2017: le Califat du Ponant

cp2

2017: le Califat du Ponant, fédérant la Libye et l’Algérie, déclenche l’opération Prophète des mers.

En 2017, la Libye et l’Algérie sont passées sous le contrôle de Daesh qui en a fait le Califat du Ponant. Profitant du désarmement moral des Européens, les islamistes décident de l’envoi, par vagues successives, de 4 millions de migrants vers l’Europe et plus spécifiquement vers la France, nouveau dâr al-harb[1]. A bord de certaines embarcations, ont pris place des kamikazes chargés de couler les navires portant secours aux forceurs de frontières et cela, afin de déstabiliser encore davantage l’ennemi. L’opération est baptisée Prophète des mers.

Face à cette guerre navale asymétrique, les rares frégates ultra-sophistiquées de la marine française, taillées pour la lutte de haute mer, sont débordées. A l’inverse les navires garde-côtes qui auraient dû être construits depuis longtemps afin de sécuriser les frontières maritimes, manquent cruellement. Faute de prise en compte par les autorités politiques des enjeux stratégiques vitaux que constitue la frontière maritime méditerranéenne, la marine française est impuissante.

Au sud, harcelé le long d’un front ouvert depuis la Mauritanie à l’ouest jusqu’au Soudan à l’est, le dispositif Barkhane s’est replié sur le Burkina Faso afin de protéger la Côte d’Ivoire. Quant aux dernières réserves opérationnelles françaises disponibles après des années de déflation des effectifs, elles ont été positionnées autour de N’Djamena afin de couvrir le Cameroun. Boko Haram, un moment affaibli, a en effet refait ses forces grâce à des cadres venus de Libye, d’Algérie mais aussi de Syrie.

En France même, alors que se déroule la campagne présidentielle, plusieurs banlieues se sont soulevées à la suite de contrôles d’identité ayant dégénéré. En raison de la dissolution de plusieurs escadrons de gendarmes mobiles opérée sous la présidence de Nicolas Sarkozy, les forces de l’ordre qui n’ont pas les effectifs suffisants pour intervenir doivent se contenter de boucler les périmètres insurgés. Les associations d’aide aux migrants dénoncent l’ « amalgame »  et leurs mots d’ordre sont abondamment relayés par les médias. Vingt cinq mille réservistes de la gendarmerie sont rappelés cependant qu’un peu partout, face à la passivité de l’Etat, se constituent clandestinement des groupes de résistants prêts à passer à l’action. La France est au bord de la guerre civile.

Comment en est-on arrivé là ? Entre 2011 et 2017, conduite au chaos par l’intervention franco-otanienne, la Libye est passée de la plus totale anarchie au califat, Daech ayant réussi à y engerber les milices. Quant au général Haftar, sur lequel la « communauté internationale » comptait pour constituer une troisième force, il n’a pas pesé lourd face aux djihadistes.  Impuissante, l’Egypte s’est illusoirement retranchée derrière un mur électronique cependant que, quotidiennement, des attentats y entretiennent un climat de guerre civile. Quant à la Tunisie, une artificielle quiétude y règne car les djihadistes qui ont besoin d’un pays-relais, se gardent de trop y tendre la situation, se contentant d’y maintenir une pression calculée. Après plus d’un demi-siècle de gabegie, de détournements de fonds publics, de népotisme et de récriminations à l’égard de l’ancienne puissance coloniale, l’Algérie, cible principale des islamistes de toutes obédiences depuis la décennie 1990, a, quant à elle, basculé dans l’islamisme à la suite d’émeutes urbaines déclenchées par l’effondrement de la rente pétrolière.

Tel est le scénario auquel nous pourrions nous attendre à la veille de l’élection présidentielle française. Avec une Marine sans moyens, mais en première ligne face à la déferlante venue du sud, une Armée de terre aux effectifs rognés et isolée sur le rideau défensif sahélien et une Gendarmerie démotivée en raison de son alignement sur le modèle policier.

Bernard Lugan

07/08/2015

[1] Pays des infidèles contre lequel les musulmans  sont en guerre jusqu’à la conversion de ces derniers.

(Ce communiqué peut être repris à condition d’en citer la source: http://bernardlugan.blogspot.fr/2015/08/2017-le-califat-du-ponant-federant-la.html)

36 Commentaires

  1. QuadPater

    B. Lugan est un historien, spécialiste de l’Afrique. Le scénario résumé ici est très vraisemblable, c’est assez effrayant de le voir raconté comme dans un livre d’histoire.

  2. Voyons les choses du bon côté.
    Le collectif Défense de l’Autre, parrainé par Edgar Morin, Olivier Todd et Claude Askolovitch, s’est félicité que, pour la première fois dans notre histoire, le taux de réussite au baccalauréat ait dépassé les 100 %.

  3. kravi, ça c’est plutôt dès 2016. Ou avant.

  4. Pour ma part je ressens une certaine gêne, une sorte de malaise à cette lecture. Je trouve malsain qu’un historien écrive de la science-fiction, mélangeant ainsi la rigueur avec la vraisemblance.
    Un historien rédigeant de la science-fiction devrait le faire sous un nom d’auteur différent, sinon il profite de sa qualité d’historien pour ajouter de la vraisemblance à son texte, ce qui est un peu tricher. Mais je pinaille peut-être…

  5. Oui, je trouve que vous pinaillez. Les lecteurs sont suffisamment lucides pour savoir que 2017 n’est pas encore advenu. Faudrait-il prendre un pseudonyme dès que l’on sort de sa spécialité pour écrire ?

  6. QuadPater

    Le procédé est proche de la politique-fiction, le temps d’un article. L’objectif est la critique des décisions actuelles « si on continue à faire cela il va nous arriver ceci ».
    Ce n’est pas de la SF ! Je saisis également la perche : oui, vous pinaillez, ô Chef.
    ————-
    kravi votre 7:52 est excellent ! 😛
    Il me rappelle une information récente : une athlète belge a battu le record du 100 m ; elle a nagé sur une distance de 101,47 m.

  7. …. « oui, vous pinaillez « …
    Oui, et non. Vous-même, Quad, n’avez pas résisté à la tentation, forte il est vrai, de préciser dès le premier commentaire que l’auteur était un historien. Cela, forcément, pour ajouter de la vraisemblance au « récit ». Il y a là un zeste d’ambigüité.

  8. C’est une fiction, et pourtant c’est déjà arrivé.
    Au XI ème siècle, les Almoravides qui partent du nord de la Mauritanie, vont conquérir tout le Maroc, l’Algérie et une partie de l’Espagne. Dire qu’ils « professent un islam fruste et rigoriste pour lequel les Andalous raffinés ne ressentent que peu d’attraits », comme je viens de le lire, me semble un joyeux euphémisme! Il s’agit d’une véritable guerre sainte.
    Au XII ème siècle, comme évidemment chacun d’entre eux veut devenir calife à la place du calife, les Almohades remplacent les premiers et complètent le « travail » en s’attaquant aussi aux Baléares et à la Sicile. Les non-musulmans doivent alors choisir entre la peste et le choléra. Pour les Juifs de l’époque (dont Maimonide et sa famille) ce sera le signal du départ.
    C’est long deux siècles, d’autant que la suite n’est guère plus réjouissante.
    Hanna

  9. Patrick

    Vous avez oublié :
    1. Afin de ne pas incommoder les musulmans, suppression des élevages de porc dans la France entière (cela règle du coup les problèmes entre producteurs et négociants etc.
    2. Uniforme à l’école pour tous : garçons en djellaba, filles en hijab.
    3. Départ massif des juifs de France pour Israël ou les USA, leur sécurité étant menacée au quotidien.
    4. Les chrétiens montent des équipes de garde autour des églises et temples pendant leurs cultes.
    Et on pourrait continuer…

  10. Yaakov Rotil

    J’ai lu un bouquin, il y a environ 6 ans, dont le ne me rappelle pas le titre exact (genre « Fedayin ! » ») et paru au Cherche-midi, je crois, qui évoquait la conquête des USA…

    La présidence d’Obama m’a souvent fait penser à ce livre de fiction.

  11. QuadPater

    les islamistes décident de l’envoi, par vagues successives, de 4 millions de migrants vers l’Europe et plus spécifiquement vers la France

    Je crois que c’est d’ores et déjà décidé !
    L’Europe (le continent ou l’entité politique, peu importe) est tétanisée devant les flots d’immigrants qui cherchent à entrer. Les pays qui la composent montrent leur incapacité à prendre la seule décision raisonnable : les ramener d’où ils viennent et couler le bateau qui les a transportés s’il existe encore.
    Cette impuissance avérée des pays européens m’est incompréhensible. On dirait qu’ils se livrent à une compétition effrénée, c’est à celui qui tiendra le discours le plus le plus humain, le plus « care ».
    C’est une position intenable, on ne peut pas continuer ainsi mois après mois sans graves conséquences. Les populations directement impactées par la submersion, Italie, Grèce… seront les premières à réagir. Voyez l’île de Kos, où près d’une personne sur 4 est en situation illégale.
    Incapacité donc à maîtriser les arrivées.
    Mais incapacité également à maîtriser les déplacements et les installations sauvages à l’intérieur de l’espace européen. Là encore c’est à qui sera le plus gentil, au détriment des personnes pauvres en situation légale.
    Les assos et leurs clandestins s’engouffrent dans cette faille. On voit aujourd’hui des personnes en situation illégale se plaindre de la qualité des repas qu’on leur sert et réclamer des titres de transport. On marche sur la tête.

  12. Lisa

    Patrick,
    Et peut-être, certains jeunes « desouche » ne se laissent pas faire et début d’affrontements dans les rues.

  13. Lisa

    Quad,
    Les transports parisiens sont gratuits pour les sans-papiers, alors on comprend cette demande de titre de transport….
    Ces migrants musulmans imposent aux chrétiens de ne plus porter de croix dans certains foyers de scandinavie (peut-être en France aussi), et ils prennent la place de SDF plus anciennement là.

  14. QuadPater

    Lisa, les transports en communs de Toulouse, de Bordeaux, et peut-être aussi de Paris et d’ailleurs, sont offerts à des gens résidant officiellement dans ces villes, touchant les minima sociaux et qui ont des documents pour le prouver. Le Grand Remplacement c’est aussi celui des clodos français par des clandestins exotiques.

    Si la France n’est pas foutue de renvoyer ces individus d’où ils viennent, au moins pourrait-elle créer des camps d’accueils d’où ces bonnes gens pourraient lancer leurs demandes d’asile, et où ils mangeraient et dormiraient en attendant la réponse des autorités, sans pouvoir sortir. Ils sont dans notre pays ILLÉGALEMENT, ils n’ont pas à s’y promener à nos frais.

    On les nourrit, les héberge, les soigne, et même quand la France refuse l’asile on continue de les nourrir et de les héberger et de les soigner. Qu’allons-nous leur offrir de plus, en signe de repentance ? le RSA, les tickets resto ? des prostituées pour les célibataires ? des places dans les crèches pour les gamins qu’ils sont en train de pondre en France, puis des entrées au Parc Astérix quand ils seront grands ?

  15. Yaakov Rotil

    « Des prostituées pour les célibataires… »

    Honte à vous, QuadPater, qui voulez faire une telle discrimination ! – Pourquoi seulement pour les célibataires ? 😉

  16. lisa

    Quad, je crois qu’on est d’accord sur ce sujet, je serai même pour fermer les frontières, en fait, quelle facho je suis !

  17. Yaakov Rotil

    Lisa,

    Je suis de votre avis mille fois sinon beaucoup plus. Et c’est ce que nous avons fait chez nous.

    Mais, que voulez-vous… Un des problèmes de l’Europe est qu’il s’agit d’une idéologie…

    J’ai déjà mis plusieurs fois ce témoignage d’un rescapé du goulag, je le remets car il dit tant de chose…

    Tristesse!

  18. QuadPater

    J’essaie de comprendre dans quelle mesure le problème des centaines de milliers de « migrants » (n’oublions pas que c’est le nombre qui crée le problème) peut trouver une solution dans le cadre et les règles de Schengen.
    Résumé de ce que je comprends. Nous (la France) faisons partie de cet espace de Schengen (ES), au sein duquel la libre circulation est de règle. L’ES se comporte comme un super-état ; il possède des frontières avec le reste du monde, où les entrées sont contrôlées et où on impose un visa aux les non-ressortissants de l’ES.
    Cela, c’est le fonctionnement normal, qui s’applique à tous ceux qui respectent la loi, qu’ils soient voyageurs, migrants ou demandeurs d’asile. Un Chinois qui veut venir visiter Paris – ou y trouver du boulot, ou y trouver refuge contre la dictature qui règne chez lui – a besoin d’un visa. S’il ne possède pas de visa il ne décolle pas de Chine, si ceci est exact (Wikipedia)

    Les normes Schengen exigent que tous les transporteurs de passagers au travers des frontières extérieures de Schengen vérifient, avant l’embarquement, si le passager dispose de ses documents de voyage et du visa requis pour son entrée dans l’espace Schengen89. Cette disposition permet d’empêcher les personnes de demander l’asile au contrôle des passeports après l’atterrissage dans l’espace Schengen.

    Les Comoriens qui débarquent illégalement à Mayotte sont renvoyés vers les Comores. Même s’ils ont risqué leur vie en traversant dans des barcasses délabrées. Que je sache, la France qui applique cette loi ne s’est pas auto-condamnée pour manque d’humanité.
    Parce que c’est légitime.
    Mais les états qui possèdent une frontière physique, en particulier maritime, avec le non Schengen (Italie, Grèce…) n’ont semble-t-il pas le droit d’agir de même. Non seulement il faut traquer les bateaux en péril, sauver les naufragés (c’est normal et humain), mais il faut aussi (et c’est là que je ne comprends plus) les accueillir en Europe, les nourrir, les loger, les soigner, les scolariser…

    Ma question, en résumé : les dispositifs maritimes qui interviennent dans ces situations dramatiques ont-ils l’interdiction explicite de ramener ces migrants d’où ils sont partis après les avoir sauvés du naufrage ?

  19. QuadPater

    Lisa, comment imaginez-vous que se déroulerait une « fermeture de nos frontières » et quels seraient ses conséquences ?

  20. QuadPater

    Yaakov de 16h31… 😉
    Vous savez, je ne plaisante qu’à moitié. Même pas, au quart. J’ai fréquenté dans les années 80 des milieux qui dénonçaient la misère sexuelle des travailleurs immigrés due au célibat imposé par le patronat. Alors je ne serais pas étonné que la Socialie invente une opération « putes gratuites pour les migrants ».

  21. QuadPater

    N’hésitons pas à poser la question kifopa, facho par essence.

    Sachant que quelque 224.000 réfugiés et migrants sont arrivés en Europe via la Méditerranée depuis le début de l’année 2015 (HCR), ils seront probablement 1/2 million en fin d’année.
    Encore 500.000 l’an prochain ? Ou plus ? Allez, 800.000, puis 1 million…

    Cela ne peut évidemment pas durer éternellement. Des limites vont forcément être atteintes, qui mettront un point d’arrêt aussi brutal que violent, voire sanglant, à ce phénomène. Quelles sont ces limites ? qu’est-ce qui va céder en premier ? quand ? et dans quel pays ?

    Intéressante question.

  22. QuadPater

    Yaakov, politique fiction. L’Europe ferme ses frontières et ramène les naufragés où ils ont embarqué. Des dizaines de milliers viennent toquer à la porte d’Israël. Qu’est-ce qui se passe ?

  23. Yaakov Rotil

    QuadPater,

    C’est pas une politique fiction:
    Nous avons verrouillé notre frontière avec le Sinaï.

    Cela a divisé par cent les demandeurs d’asile, la plupart économiques.

    Nous en avons encore environ 60 000, lesquels posent différents problèmes.

    Nous cherchons des solutions, et cela n’est pas évident.

  24. QuadPater

    Cela a divisé par cent les demandeurs d’asile, la plupart économiques.

    Ben oui c’est logique quand on empêche les gens d’entrer, ils n’entrent pas.

    Israël me semble être un pays soucieux de sa pérennité et de ses ressortissants. Personne ne vous a proposé d’entrer dans l’Europe ? ou Schengen ? Ce serait drôle.

  25. Quad, l’Australie a résolu le problème. Peut-être de façon temporaire.

  26. QuadPater

    oui kravi mais l’Australie est beaucoup plus indépendante de l’opinion des droitsdelhommistes que les états européens.

  27. Yaakov Rotil

    C’est le mossad… Cherchez pas, ça vient de chez nous! 😉

  28. Yaakov, « Les oiseaux » d’Hitchcock, c’était donc une répétition générale du Mossad, déjà à l’époque ?

  29. Yaakov Rotil

    Bah oui Patrick… Le Mossad existe depuis toujours! Waterloo, Ravaillac et tout ça… Nous sommes partout!!!

  30. Israel se défend, et il y a un consensus
    Appliquant – peut-être sans le savoir la maxime de Hillel
    Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? ,
    Si je ne suis que pour moi. Que suis-je ?
    Et di pas maintenant, quand ?
    Commentaires du traité des Pères
    Chapitre I, michna 14

  31. Yaakov, lorsque le temps est maussade, c’est à cause du Mossad ! D’où l’origine de l’expression.
    🙂

    Arafat, dit-on, est mort de crise cardiaque : il ne supportait pas l’évocation du moindre terme rappelant Israël ou les juifs :
    Arafat, hospitalisé, sort du coma dans lequel il était plongé et interroge le médecin qui lui réponde : « Je suis le professeur Israël qui vous a opéré ». L’émotion est trop forte et c’est l’alerte cardiaque. Les médecins se précipitent et réussissent à ranimer le leader palestinien.
    « Où suis-je? demande-t-il alors.
    – Vous êtes à l’hôpital de Villejuif » répondent en choeur les médecins. Et, bien sûr, nouvelle crise cardiaque. Le cardiologue prévient : « Encore une alerte comme celle-ci et je ne réponds plus de rien ».
    Arafat ouvre alors les yeux et demande : « Quel temps fait-il dehors? » Et tous de repondre : « Maussade… »

    Et c’est ainsi qu’il expira.
    Vu ici

  32. Je ne résiste pas à l’envie de vous transmettre celle-ci :
    « Selon certaines rumeurs, le Jihad pourrait perdre ses adeptes sous peu…
    En effet, une erreur de traduction a été découverte dans le Coran: un musulman mort au combat ne serait pas accueilli au paradis par 72 vierges, mais par une vierge de 72 ans !
    Cette regrettable erreur proviendrait du fait que la langue arabe se lit de droite à gauche….
    »

  33. Le jour où on persuadera les chinois que la poudre de testicules des djihadistes était aphrodisiaque le problème pose par l’Islam sera résolu en une dizaine d’années

    >

  34. Extrait d’un article publié ici.

    « Le pasteur Saïd Oujibou ancien musulman converti au Christ, adresse une interpellation au milieu évangélique et questionne son attitude craintive face à l’islam et aux musulmans. Ce « pasteur des banlieues » françaises invite aussi à remettre témoignage et dialogue, même vif, au cœur de rencontres à faire. (…)
    Le pasteur Saïd vient de publier une lettre ouverte à propos de L’islamisme, l’islamophobie, l’islamofolie.
    Refuser toute « criminalisation » du témoignage chrétien : pour le pasteur Saïd, les chrétiens doivent se révolter contre toute forme de « criminalisation » du témoigne chrétien à l’endroit des musulmans. » L’islamisme fournit des excuses aux ennemis de la foi chrétienne pour verrouiller toujours plus leur liberté d’expression. (…) Il faut donc que les chrétiens se révoltent contre ce climat actuel qui leur fait courber la tête… Pour ce faire, ils doivent s’engager pas nécessairement dans la politique politicienne (…) mais citoyenne et publique, simplement » (p. 110-111).
    Le pasteur Saïd poursuit sa lettre ouverte en invitant les chrétiens évangéliques à témoigner de leur foi en Jésus-Christ auprès des musulmans et à en être fiers. La dernière piste vise à encourager le dialogue avec les responsables musulmans, en n’éludant pas les questions difficiles comme : l’islam est-il une religion ou un totalitarisme théocratique ? Que font les sociétés musulmanes de l’égalité civile entre musulmans et non-musulmans ? Quelle place l’islam laisse-t-il à la conversion libre à une autre religion ? Quelle réciprocité existe-t-il par rapport au respect des minorités entre les pays musulmans et occidentaux ?
    La lettre du pasteur Saïd se conclut par un retour à la dynamique de rencontres tous azimuts dont témoigne la vie de Jésus de Nazareth. « La clé, c’est la rencontre, martèle-t-il. Elle sera la clé de notre succès. C’est tout. »
     »

    Pasteur Saïd, « Lettre à propos de l’islamisme, l’islamophobie, l’islamofolie », 2015, 132 p.

  35. Erreur de lien. Voici le bon : Pasteur Saïd, « Lettre à propos de l’islamisme, l’islamophobie, l’islamofolie », 2015, 132 p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :