Un record à Air France

af4

Lu dans « Le Point » hier à propos d’un vol régulier Air France New-York-Paris:

« au lieu d’atterrir à Paris, comme prévu, l’appareil d’Air France a été dérouté vers Manchester, au Royaume-Uni.

La cause : le planning trop chargé du pilote ! « Ayant atteint son quota d’heures, il a donc décidé de poser l’appareil à Manchester, en nous disant qu’il allait y avoir la relève d’un autre pilote », raconte à BFM TV Didier Bodel, un passager. Mais aucun de ses collègues n’était prêt à le remplacer. « Tout s’est joué à quelques minutes près, justifie un porte-parole d’Air France auprès de la chaîne. Les capacités d’accélération d’un avion sur un vol transatlantique laissaient la possibilité d’arriver de façon très juste à Paris. Ça ne s’est pas produit. » Impossible de passer outre le quota d’heures du pilote : ne pas le respecter aurait été l’équivalent « de rouler à 180 km/h sur l’autoroute », assure la compagnie. »

Espérons que l’info est fausse, ou que c’est une blague !

NB: le vol de Manchester à Paris, c’est environ 50 minutes.

21 Commentaires

  1. QuadPater

    Est-ce l’heure avancée, ou le fait que les auteurs des articles en référence ne sont pas tout à fait francophones ? Je ne comprends pas le sens des phrases suivantes (principalement à cause des mots en gras)
    « Tout s’est joué à quelques minutes près, justifie un porte-parole d’Air France auprès de la chaîne. Les capacités d’accélération d’un avion sur un vol transatlantique laissaient la possibilité d’arriver de façon très juste à Paris. Ça ne s’est pas produit. »
    « Si l’avion s’est arrêté à Manchester, c’est donc que le pilote était tenu de se poser avant de respecter un temps de pause. »
    Mékeskidizz ??
    En français avec des phrases courtes qu’est-ce que cela donne ?
    Un vol NY-Paris.
    Parti avec du retard.
    Après ça devient rigolo. Le pilote (comment cela, y’en a qu’un ?) s’arrête à Manchester pour « respecter un temps de pause ». Bon. Ne serait-ce pas plus simplement « pour se reposer » ?
    Et dites-moi, Manchester, vous êtes sûr que c’est sur le chemin entre NY et Paris ? Non ? Alors il a fait un détour exprès pour se reposer ?
    J’exige des éclaircissements. 😛

  2. Si cette histoire est vraie (toute la presse le dit, ce qui n’est pas une preuve. J’ai beaucoup de mal à la croire) elle est d’une part emblématique de l’état d’esprit déplorable de la corporation des pilotes de cette compagnie. D’autre part, et c’est pire, ce pilote semble avoir été soutenu par le responsable d’Air France interrogé par un journaliste. Mais ce responsable en était-il un ? Ou un syndicaliste (ces derniers sont les interlocuteurs habituels de la presse) ? Ou un chef du nettoyage des moquettes ?
    Il est urgent que la Direction d’Air France prenne position officiellement. Si elle soutient ce détournement elle envoie un message à ses passagers: « Allez vous faire foutre ».

  3. Hoax ou non, rien ne m’étonnera plus de la part des pilotes d’Air France.
    Ceux qui exigeaient de voler à trois dans le cockpit par mesure de sécurité (mais, à 4 ou 5, cela aurait été encore plus sûr).
    Ceux qui ont fait perdre des millions à leur compagnie (peut-être accessoirement la nôtre ?) dans le seul but de couler la low cost de ce même groupe.

  4. Sur le site Air France, « Actualités », ce jour à 13h: silence.

  5. Toujours pas de communiqué d’Air France, ni même d’excuses publiques. Ne reste plus qu’à renvoyer nos cartes d’abonnement.

  6. plantigrade69

    Et bien moi je le comprends fort bien ce pilote.
    Je me souviens en Bourse, les autorités additionnaient règlement sur règlement et nos sociétés s’empressaient d’éditer des règlement internes pour se mettre en conformité.
    Sauf que dans le travail, c’était tellement « handicapant » qu’on nous demandait de faire comme avant.
    Résultat: si tu désobéissais à ta boîte tu étais mal vu et si tu obéissais et qu’il y avait un problème, la boîte était à l’abri et te mettait tout sur le dos. Comme à chaque fois je réclamais un ordre écrit et bien que j’étais responsable Bourse, l’ambiance de travail n’était pas au top.
    Ca a eu un effet bénéfique car j’ai anticipé mon projet de créer ma propre boîte.

  7. Bonjour Plantigrade, les 500 passagers de ce vol vous remercient, du fond de leur épuisement après des heures d’attente sur les sièges, et le sol, d’un aéroport.
    Les règles et règlements sont utiles, mais la première règle consiste à savoir les appliquer avec discernement et bon sens. Dans le cas qui nous occupe , et de l’aveu du porte-parole d’AF, il s’en fallait de quelques minutes.
    J’ajoute une remarque. Cette décision de déroutement a entraîné pour l’équipage une « fatigue » plus importante que la poursuite du vol planifié. Parce que la recherche et l’affichage de la fiche de terrain de Manchester, la procédure et les fréquences à visualiser et mémoriser, les communications orales, demandaient forcément un effort intellectuel certes mineur, cependant plus soutenu, que celui de la simple poursuite pendant quelques dizaines de minutes d’une croisière suivie de la procédure CDG qui pour les pilotes AF est parfaitement mémorisée et même routinière.
    Je doute que ces 500 passagers choisissent une autre fois Air France. En ce qui me concerne ce n’est même pas un doute !

  8. Impat, « Ne reste plus qu’à renvoyer nos cartes d’abonnement. » Et nos miles alors ?
    Quant à choisir une autre compagnie, je gage que vous habitez près d’/dans une grande ville.
    Pauvres de nous qui n’avons pas le choix de la concurrence… Il est vrai que nous y gagnons en terme de qualité de vie.

  9. Kravi,… »Et nos miles alors ? »…
    Eh bien, tapez en plein dedans. 🙂

  10. Re-Kravi,… » près d’/dans une grande ville. »…
    Oui, la plus belle. Re- 🙂

  11. plantigrade69

    Donc haro sur le pilote, perdant sur tous les tableaux!
    S’il obéit au règlement en restant au sol, il a tort.
    S’il va au bout mais a un accident, il a tort.
    Vous oubliez le « en cas de problème ».
    Je crois cher impat que vous n’avez pas idée (ce n’est qu’une formule) de ce qu’est le formalisme par empilage de dossiers écrits dans une procédure. Le légitime n’a plus aucune espèce d’importance en regard du légal.

  12. Haro sur le pilote robot, oui, cent fois oui. Que le pilote soit un homme responsable, ce serait mieux. Et c’est heureusement le cas dans nombre de compagnies.

  13. Bibi

    N’eut il pas été responsable de prévenir les autorités compétentes qq 2 heures auparavant que le quota horaire allait expirer? Ça aurait laissé le temps d’assurer la relève immédiate dans le cockpit.

  14. Bibi vous seriez un bon commandant de bord: le sort de vos passagers vous préoccupe. 🙂

  15. Bibi, la dernière phrase de l’article cité par vous est une petite merveille d’euphémisme:
    « les services commerciaux d’Air France vont contacter individuellement les passagers pour des dédommagements, nous souhaitons les garder comme clients », précise Paul Thévenon-Rousseau. Ce n’est pas gagné »

  16. Bibi

    Oui, ils vont leur expliquer que c’est la faute à « pas de chance ».

    Ceci étant dit, je viens de lire le récit d’un israélien qui a pris un vol NYC-Tel Aviv via Istanbul (probablement parce que c’est moins cher). La ville turque était sous une tempête de neige, et il a passé 30h dans le terminal, à la turque.
    En compagnie de milliers d’autres passagers bloqués et sans que personne ne s’en soucie.

  17. QuadPater

    Un cadre sup’ en réunion de négociation d’un contrat qui demanderait à ses interlocuteurs de l’excuser car c’est l’heure de la pause…

    Un chirurgien qui abrègerait l’intervention en cours parce qu’elle aurait duré plus longtemps que prévu…

    Un tireur d’élite du RAID qui quitterait son poste pendant un braquage pour aller se détendre un peu les jambes au baby…

    Ça n’existe pas, n’est-ce pas ?

    Un pilote d’AF qui n’hésiterait pas à saboter le voyage de dizaines de passagers pour ne pas dépasser son quota syndical d’heures, je pensais aussi que ça ne pouvait pas être vrai.

    On admet qu’un sous-chef de photocopieuse sans responsabilité avec un salaire rase-motte n’a pas trop envie de faire plus que les heures qui lui sont payées.

    Mais un pilote, quand même…

    On sait son nom… ? 😉

  18. La même chose m’est arrivée sur un vol de Royal Air Maroc.
    D’abord une panne de moteur qui a fait perdre deux heures. Ces deux heures (donc pas en heures de vol mais en heures d’attente, mais il faut croire que cela compte pour la même chose) ayant fait dépasser leur quota à l’équipage, nous avons dû attendre un nouvel équipage.
    Bilan : 14 heures d’attente, sans boisson ni repas, et encore moins d’information, à l’aéroport de Casablanca.
    Les passagers excédés s’étant groupés, nous avons envoyé une lettre collective à la direction de RAM. Je vous laisse deviner les suites.
    Conclusion, aucune compagnie n’est à l’abri. Sauf peut-être Air America qui transportait de l’héroïne depuis le triangle d’or pendant la guerre du Vietnam.

  19. … »aucune compagnie n’est à l’abri »…
    Non Kravi, ce sont Air France, et semble-t-il RAM, et quelques autres qui sont des exceptions malheureuses.
    Vous ne trouverez pas ce genre de cruauté envers les passagers chez les compagnies chinoise, singapourienne, emiraties, américaines, toutes les low-cost…

  20. Quad,… »On sait son nom… ? »…
    Oui: Air France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :