Où va la France ?

ovlf2

Où va la France ? (CapX, Nicolas Bouzou, 11/09/15)

Une étrange impression flotte dans l’air, selon laquelle l’Europe est menée par l’Allemagne. Impression qui vient des visages inflexibles d’Angela Merkel et Wolfgang Schäuble. C’était déjà palpable durant la crise grecque, ce l’est encore plus avec le flot migratoire.

Eh bien cette impression est justifiée : l’influence de l’Allemagne est énorme sur la politique européenne. Et pour deux raisons.

Première raison, l’inconsistance des Européens. Seconde raison, la faiblesse de l’économie française.

La crise grecque n’aurait guère posé de problème si l’Europe avait été un état, au lieu d’une toute jeune « fédération de nations » encore instable. Dans une éventuelle « nation européenne », la Grèce eut été placée sous tutelle et ses services publics réorganisés. Quant à la crise migratoire, la meilleure solution en ce cas eut été (théoriquement) de fermer les frontières en ne laissant entrer que les réfugiés et en les répartissant par quotas. Une telle solution n’aurait certes pas été du goût des Anglais, mais il faut se rendre compte qu’il n’y a pas de demi-mesure efficace pour l’Europe : soit les nations sont totalement libres, soit elles font partie d’une fédération. Mais pas les deux à la fois.

À défaut, une autre solution serait… celle qui existe, c’est-à-dire une Europe conduite par le groupe des plus grandes nations. Du fait de leur puissance économique, ces nations se trouvent être l’Allemagne, le Royaume-Uni, et la France. En ce cas, l’Union n’est pas idéalement démocratique mais elle respecte un certain équilibre idéologique. Le problème est que le Royaume-Uni n’est pas suffisamment intégré pour faire partie de ces « leaders », et que la France se montre trop faible. Cela ne signifie pas que la France renonce à exercer les plus grandes responsabilités dans la conduite des affaires européennes, mais que de fait elle ne le peut pas. Reste l’Allemagne, qui n’a d’autre choix que remplir le vide laissé par le Royaume-Uni et la France.

La France n’a pas abandonné volontairement son « leadership » politique, mais elle a perdu sa crédibilité. Elle n’a jamais respecté ses engagements budgétaires, et s’est montrée incapable de mettre en œuvre de simples vraies réformes. La France n’est pas la Grèce, mais elle souffre de problèmes parfaitement identifiés : taxation exagérée à cause de dépenses sociales excessives, en particulier les retraites ; marché du travail incroyablement inefficace ; éducation en déroute. Ces problèmes ne sont pas, techniquement, difficiles à résoudre. Le vrai problème réside ailleurs, dans les esprits.

Les Français subissent une sorte de grande dépression. Ils ne peuvent ignorer le besoin des réformes, mais ne parviennent pas à admettre leur nécessité absolue s’ils veulent que leur pays reste prospère. Ils ont inconsciemment choisi le déclin. C’est bien ce que Freud eût appelé « dépression ».

Le chômage de masse français serait facile à éliminer, avec des résultats rapidement visibles. Décider d’un contrat de travail moins rigide, diminuer le SMIC, toucher aux avantages du chômage… Ces réformes sont réalisables, mais les Français n’en veulent pas. On décrit les politiques français comme incapables et pusillanimes, et peut-être le sont-ils. Mais surtout, ils représentent bien l’état d’esprit des Français. Les politiques essaient de s’accorder avec le peuple qu’ils représentent.

On le voit bien avec la conduite des Français devant la crise migratoire. Le débat est axé sur la crainte folle du  » grand remplacement « . Nombreux sont ceux qui croient, après Michel Houllebecq dans  » Soumission « , que les Musulmans (moins de 5 % de la population) sont en train de remplacer les Catholiques et les Juifs pour installer la loi islamique en quelques années. On croit que les immigrants vont voler les emplois. La rationalité est absente du débat, au bénéfice de l’émotion. C’est pourquoi les Français s’opposèrent à l’accueil des réfugiés syriens tout en se sentant coupables. Puis, devant la photo du petit Alyan, ils changèrent d’avis, à nouveau par émotion. C’est l’opposé de la froide attitude allemande.

La France retrouvera sa place de premier plan dans les affaires européennes quand ses défaillances économiques seront réglées et sa crédibilité restaurée. Il ne faut pas désespérer de ce pays. Les sursauts violents y sont monnaie courante, à l’encontre des réformes tranquilles. La France n’est pas un pays de consensus comme le sont l’Allemagne, le Danemark, la Hollande, l’Autriche. C’est, comme l’Italie ou l’Angleterre, un pays enflammé. Il serait erroné de croire que la passivité avec laquelle il perd son « leadership » découle d’un choix collectif. Si les Français élisent un personnage adéquat pour entreprendre et réussir les réformes tant espérées, la France regagnera sa première place.

Ce jour-là, il restera aux Britanniques à surmonter leur cauchemar fédéral et occuper leur place parmi les dirigeants de l’Union.

Nicolas Bouzou est économiste et essayiste français, fondateur de « Asterès », cabinet de consultants parisien. Son dernier livre est « Le grand refoulement : stop à la démission démocratique », Plon, 2015.

Traduction et adaptation pour Antidoxe : Impat

79 Commentaires

  1. Des constats,des constats ,toujours des constats….
    Quant à l’émigration je suis moins optimiste que Bouzou qui me semble etre quelq’un d’honnête.

  2. Souris donc

    Europe : 7% de la population mondiale, 25% de la richesse produite, 50% des aides sociales.
    Cherchez les causes de l’effet d’aubaine.
    La France fait sa régression nerveuse ? Il y a de quoi.

  3. 50% des aides sociales par rapport à qui ?

  4. Souris donc

    50% des aides sociales distribuées dans le monde.

  5. Souris donc

    Source : Merkel, discours cité dans le Tageszeitung (quotidien de gauche).

  6. QuadPater

    À propos du Grand Remplacement. Le mot est de Renaud Camus. Le remplacement en question est celui d’un peuple d’origine européenne par d’autres d’origine africaine. L’effet sur les religions n’est qu’une conséquence.

    [musulmans : ] moins de 5 % de la population

    On ne peut pas balayer l’hypothèse du G.R. par un simple chiffre. Si la proportion de musulmans dans la population française en 2005 est de 5% (et on n’en est pas sûr), combien valait-elle en 1975 ? comment évolue-t-elle ?
    Les Français d’origine afro-maghrébine sont bien plus féconds. Leurs enfants adoptent beaucoup plus leur religion (l’islam largement majoritaire) que ceux des juifs et des chrétiens.
    On aimerait que ce ne soit qu’une crainte folle. Hélas la répartition ethnique de la pègre, celle de la population carcérale, celle des émeutiers des cités, l’accent arabe d’une grande partie de la jeunesse, l’arabisation de quartiers voire de villes entières (depuis 2011 toutes les boucheries de Pantin sont hallal), tous ces faits ne militent pas en faveur d’une petite angoisse délirante.

  7. Souris donc

    Déni de réalité, Quad.
    Dans Des Paroles et des Actes, Valls a parlé pendant les 20 premières minutes des « réfugiés ». En déroulant tous les poncifs de gauche, et notamment notre capacité à accueillir. Les Espagnols, Portugais, Italiens, Polonais, Vietnamiens… par centaines de milliers.
    En réussissant le prodige de ne pas prononcer le mot musulman.

  8. QuadPater

    Le syndrome de Voldemort ? Refuser de nommer ce dont on a peur.

  9. Entre autres surprises à la lecture de l’article, j’ai trouvé étonnant le classement des Anglais parmi les peuples « enflammés » au côté des Français. Je les voyais plus maîtres de leur « self-control », mais peut-être les voyais-je mal ?

  10. Valls n’a pas parlé des rapatriés . Je suis étonné!!
    Bon je fais comme vous, je constate, je constate.
    Alors élire qui pour que ça change??????

  11. Souris donc

    Pour que ça change ?
    La France au bord de la faillite (Fillon) aurait dû avoir un gouvernement courageux et ne craignant pas l’impopularité. Un Churchill. Un Schröder ? Au lieu de quoi, les frasques de DSK jointes à l’antisarkozysme primaire martelé par les médias de connivence (ripoublique-talonnette-nain-bling-bling-Fouquets ) nous ont amené Mou-Président-Je. Empégué dans le clientélisme. Logiquement, bobos + fonctionnaires + immigrés.

    Pour que ça change ? Aucune idée, notre classe politique est si médiocre. Christine Lagarde ? Le FMI sans les inconduites, un bon background ?

  12. Eh oui , c’est pour ça que l’explosion est proche.
    J’écoute Xavier Bertrand sur la 5, pas mal mais peut on y croire?????

  13. « Le débat est axé sur la crainte folle du » grand remplacement « . Nombreux sont ceux qui croient, après Michel Houllebecq dans » Soumission « , que les Musulmans (moins de 5 % de la population) sont en train de remplacer les Catholiques et les Juifs pour installer la loi islamique en quelques années. »
    Eh bien, je ne peux pas croire qu’il n’y a que 5 % de musulmans en France. 5 % de 66 millions, cela fait 3,3 millions de musulmans. Or dans TOUTES les villes, grandes ou petites, il y a des « zones » composées principalement de musulmans. Plutôt discrets il y a encore 20 ans, ils sont aussi de plus en plus visibles et avec des tenues de plus en plus ostentatoires. Ils font du prosélytisme sur les marchés de leurs quartiers. On n’y trouve pratiquement plus de boucherie classique (0 boucherie à Pantin selon QuadPater, pratiquement plus aucune à Roubaix paraît-il).
    La peur du « grand remplacement » n’est pas un fantasme. Ce remplacement se vérifie dans certains quartiers résidentiels que je connais bien dans les banlieues de Strasbourg : les vieux qui occupent les maisons meurent les uns après les autres, leurs enfants les revendent et ce sont des Turcs ou des Maghrébins qui les achètent. Dans mon enfance, je connaissais au moins de nom toutes les familles d’une rue spécifique. Aujourd’hui il n’en reste que quelques unes, toutes les autres sont habitées par des musulmans. Les autochtones restant craignent beaucoup la période du ramdam qui provoque des nuisances sonores jusque très tard dans la nuit, sans compter le reste.

  14. Mario,… « , je constate, je constate. »…
    Reproche justifié. Vous semblez donc en mesure de proposer des solutions : lesquelles SVP ?

  15. QuadPater

    Antidoxe vous offre une parenthèse amusante dans ce monde de brutes.

    Le plus grave problème de la France semble être pour certains Robert Ménard, qui nous ramène toujours aux heures les plus sombres de l’agression fasciste. Un enseignan-gnan refusant de lui serrer la main, Roro l’a traité de « petit con » et l’a menacé de lui claquer le groin et de le muter. Pas de quoi en faire une une, mais c’est la suite qui est sublime. C’est moi qui souligne.

    [Le 26/9/2015] après-midi, le rectorat a […] pris position contre Robert Ménard, après un signalement pour « violence en milieu scolaire« . « Une protection juridique du fonctionnaire est enclenchée, confirme […] Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat enseignant de l’Unsa. Selon nos informations, le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, est attentif aux évolutions de l’affaire et a lui-même tenu à confirmer la décision du rectorat.

    Sic ! La lecture de Metronews est bien plus drôle que les blagues sur les migrants.

  16. QuadPater

    M’dame ! je veux pas être remplacé par ça !

  17. Souris donc

    Bonimenteur de foire, serait excellent pour fourguer l’épluche patate l’atomixaire, la tourniquette pour faire la vinaigrette, le pistolet à gaufres, le canon à patates, l’éventre-tomates, l’écorche-poulet.

    C’est Mérieu qui doit être content. Le plaisir d’apprendre, l’épanouissement de l’enfant, l’apprentissage par la découverte, la pédagogie de la réussite, la méthode active et ludique, la centration sur l’enfant au cœur du système éducatif.

  18. Souris,… « Christine Lagarde ? Le FMI sans les inconduites, un bon background ? »
    Le FMI est certainement un bon antécédent, au moins au plan économique. Pour le reste, c’est-à-dire l’essentiel, on n’en sait rien.
    Par ailleurs Christine Lagarde, certes personnalité de premier plan, a déclaré à plusieurs reprises qu’elle ne serait pas candidate, et fait part clairement de sa préférence pour Sarkozy.

  19. rackam

    Pour poursuivre la réflexion, le dernier ouvrage d’un des plus grands intellectuels français vivant: Pierre Manent (« fils spirituel  » de Raymond Aron): Situation de la France, chez Desclée de Brouwer. Aussi dans le Figaro de ce jour.

  20. Merci Rackam. Le site « Philosophie Magazine » résume fort bien, je crois, ce que dit (ce que propose ?) Pierre Manent à propos de l’Islam en France :
    « C’est ici, second moment, que Manent propose un véritable contrat social avec les citoyens musulmans qui les ferait entrer dans la Cité. Les termes en seraient les suivants : nous renonçons à transformer vos mœurs, qu’il s’agisse du voile, de votre alimentation, des rapports entre les sexes ; nous ouvrons notre espace public à vos mosquées. Bref, l’islam est accueilli comme fait social collectif dans la nation. Mis à part le voile intégral et la polygamie, qui remettent en question les fondements mêmes de la participation et de l’amitié civique, « notre régime doit céder et accepter franchement vos mœurs, écrit Manent, puisque vous êtes nos concitoyens ». En retour, vous devez accepter une totale liberté de critique et de pensée relative à votre religion – la liberté de pensée étant le cœur battant de la conscience européenne –, et vous devez prendre votre indépendance, politique, économique et culturelle avec les pays islamiques, et rompre définitivement avec le rêve impérial de l’oumma qui habite la conscience musulmane. « Il faut que les musulmans reçoivent leur place en tant que musulmans. » Cette formule, venant d’un philosophe libéral catholique, a de quoi surprendre. Malgré toutes les objections que l’on peut lui faire, elle a le mérite de rebattre les cartes du problème. »

  21. C’est une sorte de communautarisme qui est ainsi proposé. Peut-être n’y couperons-nous pas.

  22. QuadPater

    Impat,

     notre régime doit céder et accepter franchement vos mœurs […]
    En retour, vous devez accepter […]

    Quel musulman serait assez con pour signer un tel contrat qui lui imposerait un « en retour », alors que dans les faits la France a déjà cédé (vêtements, statut des femmes, mosquées, nourriture, enseignement…) sans le contraindre en quoi que ce soit ?

  23. Je crois comprendre que c’est justement cette contrainte, qui est l’élément nouveau préconisé par Manent. Resterait à lire tout son livre pour savoir quelle contrainte, et sous quelle forme.

  24. mario

    je fais les mêmes analyses que vous , les mêmes constats, Impat , mais les solutions nous les connaissons
    Limiter l’immigration, assurer nos valeurs , se réapproprier nos racines ,notre culture, affronter le monde tel qu’il est , libéraliser notre économie , désentraver les énergies, reformer et non pas réformer nos écoles et redonner l’envie de réussir aux Français.. en fait dégauchiser notre société en n’oubliant pas notre humanité.
    Mais qui est capable de faire tout ça, j’ai un doute.
    Et quand je dis , on constate, on constate, je fais partie du on.

  25. Mario, vous décrivez les pistes idéales. Personne en France, sans doute, n’est capable à la fois de les approuver toutes, de les entreprendre toutes, de les faire aboutir toutes.
    Toutefois j’en vois un, hélas un seul, qui a montré une certaine proximité entre 2007 et 2012 avec un tel programme et qui possède, l’ayant aussi montré, la rare capacité de le réussir en partie.

  26. mario

    Sarko ou Fillon?

  27. … « Sarko ou Fillon? »…
    C’est la bonne question ! À ce jour les deux me plaisent bien. Les objectifs sont semblables, le goût de « faire » démontré.
    Ce qui les différencie est la personnalité.
    Fillon « présente » mieux, est plus pondéré, mais aussi tenace et courageux.
    Sarko est plus près du peuple, mais laisse parfois croire qu’il est trop nerveux.
    Au total je crois Sarko plus à même de réussir les énormes réformes nécessaires, car il sait mieux faire bouger les hommes, donc les choses. À une autre époque Fillon serait mieux, mais en 2017 il faudra une capacité d’entraînement que seul Sarko possède.
    Les deux ont une immense qualité : ils ne sont pas passés, donc n’ont pas été formatés ni déformés, par l’ENA.

  28. Souris donc

    Oui, mais Sarko est trop « clivant » comme on dit à gauche. (Comme si la Nouille Nationale ne l’était pas).
    Si jamais Sarkozy était le vainqueur de cette stupide primaire (copiée sur les Américains comme le gender, le communautarisme, la discrimination positive et The Voice), toute l’opposition se souderait sur son dos et se déchaînerait sur talonnettes-bingbling-nain-Fouquets-Boloré. Avec les sublimes mots d’esprit nouveaux comme Ripoublique et Bismuth.

  29. en passant

    Les 5% de musulmans ne sont pas également répartis par tranche d’âge, puisqu’ils sont d’importation récente.
    Dans les classes d’âges les plus jeunes (18-25 ans), on est déjà au dessus des 10% pour les seuls maghrébins. Ce qui est énorme. Vous pouvez faire les calculs à partir de l’enquête TEO de l’INSEE.

    Dès lors, l’influence de cette minorité exogène sur la politique de la France est forte, beaucoup trop forte. Il n’y a pas, ou pas encore, de grand remplacement, mais il y a certainement une altération de la personnalité de la France, ce qui pose problème aux Français.
    Du moins, aux Français qui ne sont pas des crétins décérébrés et incultes, à la différence de la plupart des économistes dont ce triste Bouzou.

    Cela va être très difficile à gérer, et pour cette seule raison il serait souhaitable d’avoir une forte restriction de l’immigration de pays musulmans.

    Quant aux autres problèmes de fond de la France :
    – l’enseignement : mais les préconisations de l’OCDE sont néfastes, et la mentalité des économistes incite à les prendre pour argent comptant et à en déduire des réformes qui vont achever le système français
    – l’économie : l’euro pénalise l’économie française (car les Français ont une population qui augmente, ce qui a un coût, et ne peut se faire par dévaluation relative au mark), et avantage l »économie allemande (car cela lui permet d’avoir une monnaie plus faible que si elle était seule, donc un avantage à l’exportation hors zone euro ; plus un avantage à l’exportation vers la zone euro).
    – l’économie : privatiser les grands groupes français et leur laisser la bride sur le cou est une catastrophe pour l’économie française, sans parler des rachats par des grands groupes étrangers.

    Bref, il faut arrêter d’écouter les économistes médiatiques. Ce sont les propagandistes d’intérêts minoritaires dans leur domaine, et de dangereux incompétents dans tous les domaines.

  30. Ne vous faites pas d’illusion, Souris. Ce « toute l’opposition se souderait sur son dos et se déchaînerait » s’appliquera à gauche à n’importe quel candidat de droite. Même Chirac, qui n’était pas vraiment à droite, avait eu droit à « Escroc », « Super Menteur » et autres joyeusetés.
    (traiter quelqu’un de menteur alors qu’on avait soutenu Mitterrand, il fallait le faire!)

  31. Souris donc

    Non, je ne me fais pas d’illusion, Impat.
    Sarko m’a déçue. Ses ministres d’ouverture, son projet Méditerranée, « la France, un conglomérat », ne passent pas. Il n’a pas arrêté de donner des gages à la gauche qui, évidemment, monte automatiquement les enchères. Il n’est pas à la hauteur, c’est un people.
    La droite est à l’image de la classe politique, médiocre. Les primaires ouvertes vont nous coller Juppé. Ou encore on va se reprendre la Nouille qui fait monter le FN pour se retrouver dans la configuration FNPS et rafler la mise.

  32. mario

    Sarko pour un seul mandat sinon le syndrome du prochain mandat le tiendra. Et mon dieu comme ça les tient!!!!

  33. À propos du choix à venir pour le président français, je crois par ailleurs qu’il faut cesser de brandir le qualificatif de « clivant ».
    Ne pas être clivant veut dire, en France, tenter de faire plaisir à tout le monde.
    Faire plaisir à tout le monde, en France, veut dire ne rien faire.
    Ne rien faire, c’est ce qu’a fait Chirac et ce qu’on apprend à l’ENA: « être prudent ».
    C’est exactement le contraire de ce dont a besoin la France en ce moment.

  34. Mario, Sarko pour un seul mandat serait en effet une bonne idée. En 5 ans et sans crise mondiale majeure il est capable de faire bouger beaucoup de choses.

  35. mario

    bien sur qu’il faut quelqu’un de clivant sinon c’est le statu quo.
    Et on a tellement attendu que ne rien faire sera fatal. Mais je comprend Souris meme si encore une fois on sera obligé de choisir le moins mauvais.

  36. Souris donc

    Après Obama et Poutine, salle comble, Mou-Président-Je à la tribune de l’ONU.
    Interminable discours à la Fidel. Devant une assemblée clairsemée, assoupie, les uns mangent les petites peaux des ongles, les autres dorment ou tapotent leur oreillette. Interminable digression pour racoler pour sa Cop21.
    Il a déjà avalé la couleuvre Poutine. La honte avec les Mistral. Reste plus qu’à attendre l’étape suivante, avaler le boa et soutenir Bachar.

  37. A moins que ce ne soit le boa qui l’avale, sait-on jamais !
    🙂

  38. Un serpent piqua… le François
    « Que croyez-vous qu’il arrivât ?
    Ce fut le serpent qui creva. »

  39. Souris donc

    Le gros bouffon est une malédiction pour la France, juste au moment de la plus grave crise économique et identitaire que nous connaissons, il cherche à se redonner une stature internationale mise à mal par le ridicule de sa vie privée, en débitant des banalités socialistes qui font fuir vers la buvette toute l’assistance.

  40. Oui Souris, mails elle l’a voulu, la France.

  41. Souris donc

    Par antisarkozysme. Et par défaut (merci Nafissatou, merci Dodo la Sardine).

  42. @ Impat,
    « elle l’a voulu, la France »
    Disons, un quart des électeurs, voire moins.
    Il fallait choisir entre Charybde et Scylla, le quart des électeurs ont chois Scylla !

  43. Par c… , surtout. Enfin il ne faut pas être méchant dès le matin : disons par immaturité.

  44. Souris donc

    Connerie, n’ayons pas peur des mots, Impat, et par pilonnage médiatique. Une propagande de tous les instants. Et Bayrou le Judas.

  45. Mais justement, écouter un pilonnage médiatique et s’y soumettre, c’est bien en soi une connerie, non ?

  46. mario

    bah oui !!!!
    il ont encore les médias, les fonctionnaires, les syndicats, les profs…….

  47. Les profs et les fonctionnaires ne suivent pas tous aveuglément. Pour le reste…

  48. Souris donc

    Hier 28 à 17:15 quelqu’un est venu en passant dire quelques vérités corroborant celles des Contribuables Associés qui veulent commander une étude de coût à Jean-Paul Gourevitch (Les Migrations pour les Nuls). Un nauséabond qui a estimé le coût annuel de l’immigration à 30,4 milliards d’euros, et celui de l’immigration clandestine à 3,4 milliards par an. En 2010. Depuis la facture a dû s’envoler.
    https://www.contribuables.org/2015/09/combien-vont-nous-couter-les-refugies/
    http://www.contribuables.org/2015/09/combien-vont-nous-couter-les-refugies-suite/

    Quand Thilo Sarrazin dit qu’une chance pour un pays ce sont des migrants avec des diplômes et des capacités cognitives supérieures à la moyenne de ce pays, qui peut dire le contraire ? Un socialiste.

  49. QuadPater

    Où va la France ?
    Faire de la politique aujourd’hui c’est commenter la photo d’un petit noyé, la dernière de Morano et l’indemnité demandée par Tapie. Aucun grand débat : quelle politique économique ? quelle politique étrangère, quelle éducation, etc…
    La France se BFM-tévise à fond.
    Mais attention ! Elle va voter !

  50. QuadPater

    La France c’est aussi tous ces jeunes majeurs qui s’expriment sur le Bouc
    Trouvé dans des commentaires sur FB

    La droite ils sont tous contre charlie et eylan, c’est vraiment des salauds

  51. Souris donc

    Admirons le sens de la synthèse.

  52. QuadPater

    Bien sûr Souris. Il semble néanmoins que leurs cerveaux ne soient fait que de courts-circuits.

  53. Souris donc

    … qui leur confèrent le sens du raccourci. Un peu hâtif. Mais pas bien plus que tous le politico-médiatiques qui suivent le pipeau socialiste pour s’effaroucher à longueur de colonnes et de pétitions des propos nauséabonds de Morano. Juppé entre autres. Et qui ne faisaient pas tant d’histoires quand Valls déplorait le manque de blancos à Evry quand il en était le maire.

  54. QuadPater

    propos nauséabonds de Morano

    Les réactions à ces propos ont mis en rogne mon Rioufol préféré : race de pleutres !

  55. Souris donc

    Des pleutres, surtout dans les rangs de la droite la plus bête du monde.
    Le dernier éditorial de Guillaume Roquette, prémonitoire.
    A Emmanuel Macron qui jugeait que le statut de la fonction publique était devenu inadéquat, [Bartolone…] : « Il y a des choses qui ne se disent pas. » Voilà à quoi en est réduit la gauche. C’est évidemment plus facile que de regarder la réalité en face. Il y a des choses qui ne se disent pas. Et malheur à celui qui doute de la parole officielle : on ne débat plus avec lui, on le fait taire. Mais la réalité crie plus fort que les mots.

    Non Morano, t’es pas toute seule :
    http://grincheux.typepad.com/weblog/2015/09/homme-blanc-race-blanche.html

    Sarko est le perdant dans cette histoire, car en lâchant Morano, il se montre tel qu’il est, tout pour ma gueule sous couvert de l’intérêt supérieur de la nation. Il fallait minimiser et passer à autre chose. Surtout ne pas entrer dans le jeu de la gauche.
    http://lecolonel.net/marre-detre-de-lentonnoir-pourquoi-ne-pas-essayer-la-pointe/

  56. QuadPater

    « Recadrage » de Macron, sanction de Morano, les so-salauds sont aussi empotés que les Républicains sont mal à droite.
    S’il reste un peu de jugeote aux Français, les Républicains viennent de rater l’occasion d’un tsunami aux régionales.
    M’enfin, ils le savent, hein. Comme les pirates d’Astérix, ils sont même assez grands pour se saborder tout seuls.

  57. Attention Quad, les pirates d’Astérix, c’est ouaciste raciste !
    « Les petits sangliers ou les gros ?
    – Les G’os, les gogos, les Gaulois ! »
    – Vite, sabordons le navire avant qu’ils abordent !
     »
    Une petite vidéo, mais attention, c’est d’une rare violence !

  58. QuadPater

    Je me souviens vaguement d’une dispute avec une pseudo gymnaste à propos de la vigie noire des pirates et son accent.

  59. QuadPater

    Patrick il y a une erreur dans l’adresse de votre vidéo

  60. Désolé pour l’erreur de lien. Le voici.
    Mais il y en a d’autres !

  61. rackam

    Ne croyez pas que je m’épanche sur le net comme un nombril loquace, mais je compte acquérir demain le livre de Manent, et vous en faire une recension prochaine. J’y ajouterai le « Faire  » de François Fillon, ne pouvant me défaire d’un sympathie pour l’homme en question (pourvu qu’il ne passe pas deux cent pages à se justifier, à se raconter, à faire état de ce qu’il n’est pas, n’est plus, a failli être etc.). Et l’ouvrage mentionné ici:
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/10/02/31003-20151002ARTFIG00051-la-modernite-au-risque-de-la-pensee.php
    malheureusement dans un article tronqué (réservé aux abonnés), mais qui m’a tout à fait réjoui, tandis que je le lisais d’une fourchette picorante… Quand j’ai compris que l’auteur (désolé, je n’ai jamais pu écrire ce mot avec un « e » final) était une collaboratrice de Chantal Delsol, que je tiens pour une grande plume vivante, je m’en suis trouvé enhardi.
    Trois livres demain. Trois articles?….

  62. Rackam,… « Trois articles?…. »…
    Au moins ! Celui de Fillon en vaut bien deux.

  63. @ Rackam,
    « Quand j’ai compris que l’auteur (désolé, je n’ai jamais pu écrire ce mot avec un « e » final) »
    M’enfin ! dites « autrice« , comme on dit institutrice, directrice etc.
    D’ailleurs, personne ne songerait à renommer le film « les valseuses » en « les valseures » ! Ou encore « la négociatrice » en « la négociateure« .

  64. @ Impat,
    « Au moins ! Celui de Fillon en vaut bien deux. »
    En somme, un bon filon à exploiter !

  65. QuadPater

    Dans ma folle jeunesse j’avais demandé comment on devait appeler la nana qui allait me prendre en charge dans la salle de sport : l’entraîneuse ? la coachonne ?

  66. Les deux à la fois ?

  67. QuadPater

    Elle accueillait les nouveaux inscrits : une hôtesse. Elle adorait les gros cigares : une amatrice.

  68. Souris donc

    On ne peut pas ignorer le livre de Fillon, bonne promo sur tous les médias. Beaucoup de dignité.
    Rafraîchissant, ça change de l’hystérie ambiante, du lynchage de Morano.

  69. QuadPater

    le lynchage de Morano

    Il m’a laissé quelque peu frustré. Je m’attendais à une bonne baston, et puis… rien, car à gauche soit les lyncheurs ignoraient tout de l’acte d’accusation, soit ils diffamaient Morano. Donc pas intéressant.

    Pour associer Morano au Klu-Klux-Klan et à l’apartheid sans avoir honte il faut être sacrément socialiste. Mais d’aucuns ont osé.
    Sarkoko a parlé d’un dérapage (???) ; cependant il semble qu’il l’ait accusée de rage pour mieux la noyer.
    Si le prétexte de l’hystérie anti-Morano est sans intérêt, l’importance de l’hystérie elle-même en dit long sur la faille qui traverse Les Républicains. Loin de se démarquer des socialos en pleine déroute, les Républicains antimoranistes en copient servilement les indignations, même les gastriques et olfactives…
    Je me demande si ces andouilles ont bien réalisé qu’en l’occurrence l’ennemi du peuple ce n’est pas Nadine.

  70. Un espoir : que Nadine Morano maintienne sa candidature aux régionales. Elle devrait faire un carton, ce qui ouvrira peut-être les yeux grand-fermés de quelques-uns.

  71. @ Impat,
    A condition que les électeurs osent sortir des clous et osent voter pour quelqu’un qui n’a pas l’investiture !

  72. rackam

    Pour entretenir le suspense évoqué plus haut, Bérénice Levet n’a pas publié sur le sujet. Il s’agit d’une série de conférences au Collège des Bernardins à Paris. Plus d’infos ici:
    http://collegedesbernardins.fr/fr/evenements-culture/conferences-et-debats/l-observatoire-de-la-modernite.html
    Mais j’ai commencé le Fillon, slurp!

  73. Slurp, c’est une bonne digestion, ou… ?

  74. QuadPater

    Slurp c’est l’onomatopée pour un léchage de babouches babines.
    Mon buraliste m’a dit que le Fillon se vendait assez bien.

  75. rackam

    Il se lit bien aussi… miam.
    Quad, merci pour la traduction simultanée.

  76. Bon, merci aussi pour la mise en bouche.

  77. rackam

    Bonne continuation comme ils disent dans les gargotes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :