La guerre selon Onfray

mo2

Michel Onfray mérite au moins le prix de l’audace. Le titre de son article du 15 novembre 2015 (Le Point : http://www.lepoint.fr/societe/michel-onfray-la-france-doit-cesser-sa-politique-islamophobe-15-11-2015-1981858_23.php) va lui attirer les foudres d’une opinion chauffée à blanc, et on la comprend, par les attentats du 13.

« La France doit cesser sa politique islamophobe »….

Il est fou ?

Tellement fou que selon toute vraisemblance l’article avait été programmé dans ce numéro avant le déclenchement des assassinats de Paris. Coïncidence dramatique, et regrettable.

Mais sur le fond ? Si on met de côté son aspect provocateur, que dit cet article ? Il dit ce que plusieurs penseurs professent depuis longtemps : la création de l’état islamique, son succès, sa force de persuasion auprès des foules arabes, ne découlent pas de motivations religieuses.

Oh certes, il y a la promesse des 70 vierges, il y a les cris « allahou akbar « , il y a les références au coran brandies par les uns et les autres. Tout cela tient manifestement de l’inspiration musulmane et de la guerre de religion.

Mais on ne l’entend que de la bouche des exécutants.

Et les chefs ? Que sait-on de celui qui, semble-t-il, a créé et dirige le « califat » de « l’état islamiste » ? Rien. Un certain Abou Bakr al-Baghdadi, autrefois secrétaire, aujourd’hui silencieux. Entre lui et les manieurs de bombes et de fusils, quelle est la hiérarchie, qui sont les responsables intermédiaires, les officiers, les logisticiens, ceux qui mettent en œuvre la mécanique du diable ?

On sait, semble-t-il, une chose : les généraux du « califat » sont souvent d’anciens généraux irakiens. Tous éjectés de l’armée par le gouverneur américain Paul Bremer chargé par Bush junior en 2003 d’administrer directement l’Irak après l’élimination de Saddam Hussein. On les devine, ces généraux, plus motivés par la rancune nationaliste vengeresse que par les sourates guerrières du coran.

Alors tous les articles, les déclarations, les commentaires lus partout sur le thème « Que dit le coran sur le djihad » ne sont-ils pas hors de propos ? Ne serait-ce pas plutôt la rancœur, la vengeance, l’absence d’espoir visible, l’humiliation de l’éternel vaincu, qui arment les bras de notre ennemi ? Il paraît que le mot « djihad », traduit dans toute la presse par « guerre sainte », signifie en fait « combat »…

Il va de soi qu’aujourd’hui l’impératif est de combattre l’ennemi quelles que puissent être ses motivations. Et à coup sûr il ne s’agit pas dans l’esprit de Michel Onfray de se rendre ou d’abdiquer. Encore moins de se soumettre. Mais il est toujours préférable d’identifier le mal pour mieux le combattre. Et mieux prévenir sa résurgence.

113 Commentaires

  1. Ce qui est à peu près certain, c’est que si on avait laissé Saddam Hussein et Khadafi en place, tous dictateurs qu’ils étaient, nous n’en serions sans doute pas là.
    Mais cela n’enlève rien au caractère guerrier, mortifère et surbersif de l’islam.

  2. Souris donc

    Onfray est de ces philosophes mondains, providence des autres philosophes mondains (Eindhoven, BHL, Mazarine Pingeot) qui, faute de vendre, capitalisent sur une notoriété médiatique soigneusement cultivée et entretenue en se passant mutuellement le séné et la rhubarbe.
    Bref, aucun intérêt. La preuve, Laurent Joffrin s’en mêle.

  3. Guenièvre

    Bonjour à tous !
    Et Boko Haram, le groupe qui envoie des fillettes de 8 ans se faire exploser sur les marchés au Nigéria, c’est aussi une conséquence de la guerre contre Saddam Hussein, Impat 🙂 ? Pas vraiment puisque ce groupe a été créé en 2002, donc avant l’invasion de l’Irak…
    Ce qui est certain c’est que là où il y a la guerre, le terrorisme prospère. Mais ce n’est pas la guerre qui le crée, elle donne seulement un prétexte à ces abrutis. Soyons conscients que tout sera utilisé contre nous, donc ne faisons pas n’importe quoi mais à moins de se résigner à n’être qu’une grande Suisse et de n’avoir aucune action extérieure on ne sera pas à l’abri. Et encore ! Dans les justifications de l’EI en ce qui concerne la revendication des attentats il y a aussi des allusions à notre politique intérieure ( loi sur le voile et notre concept de laïcité qui est pour eux une offense ) !
    Quant à Michel Onfray … Je crois que l’on s’est beaucoup mépris sur lui. Il se définit lui-même comme anarchiste libertaire ou “post anarchiste”. L’hédonisme est depuis toujours son éthique( Le désir d’être un volcan – 1996 ) et pour lui l’Etat doit se borner à être au service de cet individu pour organiser cette société libertaire. Ses ennemis sont le totalitarisme et le libéralisme.

  4. Bonjour Guenièvre, je n’ai pour ma part rien à redire à votre commentaire ci-dessus sauf relever un oubli important. Vous oubliez la première guerre « du golfe » déclenchée en 1990, celle de Bush junior que vous mentionnez n’étant que la seconde.
    Dans la conséquence de ces guerres sur les esprits du Moyen-Orient, qui est l’objet de la position affichée par Onfray, la guerre de 1990 a compté, je crois, au moins autant que celle de 2003. En particulier par la longue présence de troupes américaines en Arabie afin de préparer cette guerre puis pour en assurer la base arrière post-opératoire.

  5. QuadPater

    Bonjour ! L’interview d’Onfray est réservée aux abonnés du Point.

  6. QuadPater

    tous les articles, les déclarations, les commentaires lus partout sur le thème « Que dit le coran sur le djihad » ne sont-ils pas hors de propos ?

    Non, car les musulmans en Europe figurent parmi les cibles de la (très efficace) communication de l’EI. Ceux qui y sont sensibles peuvent devenir des complices de l’ennemi, voire des ennemis.

  7. Lisa

    Xavier Raufer dit lui aussi que les gens à la tête de l’état islamique ne sont pas des religieux.
    Il rappelle aussi que cet « état » a plus de blindés que la France, entre autres armes plus nombreuses, je n’ai pas retenu les termes.
    Il pense que ce sont des états qui sont derrière Daech, mais lesquels ?

    Pascal Golnisch (chrétiens d’orient) disait lui son étonnement à la non réaction lors des attaques de Daesch, qu’on pouvait voir si on le voulait par satellite, je pense à la traversée de la plaine avant d’arriver à Palmyre.

  8. QuadPater

    Lisa j’ai lu ou entendu des personnes se posant la question « comment se fait-il que les Occidentaux n’ont pas vu l’EI … [et ici par exemple …s’approcher de Palmyre] »
    La question n’a pas lieu d’être. Tous les déplacements de l’EI, l’emplacement des puits pétroliers, etc… étant parfaitement connus, il vaut mieux s’interroger sur la raison pour laquelle ces informations ne sont apparemment pas exploitées. Je crois qu’on ne peut hélas que rester dans les hypothèses et autres supputations.

  9. Quad, « Non, car les musulmans en Europe figurent parmi les cibles »…
    En effet, les références au coran ne sont donc pas « hors de propos », elles sont insuffisantes et parcellaires.

  10. Guenièvre

    @ Impat,
    J’ai mal formulé ma dernière phrase : ses ennemis ( ceux d’Onfray ) sont le totalitarisme mais aussi le libéralisme.

    Une analyse psychanalytique du phénomène djihadiste :

    « Les traumatismes historiques ont une onde de propagation très longue, surtout lorsqu’une idéologie les relaye auprès des masses. Des générations se les transmettent de sorte que des individus se vivent en héritiers d’infamies, sachant les faits ou pas. L’année 1924 marque la fin du dernier empire islamique, vieux de 624 ans, l’abolition du califat, c’est-à-dire du principe de souveraineté théologico-politique en islam, et la fondation du premier Etat laïque en Turquie. Le territoire ottoman est dépecé et occupé par les puissances coloniales, les musulmans passent de la position de maîtres à celle de subalternes chez eux. C’est l’effondrement d’un socle vieux de 1 400 ans, la fin de l’illusion de l’unité et de la puissance. S’installe alors la hantise mélan­colique de la dissolution de l’islam dans un monde où il ne gouverne plus.

    Le symptôme de cette cassure historique est la naissance, en 1928, des Frères musulmans, qui est la traduction en organisation de ce qu’on pourrait nommer la théorie de « l’idéal islamique blessé » à venger. L’islamisme promet le rétablissement du califat par la défaite des Etats. Cette réaction est protéiforme : littéraliste, puritaniste, scientiste, politique ou guerrière. Elle véhicule le souvenir du traumatisme et le projette sur l’actualité désastreuse de populations qui souffrent, les expéditions militaires occidentales et les guerres civiles.

    Cet effondrement historique s’accompagne d’un clash inédit dans le modèle du sujet musulman. C’est un fait que les Lumières arrivent en terre d’islam avec des canonnières ; pour autant, des élites musulmanes deviendront partisanes des Lumières et de leur émancipation politique, auxquelles s’opposeront des « anti-Lumières », qui réclament la restauration de la souveraineté théologique et le retour à la tradition prophétique. Une discordance systémique apparaît alors dans le rapport du sujet de l’islam au pouvoir. Les uns veulent être citoyens d’un Etat, musulmans mais séparés de l’ordre théologique, les autres appellent au contraire à être davantage musulmans, encore et encore plus. D’où l’émergence de ce que j’ai appelé la figure du « surmusulman ». L’islamisme apparaît alors comme une défense de l’islam, si acharnée qu’elle veut se substituer à lui. Elle a mobilisé tous les anticorps d’un système se percevant en perdition. Mais la défense est devenue une maladie auto-immune, au sens où elle détruit ce qu’elle veut sauver.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/12/pour-les-desesperes-l-islamisme-radical-est-un-produit-excitant_4808430_3224.html#40ePTEHgdzOYUTv5.99

  11. Guenièvre

    C’est cette phrase qui me semble juste dans cette analyse :

    « Elle véhicule le souvenir du traumatisme et le projette sur l’actualité désastreuse de populations qui souffrent, les expéditions militaires occidentales et les guerres civiles. »

  12. Merci Guenièvre, je trouve l’analyse de ce Fethi Ben­slama extraordinairement intéressante et claire. Elle fait ressortir un fait qui m’échappait. Je considérais les deux guerres d’Irak comme le principal déclencheur de la rancœur arabo-musulmane levée à la suite des deux décennies (années 70 et 80) sans guerre, ayant suivi la fin de l’ère coloniale. En réalité ces deux guerres n’arrivaient pas sur un terrain mental vierge, elles appuyaient seulement là où ou ça avait déjà fait mal dans les années 20. Elles ont ravivé une flamme diabolique non encore éteinte.

  13. QuadPater

    Moi je trouve l’analyse de ce Fethi Ben­slama extraordinairement inintéressante.
    En quoi ce fatras « d’idéal islamique blessé  », de « surmusulman », de « maladie auto-immune » peut nous expliquer si le vivrensemble (sur la même planète !) est possible avec ces malades, où s’il est nécessaire de les exterminer jusqu’au dernier ?

  14. Souris donc

    Le surmusulman ne se sent plus grâce au bisounoursisme, au politiquement correct, au vivrensemblisme, au laxisme. La gauche bisounoursique a encouragé le surmusulman à passer à l’acte. Le surmusulman repasse sur les lieux de son crime, ivre d’impunité. Le surmusulman est un con qui nous prend pour des cons.
    S’il y a peut-être une raison historique, ce sont les printemps arabes. Sur lesquels nous avons fait de pathétiques contresens.

  15. Souris donc

    Projet de loi de finances 2016 : 438 millions à la Politique de la Ville.
    Plus que le budget affecté par Schengen à Frontex. C’est ce qu’on appelle avoir le sens des priorités.

  16. Quad, exterminer les assassins jusqu’au dernier, oui. Exterminer aussi les assassins en puissance, oui. Mais on n’exterminera pas des dizaines de millions de gens. Il restera donc une foule avec laquelle il faudra vivre et parler. Il est pour cela nécessaire de comprendre ce qu’elle pense.
    Sun Tsu l’a dit bien avant nous.

  17. QuadPater

    Impat, je suis persuadé qu’ils nous comprennent mieux que nous nous comprenons nous-mêmes. Ils savent en particulier que nous ne les comprenons pas. Ils savent aussi que des meurtres sans raison, au hasard, même peu nombreux, nous désarçonnent, alors que quelques réactions aux assassinats de janvier 2015 en France ont montré que certains d’entre nous peuvent accepter des exécutions selon une loi qui n’est pas la nôtre… tant notre capacité de compassion est grande.
    L’objectif de ce qu’il faut considérer comme des défis, des provocations – et non comme une « tuerie de masse » comme je l’ai lu – me paraît très flou. Le but n’est visiblement pas de nous massacrer. 150 morts cette année (assassinats ciblés en janvier, meurtres arbitraires en novembre) alors que plus de 2000 Français naissent chaque jour, on a de la marge.
    150 morts… Nous sommes suffisamment touchés pour nous déclarer en guerre mais nous avons suffisamment de recul pour faire fleurir nombre d’émissions et d’ouvrages pour analyser la chose.
    Quel est le but, à part faire monter le désir de vengeance dans un pays disposant de capacité militaires respectables ? Faire savoir à chaque Européen qu’il peut être frappé quand il boit une bière, quand il assiste à un concert ou quand il fait une rando en Algérie ? Quel bénéfice au final pour l’EI d’attaquer notre sentiment de sécurité ? Ils n’espèrent tout de même pas que nous allons faire allégeance à leur « califat » ?

  18. Et si les tueurs se servaient de l’EI comme d’un paravent ?
    Et si les tueurs, nos compatriotes ( je n’y peux rien c’est ainsi que l’on dit parlant de français ) étaient les premiers « soldats  » de cette guerre civile qui nous pend au nez ?

  19. Souris donc

    Pas sûr que le message nous soit adressé. Peut-être un message de recrutement de chair à canon, afin que les pires imbéciles que nous avons réchauffés en notre sein accourent, séduits par le romantisme guerrier.
    Le message nous est d’autant moins adressé qu’il rate son objectif, puisque les sempiternelles mêmes explications marxistes ressortent des cartons. Hier soir, un journaliste expliquait que le retour sur la scène de crime caractérisait le psychopathe, le pyromane venant contempler l’incendie qu’il a allumé.
    Enfin, on progresse, on n’entend plus parler du loup solitaire autoradicalisé.

  20. Ils ont commencé dès l’an I de l’Hégire
    Ils ont déboulé jusqu’à Poitiers en 110 ans. Ont régné sur l’Espagne jusqu’en 1492. Et ce ne fut pas un Âge d’Or pour tout le monde. Les Koufars en savent quelque chose
    Ils furent battus à Lepante, refoulés à Vienne
    Ils ne renoncent jamais.
    L’argent du pétrole et l’Internet les remet dans la course
    L’argent coule à flot, faisant taire celui-ci, collaborant celui-là. Ils atteignent des gouvernements entiers. Les idiots utiles bénévoles font le reste.
    Nous pleurons 130 morts. Nous n’aurons plus de larmes pour les prochains.
    J’ai une fois écrit sur antidoxe que j’avais, gravé dans un repli d’une circonvolution cérébrale , le souvenir de quelques siècles de dhimmitude.
    Bienvenue au club

  21. Une phrase a sauté
    Et j’ai exercé dans une ville de banlieue riante devenue en 30 ans une des villes les plus dangereuses de France. Ce qui nous arrive était inévitable

  22. Guenièvre

    @ Quad,
    « Moi je trouve l’analyse de ce Fethi Ben­slama extraordinairement inintéressante »

    Quad, je m’attendais à cette réaction puisque vous ne « croyez pas  » à la psychanalyse. 🙂
    En ce qui me concerne je la trouve intéressante. J’ai si souvent entendu des copains arabes faire allusion à cette partie flatteuse de leur histoire que je ne doute pas que certains puissent attiser un ressentiment à partir de cette frustration commune. C’est, d’ailleurs, depuis 1928, la base théorique des « Frères Musulmans  » qui ont comme objectif une renaissance islamique et la lutte contre l’influence occidentale. Mais c’est juste de ma part un désir de comprendre. Et ce n’est certainement pas la seule explication. Et je n’en tire aucune conclusion … Ce qui est passé est passé, on ne reviendra pas dessus…

    « Quel bénéfice au final pour l’EI d’attaquer notre sentiment de sécurité ? Ils n’espèrent tout de même pas que nous allons faire allégeance à leur « califat » ?

    Leur but est simple et je crois : déstabiliser les pays occidentaux où se trouvent une communauté de musulmans importante, provoquer une guerre civile larvée ou réelle pour détacher complètement cette communauté du reste de la population. D’où l’appel au  » pasdamalgame » de nos dirigeants qui ne sont pas toujours forcément des bisounours ( il y en a certainement mais pas tous contrairement aux journalistes qui sont une majorité ) et qui ont peur de réactions violentes envers les musulmans. Appel tout à fait méprisant à l’égard des français et complètement contre-productif .

  23. Guenièvre

    « J’ai une fois écrit sur antidoxe que j’avais, gravé dans un repli d’une circonvolution cérébrale , le souvenir de quelques siècles de dhimmitude. »

    Ce qui conforte la phrase du psychanalyste Fethi Ben­slama, loaseaubleu.
     » Les traumatismes historiques ont une onde de propagation très longue ».

    Dans votre cas et chez de nombreux membres de la communauté juive, ce traumatisme a développé une capacité très aiguë à ressentir et prévoir le danger, capacité que certains appellent de façon qui me semble toujours hâtive et méprisante, « paranoïa ». Dans le cas de trop nombreux musulmans il a développé un ressentiment qui devient mortifère.

  24. Guenièvre Nous sommes des sismographes. D’autres diraient le canari dans la mine

  25. Le sismographe n’alerte qu’au moment du tremblement de terre.
    Je pense davantage à ces animaux de la ferme qui expriment leur inquiétude par des agitations inhabituelles, bien avant l’arrivée du tremblement de terre.

  26. Souris donc

    Le déni est aussi une maladie du psychisme, Guenièvre.
    Déni après les attaques de Charlie et de l’hypercasher. Qu’ont-ils fait ? Rien. Si, l’urgence était de désigner les coupables d’islamophobie, de traquer les dissidents. De tomber à bras raccourcis sur Finkie. Je suis Charlie ! Liberté d’expression ! Oui mais seulement pour ceux qui sont conformes au dogme. Les autres, traînés devant les tribunaux. Pétitions pour qu’ils perdent leur travail. La contestation de la minute de silence, les bravos à Coulibaly et aux Kouachi : provocations d’ados. Déni.
    Pourquoi a-t-on attendu 10 mois pour mettre en œuvre les moyens dont on se vante aujourd’hui, les perquisitions, les arrestations, le déploiement de 10 000 soldats sur le territoire national ?
    Avant, la Marseillaise, le drapeau, le mot patriote étaient des symboles du chauvinisme le plus cocardier. Maintenant Hollande appelle à pavoiser. Bref, devant l’évidence, il mange son chapeau.

  27. Guenièvre

    Je suis tout à fait d’accord avec vous Souris. J’ose espérer, malgré tout, qu’un tout petit nombre est lucide et sincèrement effrayé devant ce qu’il découvre et que le « padamalgame » n’est qu’une réaction – je le répète, une réaction méprisante, paternaliste et extraordinairement maladroite de toute façon- pour prévenir une éventuelle flambée de violence contre les musulmans.

  28. Souris donc

    Sur l’amalgame, Natacha Polony. Nous sommes la France.
    Plutôt intéressant, écrit avant le funeste vendredi 13.
    Le livre commence par Récit d’un tremblement de terre. La déclaration de guerre du 11 Septembre. Et le déni commence La mondialisation des haines en même temps.

    L’amalgame n’existe pas que chez nous : le web grâce auquel les caricatures de Mahomet sont amalgamées à ce qui se fait de pire en caricatures d’extrême droite par les blogs rejetant les valeurs occidentales, histoire d’exciter la rue et d’attiser la haine. Rejet (ou peur) d’une globalisation déculturée et du merveilleux métissage. Comme nous, mais en plus identitaire. En plus radical. En nettement plus sanguinaire.

    Polony conclut On ne bâtit rien sur la bêtise.
    « Ce n’est pas par des débats citoyens que l’on apprend l’empathie, le respect, la tolérance […] Les options type autruche et drapeau blanc, bien consensuels » nous empêchent de nous interroger sur notre identité. Nous sommes la France. Qui est ce Nous ?

    Ceci est une autre histoire. Polony est faiblarde sur ce Nous. Elle tombe dans l’exhortation. « Les Français de préférence qui n’auront que la nationalité du cœur et de l’âme. ».
    Les Français de préférence, jolie expression.

  29. Tibor Skardanelli

    « Ne serait-ce pas plutôt la rancœur, la vengeance, l’absence d’espoir visible, l’humiliation de l’éternel vaincu, qui arment les bras de notre ennemi ? Il paraît que le mot « djihad », traduit dans toute la presse par « guerre sainte », signifie en fait « combat »… »

  30. Tibor Skardanelli

    « Ne serait-ce pas plutôt la rancœur, la vengeance, l’absence d’espoir visible, l’humiliation de l’éternel vaincu, qui arment les bras de notre ennemi ? Il paraît que le mot « djihad », traduit dans toute la presse par « guerre sainte », signifie en fait « combat »… »
    Ah, la rancoeur des voyous de banlieues qui sont venus tirer dans le tas de jeunes bobos prêts à se lever contre l’insupportable racismes des beaufs de souche !
    L’humiliation de l’éternel vaincu par les prébendes de toutes sortes et la vente de drogue !
    Le bras de notre ennemi est armé par la haine, et croire que l’islam n’a rien à voir là-dedans est une preuve de
    qu’ils ont raison, il ya quelque chose d’écoeurant de se préoccuper des assassins et de leurs frères pendants qu’ils nous massacrent. C’est bien simple à chaque fois que des fanatiques musulmans commettent le pire on se lamente sur l’islamophobie.
    Mais dormez bien bonnes gens pendant ce temps-là on étiquette les produits juifs en Europe, peut-être parce que nous sommes finalement convaincus que si on nous hait c’est parce que nous laissons tout faire aux singes et aux porcs, qu’il est temps de les remettre au pas. Onfray a d’ailleurs aussi dit des choses à ce sujet.

  31. Souris donc

    Hello, Skarda ! Un bonheur de vous lire et de vous revoir sur Antidoxe !
    Et padamalgam ! Les voyous de banlieue tirant dans le tas de jeunes bobos prêts à se lever contre l’insupportable racisme des beaufs de souche (contre les beaufs de souks)

    http://www.contrepoints.org/2015/11/22/229938-pas-damalgame-critique-et-contre-critique

    Formule automatique de la bienpensance sociétale de gauche

    « Pas d’amalgame » a progressivement glissé vers le « Circulez, y a rien à voir ! » Il a été dangereusement récupéré par nos dirigeants pour masquer, non seulement les échecs de leurs politiques d’intégration des immigrés de confession musulmane, mais également l’instrumentalisation qu’ils ont faite de ces populations dans un but entièrement électoraliste.
    Les petits problèmes, puis les plus grands problèmes s’ajoutaient les uns aux autres – voile islamique, burqa, menus dans les cantines, horaires de piscine pour les femmes musulmanes, esclandres à l’hôpital, criminalité et trafics en tous genres, « territoires perdus de la République » – mais les autorités publiques ont préféré jeter le voile d’ignorance du « Pas d’amalgame » sur tout cela.

  32. Souris donc

    Les gauchiottes de la sphère politico-médiatique sont complètement affolés. Du n’importe quoi. « Ne pas céder à l’angoisse ». Ils cèdent.
    Au fait, on n’a toujours pas réussi à lire l’intégralité de l’article du Point concernant Onfray et l’islamophobie.
    Onfray, tour à tour aficionado de Besancenot, Bové, Mélenchon. Et maintenant ? Le Pen ?

  33. L’AMF – Association des Maires de France – que préside M.Baroin, sort un «Vade mecum sur la laïcité»

  34. QuadPater

    Patrick, ne vous inquiétez pas, le laïcisme ne passera pas.

    En effet on ne peut décemment pas vouloir écarter de la vie publique des manifestations de la foi chrétienne au nom d’un « vivre ensemble » qui est lui-même une injonction élémentaire du christianisme (aime ton prochain, qu’y disaient…). D’ailleurs je n’arrive pas à comprendre comment les chrétiens ont pu se faire piquer cette notion. Sont forts ces gauchards.

    On ne m’obligera pas à vivre avec les musulmans, ce peuple barbu, misogyne, envahissant, crachant et pleurnichard, qui se fout de la vivrensemblitude comme de sa première babouche.

    Alors quoi, vivre ensemble avec les juifs et les coiffeurs ?
    Oui, pourquoi pas, tant qu’on ne m’impose pas de rapports sexuels.
    Mais avec les salafistes et leur fan-club, non, non, non….

  35. Quad, « le laïcisme ne passera pas »…
    Il faut en tout cas l’empêcher de passer, mais il a tant poussé la porte depuis des décennies qu’il a réussi à affaiblir nos défenses. Je l’accuse, cet esprit laïcard, d’avoir pris une part involontaire mais active à l’envahissement musulman.

  36. QuadPater
    Seriez-vous artistecapillairophobe ?

  37. Souris donc

    Zozio, c’est capillicultophobe. Avec des morceaux de culte dedans, comme islamophobe.

  38. Merci, de couper les cheveux en quatre

  39. QuadPater

    Je le suis presque autant que Desproges, loaseau. 😉

  40. Souris donc

    Demain, torchez-vous dans le drapeau et votre photo obtiendra le premier prix du concours FNAC

  41. Guenièvre

    Ce que J.Glavany vient de déclarer chez E.Brunet est tout simplement énorme ! A la question de savoir pourquoi toutes les mesures que le gouvernement vient de prendre ( déchéance de nationalité , contrôles au frontières etc…) n’ont pas été prises avant alors même que certaines de ces mesures étaient préconisées par L.R et le F.N, il a répondu :
    « Mais vous n’êtes pas sans savoir qu’il s’est passé quelque chose le 13 novembre … »

    C’est donc l’aveu que l’on attendait 130 morts pour prendre ces mesures !! Parce que les attentats de janvier ce n’était pas déjà suffisant ? Au bout de combien de morts estime-t-on qu’il faut agir ?
    Le gouvernement PS est piégé mais PERSONNE pour l’instant ne lui fait remarquer cette évidence : soit il estimait après janvier que la situation n’était pas assez grave pour prendre ces mesures et il a failli soit il savait qu’elle était grave et il a aussi failli en ne les prenant pas !

  42. Guenièvre, je pense qu’il savait que c’était grave, car les médias ne cessaient de nous alerter sur le risque de nouvel attentat. La déclaration de Jean Glavany est effectivement énorme, comme le fut pendant 10 mois l’attentisme frileux du pouvoir et du PS.

  43. Peut-être estimaient-ils que seuls les caricaturistes et les juifs étaient visés, et non les « Français innocents » comme dirait Barre !
    Maintenant que tout un chacun est visé, ils prennent les choses plus au sérieux. C’est lamentable, mais c’est ainsi.

  44. Souris donc

    Je ne crois pas, Patrick. Ils étaient tout simplement bloqués par le politiquement correct, l’angélisme, le vivrensemblisme, le padamalgam, l’antiracisme, la pression des associations, l’électoralisme.
    Sinon, ils se seraient bougés lorsque le chef d’entreprise de l’Isère a été décapité. Lorsque les voitures entraient dans les foules au cri d’Allah Ouakbar. Lorsque la copine gendarmette de Coulibaly, affectée au site opérationnel de renseignement de Rosny sous Bois, enfilait la burqa en quittant son service et ne rechignait à faire visiter le site de Rosny à ses potes racailleux.
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-liaison-dangereuse-de-la-gendarmette-avec-un-proche-d-amedy-coulibaly-04-02-2015-4505897.php

    On a été dans le déni, les explications foireuses, les accusations d’islamophobie, le muselage de la liberté d’expression, pendant 10 mois.

  45. La vision de Souris me semble plus proche de la réalité. Cet aveuglement (blocage, dit Souris à juste titre) n’a été que le prolongement sur son erre pendant 10 mois du navire « politiquement correct » fonçant à toute vapeur bobo depuis des années.

  46. Souris donc

    J’oubliais le Thalys.
    Et pour en revenir aux Coulibaly, celui de Nice, qui a agressé au couteau 3 militaires en faction devant un centre culturel juif, avait fait un voyage d’agrément de Rome en Turquie, dont il a été refoulé. Après s’être fait refouler d’une salle de sport dans les Yvelines, pour prosélytisme agressif. Avant qu’on s’aperçoive qu’il braquait tout ce qui lui tombait sous la main, banques, discothèques, magasins.

    Les Coulibaly chez eux en toute liberté.
    Pourquoi se gêner, puisqu’on est encouragé par le lamentable cépaçalislam.
    L’islam, c’est le djhad au repos, le djihad, c’est l’islam en action.

  47. QuadPater

    L’islam, c’est le djhad au repos, le djihad, c’est l’islam en action.

    Dans le même genre on a aussi « l’Arabie saoudite, c’est un Daech qui a réussi ».

  48. Guenièvre

    « On a été dans le déni, les explications foireuses »

    Oui souris, je suis d’accord mais ce n’est pas en contradiction avec ce que dit Patrick à savoir que les « explications foireuses » en janvier c’était par exemple :  » Il est inadmissible de tuer mais on pourrait par ailleurs s’interroger sur le fait que ce genre de caricature est blessante pour nos compatriotes musulmans. Il faut faire preuve de responsabilité et de respect… »
    ou alors
     » Veillons à pas importer le conflit israélo palestinien sur notre territoire » !
    Lorsque le chef d’entreprise a été décapité, il était toujours possible de suggérer que c’était un règlement de compte personnel, d’ailleurs je l’ai entendu…Je ne dis pas qu’ils croyaient à toutes ces « explications » mais en tous cas ils faisaient semblant d’y croire. Aujourd’hui ils n’ont plus d’explication autre que : ces abrutis veulent nous tuer quoi que l’on fasse et quoi que l’on soit….

  49. QuadPater

    Vous avez remarqué, loaseau ? Le Point oppose à la décision ouverte, officielle, publique d’un élu les critiques anonymes de commentaires Facebook. C’est une méthode digne d’un tract, pas d’un article. Le Point ne fait plus de journalisme depuis longtemps.

    Vous n’auriez pas un article délivrant la même info, mais paru dans dans un organe de presse qui mérite ce nom ?

  50. Demain 27 novembre hommage national aux victimes : je ne marche pas. Parce que c’était prévisible, que tout le monde savait et a attendu l’orage

  51. Nous ne pouvons plus accueillir de réfugiés en Europe, dixit Manuel Valls.
    Manuel Valls xénophobe ou islamophobe ??

    😉

  52. @ L’Oiseau Bleu,
    Pareil !
    Demain je participerai à la collecte de la Banque alimentaire. Je ferai au moins oeuvre utile.

  53. Souris donc

    Patrick, Manuel Valls, de plus en plus lucide ?
    Les frondeurs doivent être mal. Et toute la faune psycho-sociologique dont c’est le fond de commerce.
    http://www.liberation.fr/france/2015/11/25/valls-aucune-excuse-sociale-sociologique-et-culturelle-ne-doit-etre-trouvee-au-terrorisme_1416046

  54. Souris donc

    Lepénisation des esprits. Droitisation. C’est Buisson promu conseiller occulte du PS. Visiteur du soir. Où vont-ils s’arrêter ? Il faut sortir les drapeaux, chanter la Marseillaise, tous attributs de l’extrême-droite la plus nauséabonde. Bientôt Fouquet’s et Rolex. Voire même Jeanne d’Arc.
    Des comiques dans leur genre gauche.
    Le comique troupier de l’Invincible Nouille de Guerre : retour en grâce de Bachar. Poutine c’est fait, on oublie la fiotte occidentale et la Gay-ropa, des mots malheureux.

  55. Souris donc

    Charte de la honte.
    Aller directement sur le site de la ville de Béziers :
    http://www.ville-beziers.fr/sites/ville-beziers.fr/files/media/pdf/charte_mosquees_beziers1.pdf
    Pas de quoi s’étrangler.
    Valls ne va pas tarder à la mettre en œuvre et les frondeurs pourront crier à la ménardisation des esprits.

  56. QuadPater

    Marine le Pen, scandalisée, dénonce la vallsisation des esprits.
    « À Béziers, Ménard fait le lit du PS » s’étrangle-t-elle.
    Elle veut créer un front républicain non national, non, bref, un front tout court contre le retour des jours les plus sombres de la Russie stalinienne.
    😛

  57. QuadPater

    Cérémonie d’hommage aux victimes.

    Interprétation de « Quand on n’a que l’amour » de Jacques Brel, par Camélia Jordana, Yaël Naim et Nolwenn Leroy

    Mon esprit ménardisé se fiant aux patronymes, j’étais étonné de ne pas voir de chanteuse arabe pour contrebalancer la présence malfaisante d’une juive 😉
    Je suis rassuré, la mère de C. Jordana est algérienne, le politiquement socialiste est donc toujours parfaitement correct.

  58. Bon, bon…Et le chômage, au fait ?

  59. – Écouté tout à l’heure Hollande déclare aux victimes que la France restera telle qu’ils l’auront connue.
    C’est ça qui est inquiétant !
    – la Une du Monde daté d’hier : après les attentats l’ Europe se referme
    Plus subliminal que ça tu meurs

  60. Impat le chômage ? Quel chômage ? Dans la trappe du compassionisme
    ( pour compassionisme le correcteur automatique m’a proposé  » combat sioniste !!! )

  61. Nos média, négligeant le message d’Abdelwahab Meddeb,, ont préféré « pousser ״Tarik Ramadan

    http://www.danilette.com/2015/11/comment-en-est-on-arrive-la-georges-bensoussan.html

  62. Souris donc

    Le chômage en hausse malgré les emplois aidés et autres astuces comptables ? La courbe ne veut pas s’inverser ?
    On pavoise. Les télés vont montrer les images avec commentaires avantageux. Demain, c’est la Cop21, la centaine de chefs d’état et de gouvernement. Les télés vont montrer les images avec commentaires avantageux.

    Le jour de gloire est arrivé !

  63. Souris donc

    Excellente analyse de Georges Bensoussan.
    J’ajouterais à Là où il fallait insister sur l’appartenance commune à la nation, on a mis en avant la diversité
    C’est quand l’expression Chance pour la France a été contestée à cause de son énormité, qu’on a encensé la Diversité. Sous-entendu, on ne peut pas être contre la diversité. Diversité, c’est coloré, pluriel, ouvert, joli. Qui est contre la Diversité est un méchant. Personne n’a envie d’être le méchant.

  64. QuadPater

    Souris, n’oublions pas que la diversité est la méthode utilisée par la Nature pour créer une même compétence chez plusieurs espèces différentes. Ex. la capacité de se déplacer en l’air : le problème a été résolu de façon très variée par les oiseaux, les chauves-souris, les poissons volants… Quel meilleur support marketing que cette diversité naturelle ?

  65. La diversité présente également à la télévision dans les spots commerciaux. Mais les hommes musulmans sont curieusement absents: pas un frère pour vanter les mérites d’une Clio, ou de la pizza même végétarienne. Pour les bouteilles de butane , ou les engrais azotés ça on peut comprendre
    Quant aux rares femmes elles font de la figuration passive.
    Je me souviens de William Saurin lançant il,y a une vingtaine d’années une campagne publicitaire vantant ses plats cuisinés ethniques
    Paella chantée par Conchita, Carmen, et Rosita
    Spaghetti par Gina,,Sophia, Rossana etc…
    Mais curieusement pour le couscous ce furent : Anne-Sophie, Marie-Chantal, et Isabeau ( je transpose. Mais c’ést dans l’´esprit des publicistes )
    William Saurin fit savoir que des prénoms typés auraient provoqué un rejet de la marque et qu’on avait préféré faire dans le décalé

  66. PS : par contre les bambins noirs ça marche fort, également les nourrissons d’origine maghrébine à peine nés.
    Mais ça ne méritait pas 130 morts

  67. QuadPater

    Et puis la diversité c’est le contraire de l’uniformité, de la grisaille. Enfin de la blanchaille.

  68. QuadPater

    Onfray prend du recul. Il ferme son compte Twitter pour ne pas passer son temps à commenter les commentaires et reporte la parution de son prochain bouquin, initialement prévue en 2016.
    Bon. Le titre est « penser l’islam » ; il doit y avoir des non-événements plus graves que sa non-parution.

  69. Souris donc

    On tente de nous faire gober le vivrensemblisme ( = on n’arrive plus à maîtriser l’immigration vu le regroupement familial et le droit du sol, donc on s’en prend au racisme). Les promoteurs de la Diversité sont, regardez de plus près, les habituels commissaires politiques (en « comités permanents », « collectifs contre la discrimination », et autres « actions citoyennes »).
    Le label Diversité, des idéologues derrière lesquels court le marketing (le plat préféré des Français : le couscous. La personnalité préférée des Français : Yannick Noah)
    La Nouille tente maintenant de nous fourguer la Génération Bataclan. Après la Génération Mitterrand. Des fois que ça marche.

  70. Souris, dans votre image de la diversité, il manque les couleurs du drapeau LGBTIetc. Pourtant ils sont très divers eux aussi !

    🙂

  71. Souris donc

    Mince, le drapeau arc-en-ciel !

    En échange pour vous, Patrick, Zaz, sa voix rauque un peu cassée, sa solide formation musicale classique. Aurait pu chanter aux Invalides.

  72. Souris donc

    Aussi bien que le « Perlimpinpin » de Barbara chanté par Dessay.
    https://www.nomorelyrics.net/fr/Barbara/Perlimpinpin-paroles.html

  73. Ceci vous intéressera peut-être : <a href="Elisabeth Lévy : « La gauche lyncheuse a perdu ». »>une interview d’Elisabeth Lévy.

  74. Chanson scoute en 1943 : le même nazisme

    La nuit enveloppe le monde
    Une nuit de misère et de mort
    où grouillent des ombres immondes
    la peur, la haine, les remords
    dans les ténèbres en marchant
    nous avons lancé notre chant
    Une espérance a brillé dans nos yeux
    une espérance est montée dans les cieux
    Pour le Monde triste et vieux
    espoir sacré de l’ordre plus humain
    que nous bâtirons demain

  75. Manque un petit bout de phrase : Mais le même espoir

  76. Et voici un chant appris dans mon enfance. Qui a encore le courage de le chanter ?

    Ref. Je suis chrétien ! Voilà ma gloire,
    mon espérance et mon soutien,
    mon chant d’amour et de victoire :
    Je suis chrétien ! Je suis chrétien.

    1 Je suis chrétien ! j’ai Dieu pour Père ;
    je veux l’aimer et le servir ;
    en Lui je crois, en Lui j’espère,
    Pour Lui je dois vivre et mourir.

    2 Je suis chrétien ! je suis le frère
    du Christ Jésus, mon Rédempteur ;
    le suivre en tout, jusqu’au Calvaire,
    c’est mon devoir ; c’est mon honneur.

    3 Je suis chrétien : je suis le temple
    du Saint-Esprit, le Dieu d’amour.
    Le ciel l’adore et le contemple…
    le cœur qui l’aime est son séjour.

    4 Je suis chrétien : la sainte grâce
    De foi, d’amour remplit mon cœur ;
    la grâce au ciel me rend ma place :
    j’y veux marcher d’un pas vainqueur.

    5 Je suis chrétien : j’attends, je prie,
    je reste ferme en mes combats,
    les yeux fixés sur ma patrie,
    où le Très-Haut me tend les bras.

  77. Patrick n’y voyez aucun irrespect dans ce qui suit :
    Entonné par Fernand Raynaud dans son sketch  » le plombier « 

  78. Oups !
    NE voyez aucun respect dans ce qui suit

  79. @ L’Oiseau, respect ou irrespect ?

  80. Irrespect bien entendu. Voir mon 18:03

  81. Je recommence : Patrick ne voyez aucun irrespect dans mon post. C’est juste pour le fun

  82. Souris donc

    Sur le site gouvernemental. Pour les mal comprenants, avec des exemples pour illustrer.

    Participons tous à l’hommage national. Montrons que nous sommes #fiersdelaFrance !
    Voici comment faire.
    http://www.gouvernement.fr/partagez-hommage-national

    L’apothéose de la nunucherie festive sans tenue et sans dignité, la consigne 2 :
    Faites un selfie (ou une photo) en bleu blanc rouge.

    Hommage national, un selfie !

  83. QuadPater

    Ah Souris c’est tellement gros, je ne vous ai pas crue. Elle a fumé du hashtag, me suis-je rigolé in petto.
    Eh non. Toujours plus bas, toujours plus nouilles, plus ridicules, plus minables, laids, bêtes, cons !
    Allez plus qu’un an et demi.

  84. Quad, laids et cons à la fois pour « paraphraser » Jacques Brel ? 🙂

  85. Heureusement que vous êtes là, ma bouffée d’oxygène quotidienne.

  86. Souris donc

    Le vendredi 13, jour de attentats, le Tribunal Administratif est saisi.
    Les vandales ne sont pas qu’à Palmyre ! Rien que ça.
    Ce sont des abonnés de l’Opéra Garnier qui se plaignent…pour quelques cloisons amovibles entre quelques loges pour gagner quelques places.
    Ils se sont battus et insultés comme des Jawad. Référé rejeté, puis accepté avant-hier. Décision la semaine prochaine.
    Je crois que je vais faire un papier pour détendre l’atmosphère.

  87. Souris donc

    Sur les selfies, sobre et cinglante analyse de Théophane Le Méné sur le FigaroVox.
    Halte au patriotisme des bisounours :
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/27/31003-20151127ARTFIG00270-des-selfies-des-tweets-halte-au-patriotisme-des-bisounours.php

  88. QuadPater

    Yess Impat.
    Vous ne trouvez pas qu’ils sont laids ? Au moins ceux qui ont figure humaine.

  89. Souris donc

    Comme avec la diversité, le marketing récupère. Ou précède la tendance.

    Pub Canal +, une famille adopte un marcassin (c’est vrai qu’ils sont mignons comme des peluches et faciles à apprivoiser comme des toutous)

    Pub Leroy-Merlin, il y a déjà un an, « Le selfie, vous pouvez être fiers ». Troublant, on dirait la propagande gouvernementale #fiersdelaFrance.

  90. Souris,
    « une famille adopte un marcassin »
    Mais c’est hautement discriminatoire ! Un marcassin, un animal « haram« , mais que fait l’observatoire de l’islamophobie ?

  91. Souris donc

    Marketing Poutine :
    Pardonner aux terroristes, c’est le rôle de Dieu. Les envoyer auprès de Lui, c’est mon affaire.

    Marketing Hollande :
    – Grande Conférence Sociale
    – Choc de Simplification
    – Grande Remise à Plat Fiscale
    – Boîte à Outils anti-chômage
    – Trajectoire de Compétitivité
    – Emplois d’Avenir
    – Inversion de la Courbe du Chômage
    – Conseil Stratégique de l’Attractivité
    – Grande Réforme Territoriale
    – Projet de Loi d’Avenir pour l’Agriculture
    – Stratégie Nationale de Santé
    – Ré-enchanter la Politique
    – Pacte de Responsabilité
    – Le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité
    – Votez #MaRegionAGauche
    – Le Changement c’est Maintenant

  92. QuadPater

    Vous remarquerez que le marcassin devient insupportable quand il grandit.
    Comme les noirs américains des années 60 les marcassins ne peuvent tenir un rôle de héros. Même dans Astérix, hélas…
    Non inutile de plaisanter les arabo-musulmans font peur et leur pression, leurs menaces, leur nombre, leur agressivité font plier notre civilisation judéo-chrétienne, qui tel un parent incompétent ne sait pas reagir quand on l’accuse en pleurnichant d’être méchante ou injuste.

  93. Souris donc

    Je n’aime pas Matzneff. Sa fiche wiki indique une intense activité intellectuelle autour de son fonds de commerce, la pédophilie. Mais attention, pas celle du vulgaire violeur d’enfants. La pédophilie noble.
    Nous le considérions comme un individu pathétique dont l’activité principale consistait à écrire des articles relatant comment il allait reluquer la nymphette à la Piscine Deligny. Un vieillard libidineux minaudant. Il devait avoir 40 ans.
    Mais son article sur la Génération Bataclan : pas mal. Matzneff se bonifierait avec l’âge ?
    Nietzsche a dit la même chose en son temps, dans son Zarathustra.
    La Génération Bataclan, c’est le Dernier Homme.

  94. Souris donc

    Le Dernier Homme.
    Ainsi parla Zarathustra.

    Je leur parlerai de ce qu’il y a de plus méprisable au monde, je veux dire du « Dernier Homme ».
    Et Zarathoustra parla au peuple en ces termes :
    […]
    Hélas ! Le temps vient où l’homme deviendra incapable d’enfanter une étoile dansante. Hélas ! ce qui vient, c’est l’époque de l’homme méprisable entre tous, qui ne saura même plus se mépriser lui-même.
    Voici, je vais vous montrer le Dernier Homme: « Qu’est-ce qu’aimer? Qu’est-ce que créer? Qu’est-ce que désirer? Qu’est-ce qu’une étoile? » Ainsi parlera le Dernier Homme, en clignant de l’œil*.
    La terre alors sera devenue exiguë, on y verra sautiller le Dernier Homme qui rapetisse toute chose. Son engeance est aussi indestructible que celle du puceron; le Dernier Homme est celui qui vivra le longtemps.
    « Nous avons inventé le bonheur », diront les Derniers Hommes en clignant de l’œil*.
    […]
    Un peu de poison de temps à autre ; cela donne des rêves agréables; beaucoup de poison pour finir, afin d’avoir une mort agréable.
    On travaillera encore, car le travail distrait. Mais on aura soin cette distraction ne devienne jamais fatigante.
    On ne deviendra plus ni riche ni pauvre; c’est trop pénible. Qui voudra encore gouverner? Qui donc voudra obéir? L’un et l’autre trop pénibles.
    Pas de berger et un seul troupeau ! Tous voudront la même chose pour tous, seront égaux; quiconque sera d’un sentiment différent entrera volontairement à l’asile des fous.
    « Jadis tout le monde était fou », diront les plus malins, en clignant de l’œil*.
    On sera malin, on saura tout ce qui s’est passé jadis; ainsi l’on aura de quoi se gausser sans fin. On se chamaillera encore, mais on se réconcilie bien vite, de peur de se gâter la digestion.
    On aura son petit plaisir pour le jour et son petit plaisir pour la nuit; mais on révérera la santé.
    « Nous avons inventé le bonheur », diront les Derniers Hommes, en clignant de l’œil* ».

    Ici prit fin le premier discours de Zarathoustra qu’on appelle aussi le prologue : car à ce moment les cris et l’hilarité de la foule l’interrompirent. « Donne-nous ce Dernier Homme, ô Zarathoustra, criaient-ils; fais de nous ces Derniers Hommes ! Et garde pour toi ton Surhumain ! »

    *En clignant de l’œil (blinzeln= avec l’air entendu du con à qui on ne la fait pas)

  95. Je n’aime pas Matzneff, mais comme le dit un vieux proverbe yiddish
    : « La m… ça peut parfois servir à éteindre le feu… »

  96. À propos de Matzneff Comme le dit un vieux proverbe Yiddish : « La m… ça peut parfois servir à éteindre le feu… »

  97. Pas si hors sujet que ça
    Aujourd’ hui 2 décembre 2015 – alors que le soufflé retombe, et que les rares drapeaux rentrent dans leur fourreau – célébrons le 220° anniversaire de la Victoire d’Austerlitz
    En 2005 Chirac et de Villepin avaient refusé d’en commémorer le bicentenaire – tout en envoyant La Royale à Trafalgar célébrer aux côtés de La Navy la défaite de la flotte française – je nous offre en cadeau le récit d’Austerlitz qu’en fit Edmond Rostand dans l’ Aiglon :

    D’OBENAUS, balbutiant.
    Mais je… je ne sais pas… Votre Altesse veut rire…

    LE DUC
    Vous ne le savez pas ? Moi, je vais vous le dire.
    (Il se lève.)
    Le six octobre mil huit cent cinq…

    DIETRICHSTEIN et D’OBENAUS, se levant.
    Hein ? Comment ?

    LE DUC
    Quand nul ne s’attendait à le voir, au moment
    Où, regardant planer un aigle prêt à fondre,
    Vienne se rassurait en disant : « C’est sur Londres !… »
    Ayant quitté Strasbourg, franchi le Rhin à Kehl,
    L’Empereur…

    D’OBENAUS
    L’Empereur ?…

    LE DUC
    Et vous savez lequel !
    Gagne le Wurtemberg, le grand-duché de Bade…

    DIETRICHSTEIN, épouvanté.
    Ah ! mon Dieu !

    LE DUC
    Fait donner à l’Autriche une aubade
    De clairons par Murat, et, par Soult, de tambour ;
    Laisse ses maréchaux à Wertingen, Augsbourg,
    Remporter deux ou trois victoires, — les hors-d’œuvre !…

    D’OBENAUS
    Mais, Monseigneur…

    LE DUC
    Poursuit l’admirable manœuvre,
    Arrive devant Ulm sans s’être débotté,
    Ordonne qu’Elchingen par Ney soit emporté,
    Rédige un bulletin joyeux, terrible et sobre,
    Fait préparer l’assaut… et, le dix-sept octobre,
    On voit se désarmer aux pieds de ce héros
    Vingt-sept mille Autrichiens et dix-huit généraux !
    — Et l’Empereur repart !

    DIETRICHSTEIN
    Monseigneur !

    LE DUC, d’une voix de plus en plus forte.
    En novembre,
    Il est à Vienne, il couche à Schoenbrünn, dans ma chambre

    D’OBENAUS
    Mais…

    LE DUC
    Il suit l’ennemi, sent qu’il l’a dans la main ;
    Un soir, il dit au camp : « Demain ! » Le lendemain,
    Il dit en galopant sur le front de bandière
    « Soldats, il faut finir par un coup de tonnerre ! »
    Il va, tachant de gris l’état-major vermeil ;
    L’armée est une mer ; il attend le soleil ;
    Il le voit se lever du haut d’un promontoire ;
    Et, d’un sourire, il met ce soleil dans l’Histoire !

  98. Souris donc

    Merci Zozio, les retraités en zodiac : excellent !

    Qu’est-ce qu’Onfray pas pour préserver sa place d’élite médiatique !
    http://www.dreuz.info/2015/12/01/le-reniement-de-michel-onfray-ou-la-longue-histoire-de-la-trahison-du-pacifisme-de-gauche/

  99. (Or ça, Souris, vous lisez Dreuz ?)

    Ma détestation d’Onfray est si grande — et si argumentée — que je ne me sens pas le courage d’entamer un commentaire. il serait trop long car documenté et passionnel.
    D’autant que l’excellent article de Rakam sur les crétins glauques (Qui est d’un vert blanchâtre ou bleuâtre comme l’eau de mer. Étymol. et Hist. 2emoitié xiiies. color noire ou glauke. Empr. au lat.glaucus « glauque, verdâtre ») va me demander de l’attention.
    Car je déteste autant les ayatollahs verts que les faiseurs médiatiques qui s’imaginent supérieurs à Freud, Lévy-Strauss et Jankélévitch réunis.

  100. Souris donc

    Comment ça, or ça ? Je ne devrais pas ?

  101. Les conseils du gouvernement en cas d’attaque terroriste :
    Fuir, se cacher, alerter
    Combattre ? Comme un vulgaire amerloque dans le Thalys ? Fasciste

    http://fr.novopress.info/195828/comment-reagir-en-cas-dattaque-terroriste-le-message-desarmant-de-letat/

  102. Je ne reçois plus tous les coms. (Antisémitisme !)

    Sinon, Souris, j’aurais répondu avant. Non, « or ça » est une expression que j’aime bien car elle est « vieillie » ; de la conjonction or, dont le sens est renforcé par çà. Une interjection.
    Vous n’avez pas regardé assez de films de cape et d’épée : « Or ça, maroufle, vous m’en rendrez compte sur le pré ! ».
    Pas vous, bien entendu, Souris.

  103. Souris donc

    Par hasard, j’ai sous les yeux le numéro du Point spécial attentats, avec l’article consternant de Onfray « La France doit cesser sa politique islamophobe » (réservé aux abonnés).
    Divers experts et divers éclairages. Onfray, de loin le plus indigent.

    Un article me semble autrement plus éclairant : Sur les failles du renseignement (Aziz Zemouri).

    Fusion en 2008 de la DST et des RG pour donner la DGSI.
    Les flics des RG travaillaient le terreau islamique des banlieues, les fonctionnaires de la DST, le contre-espionnage, évoluaient dans les sphères plus politiques. Lors de la fusion, c’est la DST qui marginalise ceux des RG. La Préfecture de Police de Paris représentant une instance supplémentaire, de même que l’Uclat, Unité de coordination de la lutte antiterroriste, créée par Cazeneuve.

    Tout ce beau monde, au lieu de collaborer dans l’efficacité, cloisonne, se tire dans les pattes, se planque mutuellement les dossiers, les informations, les sources. Car la récompense va au service qui a fait l’affaire et non à celui qui l’a initiée.
    Un seul fonctionnaire est habilité à établir les fiches S qu’il multiplie « sans discernement et avec le risque de se tromper, on fiche à tour de bras, avec personne pour surveiller. On répertorie les plus visibles alors que ceux qui sont dissimulés sont oubliés ».

    Et Onfray, c’est la faute à l’islamophobie…

  104. Entendu dans Du grain à moudre (France culture) des députés européens se désoler de l’absence de coopération entre services nationaux de lutte contre le terrorisme. Les instruments existent mais ne sont pas utilisés.

  105. Souris donc

    Oui, du gâchis et de la gabegie à tous les étages. Les Contribuables Associés viennent de sortir un numéro sur la Politique de la Ville. « Ces milliards partis en fumée ». Effarant.
    La Politique de la Ville est censée faire advenir le vivre-ensemble, araser les inégalités, promouvoir la mixité sociale, lutter contre tous « les phénomènes d’exclusion et de discrimination ». La panacée des bons sentiments.
    Or les milliards de la Politique de la Ville n’ont abouti qu’au développement d’un système criminel (Xavier Rauffer)
    Plus de 100 milliards d’euros ont été dépensés pour la politique de la ville depuis 30 ans, embauche de fonctionnaires coûteux à l’appui.
    En fait, la Politique de la Ville n’a de cesse d’encourager l’enfermement communautaire, en finançant pléthore d’associations à la posture victimaire. Ces associations parasites de la Politique de la Ville sont 15 000 à se partager le gâteau.
    Meurtres à la kalachnikov, trafics d’armes et de drogue, djihadisme… Une centaine de cités françaises sont hors de contrôle. Par crainte des émeutes, la police se tient à l’écart des territoires perdus de la République. Situation explosive.
    http://www.contribuables.org/boutique/fr/les-enquetes-du-contribuable-/142-politique-de-la-ville.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :