Juppé sur info Bordeaux

j1

Dans un article écrit sur son site internet, le maire de Bordeaux appelle les français à « s’indigner » suite aux récents évènements internationaux, qui démontrent de manière criante « l’effacement de la France et de l’Europe sur la scène internationale ».

Pour le maire de Bordeaux, la France se montre « incapable de la moindre initiative face aux deux immenses tragédies qui se déroulent sous nos yeux au Proche-Orient : la guerre sanglante et sans issue entre Israël et les Palestiniens de Gaza; la tentative d’extermination des chrétiens d’Irak par les barbares du soi-disant Etat Islamique ».

Mais surtout, Alain Juppé veut mettre en garde contre le fanatisme musulman qui a pour conséquence le « génocide » des chrétiens d’Orient : « Nous devons nous associer à la lutte contre la folie du fanatisme djihadiste qui finira par nous atteindre si nous contemplons sans réagir le génocide des chrétiens d’Orient. « Génocide »: extermination physique, intentionnelle et programmée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales. Nous y sommes ».

De quelle manière ce fanatisme finira « par nous atteindre », le maire de Bordeaux ne le précise pas. Mais la présence de plusieurs millions de musulmans sur notre sol, qui n’ont toujours pas condamné les pratiques de leurs coreligionnaires, ne peut que laisser songeur, voir inquiet.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2014, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://www.infos-bordeaux.fr/].

25 Commentaires

  1. Juppé est injuste. Le patron du Quai d’Orsay a quand même apporté sa contribution pour en terminer avec  » la guerre sanglante et sans issue entre Israël et les Palestiniens de Gaza  » : Fabius a renvoyé en fait dos à dos Israël et les terroristes en condamnant, toutes affaires cessantes, les raids israéliens contre les sites de tirs de roquettes à Gaza. Étonnamment, l’État hébreu n’en a pas tenu compte.
    Quant aux chrétiens d’Irak, il ne les a pas laissé tomber.

  2. desavy

    Alain Juppé qui rejoint le camp des indignés… Indigné en ville comme disait je ne sais plus qui.

  3. Desavy,… « Indigné en ville »…
    Si c’est en ville de Bordeaux n’ayez pas d’inquiétude, le menu sera parfait.

  4. desavy

    « la guerre sanglante et sans issue entre Israël et les Palestiniens de Gaza »

    Pour être plus sérieux, ce passage me semble faux. Sans vouloir donner dans le cynisme, pas besoin d’en rajouter en parlant de guerre sanglante. C’est une guerre, donc avec des victimes, mais les Israéliens pourraient taper beaucoup plus fort. Et « sans issue » on n’en sait rien.

    Par ailleurs, Juppé met sur le même plan « deux immenses tragédies ». Même si la situation à Gaza est tragique, elle n’est pas génocidaire. Il n’y a pas d’extermination. Alors qu’en Irak, il y a volonté d’extermination, début d’extermination.

    Je ne nie pas en écrivant cela le désir des Islamistes de faire disparaître Israël de la surface de la terre, mais cela n’est pas près d’arriver.

  5. Si, si, desavy, il y a bien génocide du glorieux peuple arabe de Palestine. Abou Mazen le prétend, et il s’y connaît en génocide, ce négationniste de la Shoah.
    Au reste, c’est le seul peuple génocidé qui a vu sa population multipliée par 8 en quelques années. Tutsis, Darfouris et Cambodgiens apprécieront.

  6. desavy

    Kravi, je peux poursuivre dans la dérision (après tout j’ai commencé avec l’indigné en ville (cf.Hessel)) et vous répondre que je ne partage pas vos références. Mais bon, cela nous avancerait à quoi ?

  7. Juppé n’avait-il pas recommandé de discuter avec les bons frères au moment de la chute de Moubarak ?

  8. Patrick

    Ce qui est inquiétant, c’est que la parole n’est plus libre en France. Il y règne l’autocensure et la censure tout court. Des mails circulent, exprimant des opinions de qualité, dénonçant les abominations commises au nom de l’islam. Mais les gens exprimant des critiques (et non de l’hostilité) fondées et argumentées envers l’islam, n’osent pas les publier ouvertement, de peur de représailles, de menaces ou encore de diffamation.
    On est tombé bien bas au pays des Droits de l’Homme !

  9. Vous avez raison de dénoncer ce fait, Patrick. Je témoigne également de ce genre de censure, bien réel.

  10. Le Qatar dispose de trois éléments-clés qu’il s’est forgés à la suite de son père avec les revenus du pétrole – le Qatar en est le 6ème producteur mondial – et du gaz – le second :
    1. Le financement du terrorisme djihadiste.
    2. La désinformation et
    3. Le soutien aux thèses de la désinformation
    grâce aux politiciens et aux journalistes qui lui mangent dans la main.On pourrait appeler ce système du nom du fleuron de l’appareil de suffocation du Qatar, sa chaîne panarabe de télévision Aljazzera. Vous prenez des journalistes TV déjà connus, en Angleterre et aux États-Unis pour la variante occidentale, vous multipliez leur salaire par dix, vous les installez confortablement à Doha et vous leur faites dire n’importe quoi. Le tout, agrémenté d’une prestation technique face à laquelle I24News a l’air d’une initiative de techniciens bénévoles.

    (c) Menapress

  11. roturier

    Sauf le respect de Menapress (que je ne partage evidemment pas).
    S’agissant du Qatar, il possède en France, outre le PSG et d’innombrables biens, un ancien premier ministre.
    Bien sinistre puisqu’il s’agit de Galouzeau alias De Villepin, dit Neron, dont le cabinet d’avocats a l’émirat pour principal, voire unique client. Chargé entre autres du fond d’investissement perso de Mme la Sheikha, épouse de l’émir.
    Naturellement Galouzeau, l’energumene le plus risible sur l’echiquier politique francais et qui n’y a plus rien à perdre, se fait volontiers la voix de ses maîtres là où il peut; dont au Figaro.
    Que la France s’avère appartenir au Qatar ne m’étonnerait qu’à moitié.

  12. roturier

    J’avoue que Riposte Laïque me pose problème. Et il n’est pas le seul.
    Si la vérité n’est dite qu’à l’extrémité droite de l’échiquier idéologique, pauvre France,

  13. Le Figaro changera soutiendra Israel le jour où é dernier se portera acquéreur d’avions Rafale

  14. Je serais fort étonné ce jour-là : ils ont déjà envisagé de ne pas acheter les F35 américains, pour se concentrer sur une production nationale. Comme on les comprend.

  15. Vous faites allusion au Lavi. Les américains ont dissuadé les israéliens de poursuivre la mise au point de cet avion de chasse prometteur. Concurrence oblige

  16. J’ai lu — je ne sais plus où — que le projet serait relancé.

  17. Grâce aux trahisons d’Obama.

  18. Le peu que j’ai vu hier soir au journal télévisé de service public des festivités de commémoration du débarquement de Provence m’a grandement plu.
    Très belle mise en scène, apparemment. Discours habile du chef de l’Etat pour parvenir à faire une analogie entre la guerre de 1945 et la guerre contre les islamismes radicaux, autour du mot « fanatisme ». Bonne interview du chef du gouvernement. Participation sobre et impeccable des journalistes eux-mêmes (M. Bugier, Mlle Burgot (Quel bonheur que les titulaires de ces postes soient en vacances ! ça tombait vraiment bien)).
    Entretien de très bon ton avec deux vétérans bien choisis pour composer une Union nationale sans lourdeur, aux antipodes de l’événement équivalent sous le président Chirac (la sortie du film Indigènes : « Jacques, il faut faire quelque chose ! »). Cette fois-ci plus de gnangnan, plus de lacrymal, plus de « désir de reconnaissance » vindicatif ; non, mais la chose même : de la simple mémoire militaire alimentée par le contexte actuel. Evidemment c’est le contexte qui aide, justement, à resserrer les liens entre la France et les Etats issus de l’Empire. Disons que tout, hier, était adéquat au contexte.
    Petit hasard de plus d’après ce que je lis au-dessus : quelle chance en l’occurrence que ce soit Toulon le port de guerre, et la Provence, le lieu à commémorer, et pas Bordeaux. Il eût été fâcheux de voir cet homme à la fête, mais peut-être se serait-il gardé de laisser s’exprimer son moi (dans quel but tactique, mon Dieu ? et le sait-il lui-même ?) dans un autre cas de figure et s’il avait été plus directement impliqué dans un événement de cette importance.

  19. Guenièvre

    Bonsoir Pierre !

    Je n’ai rien vu de tout cela, je regarde peu la TV. Mais ce que j’avais aperçu des commémorations pour l’anniversaire du débarquement avait été très bien aussi. D’après les (vraiment très) mauvaises langues du PS c’est tout ce que Hollande est capable de réussir ! 🙂 . Mon ex député, aujourd’hui sénateur, Gaétan Gorce est très critique :

    « on ne sait plus très bien ce qu’est le socialisme et même la gauche d’une manière générale, et il y a un enjeu relatif à la politique du gouvernement et à la manière de conduire cette politique ».

  20. … « on ne sait plus très bien ce qu’est le socialisme »…
    Quelle bonne question ! Si quelqu’un pouvait me donner une réponse…compte tenu de la constatation que la politique socialiste dégrade le sort des moins favorisés…

  21. des moins favorisés…et des autres, mais c’est moins grave.

  22. Bonsoir Guenièvre,
    les fêtes et la politique extérieure, en France c’était toujours uniquement ça, plus ou moins, le sommet de l’Etat.
    Pour le reste, les mauvaises langues n’ont qu’à s’en occuper seuls, après tout ils sont élus locaux, qu’ils se débrouillent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :