Auteurs

Georges Kaplan

Georges Kaplan, comme son nom (de plume) le suggère, ne s’appelle pas vraiment Georges Kaplan puisque Georges Kaplan est un leurre. Georges Kaplan est un mâle blanc d’un mètre quatre vingt pour environ quatre vingt six kilos, de groupe sanguin A+, marié, père de trois enfants, athée non-revendicatif, issu d’une famille de tradition catholique, né à Marseille en 1975, il est pourtant blond comme les blés et a les yeux bleus. Par ailleurs, Georges Kaplan est un libéral, un vrai de vrai, un pur et dur, un véritable ennemi de l’état qui ourdit en secret la troisième révolution française.

Expat

Expat, de nationalité Américaine, vit en France depuis 25 ans. Créatrice de deux sociétés en France, elle partage son temps entre la cuisine (le chapon, le foie gras au four micro-onde et le pot au feu sont ses passions), la lutte permanente contre l’administration française et la nécessité de faire rentrer des sous pour payer ses salariés. Expat cultive un goût très modéré pour les taxes, règlementations pointilleuses et autres tracasseries administratives qui forment le socle de notre exception culturelle nationale et désespère de voir son propre pays suivre nous copier.

Impat

Aquitain quand il ne pilote pas un avion, Impat, qui ne s’appelle pas Impat, s’intéresse particulièrement à tout avec néanmoins une nette prédilection pour le reste. Impat est européen, libéral, ingénieur, pilote, essayiste, jardinier, gourmand, curieux, taiseux, énigmatique sauf si on creuse. Il préfère l’action à l’idée – c’est son idée – et trouve cette présentation trop longue.

Souris donc

Souris donc est islamophobe et, bien que dans une moindre mesure, communistophobe, rodomontadophobe, écolophobe et bobophobe. Elle aime cependant, l’ubu, le tyran, l’autocrate, le despote et le dictateur à la condition qu’il ait la fibre comique dans sa démesure. Elle apprécie notamment Hugo Chavez, Amin Dada, Kim-Jong-Eux, Mao, Fidel Castro, Jean-Bedel, Papa Doc et Papa le Pen sans pour autant désirer vivre sous leurs jougs. Souris donc avoue une prédilection secrète pour Kadhafi et sa tente bédouine à l’Elysée.

Pirate

Pirate, comme son pseudo ne l’indique pas, a le mal de mer sur un pédalo. Anglais par son père, et français par sa mère, comme les chats il a neuf vies et puisque c’est un être contradictoire, spécialiste du oui mais non (et vis versa) il vous dira qu’il en est à la 11ème. Graphiste, concepteur rédacteur, sondeur par téléphone, gardien de nuit, livreur, serveur, formateur, standardiste à la sécu, rédacteur de minitel rose et aujourd’hui cuisinier. Il a été bourgeois, bobo, SDF, prolo, et il s’en fout complètement. Si vous croyez l’avoir cerné, vous n’êtes pas au bout de vos peines. La seule chose qui lui convient c’est la liberté, la sienne et celle des autres. La seule chose qui le tient c’est sa curiosité qui est à peu près aussi vaste que sa mémoire. Cinéphile tendance cinéphage, il aime également les filles, la cuisine, la littérature, les arts martiaux chinois et voyager.

Rotil

Issu d’une famille qui dû fuir la violence romaine il y a environ vingt siècles, après le sac de Jérusalem puis la chute de Massada, Rotil est rentré chez les siens et réside désormais à Ashkelon, ville agréable qui est située environ 70 kilomètres à l’ouest de Jérusalem et autant au sud de Tel Aviv. Ce n’est pas seulement par sionisme qu’il ne boit que du vin du Golan, c’est aussi parce que c’est le meilleur. Il a d’autres centres d’intérêt, comme la musique – surtout classique, la littérature, l’Histoire, les langues, et d’autres encore.

Skardanelli

Tibor Skardanelli était un nain qui autrefois rendit célèbre un automate et son propriétaire un certain baron Von Kempelen, c’est aussi une signature qu’affectionnait Friedrich Hölderlin, lorsqu’il se retira chez le menuisier Ernst Zimmer à Tübingen. Comme ce pseudonyme était en déshérence et qu’il est doux de reprendre quelque chose d’un grand poète, un homme de cinquante-six ans le porte avec fierté. Ce nouveau Skardanelli, aime Dieu, les siens et le monde, il connait un peu de plein de choses ce qui lui permet de parler beaucoup, les hommes sont ses frères, les chiens ses amis, il connait quelques chats et très peu de chevaux. Il a beau chercher un titre de gloire il n’en trouve aucun.

Sophie Flamand

Je suis Belge, j’ai une maîtrise en philologie romane (l’équivalent pour la France de Lettres classiques + Lettres moderne).

J’aime les ris-de veau aux morilles, Pleasur d’Esthée Lauder, la littérature encyclopédiste, faire l’amour, les peintres de l’école hollandaise, Pétrone, les bains mousseux, les Bordeaux, la BD de l’école Jijé, me poser des questions (j’aime moins les réponses), les promenades automnales, les
fromages qui puent, les escarpins haut perchés, l’architecture Art Nouveau, papoter, les renoncules, La Fontaine, cuisiner, mon vieux jeans qui ressemble plus à rien, les mondanités, les cristalleries Lalique, les romans policiers, la porcelaine de Sèvres, les chats, Desproges, l’humour absurde, la Dordogne et la Vézère, mon jardin, le mobilier Louis XV, le rattachement de la Belgique à la France, mes enfants quand ils dorment et mon mari quand il ne dort pas.

Je ne pratique aucun sport parce que ma religion me l’interdit.

Je dois perdre 5 kgs.

Je dirige la rédaction d’Antidoxe.

J’écris parfois sur Causeur au rayon carabistouilles. J’écris aussi des livres, assez niais, pour les enfants, je travaille occasionnellement pour quelques canards comme critique littéraire.

Je parle français, et flamand quand on m’emmerde.

Pour proposer un article:

rgrouot@gmail.com

10 Commentaires

  1. J adore ces portraits!
    Entrée par effraction d’ancien ce site je me régale avec je l avoue une preference(marquée) pour Rotil
    ro

  2. J ai clique trop vite (je ne sais pas faire les accents) je voulais écrire
    Entrée par effraction DANS CE SITE…

  3. Je précise encore:ce sont les articles de Rotil qui me séduisent et non pas seulement sa. courte « biographie »

  4. Pfff ! Nonette, ce barbare de Rotil croit que son vinaigre est du vin, c’est tout dire…’

  5. Vinaigre?Tibor ne me dites pas que vous parlez des vins du Golan .!!!

  6. Galaad Wilgos

    Cette liste manque de rouge à mon humble avis (et je ne parle pas de vin !).

  7. Hérissons !

    On serait tenté de dire que vous en valez 10…
    Mais ce ne sont ni le nombre ni l’abondance qui comptent, mais la force concise d’un discours, la pertinence d’un argument. Le contraire du délayage amphigourique, avec citations et liens.

  8. Elie Mel

    Ravie de retrouver ici quelques noms qui me sont familiers… Bonjour Rotil, Kravi, Sophie Flamand…mais j’ai un pseudonyme, c’est vrai.

  9. Petite visite amicale à la suite d’un commentaire de Souris donc sur mon blog.
    C’est sympa ici, je reviendrai.

  10. Ces portraits sont drôles. Sont-ils vrais ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s