Intégration, un point de vue.

integ2

Le modèle français d’intégration est cassé.(Nicolas Bouzou, CapX 10 décembre 2015)

Il faudrait avoir une confiance excessive dans l’économie pour croire que les attentats de Paris trouvent leur racine dans l’état de délabrement de l’économie française. Le problème de fond est l’islamisme radical, dû en premier lieu à la situation politique dans les pays arabes (surtout après les opérations militaires calamiteuses en Irak et en Libye) et aux mauvais choix d’alliances des Occidentaux (par exemple le divorce entre l’Union Européenne et la Russie après l’affaire ukrainienne)

Mais depuis le début de cette décennie la nature des djihadistes n’est plus la même. Les terroristes, en grande majorité, sont nés en Europe (principalement en France et Belgique), ils sont européens et furent éduqués dans les écoles européennes. Ils ne sont pas nés musulmans, ils se sont convertis. Ils sont très jeunes et peu éduqués. Nombre d’entre eux ont subi la faillite de l’école, le chômage, et sont tombés dans la délinquance. En résumé ils sont moins intellectuels que ne fut, par exemple, Mohamed Atta. Ils rejettent, par instinct, la société dans laquelle ils furent élevés. À coup sûr, il existe une certaine corrélation entre le chômage des jeunes et le nombre de djihadistes. Un lien ténu mais réel. J’ai comparé le nombre de djihadistes des grands pays occidentaux à leur population totale. Les proportions les plus élevées se trouvent en Belgique, en Suède, et en France. La Grande Bretagne, l’Allemagne, les États-Unis arrivent loin derrière. Or la Belgique, la Suède, la France souffrent d’un taux de chômage supérieur à 20% (25% en France), situation très différente de celle de la Grande Bretagne, de l’Allemagne, des États-Unis.

Prenons le cas de la France, que je connais bien et qui vient d’être attaquée, en partie par des citoyens français. Contrairement à ce que croient les Français, la France n’est plus un pays de forte immigration. Le taux d’immigration atteint 8,5 %, contre 13 % en Allemagne et aux États-Unis, et plus de 20 % en Australie et au Canada. Il y a en France 400.000 clandestins, soit 0,6 % de la population.

À l’inverse de ce que racontent les partis d’extrême-droite il n’y a pas de lien systématique entre l’immigration et le nombre de djihadistes. Cela n’a rien d’étonnant puisque de nombreux djihadistes sont européens (mais souvent d’origine étrangère). Selon le « Pew Research Center » 7,5 % de la population française est musulmane, taux un peu supérieur à celui de l’Europe. C’est beaucoup, ce n’est pas énorme. De plus, un des meilleurs démographes français, Hervé Le Bras, estime le nombre de musulmans pratiquants à 500.000. Il est très difficile de comprendre la nature du problème en France en tenant compte uniquement des taux d’immigration ou de pratique religieuse, car c’est l’intégration qui pose problème. Et même si là n’est pas la seule cause de l’islamisme il serait malhonnête de l’ignorer.

En vérité le modèle français d’intégration est cassé, comme il l’est en Belgique et en Suède. À Molenbeek le chômage est à 30 %, comme dans de nombreuses régions du Nord de la France. Et à Husby, faubourg Nord de Stockhom qui fut le théâtre d’émeutes en 2013, le chômage est deux fois plus élevé que dans la capitale.

Il faut mettre en œuvre une politique d’intégration intelligente, qui doit reposer sur trois piliers.

D’abord, rendre le marché du travail plus flexible afin de tendre vers le plein emploi.

En second lieu le système d’éducation doit tenir compte des difficultés des populations à intégrer. Il faut mettre l’accent sur les études classiques telles que la littérature, l’Histoire, et même le latin, et ouvrir le débat sur le sujet difficile de la discrimination positive. Mais on obtiendra aussi une meilleure intégration par des voies détournées : par exemple, les syndicats patronaux pourraient s’obliger à atteindre un niveau minimal de diversité à la tête des grandes entreprises françaises.

Enfin, il faut mettre la priorité sur la rénovation urbaine. L’absence de mixité sociale est souvent conséquence de l’architecture, et non pas comme le prétendent les politiciens de gauche d’une mauvaise volonté des « bourgeois ». Détruire les tours des années 50 et 60, les remplacer par de beaux immeubles où les classes moyennes aimeraient vivre, serait un procédé efficace de mixité sociale comme ce fut le cas à Meaux.

Ces politiques, certes, ne suffiront pas à éradiquer le terrorisme. Mais elles y aideraient.

Nicolas Bouzou est économiste, créateur et directeur du cabinet de consultants parisien Asterès.

Traduction, adaptation pour Antidoxe et titre : Impat

31 Commentaires

  1. QuadPater

    Notes de lecture.
    1/

    Nombre d’entre eux ont subi la faillite de l’école

    Que signifie exactement cette phrase ? Je comprends chacun des mots, mais pas l’ensemble.
    Si « la faillite de l’école » est un problème connu, voire reconnu, comment se manifeste-t-il ?
    touche-t-il tout le monde, ou bien uniquement les Arabes, ou parmi eux seulement les futurs djihadistes ?

    2/

    Il y a en France 400.000 clandestins, soit 0,6 % de la population.

    Quel est l’intérêt, le sens de ce chiffre, sachant que par définition l’incertitude autour est énorme ?

    3/

    il n’y a pas de lien systématique entre l’immigration et le nombre de djihadistes.

    Encore une fois il faut être précis. Le nombre d’immigrés américains, monégasques ou coréens en France pourrait être cent fois plus élevé, il continuerait à laisser tout le monde indifférent. Ce qui a toujours fait débat c’est le chiffre élevé de l’immigration afro-maghrébine, et non « l’immigration » tout court.

    4/

    le modèle français d’intégration est cassé

    L’auteur cite mal Tribalat, Zemmour et les autres. Il n’est pas question d’intégration, et rien n’est cassé. Le problème c’est que l’assimilation à la française ne fonctionne pas et n’a jamais fonctionné sur les populations afro-maghrébines.
    On remarquera qu’en revanche ce « modèle » continue à parfaitement fonctionner sur les immigrés américains, monégasques et coréens.

  2. QuadPater

    Se focaliser sur l’intégration c’est ne s’intéresser qu’à un processus dont la réussite ou l’échec repose entièrement sur les épaules de la population autochtone. Cela débouche in fine au mieux sur de l’auto-critique comme ce texte, au pire sur de l’auto-flagellation. Et le pompon est la dé-responsabilisation totale des principaux intéressés, « wesh les céfrans échouent à nous intégrer, honte à eux ».
    Pourtant, quid des démarches spontanées des immigrés ? les vêtements, la fréquentation des cinémas et des restaurants non communautaires, les activités sportives, les pique-niques au parc, le tourisme… ? Apprendre la langue du pays d’accueil ?

  3. … « Ce qui a toujours fait débat c’est le chiffre élevé de l’immigration afro-maghrébine, et non « l’immigration » tout court. »…
    Oui, et la confusion entre ces deux « variétés » de population, souvent soigneusement entretenue, constitue un véritable enfumage d’opinion. Il est décevant de voir Nicolas Bouzou s’en faire complice.

  4. J’ai toujours pris certains sociologues pour des illuminés a priori bienveillants mais déconnectés, hors-sol, marchant sur les bonnes intentions dont est pavé le chemin de l’enfer comme sur un petit nuage blanc.

    En revanche, les économistes, eux, certes pas à l’abri d’erreur, étaient bien plus crédibles à mes yeux.

    Il va falloir que je révise ce jugement. L’économiste signataire de ce billet semble appartenir à la race qui a tout lu mais rien compris. Toujours entre les y’a qu’à et les faut qu’on…

    Exemple parmi tant d’autres : « L’absence de mixité sociale est souvent conséquence de l’architecture… ».

    Foutaises. C’est la conséquence de l’esprit grégaire humain ; du « qui se ressemblent s’assemblent ».
    Les ghettos sont créés d’abord et surtout de l’intérieur, et non imposés par je ne sais quelle contrainte tyrannique (souvent survenue ulétrieurement il est vrai; mais ce n’est pas le cas présent).

    C’est à croire qui si on déversait de tonnes d’argent sur les « territoires perdus de la République » on les rachèterait… Dire que certains le croient encore… Et qu’ils se prétendent « consultants »….

  5. Il est décevant de voir Nicolas Bouzou s’en faire complice.
    Impat.
    Ça n’a pour moi rien d’étonnant de la part d’un libéral totalement acquis à l’idée de l’homme interchangeable.
    Un homme qui ne jure que par l’intégration économique et nie tout problème d’identité.

  6. fredi maque, d’accord. Sauf que « libéral » et « totalement acquis à l’idée de l’homme interchangeable » me semblent absolument antinomiques.

  7. absolument antinomiques.
    Je trouve à l’inverse que c’est tout le contraire.
    Le patronat français ou allemand nous le prouve tous les jours.

  8. IDENTITE. Le maître mot. Et j’ajouterais: COLLECTIVE.
    Dont la culture, la civilisation, la (les…) langue(s) sont certes des marqueurs principaux.
    ET LA RELIGION, consubstantielle au reste, que l’on soit croyant ou pas.

    D’où le danger d’opposer à l’Islam la gueuse laïcitude ; celle qui le fait rire.
    Or, on ne cesse de nous bassiner avec. C’est à croire que qui de droit n’ont toujours rien compris.

    Va falloir jeter la gueuse par-dessus bord, quitte à voir de morceaux de libertude, égalitude et fraternitude partir avec.

  9. QuadPater

    Je trouve à l’inverse que c’est tout le contraire.

    Moi non plus ! je combats l’opposé de idée inverse, à savoir l’exacte antithèse du contraire de ce que je ne pense pas. Et réciproquement.

  10. Quad, le clair obscur n’est jamais aussi clair que lorsqu’il est obscur. 🙂

  11. Roturier, … « Va falloir jeter la gueuse par-dessus bord, quitte à voir de morceaux de libertude, égalitude et fraternitude partir avec »…
    Idée intéressante. Dangereuse et intéressante.

  12. QuadPater

    Que signifie exactement « jeter la laïcité par dessus bord » ?

  13. Quad (30 janvier 2016 à 18:05). Bien que n’étant pas l’auteur de la formule, j’émets un avis. Cela pourrait signifier, par exemple, cesser de refuser, comme l’a fait la France en 2005, qu’une constitution européenne mentionne les origines chrétiennes de l’Europe.

  14. « D’abord, rendre le marché du travail plus flexible afin de tendre vers le plein emploi. »
    Il n’y a pas que dans les banlieues que la difficulté de trouver un emploi se manifeste. Ma fille, blanche, française « de souche », ingénieur, était au chômage pendant plus d’un an ! Elle n’a pas été prise dans l’entreprise où elle avait effectué son stage malgré un excellent rapport, car celle-ci était sur le point d’être rachetée par une plus grosse ! Elle a envoyé des dizaines si ce n’est une centaine de CV + lettres de motivation, et n’a quasiment jamais obtenu de réponse. Et le découragement se faisait sentir chez elle comme chez nous les parents. Elle a fini par décrocher un emploi.
    Pour autant elle n’est pas devenue délinquante, mais on va me dire qu’elle était privilégiée car elle pouvait vivre chez papa et maman !
    « ouvrir le débat sur le sujet difficile de la discrimination positive »
    C’est hors de question : je ne vois pas pourquoi on favoriserait un « issu de » par rapport à un Français « de souche » ! L’embauche doit se faire sur des critères de qualité et de valeur de la personne, et non sur le faciès, sinon c’est du racisme !
    « Enfin, il faut mettre la priorité sur la rénovation urbaine. […] Détruire les tours des années 50 et 60, les remplacer par de beaux immeubles où les classes moyennes aimeraient vivre »
    On détruit depuis 20 ans des immeubles pour en construire d’autres, plus modernes. On repeint les salles de classe, on met une cautère sur une jambe de bois. Peine perdue ! Les racailles s’empressent de détruire ce qui est neuf ou rénové. Les exemples ne manquent pas.
    En fait, nous payons des impôts pour que d’autres dilapident, cassent et réclament toujours davantage !

  15. La question de Quad 30 janvier 2016 à 18:05 a été abordée sur ces mêmes colonnes ici:
    http://antidoxe.eu/2015/03/10/islam-et-occident/

  16. QuadPater

    La laïcité n’est rien de plus qu’un ènième CPAE de gauche.

    La gauche possède un ensemble de concepts prêts à l’emploi – ou CPAE – comme la laïcité, l’égalité, les principes républicains… qui lui permettent de donner le change malgré son absence de convictions.

    Exemple récent : Belkacem devant le salafiste. Elle ne sait pas trop quoi lui dire parce que les CPAE s’entrechoquent dans sa pauvre tête : l’égalitude lui demande d’être aimable devant un divers, la féminitude la prévient que c’est un immonde sexiste, la laïcitude lui susurre que c’est un bon musulman antisémite et pas un salaud de chrétien, etc…
    Plus tard, elle a enfin le temps de trier ses CPAE et peut affirmer que Momo était en-dehors du champ républicain.

  17. Bien vu, je crois, concernant la petite Najat. C’est probablement un tel multiple dilemme qui a du l’envahir et la laisser coite.

  18. QuadPater

    Najat n’est pas la première à se retrouver coincée. Cela fait des années que l’impossibilité de faire une distinction nette entre les méchants et les gentils est LE problème de la gauche.
    Prenez le cas banal de M. Mohammed S., migrant.
    C’est un gentil parce qu’il est pauvre, divers et clandestin.
    C’est un méchant car il opprime sa femme et sa fille.
    Si dans les années 80 cette « contradiction » ne posait aucun problème aux féministes, aujourd’hui ça les tétanise. On a constaté leur silence sur les événements de Cologne.

  19. Egocentrique que je suis, je trouve que le Quad de 09:16 & 09:48 conforte mon discours sur la laïcitude . Donc par-dessus bord (elle…) même s’il fait mine de demander ce que cela peut vouloir dire exactement.

    A une différence près : il fait de la récupol (récupération politicienne, what else). Il insère le problème dans une diatribe contre la gauche. C’est dommage (vous constaterez que cet aspect est absent de mon argumentaire dont celui de mars 2015) ; non que cela soit totalement faux ; mais ça discrédite le discours et en réduit le périmètre. Le pb est pan-Français, la « droite » (s’il en est) n’en est nullement exempte.

    Par ailleurs : la coïncidence a voulu que le pb Najat-Salafiste se télescopa avec celui (chez Pujadas) de Finkie vs Berhouma, que l’on aurait pu qualifier d’Islamo-féministe (PIR, MAFED, j’abrège) si les termes n’étaient pas en diamétrale contradiction.

    Même Finkie, auquel les mots ne devraient pourtant pas manquer, s’est retrouvé interloqué faute de « CPAE » ; éléments de langage pour faire face à un (joli) perroquet (de couleur…) débitant un discours préfabriqué et maintes fois répété devant la glace.
    Son « je suis accablé » m’accabla. Décidemment trop ashkénaze ; un petit Woody Allen de poche.

    Sinon, question éléments de langage. A la pleurnicherie « nous sommes discriminés en France gnagnagna » on devrait opposer la comparaison avec le monde arabo-musulman dont ils sont issus. Politiquement incorrect ? Qu’à cela ne tienne.
    Au risque de me répéter, l’excellent résumé suggéré par La Dame sur un fil précédent pourrait servir de base : http://region-developpement.univ-tln.fr/fr/pdf/R19/R19_Brasseul.pdf

    Sinon, pour la Nuit de Cologne : je maintiens, persiste et signe.
    Je présente mes excuses aux autorités compétentes céans pour avoir émis un avis différent du leur et promets de recommencer à la première occasion.

  20. Ted Cruz l’emporte en Iowa.
    Essayez lui expliquer le sens du mot « laïcitude » ; ensuite, courez vite.
    Parait que les vents soufflent d’ouest en est et l’Amérique d’aujourd’hui c’est l’Europe de demain.

  21. QuadPater

    Patrick, 22 plaintes pour agressions sexuelles au Carnaval de Cologne.
    En fin d’article, le scribouillard de Valeurs Actuelles appelle cela des dérapages.
    J’ai laissé un commentaire demandant

    Si c’était une proche [de l’auteur] qui s’était fait agresser ? Aurait-on lu « hier ma fille a subi un dérapage » ?

    mais il n’a pas été publié.

    Même V.A. met en place un couvre-feu sémantique. Je suis furieux. Il ne faudrait rien laisser passer.

  22. QuadPater

    Le Figaro, dans l’article « Une journaliste belge maltraitée en direct lors du carnaval de Cologne »

    Quelques heures après ce nouveau dérapage sexiste, la mairie de Cologne a présenté ses excuses à la chaîne et à sa journaliste.

    Moralité : il suffit de s’intéresser à une manipulation sémantique donnée pour la dénicher un peu partout. C’est « paranoïsant » si j’ose dire.

  23. Je ne résiste pas à l’envie de mentionner cette page Jacques Ellul sur l’Islam.
    Jacques Ellul était un grand philosophe protestant, bien plus connu et reconnu à l’étranger qu’en France (bien qu’il existe un collège Jacques Ellul à Bordeaux).
    Ces ouvrages sur l’islam, sur la technique et d’autres sujets montrent qu’il était très clairvoyant sur notre avenir. Il est mort en 1994, mais les événements qu’il annonce – sur les bases de ses recherches – se vérifient de plus en plus.

  24. Et en ce qui concerne l’islam, je peux dire qu’il ne s’est pas trompé, j’ai lu son livre sur le sujet !
    Mais il était aussi un croyant, au point que l’on peut dire que selon lui le monde est sans espoir, mais que son espérance en Dieu par le Christ restait intacte. Autrement dit : pas de solution humaine, le monde va à sa perte, mais espérance divine pour tous ceux qui feraient confiance à Dieu en Christ.

  25. Carnaval de Cologne: 22 agressions sexuelles le premier jour.
    Pour le moment, 22 agressions. C’est la partie visible de l’iceberg. Attendons que toutes aient porté plainte à la fin du carnaval.
    Et gare au défilié du Rosenmontag (lundi des roses) à Cologne. Les épines risquent d’être très piquantes. La police a intérêt à être nombreuse sur les lieux.

    Voici un char de l’un de ces défilés :

    Légende : la terreur n’a rien à voir avec la religion.

  26. QuadPater

    Dans un monde meilleur il y aurait 5 bonshommes sur le char. Le premier dirait « J’ai cru que » et le dernier « jusqu’au jour où nous avons été envahis ».

  27. En hommage à Charlie :

  28. Une église évangélique et une mosquée détruites dans la Jungle de Calais, selon le Figaro.
    Cet article en dit long sur l’action du gouvernement ! Et les « grands » médias sont restés silencieux sur la chose !

  29. mario

    La France ne serait plus un pays de forte immigration. Peut être, mais l’immigration reste quand même importante et ce qu’oublie ce monsieur, c’est que la France a 70 ans d’avance, 70 d’accueil d’immigrés Afro-musulmans.Nous avons la communauté musulmanes la plus importante de l’occident.
    Quand une bouteille est pleine, une goutte d’eau suffit à ce qu’elle déborde.Surtout lorsqu’on mélange des liquides non miscibles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :