Age d’or et étoiles d’or.

or1

À partir des réflexions d’un Américano-Slovaque (dans CapX) sur l’Union Européenne.

Il est de bon ton ces temps-ci de décrier l’Union. C’est facile, ça peut rapporter gros…dans les conversations, et c’est très rassurant de se décharger sur un bouc émissaire. On accuse, pêle-mêle, la bureaucratie, l’Allemagne, Bruxelles, les « diktats » de la Commission, voire « l’empire » en arguant du fait que tous les empires de l’Histoire ont fini par s’écrouler.

Comme si l’Union était un empire.

Comme si la bureaucratie européenne avec ses 60.000 fonctionnaires rivalisait avec la bureaucratie française et ses millions de salariés.

Certes, dans l’organisation et le fonctionnement de l’Union Européenne, point n’est besoin de chercher longtemps pour trouver des lourdeurs, des freins, des défauts, des manques, des fautes.

Mais il n’empêche, tout cela ne doit pas faire oublier aux adeptes de la liberté et du libéralisme l’immensité du succès européen. L’intégration européenne a multiplié les gouvernements démocratiques, et malgré certaines dérives socialistes les économies ont atteint un degré de liberté inconnu auparavant. L’Union a puissamment aidé les pays ex-communistes à trouver, ou retrouver, la démocratie, à libérer leurs économies, à se protéger d’un éventuel retour expansionniste de la Russie.

Et pourtant, si l’Europe est de plus en plus reconnue et encensée à l’extérieur, l’euroscepticisme a la cote à l’intérieur de l’Union. Un rejet de principe entraîne certains libéraux, bien que défenseurs de la démocratie et du marché libre, à accompagner les moins recommandables des opposants à la politique européenne. À moins de vouloir devenir des « idiots utiles », ces libéraux devraient réfléchir à deux fois avant de s’opposer à une Union Européenne qu’ils ont plutôt vocation à soutenir.

L’une des raisons de ce paradoxe vient de la forte exagération qui accompagne les critiques. Par exemple, il est un cliché qui fait la joie des « eurosceptiques » : le fameux « déficit démocratique » de l’Union. Une jolie expression, dont le vernis sémantique cache fort bien la perfidie. En 2009 le président tchèque Vaclav Klaus (celui qui comparait l’Union Européenne à l’empire soviétique !) parlait devant le Parlement Européen de la « grande distance » (pas seulement géographique) entre les citoyens de l’Union et leurs représentants. Cette distance est à l’origine, disait-il, du « déficit démocratique », du manque de transparence des décisions prises par des responsables non directement élus.

Faudrait-il en conclure que Barre ou Villepin, non élus, dirigeaient des gouvernements non démocratiques ?

Le monde libéral n’est certes pas enthousiaste à l’idée de déléguer des pouvoirs qui sont l’apanage des états démocratiques et de leurs citoyens. S’il est vrai que l’Union comporte un appareil « bureaucratique » important, la Commission Européenne, celle-ci n’est puissante que dans la mesure où les gouvernements le demandent. Toute décision majeure est adoptée à travers un processus impliquant les parlementaires et les ministres des états membres : ce sont ces derniers qui portent la responsabilité des mérites comme des erreurs et des fautes.

Cela, pourtant, ne convainc pas les irréductibles qui veulent ressusciter un mythe : l’âge d’or des états-nations.

Un mythe, parce que cet âge d’or n’est pas conforme à l’Histoire. La démocratisation des états européens n’a commencé que dans la seconde moitié du 19e siècle. L’Europe, auparavant, avait manqué d’un vrai système de coopération politique. D’où le bain de sang des guerres franco-prussiennes, dont le summum fut atteint en 1914/1918.

Il ne faut pas oublier, par ailleurs, que les états-nations ne surent pas empêcher la montée du totalitarisme ni celle du nationalisme, lesquelles plongèrent le monde entier dans le pire massacre de l’Histoire. C’est seulement après la seconde guerre mondiale que la démocratie s’est vraiment répandue en Europe, en même temps que naissaient les institutions politiques européennes, depuis la CECA jusqu’aux organes du gouvernement actuel de l’Union.

Quant à la création d’une économie ouverte, les libéraux ne peuvent que l’apprécier. Mais ce marché libre européen ne va pas de soi. Les eurosceptiques prétendent que les structures politiques complexes n’étaient pas nécessaires pour créer ce marché libre, et de nombreux économistes en conviennent, arguant qu’il suffisait d’abolir les frontières sans mettre en place une bureaucratie supranationale. Cela peut a priori sembler juste, mais toute l’Histoire européenne prouve l‘inverse.

C’est au contraire le protectionnisme qui fut toujours la norme sur le continent. Si la seconde moitié du XIXe siècle apparaît comme le premier âge des échanges internationaux avec un allègement des droits et certaines facilités de commerce, ce progrès s’est montré bien éphémère. La « Fin de Siècle », fut loin d’être une époque de libre échange : l’Allemagne introduisait en 1879 une taxe sur l’acier et les céréales, la France en 1892 la taxe « Méline » sur les produits agricoles. La croissance pendant cette période fut tirée par les innovations technologiques, davantage que par le libre échange.

Le mérite des traités internationaux tels que l’UE tient au fait que les politiques sont engagées plus durablement que par de simples lois. Ce qui distingue l’Europe actuelle de l’Europe du XIXe siècle, c’est que le continent résiste mieux aux tentations du nationalisme économique.

Le succès de l’Union apparut clairement au moment de l’adhésion des pays ex-communistes de l’Est. La perspective d’appartenir à l’Union Européenne entraîna pour eux l’obligation de réformes institutionnelles en même temps qu’une sauvegarde sur le maintien à terme de ces réformes. Ainsi l’ancien ministre des finances de Slovaquie, Ivan Miklos, parle souvent de « l’ancre de l’intégration » qui lui fut bien utile pour mette en œuvre les réformes malgré la résistance de plusieurs partis. Moyennant quoi la Slovaquie devint en quelques années, en 2007, 2008, 2010, le champion européen de la croissance.

Que proposent, en fait, les Eurosceptiques ? Un député européen tchèque, Petr Mach, le résume ainsi : « un état qui ferait sécession pourrait conclure des accords commerciaux avec le monde entier, sans se contenter des 28 membres de l’Union. Il suffirait d’une simple majorité de son parlement. Il ne serait pas obligé de soutenir des projets en faillite comme celui de l’euro ».

Problème : la vision angélique d’un tel marché ouvert extérieur à l’Union n’est pas cohérente avec ce que défendent la plupart des critiques de l’intégration européenne, en particulier ceux qui prônent le protectionnisme. À commencer par le Front National dont le manifeste réclame « L’État fort, fer de lance de la réindustrialisation  » et « L’État fort pour stimuler l’innovation et la recherche ». Il faut beaucoup d’imagination pour croire qu’un pays sortant de l’Union deviendrait adepte du libre échange des produits et des capitaux.

L’Union Européenne a-t-elle besoin de réformes profondes ? Oui, certainement. Peut-être pas autant que la France, mais presque ! La crise actuelle des réfugiés illustre les conséquences d’une architecture défaillante. Les auteurs des accords de Schengen oublièrent que la libre circulation des personnes réclame une protection commune solide à la frontière. Laisser la questions entre les mains des états-membres était dangereux, et il faut maintenant franchir le pas du renforcement de la frontières européennes par l’Union Européenne.

De même, les critiques initiales de la monnaie commune pourraient trouver appui dans la dette chronique de la Grèce. L’Europe est trop diverse, présente trop peu de flexibilité économique, et possède une infrastructure politique trop faible pour le bon fonctionnement d’une union monétaire. Les conservateurs eurosceptiques ont eu raison de dire que la monnaie commune était une idée démesurée financièrement, fondée sur des raisons politiques. Il en est résulté une accumulation de dette privée et publique dans certains pays comme la Grèce et l’Espagne Quand la crise mondiale est arrivée, venant des États-Unis, ces pays n’ont eu d’autre choix, faute de pouvoir dévaluer, que de mettre en œuvre des réformes politiquement difficiles renforçant les mouvements populistes d’extrême gauche et d’extrême droite. Cela dit, le tourbillon Charybde de la dévaluation n’est-il pas pire que le récif Scylla des réformes ?

Alors maintenant, où situer la bonne voie ? Les pays qui veulent garder l’euro n’ont d’autre choix que d’avancer vers une union politique plus étroite. Ils devront accepter un pilotage plus étroit de Bruxelles, peut-être même un droit de veto sur les budget nationaux. Mais la perspective de réformes structurelles et de discipline budgétaire, afin d’éviter les phases d’austérité à la grecque, devrait plaire aux libéraux.

Sil veut rester une grande puissance économique, le continent aura besoin de fortes dérégulations, et de garanties institutionnelles contre de futures dérives protectionnistes. Car malgré le principe affiché d’un marché unique des services, l’Union ne combat pas suffisamment les scories de protectionnisme qui empêchent le plombier polonais de proposer ses services en France et en Angleterre.

L’Union Européenne, au contraire des rumeurs eurosceptiques, n’est pas une création imposée d’en haut par d’irresponsables technocrates à Bruxelles. C’est un édifice en construction, un projet qui se développe doucement sous la conduite des générations d’hommes politiques européens élus, afin d’offrir aux Européens des bienfaits communs tels que la paix, l’ouverture économique, la protection contre les menaces extérieures. Autant existe-t-il des raisons de mécontentements devant le fonctionnement actuel, autant faut-il voir que la création de l’Union coïncide avec une période sans précédent de paix, d’échange, et de prospérité. Démanteler cette Union ? Rien ne garantit que ces bienfaits seraient préservés au lieu d’un retour à une ère de protectionnisme, de nationalisme, de conflit.

À droite de l’échiquier politique, où l’on connaît l’Histoire, où l’on se prévaut d’une ambition sociale et politique, on devrait, mieux qu’ailleurs, appréhender ce risque.

Source principale : Dalibor Rohac (CapX, septembre 2015)

118 Commentaires

  1. Assez d’accord avec l’article.
    Mais alors pressons les réformes politques ; en particulier hâtons-nous vers une défense et une sécurité communes. Ce nouveau totalitarisme qu’est l’islamisme y devrait conduire.
    Cependant combien de pays sont-ils prêts à jouer réellement le jeu ? La responsabilités des dirigeants eurosceptiques dans la désinformation et les fausses recettes magiques est écrasante.
    Pas assez de pédagogie sur l’Europe, sujet aride et pourtant primordial.

  2. Tant que des commissaires européens non élus mais cooptés par leurs pairs, passeront leur temps à légiférer sur la taille du concombre du pays de Loire, l’Europe ressemblera à un troupeau de vaches regardant passer les trains chinois.

  3. Les commissaires européens, loaseaubleu, sont non élus mais cooptés par leurs pairs. Soit.
    Comme les ministres français. (A qq détails cosmétiques près). Et les ministres d’ailleurs.

    Vous réitérez encore la doléance du « déficit démocratique », bien réfutée par l’article. Inutile.

    Que le sommet politique de l’Union ne tire pas sa légitimité d’un scrutin « universel » mais d’une élection indirecte (vote de « grands électeurs », en l’occurrence les représentants des Etats) est un système électif licite et présent dans de nombreuses démocraties.

    Et si de fonctionnaires européens s’occupent à normaliser la courbure des bananes c’est qu’ils ne font pas autres choses, vu que de nombreux véritables pouvoirs sont toujours gardés jalousement par les gouvernements « nationaux ».

    Le problème est que nous sommes au milieu du gué. Est-ce une raison pour rebrousser chemin ? Qui a jamais prétendu que la construction d’un tel ensemble pouvait se faire en une ou deux générations ?

  4. Véritables pouvoirs gardés jalousement par les gouvernements nationaux ? Pas en France en tout cas où tout ce qui vient de Bruxelles ……
    Et la cinquième colonne est là pour désespérer les européens

  5. Je pensais à cette Europe-là, frileuse, peureuse, reniant son Hymne : l’Ode à la Joie de Friedrich von Schiller
    dont le dernier couplet part à la recherche du Créateur
    Frères au dessus de la voûte étoilée
    Doit habiter un père bien-aimé.
    Vous vous effondrez, millions ?
    Monde, as-tu pressenti le Créateur ?
    Cherche-le par-delà le firmament !
    C’est au-dessus des étoiles qu’il doit habiter.

    Mais je suis un vieux sentimental anachronique rêvant d’un Créateur en face de technocrates robotisés

    http://www.siawi.org/article10591.html

  6. loaseaubleu,… « reniant son Hymne »… ?
    Encore une rumeur qui s’ajoute aux rumeurs, armes favorites des eurosceptiques.

  7. Les faits parlent tous seuls. A commencer par le refus – grâce à Fille aînée de l’Eglise – de reconnaître ses racines judéo-chrétiennes. Etc..etc..
    L’Hymne est la vitrine d’un magasin vide. Comme le Goum de Moscou au temps de l’URSS
    Mais ce n’est que mon opinion

  8. loaseaubleu, votre comparaison ne vous dessert pas vraiment… car si vous allez voir le Goum maintenant vous serez ébloui par l’étalage de produits de qualité luxueuse à chaque étage. L’avenir de l’Union, en effet ! 🙂

  9. URSS et non Russie
    Et nos vitrines sont elles aussi éblouissantes.
    Pour le reste seul l’avenir nous dira.
    Mais l’Europe voulue par Robert Schuman, et ses successeurs est loin de ressembler à leurs souhaits.
    50 millions de musulmans ont changé la donne. Eurabia pointe
    Mais continuons de rêver à cette etoile d’or.

  10. « L’Europe voulue par Robert Schuman, et ses successeurs est loin de ressembler à leurs souhaits ».
    Pour l’instant. Et encore. D’ailleurs, souhaitaient-ils vraiment qqc à l’horizon de 50 ans ? Erudits connaisseurs de l’Histoire, n’avaient-ils pas une perspective de siècles ?
    Nous sommes enfants gâtés au milieu du gué, vous dis-je. Ramons.

  11. Au milieu du gué, oui. Cet endroit où les timorés regardent encore en arrière.
    (mais on ne franchit pas un gué à la rame : on marche ou on roule, sinon ce n’est pas un gué. 🙂 )

  12. Mettez ça au débit de mes insuffisance en Français.

  13. Anonyme

    loaseaubleu, en effet on marche vers eurabia.

  14. Patrick, je vous implore de bien vouloir lire avec la tête froide ce que je vais écrire.
    Vous vivez dans la crainte de l’invasion islamique en Europe. Chacun peut comprendre ce danger, et vous avez raison. Mais croyez-vous un seul instant que si l’Europe s’éparpillait à nouveau en une trentaine d’états « électrons libres » elle se trouverait par miracle à l’abri de ce risque d’invasion ?
    Dans le même ordre d’idée, vous avez déploré ici voici peu de temps le « manque de solidarité » entre les pays européens. Et vous aviez raison. Mais croyez-vous un seul instant que dans une Europe sans Union Européenne ces pays seraient plus solidaires entre eux ?
    Je pense donc que ce dont vous vous plaignez à juste titre doit nous conduire, non pas à freiner la construction européenne en cours, mais à l’accélérer.

  15. Mais Impat, je n’ai pas dit que nous devions freiner la construction européenne en cours. Je pense plutôt comme d’autres, qu’il faut mieux garder les frontières extérieures.
    Dans un autre registre, la TAFTA ne m’inspire par contre aucune confiance.

  16. Alors nos sommes d’accord, Patrick, et j’en suis heureux.

  17. Patrick, concernant le TAFTA (drôle de tissu) dont le principe offre de bons côtés, il faut être super méfiant en effet. Mais là aussi, les États-Unis ne feraient que 28 bouchées des pays européens indépendants, en les opposants les uns aux autres. Face à la Commission, c’est pour eux une autre paire de manches.
    Je dirai même que le projet TAFTA à lui tout seul justifie la construction de l’UE.

  18. QuadPater

    Je l’avais dit au sujet de Schengen, autant la construction de l’Europe m’intéresse et me plaît, autant la chronologie de ce qui est mis en place est parfois déroutante.
    Que les Européens aient décidé de gérer ensemble la courbe des bananes avant celle du chômage, par exemple, est fort étonnant.

  19. QuadPater

    … fort étonnant et dommage, vu les résultats des autres.

  20. QuadPater

    En parlant d’Eurabia, on peut déplorer que personne dans les structures européennes n’ait au moins tenté de raisonner Merkel lors de sa crise de démence immigrationniste.
    Le million d’astrophysiciens violeurs est maintenant en Allemagne, donc en Europe, et ce contre l’avis de (un chiffre a priori élevé) % des peuples de l’union dont nul n’a demandé l’avis.

  21. @ QuadPater,
    Ils ne sont pas tous astrophysiciens !
    Certains sont dentistes, médecins, ingénieurs, et surtout exercent des métiers dont on n’arrive pas à pourvoir les postes chez nous. Enfin, il paraît…
    Il y a beaucoup de « jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs » (ce qui nous manque cruellement, semble-t-il !). ils ont un « haut niveau d’éducation » (ce n’est pas de refus, mais les agressions de Cologne et ailleurs semblent prouver le contraire) selon un article du Monde.

  22. Bibi

    Je recommande aux anglophones la série d’articles sur l’Europe de mosaicmagazine.com de ce mois. C’est d’une autre tenue intellectuelle que la bruxelloprêchie pour les nuls.

  23. Bibi

    Après les plombiers polonais, c’est le tour des médecins afghans, et bientôt des ingénieurs syrakiens pour les même pas 120 Airbus iraniens désanctionnés.
    Qui va payer les inspections UE garantissant que toutes ces techs et procédés sont Judenrein/strictement halal?

  24. QuadPater

    Patrick, si vous avez compris par quel miracle l’arrivée de plein de diplômés étrangers est censée faire baisser le chômage en France¹, merci de me l’expliquer.

    ——————————
    ¹ j’ai entendu cet argument.

  25. QuadPater

    Bibi, par définition un Syrakien (excellent !) est garanti dépourvu de toute juivité, non ?

  26. Bibi

    Allez savoir Quad.
    Plus de 500 ans après l’édit d’expulsion d’Espagne, il y a des milliers de
    descendants de convertis de gré ou de force qui cherchent à renouer avec leurs racines juives. Des mémés auraient conservé et transmis des atavismes que nos contemporains sont en mesure de rapprocher aux coutumes judéo-espagnoles d’antan.

  27. QuadPater

    Décidément c’est comme la mauvaise herbe.

  28. QuadPater

    Une problème majeur de l’Europe telle qu’elle prend forme est que les peuples européens n’ont pas la voix au chapitre quand il s’agit de savoir avec qui ils vont vivrensemble.

  29. QuadPater

    Erratum. Pardon ! contrairement à toute logique, « problème » est masculin.

  30. Quad,… « Une problème majeur de l’Europe telle qu’elle prend forme est que les peuples européens n’ont pas la voix au chapitre quand il s’agit de savoir avec qui ils vont vivre ensemble. »…
    Oui, c’est un problème majeur qu’il est indispensable de faire régler au plus tôt par le parlement de Strasbourg. Concernant l’accord du peuple français je crois que la constitution prévoit soit un référendum soit un vote du congrès à la majorité des 3/5. C’est une garantie relative, insuffisante.

  31. Quad 11:06.
    « ….les peuples européens n’ont pas la voix au chapitre quand il s’agit de savoir avec qui ils vont vivrensemble…. ».
    Et lorsqu’ils s’expriment qd même sur la question la classe politique ne les comprend pas ; vu qu’ils s’affranchissent (le peuple a ce droit ; il les a tous, c’est lui qui paye) de la terminologie de cette dernière.

    Car.
    Le débat sur la déchéance de nationalité (je dirais plutôt citoyenneté en l’occurrence, mais passons pour abréger) présente plusieurs curiosités, voire anomalies qui relèvent (comme souvent) du linguistique.

    On nous explique doctement (et probablement à juste titre) qu’il est impossible de retirer la nationalité (citoyenneté…) car interdit de créer des apatrides. Et qu’il est impossible de limiter la mesure aux binationaux car ça piétinerait le principe d’égalité des citoyens devant la Loi. Dont acte.

    MAIS le sommet de l’Etat, à l’origine de l’initiative, l’ignorait-il ? Ignorait-il que la ministre de la justice, première intéressée en l’occurrence, s’opposerait, ainsi qu’une bonne partie de la classe politique toutes tendances confondues ? Que le sort de la proposition n’est pas gagné et qu’un refus parlementaire pourrait infliger un camouflet, peut-être définitif, à une gouvernance déjà chancelante ?

    Le sommet de l’Etat est-il stupide ? Ignare ? Suicidaire ? Machiavélique ?

    D’autant plus que, au mépris de sa classe politique, le « peuple » semble à au moins 80% favorable au projet « déchéance de nationalité ».
    C’est que le peuple s’élève au-dessus des finasseries sémantiques dans lesquelles s’embourbent les politiques.
    Il ne répond pas à la question formelle posée, mais à celle qui lui trotte dans la tête :
    QUI EST FRANÇAIS ? Et qui ne l’est pas ?

    Il revendique sa francité, son européanité, et demande à ses serviteurs politiciens de sortir du périmètre ceux qui, par la geste ou la parole assassine, lui sont incompatibles.
    Et peu lui chaud le formalisme des définitions judiciarisantes.

    Voilà de quoi il retourne véritablement ; de l’IDENTITE et non de la nationalité/citoyenneté; de la substance et non de l’état-civil reduit aux justificatifs de domicile. .
    ils sont sourds à ce langage et en conséquence au tic-tac de la bombe à retardement.

  32. QuadPater

    roturier : je suis globalement d’accord avec votre 17 janvier 2016 à 12:55

    le « peuple » semble à au moins 80% favorable au projet « déchéance de nationalité ».

    Assurément, et le peuple ne comprend pas que l’argument principal des antidéchéancistes soit l’interdiction de créer un apatride, alors que les zompols sont là pour créer ou modifier les lois.

    Apatridie : l’Europe ne fournit pas de nationalité. Mais quand ce sera le cas, quelle sera sa position ?
    La France quant à elle a signé mais non ratifié il y a 50 ans la Convention de New York sur la réduction des cas d’apatridie qui en réalité ne doit pas peser bien lourd, vu que les antidéchéancistes se mettent à aboyer quand les déchéancistes de type II (favorables à la déchéance pour tous) présentent leurs arguments.
    Car on sait bien qu’un gauchien n’aboie jamais aussi fort que lorsque un élément de langage politiquement correct est menacé de démasquage.
    Cf. Léa Salamé hier dans On n’est pas couché jappant pour défendre l’égalitude qu’elle estimait mise en danger par Valls.
    Puis ce fut au tour de Valls de glapir la totale libertitude de Tobiwa,

    Pour une fois j’ai été d’accord avec Valls quand il a avancé sous les quolibets que la déchéance de nationalité certes n’avait pas d’intérêt préventif, mais était une décision très importante, même au-delà du symbole. Un islamiste prêt à se faire sauter se fout de ne plus être français (comme il se fout d’ailleurs de la prison et de l’expulsion). Par contre il est normal et légitime que la France rejette l’individu hors de son sein.

  33. Je deviens en vieillissant de plus en plus allergique au mélange des genres entre saltimbanques cathodiques et analyses politico-idéologiques.

    Le dernier exemple en date étant le dénommé Vincent Lindon qui nous harangue du haut de son monceau de certitudes et bonnes intentions. Et bien d’autres.

    Ainsi que le phénomène connexe : le titre de « philosophe » (c’est quoi déjà ? n’est pas Spinoza qui veut) octroyé d’office aux aboyeurs à tout va.
    Stéphane Guillon en a servi une bonne récemment sur le plateau d’Ardisson à sa boursouflure sérénissime Michel Onfray ; en prenant la voix et les intonations de Lucchini il lui lança : « la philosophie de comptoir qui tweet au milieu de la nuit alors que 130 cadavres sont encore tièdes ».

    Revenons aux vérités premières : la TV vit de la pub. Les gens que l’on voit à l’écran ont pour tâche de nous occuper les méninges (mais pas trop) entre deux pubs pour que nous ne zappions point.

    S’agissant de l’émission dite de Ruquier et de ses semblables, Ils abordent de sujets lourds mais les traitent à la légère, forcément, vu la contrainte ci-dessus.
    On ne perturbe pas la digestion des bourgeois(es) impunément sur le petit écran.

    La profondeur maximale espérable est donc celle de l’écume des jours ; c’est la loi du genre ; avec ou sans Yann Moix qui sait d’ailleurs parfaitement et commercialement s’y plier.
    La joute verbale y relève donc du ping-pong, non des échecs.
    Il y a sans doute des amateurs de ping-pong ; pourquoi pas ; mais citer ce qui s’y passe équivaut à citer une pub.

  34. QuadPater

    roturier,
    je critique le comportement d’une journaliste dans une émission et vous comparez cela à citer une pub ? Je ne comprends pas. Prenez garde à ne pas retomber dans les remarques hargneuses qui ont fait votre réputation ici.

  35. Quad.
    Prenez garde à ne pas retomber dans les remarques hargneuses qui ont fait votre réputation ici.

  36. QuadPater

    roturier quand vous ne voulez pas donner de suite à un échange, dites le clairement s’il vous plaît.

  37. Mais, j’ai bien donné suite ; que vous ne vouliez pas la reconnaitre comme telle n’est plus mon problème.

  38. Et lorsqu’en 2005 le Peuple refusa par référendum le traité établissant une constitution pour l’Europe par près de 55 % de NON, on lui expliqua que c’était pas ce qu’ on lui demandait et on lui ficela le traité de Lisbonne. Sans le consulter

  39. Bibi

    Quad,
    Il n’y a plus des peuples européens mais un peuple d’Europe, riche de ses diversitudes. Il a l’énorme chance d’être dirigé par des commissaires dévoués, qui savent ce qui est bon pour lui.
    AllélEUya!

  40. @ QuadPater – 17 janvier 2016 à 00:18
    « j’ai entendu cet argument »
    Mais pas de moi !
    Pour le reste, c’était du second degré, bien-entendu !

  41. Bibi

    Patrick,
    Vous perdriez confiance dans les vertus du berger allemand? 😉

  42. La Dame ; hors sujet mais pas tant que ça.

    Vous m’aviez passé, sur un fil précédent, le lien d’une volumineuse onusienne « étude arabe sur le développement », datée de 2002, effectuée bizarrement par de un panel composé exclusivement de chercheurs ( ???…) arabes (par quel critère racial d’autres seraient incompétents en la matière ?), consacrée aux 22 pays éponymes (donc à l’ensemble de la ligue éponyme).

    Je l’ai parcouru en gros diagonal (soporifique à souhait). Déjà biaisé et mielleux lors de sa parution, ce document est évidemment actuellement de peu de valeur vu les bouleversements dans les pays concernés.
    MAIS qq curiosités méritent d’être signalées.

    A bien le lire il ne cache rien de l’état de développement assez misérable de la région en question. Une donnée parmi tant d’autres : le PIB cumulé de ces 22 pays (dont de puissances pétrolières et gazières majeures…) est inférieur à celui de l’Espagne seule ; pour une population d’au moins 7 fois supérieure….

    Mais j’étais sidéré par l’absence apparemment totale (sauf ce qui suit) de toute référence à l’Islam ; le mot n’y est apparemment pas, ni rien de dérivé (musulman non plus). C’est donc sous les auspices de l’ONU qu’un tel mensonge par omission fut diffusé. Politiquement correct, n’est-ce pas.

    Un lecteur martien ne ferait donc jamais le lien entre l’Islam et la problématique de développement pourtant bien énoncée à qui sait lire.

    Et c’est même le contraire ; l’Islam pour eux semble être non LE problème mais LA solution ; car il n’y est mentionné que dans ce paragraphe ; mais de quelle manière… Ecrit par un « scientifique », docteur en je ne sais quoi. Epoustouflant :

    « …En revanche, source incorruptible de valeurs, l’Islam préconise l’unité, la fraternité, la solidarité, la justice, la paix, la tolérance, l’équilibre, l’ordre et la discipline.
    De plus l’Islam encourage le savoir et tous les efforts qui sont faits pour promouvoir le bien-être et la justice sociale.
    Dans l’Islam, les aspects matériels et spirituels de la vie sont inséparables.
    C’est ainsi que l’Islam considère la justice comme un principe fondamental qui doit inspirer tous les aspects de l’activité humaine.
    L’Islam est donc favorable à une démarche globale pour établir une société basée sur la justice sociale, en ayant recours au plein emploi (l’accent étant mis sur la lutte contre la pauvreté), à la réduction des disparités par une redistribution adéquate des richesses, et à l’interdiction de la concentration des richesses et des monopoles, ainsi que de toutes activités illicites telles que l’appropriation par l’extorsion et l’usurpation, la fraude, la corruption, le détournement de fonds et de propriété, la thésaurisation (kenz), le gaspillage (tabthir), la dépense somptuaire (israf), l’avarice (bukhl) et l’usure (riba)….

    …..Dans ce contexte, nous devons garder à l’esprit que l’Islam fait de la justice distributive une priorité dans une économie islamique. Les mesures expressément recommandées à cette fin dans le Coran et dans la Sunna consistent en contributions volontaires et en actions obligatoires telles que la zakât…. ».

  43. Guenièvre

    @ roturier,

    Comme je l’ai dit à Impat j’ai fait mon commentaire à partir d’une revue où sont analysées, par différents islamologues,  » les causes du déclin du monde musulman à partir du M.A. ». C’est dans cette analyse que se trouve la conclusion de cette étude du PNUD . Uniquement la conclusion qui parle donc de ce qu’elle appelle les  » trois déficits du monde arabe »… On ne donne pas plus de détails – et je n’ai pas lu non plus, trop soporifique comme vous dites- et on ne fait pas non plus état des « solutions » préconisées par ces chercheurs…Oui c’est assez époustouflant comme vous dites …

  44. Merci, La Dame.

    Pourriez-vous donc (sans doute pas difficile pour la documentaliste…), me trouver un lien à cette « revue où sont analysées… » ?
    Vu surtout que perso je n’ai pu trouver dans l’étude aucune conclusion (présentée ainsi) ni les « trois déficits ».

    Notons que l’Islam est soigneusement absent des déficits et ne fait l’objet que de louanges dans l’étude même.

    Le tout, au risque de me répéter, car je reste sur ma faim sur le « pourquoi la déchéance d’une civilisation phare ».

  45. Je crois avoir trouvé; cela commence par region-developpement.univ .
    Ce satané système semble me refuser le post dès qu’un lien web y est inséré.

  46. Guenièvre

    @ roturier,

    Vous me faites travailler alors que je suis à la retraite !!
    http://region-developpement.univ-tln.fr/fr/pdf/R19/R19_Brasseul.pdf

  47. Guenièvre

    roturier , j’essaie de vous envoyer le lien depuis 1 quart d’heure mais ça ne passe pas !

  48. Guenièvre

    2004, numéro 19, cliquez ensuite sur Jacques Brasseul :

    http://regionetdeveloppement.org/

  49. Merci. Effectivement. C’est à croire que le système hésite lorsqu’on incorpore certains liens web dans les posts.

  50. Souris donc

    Poser la question dans l’autre sens : en quoi sommes-nous encore Français ? En rien du tout.
    On nous retire tout ce avec quoi nous nous sommes construits au fil des siècles. Nous sommes européens, avec des Commissaires, comme en URSS. Notre gouvernement ne fait plus que transcrire des directives et nous amuser avec des questions sociétales pour justifier ses émoluments et ceux des copains.
    Le sort du transgenre et notre vilénie islamophobe, voilà avec quoi on nous occupe.
    Et là, ça se casse la gueule, de tous les côtés, et à toute vitesse.
    Crise financière, crise migratoire, crise identitaire et fabrique du crétin.

  51. Vous faites un peu écho, Liebchen, à mon 17 janvier 2016 à 12:55 :
    « …le peuple… ne répond pas à la question formelle posée, mais à celle qui lui trotte dans la tête :
    QUI EST FRANÇAIS ? Et qui ne l’est pas ? ….. il retourne véritablement… de l’IDENTITE et non de la nationalité/citoyenneté; de la substance et non de l’état-civil réduit aux justificatifs de domicile…. »

    Par ailleurs, je recommande à tous la lecture du document (36 pages) conseillé par La Dame le 19 janvier 2016 à 15:24

  52. … « Nous sommes européens »…
    Bravo Souris, vous avez franchi le pas.

  53. Souris donc

    L’Europe est foutue, Impat. Et nous avec. Choc des civilisations.

    La cathédrale de Cologne, dont le parvis fut le théâtre des agressions sexuelles commis par les migrants :
    Les Allemandes l’ont bien cherché, selon l’imam de Cologne.
    http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/limam-de-cologne-allemandes-lont-bien-cherche,233159

    La cathédrale de Cologne abrite les reliques des Rois Mages.
    On fête jusqu’au 25 janvier les 850 ans de l’arrivée des reliques à Cologne. Voici la châsse, œuvre de l’orfèvre Nicolas de Verdun. En bas à gauche s’avancent les Rois mages…avec Othon IV (le neveu de Richard Cœur de Lion)

  54. Souris,… « L’Europe est foutue, Impat »…
    Mais oui, Souris, mais oui, bien sûr. Mais la France, elle, comme une grande, s’en sortira.
    PS. Dites-moi quand même merci : je vous l’ai servie sur un plateau d’argent, votre remarque cassandresque. Il ne vous restait plus qu’à l’écrire 🙂

  55. « L’Europe est foutue »
    Vive l’Eurabie !
    – Son islam,
    – Ses voilées hyper sexy,
    – Ses barbus,
    – Sa charia,
    – Son paradis avec plein de vierges !
    😦

  56. Souris donc

    Vous avez regardé Des Paroles et des Actes, hier soir ? Finkie et Cohn-Bendit. Ce dernier, lourdement démagogique, argumentant sur l’amitié entre les peuples et notre devoir d’accueillir les migrants, Chances pour l’Europe, la comparaison fallacieuse avec les immigrés italiens, portugais, polonais, très bien intégrés, donc il suffit de laisser le temps au temps.
    L’éternel baratin de l’aveuglement progressiste, y compris la misogynie catho et l’accès récent des femmes au vote et à l’ouverture d’un compte en banque.

    Eh bien à la fin, on a eu l’opinion des téléspectateurs. Largement en faveur de Cohn-Bendit.
    Vous allez voir que les veaux seront tout à fait capables de revoter pour Mou-Président-Je (merci Nafissatou, merci Dodo la Saumure).
    Pourtant, le souhait le plus cher des Français : que Hollande dégage.
    http://www.lepoint.fr/sondages/quel-est-votre-souhait-le-plus-cher-pour-2016-31-12-2015-2006394_366.php

    Qui aurait le courage de s’attaquer à un papier sur le père de l’Europe oublié (sauf par le FN), l’illuminé Coudenhove ?

  57. QuadPater

    Souris ne soyez pas trop méchante avec Cohn-Bendit, c’est mon amour de jeunesse. 🙂

    Vous avez vu comme la larve du PAF qui animait l’émission était soucieuse qu’il ne soit pas prononcé de paroles nauséabondes ? Il tripotait un coupe-micro sous la table dès que Finkie ouvrait la bouche. Il transpirait. Il riait nerveusement. Sa perruque tremblotait. Son nirvana c’est quand l’enseignante arabe qu’il avait invitée s’est mise à dézinguer Finkie.

    En tout cas il a réussi à placer le « il faut rappeler que l’immense, l’écrasante majorité des musulmans est pacifique » qu’il recevait en boucle dans l’oreillette depuis le début de l’émission. Chapeau !

  58. Vous semblez intarissables sur Cohn-Bendit, mais Finkie, lui, qu’a-t-il raconté ?

  59. QuadPater

    Pujadas n’avait pas choisi n’importe quelle beurette : Wiam Berhouma est, tout comme Rokhaya Diallo, membre du MAFED.
    Dénonçant les « crimes policiers » et le « racisme d’état », la 2è vague de colons afro-maghrébins a envahi Barbès le 31/10/2015.

  60. QuadPater

    Impat, Finkie a constaté que l’assimilation ne fonctionne pas, a rappelé que l’on doit lutter contre LES racismes en citant Desproges, et a fait de belles et pertinentes sorties sur l’école et le collège où on n’enseigne plus l’art et la littérature.

  61. Souris donc

    Là ils ont été forts. Dans la caricature. La bimbo musulmane, professeur d’anglais. Modèle Hamon rectifié Najat. Tout sourire carnassier, logorrhée impossible à arrêter, tous les clichés de la victimisation, hyper agressive, raciste. Elle fout la trouille. Vous imaginez vos petits drôles avec ça ?
    D’ailleurs, Finkie n’a dit qu’un mot : « Je suis accablé ».

  62. QuadPater

    Impat, à 9:14 j’ai surtout parlé de Pujadas, pas de Cohn-Bendit.

  63. Souris donc

    Finkie a été égal à lui même, revendiquant le droit de critiquer l’islam sans que le débat soit immédiatement clos par l’accusation d’islamophobie. Revendiquant l’attachement à sa civilisation en tant qu’oeuvres, architectures, paysages, un patrimoine légué que l’Ecole a le devoir de transmettre. Instituteur, celui qui institue, qui inscrit l’enfant dans une continuité culturelle, et pas dans un prêchi-prêcha citoyen.

  64. Quad (9h50), en effet, autant pour moi. Mais Cohn-Bendit m’énerve : quand la présidence de l’UE sera désignée au suffrage universel direct, il prétend être candidat à ma place !

  65. QuadPater

    Impat AF lui a promis de voter pour lui, à la condition expresse que vous ne vous présentez pas.

    (Plus précisément il y avait une condition, mais je ne sais plus bien laquelle)

  66. Quand la présidence de l’UE sera désignée au suffrage universel direct Cohn-Bendit & Impat suivront l’élection de loin. De très loin.

  67. QuadPater

    Nicky Morgan, ministre de l’éduc du R.U., est encore plus empêtrée que Pujadas dans le souci de ne pas stigmatiser l’islam. Le gouvernement RU envisage de ne plus tolérer le voile intégral dans les écoles. Argumentation de Mme Morgan :

    quand il s’agit d’enseigner aux jeunes enfants à lire et à écrire, il est très important de voir la bouche du professeur», a estimé sur la BBC la ministre venue présenter un nouveau site internet destiné à aider parents et professeurs à prévenir la radicalisation des adolescents musulmans

    Je perds confiance quand je lis des trucs comme ça.
    Nous avons mis des islamophobes* au pouvoir. En France, au RU, en Suède, dans certaines régions allemandes…
    Nous bâtissons une belle Europe, certes, mais ni pour nous ni pour nos descendants : pour nos successeurs.

    ——————-
    * au sens propre : terrorisés par l’islam

  68. L’islamophobe est celui qui a peur de l’Islam, Quad.
    MAIS la peur est un réflexe vital, conditionnant la survie.

    Personne n’ignore la vraie motivation de Nicky Morgan; comment l’ignorer puisque le prétexte est formulé lors de la présentation d’un « nouveau site internet destiné à aider parents et professeurs à prévenir la radicalisation des adolescents musulmans » et il s’agit « de ne plus tolérer le voile intégral dans les écoles ».

    Un cas de « taqiya » à l’envers ; c’est de bonne guerre.

  69. QuadPater

    Aller chercher l’argument « on ne voit pas la bouche » est juste minable de la part d’un ministre.

  70. Un ministre? Minable? Impossible…

  71. Souris donc

    Les fiottes occidentales™ qui nous dirigent ont une trouille phobique de l’islam et sont donc islamophobes (Clap clap clap, Quad !).
    Pas comme les Tadjiks, pourtant musulmans mais peu inhibés par le politiquement correct, se chopent les barbus, les rasent d’autorité et ferment les boutiques de déguisement :
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/le-tadjikistan-rase-13-000-barbes-dans-son-combat-contre-le-radicalisme_1755838.html#xtor=AL-447

    (PS. Un peu plus haut, erreur, les femmes n’ont pas été harcelées devant la cathédrale, mais devant la gare de Cologne)

  72. J’ai vu l’émission avec Finkielkraut et Dany le rouge.
    Je ne sais pas où ils ont dégoté cette péronnelle de 26 ans (pour rester poli, j’aurais envie d’utiliser un autre mot commençant par pé…).
    Elle était plutôt effrontée, elle estime que AF n’est pas “compétent” pour critiquer l’islam, qu’il doit se taire. Bien sûr pour bien des musulmans, un non-musulman n’est pas compétent pour parler d’islam !
    On ne lui a pas appris le respect des autres, surtout des anciens. Traiter AF de “pseudo-intellectuel” ! Il y a peu de monde qui arrive à sa cheville, et cette péronnelle sûrement pas !
    Et ça enseigne dans les écoles ! J’espère que mes petits-enfants n’auront jamais un enseignant de cet acabit ! A désespérer de tout.
    Autre chose : Dany le rouge a « remporté le match » ! Cela signifie qu’il y a encore une majorité de Français de type « Bisounours« , ce qui n’est guère encourageant.

  73. QuadPater

    Patrick je vous ai dit où il ont dégotée la péronnelle : parmi les membres du MAFED. Cette asso soutenue par T. Ramadan se définit ainsi :

    Nous sommes le MAFED. Un collectif de femmes subissant le racisme et organisons la Marche de la Dignité du 31 oct 2015.
    Nous sommes Dark Vador, coquines, stringuées, intellos, lesbiennes, artistes, militantes, mamans, cousines, avocates, boulangères, profs, au foyer, agricultrices, bretonnes ou d’ascendance et sommes fières d’être aussi rejoint par Tariq Ramadan.
    Hommes et femmes, blanc ou noir, battons nous ensemble pour que le mot DIGNITÉ s’applique à tous !!!
    On compte sur vous,

    (source : https://www.facebook.com/bamsnews/posts/878910665496751 )

    Curieusement, bien qu’on sente que ce n’est pas leur langue maternelle, ils s’expriment en français.

  74. Souris donc

    La pétasse islamique a repris l’argument de l’animateur socio-culturel du reportage quand TF1 a emmené Finkie à Pierrefitte, un vrai guet-apens. Cet argument consiste à dénier aux autres toute compétence pour « parler en son nom ». Je ne sais pas si cela porte un nom en rhétorique, mais c’est extrêmement fréquent pour installer un rapport de force défavorable.
    En fait, c’est comme si le patient déniait à son médecin toute compétence à parler de la maladie qui l’affecte. Le meilleur médecin est le malade.

  75. Souris donc

    Pareil pour pseudo intellectuel, Patrick. Elle ne fait que reprendre une accusation de Najat. Qui elle-même reprend une vieille antienne marxiste :
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/05/13/31003-20150513ARTFIG00252-tes-vous-un-pseudo-intellectuel.php

  76. En général les femmes de culture musulmane m’ont toujours semblé plus recommandables que les mâles. Mais d’après ce que je lis ci-dessus, cette jeune Mafedaise n’a pas fait grand bien à la réputation de l’islam parmi les téléspectateurs…

  77. Impat, ce qui m’inquiète, c’est que ce genre de personne est enseignante de l’école publique !
    Souris, merci pour les précisions que vous apportez : cela montre qu’il s’agit d’une femme qui ne pense pas par elle-même, mais fait du « copier-coller ».

  78. Lorsque certains affirment que l’état d’urgence permet tous les abus, c’est simplement faux.
    Voir un extrait d’un article de presse :
    « Le Conseil d’État suspend une assignation à résidence
    Ces interventions du Premier ministre et du chef de l’Etat interviennent alors que pour la première fois depuis la proclamation de l’état d’urgence, le Conseil d’État a décidé ce vendredi de suspendre l’assignation à résidence d’un homme, à Vitry-sur-Seine, près de Paris, et a condamné l’État à lui verser 1 500 euros. La plus haute juridiction administrative a jugé que le ministère de l’Intérieur n’avait pas apporté assez d’éléments montrant que cet homme serait un islamiste radical représentant une «menace grave», et a estimé que, dans ces conditions, l’assigner à résidence était «illégal»
    . »

  79. QuadPater

    Impat je voulais vous répondre que la Mafedaise me rappelait étrangement Houria Bouteldja, vous savez, la harpie des Indigènes de la République. Ou Nadjat Belkacem : des nanas qui seraient plutôt séduisantes si elle n’avaient cet mépris colonial au coin des lèvres.

    Et puis je me suis dit « et si… ? ».
    Et j’ai vérifié.
    Eh bien oui ! je ne fais pas durer le suspense, Bouteldja fait aussi partie du MAFED !
    Et attention, tenez-vous bien, Najat Vallaud-Belkacem…

    … n’y est pas ! 😛

  80. « des nanas qui seraient plutôt séduisantes si »
    Attention QuadPater, méfiez-vous de la beauté du diable !

  81. QuadPater

    Souris de 15:20, vous devriez ajouter un 39è stratagème au bouquin de Arthur Schopenhauer « L’Art d’avoir toujours raison« .
    39. Affirmer l’incompétence de l’interlocuteur

  82. Souris, en rhétorique je ne sais pas. Mais en psychopathologie, c’est tout simplement un procédé pervers consistant à vampiriser le narcissisme de l’autre pour s’en repaître et s’en gonfler d’autant.
    Confusionner l’autre jusqu’à lui retirer toute légitimité — au profit de la sienne propre, bien entendu — à s’exprimer.
    Le sujet est clos avant même d’avoir commencé à débattre, puisque le pervers retire le droit même de pouvoir l’ouvrir. Déshumanisation et réification intellectuelle.
    Le descriptif rapporté par Quad laisse pantois, rien n’y manque. J’aime aussi le racolage des hommes pour le mot dignité. Plus c’est insignifiant et con, et plus c’est épanoui dans la visibilitude télévisuelle.

  83. Souris donc

    Déshumanisation et réification intellectuelle = insulter avec un culot grandiose légitimé par notre pusillanimité ?

    Ce qu’il faut retenir. Des Paroles et des Actes.
    http://www.francetvinfo.fr/politique/videos-ce-qu-il-faut-retenir-de-l-emission-des-paroles-et-des-actes-avec-alain-finkielkraut-et-daniel-cohn-bendit_1279709.html

    OK, mais à un moment Finkie rappelle la classe politique à sa responsabilité. Pas seulement des Paroles, ni même des Actes, mais aussi prévoir et assumer les conséquences.
    La responsabilité.
    Personne sur le plateau n’a dit que les pays exportateurs de migrants mettent au monde des enfants qu’ils fourguent ensuite aux autres. A charge pour eux de les nourrir, vêtir, loger, soigner, leur servir des aides sociales, mettre à leur disposition des personnels dédiés. En se faisant insulter.

    Solution : des anticonceptionnels dans des rations de survie larguées par hélicoptère par les ONG miséricordieuses. Comme Allah le Miséricordieux, et Sa Sainteté Gaucho de la Pampa™ avec son Année Sainte de la Miséricorde (pardon, Rackam).

  84. Pour compléter sur la mafed : la jeune femme qui a traité Alain Finkielkraut de « pseudo-intellectuel » avant de lui intimé l’ordre de se taire pour « le bien de la France », n’est pas du tout une « jeune musulmane apolitique » mais la nouvelle égérie de la MAFED. Un Collectif de femmes disant subir le « racisme d’Etat » (c’est précis) et qui sert surtout de paravent aux Indigènes de la république (pro-islamistes, obsédé par les Juifs, et soutenant la résistance armée du Hamas ainsi l’Intifada des couteaux) pour organiser la très politique « Marche de la dignité ».

  85. Erreur de balise , et la faute d’ortograffe sur intimé n’est pas de moi.
    Je reprends avec le lien seul, ça m’apprendra à ne pas relire.
    http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/9647

  86. Souris donc

    Apolitique, on croit rêver. Cliquer sur tous les liens, incroyables mises en abyme. Résultat : un toupet monstrueux.
    Exemple :
    Jawad écrit au juge
    Je suis marchand de sommeil à mes heures perdues, je refuse de devenir le bouquet missaire de ce dossier. (sic)
    http://www.lejdd.fr/Societe/Jawad-Bendaoud-ecrit-au-juge-et-se-plaint-d-etre-un-bouquet-missaire-769411

  87. Toutes ces personnes qui gémissent , pleurent, geignent de subir le joug du blanc colonisateur, n’ont aucun sens de la dignité. J’ai honte pour eux. C’est avec cet argument qu’il faut leur rentrer dedans. Cette prof a atteint un bon niveau socio professionnel en 2 générations . Mon père pied-noir n’a eu un boulot convenable qu’au bout de 90 ans de présence de sa famille en Algérie. Et ces gens se plaignent en permanence sans que personne ne leur dit le manque de gratitude qu’ils ont envers le pays qui les a accueilli. Des pleureuses mais des pauvres petites choses avec de la bave plein les lèvres, une haine inextinguible pour nous et notre culture.
    Quand je vois la réussite de maints maghrébins dans notre pays, il serait bon de leur expliquer que c’est la solidarité des Francais qui les a élever à ce niveau qu’ils n’auraient jamais atteint chez eux. Leur dire que personne ne leur a mis un pistolet sur la tempe pour venir chez nous et que si ils s’y sont installés, c’est aussi parce que la vie est meilleure que dans leur pays.
    Leur dire que s’il profite de l’enseignement , de la médecine , des infrastructures, de la justice c’est encore grâce à la solidarité des Francais mais plus encore du travail de leurs ancêtres, ces Français qui ont aussi connu la misère et les difficultés.
    J’ai encore plus honte de ces Français du parti de l’autre qui pleurent avec eux de leurs propres turpitudes, celles de l’européen blanc, profiteur,raciste, beauf,exploiteur, supérieur…
    Oui j’ai honte pour eux mais le sentiment qui l’emporte est la colère sourde , profonde,contenue, sous pression. Le coeur des Français ressemble à un volcan longtemps endormi dont le réveil risque d’être explosif.

  88. Souris donc

    Moi aussi, j’ai honte pour eux.
    Ils se foutent ouvertement de nous. Le tragique malentendu est que plus nous les courtisons dans l’espoir de les amadouer, eux et leur bulletin de vote, et plus ils en concluent qu’ils n’ont qu’à exploiter un rapport de force en leur faveur.
    D’où cette griserie de la toute-puissance qui se manifeste dans l’escalade des revendications, dans les affirmations les plus contradictoires. Quand ça les arrange, ils vont se sentir plus musulmans que Français, le lendemain, ils vont revendiquer des jours fériés,
    Nous le demandons non en tant que musulmans mais en tant que citoyens de NOTRE pays.
    http://www.dreuz.info/2015/06/20/les-musulmans-en-veulent-toujours-plus/
    Nous les avons méthodiquement conditionnés, voir le vocabulaire qu’ils utilisent, toujours du même registre. Aucune dignité. Mais ils savent nous manipuler sans vergogne. Cf. Petit Aylan.

    Vous avez raison, Mario, il faut cesser de les courtiser, et enfin leur dire ce qu’ils nous doivent, ce qu’ils doivent à la solidarité des Français.

  89. Vous avez raison, Mario et Souris, il faut cesser de les courtiser, et enfin leur dire ce qu’ils nous doivent, ce qu’ils doivent à la solidarité des Français.

    Mais allez faire entendre cela aux dhimmis qui sont censés gouverner en toute indépendance sans racolage de voix musulmanes… Je songe au meilleur d’entre eux, vous aurez reconnu Juppé, le grand copain d’Oubrou ridiculisé en son temps par Daniel Sibony sur Répliques (émission de Finkie, encore un Juif tout-puissant).

  90. QuadPater

    kravi

    il faut cesser de les courtiser, et enfin leur dire […]

    Vœu pieu.

  91. Quad, probablement.
    C’est précisément là que j’attends un politique courageux (ce qui exclut Fillon et Juppé) et économiquement crédible (ce qui exclut la Pen, de toute façon infréquentable selon moi, pour d’autres motifs qu’économiques).
    Le Maire et ses 4 % ?

  92. Il n y a personne à droite, c’est pas compliqué.
    Juppé sera en toute probabilité le candidat UMP (mille excuses, je garde cette appellation) et rien à espérer de lui sur cette question (et d’autres ?).
    Et aussi inattendu que cela puisse paraitre: le plus crédible en la matière se trouve, au moins de forme, « à gauche » : Vals.
    Si on exclue MLP évidemment.

  93. Allemagne: Témoignage d’une salariée d’un centre de migrants « Je n’en peux plus. Ils exigent des appartements et des belles voitures. Ils se comportent de façon inadmissible envers nous, les femmes.»
    Cet article a été traduit de l’allemand, l’original est publié dans Die Welt.

  94. QuadPater

    Je ne sais pas, kravi.

    Sur le sujet des immigrés afro-maghrébin, de leurs descendants français, et des vrais ou faux demandeurs d’asile, notre époque est caractérisée par un immense décalage entre l’opinion majoritaire de la population autochtone et les discours et les actes des politiques.

    Les médias étant aujourd’hui plus des faiseurs d’opinion que des thermomètres, la communication se fait principalement dans un sens : des politiques vers le peuple. Dans l’autre sens ne passent que les sondages, et parfois un vote, dont l’interprétation officielle selon l’idéologie dominante est claironnée par les médias jusqu’à totale assimilation.

    La chape posée sur l’expression populaire est très lourde. Rien ne la fait bouger, ni les émeutes ethniques de 2005, ni les mises en garde de lanceurs d’alertes (comme l’ouvrage « les territoires perdus de la république », ou les nombreux rapports – parfois d’origine syndicale – de violences envers les représentants de l’état…), ni les menaces et passages à l’actes islamistes.

    Le torrent migratoire de la fin du XXe siècle s’est accompagné de changements radicaux dans le paysage humain (les banlieues, les centres-ville de petites bourgades du sud, les prisons…), de problèmes de sécurité surtout pour les pauvres, les femmes et les juifs ; l’islam, la langue arabe*, les revendications musulmanes se sont répandues de façon si visible qu’on pourrait penser que nul ne peut plus nier que le changement de population est un des événements majeurs de ces 30 dernières années.

    Pas du tout, le couvercle est bien en place.

    Je suis stupéfait qu’on ait entendu parlé des agressions de Cologne dans les grands médias. C’est peut-être moins grave quand ça se passe chez les voisins.

    Par conséquent kravi, je voterai pour qui satisfera au mieux mes deux principales exigences :
    – réaffirmation vigoureuse de l’identité, de la culture et des principes français (et si nécessaire l’imposer de force aux musulmans), suppression des avantages accordés aux clandestins (bravo Pécresse) et arrêt définitif de l’immigration afro-maghrébine.
    – mise en place d’une politique libérale pour l’emploi (d’accord avec Le Maire par exemple)
    Si je n’ai pas au moins ces deux lignes dans le même candidat à la présidentielle je voterai nul.
    Ou Hollande, c’est pareil.

    —————-
    * probablement aujourd’hui la 2è langue parlée en France

  95. Oui Quad, je suis d’accord. Mais Le Maire (programme économique libéral + refus de la soumission + quelques mesures honnêtes comme le non-cumul des mandats) ne pèse pas grand chose.
    Faudra-t-il attendre encore 6 ans (dont 5 ans supplémentaires de genou mou en ’17) pour qu’il ait enfin le poids politique et la machine électorale afférente ?
    Tout cela sans envisager des reniements possibles ; mais c’est un mauvais procès d’intention (mon pessimisme naturel et ma connaissance orientée de l’humaine nature).

  96. QuadPater

    Patrick, la diffusion de ces informations est hélas quasi-confidentielle.
    De même que celles concernant le comportement de porcs de certains migrants en Saxe.
    Je suis sûr d’avoir vu passer une info sur le nombre de demandes d’asile en Allemagne bien inférieur à celui des demandeurs potentiels, mais je ne la retrouve plus. Elle n’est pas facile à retrouver. Qu’est-ce que je fais ? je deviens parano-adepte du complot tout de suite ou j’attends encore un peu ?
    M’enfin il ne faut pas s’affoler, au lieu de renvoyer les porcs et les violeurs dans leurs gourbis d’origine on leur donne des cours de bonnes manières.

  97. Souris donc

    Exemple de panneau pour inculquer les bonnes manières

    http://grincheux.typepad.com/.a/6a00d8341bfb9a53ef01b7c80b1dd0970b-pi

  98. QuadPater

    !!!! souris !!!
    kacken = faire kacka ???? j’y crois pas !

  99. « Do not poop » ! Je ne connaissais pas, Reverso non plus d’ailleurs !

  100. Poop, en langage enfantin, c’est exact.

  101. Souris donc

    Les Allemands tombent de haut. Et font savoir sans fioritures ce qu’ils pensent du comportement des astrophysiciens, ingénieurs et médecins syriens dont ils savent maintenant que certains viennent aussi du Maghreb, qu’ils détruisent leurs papiers, mentent sur leurs origines et donnent de faux noms.
    Ce qui n’est pas korrekt.
    Le Spiegel est une revue qui se positionne au centre gauche, comme l’Express. Les commentaires aux articles concernant les réfugiés sont si dénués d’ambiguïté que la rédaction a décidé de fermer les forums de discussion :
    Chers lectrices et lecteurs,
    Contrairement à d’autres articles, vous ne trouverez pas de forum sous celui-ci. Malheureusement le thème des migrants provoque tant de commentaires inappropriés, désobligeants ou contraires à la loi qu’une modération normale conforme à notre netiquette est à peine possible. C’est pourquoi nous n’ouvrons que certains articles aux commentaires. Nous comptons sur votre compréhension.

  102. « netiquette », Liebchen? C’est volontaire? Dans le texte Auf Deutsch ?

  103. Souris donc

    Liebe Leserinnen und Leser,
    im Unterschied zu vielen anderen Artikeln auf SPIEGEL ONLINE finden Sie unter diesem Text kein Forum. Leider erreichen uns zum Thema Flüchtlinge so viele unangemessene, beleidigende oder justiziable Forumsbeiträge, dass eine gewissenhafte Moderation nach den Regeln unserer Netiquette kaum mehr möglich ist. Deshalb gibt es nur unter ausgewählten Artikeln zu diesem Thema ein Forum. Wir bitten um Verständnis.
    http://www.spiegel.de/panorama/bornheim-tabuzone-schwimmbad-streit-ueber-fluechtlinge-a-1072280.html

  104. Wunderbar.
    Also Netiquette auf Französische auch kann mann benutzen…

  105. QuadPater

    Ach ! Zouri tonk pas ouplier les oumlaoutes ! Velizitazions.

  106. On peut imaginer avec faible risque de se tromper que le jeu de mot « netiquette » vient aussi naturellement en allemand qu’en français, du fait de l’emploi ancien de « étiquette » couramment dans les cours européennes depuis Louis XIV. En particulier à la cour du roi de Prusse.

  107. Souris donc

    Vrai, Impat. Ils ont également emprunté au français le vocabulaire de la gastronomie (Delikatessen = traiteur), de la galanterie (eine Affäre = une liaison, Parfüm) et des…grades de l’armée. On voit par là que nos soldats ont fait des ravages et laissé des souvenirs.
    Mon préféré est Venedamatenten machen = faire des manières. Ce sont les soldats de Napoléon qui demandaient aux Gretchen « Venez dans ma tente ».
    Et aussi bagatellisieren = minimiser

  108. « Venedamatenten machen » ! Superbe exemple pour les linguistes 🙂
    Langues et langages entremêlés !

  109. Souris donc

    Renseignement pris, ce n’est qu’une variante locale.
    La véritable expression est :
    Fisimatenten machen = visitez ma tente
    La demoiselle faisant quelques chichis avant de succomber.

    Et voilà que cet érudit sur ARTE prétend que le soldat napoléonien n’y est pour rien, et que Fisimatenten vient de Visae patentes (Montrez-moi votre visa).
    Vos papiers ! On se croirait à Cologne.
    http://www.arte.tv/magazine/karambolage/fr/le-mot-fisimatenten-karambolage

  110. … « Vos papiers »…
    Dans mes souvenirs de petit garçon, dans la rue ça se disait plutôt « Ausweis, bitte »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :