Vaincre

vd3

On ne vaincra pas Daech sans troupes au sol et un plan approprié. (David Davis, CapX 2016)

En 2012 le Parlement britannique s’est opposé au souhait de Cameron de bombarder les forces d’Assad en Syrie. 50 députés conservateurs avaient voté contre, ou s’étaient abstenus. Et ce n’était pas par pacifisme. Nombre d’entre eux étaient d’anciens officiers. Leur motivation tenait à une réticence à autoriser les moyens létaux en l’absence d’objectifs précis et d’une chance raisonnable de les atteindre. Ils refusaient de risquer la mort de soldats et de civils pour une simple action symbolique.

Dans les réflexions menées au parlement avant de prendre une décision quant au bombardement en Syrie, le nombre de rebelles de gauche ou de droite a peu d’importance. Ce qui compte réside en ce qu’il est possible de faire, et comment le faire.

Il faut bien voir, dans ces réflexions, plusieurs dimensions. D’abord, le problème militaire.Un cliché de la guerre moderne consiste à dire qu’on ne peut gagner une guerre par le seul emploi de l’arme aérienne. En fait c’est pire encore. L’arme aérienne est parfaitement inefficace, même pour détruire une cible, en l’absence d’alliés au sol pour désigner cette cible. C’est pourquoi les bombardements russes ont pu se faire deux ou trois fois plus souvent que ceux des Américains: ils disposaient de l’armée syrienne pour viser leurs objectifs, d’où de bien meilleurs résultats.

À l’inverse, les 8.000 sorties américaines l’an passé contre 16.000 cibles, ont été moins utiles. À part celui des Kurdes elles ne disposaient d’aucun œil crédible au sol. Au cours de la même année les recrutements de Daech ont doublé, à 30.000 combattants issus de 100 pays, probablement du fait de l’implication occidentale considérée comme un casus belli.

On trouve naturellement la même logique de mort derrière les attentats de Paris, de Beyrouth, de Bagdad et d’Ankara. Daech compte ainsi provoquer davantage de colère, d’action violente, de recrutement. Les réponses émotionnelles des gouvernements occidentaux lui conviennent. Notre devoir est de ne pas simplement réagir d’une façon qui enchaîne leur cycle de violence, mais de nous montrer plus rusés qu’eux. Ne nous y trompons pas, le coût d’une intervention sera probablement plus élevé en matière de terrorisme chez nous. Mais si nous nous montrons plus malins qu’eux, ce risque est justifié.

Il nous faut créer une force d’intervention au sol en Irak et en Syrie afin de les détruire (et pas seulement les vaincre). Si, et seulement si, c’est, possible, y adjoindre un appui aérien massif aurait un sens. L’armée irakienne s’est écroulée jusqu’à présent, faute d’un commandement correct et à cause de la corruption et de la lâcheté. Il faudra certes y remédier, mais à court terme on ne peut se passer d’une coalition régionale. Ce dernier point constitue la première priorité des prochaines semaines.

Nous devrons faire face, au nord de l’Irak et en Syrie, à la fâcheuse perspective d’une alliance avec les forces gouvernementales syriennes. Personne ne prétend que le régime syrien n’est pas barbare, comme personne ne prétendait que nos alliés soviétiques de la deuxième guerre mondiale étaient des gens bien. Mais Daech est l’ennemi N°1, et à court terme il ne serait pas réaliste de l’attaquer sans l’appui du gouvernement syrien.

Cela nous amène à la politique à mettre en œuvre. On ne réalise pas toujours qu’il y eut un précédent à Daech: Al Quaïda en Irak, qui fut effectivement détruit en 2009. Cette opération militaire était menée par les forces spéciales américaines et britanniques dans une campagne bien ciblée, de contre insurrection, dirigée par le général Stanley McChrystal. C’était sans doute l’opération de ce genre la plus réussie de notre époque, mais elle fut suivie d’un vide politique, avec le gouvernement Maliki qui amena les Sunnites à se sentir marginalisés et opprimés. Or Al Quaïda en Irak était une organisation cruelle, mais Daech est pire.

La leçon est claire. L’action militaire seule, même réussie, ne sert à rien. Il faut mettre en place un système politique ne risquant pas de donner naissance à un nouveau Daech après avoir détruit l’ancien. Ce système, en Irak et en Syrie, doit avant tout protéger les droits de chaque communauté. Sunnite, chiite, alaouite, kurde, chrétienne, etc. Une solution située quelque part entre forte décentralisation et partition. Les grandes puissances devront pour cela tenir compte des ambitions régionales, de l’Arabie Saoudite à l’Iran, et affirmer qu’elles ne toléreront plus leur agissement de fauteurs de trouble ayant si longtemps déstabilisé la région. De même l’Amérique et la Russie devront comprendre qu’elles ont sur place, l’une et l’autre, des intérêts stratégiques et qu’il faut admettre les intérêts de l’autre. Ce qui n’a pas été le cas jusqu’à présent.

Si nous voulons mettre en œuvre ce programme, et compter sur son succès, en y consacrant un effort plus gigantesque que ne l’ont fait à ce jour les puissances occidentales, alors l’opération militaire en vaut la peine. Sinon, une entreprise militaire, en particulier par voie aérienne seule, sera aussi utile et aussi plaisante que le touillage d’un nid de frelons avec un bâton. Ce serait faire le jeu de Daech. Même avec une majorité parlementaire pour le faire, nous pourrions avoir à le regretter longtemps.

David Davis est député britannique, de Haltemprice and Howden.

68 Commentaires

  1. Notre ami anglais se réveille, tout ceci a déjà été dit 1000 fois et seule l’administration Obama n’a rien entendu.
    Pour le rassurer, nous pouvons lui envoyer les liens du blog de Thomas Wictor.
    Il y en a des dizaines, sur les nouvelles collaborations stratégiques, sur des alliances improbables, sur des armes nouvelles.

  2. Souris donc

    Je trouve aussi que ce journaliste tombe de la lune. D’une vieille lune même.
    L’arme aérienne est parfaitement inefficace, même pour détruire une cible, en l’absence d’alliés au sol pour désigner cette cible.
    Les avions ne sont pas efficaces ? Avec tous ces satellites qui surveillent et voient la moindre oreille qui bouge, comment peuvent-ils ne pas mettre hors de nuire les camions-citernes et autres activités pétrolières et ainsi assécher la rente ?
    Mais vrai que pour l’instant seuls les méchants Poutine et Assad ont été efficaces. Donc on peut se demander si l’Occident ne ferait pas mieux d’arrêter toute intervention. On a assez fait de conneries au Moyen-Orient. Et en Afrique pour ce qui nous concerne.

    Rapatrier toutes nos troupes. La guerre est ici, en France, sur notre propre territoire. Que l’armée épaule les pauvres policiers et gendarmes exténués et qui ne sont pas fait pour la guerre.

  3. Souris donc

    Le plus choquant est qu’on envoie nos soldats se faire tuer, alors que déferlent par centaines de milliers des « réfugiés » en âge de combattre, frais comme des gardons, le dernier iPhone à l’oreille. Des déserteurs que nous accueillons avec les panneaux welcome.

  4. QuadPater

    Bonjour kravi !
    Il ne me semble pas que la France ait compris.
    Je suis catastrophé en imaginant l’argent dépensé par nos raids au regard de leurs résultats.
    Quelques unes des armées les plus puissantes du monde pilonnent depuis des mois une bande de sanguinaires violeurs de chèvres sans grand résultat.

    Bien sûr qu’il faut se donner les moyens d’anéantir l’état islamique. Bien sûr qu’il faut pour cela engager nos fantassins et s’allier à Assad.

  5. Nonette

    « La guerre est ici en France  » comme vous avez raison Souris! Le miniscule oratoire juif de mon quartier est gardé par quatre militaires en treillis et en armes ,la place de la République est occupée depuis plusieurs jours par des étudiants et des lycéens ,(le bac est dans trois mois😢) Les manifestants veulent prendre l’apéro,chez Vals,ils y vont allègrement ,la Seine Saint Denis et le Val d’Oise ….la casbah à Paris …une poudrière! Et pendant ce temps notre gouvernement peigne avec application la girafe !

  6. Souris donc

    Oui, ils peignent la girafe, Nonette, en tentant de faire illusion avec de martiales déclamations.

    Laisser les bobos frivoles dans leur petit délire vivreensembliste, ça les occupe. Donner aux associations stipendiées de quoi tourner des clips antiracistes, ça les occupe. Laisser les médias monter en mayonnaise un Panamagate, ça les occupe.

    Mais il est temps qu’on fasse des descentes dans les caves pour saisir les armes de guerre. Et pas de cadeau. Une seule boule de pétanque, ou frigo, du 5ème étage sur les forces de l’ordre, et on évacue tout l’immeuble avant de le faire sauter. Toujours une barre HLM de moins à enlaidir le paysage. Et sans donner aux habitants le temps de prendre un pyjama. Ils ont couvert les trafics d’armes ? Dehors ! Ils iront rejoindre la cohorte.

    Puisqu’on apprend que les centres d’hébergement et hôtels coûtent 2 MILLIARDS PAR AN. Et c’est le nouveau directeur de l’OFPRA, un proche de Valls, qui le dit au Figaro. Pas plus de 15000 « éloignements forcés », le reste logé nourri aux frais de la princesse.

    Valls : « Nous sommes en guerre ». Contre l’islamophobie, apparemment.

  7. Bibi

    Quad: Bien sûr qu’il faut se donner les moyens d’anéantir l’état islamique. Bien sûr qu’il faut pour cela engager nos fantassins et s’allier à Assad.
    En réalité ce sont des iraniens qui se battent pour le boucher. Des Hizbis itou.

  8. Nonette

    Nous sommes en guerre ,oui et contre nos propres concitoyens ,français par la grace du droit du sol et bien peu reconnaissants envers la mere Patrie ….

  9. Bonjour Quad, et à tous.
    Nous sommes en guerre contre l’islamophobie, en effet. Mais cela ne tient plus guère au corps du peuple français, qui semble vomir cette immonde potion amère.
    Les endormis se réveillent, même à gauche, c’est dire. Les politicailleries ne font plus recettes, et les pisse-copies sont les plus mal notés au palmarès de la confiance. On entend avantage les esprits libres et perspicaces, n’en déplaise à Lindenberg et à ses complices licenciés ès déni.
    Seulement j’ai de sérieux doutes sur l’issue de ce combat contre l’anesthésie, et les 8 (???) millions de musulmans tranquilles, voire respectueux des lois, ne se montrent guère, à la notable exception de personnes courageuses que vous connaissez bien.
    Je crois malheureusement qu’il est trop tard. Les moyens policiers, de renseignement et judiciaires sont désespérément insuffisants, et la volonté politique d’employer des moyens dignes d’un état-nation n’est pas près de s’afficher et encore moins de se mettre en branle (Hollande et Juppé rivalisent de principes moins que raisonnables en matière d’accommodements).
    Mon hypothèse — et j’espère me tromper — est que faute de retour à de sains principes — au premier rang desquels je place la laïcité, l’inflexibilité, l’instruction vraie et l’assimilation obligatoire — nous n’allions tout droit vers une guerre civile de forme encore inédite (il faut vivre avec son temps) mais implacable.

  10. QuadPater

    Bonjour Souris, à propos de logement permettez moi d’ouvrir une petite parenthèse HS.
    Je viens de débarquer en IDF pour y travailler dans une grosse administration publique. Je suis en CDI.
    En 3 semaines de recherche intensive je n’ai pas trouvé de propriétaire ou d’agence disposé à me loger. Motif : je suis en période d’essai.
    En plus je le suis pour 6 mois.
    Alors j’ai pris à mes frais un « apparthôtel » à 40€ / jour.
    Mon employeur possède un parc d’appartements qu’il réserve à des salariés avec une certaine ancienneté (si, si…).
    En vous lisant je me dis que je devrais être heureux que des gens sans ressources puissent être logés.
    Curieusement j’ai un peu de mal.

  11. QuadPater

    En 14 et en 39 vraisemblablement le chef du gouvernement n’eut pas besoin d’annoncer que le pays était en guerre.
    Quand Valls dit « nous sommes en guerre » on ne sait pas qui est ce « nous » ni qui est l’ennemi.
    Le nous :
    Pas la France, sinon l’annonce aurait été faite par le chef de l’état
    Pas la Socialie, ce n’est pas le patron du PS qui a parlé
    Nous = le gouvernement peut être. Ou Valls lui même qui aurait employé un pluriel de majesté.
    L’ennemi : comme il a été dit plus haut, il s’agit sûrement de l’islamophobie ou du racisme anti non blancs (faut être très précis avec ces crétins de socialios et leurs manipulations lexicales).
    Par conséquent rien qui ne nécessite l’intervention de notre armée, qui reste ainsi disponible pour lutter contre l’état islamique et fouiller les caves du 93.

  12. C’est donc un député « conservateur » britannique qui considère, signant un texte curieusement non daté, qu’il faut envoyer de troupes au sol en Iraq, sinon on n’y arriverait à rien qui vaille.
    http://www.daviddavismp.com/david-davis-writes-for-capx-on-why-we-need-a-proper-plan-before-taking-on-isis/
    Le but étant de venir à bout de Daech, l’exemple étant les opérations de forces spéciales commandées par le général américain McChrystal menées en Iraq afin de détruire Al Quaïda en 2008- 2009.
    Oubliant que la « Victoire » de McChrystal était à la Pyrrhus ; Daech en Iraq a fini par prospérer sur les (relatives…) ruines d’Al Quaïda.

    Voilà de gens qui n’ont rien oublié et rien appris.
    Car, si ses compatriotes et les américains n’avaient pas piétiné la fourmilière irakienne en 2003 (hommage soit rendu au passage au refus français d’y participer, clairvoyance hélas disparue en Lybie en 2011), il n’y aurait ni Al Quaïda ni Daech ; Saddam s’en serait chargé à sa douce manière. (Et Kadhafi en Lybie encore mieux).

    Si Daech, force militaire relativement modeste et mal équipée (trêve des sornettes dont on nous gave), gagne contre l’armée syrienne et irakienne, infiniment plus puissantes sur le papier, c’est qu’issues de régimes pourris elles ne représentent pas vraiment grand monde, alors qu’il bénéficie, lui, d’un soutien considérable auprès d’une portion importante (sunnite) de la population.

    Auquel cas de troupes occidentales au sol, immédiatement assimilées à une nouvelle croisade (ils ne demandent que ça…) ne feraient qu’aggraver les choses.

    Il est temps de cesser de faire les conquistadores, la déclaration « universelle » (quel culot…) des droits de l’Homme en guise de Croix dans une main, le missile « chirurgical » en guise de glaive dans l’autre, les yeux rivés sur l’or (noir).

    L’unique intérêt de ce texte réside dans le certificat de décès de la Syrie et de l’Iraq (liste non exhaustive) que, mine de rien, il délivre.
    Il y est question de « solution située quelque part entre forte décentralisation et partition. »

    Adieu les accords Sykes-Picot, la conférence de San Remo et tout le toutim. Et bon débarras.

  13. Bibi

    Herrot, le phénix des hôtes de ce bois, nous apprend tant de faits, nous gratifie d’analyses percutantes, et nous montre la voie — la seule — vers l’inéluctable Victoire.
    Rendons grâce à Sa Luminosité brillante qui éclaire généreusement l’Humanité.

  14. Souris donc

    C’est qui, Bibi, le phénix ?

    Quad, normal, payez et fermez la, vous ne faites pas partie d’une minorité opprimée au profit de laquelle on dilapide 2 milliards par an. Pour nous cracher à la gueule et fomenter des attentats.

  15. QuadPater

    roturier
    Selon vous si je comprends bien il ne faut pas faire la guerre à daech sous prétexte qu’il a le soutien d’une bonne partie de la population locale.
    Que préconisez vous ? On s’en fait des copains ? On augmente la production de nounours et de bougies en croisant les doigts pour que ça les calme ?

  16. Mario

    Mario sur 10 avril 2016 à 19:18
    Quand les œufs sont cassés, il faut trouver un bon cuisinier. Le seul qu ‘on ait sous la main s’appelle Poutine.
    Son omelette sera russe si on y ajoute pas des ingrédients qui serviront nos intérêts.
    Ensuite il faudra trouver un cuisinier bien de chez nous pour sauver ce plat qui commence à accrocher au fond du vieux fait tout français.
    Et y mettre beaucoup de lardons, ça donne du goût et du liant.
    Et comme je l’entend souvent, celui là n’est pas encore né.
    Vous voyez le problème !!!!!

  17. A l’israélienne donc, Quad ; ne nous (vous…) faisons pas d’illusion.

    En préambule : JAMAIS on n’en viendra à bout ; de Daech, peut-être (quoique…ce n’est pas une première priorité pour pas mal d’acteurs sur ce terrain) ; mais au-delà de cet « Etat » il y a un état d’esprit, qui le dépasse largement et que nous n’éradiquerons pas du vivant des gens ici présents.

    Je dis « pas de troupes au sol ». L’aérien, bien mené, avec des renseignements efficaces (drones, satellites, terrain) peut être utile (je ne partage pas l’avis de l’honorable député britannique); mais seul, il ne gagnera pas, sachant que RIEN ne gagnera tout seul; on sera dans la lutte aussi loin que l’on puisse voir.
    La victoire c’est ne pas baisser les bras.

    Priorité, on s’occupe de NOS affaires ; chez nous (enfin…chez vous).

    Cela veut dire user, certes là-bas mais aussi en Europe et surtout en France, d’intelligence dans le sens militaire : infiltration, renseignements, noyautage, travail souterrain et silencieux en amont de police en civil, barbue, parlant Arabe car étant arabe. Il y’en a qui n’en demandent pas mieux.

    Bâtir ces filets qui auraient dû exister depuis longtemps ; mais mieux vaut tard.
    Il faut que la moindre organisation de plus de trois personnes nécessitant un minimum de logistique fasse clignoter du rouge quelque part. C’est ainsi qu’ils sont réduits aux couteaux de cuisine.

    On devra être dans l’action-prévention et non la réaction ; du côté de l’initiative.
    Et puis, évidemment, la protection passive des lieux et zéro tolérance.

    Il n’y a pas UNE solution mais toutes. C’est la guerre, par Toutatis.

  18. Bibi

    Mario,
    Pour l’instant c’est plutôt une omelette norvegienne.

  19. Ces statistiques — à éviter si vous voulez dormir ces prochaines nuits — et mon optimisme de Juif russe (je suis un cumulard même pas honteux) m’inclinent à penser qu’il est plus que tard.

  20. QuadPater

    Certains (Finkielkraut p. ex.) estiment que ce renforcement du renseignement n’est pas envisageable à cause du nombre.
    On parle de 8 millions de musulmans ? Impossible, les maghrébins sont déjà bien plus nombreux que cela. Nulle stat ethnique nécessaire pour s’en convaincre : en IDF et dans les grandes villes il suffit de noter le pourcentage d’arabophones dans l’hôtellerie restauration, les transports, les taxis, les milieux sportifs, la grande distribution, certaines administrations… ainsi que parmi les bénéficiaires de tous les domaines « sociaux », CAF secu, MDSI, pôle emploi…
    Tous ces réseaux solidement implantés et ethniquement solidaires sont des autoroutes pour la Maghreb Connection.

  21. Et si je vous renvoyais la balle, Quad?
    VOUS préconisez quoi?

  22. Bibi

    Histoire de te revigorer, Kravi, on vient d’apprendre une formation concurrente à l’EI, avec des liens-tentacules à travers le monde. Ça s’appelle Tahrir et annoncera le Califat depuis le Mont du Temple, après avoir démoli nos « partenaires de paix », leurs alliés de la fratrie musulmane, les états-kouffars, les croisés… (nous autres venons en dernier).
    Je t’envois le doc dès qu’il est traduit en anglois 😀

  23. Bibi

    Quad,
    En matière de sécurité nationale, je ne suis pas sûr que Fink soit une autorité/oracle.

  24. QuadPater

    Bibi, vous non plus mais j’ai plaisir à vous citer 🙂

  25. QuadPater

    roturier je ne revendique pas d’expertise et ne préconise donc rien.
    Par contre j’espère l’avènement d’un certain nombre de mesures évoquées ici ou ailleurs, comme l’arrêt de l’immigration afro maghrébine, le désarmement des bandes des cités, la fermeture des gueules et des mosquées salafistes, le retrait du statut de religion à l’islam, … des trucs comme ça.

  26. Et vous considérez, Quad, être plus réaliste que moi? « Espérer » est un vœu pieux. Il contient déjà, en creux, le renoncement.
    Certaines de vos mesures coincident avec les miennes. Tolérance zéro et renseignements englobent pas mal.
    MAIS l’immigration ne sera pas à zéro de n(v)otre vivant pour de raisons que j’avais déjà évoqué en parlant des prévisions démographiques Tribalat etc.; d’ailleurs la France ne les attire pas énormément ; c’est ceux qui sont déjà là qu’il faudrait « gérer ».
    Pas facile mais vital, tout ça.

  27. @ Bibi: ils s’appellent tous Tahrir (libération). Il y en a un nouveau? Bof, un de plus un de moins, quand on aime, on ne compte plus! Je suis à un jet de sniper depuis Bet Jala alors quelque soit le surnom dont il s’affublera…
    Amicalement
    Hanna

  28. Il y a pire que Beit Jala. J’en connais qui habitent en Seine Saint Denis.

  29. Bibi

    Hanna,
    Ce qu’il y a de (re)nouveau est l’abandon du prétexte national et le Jihâd mené strictement au nom de la RATP.

  30. Mario

    A l’extérieur, il faut que l’on stabilise la Syrie en aidant Bachar el Assad et les kurdes.
    Il faut trouver un gouvernement à la Lybie et soutenir financièrement la Tunisie pour éviter qu’elle ne s’effondre et le reste du Maghreb avec elle.
    Mettre au pied du mur Quatar et Arabie saoudite par un embargo ciblé.
    Chez nous ce sera plus difficile car il faudra d’abord convaincre ceux qui ne veulent pas voir…..

  31. Souris donc

    Oui, Mario, stabiliser la Syrie et l’Irak, en leur renvoyant les faux réfugiés opportunistes, qui ont l’âge de porter les armes et de gonfler les effectifs des armées régulières. La Convention de Genève sur le droit d’asile vise ceux qui sont nominativement persécutés. En fait, les opposants. Et pas les opportunistes en rangs serrés venant profiter du fruit de NOTRE travail et déstabiliser nos sociétés avec leur religion à la con (enfin, religion, c’est pas une religion, c’est un totalitarisme se mêlant de tous les aspects de le vie en société, c’est bien le problème et pas qu’ils vénèrent Allah).
    Les Allemands, qui ont un peu moins de tabous ethniques que nous, ont étudié les Turcs immigrés et les ont comparés aux autres immigrés (études, mariages, métier, niveau de vie…) Ce sont les seuls à ne pas s’assimiler, même après plusieurs générations, et à se contenter de végéter avec les aides sociales.
    Molenbeek n’est pas un enfer de béton, des maisons anciennes à taille humaine, de belles architectures.
    L’explication par le ghetto et le racisme des autochtones est un peu courte.
    http://www.ojim.fr/dossier-medias-allemands-les-turcs-ne-sont-pas-une-chance-pour-leconomie-allemande/

  32. @ Bibi
    Oui, la dernière mode est de vouloir libérer la mosquée d’El Aksa et non plus la Palestine. Mais tout cela est keffieh blanc et blanc keffieh, donc rien de nouveau

  33. Bibi

    Souris, Mario, Hanna,
    « stabiliser » est gentil, mais même ceux qui le veulent n’en sont pas capables. Il faut se rendre à l’évidence, le P-MO et l’Europe sont en ce moment en train de se transformer.
    Al-Aksa est le symbole des néo-sunnites un peu à la turque, qui déchristianisent « gentiment » (pas à la EI), en imposant le Hijab dans une école catho par ci, conseillant de manière très convaincante de ne pas célébrer Noël par là…

  34. Bibi

    Excellent, Souris!
    Dans le N° d’Avril il y a des conseils d’entretien de la barbe?

  35. Souris donc

    On est foutus. Non seulement parce qu’on a des ennemis sanguinaires, bêtes mais déterminés. Mais aussi parce qu’on a une classe politique et une haute fonction publique nullissime, crapoteuse, répugnante et magouilleuse. Lire Jean Peyrelevade, Journal d’un sauvetage, Albin Michel. Ça vient de sortir, pas trop technique, il donne les noms. Juste ahurissant. Pire que le Panamagate.

  36. Pour compléter ce que vous dites, Souris, voici une présentation du livre.

  37. Les DNA publient aujourd’hui : Strasbourg – Le grand mufti de Turquie au Zénith devant 7 000 personnes. Il leur dit : Ne baissez pas la tête. Il a appelé les musulmans à « protéger leur foi, leur langue, leur culture » !
    Il nous impose donc le multiculturalisme.
    On y lit notamment :
    « Devant le Zénith de Strasbourg, le drapeau turc et celui de la Diyanet (présidence des Affaires religieuses*) flottent au vent, encadrant le drapeau français. »
    « « Ces assassinats n’ont rien à voir avec notre religion qui appelle à la paix, à la compassion »
    « Le dernier chaînon de la révolution divine est l’islam, et son prophète est Mahomet », dit à la tribune Özgür Çinar, consul de Turquie à Strasbourg.
     »
    « « Tout ceci n’a rien à voir avec notre religion qui appelle à la paix, à la compassion. Et ces assassinats n’ont rien à voir avec le prophète. » Et d’ajouter, à l’attention « de nos amis occidentaux » : « Il ne faut pas rejeter la responsabilité de ces assassinats sur ceux qui sont à côté de vous. Il ne faut pas accuser vos voisins musulmans. » »
    Par ailleurs, la page du journal nous informe aussi que « Ahmet Davutoglu, Premier ministre turc depuis un an et demi et membre du parti islamo-conservateur AKP, sera à Strasbourg mardi 19 avril.« 

  38. Souris donc

    On est très mal barrés, oui, Patrick, des islamistes à l’offensive qui ne reculent devant aucun chantage, qui ne rencontrent aucun frein. Et de l’autre, la connivence des politiques et hauts-fonctionnaires incompétents et pusillanimes, dont l’activité principale consiste à se savonner mutuellement la planche.

  39. Souris donc

    Et arrive une génération lobotomisée dont il n’y a rien à attendre. Issus des milieux populaires ils votent FN (programme économique Mélenchon, à la virgule près). Les autres, des neuneus #NuitDebout :
    http://corto74.blogspot.fr/2016/04/demain-si-vos-enfants-etudiants-disent.html

  40. Souris (11 avril 2016 à 20:03). Quel emballement ! Je me garderai bien de donner, a priori et à 100 %, foi à la thèse de Jean Peyrelevade matraquant ses anciens collègues. Il fut acteur, lui aussi, de la désastreuse affaire du Crédit Lyonnais. Peut-être a-t-il raison seul contre tous, peut-être pas. Il a le droit d’exprimer sa vérité dans un livre, mais c’est sa vérité, ce n’est pas parole d’évangile.
    Les autres, tous des cons ? Un peu facile.

  41. Souris donc

    Sauf qu’il n’avance rien sans preuve, et qu’on voit peu à peu émerger les conséquences de décisions hasardeuses des « serviteurs de l’Etat ».
    L’endettement pharaonique du Poitou-Charentes (audité par Ernst&Young) où la dinde affirme sans vergogne « Ma réussite (sic) fait des jaloux ».
    http://www.boursorama.com/actualites/segolene-royal-ma-reussite-fait-des-jaloux-1226194d4d6d8223ce9e8d7d80adc32e
    Elle nous fera toujours rigoler.
    Mais il y a aussi : les démissions en rafale dans les entreprises publiques. Thomas Piquemal, EDF. Jacques Rapoport, SNCF. Directeurs financiers effrayés devant l’ampleur de l’endettement de ces entreprises. .
    Et ça, c’est pas dans le livre de Peyrelevade.

  42. Souris, … « Ma réussite (sic) fait des jaloux » ..
    Auriez-vous oublié sa promesse au lendemain de sa défaite devant Sarkozy en 2007 :  » Nous irons vers de nouvelles victoires » ? 🙂

  43. Souris donc

    Les yeux dans le yeux, le botox dans le front (™ Canteloup), je le dis calmement mais très fermement : oui, c’est faux.
    (Ségolène)
    http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/segolene-royal-a-ruine-le-poitou-charentes-bien-sur-elle-dement-et-menace,250281
    Ségolène, l’archétype juste un peu caricatural de la classe politique censée faire face à Daesh. On est mal, là.
    Dans tout autre pays, elle serait démissionnée. En France, non. Nos politiques sont des communicants, Ségolène commet une erreur de marketing, on va changer l’approche publicitaire, où est le problème ?

  44. …  »je le dis calmement mais très fermement : oui, c’est faux.  »…
    C’est aussi,en substance, une citation de Mitterrand.  »Les yeux dans les yeux, je le conteste », face à Chirac.

  45. Souris donc

    C’est une caractéristique du monde musulman : l’absence totale d’humour. Ils ne connaissent que les rapports de force et la violence (se rappeler le cirque pour la caricature du journal danois, Mahomet avec une bombe dans le turban, hurlements, émeutes dans les rues, attaques d’ambassades, drapeaux occidentaux en flammes.
    D’un autre côté, Merkel se l’est bien cherché, elle acquiesce à tous les chantages d’Erdogan qui monte les enchères.
    Et chez nous, pareil. Pour ne pas offenser, on ne prononce jamais le mot islam, ni même musulman. Quand ils portent atteinte aux « valeurs de la République », par rapport aux femmes, à la circulation d’armes de guerre, dans leurs exigences délirantes, quand ils fomentent, on doit les appeler « les Salafistes ». On ne parlait jamais des Salafistes. Qui connaissait les Salafistes ? Même pas le mot. Maintenant, c’est la faute aux Salafistes. Padamalgam.

  46. Guenièvre

    Mais souris on a changé de monde ! Mine de rien, sans même que nous nous en soyons aperçus parce que nos dirigeants qui sont toujours complètement à côté des vrais enjeux ont manqué à leur devoir d’information, sans que ça ait fait de vague ni provoqué des débats passionnés, l’ONU, en 2009, a rétabli le délit de blasphème :
    http://www.slate.fr/story/le-retour-du-d%C3%A9lit-de-blasph%C3%A8me
    L’utilisation de plus en plus fréquente du terme islamophobie en est la preuve. Alors la pratique de l’humour, la critique acerbe et sans concession, le droit aux caricatures, même de mauvais goût, risquent bien de n’être bientôt qu’un souvenir même chez nous. Le monde occidental est anesthésié : dans les années 70 les caricatures de Mahomet auraient été reprises dans tous les journaux de France !

  47. Souris donc

    L’utilisation de plus en plus fréquente du terme islamophobie en est la preuve.

    Traquer l’islamophobe est plus facile que traquer le salafiste. L’islamophobe, dans les clichés des grandes consciences donneuses de leçon, est le petit blanc apeuré. Plus localisable que le salafiste protéiforme, bien que celui-ci arbore volontiers un look ostentatoire, djellaba crasseuse et barbe assortie, bien identitaire, visible dans le paysage, déterminé, peu impressionné par les contorsions moralisatrices.
    Le petit blanc islamophobe est, lui, le souffre-douleur de la cour de récré qu’on peut maltraiter en toute impunité, la cible inratable à matraquer de clips soigneusement scénarisés. A la Goebbels.
    Voici une analyse, émanant de l’extrême-droite. Percutante.
    http://www.gfaye.com/propagande-antiraciste-de-france-television-islamophilie-et-francophobie/

  48. Souris donc

    Ils se sont tiré une belle balle dans le pied, les progressistes dont l’unique crainte est de faire le jeu du FN.

  49. Guenièvre

    Dans le même ordre d’idée souris , on ne craint pas d’accuser d’islamophobie les intellectuels de culture musulmane les plus critiques . C’est consternant :

    « Le mois dernier, l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud a surpris les lecteurs du Monde en annonçant qu’il renonçait au journalisme (21 et 22 février), non par crainte des islamistes qui sévissent dans son pays, bien qu’une fatwa ait été lancée contre lui, mais pour une autre raison, plus consternante encore. Condamné par une partie de la classe intellectuelle occidentale, le silence lui a semblé être la réponse la plus appropriée. »
    http://www.laicite-republique.org/cette-intelligentsia-qui-pourfend-les-dissidents-p-berman-m-walzer-le-monde-30.html

  50. Souris donc

    Hou hou ? Y a quelqu’un ?
    Guenièvre : dhimmitude, absence de courage, grégarisme.

    J’ai été incapable de regarder les dialogues citoyens de Hollande, il me donne des boutons. Le débriefing après l’émission autour de Marie Drucker (Lenglet, Giesbert etc…) tous consternés, ils rament, rament, pour trouver quelque chose de positif à la Nouille Nationale.

  51. Et moi, je n’ai pas regardé Hollande. Cet individu ne m’intéresse pas/plus depuis longtemps.
    Regarder son émission est une perte de temps. Il précipite la France dans le gouffre, notre pays est de plus en plus mal classé dans tous les domaines. Vivement que nous ayons à nouveau un jour un président de la république digne de ce nom. Mais ce n’est pas demain la veille.

  52. oypsilantis

    Souris donc
    Cessez donc de vous en prendre ainsi frénétiquement à François Hollande, un homme d’une stature telle que vous ne pouvez en percevoir la grandeur. Saviez-vous que derrière son front immense bat un grand coeur ? Il est le digne successeur de Ferdinand Lop qui donna à la France les moyens d’en sortir :

  53. J’apprends que Hollande donne des informations fausses : Non, la mosquée de Brest n’a pas été fermée…
    C’est celle de l’imam qui raconte aux enfants que s’ils écoutent de la musique, ils seront transformés en porcs ou en singes.

  54. …  »J’apprends que Hollande donne des informations fausses » »…
    Ce n’est pas vraiment un  »scoop », Patrick ! 🙂

  55. Même le site de FranceTVinfo devient lucide:  »Economie, chômage des jeunes, imam de Brest… Trois intox de François Hollande dans l’émission « Dialogues citoyens »…
    Quelle fin de règne minable !

  56. Erreur, je l’avais déjà posté.
    C’est celui-ci que je voulais poster :
    Merkel cède aux pressions d’Erdogan : Elle autorise les poursuites contre l’auteur d’une satire anti-Erdogan.

  57. Deux chauffeurs du Parlement européen en possession de matériel de propagande de Daech :
    Article du Soir.
    Article du Spiegel.

  58. Et voici la photo, du méchant, que dis-je ? de l’horrible, de l’ignoble humoriste qui a osé se rendre coupable de crime de lèse-Erdogan !
    https://magazin.spiegel.de/EpubDelivery/image/title/SP/2016/16/300

  59. Alain Finkielkraut venu Place de la République à Paris, s’est fait jeter !
    Il me semblait qu’en état d’urgence, les manifs étaient interdites.

  60. QuadPater

    Nous nous trompions, Patrick.
    Curieusement, seules les manifs pacifiques sont réprimées

  61. Le pacifisme n’est jamais une bonne méthode en relations internationales. Il ne l’est sans doute pas non plus en cas de quasi guerre civile.

  62. QuadPater

    J’ai dit paciFIQUES !

  63. Un chrétien marocain d’origine musulmane interpelle les monarchies du Golfe à propos des réfugiés :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :