Sourds et aveugles.

Islam : fermez les yeux, bouchez vos oreilles.
La censure d’un document ne va pas atténuer la menace djihadiste : elle risque de l’augmenter. (City Journal, 12 Janvier 2016)

Dans le cadre d’un règlement annoncé avec les représentants de la communauté musulmane, la police de New-York a accepté d‘occulter certains éléments essentiels à la compréhension de la menace terroriste islamique. La direction de la police était accusée d’avoir surveillé les musulmans uniquement en raison de leur appartenance religieuse. Entre autres choses, ce règlement stipulait que la police doit retirer de son site internet un rapport complet rédigé en 2007 par des analystes de haut rang.

« La Radicalisation en Occident«  identifiait le terrorisme islamique local comme la menace principale pour New-York. De ce fait, note en préface le commissaire Ray Kelly, l’objectif du rapport était d’aider les décideurs et les responsables à travers le pays en leur fournissant une connaissance approfondie du danger posé par les terroristes à l’intérieur du pays. Il visait également à éclairer les services de renseignement et de répression sur le processus de radicalisation. Basé sur une analyse rigoureuse de presque une douzaine de groupes djihadistes à travers les États-Unis et l’ Europe, le rapport identifie l’idéologie de l’ennemi telle qu’il l’exprime. Il ne raconte pas que le djihadisme n’a rien à voir avec l’islam; il ne ne suggère pas que l’islam est une « religion de paix. » Sa seule préoccupation est d’évaluer la menace djihadiste, sans entreprendre une exégèse de l’islam.

À la suite de la publication de ce rapport, les milieux musulmans se sont agités. Le Time écrivait en 2007 : «Les organisations américano-musulmanes ont émis des communiqués de presse critiquant le rapport« . « Le Council on American-Islamic Relations se plaint qu’il jette la suspicion sur tous les musulmans des États-Unis, alors que le rapport souligne à plusieurs reprises que les éventuels terroristes ne présentent pas de profil particulier ». « Que trouvaient-ils donc si injustifié ? Selon la plainte déposée dans Raza, le rapport apporte les fondements analytiques pour la surveillance musulmane de la Police. Les plaignants affirment que le rapport stigmatise une communauté de foi et invite à la discrimination, et qu’il dénonce spécifiquement les musulmans à cause de leur croyance et pratique religieuses. Les plaignants ont cherché à interdire le rapport, arguant qu’il s’appuyait sur une prémisse fausse et contraire à la constitution : que la croyance et la pratique religieuses musulmanes constituent une base pour la mise en œuvre des contrôles.

Et le comble, c’est que non seulement la police de NY a accepté de retirer le rapport de Silber et Bhatt de son site Web, mais que les termes de l’accord exigent également qu’elle affirme ne pas se fonder sur ce rapport pour déclencher ou étendre des enquêtes, ne l’avoir jamais fait, et ne pas le faire à l’avenir.

Mais dans les 24 heures, les événements se sont chargés de souligner le danger que cela pouvait entraîner. À Philadelphie, un djihadiste se revendiquant comme tel a tenté d’assassiner un policier. Edward Archer a tiré 13 coups de feu en direction de Jesse Hartnett, qui fut atteint par 3 balles. Archer aurait déclaré aux enquêteurs qu’il « a fait cela parce qu’il suit Allah ». En outre, selon le capitaine Richard Ross de la police de Philadelphie, Archer « pense que la police défend des lois qui sont contraires à lenseignement du coran« . Archer aurait voyagé et passé plusieurs mois en Égypte en 2012. Selon sa mère, il était un fervent musulman. Or malgré les paroles et les actes d’Archer, et les rapports des agents de Philadelphie impliqués dans l’enquête, le maire de la ville a déclaré lors d’une conférence de presse : « Personne ne doit croire, d’aucune façon, que l’islam ou l’enseignement de l’islam ait quelque chose à voir avec ce que vous avez vu sur l’écran « .

Aussi tragique qu’il fût, le tir de Philadelphie n‘aurait pu être plus opportun. Archer correspond au profil exact que Silber et Bhatt ont esquissés dans leur rapport, de même que la plupart des exemples récents de jihadistes américains. L’idéologie religieuse n’est pas accessoire au djihad, elle est fondamentale. Pour les islamistes, le djihad est une partie intrinsèque du devoir religieux d’un bon musulman. Tous les musulmans ne sont pas des djihadistes, mais tous les djihadistes se proclament musulmans. Pourtant, le maire de New York, Bill de Blasio, semble prêt à poursuivre l‘aveuglement politique pratiqué par le maire de Philadelphie. Et, selon un rapport de 2013 de « Judicial Watch« , une semblable purge de preuves reliant l’idéologie islamique au djihad a déjà eu lieu au niveau fédéral, avec des conséquences apparemment désastreuses, puisque la menace djihadiste intérieure pousse comme un champignon.

Davantage encore que tout autre action gouvernementale, la sécurité nationale et la défense doivent être isolées du politiquement correct. Le fait d’empêcher des analyses qui nous permettraient de voir clair chez nos ennemis représente un manquement au devoir de la part de nos représentants politiques. Le politiquement correct peut tuer, et va tuer. Si nous voulons vaincre la menace du terrorisme islamique, nous devons abandonner les euphémismes, enlever nos œillères, et reconnaître clairement l’ennemi.

Benjamin Weingarten ( benweingarten.com ) écrit pour  » The Federalist, PJ medias et Newsmax« . Il est le fondateur et PDG de  » ChangeUp Media LLC  » , un cabinet de conseil en médias et publications.

Traduction, adaptation pour Antidoxe et titre : Impat

16 Commentaires

  1. Souris donc

    On a les mêmes à la maison !
    Les hauts fonctionnaires du groupe Plessis. Analyse si percutante qu’elle a été reprise sur tous les sites et blogs. Octobre 2015, avant le Bataclan. Trouve le moyen de ne pas utiliser une seule fois le mot islam ou musulman. Nitroglycérine ?
    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/10/14/31002-20151014ARTFIG00360-chaos-migratoire-l-analyse-sans-concession-d-un-groupe-de-hauts-fonctionnaires.php

  2. En ce sens, les directives obamesques sont très claires, qui estiment que le massacre de Fort Hood — 13 morts et 43 blessé quand même — sont de la « violence au travail ». L’analyse de Daniel Pipes est aussi éclairante qu’accablante.
    À la maison, comme dit souris, nous avons les mêmes, mais parfois en plus crapuleux. La dernière ignominie de Pascal Boniface en témoigne.
    Bref, le politiquement correct est en train de nous tuer, lentement mais sûrement.

  3. QuadPater

    La réaction de certains Occidentaux aux revendications musulmanes évoque celle d’un individu sous l’emprise d’un pervers narcissique.
    Ce dernier oblige sa victime à agir comme il le souhaite en jouant sur les propres convictions de sa proie, qui se sait plus ou moins piégée mais ne peut se comporter autrement.
    Les arguments qu’utilisent les musulmans pour réclamer des droits spécifiques s’appuient tous sur nos valeurs fondamentales.
    C’est difficile de se tirer de là. Quand vous avez affirmé avec force pendant des années qu’une femme s’habille comme elle veut, le barbu vous explique que la burqa de sa femme relève de cette liberté.

  4. Oui,  » la burqa de SA femme « . Il n’est précisé nulle part que l’obligation vestimentaire — symbole des obligations morales et de la soumission de l’être inférieur féminin — est le fait du mari, représentant de l’ordre islamique. Le problème se complique davantage quand la femme elle-même réclame de la porter pour être conforme à ses interdits sociaux.
    Confusion des esprits telle qu’employée par les pervers narcissiques, comme vous le soulignez. Quand la perversion est le fait d’une société entière, difficile en effet d’y échapper. De là à l’exporter ici, il y a un léger abus.
    Le seul remède : tarir le flot en premier lieu, puis exiger une intégration, première étape vers une assimilation.
    Je suis un néoréac, et j’assume totalement.

  5. … « On a les mêmes à la maison ! »…
    Certes, Souris. C’est bien LA raison pour laquelle cet article est transcrit ici.

  6. Souris donc

    Oui, Impat, mais les nôtres ont la french touch : il n’y a même plus besoin de leur demander de ne pas stigmatiser, ils s’auto-censurent. Le lendemain de l’attentat de Charlie, un auditeur expliquait à Bourdin que dans sa classe de lycée professionnel, les élèves justifiaient la tuerie au nom du blasphème. Banal. Sauf que le prof lui-même parlait d' »élèves d’origine extra-européenne » pour éviter de stigmatiser en euphémisant l’évidence.
    Et pour les mal-comprenants, Abdallah Zekri, qui a le geste théâtral (déchirer sa carte UMP devant les caméras), qui a incrusté son Observatoire de l’Islamophobie chez le bon docteur Boubakeur, vient menacer et dispenser la rééducation sur tous les plateaux. Le coach. Aussi grotesque soit-il. C’est normal. Personne ne trouve à y redire. Et surtout pas sur le mot « islamophobie ».

  7. « le maire de la ville a déclaré lors d’une conférence de presse : « Personne ne doit croire, d’aucune façon, que l’islam ou l’enseignement de l’islam ait quelque chose à voir avec ce que vous avez vu sur l’écran »  »
    Cépaçalislam ! puisqu’on vous le dit !
    Aux US, ils sont tout aussi idiots que chez nous, hélas !
    Rien à attendre. Les massacres peuvent continuer au nom d' »Allah » et du criminel pédophile que l’on prétend être son prophète.
    Tous ces décideurs, du maire jusqu’au POTUS (ou PDLR pour la France), sont en train de transformer notre monde en enfer islamique. L’Apocalypse s’approche à grands pas. Je pense même qu’elle a déjà commencé.

  8. antidoxiens, quittez vite ce site malfaisant. Si vous émettez une critique malvenue, vous risquez gros.
    Retour vers le futur (1984 et le paradis communiste). L’Aveu de Costa-Gavras repasse en ce moment sur Arte, il n’a pas pris une ride.

  9. Souris donc

    Mais pas du tout, Kravi, il suffit d’invoquer la « création artistique inspiré du mal-être » et on est intouchable.
    Le charmant rappeur Orelsan vient d’être relaxé.
    http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/rap/orelsan-rejuge-pour-injure-et-provocation-a-la-violation-relaxe-en-appel-235387

    Sale pute
    Paroles
    T’es juste bonne à te faire péter le rectum
    même si tu disais des trucs intelligents t’aurais l’air conne
    J’te déteste j’veux que tu crèves lentement j’veux que tu tombes enceinte et
    que tu perdes l’enfant
    J’vais te mettre en cloque (sale pute)
    Et t’avorter à l’Opinel
    On verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée
    On verra comment tu suces quand j’te déboiterai la mâchoire
    j’ai la haine j’te souhaite tout les malheurs du monde
    J’veux que tu sentes la chaleur d’une bombe
    J ai la haine j’rêve de te voir souffrir

    Entre les vers : sale pute, sale pute, sale pute, sale pute

  10. Dans un premier temps j’ai cru que c’était un clone de Médine interpelant la France.
    Ouf, ce n’était qu’un doux message adressé aux femmes. Il part bientôt en Syrie ?

  11. Souris donc

    Orelsan est fils d’enseignants, et nous, nous sommes les fils spirituels de Voltaire. Inattaquables.
    Voltaire a beaucoup écrit sur le charlatanisme islamique (Le Fanatisme ou Mahomet, De l’Alcoran et de Mahomet…).
    Dictionnaire philosophique, question sur l’Encyclopédie :
    Si son livre [de Mahomet] est mauvais pour notre temps et pour nous, il était fort bon pour ses contemporains et sa religion encore meilleure.
    Mauvais pour nous et notre temps, offensant, non ?

  12. Souris donc

    Suite (j’aime bien « persécutante »)

    Principaux textes de Voltaire sur Mahomet et l’islam
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Fanatisme_ou_Mahomet_le_Proph%C3%A8te

    – Des sectes et des malheurs des chrétiens jusqu’à l’établissement du mahométisme.
    – Essais sur les Mœurs, Chap. VI. – De l’Arabie et de Mahomet
    – Chap. VII. – De l’Alcoran, et de la loi musulmane. Examen si la religion musulmane était nouvelle, et si elle a été persécutante.
    – Supplément à l’Essai sur les Mœurs et l’Esprit des nations : De Mahomet
    – Dictionnaire philosophique, article « Alcoran, ou plutôt Le Koran ».

  13. Souris donc

    Bilan de l’état d’urgence au 9 février
    http://www.boursorama.com/actualites/le-bilan-de-l-etat-d-urgence-aaa067a99048b3b6b7ecc679c5873763

    Oh oh ! 10 mosquées fermées, 42 armes de guerre saisies. Stigmatisant et invitant à la discrimination, ça !
    J’en ai marre d’entendre parler d’islam, matin midi et soir. De sortir et de me heurter aux déguisements.
    Gavant.
    On connaissait Aladin, Sindbad, Haroun Al-Rachid, Ali Baba, Schéhérazade, le Voleur de Bagdad – on ne savait même pas qu’ils étaient musulmans. On dévorait les Mille et Une Nuits dans la version d’Antoine Galand. Et c’est ainsi qu’Allah était grand.
    Yann Queffélec
    L’Homme de ma Vie
    Ed Guérin 2015

  14. Et il y a encore assez d’imams haineux qui sévissent dans l’hexagone. A commencer par celui de Brest qui enseigne aux enfants que la musique transforme les gens en singes et en porcs !
    Ou encore un Tarik Ramdam qui prie dans une mosquée contre les « ennemis de la religion« , « qu’Allah les frappe ! » etc.
    La photo de cet article ne manque pas de charme non plus (Merci Lisa).

  15. Quatre ans de prison pour un migrant violeur arrêté en France.
    La parole se « libèrerait »-elle parmi les journalistes ? Incroyable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :