Mein Führer

hh4

Le Hamas, un espoir hitlerien
L‘antisémitisme sur le campus. (City Journal, 9 février 2015)

Un mémo que Goebbels aurait pu adresser à Hitler.

Mein Führer:

Tout va pour le mieux ! Il m’est déjà arrivé de vous apporter de bonnes nouvelles, mais celle-ci est LA bonne nouvelle..

Ces derniers temps, nous avons vu les néo-nazis manifester sur tout le continent, en Scandinavie et en Grande-Bretagne, avec une résurgence de l’extrême droite face à l’effondrement des économies et à l’immigration incontrôlée. Mais les États-Unis avaient résisté. Jusqu’à maintenant.

À l’Université de Californie à Davis (en Californie, Mein Führer !) il est advenu un incident pouvant à coup sûr réchauffer le cœur d’un nazi. Les membres de la fraternité juive « Alpha Epsilon Pi » ont trouvé à leur réveil des croix gammées taguées sur les murs extérieurs de leur maison.

Il s’agissait du point d’orgue de l’action entreprise par l’assemblée des étudiants. Ils demandent à l’Université de boycotter les entreprises qui font des affaires avec Israël. Et tenez-vous bien ! Leur résolution a été adoptée. Si triomphante était un membre de l’assemblée, Azka Fayyaz, qu’elle a posté une photo sur Facebook avec la légende: « Le Hamas et la Charia l’ont emporté sur l’Université de Davis. »

Vous savez que la charte du Hamas, non seulement insulte l’État juif, mais condamne catégoriquement les Juifs tout comme nous l’avons fait. Seule différence, leur déclaration est exprimée en termes bibliques: «Le Jour du Jugement ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les Juifs jusqu’à ce que le Juif se cache derrière les pierres et les arbres. Les pierres et les arbres diront, « O Musulmans, O serviteur de Dieu, il y a un Juif derrière moi, viens et tue-le. »

À n’en pas douter, Mme Fayyaz et ses collègues savaient ce qu’ils préconisaient.

On pouvait s’y attendre, l’administration de l’université a publié une déclaration proclamant « L’UC de Davis est fondée sur la tolérance et l’inclusion, et nous devons nous traiter mutuellement avec respect et dignité, même lorsque nous sommes en désaccord. »

Eh bien, Mein Führer, il y a sur les bateaux une place dans la cales, et même dans les instituts d’enseignement supérieur il y a des camps de concentration. En fait, cette déclaration ne trompe personne.

Ce qui est encourageant est que de nombreux pays considèrent le Hamas comme une organisation terroriste. Parmi eux les États-Unis, l’Australie, le Canada, le Japon et, bien sûr, Israël. Même l’Egypte condamne les unités armées du Hamas. Ainsi, les militants islamiques sont tenus en plus haute estime dans l’Ouest américain que dans le pays des Pharaons. On progresse, Mein Führer, on progresse ! Je prochain incident antisémite, je vous le promets, ne tardera pas. Prosit!

Stefan Kanfer, contributeur au City Journal, est l’auteur, plus récemment, de « The Eskimo Hunts in Miami. » ( La Chasse aux Esquimaux à Miami).

Traduction et adaptation pour Antidoxe: Impat.

89 Commentaires

  1. Yaakov Rotil

    Pour suivre les débats… Shavoua tov!

  2. Après la publication sur ce site des facéties de shalom a’hshav, c’est un bel effort de publication. Mais publier ce qui se passe dans une université américaine ne compensera pas l’absence d’informations sur ce qui se passe en Europe en général et en France en particulier. Qui plus est, les élucubrations d’une poignée d’étudiants américains est à mettre en symétrie avec l’effrayant courant antisémite qui traverse l’Europe.
    Par ailleurs il faut se mettre au courant : l’Union européenne a jugé utile de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes.
    On ne parle plus là de gabegie bureaucratique ou de règlements stupides et vétilleux, mais d’une position idéologique répugnante, déjà bien connue puisque l’Europe se complaît à inonder de millions de dollars des entités terroristes, génocidaires et fières de l’être. Quand on aime, on ne compte pas.

  3. Bibi

    « M. Kanfer, la résolution passée à l’union d’étudiants de l’univ. UC Davis p/r au désinvestissement d’Israël était une gifle à l’administration courante de Benjamin Netanyahou. Peindre des swastikas sur les logements des étudiants juifs était un acte antisémite. Vous devriez arrêter de combiner les deux. Si critiquer Netanyahou est un signe d’antisémitisme, alors la moitié de la population d’Israël doit être antisémite. »

    Trad. d’un commentaire de cet article.

  4. Bibi

    Sinon, les amitiés entre le « mouvement d’origine » du Hamas – la Fratrie musulmane – et le parti nazi sont connues, non?

  5. Je pense aussi, comme le lecteur cité par Bibi, que le mélange des deux sujets n’était pas heureux.
    Mais le grand intérêt de l’article réside à mon sens dans l’illustration du fait que les tentatives d’imposer la charia dans les pays occidentaux ne se limitent pas à l’Europe.

  6. Bibi

    Impat,
    Il faut être particulièrement naïf pour croire que cette histoire de boycott est liée uniquement à la politique de Bibiyahu. Comme aux vieux temps du vieux continent, il s’agit de marquer des industries et des commerces du J de l’infamie.
    Et c’est en cela que la charte du Hamas rejoigne « son combat ».

  7. Bibi

    Le « mouvement » BDS (Boycott-Divest-Sanctions) est né à la conférence anti-raciste (sic!) de Durban, en septembre 2001. À l’époque, le PM israélien était Ehud Barak.

  8. QuadPater

    publier ce qui se passe dans une université américaine ne compensera pas l’absence d’informations sur ce qui se passe en Europe en général et en France en particulier.

    Bonsoir kravi !
    Les articles d’Antidoxe sucitent les échanges et proposent des réflexions. Votre site n’a pas vocation à rectifier un déséquilibre quelconque dans l’information.
    Bien sûr chacun est invité à rappeler l’importance de certains faits et dénoncer leur passage sous silence doxique.

  9. QuadPater

    Cet article me laisse un goût étrange. Il est bien entendu que le rapprochement de la charia et du Hamas avec le nazisme, référence de l’horreur, est là pour glacer le lecteur et lui faire rejeter en bloc les islamités et autres tueurs de juifs.
    Cependant… le repoussoir des années Hitler est-il encore nécessaire ? Qui enchaîne aujourd’hui des barbaries plus atroces les unes que les autres ? Qui rêve de l’anéantissement des juifs et d’Israël ?
    De même ce n’est plus la Gestapo qui menace les juifs. Ce ne sont plus des Allemands qui se promènent en conquérants dans nos villes*.
    Peut-être que le procédé rhétorique utilisé, ce point de vue nazi simulé, est efficace sur les Américains. En Europe je crois qu’il n’est plus utile.

    ———————-
    * À ce propos une amie antillaise nous a raconté ce week-end que sa fille s’est mise en colère après qu’une famille ostensiblement musulmane lui est passée devant dans un magasin. L’homme lui a alors craché « baisse les yeux ! » et la femme l’a traitée de salope.
    Des conquérants, vous dis-je. Pire, des colons. En tout cas cet incident mérite au moins autant notre intérêt que la rencontre du pôvre Souleymane avec les sacs à vin de Chelsea.

  10. Bonjour Quad, je suppose que vous vouliez dire Notre site n’a pas vocation… Parce que le mien a précisément cette vocation. Ayant eu l’intention de répliquer aux coquecigrues de shalom a’hshav, j’ai préféré passer mon tour pour éviter une lassitude au lecteur éventuel. Nous savons tous les passions de ce sujet déchaîne.
    Je précise que jamais antidoxe ne m’a refusé une publication, ce dont je lui sais gré. Si d’aventure l’envie me prenait de publier sur ce thème un texte contrariant les thèses de la gauche bien-pensante, je ne doute pas qu’antidoxe me donnerait asile.

    Pour le reste, je partage votre point de vue pour des raisons différentes : le repoussoir des années Hitler n’est plus nécessaire aux gens de notre génération.
    Pour les suivantes il ne signifie pas grand-chose, faute d’avoir été sujet de réflexion : pour cela il faudrait qu’il fût enseigné. Il est même pour certains source de fascination morbide.

  11. QuadPater

    Votre site, notre site… je périphrasitionne Antidoxe pour éviter une répétition 🙂

  12. roturier

    Céans ferait l’affaire. A la rigueur « le site céans ».

  13. Bibi

    Pour ma part, je trouve l’appariement Hamas-NSDAP juste. Et ce n’est pas parce que le (relativement) jeune américain ou européen est inculte que la correspondence n’a pas de pertinence. Yaka s’instruire.
    Il s’agit toujours de la conquête des esprits et de leur asservissement à la Cause génocidaire.
    C’est un peu plus simple que les théories de complot.

  14. oypsilantis

    D’une manière générale, évitons les amalgames. Et je m’empresse de signaler que je me moque des mots d’ordre dans le genre « Pas d’amalgame ! », ce nouvel aboiement de la meute. Si nous oublions le joyeux foutoir médiatique pour nous reporter dans l’histoire, nous ne pouvons que prendre la mesure de ce qu’est l’amalgame, avec ce lexique élaboré par le pouvoir stalinien. Le trafic de la IIIe Internationale — Komintern et plus encore Kominform — sur le langage doit être étudié de très près car nous en subissons encore les conséquences. Le mot « fasciste » y figure en bonne place. Pourquoi pas « nazi » ? Pour cause de pacte germano-soviétique ? Il y a une différence considérable entre le nazisme et le fascisme, notamment quant à la « race ». Sans entrer dans des considérations doctrinales, il suffit d’étudier la vie de Margherita Sarfatti pour prendre la mesure de cette différence. Et il ne s’agit pas en l’occurrence de défendre le fascisme. Il faut appréhender sa spécificité, comme il faut appréhender celle de Franco ou de Salazar, pour ne citer qu’eux.

    Je n’aime pas le néologisme « nazislamisme ». Pourquoi ? Parce qu’il empêche d’envisager la particularité du nazisme et celle de l’islamisme. On peut avoir une même détestation de ces deux idéologies, haïr pareillement Hitler et son admirateur le Grand Mufti de Jérusalem ; mais notre détestation doit rester lucide face à leurs spécificités. Le néologisme « nazislamisme » a tendance à occulter ce fait essentiel : l’aire de la Shoah n’a pas été musulmane ; elle s’est étendue dans une Europe christianisée. Par ailleurs, lorsqu’on désigne un ennemi, il faut éviter la superposition d’images dans sa lunette de visée ; c’est préjudiciable au tir.

    Il n’empêche, les sympathies nazies ont été réelles dans le monde arabe :
    http://www.akadem.org/pour-commencer/histoire-de-la-shoah/les-sympathies-nazies-du-monde-arabe-23-04-2014-58875_4522.php

  15. Les communistes — et les Russes encore aujourd’hui — ont toujours parlé de la grande guerre patriotique en termes de lutte contre le fascisme. Le concept de nazisme est évacué, et pour cause. Il aurait fallu reconnaître que l’antisémitisme stalinien était proche de l’hitlérien. Pas dans les méthodes, bien entendu, mais dans l’esprit.
    Je pense comme toi que le terme nazislamisme est impropre. Parlant, mais aussi induisant en erreur, chacun de ces totalitarismes ayant ses spécificités propres. Le terme islamisme se suffit à lui-même, en tout cas pour des gens dotés d’organes des sens et de raison.
    Puisque nous en sommes au vocabulaire, au lieu d’islamophobie pourrions-nous dire islamo-dégoût ou islamo-émétisme ?

  16. Bibi

    Salut Oy et Kravi,
    Les sympathies et bien plus ne se sont pas arrêtées en 1945. Elles persistent jusqu’à nos jours.
    Je ne vois aucune raison de céder à l’aveuglement bienpensant. Des nazis « à la retraite » ainsi que les bureaux de désinfo soviétique ont bien enseigné aux « damnés de la terre » leurs savoir-faire. Le boycott est un des exemples.

  17. oypsilantis

    Bonjour Bibi et Kravi,
    L’influence nazie n’a pas été des moindres dans le monde arabe, notamment au cours de la structuration des nationalismes arabes. Cette influence a perduré après la défaite du nazisme, avec le recyclage de responsables nazis — excellents techniciens —, tant dans les services de sécurité que de renseignement. L’U.R.S.S. qui avait favorisé la création de l’État d’Israël et qui avait accompagné le nouveau-né Israël avec sollicitude (pensant ainsi faire la nique aux Britanniques et, plus généralement, aux Anglo-Saxons dans cette région du monde) se reprit en constatant que le sionisme (envisagé comme pion dans la Guerre froide) risquait de lui échapper. L’accusation de « sionisme » devint passible du peloton d’exécution, de goulag ou d’épuisantes tracasseries, comme l’avaient celle de « trotskisme », de « titisme » et j’en passe. L’U.R.S.S. sentant que la pièce « Israël » allait lui être prise activa donc une propagande dans le monde arabe et dans le monde entier autour des « Palestiniens », ce peuple inventé dans les années 1970. Cette propagande reste extraordinairement agissante mais ils sont nombreux à en méconnaître la généalogie. Il est vrai que le ragoût antisioniste est apprécié par tant de citoyens qu’il n’est pas nécessaire d’en analyser les ingrédients…

  18. Bibi

    Je reviens à l’essentiel, quel autre état sur la planète est-il visé par une campagne BDS? Et qui est visé lors des manifs barbares dans les supermarchés et en particulier leurs rayons Cacher?

  19. oypsilantis

    « Quel autre État (que État d’Israël) est-il visé par une campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) ? » Réponse : AUCUN. Mais les crétins n’en finissent pas de se crétiniser car, tout en refusant d’acheter les délicieux produits agricoles étiquetés « Israël », ils font grand usage de produits de la haute technologie sans savoir que nombre de leurs composants viennent d’Israël ou ont été conçus par « l’intelligence juive ». Le monde est si bête que c’en devient enivrant.

  20. QuadPater

    nazislamisme est un mot-valise qui en tant que tel contient une bonne part de raccourci et d’amalgame (excusez ce dernier mot, mais il me semblait opportun !).
    La raison d’être de ces néologismes est de marquer les esprits – « Ah ouais, se dit-on, c’est exactement ça ! » – et d’être repris à l’infini dans les discours d’opinion. Puis de passer dans le vocabulaire courant, l’air de rien, quittant de fait le domaine de l’opinion pour se banaliser à force de familiarité.
    Une des grandes forces de la gauche est sa capacité à produire et recycler des raccourcis, tout en veillant à détruire dans l’œuf ceux de ses ennemis.

  21. Bibi

    Évidemment c’est une opération de comm., dans le seul but de diaboliser l’état Juif et, pendent qu’ils y sont, le peuple Juif. Et ce, dans l’espoir de les faire disparaître. Conformément à la charte du Hamas, et pas qu’elle.
    Alors n’appellons pas une rose une rose, ni un mouvement génocidaire de juifs et de kouffars NSDAP.
    « Activistes de la Paix » ça sonne tellement mieux!
    Tout autant que leur argumentaire fallacieux.

  22. Guenièvre

    Bonjour à tous !

    Je n’aime pas non plus le terme nazislamisme . Il faut être précis et , comme le rappelle Olivier, la Shoah a été une spécificité du nazisme, unique à ce jour. Tout mélanger empêche de comprendre les mécanismes à l’oeuvre dans tel ou tel événement.

    @ Olivier
     » Le monde est si bête que c’en devient enivrant. »
    Attention quand on est dégrisé, on se retrouve souvent avec la gueule de bois ! 🙂

  23. Bibi

    Bonjour Guenièvre,
    Plus d’un musulman a activement participé à la Shoah, et les projets de participation très active et bien plus large étaient prêts. Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas pu mettre en œuvre les anciens projets que des nazis « à la retraite » n’ont pas élaboré d’autres, souvent après conversion à l’islam.
    La convergence est là, jusqu’à nos jours. Vous voulez appeler « la mouvance » autrement? OK pour moi. En tenant compte de la fréquence des « Protocoles », de « son combat » et du livre du négationniste de Ramallah (où il y des références à des historiens comme Faurisson) sur les étalages et dans les discours.

  24. oypsilantis

    Guenièvre,
    Même ivre, il ne faut jamais voir double… Question d’habitude…
    Bibi,
    Dans la ratatouille « Protocoles – Mein Kampf », ajoutez les best-sellers (dans le monde arabo-musulman) écrits par cette vieille babouche de Roger Gagaraudy.

  25. Bibi

    Quand on ose employer une rhétorique nazifiante vis à vis des actions israéliennes, il n’est pas inutile de rappeler qui est qui dans cette histoire. Quand on rêve de faire mieux que Hitler (ou terminer son œuvre), et qu’on passe à l’acte on est…?

  26. Guenièvre

    @ Bibi,

    Je prends en compte, n’ayez crainte, les rapprochements de la première heure et les ressemblances évidentes et nombreuses entre les deux totalitarismes mais pour moi le nazisme ( et le génocide qu’il a perpétré) s’inscrit dans une logique qui remonte à la fin du 19e siècle de l’histoire occidentale.Le terme islamisme se suffit à lui-même comme l’a écrit kravi.

  27. Bibi

    Guenièvre,
    Les nazis n’ont pas inventé la barbarie. Les romains étaient maîtres en matière de torture. Les pogromes de Mayence (1096) ou de Khmelnytky (1648) en Ukraine ou de la Russie Tsariste 19ème-20ème, ou à Hebron en 1929 par ex., ont été de même nature que ceux perpétrés à Bagdad en 1941 ou en Roumanie la même année. Celle de l’EI et al. de nos jours est pré-islamique, et a été utilisée pour/durant l’expansion islamique.
    Les nazis ont rendu la barbarie respectable, convenable, un devoir patriotique. Et c’est encore et toujours le cas chez les petits chéris de l’UE et de l’Obamitude, avec la bénédiction des « responsables » et les sous du contribuable.
    Légitimer le boycott du seul état Juif va de pair avec les Swastikas peintes sur des logements d’étudiants juifs, l’assaut sur des synagogues, etc.

  28. Guenièvre

    @ Bibi,

    Bien sûr que les nazis n’ont pas inventé la barbarie. En ce domaine l’histoire nous montre que, de tous temps et dans tous les coins du monde on a rivalisé d’imagination. Les bouffées de violence des pogroms qui s’attaquent aux victimes là où elles se trouvent ont toujours existé mais l’acmé de la Shoah se fera selon un plan concocté dans des bureaux et l’on ira chercher les victimes aux quatre coins de l’Europe pour les amener devant leurs bourreaux. C’est cette différence là que je voulais souligner. Je crois que l’Europe ne s’est pas remise de cela et que, cruelle ironie du sort, c’est qu’en consacrant le « plus jamais ça », en faisant de l’anti nazisme et l’anti-racisme l’alpha et l’oméga de sa politique qu’elle redevient antisémite : boycotter Israël c’est en quelque sorte une manière déguisée de dénier à cet état le droit d’exister ( sous le prétexte qu’il serait raciste )

  29. Bibi

    Chère Guenièvre,
    Si l’on croit les récits bibliques, il y a eu un précédent au nazisme – le Perse (l’histoire d’Esther). Et les nazis se sont donné grandes peines pour que le miracle perse ne se reproduise pas.
    Nous sommes d’accord sur les leçons non-tirées ou mal-tirées de la Shoah. Il est étonnant de voir des accusations fantaisistes lancées vis à vis « le Juif des nations », qui servent de base au BDS. Et les actions… une ville anglaise qui interdit l’entrée aux israéliens, des universités (!) qui s’interdisent de relations avec les tours d’ivoire israéliennes, le marquage de produits israéliens dans une volonté de leur interdir les magasins européens, qui devraient être purs…
    Au nom de la haine, vous vous tirez des balles dans vos pieds!

  30. Bibi

    Je mets l’adresse de cette vidéo en anglais, traitant de l’antisémitisme et du BDS dans les universités US, pour que la visionne qui veut (il y a suffisamment d’images pour que même les non-anglophones comprennent)

  31. Bibi

    Désolé, j’ai essayé de mettre juste le lien, pas le faire apparaitre.

  32. oypsilantis

    Cher Kravi,
    J’aime les dessins de Dry Bones ; et la force mentale de Yaakov Kirschen est un régal. Concernant ton courrier, je me dois de rapporter ce que j’éprouve, fort de mon expérience, une expérience certes très limitée mais unique, modestement unique. Je suis sioniste et iranophile ; et j’ai de plus en plus le sentiment de faire le grand écart au-dessus d’un gouffre ; mais c’est ainsi, et je me dois d’assumer cette position probablement ridicule, avec un fond de culotte proche du déchirement Je vais me répéter, mais il est bon de se répéter, il y a une majesté de la répétition, les religions le savent (la litanie dans les prières d’intercession), la grande musique le sait aussi (le leitmotiv). Mes nombreuses conversations avec des Iraniens (entre vingt et soixante-cinq ans), des Iraniens de l’exil mais aussi d’Iran — et c’est le plus important — m’ont confirmé dans une intuition : le djihadisme est leur cauchemar, je dis bien : LEUR CAUCHEMAR. Des opinions publiques s’excitent autour de l’Iran comme elles s’excitent autour d’Israël. Or, la situation intérieure de l’Iran n’est pas prise en compte par ces opinions alors qu’elle mérite d’être étudiée de prêt, de très prêt. L’Iran est animé de forces internes, plus ethniques que religieuses, le chiisme étant très majoritaire, soit plus de 90 % de la population du pays (à développer).

    Un mot à propos de Dieudonné. Il ne s’intéresse pas à l’Iran mais à Ahmadinejad, de la vieille histoire (l’Iran bouge et vite), un individu par ailleurs peu apprécié des Iraniens de la rue avec lesquels j’ai eu la chance de parler. J’ai décelé du mépris chez nombre d’entre eux lorsque j’ai prononcé le nom de notre amuseur.

    La vidéo suivante tend bien compte d’une certaine évolution iranienne par la coiffure de la femme :
    http://www.francetvinfo.fr/culture/mode/video-cent-ans-de-beaute-en-iran-resumes-en-une-minute_829651.html

  33. Bibi

    Oy,
    En Israël on ne cesse de répéter que notre conflit n’est pas avec le peuple iranien mais avec leur Mollahcratie. Une des chanteuses les plus connues, Rita, elle-même d’origine iranienne, a enregistré les chants iraniens qu’elle a entendus, enfant. Elle a donné un concert (plus d’1 heure) aux Nations Unies, en partie en persan.
    J’ai des amis israéliens qui se souviennent avec nostalgie de leur séjour pré-1979 là bas, et vous trouverez en Israël pas mal d’israéliens d’origine iranienne, eux aussi très bien disposés à l’égard de leurs anciens voisins (enfin, ceux qui n’ont pas rejoint les Gardiens de la Révolution et Co.).

    Je suis ravi d’apprendre que malgré la propagande haineuse, le peuple garde son bon sens.
    Dommage que le radical locataire de la maison blanche ne les aide pas.

  34. Cher mitnadev, je connais ton amour pour le peuple iranien, ton sionisme et ta haine de la mollacrassie. Le dessin n’était pas tant de parler de l’Iran que de l’abjecte posture d’Obama et de son administration.
    Tu es allé en Iran, tu as parlé avec les iraniens, tu es donc plus juge que moi sur l’éventuel retournement de situation des prochaines années.
    Cela étant, pour l’heure, il s’agit d’un pays totalitaire qui ne cache en rien ses velléités génocidaires. Nous pouvons nous attendre, après les mollahs, à une prise en main par les pasdarans et leurs supplétifs bassidjis.
    Le peuple iranien ne partage peut-être pas les visées du régime, mais pour l’instant l’Iran s’infiltre en Irak, en Syrie, au Yémen, au Liban, et je ne parle pas de l’Afrique ou de l’Amérique du sud par le biais des réseaux mafieux hezbollanis.
    C’est pour cela que les positions d’Obama sont assimilables à des crimes de haute trahison, ce sur quoi insiste le dessin. Trahison à tous les étages.

  35. Bibi
  36. roturier

    Oy 26 février 2015 à 17:11

    Dans la série le méchant de service :
    « ….la situation intérieure de l’Iran…. mérite d’être étudiée de prêt, de très prêt… » A quel taux, le prêt ? (Vous ne pourrez plus me reprocher de ne pas vous lire avec attention….)

    Cela dit, l’attention n’est pas gratuite. Vous m’intéressez, là.

    Avant toutes choses : en quelle langue communiquez-vous avec les iraniens ? En Farsi sans accent? Pouvez-vous passer à leurs yeux pour un proche, voire pour l’un des leurs ?
    Car sinon, j’émets toutes réserves sur la valeur du témoignage, l’authenticité et la sincérité du discours.

    Quand bien-même elles seraient avérées : dire qu’ils sont majoritairement pacifiques, intelligents, bourrés de bonnes intentions et pas mal instruits c’est enfoncer des portes ouvertes.

    Je m’en voudrais trop de faire du Godwin et vous parler de l’Allemagne de 1930. Brigitte Gabriel (pas toujours ma tasse de thé) le fait, ça et le reste, évoquant majorité et minorité, dans cette séquence, avec transcription et commentaires, sauf erreur déjà parue céans :
    http://www.europe-israel.org/2014/07/debat-sur-lattentat-de-benghazi-brigitte-gabriel-remet-le-couvert/

    L’eau, liquide en température ambiante, vitale pour notre survie et utile pour éteindre le feu, est composée d’oxygène et d’hydrogène, deux gaz hautement inflammables voire explosifs, dont l’inhalation nous est en général déconseillée.

    Autrement dit, les caractéristiques de l’ensemble sont différentes, voire diamétralement opposées, à celles de ses composantes.
    Il y va de même pour les groupes humains : ne confondons pas individus et collectif.

    Sting chantait « Russians love their children too », https://www.youtube.com/watch?v=wHylQRVN2Qs
    Sans doute avait-il raison. Les iraniens aussi « love their children ».
    Hélas aucune conclusion géopolitique ne peut en être tirée vu le principe sus-énoncé dit « de la flotte ».

    J’abrège sinon on est encore là en 2027 (inch’allah).

  37. QuadPater

    L’Iran ? On s’en fout de l’Iran. Pays des Khomeini, des Belphégor, de la charia, la torture, la mort…
    On peut les oublier.

  38. Guenièvre

    Des Belphégors, Quad ? Non. des femmes qui se battent et qui sont parfois très jolies :
    http://www.humanite.fr/lactrice-iranienne-pegah-ahangarani-condamnee-18-mois-de-prison
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Leila_Hatami
    Ne les oublions pas.

  39. Guenièvre

    Je ne vais pas parler de l’Iran sur le plan politique c’est trop compliqué pour moi mais la société iranienne me semble autrement bouillonnante , créative, autrement dit passionnante que celle de l’Arabie Saoudite ou autre monarchie pétrolière. Son cinéma le prouve avec le renouveau initié par Abbas Kiarostami et les réalisateurs qui ont suivi sa trace parmi lesquels de nombreuses femmes. Réalisateurs, actrices et chanteuses, parfois au péril de leur vie, essaient de donner une voix à la jeunesse iranienne qui semble bien aujourd’hui déserter les mosquées et ne plus supporter la mollahcratie .
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Chats_persans

  40. Bibi

    Et pendant ce temps, un sondage mené dans une cinquantaine d’universités américaines révèle que 54% des étudiants qui se disent juifs rapportent avoir été témoin et/ou l’objet d’actes antisémites, durant les 6 premiers mois de l’année universitaire 2013-14 (c-à-d avant l’opération israélienne à Gaza).
    Ce qui est intéressant aussi est qu’environ la moitié de ceux qui se disent « de gauche » vis à vis des politiques israéliennes (J-Street), rapportent des expériences similaires d’antisémitisme que ceux qui s’identifient « de droite ».
    « La critique de la politique de Netanyahou » est un canard.

  41. oypsilantis

    @Roturier
    Votre courrier remue une question que je ne cesse de remuer. Le passage de l’individuel au collectif pose d’effroyables problèmes et vous avez mille fois raison d’y revenir. On ne peut s’enivrer de l’individuel pour appréhender le collectif ; mais c’est aussi dans l’individuel que se captent ces éclats de lumière brisés si chers à Isaac Luria. Ai-je raison ? Ai-je tort ? Je tente de survivre, de ne pas étouffer sous le poids de l’horreur mass médiatisée, de ces tonnes d’ordure déversées devant nos portes (Juifs, Chrétiens Musulmans, Animistes & Cie), et à longueur d’années.

    Je sais qu’un individu conduisant un programme génocidaire et mettant un continent à feu et à sang peut vous servir thé et petits gâteaux avec courtoisie. Hitler était un hôte fort agréable ; Alphonse de Châteaubriant qui fut reçu à Berchtesgaden en a témoigné. Mais l’Iran me direz-vous ? Je vais y venir.

  42. roturier

    When it all comes down to dust
    I will kill you if I must,
    I will help you if I can.

    When it all comes down to dust
    I will help you if I must,
    I’ll kill you if I can.

  43. oypsilantis

    Hey mate ! Are you drunk ? Get up baby ! Follow the track ! Let’s go to Tehran!

  44. QuadPater

    Guenièvre je suis exaspéré – le mot est faible – de n’entendre parler que d’islam, de sunnichiites, de coran, de crucifixions, de djihad, de massacres, de femmes emburquées, de hallal, d’arabes, d’égorgements et de mollahs.
    Aujourd’hui je lis céans (merci roro) que les Iraniens sont des êtres adorables. Cela m’indispose parce que j’en doute beaucoup. Pour le croire j’exige que ce soit une Iranienne vivant en Iran et heureuse de son sort qui me l’affirme.
    Alors d’accord le verbe « oublier » était malheureux. Croyez bien que je veille à n’oublier aucune des victimes de tyrannie de par le monde.
    Cependant ce n’est pas moi qui fait souffrir ces pauvres femmes, ce sont les putain de mâles au pouvoir dans ce pays de merde, pour lesquels je n’éprouve, à l’instar de l’ensemble des tyrans et tortionnaires, que haine, mépris et dégoût.

  45. oypsilantis

    QuadPater
    Ce lien est l’un des plus vrais et des plus délicats sur la question. Il date un peu, c’est vrai, car tout va très vite dans cet immense pays ; mais prenez la peine de le regarder :

  46. Bibi

    RIP Leonard Nimoy, alias Dr. Spock.

  47. « This woman is putting islam in danger ! »
    C’est bien les mentalités qui doivent changer, ce n’est pas que le pouvoir !

  48. oypsilantis

    Bibi. Lorsque vous avez écrit dans votre courrier du 25 février à 22 h 33 : « Les nazis ont rendu la barbarie respectable, convenable, un devoir patriotique », je venais de terminer le témoignage de Chil Rajchman, « Je suis le dernier Juif – Treblinka (1942-1943) ». En page 36-37 de ce témoignage (Le Livre de Poche), je lis : « Au bout du Schlauch, on entre dans un bâtiment blanc marqué d’une grosse étoile de David. Un Allemand se tient sur les marches, il montre l’entrée et dit en souriant : « Je vous en prie ! » Ces quelques marches mènent à un couloir décoré de fleurs. Contre les murs pendent de longues serviettes. » En note à Schlauch : « Le corridor (« Schlauch »), surnommé par les nazis « Himmelfahrstrasse », le chemin du ciel, est une allée à angle droit débouchant sur les chambres à gaz. Ce tracé avait pour objectif de masquer la vue des installations de meurtre le plus longtemps possible pour éviter toute révolte. »

  49. Bibi

    Il y avaient des nazis qui ont élevé leurs enfants dans les camps. À commencer par Rudolf Höss.

  50. roturier

    Godwin, sors de ces corps !!!!.

  51. QuadPater

    On entend « Isra-Heil », on entend « NazIslam ».
    Pour les socialistes, le FN fait revivre les années les plus sombres.
    Le FN lui-même compare les culs-en-l’air rue Myrha avec l’Occupation.
    Comment ne pas rejeter tout le monde dos à dos quand la quantité d’indignation qu’ils induisent s’émousse peu à peu ?

  52. Bibi

    La symétrie entre islamophobie et judéophobie relève de l’escroquerie intellectuelle et morale.
    Pierre-André Taguieff
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/02/27/31003-20150227ARTFIG00396-pierre-andre-taguieff-l-annee-terrible-pour-les-francais-juifs.php

  53. QuadPater

    Bibi, j’apprécie Taguieff, et vous savez qu’il y a longtemps que j’ai choisi mon camp. Cependant je laisse ma question de 13h50 posée. Il me semble qu’une lassitude se répand à force de voir « les uns et les autres se traiter mutuellement de nazis ».

  54. Bibi

    Quad,
    Il ne s’agit point de « traitement mutuel ». La nazification d’Israël est un outil propagandiste. Les véritables liens entre certains arabes et les nazis sont des faits, et en Israël ils sont un peu relégués aux livres d’histoire (surtout depuis que nous sommes en processus de paix). De temps en temps, il y en a qui remet les points sur les i.

    Je comprends que vous soyez lassé. Moi aussi je préfère qu’on arrête de me/nous traîter de nazis 365 jours 24/7.

  55. Bibi

    L’équivalence morale est immorale.

  56. Bibi

    Kravi,
    Ce qui m’intrigue le plus est que des gens « bien sous tous rapports » prêtent crédence à de telles allégations.

  57. Bibi, je partage ta perplexité.
    Je crois que les analyses faisant la part belle aux idéaux (aux yeux des bien sous tous rapports) dévoyés et corrompus (tiers-mondisme recyclé en antisionisme, luttes anticoloniales en haine d’Israël, marxisme en mal de lutte anticapitaliste refusant la démocratie israélienne, dénonciation d’un apartheid inexistant, etc.) ne sont que travestissement d’une haine antijuive d’autant plus irréductible qu’elle est inconsciente et grandement partagée.
    Dans notre jargon, c’est une formation réactionnelle (par exemple le désir se transformant en dégoût), matinée de déni (l’aveuglement volontaire), et de perversité (aux oripeaux de bien-pensance).
    Remonter le courant devrait passer par, au minimum, une information honnête. Là, tu peux toujours courir.

  58. QuadPater

    Oui Bibi, on sait que la nazification (le mot est impropre !) d’Israël n’est qu’une technique de propagande. On sait aussi que Mein Kampf est un best-seller chez les islamistes.
    La « lassitude » que je décris n’est pas la mienne. Mais elle existe. Je l’ai entendu exprimée lors de discussions, je l’ai entrevue en arrière-plan de commentaires sur des sites d’informations. Son existence n’est pas bon signe : renvoyer dos à dos des faits et une propagande c’est les mettre sur le même plan et par conséquent accorder du crédit au discours manipulateur.

  59. oypsilantis

    Un article qui soulève un foisonnement de questions :
    r.timesofisrael.com/un-iran-nucleaire-est-il-vraiment-une-menace-existentielle-pour-israel/

  60. Bibi

    Une de mes premières rencontres avec le « nouvel antisémitisme » s’est passée en 2002-3 lorsqu’une bonne femme fort sympa, bourge parisienne, « bien » etc., m’a lancé une tirade tirée du Monde/Libé sur Ariel Sharon (« le boucher »). Une partie de ma réponse était que l’homme ne correspondait pas au portrait qu’on lui dressait, je le connaissais (perso) surtout des salles de concert. Elle m’a vertement répondu que Heydrich aussi fut mélomane, et pas le seul du leadership nazi. Ça m’a servi de leçon.
    Plus tard, j’ai eu une autre leçon d’une diplomate suisse en poste à Beyrouth dans les années 1970. Elle n’est pas prête à oublier la Kalatch olpienne sur son ventre. Elle n’a jamais mis les pieds en Israël, mais elle a vu à qui on a à faire.

    Pour l’européen, le « noble sauvage » asiatique ou africain est plus compréhensible, intelligible, que l’ignoble sauvage européen, wagnerien et heideggerien.

  61. roturier

    Oy oy oy oy…. Votre lien 1 mars 2015 à 23:28 est mal copié, en l’état inaccessible.
    On le trouve là:
    http://fr.timesofisrael.com/un-iran-nucleaire-est-il-vraiment-une-menace-existentielle-pour-israel/

    Et un autre encore plus récent:
    http://fr.timesofisrael.com/lancien-chef-de-larmee-sest-oppose-a-attaquer-liran/

    De questions en effet. J’y reviendrai si dame flemme m’autorise.

  62. Bibi

    Bon nombre de gens s’accordent pour dire qu’une mollahcratie avec une arme atomique n’est pas une heureuse idée, ce n’est pas ce qui précipitera la paix mondiale ou même régionale. Je conseille la lecture d’articles de la presse israélienne à ce sujet et en ce moment avec « le grain de sel » – on est en pleine campagne électorale, comportant des niveaux de dénigrement jamais atteints.
    Ressortir une ex-journaliste aux affaires sociales (qui n’est plus chef de son parti), ou un ancien chef du Mossad qui n’est plus au courant des « affaires » depuis qq années ou d’anciens haut gradés militaires vaut ce que ça vaut.

  63. Bibi

    Kravi – ton 1 mars 2015 à 20:12
    Sur son blog, Richard Landes offre aujourd’hui une réponse assez similaire à la tienne, mais par une analyse pas-du-tout psy.
    « En effet, indépendamment du conflit réel, l’icône al-Dura avait le pouvoir mythique de restructurer le récit historique. Il a « prové » la théologie de substitution selon laquelle les israéliens étaient les nouveaux nazis et les palestiniens les nouveaux juifs, et a permis aux progressistes occidentaux de déplacer complètement leurs allégeances vers le côté du subalterne, de l’aider à disseminer sa propagande d’une guerre dans laquelle ils étaient eux-mêmes ciblés en prime. » (ma trad.)

    En effet, qui va cautionner un état dont l’armée tue volontairement et délibérément des enfants innocents?

  64. Bibi

    « prouvé » pardon.

  65. oypsilantis

    Bibi / (Roturier, merci d’avoir activé le lien),
    D’accord avec vous, mais ce patron du Mossad et ces hauts gradés sont-ils vraiment déconnectés pour cause de retraite ? Par ailleurs, il y a tant de dissonances dans l’information internationale au sujet de l’Iran, dissonances qui se retrouvent dans la presse israélienne (ce que j’en lis), dissonances activées par la campagne électorale (israélienne), que je me pose de plus en plus de questions. Il est vrai que je ne pratique pas l’hébreu et que, de ce fait, je ne saisis qu’une partie de ce qui se joue et ne puis en aucun cas me permette de gloser sur la vie politique intérieure israélienne.

    Vous avez raison de signaler qu’une mollahcratie équipée de l’arme atomique « n’est pas une heureuse idée » (euphémisme) ; mais s’embarquer avec le pire du monde arabe (j’ai nommé l’Arabie Saoudite) pour espérer régler la question iranienne ne me semble pas non plus une heureuse idée (euphémisme) ; car c’est tout de même ce qui se profile, une alliance de circonstance (alliance of convenience) entre Israël et le pire du monde arabe. Lorsque j’ai écrit une suite d’articles intitulés « Iran et Israël, deux pays aristocratiques », je savais très bien ce que j’écrivais.

    Je ne prétend pas que mes espoirs, mes intuitions et mes expériences personnelles puissent suffire à dessiner une stratégie géopolitique ; ils ne peuvent y suffirent mais je ne puis les écarter. Lorsqu’un Pasdaran me signale après une longue conversation (en anglais) que les pires ennemis de l’Iran sont le djihadisme, le wahhabisme, le salafisme et non Israël, comment réagir ? Traiter l’Iranien de perfide, de calculateur ? Mais alors, pourquoi m’empresserais-je de plaquer cette image sur l’Iranien alors que je refuse de le faire sur « le Juif » ? Et rassurez-vous, ce n’est pas parce que j’accorde quelque crédit à ses déclarations que je suis confit en dévotion devant le régime des mollahs. Lors de mon arrivée en Israël, en plein conflit à Gaza, au cours de l’été 2014, mon visa iranien (Islamic Republic of Iran) n’a pas arrêté l’œil de la police qui avait vraiment l’air de s’en foutre. I am a bit lost. Just need a little help from my friends.

  66. Bibi

    Oy,
    Le Pasdaran. De ce que je peux déchiffrer (grâce à mes experts), il est dans une logique très logique. Il affronte d’abord les ennemis qu’il peut (ou croit pouvoir) affronter. Il se prépare les moyens pour affronter les suivants. Et le plus vite sera le mieux, parce qu’on ne sait pas combien de temps la mollahcratie va durer.

    Avez-vous vu bcp d’enfants dans le beau pays?

    Les « anciens sécuritaires » n’ont plus à leur disposition ce qu’ils avaient, même s’ils se renseignent. C’est dans une toute autre perspective qu’ils s’expriment. Y compris la confusion et la cacophonie entendue.
    En tt cas, leurs successeurs semblent bien avoir fait leur boulot pour votre visa 😀

  67. Olivier, je ne sais si cela t’aidera beaucoup. Il y a les sympathies, les tropismes, les inclinations, les préjugés, les aveuglements, et j’en passe.
    En matière de relations internationales, particulièrement dans ce chaos qu’est devenu le Moyen-Orient et le monde arabo-musulman en général, où les gens sont assassinés par centaines de milliers pour strictement rien, où les pires horreurs sont sujets de fierté de la part des psychopathes qui les commettent, où le pire est non seulement plausible, probable, mais certain, la seule attitude possible, raisonnable et salvatrice me semble être le pragmatisme.
    Ce n’est pas par amour qu’Israël soigne les blessés de Jabat al-Nosra (l’expression syrienne d’Al Qaeda), qu’elle collabore avec les combattants de l’ASL, qu’elle renseigne les forces de Sissi dans le Sinaï et qu’elle collabore avec la Jordanie qui lui prête son territoire pour faire décoller ses drones d’observation.
    « En Israël où, mis à part les médecins qui se donnent corps et âme pour sauver des vies, indépendamment de la nationalité et des convictions des patients, Tsahal, selon nos camarades de la rédaction à Métula, n’éprouve strictement aucune empathie à l’égard des participants à la Guerre Civile quels qu’ils soient. Les soldats israéliens procurent à l’ASL des services minimums, avec professionnalisme mais sans le moindre enthousiasme. Bref, à tous les étages, cette guerre n’est pas celle du cœur mais celle de la haine, du mépris et de la suspicion permanente. » (c)Menapress
    Aujourd’hui, la menace la plus mortelle pour Israël reste l’Axe chiite. (Qu’une partie de la presse israélienne et des partis politiques ne traite le problème que du seul point de vue électoral est à pleurer.) Ensuite, on verra…

  68. oypsilantis

    Bibi,
    La mollahcratie risque de ne pas durer très longtemps. De fait, le Guide Sup’ a un problème de santé plutôt sérieux. J’ai toujours pensé qu’il y aurait de grands changements dans l’appareil politique iranien, sans violence, doucettement. A suivre. Les enfants sont très présents en Iran. Les femmes également, à Téhéran mais aussi dans les villes et les villages de province. Des femmes souvent très belles et bien moins torchonnées que les Arabo-musulmanes de nos banlieues. Les enfants sont particulièrement nombreux (groupes scolaires) sur les sites archéologiques, à commencer par l’immense Persepolis. On étudie son passé pré-islamique dans ce pays musulman… Je vous réponds ce soir, Kravi.

  69. roturier

    Bonnes questions, Oy ; ma flemme vous remercie.
    Et ne vous laissez pas dire que vous ignorez ceci et cela ; vos interrogations valent bien les certitudes des autres.

    Les affirmations de ceux qui savent véritablement (cacochyme retraité coupé des réalités, le Chef d’Etat-Major des armées qui vient de quitter ses fonctions il y a 2 semaines à 55 ans? Et son successeur, qui acquiesce et n’en fait pas mystère malgré l’obligation de réserve ; et les autres, aux états de service impressionnants, qui surenchérissent…) confirment vos interrogations.

    Par ailleurs, quésaco : « Lorsque j’ai écrit une suite d’articles intitulés « Iran et Israël, deux pays aristocratiques » ? Lien ?

    Accessoirement : TOUS les pays sont aristocratiques puisque fondés sur un mythe fondateur sanglant, forcément sanglant, et qui ne résiste pas à l’analyse historique. J’abrège.

  70. Bibi

    Sa Flotzitude sait plus de choses que tous les retraités et ceux qui ne le sont pas encore, ce qui lui permet d’affirmer qu’ils ont raison. Tous.
    Duh.

  71. roturier

    Moi aussi, je t’aime bien, Bibi.
    Pourquoi, puisque t’es d’accord avec moi, ne peux-tu le dire clairement?
    Cela te rendrait peut-être moins ridicule.

  72. oypsilantis

    J’évite de me citer ; je vous mets néanmoins en lien les articles en question (en quatre parties) :
    http://zakhor-online.com/?p=6200
    http://zakhor-online.com/?p=6212
    http://zakhor-online.com/?p=6221
    http://zakhor-online.com/?p=6230

    D’une manière générale (et je ne suis pas un spécialiste de l’Iran), je suis terrifié par le désintérêt des médias pour la situation intérieure de ce pays, un pays qui souffre d’un sentiment d’encerclement, d’isolement, et pour diverses raisons. Personne ne comprend que malgré la terrible Révolution islamique de 1979, le grand monsieur que fut Mohammad Mossadegh n’a rien perdu de son actualité. Mohammad Mossadegh est l’un de ces hommes tragiques sur lesquels j’aimerais écrire un essai, homme tragique comme le furent dans un tout autre contexte Stolypine et Miguel Primo de Rivera. Je deviens probablement affreusement sentimental, mais la vie Mohammad Mossadegh me met les larmes aux yeux. Et j’apprécie Frédéric Encel, pas vous ? :
    http://www.lesechos.fr/15/06/2014/lesechos.fr/0203566604816_frederic-encel—–la-dechirure-sunnite-chiite-est-plus-grave-que-le-conflit-israelo-arabe–.htm
    Mes tergiversations ne remettent aucunement en cause mon sionisme, ma sympathie radicale pour Israël. Je suis aussi iranophile par sympathie pour Israël. C’est paradoxal, mais pas tant.

  73. Bibi

    Pour l’anniversaire de Kurt Weill, voici son orchestration d’une chanson hébraïque entendue lors de sa visite en 1936

  74. Je me permets de mettre un lien de Causeur : Et ils osent se dire “musulmans citoyens”. Ce qui se passe là est consternant ! Quand donc les pouvoirs publics vont-ils réagir ? Qui ne dit mot consent.

  75. Bibi

    Patrick,
    Ou bien les autorités compétentes ne savent rien de la Dawah, ou bien elles la cautionnent. Voire les deux (à l’insu de leur plein gré).

  76. QuadPater

    Patrick « Quand donc les pouvoirs publics vont-ils réagir ? »
    C’est fait. Les PP ont donné leur accord et ordonné une présence policière. C’est une réaction, même si ce n’est pas celle que vous auriez espérée.
    Le choix par nos élites (de Mélenchon à Juppé en passant par le PS) d’un avenir islamique pour la France est parfaitement clair, même s’il ne se manifeste pour l’instant que dans des réactions inattendues.

  77. oypsilantis

    Roturier, concernant les articles, vous entrez sur le moteur de recherche « Iran et Israël, deux pays aristocratiques » (J’évite en général de me citer car se mordre la queue est un exercice aussi pénible que ridicule…).

    D’une manière générale (et je ne suis en rien un spécialiste de l’Iran), je suis terrifié par le désintérêt des médias pour la situation intérieure de ce pays, un pays qui souffre d’un sentiment d’encerclement, d’isolement, et pour diverses raisons qui plongent leurs racines loin dans l’histoire. Personne ne comprend que malgré la terrible Révolution islamique de 1979, les préoccupations du grand monsieur que fut Mohammad Mossadegh n’ont rien perdu de leur actualité. Mohammad Mossadegh est l’un de ces hommes tragiques sur lesquels j’aimerais écrire un essai.
    Vous connaissez probablement l’article de Frédéric Encel, « Le déchirement sunnite-chiite est plus grave que le conflit israélo-arabe ».

  78. roturier

    Je connais F. Encel (perso d’ailleurs); et son frère, historien.
    Jamais entendu parler de l’article en question; mais le titre, si je puis, enfonce de portes ouvertes.
    Sinon, me suis bien assez égosillé supra pour dire à quel point l’individuel ne permet de tirer aucune conclusion sur le collectif.

  79. roturier

    Vu l’article de F. Encel, daté de juin 2014.

    Il est parfois intéressant de remonter ainsi et voir un point de vue du passé, même récent.
    Car Encel ignore Daech… en juin 2014… traitant d’un sujet qui, écrit aujourd’hui, aurait Daech pour personnage principal.

    Ce qui confirme mes interrogations en octobre 2014 sur ces colonnes même (et ailleurs, vous vous en souvenez probablement):
    http://antidoxe.eu/2014/10/28/daesh-et-la-lampe-daladin/

    Irais-je jusqu’à dire sic transit gloria Encel? Et les autres experts avec?

  80. Bibi

    Mais non, surtout pas Nod Nafouah, les experts du passé sont plus que pertinents au présent! Comme Dagan et al. qui déplorent ces jours-ci le fait que Bibiyahu a fait ce qu’ils lui ont conseillé.
    😀

  81. oypsilantis

    Roturier
    Frotter Aladin (?), se mordre la queue (ça c’est moi), enfoncer des portes ouvertes (ça c’est vous) ; nous sommes tous fatigués. Je vous propose d’embarquer à bord de la frégate « Latouche-Tréville » ; c’est magnifique :

  82. Voilà au moins un lien qui mérite d’être ouvert !
    Merci Roturier.

  83. roturier

    Si il s’agit, Impat, de la frégate, c’est Oy qu’il faut remercier.
    Effectivement.

  84. En effet, mille excuses Oy, et merci.

  85. grandgil

    Cette fascination morbide de l’auteur pour le nazisme ses pompes et ses sbires me semble très dommageable. Du genre de celle que certains curés, rabbins ou imams ont pour le sexe, qu’ils conchient l’oeil vissé au trou de la serrure en gros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :