Le peuple est nu

Doubs

Démocratie : le peuple est nu !

La situation politique issue des résultats du scrutin de dimanche dernier, dans la quatrième circonscription du Doubs a de quoi inquiéter ou faire rire, selon la nature de qui s’y penche.

Promis à une veste, comme lors de tous les scrutins partiels hormis Saint-Pierre-et-Miquelon, les socialistes se qualifient nonobstant pour le second tour. Le Front National prenant la tête et l’UMP la veste…

Dès lors, les ténors de tous bords entonnent leurs chants funèbres, et les appels à un mystérieux « Front Républicain » fleurissent. Ce Front-là, personne ne l’a vu, on ne sait en quoi il consiste, mais on se doute des conséquences qu’il pourrait avoir s’il venait à être concrétisé. Aussi les postures vertueuses d’une gauche soudainement ragaillardie et les mines contrites d’un centre-droit que la veste gêne aux entournures se multiplient-elles. Comment appeler à voter socialiste quand on combat ses hérauts depuis 2012 ? Comment appeler à l’abstention quand, constitutionnellement on est invité, en tant que parti politique à encourager le vote ? Reste le vote blanc, mais il ne compte pas dans ce pays.

Au-delà des mains sur le cœur, des bras tendus et des conseils de chattemite, cet événement atteste du triste niveau atteint par la démocratie en cet hiver.

Pour qui vote-ton?

Car la question est plus actuelle que jamais : pour qui vote-t-on? Le mandat d’un député n’est certes pas impératif, et dès lors qu’il est élu il devient « élu de la Nation », non tenu en ce sens de ne défendre que des positions présentées localement. Mais si le jeune socialiste Barbier est élu soutiendra-t-il les Frondeurs, Macron, Valls, Hollande ? Nul ne le sait. Et s’il l’est avec un fort contingent de voix issues de l’UMP cela infléchira-t-il sa ligne ? Sachant que, sur son nom, ce sont déjà 10 000 voix de moins que Pierre Moscovici, il n’y a que trois ans, qui se sont agglutinées… Un « élu faiblement » pèse-t-il autant qu’un candidat qui réalise un score de Maréchal ? Oui. C’est l’un des miracles démocratiques. Sa voix, qui peut n’être portée que par 12,5 % des électeurs de sa circonscription, comptera autant que celle d’un député fort de 70 % de suffrages récoltés dans une circonscription mahousse.

Une étude du Figaro du mercredi 4 février montre la faiblesse des nombres de votants dans ces partielles. Mais aussi le vote plus que probable, dans l’Oise, de nombreux électeurs socialistes pour le candidat du FN opposé à Jean-François Mancel (UMP). Nul ne s’en est ému à Solférino. Dans ce sens on ferme les yeux, dans l’autre on les arrache.

Mais qu’est-ce que la politique ?

La prise de position d’un jeune hiérarque de l’UMP prônant un vote blanc lui vaut le tacle de l’UDI qui refuse de le soutenir s’il venait à prendre la tête de la liste commune aux régionales en Rhône-Alpes-Auvergne. Le centre se caractérise toujours autant par sa capacité de nuire, sans briller dans celle de faire.

Ainsi, le point nodal de la politique française serait un parti très faiblement représenté au Parlement. Selon qu’on le blâme, tout en le favorisant lorsque cela gêne la droite, ou qu’on l’ignore en préconisant le vote blanc. C’est la lutte contre le FN qui constitue la priorité de bien des beaux-parleurs de gauche, du centre et d’ailleurs. Le chômage, le terrorisme, l’économie attendront, pendant la comédie les travaux sont interrompus.

Un persan, un martien, un Hibernatus qui débouleraient en France sans grande connaissance du passé se demanderaient à quoi sert une démocratie où les apparences comptent plus que le réel. Où les postures tiennent lieu d’action. Où les craintes l’emportent sur les certitudes.

Qui sont-ils ces élus qui donnent des leçons alors que ce sont eux qui sont aux manettes ? Socialistes tellement programmés pour vivre une opposition permanente, qu’ils s’appliquent à échouer dans leurs entreprises, afin de retourner au plus tôt dans le confort douillet du « râler simple ». Umpistes si préoccupés de savoir s’ils seront dans l’écurie gagnante des primaires et qui se tiennent par une barbichette qui n’a plus que trois poils…

La communication a pris le dessus sur l’action, la presse sur la justice, les slogans sur les résultats. Dans 1984 on découvrait, en gros, « La guerre c’est la paix », « La liberté c’est l’oppression », et autres paradoxes pas si inadaptés à décrire la situation actuelle.

Au spectacle de nos dirigeants qui font de la politique un jeu de bonneteau, on peut se demander si « La démocratie c’est la dictature » n’est pas un résumé acceptable de notre régime. Ce qui pourrait conduire un nombre croissant de nos concitoyens à opter un jour prochain pour une dictature authentique. Non que le FN en soit ni désireux ni capable, mais d’autres, en réaction, pourraient s’y laisser aller.

Le roi est gras, le peuple est nu, la démocratie distribue les vestes, la république est un méchant fripier.

Illustration: le Saut du Doubs

105 Commentaires

  1. QuadPater

    L’UMP a eu au moins la décence de ne pas avoir appelé les Doubistes à voter PS. Ne riez pas, c’est déjà beau !
    Sarko : « Vote pour qui tu veux, sauf FN ». Il reste le PS, blanc ou l’abstention (en effet on ne peut plus voter [pour un] nul car le candidat UMP a été éliminé au premier tour). Un ex-président ne pouvant conseiller de s’abstenir (même dans le Doubs*), pour Sarkozy c’est donc ou blanc ou PS. Ça laisse rêveur.
    Quant au pauvre Juppé, qui semble viser maintenant un poste de Líder Máximo dans un crypto-groupuscule du centre gauche, il me fait beaucoup de peine.
    Je n’aimerais pas être un militant UMP par là bas. Justifier la cacophonie des chefs, expliquer pourquoi il ne faut pas voter et donc s’assoir sur une superbe occasion d’enfoncer le PS…
    S’il leur fallait vraiment donner une consigne, c’était simplissime. Le PS est en train de bousiller le pays, il faut lui faire barrage. Votez FN, point.
    Quand l’UMP regrettera de ne pas avoir osé sortir de la ligne imposée par la gauche il sera bien trop tard.

    —–

    * j’ai vu qu’elle a été faite, je suis déçu.

  2. Quad,… »’ai vu qu’elle a été faite, je suis déçu »…
    Vous pouvez toujours la Doubler.

  3. Guenièvre

    Ce qui se passe dans le Doubs pourrait donc correspondre à ce que certains chercheurs appellent  » dictature molle » ou  » barbarie douce » ?

  4. Guenièvre, à défaut d’y correspondre, cela pourrait bien l’annoncer. Comme une obligation de voter « bien ». Bref une caricature de démocratie, et je pèse mes mots….

  5. roturier

    Allons donc. Vous m’en direz tant. La démocratie est imparfaite ? Le système électoral laisse à désirer ? Sans blague.
    Pourtant je me suis laissé dire que : « La démocratie est un système exécrable mais on n’en a pas encore trouvé de meilleur ».

    Des modes de désignation de gouvernants, j’en connais de pires ailleurs ; euphémisme.
    Avant de cracher dans la soupe il faudrait peut-être se rendre compte qu’elle pourrait bien venir à manquer. Le roi est nu ? Avec son successeur c’est nous qui le serions.

    Comme j’ai eu l’honneur de suggérer sur un fil précédent : « La démocratie, un luxe de riches, ne fonctionne que lorsque 90% des gens sont d’accord sur 90% des choses. Naturellement les conditions en France n’en sont pas (plus) réunies ».

    Sinon, c’est bien écrit ; comme d’habitude d’ailleurs.
    Et j’ai appris de choses : « chattemite » et le Saut du Doubs. C’est déjà ça.

  6. Il paraît que l’on consommait beaucoup d’absinthe autrefois dans le Doubs. Pourquoi ? Parce que « dans le Doubs, absinthe-toi !

    Plus sérieusement, il est vrai que la gauche a bien imposé sa ligne de pensée, si on peut appeler cela ainsi.
    Et en 2007, nous aurons à choisir entre un PS et une FN. Côté PS, Hollande ou Aubry. L’UMP est morte. Sarkozy n’a aucune chance. Et je n’ai envie ni d’un Juppé qui déroule le tapis vert à l’islam, ni d’un Fillon pour qui « « il ne faut rien s’interdire » sur la loi sur la séparation de l’Église et de l’État pour « réussir l’intégration de la religion musulmane »« .
    Nous sommes vraiment mal barrés !

  7. roturier

    C’est en 2017, Patrick. Le reste est hélas plausible.

  8. QuadPater

    Guenièvre :

    Ce qui se passe dans le Doubs (…)

    Eh bien, que se passe-t-il de si terrible dans le Doubs ?
    Un candidat UMP balayé au 1er tour, un duel PS-FN au 2è, des électeurs qui sauront bien choisir l’un, l’autre ou aucun… rien d’inquiétant donc.
    Restent les ridicules hésitations de l’UMP. Ce sont elles qui vous chagrinent ?

  9. Guenièvre

    @ Quad,

    Doubs, barbarie douce, dictature molle… you see ? 🙂

  10. QuadPater

    Oui. Excusez-moi Guenièvre, je respire de plus en plus à côté de mes poumons ces temps-ci.

  11. Exact Roturier,
    Je voulais dire 2017, chacun l’aura compris.

  12. roturier

    A première vue, Quad 6 février 2015 à 13:54, effectivement on dirait une tempête dans un verre d’eau ; et je me suis posé la même question.
    L’explication qui est la mienne, assez indifférent à l’UMP (sans être hostile) : vu de l’intérieur du parti le verre pourrait signifier sa survie.

    Cette affaire a, pour ce parti, un potentiel tsunamesque :
    • La question des consignes de vote dans un cas pareil réveille et révèle des fractures profondes et elle est appelée à se renouveler.
    • Sarkozy a perdu de plumes autour de ce débat. Son autorité « ferme et naturelle » est un leurre est désormais ça se voit. La guerre des chefs est donc relancée et ils ont la trouille; le scrutin dans le Doubs pourrait préfigurer celui de 2017 ; avec l’UMP absent du second tour.

    Enfin… Je m’explique comme ça.

  13. rackam

    Assez en phase avec la théorie des fractures que propose roturier. On pourrait bien se diriger vers trois blocs incapables de gouverner: un bloc local « droite de l’UMP-FN et alii », un bloc centristes (UMP, UDI et poussières de notables) plus PS vallsien, et un bloc rouge-vert- bolchévique.
    Allez donc remettre la France en état de marche avec ces trois incompatibles!
    Le seul espoir, mais il est navrant, c’est que Valls fédère un costume d’arlequin fait de verts (Pompili, Placé), socialistes et centristes plus quelques Juppéistes. Quelle cour des miracles pour en provoquer un!
    On pourrait craindre alors une dictature du centre, oxymore, mais pas inaccessible…

  14. roturier

    En voilà une perspective qu’elle est réjouissante!

    Une autre, aussi plausible, m’intrigue. Personne n’en parle, me semble-t-il.
    MLP élue Présidente en 2017 mais incapable de gouverner faute de majorité à l’Assemblée Nationale (ni au Sénat d’ailleurs).

    La quasi automaticité d’une majorité parlementaire élue en juin favorable au Président élu en mai pourrait bien ne pas être le cas en l’occurrence.
    Auquel cas impossibilité de vote de confiance parlementaire au gouvernement (premier ministre) nommés.

    Au mieux, cohabitation d’office dès le premier jour ou presque. Au pire, vacance du pouvoir à durée illimitée.

  15. Patrick,… »L’UMP est morte. Sarkozy n’a aucune chance »…
    C’est péremptoire, mais c’est sûr. Aussi sûr que pour Chirac en 1995.
    Avec toutefois une différence d’importance. Chirac était un rad-soc, d’ailleurs plus socialiste que radical. Sarkozy, lui, a montré son anti socialisme même s’il n’est pas vraiment libéral. Tout dépendra donc de…beaucoup de choses dont la tendance de l’opinion face aux événements en 2016/2017 et au socialisme affiché de Juppé. Dans un siècle…

  16. QuadPater

    La ligne de fracture la plus remarquable à l’UMP sépare les cadors des électeurs de base. On l’a vu pour le mariage homo, c’est manifeste autour de la question de l’islam. Si cela peut vous rassurer, Patrick, il y a certainement plus d’islamo-vigilants voire d’islamophobes dans le peuple de droite que parmi les politicards censés les représenter.

  17. Quad, remarque pertinente.
    Hélas, ceux pour qui le critère de lutte contre l’islamisation est prioritaire voteront plutôt pour le Front National faute de pouvoir se rassembler sur une droite crédible et suffisamment forte.

  18. QuadPater

    Je viens d’apprendre que si le PS ne gagne pas le Doubs il n’aura plus la majorité absolue à l’Assemblée.
    Ce ne serait pas grave pour ce parti qui conserverait avec ses amis un poids prépondérant dans l’hémicycle.
    Le symbole serait néanmoins piquant.
    Mais attention, Juppé, Sarko et l’UMP, de façon directe ou indirecte, ne veulent pas que le PS perde ce siège.
    – Tiens ? et pourquoi donc ?
    – Parce que le siège serait le TROISIÈME tenu par le FN* ! Sur 577 ! Le début du raz-de-marine néonazi, quoi !

    Pfff…

    —-
    * et encore, je ne sais même plus si Collard est FN ou apparenté.

  19. QuadPater

    kravi, c’est à craindre.

    Notez qu’une France sereine et à l’aise dans sa civilisation présenterait une résistance naturelle à l’islamisation.
    Et là vous utilisez le mot « lutte »… À juste titre, hélas.

  20. roturier

    Donc, Quad, le choc des civilisations cher à Huntington est déjà là. Bien dormi?
    Celui qui clignera des yeux le premier aura perdu.
    Mais la France? Par définition, les yeux fermées, elle ne cligne pas?

  21. À vous lire, un samedi, jour où l’on devrait souffler, on a le choix entre Dupond et Dupont, pour désigner celui qui sera remplacé par Bel Abbes… je me recouche!

  22. plantigrade

    Dans un autre genre, Condorcet avait lui aussi décrit les imperfections des systèmes de vote dans une démocratie.
    Je n’ôte rien de ce que vous avez écrit cher Rackam, et je dirais même que j’y souscris, voire j’aurais été encore plus sévère.
    En revanche je suis en désaccord avec les non-dits sous-jacents, et en cela, je rejoins roturier.

  23. Bonjour du dimanche, plantigrade.
    … »je suis en désaccord avec les non-dits sous-jacents »…
    Vous pouvez préciser ?

  24. Sur mon iPhone le nom de l’auteur d’un article sur Antidoxe n’apparait pas, je me demandais donc qui avait pu écrire celui-ci qui me plait vraiment à tous points de vue. Je suis donc allé sur mon ordinateur et j’ai eu la réponse, évidente.

  25. QuadPater

    Impat un désaccord avec des non-dits sous-jacents équivaut à un accord avec des on-dit turgescents, non ?

  26. Quad,… »un désaccord avec des non-dits sous-jacents équivaut à un accord avec des on-dit turgescents, non ? »…
    Oui, à coup sûr. Mais si on écoute pas les « on-dit », comment connaître ce qui est accord ou désaccord ?

  27. Planti, pour une fois qu’on me reproche de n’avoir pas dit quelque chose…
    Mais de quoi s’agit-il?

  28. Lisa

    Le suspens est halletant

  29. rackam

    Eh bien voilà: le sous-doué du PS est élu. Républicainement bien sûr. Le Front a eu raison du Front.

  30. Bonsoir à tous !
    Avez-vous entendu MLP sur RTL ce soir ?
    En tout cas, elle ne s’est pas laissé faire, et bon nombre de ses récriminations sonnaient juste.

  31. QuadPater

    Je n’ai jamais bien compris que la coalition s’appelle « front républicain ». Si le Front National n’est pas un parti républicain, pourquoi le laisse-t-on fomenter des séditions antirépublicaines depuis 40 ans ?

  32. Vous l’avez en fait fort bien compris, Quad. « Front républicain » est une invention socialiste destinée comme les autres objectifs socialistes contemporains à faire croire.

  33. Lisa

    Patrick, oui, quand elle a parlé de la fransisque de Mitterand, les journalistes ont changé de sujet.

  34. roturier

    Sans oublier la FranCisque.

  35. @ Lisa,
    En effet, elle a bien évoqué la chose, et plutôt que de chercher à la contrer, ce qui aurait pu s’envisager, les journalistes ont, comme vous le dites, changé de sujet.

  36. Ah oui mais les journalistes, eux, sont républicains…

  37. Lisa

    Pardon Roturier pour la faute d’orthographe…
    En tout cas le système impulsé par ce même décoré a fonctionné, il fait perdre l’UMP et gagner le PS.

  38. plantigrade

    Pardon, comme nous connaissons les rêves royaux de rackam je pensais que tout le monde devinerait, mais j’ai été trop abscons.
    La démocratie va mal et la République tout autant, j’ai prêté un espoir monarchique dans des non-dits sous-jacents de l’auteur dont il est fort probable qu’ils n’étaient que dans mon esprit.

  39. roturier

    Curieux, l’ourson. La même impression a effleuré mon esprit.
    Mais, nous avons probablement tous les deux tort car pourquoi ne dirait-il franchement qu’une bonne monarchie est préférable à une démocratie flageolante? (et auto-flagellante).

  40. Planti,
    vous rêvâtes à votre tour. Si cette analyse emprunte à la critique maurassienne de la république, c’est involontaire de ma part. Nul rêve dans mon papier, tout au plus un cauchemar …Et l’espoir en est absent. Amitiés quand même.

  41. Je m’étonne un peu de lire dans les commentaires récents ci-dessus un sous-entendu d’incompatibilité entre monarchie et démocratie. Je trouve anormale cette tendance, fréquente en France, à identifier république avec démocratie. Avec la conséquence de magnifier exclusivement, et indûment à mon avis, la république.

  42. QuadPater

    … Même qu’on a vu passer des républiques démocratiques et populaires qui ne valaient certainement pas une bonne monarchie rackamiste.

  43. @ QuadPater,
    Avec Rackam le Rouge à sa tête ?

  44. rackam

    Impat, j’ajoute à votre pertinent commentaire l’amalgame (pour ne pas écrire « stigmatisation ») qui est assez automatique entre monarchie et dictature. D’ailleurs je sui plus royaliste que monarchiste. Si la différence intéresse quelqu’un faire offre au site qui transmettra.
    Patrick, la fondation Hergé va vous tomber dessus! 🙂

  45. Rackam,… »Si la différence intéresse quelqu’un faire offre au site qui transmettra »…
    Mais justement ça intéresse le site !

  46. Je viens de regarder l’émission conduite par Elisabeth Lévy interviewant Alain Finkielkraut : esprit du 11 janvier, es-tu là ?
    Je vous la recommande. Comme d’habitude, AF dit des choses justes et je l’apprécie toujours autant.

  47. À Rackam,

    « Le principe non pas simplement monarchique, mais dynastique, qui met le plus haut poste de l’État à l’abri des caprices et des ambitions, me paraissait, et me paraît toujours, préférable à l’élection généralisée dans laquelle nous vivons depuis Danton et Bonaparte. L’exemple des monarchies du Nord (de l’Europe) m’a confirmé dans ce sentiment. Bien entendu, la formule n’est pas applicable en France. »
    Goetges Dumézil

  48. Skarda,… »Bien entendu, la formule n’est pas applicable en France »…
    Je me sens très très friand de lire un développement sur cette conclusion. En particulier sur le « bien entendu ».
    Doit-on en rester éternellement aux affirmations systématiques livrées aux Français depuis deux siècles comme des vérités révélées ?

  49. Impat, je crois que son ´bien entendu’ lui servait de protection. On ne lui a jamais pardonné d’avoir été le secrétaire particulier de Maurras quand il était jeune, ni d’avoir écrit sur les aryens : thème hautement suspect.

  50. Sur les indo-européens pardon, mais ça ne fait rien, seul de la graine de nazi pouvait s’intéresser â de tels sujets.

  51. rackam

    Tibor, mon chou, ne foncez pas ainsi!
    Vous allez vous meurtrir.
    Dumézil a été présenté à Maurras sans jamais avoir tenu sa plume.
    Il a, au contraire été exclu de l’enseignement en 1941, pour franc-maçonnerie…
    Le mauvais procès qui lui était fait est dû à son thème d’études sur les indo-européens, comme vous le soulignez, amalgame facile avec les aryens, le nazisme etc. Il a effectivement parrainé telle ou telle publication du GRECE, qui n’a pas toujours été blanc-bleu… Mais il est chimiquement pur. Je veux dire pas facho pour deux reichsmark.

  52. Mais, je n’ai jamais pensé qu’il était facho. Je suis par contre presque sûr qu’il a été le secrétaire de Maurras, c’est de toutes façons sans importance, qui à droite n’était pas sous l’influence de Maurras dans les années trente.

  53. rackam

    Vous non,mais on lui a fait le procès… comme si le fait de s’intéresser aux indo-européens était suspect…
    Pour Maurras vous nous enduisez d’erreurs… nous en sommes oints.

  54. J’espère qu’il était clair pour tout le monde que c’est avec ironie justement que j’ai écrit que c’était un thème hautement suspect, j’ai une immense admiration pour Dumézil. Je viens de regarder syr Wikipedia qui rapporte aussi qu’il fut secrétaire de Maurras.

  55. Dumézil n’était pas un intellectuel, c’était un savant, un découvreur, un homme d’une immense culture.

  56. roturier

    Ah! Tibor! Puisque vous faites apparemment le distiguo vous nous expliquerez la différence entre « intellectuel » et « savant, découvreur, homme d’immense culture ».

  57. L’intellectuel se caractérise d’anord par une prise de position politique, Zola.

  58. On ne connait en général pas ceux qui ne sont pas intellectuels.

  59. roturier

    Bref, un intellectuel s’exprime sur des sujets d’intérêt public. Mais, nous, le commun des mortels, le faisons tous (ici et ailleurs); nous sommes prêts à nous battre pour en avoir le droit. Tous intellectuels donc?

    A moins que ça soit limité à ceux qui ont l’oreille des médias; les branchés, les connectés, les diffusés. Ceux qui vocifèrent devant caméras et postillonnent dans les micros. Un intellectuel serait donc défini par l’efficacité de son réseau? BHL serait un immense intellectuel ? Macdo encore davantage ?

    Je reste sur ma faim. Fin.

  60. roturier

    Publique, l’intérêt. Enfin… circonstances atténuantes.

  61. Oui, c’est ce que j’ai voulu dire BHL vs Dumézil.

  62. roturier

    Ce billet esquisse un pronostique d’avenir dont on ne peut hélas négliger la plausibilité.

    D’autres surenchérirent supra ; dont votre humble serviteur le 6 février 2015 à 15:53 parlant d’une éventuelle vacance du pouvoir vu l’impossibilité pour MLP, Présidente élue en 2017, d’avoir une majorité parlementaire pour voter la confiance au gouvernement.

    Voilà d’autres scenarii aussi sympas : http://www.causeur.fr/doubs-ump-sarkozy-fn-31435.html# .

  63. Roturier, je vois dans l’article que vous citez à 11h29 cette phrase: « Si c’est Sarkozy, ce sera le bilan catastrophique enregistré en 2012. Si c’est Hollande ce sera celui tout aussi catastrophique qui sera publié en 2017 ».
    Une telle énormité, de type comparaison cheval/alouette, décrédibilise totalement ce texte. Inutile d’aller plus loin.

  64. roturier

    Inutile certes; surtout lorsqu’on ne veut rien savoir.
    Moi qui compare les deux comme la peste au choléra ou presque n’y vois pas trop d’énormité.

  65. Je crains effectivement que 2017 ne soit un désastre annoncé. Hollande se refaisant la chique sur des attentats, des cadavres, des postures et des mots (ce fonds de commerce de la gauche). Sarkozy en redoublant égocentré, revanchard et qui agace. Et Marine qui, si on l’élit (à Dieu ne plaise!) mènera le pays à la récession et à une forme de guerre civile (malgré elle ou par sa faute)…
    J’en viens presque à souhaiter que Juppé, qui est loin d’avoir mes suffrages, règle tout le monde au poteau… C’est dire…

  66. plantigrade

    Allons, allons, on peut être monarchiste (ou royaliste) sans être maurassien!
    Foi de républicain invétéré.
    Et amitié aussi, très sincère.

  67. Rackam, Juppé ayant renoncé à ses bottes ne saura donner que des caresses. Notre pays, dans l’état où il est, n’a pas besoin de caresse. Il a besoin de grands coups de pied, comme la Grande Bretagne en 1979 qui, dans un état assez comparable, l’a expérimenté avec succès pendant 10 ans et s’en porte fort bien aujourd’hui.
    Sans ces grands coups de pied, la France est perdue. Osera-t-elle ?

  68. rackam

    impat, alors il faut voter Sarko, pour ses pieds?… en traînant les nôtres?

  69. Rackam, oui, exactement. Le vote pour des gentils, des « bien inoffensifs » qui ne feront de mal à personne et laisseront ce pays s’enfoncer doucement (mais de plus en plus vite) sans le réveiller, ça suffit.
    L’élection présidentielle n’est pas un vote pour attribuer un prix d’excellence. C’est un vote pour ce dont le pays a besoin à l’instant T.

  70. rackam

    Mais Sarko sera ligoté par des accords avec les plus mous de l’UDI et d’ailleurs… il nous refera du libéralisme verveiné… de la camomille sociétale. Brrr!

  71. Procès d’intention, Rackam. Sarkozy fera en effet l’objet, à n’en pas douter, de tentatives de la part des « plus mous de l’UDI et d’ailleurs » pour le ligoter. Et il n’est pas parfait, loin de là, mais qui mieux que lui est capable de se libérer de ces tentatives, au moins partiellement ? Il a même réussi, cas unique, à se libérer des juges quand il était au pouvoir ! Lesquels juges se sont bien vengés ensuite, eh bien ils se vengeront en 2022 ou 2027: on s’en fout, le travail aura été fait et peut-être que les électeurs français, devenus moins bêtes entre temps, ne le déferont pas. C’est une chance à courir, car nous n’en avons plus d’autre.

  72. Je sais qu’Impat va se moquer de moi, mais pour l’instant celui que je trouve le plus crédible c’est Fillon.

  73. Je ne me moque pas, Skarda. Pour moi il vient juste après, et pas très loin. Pour l’instant…
    Et puis au moins, il a été à bonne école pendant cinq ans !

  74. Fillon pour qui « « il ne faut rien s’interdire » sur la loi sur la séparation de l’Église et de l’État pour « réussir l’intégration de la religion musulmane » » ?
    Non merci, pas plus que Juppé d’ailleurs, pour les mêmes raisons.

  75. Mais alors qui reste-t-il, Patrick ? Et que reste-t-il à faire au peuple nu de Rackam ? Qu’il aille se rhabiller ?
    🙂

  76. Nous allons finir par réclamer une vraie dictature comme des veaux réclament le boucher…

  77. @ Impat,
    Il ne nous reste rien. Ce qui confirme que « le peuple est nu« , hélas !
    Certains s’accrochent au FN comme à une bouée de sauvetage, mais la bouée est trouée et perdra l’air très vite si elle arrive au pouvoir.
    L’Histoire se répète, mais nos politiciens ne l’ont pas compris, ou alors feignent de ne pas le comprendre. L’empire romain est tombée, non pas parce que les barbares sont venus l’attaquer, mais parce que les barbares étaient déjà à l’intérieur, comme un certain cheval de bois à Troie.

  78. Correction : L’empire romain est tombé…

  79. Un super bon point pour le candidat Fillon:
    « Fillon vole au secours du boulanger Stéphane Cazenave » (Le Point, 11/02/2015).
    Ce boulanger est attaqué par l’inspection du travail parce que…il était ouvert 7 jours sur 7 !

  80. @ Impat,
    Pour moi, ce n’est pas un motif suffisant !
    Par ailleurs, ouvrir 7 jours sur 7 défavorise les « petits commerçants » qui seront obligés, soit de suivre et n’avoir aucun jour de repos, soit renoncer à suivre et alors perdre du chiffre d’affaire ou couler purement et simplement.
    Les problèmes économiques sont importants, mais les problèmes dus à l’islamisation sont bien pires. Et arrivera le jour où nos chers commerçants ouvriront le dimanche mais fermeront le vendredi, et ne pourront plus vendre que des produits « halal ». Voilà où nous mènent les philosophies ambiantes. Le consumérisme et l’hédonisme sont devenus des idoles creuses laissant tout le monde sur sa fin. Notre société a rejeté Dieu, le vrai, celui des juifs et des chrétiens, elle sera obligée d’embrasser un jour un dieu violent et impitoyable pour tous, prôné par un soi-disant « prophète » qui n’était qu’un chef de guerre cruel, massacrant et détruisant tout sur son passage. D’ailleurs, ses disciples lui ont bien emboité le pas. Et la catastrophe à venir n’aura rien à envier aux deux guerres mondiales, ni même à la shoah. Pendant ce temps, on se bat pour ouvrir les magasins le dimanche. Risible, mais dramatique !
    A bon entendeur…

  81. Le pire est que nos politiques, de droite comme de gauche déroulent le tapis vert devant l’islam pour un profit à court terme : des voix aux élections. Le long terme, ils s’en fichent complètement. Que nos enfants et nos petits-enfants en subissent les conséquences est le moindre de leurs soucis.
    Nos descendants maudiront notre génération veule, lâche et recherchant le profit immédiat au détriment de ceux qui nous suivront.

  82. Sauf que tout cela se tient, Patrick. Une société qui met au rebut, progressivement, la noblesse et le goût du travail (et, en l’occurrence, du service aux autres) devient une société égoïste et veule, faible, dont la faiblesse mentale lui interdit de résister à l’envahissement dont elle est actuellement l’objet de la part d’une communauté qui même si c’est pour son malheur et le nôtre est, elle, ardente et motivée.

  83. roturier

    Trois mots sur l’ouverture des points de vente le dimanche.

    Oui, elle pourrait se traduire à terme par la disparition des petits commerces dits « de centre-ville» qui font encore vivre ces lieu d’urbanisme et d’urbanité et empêchent, tant bien que mal, qu’ils deviennent déserts et coupe-gorges.

    Tant il est vrai qu’un petit commerçant, déjà au four et au moulin 18 heures par jour ouvrable, ne peut aucunement résister à la grande distribution pratiquant le « roulement » des employés et travaillant, à la limite, en 5×8. Il lui faut son week-end sinon c’est l’hôpital voire l’asile.
    Et il est de fait qu’ils disparaissent déjà à vue d’œil, rendant le centre-ville à la racaille.

    Sauf UNE solution ; qui ne sera jamais adoptée vu la puissance du lobby grand-distrib.
    Permettre l’ouverture du dimanche aux petits commerces du centre-ville et NON à la grande distribution.

    On verrait rejaillir le feu d’un centre-ville qu’on croyait trop vieux… Et d’autres feux avec.

  84. La chaine de distribution Coop de Strasbourg a été rachetée par Carrefour. Les supermarchés concernés s’appellent « Carrefour Express » et ouvrent maintenant le dimanche. Le Groupement commercial (association) qui avait intenté une action en référé a été débouté par le TGI de Strasbourg, alors que le Droit Local aurait du donner raison à cette association. Voir ici.
    Tout cela ne va pas dans le sens du maintien de nos valeurs, à savoir la préservation du repos dominical.

  85. Patrick, le « non travail » du dimanche comme « valeur » ! Avec un tout petit « v », tout petit petit alors ! 🙂

  86. Oui, en location 🙂

  87. NKM a organisé une pétition pour soutenir le boulanger mentionné plus haut, que l’inspection du travail veut empêcher de travailler. Voici le texte de cette pétition, qui donne une image d’un des problèmes majeurs qui paralysent la France:
    « Stéphane Cazenave, boulanger de Saint-Paul-lès-Dax (Landes) a été contraint, après une mise en demeure de l’Inspection du Travail, de respecter l’obligation de fermer un jour par semaine, alors que ce dernier veut ouvrir 7 jours sur 7 pour faire face à la demande continue des habitants de sa ville.
    Au moment où la France connaît une stagnation de l’emploi et un chômage historiquement élevé, cette injonction de fermeture administrative apparaît non seulement injuste au regard de sa volonté de travailler mais également en total décalage avec les attentes des Français qui croient en la valeur travail, à la récompense de l’effort et à l’emploi local.
    Témoignez votre soutien à tous les boulangers, commerçants et artisans de France qui travaillent quotidiennement avec fierté au service de leur clientèle et appellent à une modification du droit au bénéfice de l’emploi, en signant et en partageant la pétition. »

    https://www.change.org/p/manuel-valls-laissez-st%C3%A9phane-cazenave-travailler-librement

  88. NKM nous roule dans la farine?

  89. Florence

    Je suis d’accord avec Patrick, il n’y a rien à attendre des partis quels qu’ils soient, y compris ceux qui sont hors système comme le FN.

    J’ai entendu parler le Général Tauzin. Il a écrit un livre, Rebâtir la France, que je n’ai pas encore lu. Une association France Terre d’espérance. Quelqu’un en a-t-il déjà entendu parler ?

  90. Rackam, non, c’est l’inspection du travail, repaire du PS, qui met depuis longtemps la France dans le pétrin.

  91. desavy

    Impat : »Patrick, le « non travail » du dimanche comme « valeur » ! Avec un tout petit « v », tout petit petit alors ! 🙂 »

    Cette question est récurrente ici. Et oui, il existe une droite catholique attachée à certaines valeurs.

  92. roturier

    Droite catho? J’ai cru comprendre que Patrick est protestant?

  93. desavy

    Je corrige volontiers : droite chrétienne. Merci de m’en donner l’occasion, roturier.

  94. Vous avez bien raison, Desavy, je partage grandement votre souci de conserver nos valeurs chrétiennes. Parmi ces dernières, les valeur du travail et du service aux autres.

  95. roturier

    Mouais… Chrétiennes… Entre autres…. Passons.

  96. Méfions-nous paisiblement du mot « valeurs » c’est un mot-valise où l’on trouve de tout et souvent de rien.

  97. Phrase de grande valeur, Rackam. Bravo ! 🙂

  98. roturier

    Que valent donc les valeurs?

  99. desavy

    Inpat : « Vous avez bien raison, Desavy, je partage grandement votre souci de conserver nos valeurs chrétiennes. Parmi ces dernières, les valeur du travail et du service aux autres. »

    Pouvoir se consacrer à sa famille et à ses proches au moins un jour par semaine aussi. Ou encore épargner et ne pas se lancer dans une frénésie consumériste 7 jours sur 7.

  100. Desavy,… »aussi. Ou encore… »…
    D’accord.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :