut
    Boum… Chut… Boum… Chut… Boum !

    Après huit tournées de vermouth cassis
    Et cinq ou six petits pastis
    Monsieur chez lui rentre à minuit et d?mi,
    Souliers à la main sans un bruit…
    Sans même respirer, il tourne sa clef
    Madame est debout dans l?entrée.

    Tout est tranquille – Chut… chut…
    Que se passe-t-il ? – Chut… chut…
    On entendrait – Chut… chut…
    Une mouche voler – Bzzz? Bzzz?
    Mais hop ! Ça craque – Zim boum?
    Ca cogne et ça claque – Zim boum?
    Attaque sur attaque – Zim boum?
    Ça crache le feu ! – Sauve qui peut?
    Soudain, repos – Chut… chut…
    Piano… Piano – Chut… chut…
    Et ce p’tit jeu – Chut… chut…
    Recommence tant qu?elle veut.
    Tantôt boum – Tantôt chut
    Tantôt boum – Tantôt chut
    Boum… Chut… Boum… Chut… Boum !

  218. roturier

    Certes, L’Oiseau, certes.
    Mais un site dénommé Antidoxe, c’est fait pour claster les icônes, non?

  219. Oh c’était juste pour gratter un peu
    Mais  » claster  » quesaco ?

  220. roturier

    Voir étymologie d’Iconoclaste. Le Français évolue. .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :